Messages (3) Madone D’Itapiranga (Brésil) reçus par Edson Glauber-19-26 Novembre -3 Décembre 2016* Revenez au Seigneur, laissez la voie du péché, qui vous conduit à la Mort de votre âme, et au Feu Éternel*


edson4

19 Novembre 2016

Message de la Madone

« La Paix mes enfants bien-aimés, la Paix! Mes enfants, Mes enfants, Moi votre Mère, je viens du Ciel, pour vous aider à accomplir la volonté de Dieu, volonté qui n’est pas obéie ni aimée par beaucoup d’entre vous. Ne soyez pas désobéissants à la loi du Seigneur, Luttez pour être chaque jour meilleurs, et approchez-vous des sacrements afin que vous ayez la force pour vaincre le démon et le péché. Ne vivez pas dans le péché, mais dans la grâce de Dieu!

Celui qui vit dans le péché n’accomplit pas la Volonté de Dieu, mais permet à l’ennemi infernal, de s’approcher de lui et de sa propre famille. Accueillez mon amour maternel en vos cœurs, afin que vous puissiez apprendre à renoncer à tout, pour suivre dans l’amour Mon Divin Fils.

Dieu est Paix, Dieu est amour, Dieu est la vie éternelle fils bien-aimés… Soyez Unis à Lui et  la Grâce Divine vous remplira et vous renouvellera, vous faisant ainsi des Fils et des filles remplis de l’Esprit Saint! Je vous donne ma bénédiction maternelle et mon amour. Retournez à vos demeures avec la Paix de Dieu.

Je vous bénis au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen!


edson-immacolata-31

Manaus le 26 Novembre 2016

Message de la Madone

« La Paix mes enfants bien-aimés, la Paix! Mes enfants, Mes enfants, Moi votre Mère je suis parmi vous. N’ayez pas peur! Je vous défendrai de tout mal avec l’amour de mon Cœur Immaculé et avec mon manteau protecteur. Mon regard maternel est sur vous! Soyez des fils et des filles de prière, ne vous éloignez pas de cette voie, car la prière vous protège vous et votre famille de toutes les attaques des esprits infernaux. Quand vous priez, les démons infernaux se désespèrent, et perdent leurs pouvoirs qu’ils ont sur vous et sur le monde.

Rien n’est comparable à la grâce de Dieu, rien n’est plus puissant que son amour, l’amour de  Dieu est Saint! Désirez cet amour, et toute bénédiction et toutes grâces inonderont puissamment vos vies. Soyez des enfants sages et prudents! Priez et veillez, pour pouvoir vaincre tous pièges et épreuves, que le démon veut vous causer.

 Je vous guiderai et vous éloignerai de tout mal, laissez-vous conduire par Moi, je vous mènerai à Dieu et vous placerai en son DIVIN Cœur.  Ceci est un lieu de grâce, Ici je vous  concède des milliers de grâces! Ce Lieu m’appartient, et ici je laisse mon amour, amour qui protège, qui guérit et libère… car  c’est l’amour que Dieu m’a donné, pour aider vous tous mes enfants! Merci pour votre présence! Retournez à vos maisons avec la paix de Dieu. Je vous bénis au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen!


marie-rosaire-senhora-do-rosario1

Manaus, 03 Décembre 2016

Message de la Madone

« La Paix mes enfants bien-aimés, la Paix! Mes enfants, Moi votre Mère Immaculée je viens du Ciel pour vous montrer la voie que vous devez suivre, pour arriver au Cœur de mon Divin Fils. Ne fermez pas vos cœurs à ma voix et à mon amour maternel. Soyez à Dieu, n’offensez plus et ne le blessez plus avec vos péchés et vos outrages. Soyez obéissants aux appels que votre Père du Ciel vous fait à travers Moi! Je vous appelle à son amour Divin, qui n’est pas accueilli et respecté comme il mérite.

 Revenez au Seigneur, laissez la voie du péché, qui vous conduit à la Mort de votre âme, et au Feu Éternel. Éloignez-vous des choses fausses et de tout ce qui vous fait tomber dans le péché, soyez forts, appelez-moi, et je vous aiderai à être fidèle au Seigneur.

