Chapelet médité*Les Saintes Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ*Reçu par Sœur Marie-Marthe Chambon & Promesses*


Chapelet médité *Les Saintes Plaies..

De Notre Seigneur Jésus-Christ*croix jesus

chapelet

Au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit – Amen.

Introduction :

Avec la Vierge Marie, Saint Jean, avec le bon larron, Saint Thomas, les Saintes Femmes, avec Sœur Marie-Marthe Chambon et les Enfants de Dieu de tous les temps, regardons Celui que nous avons transpercé,. Laissons-nous regarder par Lui. Il nous appelle, Il nous attend, Il vient nous sauver.

JÉSUS COTÉ TRANSERCÉ

 On commence avec les trois prières suivantes :

I/ Ô Jésus divin Rédempteur, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.
R/ Amen.
I/ Dieu saint, Dieu fort, Dieu immortel, aie pitié de nous et du monde entier.
R/ Amen.
II/ Ô Père éternel, traite-nous avec miséricorde par le Sang de Jésus-Christ, ton Fils unique, traite-nous avec miséricorde, nous t’en conjurons.
R/ Amen.

 ======croix jesus======

Cette introduction étant faite, on récite, en se servant de la couronne du Chapelet,
les invocations suivantes sur les petits grains :
I/ Mon Jésus, pardon et miséricorde
R/ Par les mérites de tes Saintes Plaies.

 ======croix jesus======

 Sur les gros grains :
II/ Père Éternel, je t’offre les Saintes Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ.
R/ Pour guérir celles de nos âmes.

 ======croix jesus======

En terminant la couronne, on répète 3 fois : Père Éternel, je t’offre les Saintes Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ, pour guérir celles de nos âmes.

 ======croix jesus======

TEMPS ORDINAIRE
On peut avant chaque dizaine, contempler une des cinq Plaies et nommer une intention.

1° dizaine : Regardons ses Pieds Sacrés. Par tes Saintes Plaies, guéris-nous.
Accorde aux pécheurs que nous sommes, à tous les pécheurs, la grâce de la conversion.

I/ Mon Jésus, pardon et miséricorde      

R/ Par les mérites de tes Saintes Plaies.

II/ Père Éternel, je t’offre les Saintes Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ 

R/ Pour guérir celles de nos âmes.

 =======croix jesus======

2° dizaine : Regardons la Plaie de son Cœur. Ce Cœur d’où jaillissent des fleuves d’eau vive.Demandons pour toutes les âmes consacrées ; la grâce de se livrer totalement à l’Amour du Cœur de Jésus, doux et humble.

 ======croix jesus======

3° dizaine : Regardons la Main Droite de Jésus. Demandons-lui de bénir tous les malades, de recouvrir de ses mérites et de son Sang Précieux tous les agonisants.

 =======croix jesus======

4° dizaine : Regardons la Main Gauche de Jésus. Prions pour tous les défunts, pour les âmes du purgatoire. Demandons à Jésus, de les délivrer de leurs péchés, par les mérites de ses Saintes Plaies.

 ======croix jesus======

5° dizaine : Regardons la Couronne d’épines de Jésus, les blessures de sa Tête. Prions pour ceux qui sont persécutés pour la justice, trahis ou désespérés. Prions pour les prisonniers.Demandons à Jésus de faire de nous des artisans de paix, de justice et d’amour, là où nous sommes, pour que son règne vienne.

 ======croix jesus=======

En terminant la couronne, on répète 3 fois : Père Éternel, je t’offre les Saintes Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ, Pour guérir celles de nos âmes.

chapelet


Promesses de Notre-Seigneurcroix jesus

BAREFLEURSIMPLEL

J’accorderai tout ce que l’on me demandera par l’invocation aux saintes Plaies. Il faut en répandre la dévotion.

Ceux qui les honorent recevront une vraie connaissance de Jésus-Christ.

Mes Plaies couvriront toutes tes fautes.

Ma fille, plonge tes actions dans mes Plaies et elles deviendront quelque chose. Toutes vos actions, même les moindres, trempées dans mon Sang, acquerront par cela seul un mérite infini et contenteront mon Coeur!…

Lorsque vous avez quelque peine, quelque chose à souffrir, il faut vite l’apporter dans mes Plaies.

Il faut souvent répéter auprès des malades cette aspiration: Mon Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de vos saintes Plaies! Cette prière soulagera l’âme et le corps.

Les saintes Plaies ont une efficacité merveilleuse pour la conversion des pécheurs.

Le pécheur qui dira la prière suivante: Père Éternel, je vous offre les Plaies de Notre-Seigneur Jésus-Christ pour guérir celles de nos âmes, obtiendra sa conversion.

Les saintes Plaies sauvent le monde et assurent une bonne mort.

Mes saintes Plaies vous sauveront infailliblement…, elles sauveront le monde.

Il faut expirer la bouche appuyée sur ces sacrées ouvertures… Il n’y aura pas de mort pour l’âme qui expirera dans mes Plaies, elles donnent la vraie vie.

Soeur-Marie-Marthe-Chambonsoeurmariemarthe plaies de jésus9782364633957_1_182655

BAREFLEURSIMPLEL

Chapelet médité
Rédigé par une humble visitandine de St Pierre d’Albigny.croix jesus

Source : http://www.marie-marthe-chambon.fr/soeur-marie-marthe-chambon/chapelet-medite-2/
Source : http://maria-marta-chambon.info/livre-marie-marthe-chambon-et-les-saintes-plaies.htm

Fichier Word:Chapelet médité Les Saintes Plaies de Notre Seigneur Jésus-Sœur Marie-Marthe Chambon


Vidéo (18min:30)* Signes des temps (mars 2016)..dans les eaux..au ciel..et sur la terre *C’est à cause de notre désobéissance à Dieu que notre planète se révolte !


Résumé SOTT-Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres..

Des records de lourdes chutes de neige printanières, des tornades destructrices, des avions qui tombent du ciel, des inondations catastrophiques sur tous les continents, des « sons métalliques dans le ciel » entendus dans divers endroits, plusieurs observations de boules de feu météoriques, de massives hécatombes animales, des dolines qui avalent des véhicules en mouvement… Ce sont quelques-uns des signes des temps pour mars 2016…


Personne et aucun pays ne sera épargné..car tous, nous avons péché contre Dieu..nous avons manqué d’amour envers nos frères et soeurs, nous n’avons pas pris soin de notre planète, celle que Dieu nous a donné sans mérite de notre part !

Prions..Prions..Prions…Notre Mère Marie nous le répète chaque jour..

Car dit-elle ; Mon Fils se laisse toucher !!

marie belle12316289_1005706919495932_8717364866586221726_n


Instruction sur l’examen de conscience du Père M.F*Accepter que les yeux du Christ se posent sur notre âme*


croix jesusInstruction sur l’examen de consciencecroix jesus

confession-pardon-sacrement-267x213

barvert7

Pour ouvrir notre âme à Dieu, il est nécessaire de reconnaitre en nous-même tout ce qui s’oppose à la vie, tout ce qui fait dessécher et mourir la semence de la grâce qui a été semée en nous, tout ce qui étouffe les plantes à peine nées, tout ce qui manque à la grâce pour nourrir avec plénitude notre âme assoiffée et affamée de nourriture impérissable, de l’Amour de Dieu.

 

   Il est donc indispensable pour pouvoir engendrer des œuvres de vie, d’accepter en tout premier lieu que la lumière de la Vérité aimante pénètre en nous et mette en lumière nos défauts, ce qui s’oppose à son esprit, à sa présence, et de dire comme la Samaritaine : « Il m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-ce point le Christ ? » (Jn. 4, 29).

 

    Le Christ offre à la Samaritaine son Royaume qui est celui de la grâce. Et lorsqu’il est Interrogé par les Pharisiens pour savoir quand viendrait le royaume de Dieu, il leur répondit :  « Le royaume de Dieu ne vient pas de telle sorte qu’on puisse l’observer. On ne dira pas : Voyez, il est ici, ou :Il est là : Car voyez, le royaume de Dieu est au-dedans de vous » (Luc 17, 21). L’homme donc racheté par la venue et le sacrifice du Christ devient  lui-même un royaume de grâce.

 

barvert7

L’examen de conscience est la tâche indispensable  pour permettre à la grâce de fructifier et de ne pas être suffoquée par les œuvres du vieil homme. C’est le Christ qui est venu installer cet examen de conscience sur terre en vue de notre libre retour à Dieu.

Accepter que les yeux du Christ se posent sur notre âme. Il suffit de penser comment le regard du Christ dans sa Passion, d’un Amour et d’une Douceur extrêmes, pénètre dans l’âme de Pierre et le fait pleurer et regretter amèrement sa présomption de vouloir suivre le Maître là où l’on ne peut parvenir qu’avec tout son cœur et non avec les compromis et les «précautions» trop humains.

barvert7

Pierre ne se justifie pas comme Adam et Ève, il ne fuit pas le regard divin ; en un instant, la douceur du Christ ouvre son âme à la réalité de sa mission sur cette terre, à la puissance de l’Amour descendu sur cette terre, et ainsi son repentir lui permettra de répondre à son Maître ressuscité : « Oui, Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime »(Jn. 21, 17) .

     Tout l’être du Christ, sa simple présence parmi les hommes, son regard, ses paroles, ses gestes, sa douceur, a fait reconnaître à la Samaritaine qui Il était. Elle a accepté d’ouvrir son cœur à son Amour Infini : « Prenez sur vous mon joug, et recevez mes leçons : je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes, car mon joug est doux et mon fardeau léger» (Mtt. 11, 29-30) .

 

Notre Seigneur invite chacune de nos âmes à ne pas avoir peur d’ouvrir notre cœur à son Cœur, comme Lui-même n’a pas eu peur de le faire avec nous. Si nous répondons à son invitation, Il nous fera connaître la joie profonde de son amour. Cependant, Il nous avertit que cette source de vie n’est pas perçue par tous : « Je vous bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que vous avez caché ces choses aux sages et aux prudents, et les avez révélées aux simples. Oui, Père, car tel fut votre bon plaisir ». (Luc 10, 21).

barvert7

Le «vieil homme», le «vieil Adam» qui vit au fond de chacun de nous s’efforce de brouiller les pistes, de nous faire perdre la trace du mal, de nous empêcher de voir clair, de nous cacher les notions sacrées. Il y a donc un combat au-dedans de nous- même contre le malin. Un grand effort est nécessaire pour écarter toutes les trompeuses justifications de nos actes et pour avoir le courage d’être précis et sévère, sans rien laisser dans l’ombre.

Il est souvent extrêmement pénible de voir nos défauts et de les accepter, et il arrive que notre premier mouvement soit de révolte et même parfois de désespoir.

StFrancois-deSale

     Saint François de Sales note qu’il est normal que nous éprouvions du déplaisir à constater le mal qui est en nous, les défaillances dont nous nous rendons chaque jour coupables, encore faut-il que nous nous empêchions d’en avoir une déplaisance aigre et chagrine. « C’est la grande faute de ceux qui, s’étant mis en colère, se courroucent de s’être courroucés, sont dépités de s’être dépités.

barvert7

Car par ce moyen, ils tiennent leur cœur confit et détrempé dans la colère… Ces colères, dépits et aigreurs, que l’on a contre soi-même tendent à l’orgueil et n’ont d’origine que dans l’amour-propre, qui se trouble et s’inquiète de se voir imparfait. Il faut donc avoir un déplaisir de nos fautes qui soit paisible… » C’est-à-dire ne pas sentir de crispation sur soi-même, mais plutôt cette tristesse surnaturelle qui vient de ce que l’on a manqué à Dieu, et où la grâce tempère, adoucit, ce qu’il peut y avoir dans notre regret d’orgueilleux et d’amer.

 

     L’humilité est donc bien la première disposition indispensable à avoir pour s’examiner et diriger notre regard vers notre Rédempteur, le Christ, qui s’est humilié jusqu’à la mort sur la Croix ; viennent ensuite la foi et l’espérance en sa Miséricorde infinie pour reconnaître et dépasser nos défauts.

 

« Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.»(Jn. 12, 25), a dit notre Seigneur. Oui, accepter l’aveu intérieur de chacune de nos fautes demande un désir profond de mourir au péché et nous rappelle qu’à chaque confession, à chaque évolution dans notre âme nous sommes appelés à servir le Christ et à participer à sa résurrection car nous devons imiter sa vie et mourir à nous-mêmes pour Lui.  

barvert7

saint_augustin

  Saint Augustin en commentant l’Évangile de saint Jean nous dit : « Donc, si infini est l’Amour miséricordieux de Dieu, qui est arrivé jusqu’à donner son unique Fils en rachat de notre vie, grande est aussi notre responsabilité : chacun en effet, doit confesser son propre péché, pour que le pardon de Dieu, déjà donné sur la Croix, puisse avoir effet dans son cœur et dans sa vie. Dieu condamne tes péchés…

Et si toi aussi tu les condamnes, tu t’unis à Dieu…

Quand ce que tu as fait commence à te déplaire, alors commencent tes bonnes œuvres car tu condamnes tes œuvres mauvaises. Les œuvres bonnes commencent avec la reconnaissance des œuvres mauvaises » (Sur l’Évangile de saint Jean, 12, 12 :Pl 35, 1190).

barvert7

     Notre vie est presque continûment agitée, remplie d’activités, au milieu du tumulte du monde et des préoccupations. Il est indispensable, sans chercher de fausses justifications de charité envers les autres, de trouver à tout prix un moment pour rentrer en soi et écouter la voix qui parle en chacun de nous parce que tout homme a été créé par Dieu.

 

C’est l’attitude du fils prodigue, dans la parabole de l’Évangile, qui retourne vers son Père dans un triste état mais avec le cœur contrit et en acceptant comme justes les humiliations subies sur le parcours. Chaque jour, nous aussi, nous avons un motif de retourner vers le Père, sans parcourir de nombreux kilomètres, mais par un mouvement intérieur de l’âme qui demande sincèrement pardon.

_confession

     L’examen de conscience nous prépare à la confession, et beaucoup admettent difficilement que la rencontre du pardon avec Dieu nécessite l’intermédiaire du prêtre, d’un homme que l’on considère souvent plein de faiblesses et de péchés.

Les disciples, durant la Passion, ont montré leur faiblesse, mais Jésus leur a laissé ensuite non seulement le souvenir et l’enseignement d’une infinie douceur dans son pardon après la résurrection, mais Il leur a encore donné ce même pouvoir et chrétien privilège de pardonner : « Paix à vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » Et, après avoir dit cela, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint, à qui vous pardonnerez les péchés ils seront pardonnés, et à qui vous les retiendrez ils seront retenus » (Jn. 20, 21-23).

barvert7

Ils reçoivent non seulement la marque indélébile de la douce Paix que procure le pardon du Christ, mais aussi le trésor du Cœur du Christ : sa Miséricorde infinie.

Confessionale

     Chaque examen de conscience, chaque confession, nous prépare à notre rencontre avec Dieu, et il nous sera demandé beaucoup de clarté et de paix intérieure pour pouvoir aller à la Lumière éternelle. A l’approche de la mort, l’examen de toute notre vie a lieu avec une impressionnante clarté et sur cette terre il faut s’y préparer.

L’examen de conscience, la confession et la communion à la sainte Eucharistie forment le témoignage vivant de notre foi catholique et chrétienne et nous lient avec le Ciel.

Sur cette terre, c’est en s’adressant à notre très Sainte Mère la Vierge Marie que nous pouvons apprendre à être humbles, à nous approcher du trône de la Miséricorde des Saintes Plaies de Notre Seigneur Jésus Christ pour être guéris de nos blessures et grandir dans son Amour.

barvert7

Source : http://www.marie-marthe-chambon.fr/instruction-sur-lexamen-de-conscience-du-pere-m-f/

 

 

 

 

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez les 7 138 autres abonnés
  • ❤️

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    avril 2016
    L M M J V S D
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :