Cénacle de la Divine Volonté – Extraits-Livre du Ciel—Jésus à Sœur Marie Lataste et Luisa Piccarreta *Jésus dit que « SE SAVOIR AIMÉ DE DIEU » EST LA PLUS GRANDE JOIE POUR UNE CRÉATURE.*


dieu aide

Jésus dit :   « Dans ma Volonté, la créature est tellement fusionnée à son Créateur qu’elle ne fait rien de forcÉ mais agit avec une volonté spontanÉe et rÉsolue.  Alors qui vit dans la Volonté Divine a toujours à faire, et donne toujours à faire à son Créateur. »  ( Livre du Ciel, Tome 32, le 30 octobre 1933)

NAÎTRE À SON CŒUR D’ENFANT

 fleur21

En fait, l’Amour en personne t’invite à devenir petit et aussi jeune que Lui en naissant à ton CŒUR D’ENFANT qui est Son image et Sa Ressemblance la plus fidèle.

Bien oui ! C’est ton cœur d’enfant qui ressemble le plus au Bon Dieu, c’est-à-dire ton « cœur profond » et,  c’est dans ce « MOI PROFOND » que Dieu se reconnaît en toi parce que c’est Lui qui l’a créé.  Je t’écris des extraits où Jésus en parle :

 

LIVRE DU CIEL, Tome 11, le 24 février 1912

 

« L’âme qui vit dans ma Volonté perd son tempérament et acquiert le mien. On trouve en elle un tempérament plaisant, pénétrant, digne et d’une simplicitÉ enfantine.  En somme, elle me ressemble en tout. Puisqu’elle vit dans ma Volonté, elle possède mon pouvoir et, selon les circonstances et les personnes qu’elle rencontre, elle prend mon tempérament et elle en dispose.

 

AUSSI : « Tes  MANIÈRES ENFANTINES dans Ma Volonté embrassent tout et tous. Puisque tu es petite, personne ne peut te contrarier. » (Livre du Ciel, Tome 32, le 22 octobre 1933)

 enfant qui prend de l'eau

 

AUSSI : « Ma Volonté vide l’âme de tout ce qui est humain et la créature devient SIMPLE DANS SES MANIÈRES, simple en tout.  La simplicitÉ va caractériser le Règne de Ma Volonté sur la terre. »  (Livre du Ciel, Tome 27, le 6 nov. 1929)

———————————–

 zundel

Dieu est  une Rencontre. Il faut que nous en fassions l’expérience

Et qu’à certains moments,

Cette Rencontre soit quelque chose de tellement intérieur que nous Le touchions,

Pas avec nos mains humaines, mais comme une mère peut toucher l’âme de

 Son enfant et l’enfant l’âme de sa mère  (Zundel)

 barvertblanc

Nous ne sommes pas importants, nous sommes AIMÉS

Nous essayons souvent de faire ce que Dieu seul peut faire,

  Et nous ne Lui donnons pas ce que nous seuls pouvons Lui donner : 

notre misÈre.

 barvertblanc

Jésus dit que l’entrée de la créature dans le Fiat Divin va l’amener triomphalement dans les BRAS DE DIEU.  Ces bras l’attendent pour la serrer fort sur son Sein et lui dire :  « Finalement, après 6000 ans tu es revenue … tu as expérimenté ce que c’était d’être en dehors de Notre Volonté; ne t’en échappe plus et viens te reposer et jouir de ce qui est tien parce que dans Notre Volonté tout t’a été donné.»  (Livre du Ciel, Tome 26, 28 avril, 1929)

Mon bonheur, c’est le Cœur de Dieu, c’est ma relation unique, exclusive et privilégiée avec le plus grand amoureux de tous les temps et de l’éternité.  Imaginez-vous donc que Dieu veut vivre cette relation unique avec chacun de nous.  Son Amour pour toi est un amour exclusif et préférentiel parce que tu es la seule créature au ciel et sur la terre qui reflète cette couleur-là de l’Amour. Dieu, retrouve en toi un côté de Lui qu’il ne peut pas trouver nulle part ailleurs.

 fleurlavande-jesus

 

L’Amour est plus grand que notre cœur et il le sera toujours.   Plus on va recevoir de l’amour, plus notre cœur va s’agrandir,  et plus il va s’agrandir plus on va recevoir de l’amour.  Le plus difficile à croire, c’est que l’Amour en personne soit amoureux de moi personnellement, moi qui ai tellement de misère à aimer.  Et plus que ça!  IL EST amoureux de moi comme je suis actuellement: pas dans 5 ans,  pas dans 10 ans,  quand je me serai amélioré et que j’aurai corrigé mes défauts,  non!  Comme je suis présentement

 barvertblanc

Il nous faut donc passer d’une relation de mérites et de récompenses  à une VRAIE relation. C’est quoi une vraie relation?  C’est une relation amoureuse.  C’est justement pour ça que nous avons été créés.

LIVRE DU CIEL, Tome 34, le 28 juin 1937

 

Jésus dit que « se savoir aimÉ de Dieu » est la plus grande joie pour une crÉatureIl ajoute : « Ma fille, ne sois pas surprise, voilà le but pour lequel la créature a été créée : trouver en elle notre Vie, notre Volonté qui règne en elle, notre Amour, afin d‘être aimé et afin de l’aimer.  S’il n’en était pas ainsi, toute la Création ne serait pas ainsi une œuvre digne de nous. »

 

Dina BÉlanger disait : « Mon éternité est commencée.  Je vis dans le Cœur de mon Dieu, je suis perdue, anéantie en lui : n’est-ce pas la vie des élus au paradis 

Si je puis dire : Je laisse faire Jésus et je ne m’occupe que de lui, c’est que je compte sur lui seul, par la confiance, pour ne rien lui refuser et pour toujours répondre à son inspiration.

Et ma confiance en Dieu n’est pas une confiance humaine, chancelante, inconstante, celle que je pourrais tirer de ma misère, certes non ; c’est la CONFIANCE DE DIEU MÊME que j’emprunte ET que je fais MIENNE.  Je suis sûre de mon Divin Ouvrier, j’ai foi en sa bonté, en son amour.

 barvertblanc

IL Y A TROIS VIES EN L’HOMME

 

Continuons avec quelques révélations de Jésus à Marie Lataste :

Marie Lataste, Livre 12, ch. l.

 

« Ma fille, la vie de l’homme a un terme, mais cette vie n’est pas la véritable vie ;  elle n’est qu’une Ébauche de la vie qu’il doit recevoir après qu’il aura perdu cette première vie. « La vie de l’homme après sa résurrection n’aura jamais de fin ; elle durera à jamais et je lui donnerai cette participation immense de la vie qui le rendra Fils de Dieu, comme je me suis donné la participation à la vie de l’homme qui m’a rendu Fils de l’homme.  Voilà pourquoi j’ai crÉÉ l’homme, pour le rendre participant de ma vie ; voilà pourquoi je l’ai rachetÉ, pour le rende participant de ma vie ; voilà pourquoi je lui donne mes grÂces, pour le rendre participant de ma vie.  IL Y A DONC TROIS VIES EN L’HOMME :

 

la vie NATURELLE …  la vie surnaturelle  … la vie de l’ÉternitÉ …

 

« Ces trois vies sont données à l’homme; il n’y a aucun droit, il les tient de Dieu.  Tous doivent recevoir de Dieu ces trois vies, c’est la volonté et le désir de Dieu, et cependant tous ne les reçoivent pas.  Les deux premières mènent à la troisième, mais seulement quand on les emploie selon les lois données à l’homme par son Dieu.  S’il les viole, l’homme ne reçoit pas la vie éternelle de la gloire, il reçoit pourtant la vie éternelle, mais dans la  séparation de Dieu.

 genome1

LA VIE ÉTERNELLE « Ma fille ayez toujours sous les yeux la VIE ÉTERNELLE de la gloire.  Ayez en toujours le désir dans le cœur.  

LA VIE ÉTERNELLE, c’est Dieu et la connaissance de Dieu.

LA VIE ÉTERNELLE, c’est Dieu et l’Amour de Dieu.

LA VIE ÉTERNELLE, c’est Dieu et la possession de Dieu.

LA VIE ÉTERNELLE,  c’est Dieu et l’union intime avec Dieu.

LA VIE ÉTERNELLE, c’est l’œuvre de la charité de Dieu sur l’homme et de la charité de l’homme pour Dieu dans les siècles des siècles.

 barvertblanc

« Ô Vie heureuse !  Ô Vie sans laquelle il n’y a point de bonheur véritable !  Ô Vie inépuisable et communiquée pour l’éternité à tous les élus !  Vie de la louange éternelle de Dieu !  Vie de l’éternelle paix de l’homme !  Vie du triomphe de Dieu en l’homme !  Vie du triomphe de l’homme en Dieu !  Ô Vie de l’éternité !  Vie de l’homme en Dieu !  Vie de l’homme avec Dieu !  Vie de l’homme pour Dieu !  Demeurez unies à Moi par la grâce et les sentiments de votre cœur, et vous aurez part à cette Vie à jamais.

 barvertblanc

Marie Lataste,  Livre l, chapitre 8.  LE CIEL SPIRITUEL

 

Quand la terre disparaîtra pour l’homme, un nouveau ciel lui apparaîtra pour le recevoir, non plus un ciel matériel, mais un ciel spirituel, un ciel tout plein de Dieu, un ciel qui montre à découvert Dieu et sa gloire, qui permet à l’homme de le voir, de le contempler, de le comprendre ; de le voir assez pour n’avoir pas besoin d’autre lumière, de le contempler assez pour ne pas désirer d’autre satisfaction, de le comprendre assez pour que son intelligence trouve en Dieu son repos.  Voilà le CIEL qui est aussi pour l’homme, le ciel que Dieu veut lui donner.

 avertissement

 barvertblanc

 

Marie Lataste,  Livre l, chapitre 9  LE CIEL DU CIEL

 

 « Ma fille, le CIEL est le lieu de la récompense des justes;  il est à Dieu et Dieu le donne à ses élus.  Mais il est un CIEL SUPÉRIEUR à celui que Dieu donnera à l’homme, un ciel qui s’appelle avec vérité et qui est véritablement le CIEL DU CIEL, c’est-à-dire le CIEL DE DIEU, le ciel qui appartient à Dieu. Le ciel c’est le SEIN DE DIEU dans lequel le Saint Esprit unit le Père et le Verbe; ce ciel c’est Dieu même

Ce ciel n’est pas comme celui qui sera donné aux élus. Un ciel créé; c’est UN CIEL INCRÉÉ qui n’a jamais eu de commencement et n’aura jamais de fin, qui existait avant l’origine des choses, qui existera toujours.  Ce CIEL était en Dieu, ce Ciel était DIEU. C’est le ciel du ciel; c’est le bien éternel en lui-même, la félicité éternelle en elle-même, la toute-puissance, la souveraine sagesse, la souveraine perfection, DIEU.

 MAINS-OUVERTES-TOGE-BLEUE

 

L’IMMUTABILITÉ DE DIEU

 

Tu vas entrer maintenant dans les SECRETS DE DIEU. Ce que tu ne comprends pas, laisse-le de côté pour l’instant, tu le comprendras plus tard.

 

LES DEUX PARADIS DE LA DIVINE VOLONTÉ

 

Jésus, serrant  Luisa dans ses bras, lui dit : 

« Ma fille bénie, il n’y a rien de plus beau, de plus saint, de plus plaisant et qui nous plaît et nous glorifie plus que de former la Vie de notre Volonté dans la créature ; en elle se forme un petit PARADIS, où notre Être Suprême se délecte à descendre afin d’y former son séjour. Tu vois, au lieu d’un PARADIS nous en avons DEUX où nous trouvons harmonies, beauté qui nous enchante, joies pures qui double notre bonheur parce qu’une autre de nos Vies a été formée dans le petit cercle de la créature. »

JÉSUS continue en disant que c’est un PRODIGE DIVIN que de trouver le GRAND dans le petit et le petit dans le GRAND.  C‘est un DOUBLE PARADIS à leur disposition.  Il dit que la Création ne leur a pas coûté autant que ce travail de former leur Vie dans la créature.  Tout dans la Création les glorifie mais ne leur donne pas une de leur Vie, ni ne forme un autre PARADIS.  Il ajoute qu’en possédant la Volonté Divine comme Vie, tout est saint, tout est sacrÉ, les difficultés finissent, les inclinations au Mal n’existent plus  (Livre du Ciel, Tome 32, le 15 octobre 1933)

 barevertea

Tu le portes le Ciel en toi.  Pas le ciel matériel, le ciel spirituel.  le ciel c’est une communion d’amour et nous sommes tous appelés à lui donner naissance quand son heure sera venue.

 

LIVRE DU CIEL, Tome 21, le 4 mai 1927

« Ma fille, le ciel est toujours le ciel.  Il ne change jamais et il ne se meut (ne bouge)  pas.  Bien que parfois les nuages l’obscurcissent et couvrent le ciel.  Ainsi, le ciel ne perd jamais sa beauté.  S’il y a un changement, c’est du côté de la terre; et l’œil humain, au lieu de voir le ciel, aperçoit les nuages.

 

« Telle est l’Âme qui vit dans ma VolontÉ, elle est PLUS QUE LE CIEL et elle est constante et immuable.  Ainsi, les souffrances et les privations, sont comme des nuages formés dans la profondeur de la nature humaine mais l’ÂME ne subit aucun changement,  Qui ne pourrait jamais atteindre ma Volonté ?  Personne !  Elle est immuable et inÉbranlable, et là où elle règne, elle forme son séjour de lumière, de paix et d’IMMUTABILITÉ. Donc, ne crains pas.  Tout ce qui est nécessaire, c’est une bouffée de vent pour faire fuir les nuages qui investissent ta nature humaine, et pour retirer l’obscurité qui apparemment habite ton âme. »

 barvertblanc

 

JÉSUS S’ENGAGE à SUPPLÉER aux FAIBLESSES HUMAINES

Luisa dit  qu’elle craint des petites sorties de la Volonté Divine, à cause de la faiblesse humaine.  Jésus lui dit que cette peur lui déplaît.  Il veut tellement que l’âme vive dans sa Volonté, c’est son grand intérêt. Son Amour le brûle, alors il s’engage À suppléer.

 

Si l’âme veut vraiment vivre dans sa Volonté par une décision ferme et constante,  si elle fait tout son possible, alors lorsqu’elle s’en détourne, Jésus l’avertit et la replace dans sa Volonté.  Il encourage l’âme, la prend là où elle a laissé et il lui donne la Vie de sa Volonté.  TERRE

Jésus dit qu’il va faire connaître sa Volonté au MONDE ENTIER.  Ceux qui lui font savoir qu’ils veulent vivre dans sa Volonté, il leur donne tous les Bienfaits pour qu’ils possèdent ce Royaume.  Oh! Comme Il le désire.   (Livre du Ciel, Tome 34, le 6 juin 1937)

 barvertblanc

 

LIVRE DU CIEL, Tome 8, le 5 septembre 1908, p. 47.

Luisa donne une leçon à son confesseur, (Mgr. Carraro Francesco,  confesseur de 1906 à 1915 – Recueil de mémoires, p. 11)

 

LUISA : Mon confesseur m’a dit : « Comme ce sera terrible de voir l’indignation de Dieu !  Au jour du jugement, les méchants diront : « Montagnes, tombez sur nous, détruisez-nous, afin que nous ne voyions pas la face de Dieu indigné! » 

JE LUI DIS:   « En Dieu, il ne peut pas y avoir d’indignation, les choses se passent plutôt selon l’état de l’âme. Si l’âme est bonne, les qualités et les attributs de Dieu l’attirent et elle est consumée du désir de s’immerger complètement en lui.  Si elle est mauvaise, la Présence de Dieu l’écrase et la fait s’enfuir loin de lui.  Se voyant rejetée et n’ayant en elle aucune semence d’amour pour ce Dieu si saint et si beau, pendant qu’elle se voit elle-même si mauvaise et si laide, l’âme veut plutôt fuir la Présence de Dieu et même se détruire elle-même. EN DIEU, IL N’Y A PAS DE CHANGEMENT, c’est plutôt nous qui ressentons les choses différemment suivant l’état de notre âme.

 barvertblanc

Jésus vint brièvement et me dit : « Ma fille, TU AS BIEN PARLÉ.  JE NE CHANGE PAS et ce sont plutôt les créatures qui peuvent ressentir différemment ma Présence, suivant leur état d’âme.   En fait, comment une personne qui m’aime pourrait-elle être apeurée alors qu’elle ressent la totalité de mon Être divin circuler dans ses mains, ses pieds, son cœur et son esprit, de telle sorte que mon être lui appartient totalement.

 

LIVRE DU CIEL, Tome 21, le 26 mai, 1927 :  L’ÂME EST IMMUABLE, ELLE NE CHANGE PAS »

LUISA :  Je me sentais totalement affligée, et je pensais en moi-même : « Que mon état est difficile!  Je sens comme si je ne pouvais plus continuer.  Le Divin Vouloir est IMMUABLE, et d’en faire partie n’est pas matière à plaisanterie.  On ressent tout le poids de son IMMUTABILITÉ, et on demeure IMMUABLE avec son IMMUTABILITÉ et impassible à tout. Il te met toujours dans la condition de vouloir ce qu’il veut.

Pendant que je pensais à cela, mon doux Jésus se remua en mon intérieur, et me dit :

« Ma fille, ma Volonté veut être libre dans l’âme, et par conséquent elle ne veut pas trouver de limites dans l’âme.  Elle veut étendre sa souveraineté en tout, et ce que ma Volonté veut, l’âme doit le vouloir et le faire.

C’est pourquoi l’âme ressent tout le poids de l’IMMUTABILITÉ du Fiat pour rendre l’ÂME IMMUABLE, de façon à ce que l’âme ne soit pas sujette à changer si elle voit des créatures qui souffrent ou parce qu’elle les voit manquer d’un bien temporaire ou parce que le Divin Fiat donne un bien.