 Récitez le Rosaire avec plus de foi et d’amour, car c’est la prière qui détruit le pouvoir de l’enfer sur la terre, sauvant  tant d’âmes pour le règne des cieux. Je suis avec vous, toujours à vos côtés, et  je le serai toujours, pour vous protéger avec mon manteau protecteur et avec mon amour maternel. Retournez à vos demeures avec la paix de Dieu. Je vous bénis au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen!


edson-glauber-juillet-2016

http://www.itapiranga.net/messaggi.html
Merci à Guerrino pour la Traduction

 

Publicités

L’Abandon de Marie à la Volonté de Dieu…par le Père Pierre Descouvemont* Du site..Chrétien web*


L’Abandon de Marie à la Volonté de Dieu !!

marie-humble-servanteannonciation-a

Une obéissance totale Avant l’Annonciation : Lectrice attentive de l’Écriture, elle a appris dès son enfance qu’elle devait obéir à Dieu et que sa Volonté se manifestait soit dans les commandements de la Torah, soit dans les événements de la vie. Il ne manque pas de textes de la Première Alliance qui affirment cette souveraineté de Dieu sur tout ce qui se passe dans l’univers.

La Bible ne rend pas Dieu responsable des maux perpétrés par le diable ou les pécheurs, mais elle affirme que, mystérieusement, Il les permet. Lorsque le saint homme Job perd ses enfants, ses biens et sa santé, il ne dit pas, remarque saint Augustin : »

job

Le Seigneur me les avait donnés et le démon me les a ôtés « ; mais, en homme éclairé, il affirme ;  »

C’est le Seigneur qui me les avait donnés et c’est Lui qui me les a ôtés, que son Nom soit béni !  » (Jb 1, 21 )

Marie a donc pris très jeune l’habitude de s’abandonner avec confiance entre les mains de Dieu, comme les psaumes l’y invitaient.»

A l’Annonciation, elle accepte d’avance avec une totale confiance toutes les conséquences du «oui » qu’elle prononce. Lorsque ces événements se produiront, elle les acceptera comme venant de la Main de Dieu : la naissance de son enfant dans une crèche, la fuite en Égypte, la disparition de son enfant lors de son premier pèlerinage à Jérusalem, son rejet par les gens de Nazareth, etc. Et l’Évangile précise bien que Marie et Joseph ne comprirent pas la réponse que Jésus leur fit, après qu’ils l’eurent retrouvé dans le Temple (Lc 2,5O).

jesus-nativit-lotto-1024x8912

Une obéissance vécue par tous les saints

Nous sommes tous appelés nous aussi à nous abandonner avec une confiance d’enfant à la volonté de Dieu, quelles que soient les circonstances à travers lesquelles elle se manifeste. C’est ce qu’ont fait tous les saints.

Une obéissance vécue dans les bras du Christ

Les chrétiens aiment aller se blottir dans les bras du Christ chaque fois qu’ils sont tentés de se révolter contre Dieu, de ne pas accepter ce qui leur arrive comme venant de sa main. Ils savent que c’est par le Christ et en Lui qu’ils reçoivent les torrents d’Esprit-Saint qui leur permettent d’adhérer pleinement à la Volonté du Père. Pour pouvoir dire en toutes circonstances: « Père, que ta Volonté soit faite !« , il nous faut à tout instant nous abandonner dans les bras de Jésus.

bras-jesus-agneau2

C’est en Lui que nous recevons la grâce d’accepter avec une totale soumission les desseins – souvent très déroutants – de la Providence. La foi admirable avec laquelle les saints reconnaissent chacune de leurs croix comme venant de la main du Père vient du fait qu’ils savent aussi que Jésus est là, tout près d’eux, pour la porter.

 

Jésus est vraiment le Bon Pasteur dont les bras pleins de force et de douceur ne demandent qu’à porter la petite brebis incapable d’avancer par elle-même sur le chemin de la confiance et de l’amour. Et plus la brebis reconnaît sa faiblesse et sa fragilité, plus le Bon Pasteur est heureux de la porter. Isaïe le proclamait déjà : « Il porte les agneaux sur son cœur. Il mène au repos les brebis » (Is 40, 11).

agneau

Saint François de Sales commente admirablement ce verset en affirmant que le Seigneur conduit sur le chemin ses brebis solides, mais qu’Il porte sur son cœur les agneaux fragiles, c’est-à-dire ceux qui reconnaissent leur faiblesse avec simplicité. Même lorsque le Seigneur semble me laisser seul, Il est à mes côtés et me porte dans ses bras : « Le Seigneur t’a porté comme un homme porte son fils tout au long de la route que tu as parcourue. » (Dt 1, 31b).

C’était l’expérience qu’avait faite saint Paul lorsque, malgré sa prière insistante, le Seigneur lui avait laissé une écharde dans la chair. Il avait compris définitivement qu’en acceptant sa faiblesse, il permettait au Seigneur d’y déployer toute sa puissance.

AGNEAUDIEU9

C’est pourquoi, concluait l’Apôtre, « J’irai jusqu’à me glorifier de mes faiblesses pour que repose sur moi le « dynamisme  du Christ » (2 Co 12, 9) L’admirable sérénité des saints au milieu de leurs épreuves prend sa source dans leur foi : Ils savent que le Maître du monde dirige toutes choses avec une sagesse infaillible.


https://chretienweb.wordpress.com/2016/12/20/labandon-de-marie-a-la-volonte-de-dieu/
Enseignement du Père Pierre Descouvemont

 

 

Maria Valtorta (Mystique)*Le Moment De La CONCEPTION DE JÉSUS*


archange-gabriel

« Salut, Marie, pleine de Grâce, salut ! »
La voix est un doux accord comme de perles qui tombent sur un métal précieux.         

Marie tressaille et baisse les yeux.
Et elle tressaille davantage quand elle voit cette créature de lumière
agenouillée à un mètre environ de distance d’elle, les mains croisées sur la poitrine la regardant avec un infini respect.   

Marie se dresse debout et se serre contre le mur.
Elle devient pâle, puis rouge.
Son visage exprime étonnement, effarement.
Elle serre inconsciemment les mains sur son sein,en les cachant sous ses longues manches.
Elle se courbe presque pour cacher le plus possible son corps.
Une attitude de suave pudeur.

archange-gabriel1

« Non. Ne crains pas.
Le Seigneur est avec Toi !
Tu es bénie entre toutes les femmes. »

Mais Marie continue à craindre.
D’où est venu cet être extraordinaire ?
Est-ce un envoyé de Dieu ou du Trompeur ?      

« Ne crains pas, Marie ! »
répète l’Archange.
« Je suis Gabriel, l’Ange de Dieu.
 Le Seigneur m’a envoyé vers Toi.
Ne crains pas parce que tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Et maintenant, tu vas concevoir dans ton sein et enfanteras un Fils et tu Lui donneras comme nom « Jésus ».

« Il sera grand, On l’appellera le Fils du Très- Haut (et il le sera en réalité) et le Seigneur Dieu Lui donnera le trône de David son père et il régnera éternellement sur la maison de Jacob et son Règne n’aura jamais de fin.

Comprends, ô sainte Vierge, aimée du Seigneur, sa Fille bénie, appelée à être la Mère de son Fils, quel Fils tu engendreras. »  

« Comment cela peut-il se faire si je ne connais point d’homme ?
Est-ce que le Seigneur Dieu n’accueille pas l’offrande de sa servante et ne me veut pas vierge par amour pour Lui ? « 

  annonciation-nativite_film2

« Non, ce ne sera pas par œuvre d’homme que tu seras Mère, ô Marie.
Tu es l’éternelle Vierge, la Sainte de Dieu.

L’Esprit Saint descendra sur Toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre.

Pour cela, on appellera Saint celui qui naîtra de toi, Saint et Fils de Dieu.

Tout est possible au Seigneur notre Dieu.
Élisabeth, stérile, a conçu dans sa vieillesse un fils qui sera le Prophète de ton Fils, celui qui Lui préparera le chemin.
Le Seigneur lui a enlevé son opprobre et son souvenir restera parmi les peuples uni à ton nom, comme le nom de sa créature à celui de ton Saint, et jusqu’à la fin des siècles les nations vous proclameront bienheureuses pour la grâce du Seigneur venue jusqu’à vous et jusqu’à toi spécialement, venue aux nations par ton intermédiaire.

Élisabeth en est à son sixième mois et le poids qu’elle porte fait monter en elle la joie et la fera monter davantage quand elle connaîtra ta propre joie.

Rien n’est impossible à Dieu, Marie, pleine de Grâce.

Que dois-je dire à mon Seigneur ?
Ne te laisse pas troubler par aucune pensée.
Le Seigneur veillera sur tes intérêts si tu te fies à Lui.
Le monde, le Ciel, l’Éternel attendent ta parole ! » 

marie-priant

Marie, croisant à son tour ses mains sur sa poitrine et se courbant en une profonde inclination dit :  
« Voici la servante du Seigneur. Qu’il me soit fait selon sa parole. »

L’Ange étincelle de joie. Il adore, parce que certainement il voit l’Esprit de Dieu s’abaisser sur la Vierge, toute courbée dans son consentement. Puis il disparaît, sans remuer la tenture qu’il laisse tirée sur le Mystère saint. 

barre rose-fuschia_flowers


Extrait de L’Évangile tel qu’il m’a été révélé -Maria Valtorta

 

Des écrits de Maria Valtorta*Lorsque Marie parlait de la future vierge qui serait choisie pour porter le Christ*Marie, la créature la plus humble…Que c’est BEAU!!


marie-bebe-jesus

Oh ! que je voudrais que cette Lumière qui m’aime et qui me dit tant de choses, me dise où est l’heureuse Vierge qui enfantera le Fils de Dieu et le Messie de son Peuple !

Je marcherais pieds nus et je parcourrais la terre.
Ni froid, ni gel, ni poussière, ni canicule, ni fauves, ni faim ne m’arrêteraient pour la rejoindre et lui dire :
« Accorde à ta servante et à la servante des serviteurs du Christ de vivre sous ton toit. Je tournerai la meule et le pressoir, mets-moi comme esclave à la meule, comme bergère à ton troupeau, à laver les langes de ton Enfant, aux cuisines, aux fours… où tu veux, mais accueille-moi. Que je le voie !

Que j’entende sa voix ! Que j’en reçoive un regard ». Et, si elle ne veut pas de moi, mendiante, à sa porte, je vivrai d’aumônes et de railleries sans un toit, exposée au bivouac et aux grandes chaleurs, pour entendre la voix du Messie enfant et l’écho de ses éclats de rire.

Et puis, le voir passer… et peut-être un jour recevrai-je de Lui l’aumône d’un pain... Oh ! si la faim me torture l’estomac et si je me sens défaillir après un si long jeûne, je ne mangerai pas ce pain.

messie-jesus-enfant

Je le serrerai comme un sachet de perles contre mon cœur et je le baiserai pour sentir le parfum de la main du Christ et je n’aurai plus ni faim, ni froid, parce que ce contact me donnerait extase et chaleur, extase et nourriture… »   

« Tu devrais être la Mère du Christ, toi qui l’aimes à ce point !
C’est pour cela que tu veux rester vierge ? » 

« Oh ! non. Je suis misère et poussière.
Je n’ose lever le regard vers la Gloire.
C’est pour cela que, plus que le double Voile derrière lequel je sais qu’est l’invisible Présence de Yahvé, j’aime regarder au dedans de mon cœur.

Là est le Dieu terrible du Sinaï; ici, en moi, je vois notre Père, un Visage qui resplendit d’amour, qui me sourit et me bénit parce que je suis toute petite comme un oisillon que le vent soulève sans en sentir le poids, et faible comme la tige du muguet sauvage qui ne sait que fleurir et parfumer et n’oppose au vent que la douceur de sa force parfumée et pure. Dieu, mon vent d’amour !

marie-enfant

Non, je n’ai pas cette ambition, mais à celui qui naîtra de Dieu et d’une Vierge, au Saint du Très Saint ne peut plaire que ce que au Ciel il a choisi pour sa Mère, et ce qui sur la terre Lui parle du Père céleste : la Pureté.

Si la Loi méditait cela, si les rabbis qui l’ont amplifiée avec toutes les subtilités de leur enseignement, tournaient leurs esprits vers des horizons plus élevés et se plongeaient dans le surnaturel, laissant de côté l’humain et l’utile oubliant le But suprême de leurs recherches, ils devraient surtout orienter leur enseignement vers la Pureté pour que le Roi d’Israël la trouve à son arrivée.

Avec l’olivier du Pacifique, les palmes du Triomphateur, répandez des lys et des lys et des lys;..  

Que de Sang devra-t-il répandre pour nous racheter, le Sauveur ! Combien ! Des mille et mille blessures qu’Isaïe vit sur l’Homme des douleurs, voici que tombe, comme la rosée d’un vase poreux, une pluie de Sang.

fleur-_de lys

Qu’il ne tombe pas où il y a profanation et blasphèmes, ce Sang divin, mais dans les calices d’odorante pureté qui l’accueillent et le recueillent pour le répandre sur les malades d’esprit, sur les âmes lépreuses, sur tous ceux qui, pour Dieu, sont morts.

Donnez des lys, donnez des lys pour essuyer, avec la blanche robe des pures pétales, la sueur et les larmes du Christ ! Donnez des lys, donnez des lys, pour l’ardeur de sa fièvre de Martyr !

marie-pleure

 

Oh ! Où sera-t-il le Lys qui te portes ? Où, celui qui étanchera ta soif? Où sera-t-il celui qui se teindra de ton Sang et mourra de douleur te voyant mourir ? Où celui qui pleurera sur ton Corps exsangue ? Oh ! Christ ! Oh ! Christ ! Mon Soupir !… » Marie se tait fondue en pleurs, effondrée.


Extrait de L’Évangile tel qu’il m’a été révélé -Maria Valtorta

 

QUATRE JOURS AVANT NOËL-21 DÉCEMBRE*((Neuvaine-Luisa Piccarreta du 16 au 25 Déc))*Oui, c’est par amour pour les créatures que je me suis confiné à cette prison sans lumière.*


marie-enceinte9

21 décembre

(Luisa) Jésus  veut me donner son INTIMITÉ, quel grand cadeau!  Il me dit : « Mon enfant, que mon INTIMITÉ soit avec toi! »

Et il ajoute (Jésus) :   Viens plus près de moi et viens prendre place dans le sein de ma  Mère, pour que tu puisses observer dans quel état je suis. »

(Luisa) En pensées, je m’imagine que je suis dans le sein de Marie, très près de Jésus, mais je ne peux rien voir, la noirceur est trop grande,  je ne suis même pas capable  de voir ses Traits,  mais je ressens  la chaleur de son Souffle d’Amour et J’entends à  l’intérieur de moi  sa belle voix qui me dit :

(Jésus) « Mon enfant, je  suis la Lumière Éternelle.  Le soleil avec toute sa splendeur n’est qu’une ombre à côté de ma Lumière Éternelle.  Cependant, celle-ci s’est entièrement éclipsée quand,  par amour pour les créatures, j’ai embrassé la nature humaine. 

marie-enceinte3

Vois-tu la sombre prison dans laquelle l’Amour m’a conduit?  Oui, c’est par amour pour les créatures que je me suis confiné à cette prison sans lumière. 

 « Les murs étroits de cette prison ne me donne aucun espace pour remuer.  Le manque de lumière m’empêche de voir et me coupe le souffle, un souffle que je devais recevoir lentement par la respiration de ma Mère.

 « Sais-tu ce qui  m’enlève  la Lumière et me fait lutter pour ma respiration?  C’est L’Amour que je ressens pour  les créatures confronté à la noirceur de leurs péchés. 

marie-attend-jesus-enceinte

Chacun de leurs péchés est une nuit pour moi.  Je suffoque de ressentir leurs coeurs sans repentir et ingrats.  Ils produisent un abîme sans fond d’obscurité qui me paralyse. »

(Nous mettons notre prénom à la place de Luisa)


LUISA PICCARRETA
CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ
Nicole Boulanger
Courriel : nb44@sympatico.ca

 

Vidéo-Chant *Noël a Jérusalem…*


a4fd3bc6a4fd3bc6a4fd3bc6

%d blogueurs aiment cette page :