Jésus nous parle de *SA MISÉRICORDE, et de ceux qui la REFUSE*..par Soeur Sainte Faustine Kowalska !


jésus miséricorde-cénacle
« Dans l’ancien Testament, j’ai envoyé à Mon peuple des prophètes avec de la foudre. Aujourd’hui, je t’envoie vers l’humanité entière avec ma miséricorde. Je ne veux pas punir l’humanité endolorie, mais je désire la guérir en l’étreignant sur mon coeur miséricordieux.

C’est un signe pour les derniers temps, après viendra le jour de la justice. Tant qu’il en est temps, que les hommes aient recours à la source de ma miséricorde, qu’ils profitent du sang et de l’eau qui ont jailli pour eux.  Avant de venir  comme juge équitable, j’ouvre d’abord toutes grandes les portes de ma miséricorde. Qui ne veut pas passer par la porte de ma miséricorde, doit passer par la porte de ma justice…

fleurrougefiori

Je veux répandre mes grâces inconcevables sur les âmes qui ont confiance en ma miséricorde.   Qu’elles s’approchent de cet océan de miséricorde avec une très grande confiance: les pécheurs obtiendront justification et les justes seront affermis dans le bien. Celui qui a mis sa confiance en ma miséricorde, à l’heure de la mort, j’emplirai son âme de ma divine paix.

Les grâces de ma miséricorde  se puisent à l’aide d’un unique moyenet c’est la confiance. Plus sa confiance est grande, plus l’âme reçoit. Les âmes d’une confiance sans bornes me sont une grande joie, car je verse en elles le trésor entier de mes grâces. Je me réjouis qu’elles demandent beaucoup, car mon désir est de donner beaucoup et de donner abondamment.

 L’âme qui fait confiance à ma miséricorde est la plus heureuse car je prends moi-même soin d’elle.  Aucune âme faisant appel à ma miséricorde n’a été déçue ni n’a éprouvé de honte. Je me complais particulièrement dans l’âme qui a fait confiance à ma bonté.

fleurrougefiori

… Je te donne trois moyens pour exercer la miséricorde envers le prochain: le premier – l’action, le deuxième – la parole, le troisième – la prière; ces trois degrés renferment la plénitude de la miséricorde et c’est la preuve irréfutable de l’amour envers moi. De cette manière, l’âme glorifie et honore ma miséricorde.

… Sache, ma fille – dit-Il à sœur Faustine – que mon cœur est la miséricorde même. De cet océan de miséricorde, les grâces se répandent sur le monde entier (…) Ma fille, je désire que ton cœur soit la demeure de ma miséricorde. Je désire que cette miséricorde se répande sur le monde entier par ton cœur. Que quiconque t’approchera ne te quitte pas sans cette confiance en ma miséricorde que je désire tant pour les âmes. »

faustinejesu
barre-20rose-20bleu
______________________________
Conversation de Dieu miséricordieux
avec l’âme pécheresse   :

– Jésus: Ne redoute pas ton Sauveur, âme pécheresse, c’est moi qui fais les premiers pas, car je sais que tu n’es pas capable par toi-même de t’élever jusqu’à moi. Enfant, ne fuis pas ton Père, veuille entrer en conversation, seul à seul, avec ton Dieu de miséricorde qui veut lui-même te dire une parole de pardon et te combler de ses grâces. Oh! Combien ton âme m’est chère. Je t’ai inscrite sur mes mains. Et tu t’es gravée en mon cœur d’une profonde blessure.

– L’âme: Seigneur, j’entends Ta voix qui m’appelle afin que je m’écarte du mauvais chemin, mais je n’en ai ni le courage ni la force.

– Jésus: Je suis ta force, je te donnerai le pouvoir de lutter.

– L’âme: Seigneur, je connais Ta sainteté et je Te redoute.

barre-20rose-20bleu

– Jésus: Pourquoi redoutes-tu, mon enfant, le Dieu de miséricorde? Ma sainteté ne n’empêche pas d’être miséricordieux pour toi. Regarde, âme, c’est pour toi que j’ai institué le trône de la miséricorde sur la terre, ce trône c’est le tabernacle, et de ce trône de miséricorde, je désire descendre en ton cœur. Regarde, aucune suite ne m’entoure, aucun garde, tu as accès à moi à tout moment, à chaque heure du jour je veux parler avec toi et je désire t’accorder des grâces.

– L’âme: Seigneur, je redoute que Tu ne me pardonnes pas un si grand nombre de péchés, ma misère me remplit de frayeur.

– Jésus: Ma miséricorde est plus grande que ta misère et celle du monde entier. Qui a pris la mesure de ma bonté? Pour toi je suis descendu du ciel sur la terre, pour toi je me suis laissé clouer à la croix, pour toi j’ai permis que mon très saint cœur soit ouvert d’un coup de lance et je t’ai ainsi ouvert la source de miséricorde; viens et puise les grâces de cette source avec le vase de la confiance. Je ne rejette jamais un cœur humble, ta misère a sombré dans l’abîme de ma miséricorde. Pourquoi devrais-tu te disputer avec moi au sujet de ta misère? Fais-moi plaisir, abandonne-moi toute ta pauvreté et ta misère et je te comblerai d’un trésor de grâces.

barre-20rose-20bleu

annee miséricorde notre-dame-quebec-

barre-20rose-20bleu

– L’âme: Tu as vaincu mon cœur de pierre, ô Seigneur, par Ta bonté: et voici qu’avec confiance et humilité je m’approche du tribunal de Ta miséricorde, absous-moi Toi-même, par la main de celui qui tient Ta place. Ô Seigneur, je sens comme la grâce et la paix se sont déversées en ma pauvre âme. Je sens que Ta miséricorde, Seigneur, m’a envahie de part en part. Tu m’as plus pardonné que je n’aurais osé l’espérer ou même que je n’étais capable de le penser. Ta bonté a surpassé tous mes désirs. Et maintenant je T’invite en mon cœur, saisie de reconnaissance pour tant de grâces. Je m’étais égarée comme l’enfant prodigue quittant le droit chemin, mais Tu n’as cessé d’être un Père pour moi. Multiplie en moi Ta miséricorde, car Tu vois combien Je suis faible.

– Jésus: Enfant, ne parle plus de ta misère, car je l’ai déjà oubliée. Écoute, mon enfant, ce que je désire te dire: blottis-toi dans mes plaies et puise à la source de vie tout ce que ton cœur peut désirer. Bois à longs traits à la source de vie et tu ne t’arrêteras pas en chemin. Contemple l’éclat de ma miséricorde et ne redoute pas les ennemis de ton salut. Rends gloire à ma miséricorde.

barre-20rose-20bleu


source: http://www.chretiensmagazine.fr/2011/10/paroles-du-seigneur-jesus-sainte.html


 

Publicités

La vision de l’Enfer montrée aux enfants par Notre-Dame de Fatima & Explications de notre Mère Marie*


fatima

En ce 13 juillet 1917, quatre mille à cinq mille personnes s’étaient déplacées à la Cova da Iria. Tous récitaient le chapelet ; puis lorsqu’il fut terminé, Lucie regarda vers le Levant et dit : « Notre-Dame arrive ! »
La lumière du jour diminua, comme au moment d’une éclipse ; la température, qui était très chaude, diminua ; la teinte de la lumière se modifia, devenant jaune d’or. Il se forma alors, autour des trois petits voyants, une nuée blanchâtre très agréable à voir.

fatima1

Quelques instants plus tard, la petite Jacinthe, voyant que sa cousine regardait la Notre-Dame sans oser lui parler, dit : « Parle-lui donc ! Tu vois bien qu’Elle est déjà là ! ». Lucie se décida donc :

« Que veut de moi Votre Grâce ? »
« Je veux que vous veniez ici le 13 du mois qui vient ; que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre, parce qu’Elle seule pourra vous secourir »
« Je voudrais Vous demander de nous dire qui Vous êtes, et de faire un miracle afin que tout le monde croit que Votre Grâce nous apparaît ».

fatima enfer

« Continuez à venir ici tous les mois. En octobre, je vous dirai qui Je suis, ce que Je veux, et Je ferai un miracle que tous pourront voir pour croire. Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites souvent à Jésus, spécialement lorsque vous ferez un sacrifice :

« Ô Jésus,
c’est par amour pour Vous,
pour la conversion des pécheurs,
et en réparation pour les péchés commis
contre le Cœur Immaculé de Marie » »

Disant ces paroles, Elle ouvrit les mains. Le reflet de la lumière qui s’en dégageait parut pénétrer la terre. Les enfants virent alors comme un océan de feu, où étaient plongés les démons et les âmes des damnés. Celles-ci étaient comme des braises transparentes, noires ou presque, ayant formes humaines. Elles flottaient dans cet océan de fumée. Les cris et les gémissements de douleur et de désespoir horrifiaient et étaient effrayantes !
Les démons se distinguaient des âmes des damnés par des formes horribles et répugnantes d’animaux effrayants et inconnus, mais transparents comme de noirs charbons embrasés.

barre bleu

Effrayés, et comme pour demander secours, les enfants levèrent les yeux vers Notre-Dame qui dit :
« Vous avez vu l’enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion de mon Cœur Immaculé. Si l’on fait ce que Je vais vous dire, beaucoup d’âmes se sauveront et l’on aura la paix.


La guerre va finir, mais si l’on ne cesse d’offenser Dieu, sous le règne de Pie XI commencera une pire encore. Quand vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c’est le grand signe que Dieu vous donne qu’Il va punir le monde de ses crimes, par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l’Église et le Saint-Père.


Pour empêcher cela, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Si l’on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l’on aura la paix ; sinon, elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l’Église.

 

Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties. À la fin mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix. Au Portugal, se conservera toujours le dogme de la foi, etc. Cela, ne le dites à personne, sauf à François ».

 NDdeFatima

barerouge

Explications : La dévotion que le Seigneur veut établir vise deux objectifs que nous appellerons : celui du 13 juin et celui du 13 juillet. Le premier est absolu et permanent: il vise à obtenir le salut éternel des âmes par la réparation des fautes des pécheurs et par notre intercession pour leur conversion ; le second est contingent, immédiat, nous dirons historique ; il consiste à intéresser le Tout-Puissant au sort de la pauvre humanité dans le sens d’une marche vers la paix fraternelle entre les peuples, dont la première condition est la consécration de la Russie. Ce sont ces deux objectifs que la Vierge a systhétisés dans cette parole capitale plusieurs fois citée : « Si l’on fait ce que Je vais vous dire, beaucoup d’âmes se sauveront et l’on aura la paix.

La promesse inconditionnelle du triomphe du Coeur Immaculé de Marie est précédée des mots : « à la fin », ce qui signifie qu’il peut y avoir un délai plus ou moins long et des épreuves plus ou moins grandes avant que l’on voit ce triomphe promis.

La phrase : « Au Portugal, se conservera toujours le dogme de la foi, etc. » concerne le troisième secret. La locution adverbiale « etc. » a été volontairement écrite par Sœur Lucie dans ses mémoires car elle-même ne pouvait dévoiler ce message qui aurait dû être dévoilé au monde, par le Vatican, en 1960 ; et bien que le Saint-Siège ait publié en l’an 2000 un message, la demande de Notre-Dame reste à ce jour toujours à accomplir.

Au cours d’un entretien avec soeur Lucie, probablement en juillet 1946, le Père Luis Gonzaga da Fonseca lui posa la question suivante : « Notre-Dame a garanti que se conservera toujours au Portugal le dogme de la foi. Que veut dire « Dogme de la foi ? » ». Lucie lui répondit : « Foi véritable ! ».

Notre-Dame ajouta : « Quand vous réciterez le chapelet , dites après chaque Mystères :

« Ô mon Jésus,
Pardonnez-nous,
Sauvez-nous du feu de l’enfer,
Attirez au Ciel toutes les âmes,
surtout celles qui en ont le plus besoin. » »

 chapeletTB

Voilà ce qu’avait dit ce 13 juillet 1917 Notre-Dame, à la Cova da Iria. Par cette vision, notre Mère nous rappelle la terrible sanction éternelle de l’impénitence finale afin de nous encourager à vivre habituellement en état de grâce. La pensée du châtiment éternel est « chose bonne«  pour ceux qu’elle excite à éviter le péché et à vivre dans l’état de grâce jusqu’à la visite de Celui qui viendra à nous « comme un voleur ». Elle est « chose mauvaise » pour les pécheurs qui ne pensent jamais au triste sort qui les attend s’ils ne font rien pour apaiser la colère divine et retrouver l’amitié du Juge suprême.

barerouge

Après un instant de silence, Notre-Dame s’éleva en direction du Levant. On entendit à cet instant comme un grand coup de tonnerre, avec un fort vent. Lucie dit :
« Elle s’en va !… Elle s’en va ! », Puis Elle disparut.

Le peuple portugais qui a un culte profond pour les âmes du Purgatoire, qui a érigé sur tous les chemins de petits oratoires (ermidas dos alminhas) pour rappeler aux passants la charité envers ces « pauvres âmes », pensa spontanément que la Sainte Vierge demandait la prière pour les âmes du Purgatoire, et dans les paroisses, dès que la formule fut connue, on se mit à dire : « Prenez en Paradis toutes les âmes du Purgatoire ».

chapeletTB

Toutefois, les petits pastoureaux, au chapelet quotidien, en famille, n’ajoutaient jamais ce mot. Aussi, leurs parents continuaient eux-mêmes à dire la formule comme ils avaient entendu leurs enfants la dire. Mais le bon Ti Manel (Nom populaire de Manuel-Pedro Marto, père de François et de Jacinthe) ajoutait : « Quand je suis à l’église, je la récite comme les autres ».

Plus tard, on demanda à Sœur Lucie quelles étaient, à son idée, les âmes évoquées par la formule. Elle répondit : « Les âmes des pécheurs ».
Pourquoi ne croyez-vous pas qu’il s’agit des âmes du Purgatoire ?

Ames_du_Purgatoire-g

« La Vierge ne nous a jamais intéressés aux âmes du Purgatoire, mais toujours à celles des pécheurs. Celles du Purgatoire sont sauvées ; elles sont dans le vestibule du Paradis, tandis que celles des pécheurs se trouvent sur les bords de l’abîme infernal ». C’est d’autant plus vrai, que la Vierge ne dit pas : l’enfer où sont les âmes des pécheurs, mais où vont. Le salut envisagé ne concerne donc pas les damnés, mais les pécheurs en danger de damnation. La miséricorde de Notre-Dame ne porte pas atteinte au dogme de l’éternité et de l’Irémissibilité des peines de l’enfer.

D’une certaine manière, les âmes exilées hors du Ciel entrevu peuvent être, elles-aussi, comprises dans l’intention du fidèle qui récite cette prière, car elles ont pareillement besoin de la miséricorde du Sauveur, mais pas « le plus besoin »

barerouge

Durant tout ce mois, les trois enfants ne cessèrent de penser à la vision de l’enfer ; surtout la petite Jacinthe, dont le caractère s’en trouva même changé. Toutes les pénitences et mortifications lui semblaient être insuffisantes pour arriver à préserver quelques âmes de l’enfer. « Il nous faut faire beaucoup de sacrifices, disait-elle, et prier beaucoup pour les pécheurs, afin que personne n’aille plus dans cette prison de feu, où l’on souffre tant ! »

 prier


Source : http://www.fatima.be/fr/fatima/vision/

 

 

 

La colère de Dieu selon Maria Valtorta* C’est le temps de Marie qui surgit. Marie est l’extrême miséricorde que notre Amour ait conçue pour vous.*


colere de Dieu

Romains 1, 18: « Alors que la colère de Dieu se manifeste du Ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui tiennent captive de l’injustice, la vérité de Dieu ».      

L’Auteur Très-Saint (Jésus) dit :         

Dans la leçon précédente je vous ai invités à défendre l’Idée religieuse pour avoir le salut et la paix, car lorsqu’un peuple tombe dans « l’impiété et l’injustice » – et la plus grande impiété et la plus grande injustice est celle d’offenser Dieu, celle de se moquer de la Religion, de l’attaquer, de l’éteindre dans les esprits, de lui désobéir consciemment, avec préméditation, dans tous ses commandements – alors la colère de Dieu se manifeste du Ciel.   

Pas besoin de foudres pour qu’elle soit manifestée. Pas besoin de cataclysmes, pas de déluges. Il suffit que Dieu vous abandonne, et déjà vous vous donnez la mort, l’angoisse, le désespoir de vous-mêmes. La colère de Dieu, la vraie, la colère immuable de Dieu, plus que par des châtiments, est par le fait de vous abandonner à vous-mêmes.

Ce que vous appelez colère de Dieu, c’est-à-dire les guerres, les atroces moyens de destruction, les cataclysmes et les pestilences, ne sont pas vraiment colère sans retour, ou colère absolue. Ce sont des reproches, des rappels de la part d’un Père offensé, mais encore empressé à accorder le pardon et le secours à ses enfants coupables.

offense prise-de-jerusalem3-4bde96c
Mais lorsque « impiété et injustice » auront gagné 99% de l’humanité, lorsque l’impiété et l’injustice mentale ou matérielle auront envahi chaque classe sociale, au point de faire pénétrer l’abomination dans la maison de Dieu – l’abomination et la désolation dont vous parle le prophète et dont le Verbe vous donne confirmation, cette « désolation » dont vous n’avez pas encore saisi le sens exact, et dont il est dit qu’elle sera signe de la fin, et elle le sera –

Alors Dieu ne vous reprendra plus par des châtiments paternels (qui n’en sauvent plus beaucoup, il faut le dire, parce que le plus grand nombre d’entre vous est déjà au service de Satan), mais il vous laissera abandonnés à vous-mêmes. Il se retirera. Il cessera d’agir. Il cessera d’agir jusqu’au moment où, dans un éclair de son vouloir, il dira à ses anges d’ouvrir les sept sceaux, de sonner les quatre trompettes, de libérer l’aigle des trois malheurs.    

Puis, horreur, souffle sera donné à la cinquième trompette, et le Judas des derniers temps ouvrira le puits de l’abîme pour en faire sortir ce que l’homme aura désiré plus que Dieu.

jesus abandon

Mais quand ? Quand tout cela ? Êtes-vous déjà rendus à cette heure ou êtes-vous sur le point d’y entrer ? Vous êtes dans la crainte, vous vous posez des questions… mais vous ne voulez pas regretter vos péchés et vous repentir. Le « quand » ne vous sera pas dévoilé. Il est inscrit dans le cœur des prophètes actuels, mais « ce que les sept tonnerres leur ont révélé demeure scellé, et ils ne le diront pas ».        

La Terre entière sera secouée comme une mer en bourrasque. Les humains seront en plein naufrage, tous, à l’exception des serviteurs de Dieu réunis dans la barque de Pierre, et fidèles au saint Navigateur. C’est alors que, tel un astre pacifique, sur les horreurs et les terreurs des ondes en furie, on verra se lever l’Étoile de la Mer pour annoncer l’Étoile du Matin gif étoile, pour annoncer l’ultime venue de l’Étoile du Matin sur la Terre.     

 barrefeuille

Pour cette seconde et ultime venue l’Agneau de Dieu, le Rédempteur, le Saint des Saints n’aura plus comme précurseur le pénitent du désert, salé par les mortifications et cinglant les pécheurs pour les guérir de leur pesanteur et les rendre aptes à accueillir le Seigneur . Son précurseur sera notre Ange à nous , Celle qui, bien que dans la chair, fut Séraphin, Celle en qui Nous avons établi notre demeure.

Nous n’aurions pu en avoir une plus douce et plus digne. Elle est l’Arche très aimée, l’Arche d’or pur qui encore Nous contient, comme Nous la contenons’. Elle traversera les cieux, rayonnante d’amour, pour préparer la route parfumée et royale au Roi des rois, et pour préparer, engendrer et mettre au monde, comme pour une dernière maternité, autant de germes vivants que possible, tous ceux qui voudront être enfantés au Seigneur.      

Regardez là, à l’orient des temps… Déjà sur les ténèbres qui, toujours plus denses et maudites, recouvrent la Terre, se dessine une lueur qui ne pourrait être plus douce. C’est le temps de Marie qui surgit. Marie est l’extrême miséricorde que notre Amour ait conçue pour vous.

barrefeuille

marie

Long, très long sera son chemin. Elle est contrariée par son éternel ennemi qui, bien que vaincu, n’en demeure pas moins obstiné à la tourmenter et à la combattre. Il obscurcit l’intelligence des hommes pour les empêcher de connaître Marie. Il éteint la foi et la confiance qu’ils peuvent avoir en elle, il fait surgir des brumes, il lance de la boue. Mais l’Étoile de la Mer gif étoileest bien trop haute pour être touchée par les vagues polluées. Elle passera sans que la boue puisse salir l’ourlet de sa robe.

Rapide comme un archange, elle descendra seulement pour tracer son signe, près de celui du Tau, sur le front des fidèles sauvés pour le Royaume éternel. Au toucher de sa main, force et paix pénétreront dans l’esprit de ses fidèles, car elle est Mère de la Vie et Fontaine du Salut.      

Bénissez Dieu qui a concédé à l’Étoile très pure de lui ouvrir le chemin,gif étoile pour qu’elle vous attire à lui par la douceur de son amour. Mère secourable, compatissante, extrême, toujours prête à compenser, dans l’esprit des bons, le vide laissé par Dieu, qui se retire toujours plus loin dégoûté par les péchés des hommes.

meremariereinedescoeurs

Que ce retrait de Dieu ne vous paraisse pas injuste. Dans le livre des Maccabées on lit que, lorsque la corruption pénétra en Israël avec Antiochus Epiphane et que Israël s’éloigna de la Loi – du fait que beaucoup de chefs d’Israël, « fils d’iniquité« , s’étaient pliés aux « nations voisines« , au point d’adopter leurs coutumes perverses « se vendant pour faire le mal » –, le sanctuaire demeura désolé comme un désert, sa gloire fut anéantie, les fêtes solennelles se changèrent en deuils et les sabbats en opprobres.

En plus, on accepta « le culte des idoles« . Tout ceci entraîna la persécution du petit nombre demeuré fidèle. La mort, la destruction, la violence et la douleur devinrent l’héritage du peuple qui avait provoqué la colère du Seigneur . Faites vos comparaisons. Méditez. Choisissez.     

Une fois de plus Jésus vous répète ce qu’il disait à l’occasion de la fête des Tabernacles, les derniers de sa vie sur Terre : « Je vais être avec vous pour un peu de temps encore (…), Puis je m’en irai. Alors vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas ».

barrefeuille

jésus visage sang

  
Vous qui dormez, oui, c’est à vous que je parle plus qu’aux ennemis déclarés. À vous. Si vous pouviez donc vous réveiller, vous pourriez prendre la défense de l’Idée et de vos intérêts véritables. C’est à vous que je parle, car vous dormez alors que les autres travaillent. Vous vous bercez dans l’illusion que Dieu soit votre serviteur, que Jésus soit votre serviteur, et serviteur stupide.

Vous êtes ceux qui voudraient que Jésus, après avoir été ignoré, négligé, abandonné, laissé pour compte jusqu’à ce qu’il s’en aille, convaincu de l’inutilité de sa présence parmi vous, soit par la suite prêt et disposé à revenir vous aider quand vous serez en train de sombrer, et que finalement (trop tard pour plusieurs) vous vous réveillerez.

Cherchez le Sauveur alors qu’il est encore parmi vous , avant que la haine l’envoie hors de vos frontières… en Ephraïm, chez les peuples qui s’ouvrent à la lumière, alors que vous vous enfoncez dans les ténèbres. Ténèbres qui « étouffent la vérité, et la dissimulent, qui élèvent un mur de tiédeur et de quiétisme, là où le mur qu’elles élèvent n’est pas celui de l’impiété et de l’injustice ».

jésus sauveur

barrefeuille


 

Source : http://www.maria-valtorta.org/Epitre/Epitre03.htm#Colere

 

%d blogueurs aiment cette page :