Ce serait sortir de son IMMUTABILITÉ, et cela, c’est une SAINTETÉ HUMAINE.  La sainteté de ma Volonté est une SAINTETÉ DIVINE et elle ne permet pas ces faiblesses dans l’âme.

 barvertblanc

LIVRE DU CIEL, Tome 11, 14 février 1912, p. 11

« L’âme en vient à tout faire dans une sainte indifférence.

Au début, quand l’âme n’est pas encore bien entraînée, sa sensibilité intervient quand elle souffre, prie ou aime. Mais quand, par la pratique, ces choses sont passées dans sa volonté comme lui étant propres, sa sensibilité cesse d’intervenir. Et quand vient l’occasion de mettre en action les Divines Dispositions que je lui ai fait acquérir, elle les exerce d’un pas ferme et d’un cœur paisible. Si la souffrance se présente, elle trouve en elle la force et la vie de la souffrance; si elle doit prier, elle trouve en elle la vie de la prière, etc. »

 faces_of_poverty_11

AB ETERNO

 

Marie Lataste, Livre l, ch. 15.

Dieu étant souverainement parfait, connaît tout. Le passé, le présent et l’avenir ne sont pour Dieu qu’une seule et même chose; pour lui, l’avenir et le passé sont toujours présents.  Or Dieu avait résolu de toute éternité de créer le monde et de créer l’homme, il savait de toute éternité que l’homme pêcherait; il savait de toute éternité quels seraient les péchés des hommes.

Aussi, quand il est dit dans les livres saints que Dieu se repentit d’avoir créé le monde à cause des péchés des hommes, vous ne devez pas entendre en ce sens que Dieu, avant la création du monde, n’avait pas prévu les péchés des hommes.  Car s’il en eut été ainsi, Dieu ne serait pas parfait.  Dieu, dans sa prescience, connaissant les iniquités de tous les hommes, savait donc le véritable nombre des élus et des réprouvés de sorte que pas un ne sera damné ou sauvé que Dieu ne l’ait prévu de toute éternité.

 barevertea

Or, il est certain que Dieu veut le salut de tous, et qu’il donne les grâces nécessaires à tous pour qu’ils opèrent leur salut C’est parce que l’homme se perd que Dieu le prévoit, et non parce que Dieu le prévoit que l’homme se perd et se damne.  Dieu donne des grâces, mais il laisse avec elles la LIBERTÉ, et l’homme, en donnant ou refusant sa correspondance à ces grâces, se damne ou se sauve librement.

 barreverteavertissement

Il est certain qu’il y a des hommes qui résistent et résisteront encore à la grâce, et qui par conséquent seront damnés.  Il est certain que Dieu sait tout de  toute éternité, et qu’il connaît par conséquent quels sont ceux qui seront rebelles.  Il est certain que Dieu aurait pu sauver tous les hommes.  Pourquoi donc, prévoyant quels sont ceux qui seraient damnés, les a-t-il créés?  Pourquoi, pouvant les sauver tous ne l’a-t-il point fait? 

C’est là une chose que l’esprit de l’homme ne peut pénétrer et devant laquelle il doit abaisser et soumettre sa raison, pour adorer profondément les conseils et les jugements secrets de Dieu.

Il doit suffire à l’homme de savoir qu’il peut et qu’il doit se sauver, qu’il a les grâces nécessaires pour cela, et que, s’il se perd ou se sauve, ce sera parce qu’il l’aura voulu, et non parce que Dieu, pour qui tout est présent de toute éternité, aura toujours prévu que l’homme serait sauvé ou damné.

Il suffit à l’homme de savoir que Dieu aurait pu ne pas lui donner un Sauveur, et que, ne le lui donnant pas, il aurait été souverainement juste en punissant éternellement tous les hommes.

 

 ROSE1

 

Comme disait Luisa : « Mon intelligence prend ce qui suffit à me combler et je laisse le reste (Tome 19, 31 mai 1926)

AMEN !

 

 

CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ

 

 Commentaire Nicole Boulanger

 LIVRE

 

POUR VOUS PROCURER LES LIVRES DE LA DIVINE VOLONTÉ

M. Guy Harvey, 852, rue Hervé, St-Amable, Québec-Canada. J0L lN0 –   Tél:  450-649-3843     
Nicole Boulanger (Rawdon)-Québec-Canada  Tél: 450-834-7609
M. Jean-Guy Lepire (Région de Québec) Canada  Tél:  418-627-1166.

 

Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :