Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916) Il meurt,le 1er décembre 1916, lors d’un pillage..Un de ses ravisseurs, affolé par l’arrivée des militaires,lui tire une balle qui met fin à sa vie terrestre*


charles-de-foucauld-jesus

Il avait toujours rêvé de partager sa vocation avec d’autres:  après avoir écrit plusieurs règles religieuses, il pensa que cette « vie de Nazareth » pouvait être vécue partout et par tous. Aujourd’hui, la « famille spirituelle de Charles de Foucauld » comprend plusieurs associations de fidèles, des communautés religieuses et des instituts séculiers de laïcs ou de prêtres.

foucauld4

Sa spiritualité

« Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous » (Jn 1, 14). Le Christ est venu dans le monde, s’abaissant au rang de créature, Lui, le Créateur et se faisant obéissant jusqu’à la mort sur une Croix.

sainte-famille-atelier

C’est en s’incarnant que Dieu a choisi de nous sauver. Charles de Foucauld en imitateur du Christ n’a pas voulu emprunter d’autre chemin que celui du Christ… l’incarnation rédemptrice. L’imitation de la vie humble et cachée de l’ouvrier de Nazareth constitue le cœur de la spiritualité du frère Charles. Il a vécu de nombreuses année au cœur des masses, avec les Touaregs du désert, ne cherchant pas à les convertir par la parole, mais en les aimant et en partageant leur vie.

« Si vous avez de l’amour les uns pour les autres, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples. » (Jean 13, 35)


Citations

charles-de-foucauld

« L’heure la mieux employée de notre vie est celle où nous aimons le plus Jésus. »

« L’adoration du Saint-Sacrement est le repos, le rafraichissement, la joie. » (à Mme Bondy, 19 janvier 1903).

« De son tabernacle, Jésus rayonnera sur ces contrées et attirera à Lui des adorateurs… Ma présence fait-elle quelque bien ici ? Si elle n’en fait pas, la présence du Saint-Sacrement en fait certainement beaucoup : Jésus ne peut être en un lieu sans rayonner. »


charles-de-foucauld1

« Nous voici aux portes de l’éternité. On s’y croit presque ici, en regardant ces deux infinis du grand ciel et du désert: vous qui aimez à voir se coucher le soleil qui en descendant chante la paix et la sérénité éternelles, vous aimeriez à regarder le ciel et les grands horizons de cette petite Fraternité. Mais le mieux, le vrai infini, la vraie paix est aux pieds du divin Tabernacle.

Là, ce n’est plus en image, mais en réalité qu’est tout notre bien, notre amour, notre vie, notre tout, notre paix, notre béatitude : là est tout notre cœur et toute notre âme, notre temps et notre éternité, notre Tout. »

marie-enceinte

(à Mme de Bondy, le 4 février 1903)

« Vous n’étiez pas plus près de la Sainte Vierge, pendant les neuf mois qu’elle vous porta dans son sein, que vous l’êtes de moi quand vous venez sur ma langue dans la communion ! »


source: http://www.monasterecoeurdejesus.com/bxcharles.html
Pour en savoir plus sur le Bienheureux frère Charles, cliquez sur le lien suivant : Association Famille Spirituelle Charles de Foucauld
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20051113_de-foucauld_fr.html

 

Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :