Maria Valtorta – 23 octobre 1947 « Hâtez l’heure du triomphe de Marie sur Satan, sur le monde, la matière, la mort*


vierge-marie-sur-serpent

barebleu0

Cette période clos les temps ouverts par la Passion du Seigneur, sa Résurrection et son Ascension. C’est la période préparatoire à l’avènement du Christ en gloire. Cette période cruciale est confiée à Marie. Elle correspond à une période de dégénérescence généralisée de la foi et des mœurs.

Selon Apocalypse 12, Marie vient enfanter une dernière fois le Christ dans le cœur des hommes. Elle affronte pour cela le « Dragon » qui tente de détruire ce projet et balaye à cette fin le tiers des étoiles, les prêtres de l’Égliseselon Maria Valtorta[1].
Ce temps est contemporain comme l’annoncent plusieurs textes de Maria Valtorta.

 barebleu0

Tout d’abord une dictée du 23 octobre 1947dans laquelle Jésus lui confie un message pour l’Année sainte à venir : elle doit être marquée du sceau de Marie. Le dogme de l’Assomption doit y être prononcé. Ce que fit effectivement Pie XII le 1er novembre 1950, soit trois ans plus tard.
Jésus justifie cette demande par un appel pressant : « Hâtez l’heure du triomphe de Marie sur Satan, sur le monde, la matière, la mort… Il ne peut y avoir d’autre rédemption accomplie par moi, le Christ. Mais il peut en y avoir encore une pour sauver un plus grand nombre d’âmes des spirales infernales : celle de Marie la glorieuse. C’est dans sa ferveur que réside le secret de la Rédemption finale ».

barebleu0

 L’Esprit-Saint, commentant Romains 1, 18 sur la colère de Dieu[2], annonce le temps de Marie et le précise :

« Pour cette seconde et ultime venue l’Agneau de Dieu, le Rédempteur n’aura plus comme précurseur le pénitent du désert (Jean-Baptiste), mais Marie en qui Nous avons établi notre demeure… Elle traversera les cieux … pour préparer, engendrer et mettre au monde, comme pour une dernière maternité, autant de germes vivants que possible, tous ceux qui voudront être enfantés au Seigneur ».

« Marie est l’extrême miséricorde que notre Amour ait conçue pour vous » dit l’Esprit-Saint.

Sa venue se fait alors que « les ténèbres toujours plus denses et maudites, recouvrent la Terre ». Long, très long sera son chemin. Elle est violemment attaquée par Satan qui ne peut ni l’atteindre ni détruire son projet.          

barebleu0

« Rapide comme un archange, elle descendra seulement pour tracer son signe, près de celui du Tau, sur le front des fidèles sauvés pour le Royaume éternel. Au toucher de sa main, force et paix pénétreront leur esprit ».

Elle compensera dans l’esprit des bons, « le vide laissé par Dieu, qui se retire toujours plus loin dégoûté par les péchés des hommes ».

 

Plus loin, l’Esprit-Saint confirme à Maria Valtorta : « c’est maintenant l’heure de Marie »[3]. Elle est le prophète des derniers temps, l’arche mystique posée entre le Ciel et la terre qui, telle celle de Noé, rassemble et abrite ceux qui seront sauvés parce qu’ils l’auront voulu.

Son action est donc maternelle, toute à la fois longue et rapide. C’est l’ultime recours.

Ce temps de Marie est aussi appelé la Vierge des derniers temps

 barebleu0

La Vierge des derniers Temps.     

Cette expression trouve sa racine dans l’Apocalypse 12, mais aussi dans les écrits de Grignion de Montfort qui prophétisait dans son Traité de la Vraie dévotion à la Sainte Vierge au XVIIème siècle : Marie, dans les derniers temps, sera révélée non de façon abstraite, mais en plénitude « dans le déploiement de son action miséricordieuse envers les pécheurs, dans sa lutte contre les ennemis de Dieu et dans son soutien aux fidèles disciples du Christ ».

Par sa miséricorde maternelle elle appellera et formera les « apôtres des derniers temps » : armée du combat final.

L’avènement du Christ, que les derniers temps annoncent, ne se fera pas par une nouvelle incarnation.

Il ne viendra pas pour une seconde rédemption. « Il n’y en aura pas d’autre, confie l’Esprit-Saint à Maria Valtorta[4], car la première a été suffisante et parfaite. Ce n’est pas non plus par une seconde évangélisation qu’Il viendra. Il ne viendra pas personnellement.

barebleu0

Pourtant, il évangélisera en suscitant de nouveaux évangélisateurs qui évangéliseront en son nom. Ils le feront sous une forme nouvelle, appropriée à l’époque.

Cette forme nouvelle ne changera ni la substance de l’Évangile éternel ni celle de la grande Révélation, mais lui donnera plus d’amplitude, la complètera, la rendra compréhensible et acceptable même à ceux qui, à cause de leur athéisme ou de leur incrédulité sur les quatre fins de l’homme[5] et sur bien d’autres vérités révélées…

Allèguent « qu’ils ne peuvent pas croire des choses qu’ils ne comprennent pas, ni aimer des êtres dont on connaît trop peu de choses, surtout si ce peu provoque crainte et découragement au lieu d’attirer et d’encourager ».

barebleu0

Nombreux sont ceux qui voient dans cette allusion l’avènement d’Internet (totalement inconnu de Maria Valtorta) et de toutes les possibilités que les nouvelles technologies offrent à l’évangélisation : sites spécialisés, forums, blogs, messageries, réseaux sociaux, vidéos, etc. mais aussi les immenses ressources qu’il ouvre à la recherche historique et exégétique.

Certes, la nouvelle évangélisation, par ailleurs promue par Paul VI et Jean-Paul II,ne peut être restreinte à la seule œuvre de Maria Valtorta tant il est vrai que notre époque voit se multiplier les manifestations du Ciel au point qu’il est impossible de les connaître toutes en profondeur. Parmi elles, les révélations de Maria Valtorta ont cependant un destin mondial[6] et le web sert à diffuserson œuvre capitale : l’Évangile tel qu’il m’a été révélé.

Dans un message au Pape Pie XII soumis à de fortes pressions pour retirer son soutien à cette vie de Jésus, Dieu le Père adresse des propos fermes pour l’inciter à demeurer assuré faute de quoi « le Ciel entier pleurerait[7] ». Il qualifie l’œuvre de Maria Valtorta de « gloire de son Pontificat » et en montre la valeur eschatologique.

BAREFLEURSIMPLEL

Les nouveaux évangélisateurs existent déjà, dit l’Esprit-Saint[8], même si le monde en partie les ignore et en partie les combat. Il est certain que le web, en diffusant universellement l’information, contrecarre les médias établis qui se perdent dans l’hostile ou le futile. « Mais ces évangélisateurs, poursuit-il, deviendront toujours plus nombreux et quand la terreur saisira les sots qui aujourd’hui se gaussent des nouveaux évangélisateurs, le monde, après les avoir ignorés, raillés ou combattus, se tournera vers eux pour qu’ils leur servent de force, d’espérance et de lumière dans les ténèbres.

 Car s’il est vrai que les faux prophètes au service de l’Antéchrist seront de plus en plus nombreux avant la fin des temps, il est tout aussi vrai que le Christ Seigneur leur opposera ses serviteurs en toujours plus grand nombre, en suscitant de nouveaux apôtres là où l’on croit le moins ».

BAREFLEURSIMPLEL

« L’infinie Miséricorde de Dieu fera resplendir Marie,annonciatrice de la dernière venue du Christ. Les nouveaux évangélisateurs enseigneront donc l’Évangile de Marie[9], en vérité trop laissée dans l’ombre par les évangélistes, les apôtres et tous les disciples, alors qu’une connaissance plus vaste d’elle aurait servi d’enseignement à bien des gens, évitant ainsi de nombreuses chutes. Elle est un maître de vie pur, fidèle, prudent, compatissant et pieux.
  

Elle n’a cessé d’enseigner au cours des siècles et porter les messages de Dieu.Elle est digne d’être d’autant mieux connue que le monde s’enfonce dans la boue et les ténèbres, afin d’être plus imitée pour ramener le monde vers ce qui en est dégagé.

Le Christ cherchera à empêcher le reniement, non seulement de la religion mais même de la raison, en ouvrant des horizons nouveaux et des voies éclairées par des lumières spirituelles, et en suscitant, chez ceux qui ne le repoussent pas ouvertement, un puissant réveil de la vie spirituelle, avec l’aide de ces nouveaux évangélisateurs non seulement du Christ mais aussi de la Mère de Dieu.

 BAREFLEURSIMPLEL

Ils porteront l’étendard de Marie. Ils conduiront à Marie. Et Marie, qui fut déjà une fois cause et source — indirecte mais néanmoins puissante — de la rédemption de l’homme, le sera de nouveau[10]

« Mais n’ayez pas peur, dit Jésus… Après cette période de douloureux travail au cours de laquelle, persécutée par des forces infernales, l’Église, comme la Femme mystique dont parle Jean[11], après avoir fui pour se sauver, se réfugiant chez les meilleurs et perdant ses membres indignes dans sa fuite mystique (Je dis bien mystique), accouchera des saints destinés à être à sa tête à l’heure qui précède les temps derniers[12] ».      
« Mais quand ? Quand tout cela ? dit Jésus[13]. Êtes-vous déjà rendus à cette heure ou êtes-vous sur le point d’y entrer ? Vous êtes dans la crainte, vous vous posez des questions… mais vous ne voulez pas regretter vos péchés et vous repentir.

 BAREFLEURSIMPLEL

Le « quand » ne vous sera pas dévoilé. Il est inscrit dans le cœur des prophètes actuels, mais « ce que les sept tonnerres leur ont révélé demeure scellé, et ils ne le diront pas[14] ». Nous pouvons donc partager la science de la foi et des signes,mais pas celle du temps et du moment.       
Les humains seront en plein naufrage, tous, à l’exception des serviteurs de Dieu réunis dans la barque de Pierre, et fidèles au saint Navigateur.

C’est alors que, tel un astre pacifique, sur les horreurs et les terreurs des ondes en furie, on verra se lever l’Etoile de la Mer (Marie) pour annoncer l’ultime venue de l’Etoile du Matin [15] sur la Terre [16].

 barebleu0


Source :http://www.maria-valtorta.org/Thematiques/Temps.htm

 

Advertisements
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :