Mystérieuse Photo du Ciel à Val D’Or- Abitibi-Québec-Canada…le 19 Décembre 2014*


Ma fille a prise cette photo de chez-elle le matin du 19 Décembre 2014, elle n’avait jamais rien vu de semblable dans le ciel et aucune retouche n’a été faite sur cette photo, pour le moins inusitée….On voit bien que le Ciel nous parle, mais qu’est-ce qu’il dit ?? S’il y a quelqu’un qui a une idée de ce que cela pourrait être, merci de me contacter afin de m’informer!

myriamir@hotmail.ca

vue de la maison de ma fille a Val D'or Abitibi-Québec-Canada- le matin du 19 déc 2014-

Vue de la maison de ma fille à Val D’or Abitibi-Québec-Canada- le matin du 19 déc 2014

Quelques extraits * Du Mystère de l’Incarnation et de la Noël selon Maria Valtorta*…(6) + *Important enseignement pour les époux (couples)*


angemariejesus

barrebleufcbba3

142- Marie dit :

« Si ma présence avait sanctifié le Baptiste, elle n’avait pas enlevé pour Élisabeth la condamnation venue d’Ève. « Tu auras des fils dans la douleur » avait dit l’Éternel. Moi seule, sans tache et sans union humaine, ai été exempte de la douleur de l’enfantement.

La tristesse et la douleur sont les fruits de la faute. Moi qui étais la « Sans faute », je devais connaître pourtant la douleur et la tristesse parce que j’étais la Corédemptrice. Mais je ne connus pas le déchirement de l’enfantement. Non. Je n’ai pas connu cette souffrance.

barrebleufcbba3

Mais, crois-moi, ma fille, qu’il n’y a jamais eu et qu’il n’y aura jamais tourment d’enfantement semblable à mon enfantement de Martyre d’une Maternité spirituelle accomplie sur le plus dur des lits : celui de ma croix, au pied du gibet de mon Fils qui mourait.

Pietá Horiz

Quelle est la mère qui est contrainte à générer de telle façon, et à mêler le tourment de ses entrailles qui se déchiraient en entendant le râle de sa Créature agonisante au déchirement intérieur pour avoir à surmonter l’horreur de devoir dire: « Je vous aime.

barrebleufcbba3

« Laisse-moi mettre les mains sur ton sein ». Oh ! si dans votre souffrance vous me demandiez toujours cela !

Je suis l’Éternelle Porteuse de Jésus. Il réside en mon sein, comme tu l’as vu l’an passé, comme une Hostie en l’ostensoir. Qui vient à moi, le trouve. Qui s’appuie sur moi, le touche. Qui s’adresse à moi, Lui parle.

tombeau

Je suis son Vêtement. Il est mon Âme. Encore plus, plus uni maintenant qu’il ne le fut pendant les neuf mois qu’il se développait en mon sein, mon Fils est uni à moi, sa Maman. Et toute douleur se calme et toute espérance fleurit et toute grâce coule pour qui vient à moi et pose sa tête sur mon sein.

barrebleufcbba3

Je prie pour vous. Rappelez-le. La béatitude d’être au Ciel, vivant dans le rayonnement de Dieu, ne me fait pas oublier mes fils qui souffrent sur la terre. Et je prie. Le Ciel entier prie, car le Ciel aime. Le Ciel c’est la charité vivante.

 

Et la Charité a pitié de vous. Mais, s’il n’y avait que moi, ce serait déjà une prière suffisante pour les besoins de qui espère en Dieu, puisque je ne cesse de prier pour vous tous : saints et dépravés, pour donner aux saints la joie, pour donner aux méchants le repentir qui sauve.

Venez, venez, ô fils de ma douleur. Je vous attends au pied de la Croix pour vous faire grâce. »

barrebleufcbba3

photo début2013_67940_236174

146- Marie dit :

« À qui reconnaît sa faute et s’en repent et s’accuse humblement d’un cœur sincère, Dieu pardonne. Il ne pardonne pas seulement : Il récompense. Oh ! mon Seigneur, comme Il est bon envers qui est humble et sincère !

barrebleufcbba3

Envers celui qui croit en Lui et se fie à Lui ! Désencombrez votre esprit de tout ce qui l’encombre et le rend inerte. Disposez-le à accueillir la Lumière. Comme un phare dans les ténèbres, Elle vous est un guide et un saint réconfort.

barrebleufcbba3

Amitié avec Dieu, béatitude de ceux qui lui sont fidèles, richesse que rien n’égale, qui te possède n’est jamais seul et ne ressent pas l’amertume de le désespoir. Tu ne supprime pas la douleur, ô sainte amitié, car la douleur a été le destin d’un Dieu incarné et elle peut être le destin de l’homme.

Mais tu rends cette douleur douce en son amertume, tu y mélanges une clarté et une caresse qui, comme une touche céleste, soulèvent la croix.

sitegillespomedia-31046-2

Et, quand la Bonté Divine vous donne une grâce, usez du bienfait reçu pour rendre gloire à Dieu. Ne soyez pas des fous qui, d’un objet utile se font une arme nuisible ou comme des prodigues qui transforment leur richesse en misère.

barrebleufcbba3

C’est trop le douleur que vous me donnez, ô fils, derrière le visage de qui je vois apparaître l’Ennemi, celui qui se rue contre mon Jésus. Trop de douleur ! Je voudrais être pour tous la Source de la Grâce. Mais trop d’entre vous ne veulent pas de la Grâce. Vous demandez « grâces » mais avec une âme qui ne possède pas la Grâce. Et comment la Grâce peut-elle vous secourir si vous en êtes les ennemis ?

 

barrebleufcbba3

Important enseignement

pour les couples !!

162- Marie dit :

« Je n’ajoute pas beaucoup, car mes paroles sont déjà un enseignement.

J’attire pourtant l’attention des épouses sur un point. Trop d’unions se défont par la faute des femmes qui n’ont pas cet amour qui est tout : gentillesse, pitié, attention affectueuse, réconfort pour le mari. Sur l’homme ne pèse pas la souffrance physique qui pèse lourdement sur la femme.

barrebleufcbba3

163- Mais sur lui pèsent toutes les préoccupations morales : nécessité du travail, décisions à prendre, responsabilité devant les pouvoirs constitués et devant sa propre famille… Oh ! Que de choses ne pèsent-elles pas sur l’homme ! Et combien il a besoin lui aussi de réconfort !

 

Et bien, l’égoïsme est tel qu’au mari fatigué, découragé, méconnu, préoccupé, la femme ajoute le poids de ses plaintes inutiles et parfois injustes. Tout cela parce qu’elle est égoïste. Elle n’aime pas.

sampaguitad

Aimer ce n’est pas chercher sa propre satisfaction sensible ou intéressée. Aimer c’est satisfaire celui qu’on aime en dépassant la sensibilité et l’intérêt, c’est donner à son esprit l’aide dont il a besoin pour pouvoir tenir ses ailes ouvertes dans les cieux de l’espérance et de la paix.

barrebleufcbba3

Autre point sur lequel j’attire votre attention. J’en ai déjà parlé, mais j’insiste : la confiance en Dieu. La confiance résume en elle les vertus théologales. Qui a confiance, cela veut dire qu’il a la foi. Avoir confiance suppose qu’on espère.

 

Avoir confiance, c’est faire preuve d’amour. Aimer une personne, espérer et croire en elle, c’est là la confiance. Autrement, non. Dieu mérite une telle confiance qui doit être la nôtre. Si nous l’accordons à de pauvres hommes capables de n’y pas correspondre, pourquoi la refuser à Dieu qui ne nous manque jamais ?

barrebleufcbba3

La confiance est aussi humilité. L’orgueilleux dit : « Je me suffis à moi-même. Je ne me fie pas à celui-ci parce que c’est un incapable, un menteur, un prétentieux… ». L’humble dit : « Je me fie à lui. Pourquoi ne m’y fierai-je pas ? Pourquoi devrai-je penser que je suis meilleur que lui ? ». Et avec plus de raison encore, il parle ainsi de Dieu :

sampaguitad

« Pourquoi dois-je me défier de Celui qui est bon ? Pourquoi dois-je penser que je puis me suffire à moi-même ? » Dieu se donne à celui qui est humble, mais s’éloigne de l’orgueilleux.

barrebleufcbba3

La confiance est aussi obéissance. Et Dieu aime l’obéissant. L’obéissance signifie que nous nous reconnaissons pour ses fils et que nous reconnaissons Dieu pour notre Père. Et un père ne peut qu’aimer lorsqu’il est un vrai père. Dieu est notre vrai Père et un Père parfait.

 

Le troisième point que je veux que vous méditiez, se base toujours sur la confiance. Aucun évènement ne peut survenir sans la permission de Dieu. Es-tu donc un puissant ? Tu l’es parce que Dieu l’a permis. Es-tu soumis à l’autorité ? Tu l’es parce que Dieu l’a permis.

 

« Cherche donc, ô puissant, à ne pas faire de ta puissance un mal. Ce serait toujours « ton mal » même si, pour commencer, c’était le mal des autres. Parce que si Dieu permet, il ne permet pas tout, et si tu dépasses les bornes, il te frappe et te brise. De ton côté, toi qui est simple sujet, cherche à faire, de cette condition qui est la tienne, un aimant qui attire sur toit la protection céleste.

sampaguitad

Et ne maudis jamais. Laisses-en à Dieu le soin. C’est à Lui, Seigneur de tous les hommes, qu’il appartient de bénir et de maudire ses créatures.

 

« Va en paix ».

barrebleufcbba3

*Luisa Piccarreta *« DEVENIR LE BERCEAU DU DIEU VIVANT»« ET LA « DIVINE VOLONTÉ » S’EST FAIT CHAIR » (1)


naissance-de-jesus

« Mon enfant, la fête de ma naissance a été le commencement de la FÊTE DE MA DIVINE VOLONTÉ. Alors que les ANGES chantaient « Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté », tous les ANGES et la Création prirent une attitude de fête et, en célébrant ma naissance, ont célébré la FÊTE DE MA DIVINE VOLONTÉ.

angeschoeurs..01

De fait, avec ma naissance, notre Divinité reçut une véritable gloire jusqu’au plus haut des Cieux; et les hommes vivront la vraie paix, quand ils reconnaîtront ma Volonté. Seulement alors, ils sentiront ma Volonté comme la bonne volonté et la force divine; et seulement alors le Ciel et la terre chanteront ensemble …« Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, et paix sur la terre aux hommes qui possèderont la Divine Volonté ».

Tout abonde chez ces hommes et ils possèderont la vraie paix. (25 décembre 1937)

étoiledoré

Jésus dit:

« Ma fille, l’homme a été créé pour être l’inséparable de Dieu. Et si Dieu n’est pas connu et aimé, c’est exactement parce que l’homme pense que Dieu est loin de Lui. Croire que Dieu est distant éloigne l’homme de Dieu. (24 novembre 1930)

 

DIEU N’HABITE PLUS DANS LES HAUTEURS; C’EST EN M’INCLINANT QUE JE PEUX LE RENCONTRER.

J’avais toujours regardé vers le ciel pour chercher mon Dieu et le prier. Mais il n’habite plus dans les hauteurs : « Il a trouvé ses délices parmi les enfants des hommes » (Pr 8,31)

Désormais, c’est en m’inclinant que je peux le rencontrer :

« Elle enfanta son fils premier-né et le coucha dans une crèche » (Lc 2,7).

étoiledoréscene noel

Je me suis donc penché pour l’adorer, mais il m’a fait comprendre que ses adorateurs les mieux qualifiés étaient les bergers couchant à la belle étoile.

J’étais en joie de pouvoir le contempler, mais j’ai su que je le surprendrais à sourire seulement le jour où je commencerais à vivre dans son Amour et sa Volonté pour lui ressembler.

étoiledoré

Je lui ai raconté mes peines et mes nombreuses humiliations que j’avais subies, et sur son front est apparue une couronne faite, semble-t-il, de cicatrices d’épines. Les causes de mon chagrin sont devenues les conditions mêmes de mon bonheur.
Je lui ai parlé du découragement où je sombrais parfois et de mon manque d’espérance; alors, j’ai bénéficié d’une vision où, avançant dans la nuit, je percevais un bruit de pas tout près de moi : c’était LUI qui marchait à mes côtés

 

Je lui ai décrit les injustices et les faux jugements dont j’avais été victime; alors il est demeuré silencieux, sans dire une seule parole. Je me suis alors attristé du mal que s’inflige à lui-même celui qui me fait du tort.

étoiledoré

J’ai reconnu devant lui ma crainte de l’offenser; en réponse, il m’a regardé et dans ce regard j’ai ressenti une BONTÉ et une INDULGENCE tellement grandes que des larmes se sont mises à couler sur mes joues.

 

J’ai tenté de lui décrire mes moments insupportables de solitude et il m’a appris que, pendant nos échanges intimes, de nombreuses personnes étaient indifférentes à lui. J’ai compris que ceux qui gémissent sur leur angoissante solitude : dans leur désert, une voix déjà leur parle au cœur.

étoiledoré

Je lui ai confié que j’aimerais bien être libérée de toutes mes dépendances, et, par anticipation, j’ai vu que ses mains étaient liées derrière son dos. J’ai compris que plus je constate mon éloignement de Dieu, plus solidement le Paradis s’installe en moi.

 

Quand j’ai cessé de me plaindre au sujet de mes propres douleurs, je l’ai entendu qui gémissait sur mon péché. Il m’a fait comprendre que lorsque j’avançais auparavant avec le poids de mon péché, dans la Divine Volonté, il me donne un tel poids de Vie qu’il s’incline … tout comme la branche chargée de fruits penche vers le sol.

étoiledoré

J’ai voulu recevoir de lui la promesse qu’il me garderait fidèle et sans tache, mais il m’a assuré qu’en vivant dans la Divine Volonté, il y aurait toujours son AMOUR sa MISÉRICORDE et sa VOLONTÉ pour me guérir de mes infidélités.

 

Je lui ai dit qu’il me fallait sa force pour le suivre jusqu’au bout, et je l’ai vu tenter en vain de sortir de la mangeoire où il reposait. J’ai compris que plus je me revêts de la force de Dieu, plus je me sens faible et vulnérable.

 

J’ai énuméré devant lui toutes mes bonnes œuvres … espérant que mes efforts soient pris en considération … mais aussitôt la Vierge est intervenue pour que je ne fasse pas pleurer son Enfant.

Je me suis informé de quelle façon je pourrais collaborer à sa mission dans la Divine Volonté, et il m’a répondu :

 

« LAISSE-MOI FAIRE … LAISSE-MOI

TE SAUVER TOUT D’ABORD. »

noel

Je l’ai prié de me donner de cette eau vive qu’il avait promise, et il m’a fait comprendre qu’il était venu, au contraire, pour intensifier ma soif. (Quelle étrange affirmation! le salut est offert à ceux qui en ont soif et il est inaccessible à ceux-là seuls qui, endurcis, s’obstinent à le refuser.)

 

Je l’ai pressé de me confirmer que j’aurais la vie éternelle en héritage; il m’a alors regardé, et j’ai vécu une expérience particulièrement émouvante : J’ÉTAIS, MOI, SON PARADIS.

étoiledoré

Je lui ai dit que j’avais bien du mal à le prier convenablement; pendant ce temps, quelqu’un frappait à la porte : c’était lui qui était là avec son Père et désirait entrer.

 

Après avoir mis fin à ma prière, je l’ai aperçu, immobile à mes pieds. Bouleversé, j’ai baissé la tête et fermé les yeux : j’ai su qu’il était en moi, dans toute LA GLOIRE DE SA PAUVRETÉ.

étoiledoré

Extrait:LE CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ
Commenté par notre soeur Nicole Boulanger

à suivre…

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 219 autres abonnés

  • ❤️ Eucharistie et Guérison – Père Emiliano Tardif -Cet enseignement est MAGNIFIQUE, si plein d’amour ! Durée 40 Minutes

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    décembre 2014
    L M M J V S D
    « Nov   Jan »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :