L’église Saint-Martin à Maxéville pillée et vandalisée*« C’est une profanation ! »


L’église Saint-Martin pillée et vandalisée

le-tabernacle-eventre-abritait-un-coffre-ou-etaient-rangees-les-hosties-consacrees-photo-cedric-jacquot-1485553690

Des malfaiteurs ont brisé un vitrail pour s’introduire dans l’église St-Martin à Maxéville où ils ont éventré le tabernacle et descellé le coffre.

Deux ciboires et 100 hosties consacrées ont été volés, au grand dam des paroissiens..

 

Dire des paroissiens qu’ils sont choqués, c’est peu dire. Ils se déclarent tout simplement « consternés ». Les faits remontent à dimanche dernier lorsque, au petit matin, Jean-Yves Guetz, sacristain de l’église St-Martin, a découvert qu’un vitrail du chœur avait été brisé pour ouvrir l’accès à des malfaiteurs. Lesquels ont ensuite éventré un tabernacle en marbre posté sur l’autel, en ont descellé le contenu, un coffre-fort, et l’ont emporté.

title-14855536901

Le tout s’est passé à 00 h 05 précises, comme en attestent les images recueillies par la caméra postée sur le pont à l’arrière de l’édifice. On y voit en effet trois hommes grimper sur le toit de la sacristie, mitoyenne à l’église, puis accéder sans difficulté à la base du vitrail.

title-1485553690

« De là, néanmoins, ils ont dû probablement utiliser une corde pour descendre à l’intérieur sur 5 m de hauteur », constate le maire Christophe Choserot. « Comme en attestent les traces de pas sur les murs. » Une fois leur forfait commis, ils sont simplement sortis par une porte latérale qui s’ouvre de l’intérieur. En ayant pris soin auparavant de secouer un second tabernacle de bois pour vérifier qu’il était vide.

Une enquête est bien sûr ouverte, la police scientifique a procédé au relevé des empreintes, et une entreprise a été dépêchée pour obstruer momentanément le vitrail brisé. La restauration seule de cette pièce est chiffrée à 7.500€, sans parler des graves dégâts occasionnés au tabernacle, et le vol à proprement parler. Le coffre contenait en effet deux ciboires et une centaine d’hosties.

« C’est une profanation ! »

title-14855536902

« Et ça, c’est très grave ! », s’insurge le père Daniel Baron, curé de la paroisse St-Jean Bosco, dont dépendent les églises St-Fiacre et St-Mansuy à Nancy, en plus de St-Martin à Maxéville.

« Il s’agit d’hosties consacrées ! C’est en cela que c’est une profanation.CAR C’EST LE CORPS-LE SANG ET LA DIVINITÉ, LA PRÉSENCE RÉELLE DE JÉSUS QUI A ÉTÉ VOLÉS.

S’il ne s’agissait que d’un simple vol, pourquoi ne pas prendre aussi les chandeliers sur l’autel par exemple, qui ont plus de valeur que nos ciboires ? » Ces derniers, datant de la construction de l’église en 1888, n’ont en effet nulle autre valeur qu’historique. « Non, moi je suis certain que ce sont les hosties qu’ils visaient. » Mais dans quel but ? « Ne serait-ce que pour les messes noires ! »

L’émotion des paroissiens s’est de fait cristallisée autour de ces hosties, symbole du corps du Christ, et du sacrilège ainsi infligé à l’édifice. Les catholiques considèrent d’ailleurs l’église inutilisable aussi longtemps que ne sera pas pratiqué un « rite pénitentiel de réparation » programmé dimanche 29 à 11h, suivi d’une messe. Celle de St-Fiacre, prévue à la même heure, est annulée au profit de St-Martin.

 

Lysiane GANOUSSE


http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-agglomeration/2017/01/28/ce-sont-les-hosties-qu-ils-voulaient


Note Myriamir: Chacun de nous pouvons faire réparation pour cette PROFANATION…en priant et en demandant Pardon à Notre Seigneur!!


 

Message de la Reine du Rosaire -Itapiranga du 21 janvier 2017…reçu par Edson Glauber* Priez le Rosaire tous les jours…*Car quand le Seigneur dira «ASSEZ»…


EDSON GLAUBER-itapiranga2

Paix à mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, Dieu vous appelle à la conversion et beaucoup sont sourds à sa voix. Revenez à Dieu, repentez-vous et demandez le pardon de vos péchés, car quand le Seigneur dira «ASSEZ», tout ce qui est sur la terre changera et beaucoup seront ceux qui pleureront et pleureront de ne pas avoir été obéissants à Son appel.

Convertir, convertir, convertir,  pour les temps qui sont graves et mauvais. Accueillez mon invitation à la prière et vivez mes messages, avec une grande foi, dans vos foyers avec vos familles.

Priez le Rosaire tous les jours et remplissez votre journée de petites prières afin que le Saint-Esprit vous éclaire beaucoup plus et afin que en vous le désir de croître de prier de plus en plus et d’être en présence de Dieu.

pauvre

Le Brésil devient noir en raison des péchés terribles qui sont commis. Une obscurité dense veut envelopper votre pays, un nuage sombre de violence, de mort et de manque de foi. Recevez mes paroles maternelles dans vos cœurs et demandez la lumière et la grâce de Dieu, afin que tout le mal puisse être écarté de vous et de vos familles. Priez et Dieu vous entendra!

Revenez à vos maisons avec la paix de Dieu. Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!

mauve


edson-glauber-itapiranga

[ Edson Glauber]

Aujourd’hui, pendant l’apparition, la Sainte Mère a montré un nuage sombre et féroce qui enveloppait la carte du Brésil. Ce nuage sombre, dit-elle, signifie la violence, la mort et le manque de foi qui affligent le peuple brésilien qui ne prie pas ou n’obéit pas à l’appel de Dieu. Si le Brésil n’écoute pas l’appel de Dieu à la conversion, il en souffrira grandement. Prions notre Rosaire et vivons les messages de Notre-Dame avec grande foi et ainsi, seulement ainsi Dieu nous entendra.


http://afterthewarning.com/messages-from-heaven/edson-glauber/2017/01/01-21-message-from-the-queen-of-the-rosary.aspx

*APPROFONDIR LE ROSAIRE*Pour nous aider à affronter les Tribulations…


APPROFONDIR LE ROSAIRE !!!

chapelet

Citations

2-CITATIONS DIVERSES (non daté)

a)-Plus la Mère sera connue, plus le Fils sera reçu (Père Michel Marie Zanotti- Sorkine)

b)-Le Rosaire, par ses mystères, ne constitue pas seulement un résumé de l’évangile que nous révisons comme au lycée, mais une énergie de vie spirituelle, un lien mystique avec la vie du Sauveur et la vie de sa Mère qui pénètrent en nous de façon surnaturelle. Les « Ave » successifs sont élans du cœur après élans du cœur, épanchés pour décrasser notre âme des scories qui empêchent le déversement de l’Esprit saint en nous.

Progression contemplative, le Rosaire construit l’âme, unifie le fond du cœur, éteint les passions mauvaises, allume le feu de l’amour divin en nous (Cyrille Auboyneau).

c)-Peu importe si notre vie ne tient qu’à un fil, quand ce fil est celui du Rosaire (Hervé Reynaud).


marie-rosaire1

Citations

3-LES MYSTÈRES DU ROSAIRE (non daté)

a)-S’il n’y a pas la contemplation des mystères, le Rosaire est un cadavre sans vie (Père Andréa Gasparino de Cueno).

b)-Quand nous méditons le Rosaire, nos yeux doivent s’enfoncer dans les mystères (un prêtre).

c)-Méditer le Rosaire, c’est prendre chaque mystère dans son cœur comme on prend une personne que l’on aime dans ses bras, c’est à dire en serrant très fort (Hervé Reynaud).


marie-rosaire

Citations

4-LE ROSAIRE ET LA RÉPÉTITION (non daté)

 a)-La répétition est la mère de l’apprentissage (proverbe russe).

b)-La prière ne craint pas la répétition. Insister sur les mêmes questions constitue un signe d’intensité et de multiples nuances dans les sentiments, dans les pulsions intérieures, dans les liens d’affection (St Jean-Paul II).

c)-Dans la prière, la répétition des mêmes mots, des mêmes phrases qui s’enchaînent naturellement, aide à trouver avec sécurité la vraie liberté intérieure (Cardinal Jean-Marie Lustiger).

 d)Le Rosaire donne « le rythme de la vie humaine » pour l’harmoniser avec le rythme de la vie divine (St Jean-Paul II).

e)-La plus grande méthode de la prière est de prier le Rosaire (St François de Sales).


marie-rosaire2

Citations

5-LE ROSAIRE ET SATAN (non daté)

 a)-Un Ave bien dit fait trembler tout l’enfer (St curé d’Ars).

 b)-Le Rosaire est l’arme la plus puissante contre Satan (Medjugorje, message non-daté souvent cité par Vicka).

 c)-On peut affirmer que, dans les familles et parmi les peuples où la pratique du Rosaire est restée en honneur comme autrefois, il n’y a pas à craindre que l’ignorance ou le poison de l’erreur détruise la foi (Pape Léon XIII)


chapelet

Conseils

6-DEUX CONSEILS POUR PROGRESSER DANS LA RÉCITATION DU ROSAIRE (non daté) Ces deux conseils ont été entendus dans des groupes de prière…

a)-Pour pouvoir rester plus facilement concentré sur le mystère que l’on médite (et éviter ainsi d’avoir des distractions), on peut rajouter une petite clausule (oralement ou mentalement) après le Jésus de chaque » Je vous salue Marie ».

Par exemple, pour le dernier mystère douloureux (la Crucifixion), on peut dire : « Et Jésus crucifié, le fruit de vos entrailles, est béni ».

b)-Pour réactiver notre désir de réciter le Rosaire quand il devient moins fort, il suffit parfois tout simplement de s’acheter un nouveau chapelet.


chapelet

Conseils

7-MÉDITER LE ROSAIRE (08/04/06)

 Un jour, dans un groupe de prière, une personne a donné la méthode suivante pour mieux rentrer dans les mystères du Rosaire :

a)-Rentrer dans le mystère.

b)-Rentrer dans la scène.

c)-Rentrer dans les personnages.

d)-Rentrer dans l’esprit des personnages.

e)-Garder l’esprit des personnages en soi et essayer de s’en imprégner.


LE PAPE BENOIT XVI CELEBRE L'EPIPHANIE

Église

8-LE PAPE BENOÎT XVI NOUS PARLE DES RAPPORTS ENTRE LE ROSAIRE ET L’EUCHARISTIE (13/01/15)

Voici ce qu’a dit le Pape Benoît XVI lors de la prière de l’Angélus du 16 octobre 2005, au Vatican :

Le chapelet ne s’oppose pas à la méditation de la Parole de Dieu et à la prière liturgique. Il représente même un complément naturel et idéal à la célébration eucharistique, en particulier comme préparation et comme action de grâce.

Nous contemplons le Christ rencontré dans l’Évangile et dans les Sacrements avec Marie, dans les différents moments de sa vie, grâce aux mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux. (…) Si l’Eucharistie est pour le chrétien le centre de la journée, le chapelet contribue de manière privilégiée à élargir la communion avec le Christ.


chapelet-rose_1_14

Église

9-INDULGENCE PLÉNIÈRE (04/01/16)

Lors du direct du 3 janvier 2016, sœur Emmanuel a dit qu’une indulgence plénière était accordée à toute personne qui récitait le Rosaire.

Sur le site « Salve Regina« , on peut trouver un très bon article sur cette question. Il a pour titre: « Petit traité des indulgences« . Il est dit notamment : Une indulgence plénière est accordée au fidèle qui récite pieusement le rosaire dans une église, un oratoire, ou en famille, dans une communauté religieuse, et en général lorsque plusieurs se retrouvent pour une fin honnête (par exemple un rosaire récité à plusieurs en voiture)


LUCIEFATIMA

Fatima

10-SOEUR LUCIE DE FATIMA NOUS DIT COMMENT ON PEUT RÉSOUDRE TOUS LES PROBLÈMES (20/05/12)

Voici un petit article très intéressant qui est paru sur le site Internet de l’association Étoile Notre Dame :

Le 26 décembre 1957, sœur Lucie de Fatima disait au Père Fuentes: « La Très Sainte Vierge, en ces derniers temps que nous vivons, a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire. De telle façon qu’il n’y a aucun problème si difficile soit-il, temporel ou surtout spirituel, se référant à la vie personnelle de chacun de nous, de nos familles… des communautés religieuses, ou bien à la vie des peuples et des nations, il n’y a aucun problème, dis-je, si difficile soit-il, que nous ne puissions résoudre par la prière du saint Rosaire ».


rosaire

Histoire

11-L’HISTOIRE DU ROSAIRE (14/10/05)

Voici quelques informations recueillies par votre serviteur…

L’origine de la prière du Rosaire est très ancienne.

On raconte que, dès le Moyen Age, des chrétiens qui ne savaient ni lire ni écrire et qui, de ce fait, ne pouvaient pas chanter les psaumes comme le faisaient les moines, ont eu l’idée de remplacer les 150 psaumes de la Bible par 150 « Je vous salue Marie », créant ainsi une sorte de « psautier marial« .

Cependant, dans la forme et dans la méthode dont on le récite de nos jours, c’est seulement en 1214 que le Rosaire a été inspiré par Marie à Saint Dominique (un grand saint que ceux qui aiment la Sainte Vierge connaissent bien !) pour convertir les hérétiques albigeois et les pécheurs.

Dans un livre intitulé « De dignitate Psalterii« , Alain de la Roche (qui a écrit la vie de Saint Dominique) rapporte ceci :

 Saint Dominique, voyant que les crimes des hommes mettaient obstacle à la conversion des Albigeois, entra dans une forêt proche de Toulouse et y passa trois jours et trois nuits dans une continuelle oraison et pénitence; il ne cessait de gémir, de pleurer et de se macérer le corps à coup de discipline, afin d’apaiser la colère de Dieu, de sorte qu’il tomba à demi-mort.

La Sainte Vierge lui apparut, accompagnée de trois princesses du ciel et lui dit :

-« Sais-tu, mon cher Dominique, de quelle arme la Sainte Trinité s’est servie pour réformer le monde ?

-Ô, madame, répondit-il, vous le savez mieux que moi, car après votre Fils Jésus Christ, vous avez été le principal instrument de notre salut ».

Elle ajouta « sache que la principale pièce de batterie a été le psautier angélique, qui est le fondement du nouveau testament; c’est pourquoi, si tu veux gagner à Dieu ces cœurs endurcis, prêche mon psautier ».

rosaire1

Le saint se leva, tout consolé et, brûlant du zèle du salut de ces peuples, il entra dans l’église cathédrale; incontinent les cloches sonnèrent par l’entremise des anges pour assembler les habitants, et au commencement de la prédication un orage effroyable s’éleva; la terre trembla, le soleil s’obscurcit, les tonnerres et les éclairs redoublés firent pâlir et trembler tous les auditeurs; et leur terreur augmenta quand ils virent une image de la Sainte Vierge, exposée sur un lieu éminent, lever les bras par trois fois vers le ciel pour demander vengeance à Dieu contre eux, s’ils ne se convertissaient et ne recouraient à la protection de la sacrée Mère de Dieu. (…).

L’orage cessa enfin par les prières de Saint Dominique.

Il poursuivit son discours et expliqua avec tant de ferveur et de force l’excellence du saint Rosaire, que les toulousains l’embrassèrent presque tous et renoncèrent presque tous à leurs erreurs, et l’on vit, en peu de temps, un grand changement de mœurs et de vie dans la ville.

Cet extrait du livre d’Alain de la Roche est repris dans « Le secret du Très Saint Rosaire« , de saint Louis Marie Grignion de Montfort.


Madonna_di_Medjugorje_WEB

Medjugorje

12-LA SAINTE VIERGE SOUHAITE QUE LE ROSAIRE DEVIENNE POUR NOUS UNE OBLIGATION (20/10/12)

Voici le message hebdomadaire du 12 juin 1986 :

Chers enfants, aujourd’hui, je vous demande de commencer à prier le Rosaire avec une foi vive. Ainsi, je pourrai vous aider. Vous voulez, chers enfants, obtenir des grâces mais vous ne priez pas. Je ne peux donc pas vous aider, car vous ne vous êtes pas mis en mouvement. Chers enfants, je vous demande de prier le Rosaire. Qu’il soit pour vous une obligation que vous accomplirez avec joie. Ainsi vous comprendrez pourquoi je suis restée si longtemps avec vous. Merci d’avoir répondu à mon appel.


marie vierge_chapelet_douleurs

Medjugorje

13-LA SAINTE VIERGE NOUS PARLE DES MYSTÈRES GLORIEUX DU ROSAIRE PENDANT LE CARÊME (11/03/15)

Voici une info qui a été transmise par le site italien « Medjugorje tutti i giorni »: Le mardi 10 mars 2015, la voyante Vicka s’est rendue à San Giovanni Rotondo (là où a vécu le Padre Pio). Dans son message, la Sainte Vierge a demandé que l’on prie les Mystères Glorieux du Rosaire à genoux et en famille pendant le Carême.


Medjugorje

14-MARIJA NOUS DIT CE QUE L’ON DOIT FAIRE DES ENFANTS PENDANT LA RÉCITATION DU ROSAIRE (28/04/12)

Voici ce que la voyante Marija a dit au Père Livio Fanzaga le 25 avril 2012 sur Radio Maria (source : Medjugorje Today / traduit par mes soins à partir de la version anglaise) :

La chose importante est qu’ils soient près de vous (ndlr : il s’agit ici des enfants). En priant, vous leur donnez l’exemple.

Une mère qui a des enfants qui sont encore petits ne peut pas leur demander de prier un Rosaire entier (…).

Quand ils sont petits, vous pouvez avoir à leur dire :

« C’est l’heure de la prière », et un jouet peut alors être nécessaire pour les garder près de vous.

C’est en tous les cas ce que j’ai fait. Je me souviens d’un ami qui était moine et qui m’avait donné un évangile destiné aux enfants. Tous les quatre (ndlr : Marija parle ici de ses quatre enfants) s’en sont servis avec beaucoup de joie.

Trouver un livre, un Rosaire avec des couleurs ou bien leur raconter des histoires peuvent être des moyens de les attirer. Cela peut être une astuce pour les mères.


marie-prie-chapelet

Medjugorje

15-JELENA NOUS DIT QUE TENIR LE CHAPELET, C’EST TENIR LA MAIN DE MARIE (08/04/14)

Voici deux petits extraits de la chronique de Jelena Vasilj Valente qui est parue dans le journal « L’Écho » de mars-avril 2003 (titre originale de la chronique : « Le Rosaire, un chemin de conversion ») :

Premier extrait:

C’est en fait dans ce contact avec un chapelet que beaucoup commencent à « toucher » l’amour de Marie, un amour qui fait se déclencher ce mystérieux mécanisme qu’on appelle conversion. Ce qui advient est un véritable contact, c’est la manifestation d’une présence que véhicule la prière du Rosaire.

Ainsi, en apprenant à tenir le chapelet, on tient la main de Marie et, ensemble avec Elle, on commence à parcourir un chemin. C’est un chemin de joie, de douleur, de gloire et de lumière, un chemin qui a comme objectif son Fils Jésus.

Notre Mère se fait donc notre compagne sur ce chemin qu’Elle-même a parcouru, et se présente comme une maîtresse qui nous sollicite continuellement et guide nos pas.


marie-prie-chapelet

Deuxième extrait :

Nous ne contemplons pas le Rosaire seulement avec Elle, mais en Elle. Chaque Ave Maria devient une annonce du mystère qui s’est incarné en la Vierge Sainte, le Mystère de notre salut qu’Elle vit intérieurement, et c’est ainsi que Marie devient « cause de notre joie ».

Cette attitude, apparemment difficile, est fondamentale dans la prière : ressentir que le Mystère vient à moi et me soulève de l’angoisse quotidienne causée par ma petitesse ou celle des autres.

C’est un Mystère, Marie en est témoin, Elle qui, non seulement vient à moi, mais veut être moi. Moi aussi, comme la Sainte

Vierge, suis invité à être une mère du Mystère qui veut s’incarner à l’intérieur de moi.

Ainsi, par le moyen d’une continuelle contemplation et intériorisation, Marie – comme notre Mère – engendre le verbe de Dieu, Jésus en nous. C’est là que veut parvenir le Rosaire. Dieu désire s’unir à nous.


peche-jesus

Réflexions

22-LE SECRET DE LA PÊCHE MIRACULEUSE (16/04/13)

Une petite réflexion de votre serviteur…Dans l’Évangile, on peut lire le passage suivant :

Simon-Pierre monta dans la barque et amena jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré (Jean 21, 11).

Savez-vous comment il nous est possible – à nous, aujourd’hui -de recevoir des grâces en très grande quantité ?

Oui, savez-vous comment il nous est possible de faire une « pêche miraculeuse » ? C’est très simple. Il nous suffit de réciter chaque jour notre Rosaire complet avec le cœur (mystères joyeux, douloureux et glorieux).

 Cent cinquante-trois, c’est le nombre exact de « Je vous salue Marie » que contient le Rosaire. Vous l’aviez remarqué ?

Et comme le disait Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus : « On obtient de Dieu autant qu’on en espère !

barre rose rouge


http://chere-gospa.eklablog.com/

 

 

 

Le Père Jean-Louis Barré (vidéo-16 min:51) *LES BÉATITUDES..Espoir pour notre temps*


Évangile et homélie du 29 Janvier 2017*LES BÉATITUDES..Espoir pour notre temps*

barre fleur


*De Merveilleuses Apparitions*Qu’est-ce que Les Âmes du Purgatoire ont à nous dire ? Partie (4)


purgatoire1

23e APPARITION

Ceux qui ont eu le malheur de donner du scandale, durant leur vie, souffrent beaucoup en purgatoire, s’ils ne vont pas en enfer. Il est bien douloureux de souffrir pour ses propres fautes ; mais on est bien plus durement traité pour celles qu’on a fait commettre aux autres. Or, combien d’âmes souffrent, en purgatoire, à cause de leurs scandales. Un peintre, fort estimé poux sa vie pieuse, était à peindre un tableau dans l’une des maisons des Carmes, lorsqu’il y mourut.

 

Peu de jours après sa mort» il apparut à un religieux, tout éploré et se débattant au milieu des flammes, et le conjura d’avoir pitié de lui dans ses insupportables tourments. Le religieux lui demanda comment il pouvait être puni ainsi, lui qui avait vécu si pieusement ? Il lui répondit que, dès qu’il avait rendu son âme, il avait été conduit au tribunal du Juge suprême, et avait vu plusieurs personnes se plaindre d’avoir eu des mauvaises pensées et succombé à des désirs impurs, en contemplant une image immodeste, qu’il avait faite ; ce qui les avait fait condamner à un terrible purgatoire, en expiation des restes de ces péchés.

 

D’autres, ce qui était bien pis, gémissaient en enfer, dans d’éternels supplices, à cette même occasion. Tous ces malheureux déclaraient qu’il était au moins digne des mêmes supplices, pour leur avoir fourni cette pierre de scandale, contre laquelle ils s’étaient brisés.

 

Alors, vinrent du ciel, plusieurs saints, qui prirent sa défense, en expliquant que cette image mauvaise était une oeuvre de jeunesse, expiée par la pénitence et par une foule d’autres saintes images, qu’il avait peintes à la gloire de Dieu et des saints. Ces saints du ciel étaient ceux qu’il avait honorés. Ils sollicitaient son pardon en considération aussi des aumônes qu’il avait faites.

Le souverain Juge, touché de leurs prières, l’avait exempté de l’enfer ; mais l’avait condamné au purgatoire, jusqu’à ce que cette mauvaise image fût réduite en cendre, de manière à ne plus scandaliser personne. Il conjura le religieux d’aller prier la personne qui avait cette image de la brûler au plus tôt, puisqu’il fallait que cet instrument de péchés fût détruit.

 

“En lui disant dans quel triste état je suis, il ne me refusera pas cette grâce. En foi de ce que je vous suis apparu et que tout ceci n’est pas une illusion, dites-lui, qu’avant peu, il perdra deux de ses enfants, comme punition pour avoir gardé si longtemps cette image, et que s’il refuse de l’anéantir, il ne tardera pas lui-même à perdre la vie, par une mort prématurée.” En apprenant ces choses, le possesseur de cette image la saisit et la jeta au feu.

 

En moins d’un, mois, il vit mourir ses deux enfants, et fît une rude pénitence de la faute qu’il avait commise. Pour la réparer, il fit peindre de belles et pieuses images des saints, qu’il désirait avoir pour protecteurs au ciel. Ne regardons jamais de mauvaises images, n’en gardons jamais, puisque cela attire de si cruels châtiments, en enfer ou en purgatoire.


24e et 25e Apparitions

purgatoire

Il ne faut pas nous imaginer que les grandes fautes seules nous conduisent en purgatoire ni que nous en sortons facilement, si nous n’avons pas évité le mal. Même les moindres imperfections des saints seront punies par le feu, si elles n’ont pas été expiées ici-bas. Saint Séverin, archevêque de Cologne, qui avait fait bien des miracles pendant sa vie, se fit voir, après sa mort, à l’un des prêtres de sa cathédrale, pour réclamer le secours de ses prières, parce qu’il avait été condamné au purgatoire. “ Et, comment cela se peut-il ?

S’écria le prêtre. Vous si pieux, si zélé, qui avez accompli tant de bien ! — Ah ! répondit le prélat, Dieu m’a fait la grâce de le servir de tout mon cœur et de travailler longtemps à sa gloire et au bien des âmes ; mais je l’ai offensé par la manière pressée dont je récitais mon bréviaire.

Maintenant, j’expie ces fautes, et le ciel me permet de venir réclamer vos prières. ” C’est saint Pierre Damien qui rapporte ce fait. Durand, évêque de Toulouse, nous offre un autre exemple du même genre. Il était très pieux, très mortifié, très zélé pour son avancement dans la vertu ; cependant, il avait le défaut de veiller trop peu sur sa langue. Lorsqu’il était simple religieux, il se livrait volontiers à une excessive gaîté dans les conversations, disant des plaisanteries, des bons mots, des histoires amusantes qui prêtaient à rire.

 

Son supérieur l’avertit plusieurs fois que ces jovialités ne convenaient pas dans la bouche d’un prêtre, et que s’il ne se corrigeait pas, il serait puni en purgatoire. Durand attacha peu d’importance à ces avis, et continua, même étant évêque, à aimer le mot pour rire. Lorsque le prélat fut mort, il apparut à un religieux de ses amis, le Père Séguin, et le chargea de prier le supérieur d’intercéder pour lui.

Celui-ci assembla les religieux, et leur demanda de s’imposer un rigoureux silence, pendant une semaine, pour le repos de cette âme. Ils y consentirent. Cependant, l’un d’eux laissa échapper quelques paroles. Le défunt apparut et annonça que le religieux qui avait parlé lui faisait perdre le mérite du silence de tous les autres.

 

On recommença donc une autre semaine, avec beaucoup de prières. A peine était-elle achevée, que Durand se fit voir, revêtu de ses ornements d’évêque, la joie peinte sur le visage. Il remercia tout le couvent et annonça que Dieu le recevait à l’instant même en paradis. Veillons donc sur notre langue avec beaucoup de soin. Défions-nous-en ; car elle peut être enflammée du feu de l’enfer.


26e APPARITION

purgatoire2

 Il paraîtrait que la rose est utile à notre santé. Le Rosaire vaut encore mieux pour la santé de notre âme. Il procure un grand bonheur spirituel à ceux qui y sont dévots, et est très profitable pour les guérir du péché et les exempter des châtiments qu’ils méritent ici-bas ou en purgatoire.

 

Dans le royaume d’Aragon, une jeune fille appelée Alexandra, assistant aux prédications de saint Dominique, entra dans la confrérie du saint Rosaire. Mais, livrée à la vanité, elle négligeait souvent de réciter son chapelet, préférant passer des heures au miroir et aux conversations inutiles. Comme elle était belle, plusieurs jeunes gens commencèrent à l’entourer de leurs hommages. Il y en avait deux surtouts, qui se montraient plus ardents à sa poursuite et qui finirent par se battre en duel à cause d’elle. La jeune fille fut présente à ce combat, pour décider quel serait le vainqueur.

Au signal donné, ces deux hommes, armés d’une longue lance, se précipitèrent l’un contre l’autre, avec tant de fureur, qu’ils tombèrent tous deux à la renverse, mortellement blessés, et ne tardèrent pas à expirer.

Ce fut un sujet de vive douleur pour les familles de ces jeunes gens. Unissant leur colère contre celle qui avait été la cause de ce double malheur, elles se jetèrent sur elle, et la battirent jusqu’à compromettre sa vie.

Baignant dans son sang, l’infortunée demandait grâce, et suppliait qu’on la laissât au moins se confesser ; mais ces furieux, s’animant de plus en plus, l’achevèrent en lui coupant la tête d’un coup de sabre ; après quoi, afin d’échapper à la justice, ils jetèrent le cadavre dans un puits, et se sauvèrent.

 

Cependant, la divine Mère de Dieu voulut récompenser les quelques actes de piété que la pauvre morte avait faits envers elle; elle fit connaître à saint Dominique, qui se trouvait dans une autre ville, tous les détails de ce crime. Au bout de quelques jours, le saint vint au bord du puits, et, après avoir fait une prière, il appela la jeune fille. A l’instant, la tête de la morte se colla à son corps, et elle sortit vivante du puits, toute couverte de blessures et de sang ; elle se jeta aux pieds du serviteur de Dieu, et fit sa confession générale, avec beaucoup de larmes, en bénissant le Seigneur de ce si grand bienfait.

Elle vécut encore deux jours, afin de pouvoir réciter un bon nombre de rosaires, qui lui avaient été imposés pour pénitence. On vint la voir de tous côtés, et elle ne cessait de prêcher la dévotion à Marie, qui l’avait sauvée de l’enfer. Interrogée par saint Dominique, sur ce qui lui était arrivé, après sa mort, elle raconta trois choses bien mémorables. La première, que, par les mérites de la confrérie du Rosaire, elle avait eu la contrition parfaite au moment d’expirer, sans quoi, elle eût été damnée.

 

La deuxième, que, quand on lui tranchait la tête, elle s’était vue entourée d’une troupe de démons hideux, qui voulaient l’emporter en enfer, lorsque Marie était accourue à son aide et l’avait délivrée. La troisième, qu’elle avait été condamnée à deux cents ans de purgatoire, pour avoir causé la mort des deux jeunes gens ; en outre, à cause de ses parures vaines et immodestes, qui avaient été une cause de péché pour beaucoup, elle avait à endurer encore cinq cents autres années de souffrances les plus atroces. “ Mais j’espère, ajouta-t-elle, que les membres de la confrérie du Rosaire, auxquels je m’étais associée, pour honorer Marie, prieront pour moi, et que ces huit cents ans seront abrégés.

 

 Elle mourut de nouveau dans les sentiments de la plus édifiante piété. Saint Dominique fit tant de pénitences, de prières, d’aumônes, de jeûnes, et en fit faire à tant de personnes, qu’au bout de quinze jours, la défunte apparut au saint tout éclatante de lumière, et le remercia avec effusion. Elle ajouta que les âmes du purgatoire lui faisaient dire, par elle, de prêcher sans cesse la dévotion au Rosaire, qui leur procurait tant de soulagement. (< Que les confrères du Rosaire, dit-elle, appliquent à ces pauvres âmes les indulgences de cette dévotion ; ils n’y perdront rien ; car ces âmes intercéderont pour eux, à leur tour.

angemimi130796590570_art

Les anges se réjouissent de la dévotion du Rosaire, et la Reine du ciel est la tendre mère de tous ceux qui la pratiquent ”. Saint Dominique, ravi de cette révélation, travailla avec un redoublement de zèle à faire réciter le chapelet. Récitons-le nous-mêmes avec ferveur, et nous ne verrons qu’à la mort toutes les grâces et bénédictions que cette dévotion nous aura valus.


27e APPARITION

 Judas Machabée ne manquait jamais, dans ses combats, d’invoquer le secours du ciel, et il mérita d’être défendu visiblement par les anges. Un simple soldat, pieux, régulier dans ses devoirs envers Dieu, s’était fait une règle de ne jamais passer près d’un cimetière sans s’arrêter quelques instants afin de prier pour les morts qui y étaient enterrés. Or, un jour qu’il se promenait seul et sans armes, dans un temps de guerre, quelques ennemis se mirent à sa poursuite. Il s’enfuit de toutes ses forces devant ces furieux.

 

Il arriva près d’un mur, et, d’un saut hardi, il se lança de l’autre côté. Il allait reprendre sa course lorsqu’il s’aperçut qu’il était au milieu des tombes, dans un cimetière. Il voulut prier pour ces défunts ; mais comment faire ? S’il s’arrêtait un seul moment pour prier, ses ennemis le tueraient. Cependant, il lui sembla que la protection de Dieu valait mieux que la vitesse de ses jambes, et, à tout risque, il se mit à genoux et récita le De profundis. Le Seigneur ne permit point que cette confiance lui causât malheur.

Les ennemis l’avaient suivi ; eux aussi avaient escaladé la muraille et cherchaient des yeux leur victime. Ils l’aperçurent, prosterné et priant avec ferveur. Aussitôt, ils s’approchent sans bruit pour le tuer. Ne comprenant pas ce qu’il pouvait faire dans un tel danger, ils s’imaginèrent que la frayeur lui avait enlevé ses forces, ou qu’il était devenu fou.

A l’instant où ils tiraient leur épée, ils aperçurent un escadron de militaires, qui protégeaient le soldat en prière, et se sauvèrent à leur tour, frappés de terreur. Sa prière achevée, le soldat se leva avec précipitation ; mais ne vit personne. Il se remit en route, ne comprenant pas pour quel motif ses ennemis s’étaient enfuis. Quelque temps après, la paix s’établit entre les deux camps ennemis. Alors, ses assaillants lui demandèrent quelle était la troupe inconnue qui l’avait si bien protégé, pendant qu’il priait dans le cimetière. Il ne savait que répondre, n’ayant eu connaissance de rien.

II raconta qu’il avait dit sa prière ordinaire pour les morts, malgré le danger qui le pressait, et personne ne douta que, pour le récompenser, les âmes du purgatoire ne fussent accourues à son secours, par une permission du bon Dieu, et pour récompenser sa dévotion. Le bruit s’en répandit partout et chacun en prit un nouveau motif de prier pour ces âmes, si dignes de pitié, et si reconnaissantes de ce qu’on fait pour elles. Imitons ce soldat.


28e APPARITION

purgatoire4

 La sainte communion procure à Dieu une très grande gloire et secourt admirablement les âmes du purgatoire.

Le vénérable Louis de Blois rapporte dans un de ses livres, qu’un dévot serviteur de Dieu fut visité par une âme du purgatoire, qui lui fit voir tout ce qu’elle souffrait. Elle était punie pour avoir reçu la sainte communion avec tiédeur. En punition, Dieu lui avait ménagé le supplice d’un feu dévorant, qui la consumait. “ Je vous conjure donc, dit-elle, vous qui avez été mon ami, de communier pour moi avec toute la ferveur dont vous êtes capable ; j’espère que cela suffira pour ma délivrance ”. Celui-ci s’empressa de le faire. L’âme lui apparut de nouveau, brillante d’un incomparable éclat, heureuse et pleine de reconnaissance.

“ Enfin, lui dit-elle, grâce à vous, je vois donc face à face mon adorable Maître,” et elle s’envola au ciel. Saint Bonaventure dit que la charité devrait nous porter à communier pour les défunts, parce qu’il n’y a rien de plus efficace pour leur repos éternel. Prions donc sans cesse pour eux et ils nous rendront au centuple le bien que nous leur aurons fait.


29e APPARITION

purgatoire5

 Il arriva un fait merveilleux à la bienheureuse Jeanne de la Croix, religieuse de l’ordre de Saint- François. Les anges lui apportèrent une hostie consacrée, afin qu’elle communiât pour- la délivrance d’une âme, autrefois pleine de dévotion envers l’auguste Sacrement. Pendant l’une de ses prières, cette sainte fut ravie en extase, et resta quelque temps en cet état. Une religieuse, étant entrée dans sa chambre, la tira de ce ravissement, par le bruit qu’elle fit en dérangeant un meuble. “ Retirez-vous, lui dit vivement Jeanne, et faites bien attention de ne pas toucher à l’objet précieux qui est là, sur ce linge ; car c’est le divin Sacrement, apporté ici par les anges.•

 Et, comment cela peut-il être, demanda la soeur étonnée. Jeanne lui fit part de ce qui était arrivé, lui en demandant le secret. Un pécheur endurci, qui avait toujours vécu dans le péché, et qui venait d’être condamné au feu de l’enfer, était mort avec le saint viatique dans la bouche ; on avait cru, en le lui donnant, à une conversion trompeuse. “ Les anges, ajouta la sainte, n’ont pu souffrir une telle profanation, ni que la divine hostie restât dans cette bouche impure, et ils me l’ont apportée.

De plus, ils m’ont ordonné de communier demain matin, en faveur d’une âme du purgatoire qui eut une grande dévotion pour l’Eucharistie. Ce sont ces mêmes anges qui m’ont tirée de mon extase à votre arrivée, afin que je vous prévinsse de ne pas toucher un objet si sacré ”. Elle communia, en effet, à cette intention, dans les sentiments de la piété la plus ardente et elle fut assurée que l’âme, pour laquelle elle avait fait cette sainte action, était montée au ciel. Prions donc beaucoup, communions très souvent pour les pauvres âmes du purgatoire. Si nous connaissions mieux la valeur de ces saintes pratiques, nous n’aurions pas besoin d’y être encouragés.


30e APPARITION

purgatoire7

En plusieurs endroits de la Sainte-Écriture, on lit que le bon Dieu s’est servi des morts pour instruire les ignorants, secourir les nécessiteux, ramener les pécheurs à l’observation des commandements. Saint Gothard, évêque d’Hildesheim, en Hanovre, avait dans sa ville plusieurs hommes couverts de crimes et de scandales. Il essaya, par les meilleurs moyens, de les convertir, mais en vain, en sorte qu’il fut contraint de les excommunier.

Ces malheureux n’en tinrent point compte. Par cette sentence, l’entrée de l’église leur était interdite; mais, dès le lendemain, au moment où l’évêque montait à l’autel, les plus osés d’entre eux entrèrent dans l’église. Gothard se tourna vers eux et prononça, à haute voix, ces paroles : “ J’ordonne, au nom du Saint-Esprit, à tous ceux qui sont excommuniés, de quitter immédiatement ce saint lieu, qu’ils profanent ”.

Les impies ne bougèrent pas, au scandale des fidèles. Mais, tout à coup, plusieurs des tombeaux qui étaient dans l’église, s’ouvrent et on en voit sortir plusieurs défunts, qui se dirigent vers la porte, comme si cet ordre leur était adressé. A cette vue, les criminels s’enfuirent, épouvantés de cette leçon miraculeuse. Il y avait, en effet, parmi les défunts enterrés dans l’église, plusieurs excommuniés, qui avaient été déposés dans ce lieu saint, parce qu’on ignorait leur état. Ils n’avaient pas été damnés cependant, parce qu’en expirant, leur contrition parfaite les avait réconciliés avec le bon Dieu.

 

Le saint prélat demeura lui-même tout surpris de ce prodige, et, dès que sa messe fut achevée, il sortit pour s’assurer de tout. Les morts ressuscités l’attendaient à la porte de l’église, dans la posture la plus humble. Alors le pontife, s’adressant à eux, en présence de la foule des fidèles, les loua de ce qu’ils faisaient, avec la permission de Dieu. “

Par l’autorité que j’ai reçue de Notre-Seigneur, je vous relève de l’excommunication que vous aviez encourue, au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, afin que cette censure ne soit plus un empêchement à votre entrée au ciel. Que vos corps retournent en paix dans leur tombeau, pour y attendre le dernier jugement.”

Les morts, qui s’étaient agenouillés, les mains jointes et la tête inclinée, se relevèrent aussitôt, et rentrèrent dans leurs sépulcres. Il est donc bien important d’obéir à l’Église et d’observer ses lois.

Faisons-le toujours avec une scrupuleuse fidélité.


31e APPARITION

purgatoire6

 Saint Jean Chrysostome proclame la bonté et l’efficacité des prières des communautés ferventes. Les yeux du Seigneur sont ouverts sur les justes et ses oreilles sont attentives à leurs prières. Notre-Seigneur a dit qu’il serait au milieu de ceux qui seraient assemblés pour prier. Un homme fort riche étant mort, son fils se rendit aussitôt chez les Chartreux. Il présenta au prieur une grosse somme d’argent, en lui demandant de faire prier sa communauté pour le défunt. A l’instant, les religieux se rendirent à la chapelle et récitèrent le simple Reqiiiescat in pace, puis ils se retirèrent dans leur cellule.

Le jeune homme s’approcha du prieur, et lui dit, d’un ton respectueux : “ Est-ce tout, que ces trois ou quatre mots, pour l’âme de mon père, lorsque j’ai été si généreux envers la communauté ?  Prétendriez-vous, mon ami, peser dans la même balance votre or et les prières de mes religieux, si courtes soient-elles?Non, mon père, répondit-il; cependant, je trouve que ces quelques paroles sont bien peu et que j’ai fait davantage pour le monastère.—

 

Je vois que vous doutez encore. Attendez un instant : vous allez voir votre erreur.” Il fit écrire, sur un petit morceau de papier, par tous les religieux, le Requiescat in pace et mit ces petits papiers sur un plateau d’une balance et l’or du jeune homme, sur l’autre. O merveille ! Les papiers emportèrent la somme d’or, comme si elle eut été une plume. A cette vue, tous les assistants firent le signe de la croix, et bénirent le bon Dieu de leur faire voir ainsi le prix même de la plus courte prière, dans la bouche de ses serviteurs.

Le jeune homme, dans l’admiration, et les yeux pleins de larmes, demanda pardon de son peu de foi. Il fit tailler une pierre, sur laquelle fut gravé le Requiescat iti pace, et il la plaça sur la tombe de son père. Si nous voulions, nous-mêmes, comprendre la valeur de la prière, combien nous serions heureux d’en faire de plus en plus, et quelle gloire nous nous

Préparerions ainsi pour le ciel !


32e APPARITION

purgatoire8

A Récaneti, petite ville d’Italie, une pieuse dame avait deux fils, pour lesquels elle priait souvent le bienheureux Luchésio, franciscain. De plus, elle leur avait inspiré une grande dévotion pour lui. Ils grandissaient en vertu comme en âge, lorsqu’une question d’argent mit la discorde entre eux. Ils en vinrent à des voies de fait : l’un donna un soufflet à l’autre, qui lui perça aussitôt la poitrine d’un coup d’épée.

Ceci se passait en 1542. Après cet assassinat, le meurtrier prit la fuite ; mais pas assez promptement pour échapper aux mains de la justice, qui s’empara de lui, le jugea et le condamna à un affreux supplice. Il fut attaché au corps de son frère et on l’enterra vivant avec lui, durant la nuit, dans le cimetière des Frères-Mineurs, sans que ni ces religieux, ni le public n’en fussent avertis.

Le lendemain, dès le matin, des enfants, qui jouaient près de la tombe, s’aperçurent que la terre tremblait sous leurs pieds, que tantôt elle s’abaissait et tantôt se relevait légèrement. Effrayés, ils se mirent à pousser des cris et à appeler les religieux. Ils viennent au bruit et voient eux-mêmes ces mouvements. Alors, ils se décident à creuser la terre à cet endroit. Quelques soupirs étouffés, qui arrivent à leurs oreilles, dès les premiers coups de bêche, les encouragent ; ils parviennent à une couche de terre d’où une voix les supplie distinctement d’aller avec précaution.

Enfin, ils trouvent les deux frères, encore attachés l’un à l’autre. On comprend la stupéfaction des assistants. Le bruit de ce prodige fit bientôt le tour de Récaneti. Le gouverneur, la noblesse, l’évêque, les prêtres, le peuple étaient accourus. On se demandait quel miracle s’était opéré. On interrogea les deux jeunes hommes, et le premier qui répondit fut celui qui avait été tué. “

Lorsque je me suis senti mortellement frappé, dit-il, j’ai pardonné à mon frère et me suis recommandé à Dieu d’abord, puis au bienheureux Luchésio, pour lequel ma mère m’avait inspiré une tendre dévotion, dès ma jeunesse. Et ce saint, non seulement m’a assisté dans ma terrible mort ; mais il m’a obtenu d’être délivré du purgatoire, et d’être renvoyé dans mon corps* pour faire pénitence

Quant à moi, dit le meurtrier, me voyant attaché au corps de mon frère et destiné à mourir ainsi, je me suis également recommandé au bienheureux Luchésio, et, excitant dans mon coeur les sentiments de la plus vive contrition, j’ai fait voeu d’entrer, comme lui, dans l’ordre de Saint-François, s’il me conservait la vie.” Leur mère aussi était venue l’une des premières.

Elle fondait en larmes, sans pouvoir prononcer une parole. Dès qu’elle put parler, elle raconta comment elle avait imploré le bienheureux Luchésio, à qui elle avait consacré ses deux fils, dès leur naissance, le suppliant de ne pas permettre qu’ils périssent éternellement, et que ce saint avait fait encore mieux, en les lui rendant. Le ressuscité se rendit à la maison de sa mère, et y vécut toujours dans la pratique de toutes les vertus.

L’autre entra comme religieux, au couvent des Franciscains, où il devint le modèle de toute la communauté. Si l’on comprenait tous les avantages de la dévotion aux saints, avec quelle ferveur on la pratiquerait de plus en plus. Commençons cette dévotion avec courage ; plus nous la pratiquerons, plus nous aimerons à le faire et plus nous en retirerons de profits spirituels.


33e APPARITION

purgatoire3

Ceux qui aiment assez peu le bon Dieu pour ne vouloir se convertir qu’à la fin de la vie se préparent, au moins, un très douloureux purgatoire. Ils n’obtiendront leur pardon qu’à ce terrible prix. Le père Jean Corneille, s.j., avait un dévouement sincère pour les âmes des défunts II avait un grand nombre de pratiques quotidiennes destinées à lui rappeler leur souvenir.

Outre ses fréquentes prières, il offrait pour elles le saint sacrifice de la messe quatre fois par semaine. Or, pour lui faire connaître le grand soulagement qu’il leur procurait, Dieu permit à plusieurs de ces âmes de lui apparaître, soit pour le remercier, soit pour solliciter ses suffrages. L’apparition du baron Sturton est restée fort connue, parmi les fidèles d’Angleterre, et elle leur fut une leçon précieuse. Dorothée Arundell en fut témoin et elle l’a racontée dans un petit écrit ainsi conçu: “Un jour, ma mère pria le Père Corneille d’offrir le saint sacrifice pour son premier mari, le baron Jean Sturton.

Il le voulut bien, et à l’autel, il resta longtemps en prière. La messe terminée, il raconta qu’il avait eu une vision : Devant lui s’étendait une forêt immense qui n’était que feu et que flammes, et au milieu, s’agitait le baron, poussant des cris lamentables, pleurant, s’accusant de la mauvaise vie qu’il avait menée pendant plusieurs années ; surtout il s’accusait d’avoir été l’un des quarante-sept, que l’impie reine Élisabeth avait choisis pour condamner à mort l’innocente reine d’Écosse, Marie Stuart. Après tous ces aveux, le baron s’était écrié : “Pitié ! pitié pour moi ! vous du moins qui êtes mes amis ; car la main du Seigneur m’a frappé.” Et il disparut.

Le père pleurait beaucoup en racontant cette vision, et toute la famille du baron, au nombre de vingt-quatre personnes, mêlait ses larmes aux siennes. Le servant de messe,— qui fut un de ceux que la reine Élisabeth fit mourir, avec le père Corneille, en haine de la foi catholique,— ainsi que moi-même, aussi bien que tous ceux qui assistaient au divin sacrifice, nous aperçûmes, au même instant où le père avait sa vision, comme un reflet de charbons ardents, sur le mur auquel était adossé l’autel.”

purgatoire6

Pour comprendre la raison de ces tourments, il est bon de se rappeler ce qu’a écrit le Père Guillaume Westen, s. j. qui se trouvait à Londres à la mort du baron : “ Ce gentilhomme, a-t-il écrit, était un de ceux qui cachaient un prêtre catholique dans leur maison, au prix des plus grands dangers, et vivaient en protestants, se réservant de mettre ordre à leur conscience au moment de la mort. Mais, surpris par un accident, il n’avait pas eu le temps de se confesser. Cependant, Dieu, dans sa miséricorde et pour le récompenser d’avoir longtemps caché le prêtre, lui avait inspiré la contrition parfaite, et l’avait ainsi sauvé de l’enfer ; mais lui laissait un long et cruel purgatoire.” Secourons les pauvres défunts et nous ne perdrons pas notre récompense. Quelle folie aussi que de remettre sa conversion à la mort ! Ne soyons pas assez mal avisés pour exposer ainsi notre salut.


Partie: 3 ICI

À Suivre….


 

Extraits….Messages du Ciel. Reçus par La Fille du Oui à Jésus en Alsace le 23 Avril 2016* Jour de Triple Cadence (Illumination des Consciences) Crainte de Dieu, etc.


nuages-noir-et-blanc

Ce jour de triple cadence, nous sommes en cheminement vers ce jour. Là où notre volonté n’entrera pas en nous, mais que nous nous entrerons en nous. Car ce jour se passera pour l’extérieur, trois vingt-quatre heures que pour l’extérieur, car tout sera dans la noirceur.

divers3

Le soleil, la lune n’éclaireront plus, car le soleil se momifiera et la lune ne recevra plus de lumière. Tout l’univers sera dans un arrêt total, tout sur la terre sera dans un arrêt total. Seuls les enfants de Dieu entreront en eux par la puissance du Saint-Esprit. Le Saint-Esprit nous fera entrer en nous et nous vivrons un temps : UN JOUR ÉTERNEL. Cela se fera comme Dieu le veut. Nous sommes vie éternelle et nous vivrons ce temps dans l’éternité avec notre vie éternelle. Il n’y aura pas la connaissance du mal qui gérera notre vie.

p.13 – Kientzheim, Alsace

barevertea


jesus-revient

Page 14 – 15 – 16

Nous, enfants de la Divine Volonté, nous avons voulu, nous qui étions enfants parfaits. Nous sommes maintenant dans une conséquence originelle, nous entrons dans la volonté humaine depuis ce moment et Dieu veut faire un compte à rebours. Lorsque nous serons en nous, tout ce que nous sommes sera dans l’éternité.

barevertea

Donc, comme nous avons la pensée de Dieu, nous avons le regard de Dieu, l’écoute de Dieu, la parole de Dieu, l’action de Dieu, le sentiment de Dieu, tout cela est inconditionnel; alors, lorsque nous serons en nous, nous entrerons dans l’éternité, nous vivrons cela, nous aurons connaissance de cela, et toutes les pensées, ‘toutes les pensées’, depuis la première jusqu’à la dernière qui sera présente en nous, c’est-à-dire tous les enfants qui seront avec nous, en nous, nous les saurons, nous les vivrons.

 

Nous devrons profiter des grâces de la Purification. Cela veut dire : j’entre en moi sans ma volonté, j’entre dans la Volonté de Dieu, la Divine Volonté. Le passé, le présent sont avec moi. Toute pensée, depuis la première pensée, sera présente dans ma vie éternelle. Je devrai donc répondre de mon amour face à tout ce qui m’a nourri. Tout ce qui m’a nourri de bon, je le saurai, tout ce qui m’a nourri d’impur, je le saurai, car lorsque j’ai eu une seule mauvaise pensée, toutes les pensées, depuis la première, est devenue une nourriture pour ma pensée. Rien ne me sera caché. Tout sera présent.

Voilà pourquoi Dieu dit : «Un jour, triple cadenceCela veut dire qu’à l’extérieur, c’est sur trois jours. À l’intérieur de moi, un jour de triple cadence : un seul jour.

soleil

Il sera éternel et ce sera la même chose pour les regards que j’ai eus, les regards que j’ai eus, et ces regards que j’ai eus d’impurs ont fait que j’ai laissé tous les regards passés me nourrir jusqu’au présent, ce qui a fait souffrir ma chair. Et ma chair n’est-elle pas votre chair : une chair? Tout cela devra être devant moi. Je vivrai cela. Cela sera de même pour les écoutes, les paroles, les actions et les sentiments.

Voilà pourquoi le Seigneur, il dit qu’un jour d’éternité, tout sera pour nous de la lumière et non pas de la noirceur. Nous vivrons cela en êtres de paix, car en ce moment même, nous nous laissons instruire par Dieu.

 

barevertea

Moi, Francine, je ne savais pas cela. L’instrument, la Fille du Oui à Jésus, vient de répéter ce que les filles du oui à Jésus, les fils du oui à Jésus présents avaient dans leur cœur. C’est vous, avec moi, qui faites cette rencontre voulue par Dieu, car nous sommes, dans l’Agir de Dieu, enfants de la Divine Volonté. Et cela s’accomplit devant nous tout simplement et nous le vivrons.

Il faut que notre âme emmagasine des grâces. Nous sommes en ce moment même en train d’accumuler, d’accumuler et d’accumuler des grâces, car notre âme participera.

  Si en ce moment même, nous qui avons peu de grâces, nous entrions en nous, on ne serait pas capables de regarder la Lumière tant que cela serait puissant. La Lumière, c’est la Divine Volonté.

barevertea

Nous avons perdu notre identification. Nous sommes maintenant identifiés comme étant des enfants incapables de vivre cet instant, et qui se sont identifiés étant incapables de vivre cet instant? Nous-mêmes parce que nous ne nous aimons pas assez. Nous avons de la difficulté à nous pardonner. Ne nous séparons pas de la chair.

luisa-crucifix

Alors, prenons la chair et écoutons la chair. « Je me suis avortée. Je me suis prostituée. J’ai tué mon mari. J’ai été contre mes enfants. » Tout cela, nous devons le regarder et dire : ‘Je m’aime parce que Jésus a purifié ce que j’ai fait et j’aime mes actes maintenant parce qu’ils goûtent le Précieux Sang de Jésus.’ Mais nous aurons de la difficulté à faire cela.

barevertea

Nous avons à profiter des grâces des sacrements pour pouvoir nous aimer, car chaque fois que nous porterons notre regard sur notre prochain et que nous réaliserons que notre enfant s’est avorté, nous réaliserons que nous avons manqué d’amour envers nous-mêmes, parce qu’on n’a pas su nous aimer assez pour qu’elle, elle aime sa chair, la chair de sa chair.

On devra dire : ‘Je m’aime parce que Dieu a purifié l’acte de mon enfant. J’ai confiance. Je vais me garder devant Dieu.’ Et lorsqu’on sentira : « Bien, voyons! Tu crois que tu es capable? » Lorsqu’on sentira une douleur, une angoisse, ce sera une attaque de l’Autre, de Satan qui envoie des acolytes pour nous empêcher de nous aimer, de vivre les grâces de la Purification de la chair.

barevertea

Alors, « Je refuse. Je te donne causes, choix et conséquences.

Merci, Jésus, de les envoyer au pied de la Croix. Merci parce que ton Acte me redonne ma place. Merci, Marie, tu unis mon acte avec tous les autres et tu m’amènes vers ton Fils. Je reçois guérisons, libérations. Merci, mon Dieu. »

st michel et jeanne d arc

Il va falloir être des soldats d’amour. Jeanne d’Arc a combattu pour la France afin de redonner la France au roi. Eh bien, nous, nous allons suivre Maman Marie qui combat les démons, car ce combat va redonner les enfants de Dieu, les sujets de Dieu, au Roi, notre Dieu.

Il va falloir qu’on fasse ce que le Seigneur nous demande, car c’est cela qui vient. Plusieurs d’entre vous attendaient ces trois jours de noirceur, n’est-ce pas? Plusieurs d’entre vous. Maintenant, c’est plus clair et ce sera encore plus clair.

 Et plus nous avancerons, plus nous aurons des réponses. Nous avons voulu connaître ce qui était pour se passer. Le Saint-Esprit, Dieu le Père, Dieu le Fils nous montrent ce qui sera pour nous un jour, un jour d’amour inconditionnel.

barevertea

 

Alors, il ne faut plus répondre à la peur. La peur n’existe que pour ceux qui croient que la peur a un pouvoir, mais elle n’a pas de pouvoir la peur, elle n’a aucun pouvoir; elle ne parle pas la peur, elle n’a pas de bouche; elle ne mange pas la peur, elle n’a pas d’estomac; elle ne marche pas la peur, elle n’a pas de jambes; elle ne peut pas nous frapper la peur, elle n’a pas de bras.

 La peur n’existe pas. Elle suit Satan et Satan n’existe plus. Il était un ange pur qui avait la vie, maintenant, il est un ange déchu qui n’a plus de vie. Il est rien, il est un courant d’air et même un courant d’air, c’est encore plus vivant que Satan et ses démons.

Mais il ne faut pas sous-estimer la malice du Rien, car il nous a maintenus sous son pouvoir longtemps, très longtemps. Il nous a fait accroire qu’il était puissant. Il a tout simplement volé ce qui était à nous et lorsqu’il a eu entre ses griffes ce qui était à nous : la vie, là, il s’est servi de nous-mêmes contre nous-mêmes. Il nous a empoisonnés, il nous a empoisonnés, il nous a encore empoisonnés. Voilà ce qu’il a réussi à faire de siècle en siècle, de siècle en siècle jusqu’à aujourd’hui.

satan et jésus

La peur nous a maintenus dans son piège et nous nous sommes détruits les uns les autres, mais nous sommes vivants. Oh! On est peut-être une ruine, mais la ruine tient encore debout et nous allons faire renaître les pierres, car Jésus est la Pierre et nous sommes les pierres vivantes de l’Église qui est celle de Dieu.

Ne craignons pas l’esprit de ce monde, mais craignons Dieu. Et craindre Dieu, ce n’est pas quelque chose qui nous fait de la peine, qui nous rend prisonniers, mais non, craindre Dieu, c’est goûter à sa saveur, c’est entrer dans son amour, c’est être en présence même de Dieu. Ma crainte est de ne pas ressentir cet amour, mais Dieu nous dit : «Lorsque tu crains de ne pas être assez amour pour moi, tu ne t’oublies pas, car tu sais que tu dois faire des efforts pour me dire des ‘je t’aime’, pour me dire que tu m’aimes à travers toi-même et à travers ton prochain. Voilà ce qu’est craindre Dieu. C’est tellement beau! C’est découvrir qu’on doit s’aimer pour lui donner, comme un bouquet, paroles, actions, sentiments, écoutes, regards et pensées.

barevertea

Arrêtons de faire de nous des êtres qui sont contre eux-mêmes. Nous sommes des êtres de paix, alors, soyons-le. Soyons des saint François, des sainte Thérèse, soyons des sainte Jeanne d’Arc, des sainte Marguerite-Marie, des sainte Madeleine, soyons des saint Pierre, des saint Paul, des saint Jacques, des saint Padre Pio, des saint Frère André, soyons tout cela.

Car vous savez, pour que nous on puisse entendre notre cœur, il fallait que le nombre de ceux avant nous, depuis l’Acte de Vie de notre Dieu, soit complet. Tous les saints avant nous nous ont fait connaître la Volonté de Dieu : parler de ce jour de triple cadence. Il fallait l’atteindre, nous l’avons atteint. Maintenant, il faut atteindre un autre nombre.

ciel-aurore-boreale

Il faut atteindre le nombre voulu par Dieu pour entrer en nous. Ce nombre est fait d’enfants choisis bénis. Tous les enfants de Dieu sont des choisis, mais Dieu a dit que nous devrons nous comporter comme des saints sur la terre et cela est débuté parce que nous avons atteint le nombre, nous parce que nous avons la même chair, mais nous avons atteint le nombre de saints nécessaires pour que nous puissions entendre ce qu’il y a en nous. Et lorsque le nombre sera atteint, tout commencera, pas avant. Ainsi, il n’y a pas de date, il n’y a que la Volonté de Dieu qui connaît le nombre d’enfants nécessaires pour soutenir tous les autres. Qu’ont fait les saints? Ils nous ont soutenus.

Maintenant, voici qu’un autre nombre doit être atteint. Telle est la Divine Volonté. Amen. Merci, mon Dieu.!!

barevertea


Ces messages ne sont pas encore sur leur site, mais puisque ce sont des messages importants, je vous donne au moins un extrait.


fille du oui1

La Fille du Oui à Jésus
http://lafilleduouiajesus.org/index.html

MISE EN GARDE au sujet des messages reçus par Sœur Clare ou Clara) *LE TROISIÈME TESTAMENT et sa chaîne You Tube…* Jésus révèle la vérité – Lettres d’Amour de Jésus !


soeur-clare

Mes frères, mes sœurs, j’ai reçus beaucoup de courriers concernant Sœur Clare ou Clara, je ne la connaissais pas mais puisque plusieurs semblaient voir ses messages comme une grande Révélation, j’ai voulu en savoir plus alors j’ai fait une recherche la concernant et j’ai découvert des messages qui ne viennent pas de Dieu…

priere silence

Exemple : La Réincarnation, (j’ai trouvé ce titre dans le Troisième Testament qui comprend presque 600 pages dans le PDF. Est-ce que nous avons plusieurs vies ou bien nous n’en n’avons qu’une? Je sais que plusieurs lecteurs débutent dans la foi car ils viennent d’être touchés par l’amour de Dieu, alors c’est normal qu’ils cherchent à en connaître plus sur qui est Jésus et Marie etc…? Leur site (Clare ou Clara) est beau, attirant ainsi que leur chaîne You Tube, il y a de très nombreuses vidéos, PDF en plusieurs langues…toute une organisation.

priere silence

Il est possible que Sœur Clare n’est pas consciente d’être tombé dans les pièges de Satan, nous devons vraiment prier pour elle et tous ceux qui sont avec elle dans ce piège.

 Il n’est pas de mon ressort de juger cette femme qui se nomme Sœur Clare, mais il est de mon devoir de vous informer des découvertes que j’y ai faites pour répondre aux questions des  lecteurs de Myriamir.

Je vous dépose deux fichiers de mes recherches, ensuite vous serez en mesure de discerner.

Le malin joue ses dernières cartes, il faut être d’une très grande prudence et vigilance…et demander tous les jours la Protection du Ciel d’Amour de Dieu’ À La Très Sainte Trinité, Aux Saints  Anges, Aux Saints, Aux âmes du purgatoireIls seront heureux de nous défendre, car personne n’est à l’abri des pièges de Satan.

Je vous aime!

Grace

priere silence


Fichier word de mes recherches: soeur-clara-prudence-annonce-messages-de-dieu  

Fichier d’un extrait du Troisième Testament: le-troisieme-testament-soeur-clara

Chaine You Tube : Jésus révèle la vérité – Lettres d’Amour de Jésus


 

Un exorciste… le Père Francisco Lopez Sedano du Mexique témoigne de la « peur » de Satan : il a chassé les démons plus de 6.000 fois !!!


Un exorciste du Mexique témoigne de la « peur » de Satan : il a chassé les démons plus de 6.000 fois

pere-francisco-lopez-sedano-exorciste-mexique-temoigne-peur-satan-chasse-demons

Le Père Francisco Lopez Sedano, 80 ans, a été l’exorciste officiel d’un diocèse du Mexique la moitié de sa vie.

barrenoir

Le Père Francisco Lopez Sedano, 80 ans, a passé la moitié de sa vie comme exorciste officiel d’un diocèse du Mexique – et au cours de ces quarante ans, il estime avoir réalisé « au moins » 6.000 exorcismes. Satan existe, dit cet homme qui chasse les démons au nom de Jésus-Christ – il existe et il a peur de la toute-puissance divine. Dans un entretien accordé au quotidien hispanophone américain Hoy Los Angeles, le vieux prêtre, doyen émérite des exorcistes du Mexique, témoigne de cette tâche qu’il a d’abord accomplie par « devoir ».

C’est un confrère prêtre qui avait d’abord attiré l’attention de ce religieux des Missionnaires du Saint Esprit sur l’« obligation » de « chasser les démons », parce que c’est l’un des commandements donnés par Jésus-Christ : « Apporter la parole de Dieu, guérir les malades et chasser les démons ». « Beaucoup de prêtres ne veulent pas prendre le taureau par les cornes, parce qu’ils ont peur », note le P. Lopez – peur « de la vengeance de l’Autre ». Ou parce qu’ils ne croient pas au démon.
 
Le P. Lopez, lui, n’a aucun doute à cet égard, et il témoigne de ce que Satan n’est pas seulement une figure de la méchanceté humaine : « Jésus a souvent confronté Satan et Il a même parlé avec lui. On ne parle pas avec une chose, on parle avec une personne. »

Par 6.000 fois au moins, le P. Lopez Sedano a chassé des démons

JESUS-et-les-démons
C’est « par nécessité et non par goût » que le P. Lopez est devenu exorciste, à la vue de « cas très graves », d’une grande violence, qui ont fini par lui faire comprendre que les histoires de démons n’étaient pas « fantaisistes » comme il l’imaginait. Et comme beaucoup de prêtres l’imaginent encore, qui renvoient chez eux des personnes qui ne savent plus que faire alors que « la nuit, « quelqu’un » les agresse, les frappe, les jette hors du lit ou les cogne contre les murs ».
 
Au cours de ses exorcismes, explique le prêtre, les démons lui parlent à travers ceux qu’ils possèdent, demandant souvent : « Toi, qui es-tu pour m’expulser ? » Et il répond : « Moi, je ne suis rien, je viens de la part du Christ, ton Dieu et Seigneur, et tu vas partir tout de suite, je te le commande en son Nom : dehors ! »
 
Le P. Lopez n’a pas peur, explique-t-il. « Non, parce que Dieu nous protège. S’Il ne le faisait pas, personne ne se lancerait là-dedans ».

L’exorciste n’a pas peur de Satan, parce que Dieu l’a déjà vaincu

DIABLE

Et que cherche le diable ? « Il veut nous séparer de Dieu, il décourage, il nous accable de fatigue, de sommeil, nous fait perdre confiance, il nous plonge dans le désespoir et la haine : tout ce qui est négatif. » Choses communes, observe le journaliste, et le prêtre confirme ce qu’il pressent : nous vivons une époque très soumise au démon… « Ce qu’il aime, c’est nous séparer de Dieu, nous faire la peur, nous menacer, nous faire trembler, et c’est ce qui nous éloigne ».

Les signes de la possession, selon ce prêtre, sont nets : le possédé « entend des voix, ressent de la haine à l’égard de Dieu ou le rejette ; alors qu’il croyait, aujourd’hui il piétine la Bible ». Ce sont souvent des personnes qui ressentent d’importantes douleurs pour lesquelles il n’existe aucune explication clinique : « Des maux que la science ne sait pas détecter ».

Rappelant les faits extraordinaires qui accompagnent souvent la possession, et la force surhumaine des possédés face aux exorcistes, le P. Lopez confirme qu’un film comme L’Exorciste ne dépeint pas des faits réels – mais qui « peuvent exister ».

Au Mexique comme ailleurs, on ouvre la porte à Satan par l’occultisme

sciences occultes

Il a expliqué aussi que démon ne choisit pas ses proies :
 
« Ce sont les gens qui le laissent entrer. Il ne viendrait pas chez nous si nous ne lui ouvrions pas des portes. C’est pour cela que Dieu interdit de pratiquer la magie, la superstition, la sorcellerie, les sorts, la divination, la consultation des morts et des esprits ainsi que l’astrologie. Ce sont là les sept terrains du mensonge et de la tromperie ».

Ce prêtre pense-t-il qu’il y a d’évidents possédés ? « Hitler », rétorque-t-il. Et aujourd’hui ? « Par moments, Peña Nieto (président du Mexique) avec ses propositions folles de mariage gay et tout cela »…

« Avez-vous jamais eu peur ? », conclut le journaliste. « Non, le diable a peur de moi », répond le prêtre, et s’il se sait pécheur, l’espérance ne le quitte pas : « Car depuis la Croix, croix jesusle Christ a déjà vaincu et gagné la guerre absolue. Satan essaie de lui faire de la guerre, mais il ne lui fait même pas des chatouilles ».

C’est l’humilité qui fait un rempart contre le démon, laisser Dieu agir, c’est l’écraser.

barrenoir


Anne Dolhein
Source: http://reinformation.tv/exorciste-mexique-temoigne-peur-satan-chasse-demons-6000-dolhein-65368-2/

 

 

Messages (2) de la Maman de l’Amour (Paratico (Brescia) Italie) donnés à Marco Ferrari…Le 1 et 22 Janvier 2017*Mes enfants, je mets pied à terre en tant d’endroits et en tant d’endroits on ne m’écoute pas, on ne me suit pas.


marco ferrari-madonna01

Message de la Maman de l’Amour à l’occasion du 1er JANVIER 2017

Mon fils bien-aimé, Je te presse sur mon Cœur et je te bénis au début de cette année nouvelle. Remercions la Très Sainte Trinité pour le chemin que nous avons pu faire et qu’Elle nous concède encore à faire ensemble. Mon fils, aujourd’hui je n’ai pas de message à te donner, un message particulier pour tous mes enfants, mais je voudrais que tu rappelles à tous tes frères que ceux qui vivent mes appels et prennent en considération mes demandes sont peu nombreux, alors que ceux qui ne suivent pas mon message jusqu’au fond, bien qu’ils apprécient ma présence en ce lieu, sont fort nombreux.
Mon message comporte-il trop d’obligations ? Vivre l’Évangile, cela comporte-il trop d’obligations ? Non, pas pour ceux qui ont la foi et croient à l’amour de Dieu ! Mon fils bien-aimé, mes larmes de Mère que je verse à cause des âmes qui sont loin de Dieu coulent abondamment, mais dans l’espoir que ces enfants retourneront à vivre dans la lumière de Dieu, qu’ils reprendront le chemin qui mène à la sainteté et vers Lui.

fleur oiseau

En te bénissant, je bénis tous ceux qui accueillent mon message et le transforment en prière, sacrifice, amour et charité. Mon fils, tant d’intentions de prière me sont adressées si souvent, aussi par ton entremise. Mes enfants m’adressent des intentions de prière et des demandes d’intercession. Voilà ! A toi je demande de me présenter toujours toute prière, toute demande et toute supplique. Je suis votre Mère et j’intercède pour vous tous, mais aujourd’hui, au début de cette année nouvelle, je veux vous adresser une demande de Mère.

La voici : Mes enfants, écoutez et vivez mon message pour que ma présence ne soit pas vaine ! Mes enfants, je mets pied à terre en tant d’endroits et en tant d’endroits on ne m’écoute pas, on ne me suit pas. Voilà pourquoi je vous exhorte à vivre mon message avec amour et confiance.
Je te bénis de tout cœur. Bon début d’année nouvelle !
Bonne année avec le Seigneur !


paratico_maman_amour

DIMANCHE, 22 JANVIER 2017
MESSAGE DONNE LE 4ème DIMANCHE DU MOIS PENDANT
LA PRIÈRE DANS L’OASIS DE PARATICO (BRESCIA)
 

Mes chers enfants bien-aimés, Au cours de cet après-midi de grâce j’ai prié avec vous et avec vous j’ai remercié la Très Sainte Trinité. Chers enfants, aujourd’hui je vous invite à prier pour que la foi se propage à nouveau dans le monde entier, qu’elle retourne dans le cœur de tous mes enfants. Oui, chers enfants, priez pour cela ! Priez !
La foi s’est refroidie, s’est figée dans trop de cœurs. La foi ne réchauffe plus les coeurs, les familles, les groupes, le monde, les rapports entre vous. Mes enfants, la foi a disparu dans trop de cœurs. Le froid qui vous tenaille ces jours-ci n’est rien en comparaison du froid, du gel qui entoure nos coeurs, le Divin Cœur de Jésus et Mon Cœur de Mère. Mes enfants, le froid, c’est la haine parmi les hommes, le froid, c’est l’injustice, les guerres, les persécutions, les exploitations, les égoïsmes, le manque d’intérêt, le manque de partage. Mes enfants, loin de l’amour de Dieu vous devenez toujours plus froids, loin de son amour qui réchauffe, vous risquez de mourir dans le péché qui vous suffoque.

fleur oiseau

Mes enfants, ouvrez votre cœur à l’amour de Dieu, ne restez pas indifférents à mon appel, approchez-vous de Dieu en tant que croyants. Suivez mes appels qui souvent ne trouvent pas d’écho dans ce lieu non plus. Mes enfants, prière, charité et amour ! Oui, mes enfants, prière, charité et amour, toujours ! toujours !
Je suis avec vous et je vous bénis au nom de Dieu, qui est Père, au nom de Dieu, qui est Fils et au nom de Dieu, qui est Esprit d’Amour. Amen.
Mes enfants, je vous caresse, un à un. Je vous embrasse et je vous presse sur mon coeur. Au revoir, mes enfants.


apparition 28 fév 2016 MARCO FERRARI

Marco Ferrari
http://www.mammadellamore.it/welcome.html

 

Message de la Gospa à Medjugorje … confié à Marija le 25 Janvier 2017*Satan est fort, il veut que vous vous révoltiez tous contre Dieu*


MARIJAMadonna-Medj

«Chers enfants, aujourd’hui je vous invite à prier pour la paix. Paix dans le cœur des hommes, paix dans les familles et paix dans le monde.

Satan est fort, il veut que vous vous révoltiez tous contre Dieu, vous ramener à nouveau vers tout ce qui est humain et détruire dans les cœurs tout sentiment envers Dieu et envers les choses de Dieu.

Vous, petits enfants, priez et luttez contre le matérialisme, le modernisme et l’égoïsme que le monde vous offre. Petits enfants, décidez-vous pour la sainteté et moi, avec mon Fils Jésus, j’intercède pour vous. Merci d’avoir répondu à mon appel.»

barrrose


http://www.enfantsdemedjugorje.fr/

Vidéo ( 14 min:49) *La MISÉRICORDE, avec le Père Chaminade…Commenté par le Père Jean-Louis Barré*


La Miséricorde, avec le Père Chaminade !

barorange0


 

*De Merveilleuses Apparitions*Qu’est-ce que Les Âmes du Purgatoire ont à nous dire ? Partie (3)


purgatoire

13e APPARITION

Le trait suivant devrait nous exciter à prier pour ceux qui sont mis à mort. Il y avait aux environs de Rome, vers l’an 1620, un jeune homme de vie scandaleuse. Ses excès et ses violences lui suscitèrent des ennemis, qui décidèrent de le tuer. Ce malheureux, au milieu de ses désordres, avait conservé une grande compassion pour les âmes du purgatoire, pour lesquelles il faisait dire des messes ; il priait aussi pour elles avec toute la ferveur dont il était capable, dans le triste état de sa conscience.

Cette unique dévotion devait lui sauver la vie de l’âme et celle du corps.

Un soir, qu’il se rendait à Tivoli, il marcha juste au-devant des embûches de ses ennemis, qui savaient qu’il devait passer par là ; ils se cachèrent derrière un petit bois, armés d’arquebuses. Il approchait de ce lieu, quand il aperçut le cadavre d’un criminel attaché aux branches d’un chêne* Touché de pitié, il s’arrête afin de réciter quelques prières pour cette pauvre âme.

Mais voici que, pendant qu’il priait, ce cadavre s’anime, tombe à terre et s’approche du jeune homme, que la terreur clouait à sa place. Le fantôme prend la bride du cheval et dit au cavalier de descendre et de l’attendre. Il était si étonné, qu’il descendit, sans dire un mot, et laissa son cheval au cadavre ressuscité, qui y monta et s’élança en avant.

Les ennemis déchargent leurs arquebuses sur lui, et, le voyant tomber, ils s’enfuient au plus vite. Ils étaient sûrs d’avoir tué leur homme. Tout tremblant, hors de lui, le jeune homme voit le spectre se relever, monter à cheval et revenir à lui : “ Tu viens d’entendre ces coups d’arquebuse ? Ils étaient pour toi. Tu serais déjà en enfer, si les âmes du purgatoire n’avaient pas obtenu de Dieu que je vinsse à ton secours, dans cet extrême péril.

Reconnais cet immense bienfait en continuant de prier pour elles ; mais, plus encore, en changeant de vie. ” Le cadavre reprit aussitôt sa place. Quant au jeune homme, quelques jours après, complètement converti, il entra dans un ordre religieux austère, où il vécut dans une grande perfection. En priant pour les défunts, on est préservé de bien des malheurs, et on assure le bonheur de son âme. Prions donc sans cesse pour eux avec ferveur.


purgatoire1

14e APPARITION

Que ne donneraient pas les âmes du purgatoire pour avoir un peu du temps que nous gaspillons! Quelles pénitences elles feraient pour abréger, même de quelques minutes, leurs horribles tortures ! La vénérable Angèle Toloméi, élevée dans l’amour de la vertu, tomba malade. Près de rendre le dernier soupir, elle eut une vision. Il lui sembla qu’elle était dans un lieu très vaste, où étaient représentées toutes les peines du purgatoire.

Ici, des flammes ardentes ; là, des étangs de glace ; ailleurs, du soufre bouillant, des roues aux pointes de fer rougies au feu, des bêtes féroces aux dents aiguës, et cent autres supplices terribles. Il lui fut montré en quel lieu son âme serait conduite, pour expier certains défauts, qu’elle n’avait pas assez combattus.

Ce spectacle fut si horrible que, lorsqu’elle retrouva sa connaissance, elle frémissait de la tête aux pieds, et elle expira. Pendant que l’on portait son corps en terre, le bienheureux Jean-Baptiste, son frère, lui commanda de quitter les ombres de la mort et de reparaître vivante. A l’instant, le corps s’agite, la tête se lève, la défunte est ressuscitée. Désormais, elle n’eut d’autre souci que de faire pénitence.

Au milieu de l’hiver, elle se plongeait dans les étangs glacés ; elle se jetait dans les flammes et y restait, malgré les plus cuisantes douleurs ; elle se roulait dans les épines jusqu’à rester tout en sang, il était devenue un objet de pitié pour ceux qui la connaissaient. Il disait que tout cela n’était rien comparé aux supplices des âmes du purgatoire. Enfin, purifiée par tant de souffrances, elle mourut et s’envola tout droit au ciel. Combien nous devrions trembler, nous, pécheurs, qui dormons dans la mer de nos iniquités ! Faisons donc pénitence! Multiplions nos bonnes oeuvres !


purgatoireanime_purgatorio_novena

15e APPARITION

Le prophète Élisée fit voir la milice des anges envoyés à la défense d’un roi d’Israël. On a vu plus d’une fois des troupes de saints du paradis accourir protéger ceux qui les avaient délivrés du purgatoire. Un seigneur avait été fort adonné aux plaisirs, à la vanité, gaspillant ses richesses dans toutes les folies.

Un père Dominicain réussit à le convertir. Il donna son argent aux pauvres et aux prêtres pour que, tous les jours, ils disent la messe pour les âmes du purgatoire. Ses anciens serviteurs et amis, irrités contre lui, vont persuader à un puissant voisin de venir lui faire la guerre. Ce prince assemble ses soldats et les met sur un pied de guerre. Le seigneur converti, abandonné de ses anciens amis et serviteurs, s’enferma dans sa citadelle, avec une fort petite armée et implora Dieu, jour et nuit.

Or, un matin, du haut de ses murailles, il aperçut une brillante armée aux épées de feu, qui accourait à son secours.

Il va aussitôt vers ces amis inconnus, qui lui dirent de chasser toute crainte ; qu’ils venaient le défendre ; qu’ils étaient des âmes du purgatoire qu’il avait délivrées. Le bon seigneur, tout encouragé, après cette vision, attendit ses ennemis sans crainte. Ils arrivèrent peu de jours après ; mais, apercevant la céleste armée, ils furent bientôt si effrayés qu’ils s’enfuirent. Ce que l’on fait pour les défunts n’est jamais perdu. Secourons-les donc le plus possible. Nous nous en réjouirons quand nous serons, à notre tour, au purgatoire.


purgatoire1

16e et 17e Apparitions

La bienheureuse Christine l’Admirable avait une très grande dévotion aux âmes du purgatoire. On ne pourrait croire les pénitences et les austérités qu’elle s’imposait pour elles. L’âme de cette sainte fut conduite, par les anges, dans le purgatoire, afin de voir les souffrances qu’on y endure. De là, elle fut ravie au ciel, où il lui fut offert de rester parmi les élus, ou de retourner sur la terre, afin d’y obtenir des mérites pour les âmes du purgatoire. Elle choisit de revenir souffrir ici-bas.

Elle ressuscita en présence de ceux qui l’ensevelissaient et commença aussitôt les pénitences les plus épouvantables. Ce n’était rien pour elle de passer des jours sans boire, ni manger ; de se rouler dans les épines, de déchirer son corps à coups de discipline, de se jeter dans des brasiers ardents, d’où elle ne sortait que par miracle ; de se plonger jusqu’au cou dans des étangs glacées, etc. Elle s’exposait aux roues des moulins, aux dents de fer des machines. Dieu permettait souvent aux âmes qu’elle délivrait, de lui apparaître et de la remercier.

Elles se montraient souvent par troupes entières.—–Louis, comte de Léon, apparut à Christine, et lui dit que si elle savait à quels terribles tourments il était condamné, elle aurait pitié de lui. Il la supplia de redoubler ses pénitences, afin de le délivrer. Elle s’adonna aux pénitences du feu, de l’eau glacée, etc. Elle continua ainsi jusqu’à ce que le défunt se montrât à elle environné de gloire. Il la remercia de l’avoir délivré de ses terribles tourments et monta dans les splendeurs de la gloire céleste. Pourquoi, nous aussi, ne ferions-nous pas pénitence pour les défunts ?

Nous en serions si bien récompensés!


âme purgatoire

18e APPARITION

Pendant les guerres de Charlemagne, un valeureux soldat avait longtemps guerroyé avec courage. Sa vie avait été celle d’un bon chrétien. Il fut atteint d’une maladie mortelle. H appela alors auprès de son lit un neveu orphelin, dont il s’était fait le père, et lui recommanda très instamment de vendre son cheval, dès après sa mort, et d’en employer le prix à faire dire des messes pour le repos de son âme. Le neveu le promit. Dès qu’il vit son oncle expiré, il amena cheval et harnais.

Cette bête était belle et elle lui plut beaucoup. Il commença à s’en servir, et, en étant encore plus satisfait, il ne pensait pas à s’en priver de sitôt. En retardant ainsi, de jour en jour, de semaine en semaine, de mois en mois, il oublia entièrement l’âme de son oncle.

Il y avait six mois que cela durait, lorsque, un matin, le défunt lui apparaît et lui dit qu’à cause de son infidélité, il lui a fallu endurer des supplices inexprimables dans le purgatoire ; mais que le bon Dieu, ayant eu pitié de lui, il sortait de cette horrible prison et montait au ciel. Mais que lui, par un juste jugement, ne tarderait pas à mourir et à aller dans le même feu, pour souffrir à sa place, autant de temps qu’il lui en restait à faire, si le souverain Juge n’avait eu pitié de lui.

Bien peu de temps après, ce jeune homme tomba malade ; il appela un prêtre, se confessa avec larmes et raconta sa vision. Il avait à peine fini, qu’il expira. Comprenons combien une telle ingratitude déplaît au Seigneur et avec quelle sévérité il punit les enfants ou les parents ingrats envers leurs défunts.


ipurgatointercession

19e APPARITION

 Augustin reprit fortement un chrétien de son temps, qui enseignait que le purgatoire n’était pas à redouter. Le saint lui dit que personne ne devait parler ainsi, parce que le feu du purgatoire était plus affreux que tous les tourments d’ici-bas. Voici un trait qui prouve cette vérité. Deux religieux montraient le plus grand zèle pour leur sanctification. L’un d’eux ne tarda pas à tomber malade.

Un ange lui apparut et lui annonça qu’il allait mourir sans retard, et qu’il resterait en purgatoire jusqu’à ce qu’on eût dit une messe pour lui, après laquelle il s’envolerait au ciel. Cette nouvelle le combla de joie. Appelant à l’instant son ami, il lui annonça sa mort prochaine, le court séjour qu’il ferait en purgatoire, et il le conjura de dire cette messe le plus tôt possible.

Cet ami le promit, et il fut fidèle à sa promesse ; car, la mort étant survenue le lendemain matin, il monta aussitôt au saint autel. La messe était à peine achevée, que, pendant son action de grâce, il voit apparaître son ami rayonnant de bonheur ; mais avec un reste de chagrin: “ Mon frère, lui dit le défunt, où donc est votre foi ? Qu’avez-vous fait de votre promesse ?

Vous mériteriez que Dieu n’eût pas beaucoup pitié de vous ! Ne m’avez-vous pas laissé en purgatoire plus d’une année, sans dire votre messe ? — En vérité, vous me surprenez ! s’écria le religieux. J’ai tenu si exactement ma promesse, que je viens seulement de déposer mes ornements sacerdotaux. Il n’y a à peine que quelques heures que vous avez quittées la terre et votre corps n’est pas encore enseveli. ”

Alors, l’âme, le regardant avec un douloureux soupir, s’écria : “ Oh ! quelles sont épouvantables les souffrances du purgatoire ! Je vole au ciel, où je supplierai Dieu de vous rendre ce que vous venez de faire pour moi. ” Saint Augustin dit que les peines que l’on endure au purgatoire, dans le temps d’un simple clin d’oeil, sont pires que celles du plus douloureux martyre. Faisons toujours notre possible pour ne pas y aller.


purgatoire

20e et 21e Apparitions

 On lit dans les révélations de sainte Brigitte, qui méritent d’être crues, que cette bienheureuse assista au jugement et à la condamnation d’un soldat,  qui venait de mourir. Cette âme fut présentée au souverain Juge ayant à sa droite son Ange Gardien pour avocat, et, à sa gauche, le démon pour accusateur.

Le démon l’accusait de trois crimes : le premier, d’avoir péché par les yeux, en les arrêtant sur des objets défendus, qui remplissaient son coeur de mauvais désirs; le deuxième, d’avoir péché par la langue, en prononçant des discours impurs, des serments et des malédictions ; le troisième, d’avoir fait toute espèce d’actions impures et des vols.

L’ange prit sa défense et rappela ses actes de vertu, ses ferventes prières, ses aumônes, jeûnes et mortifications. Il ajouta spécialement, qu’au moment de la mort, il avait bien prié la très sainte Vierge et qu’elle lui avait fait produire des actes d’une vraie contrition.

Après ce double plaidoyer, le Juge souverain prononça que l’accusé échapperait à l’enfer ; mais qu’il souffrirait un long et rigoureux purgatoire. La peine des yeux sera de contempler des objets affreux ; celle de la langue, d’être percée de mille pointes et tourmentée par la soif la plus ardente ; celle du reste du corps, d’être plongé dans un océan de feu.

A ce moment, parut la Mère des miséricordes, pour demander à son divin Fils un adoucissement à tant de maux. Le Sauveur, touché de cette intervention de sa divine Mère, consentit à adoucir la sentence, et ajouta que pour l’adoucir encore, il faudrait les prières, aumônes et pénitences des fidèles de la terre. La seconde vision fut celle d’une jeune fille fort distinguée, qui souffrait horriblement et poussait de grands cris.

Elle reprochait à sa mère de l’avoir laissée se livrer à trop de délicatesses, de vanités et de dépenses ; de l’avoir conduite aux théâtres, aux festins, aux réunions mondaines, bien que cette mère lui conseillât, de temps en temps, des actes de vertu et plusieurs dévotions utiles. Elle proclamait, du milieu de ses souffrances, qu’elle devait une grande reconnaissance au bon Dieu, qui n’avait pas permis qu’elle allât en enfer, qu’elle méritait si bien par tant de fautes. Avant de mourir, touchée de repentir, elle s’était confessée, puis avait rendu le dernier soupir.

*’ J’ai été délivrée de l’enfer, s’écria-t-elle ; mais précipitée dans les plus horribles tourments du purgatoire. Maintenant, ma tête, qui se plaisait aux parures de la vanité, est dévorée au dedans et en dehors, par le feu le plus ardent.

Mes épaules et mes bras, que j’aimais à laisser nus, sont chargés de grosses chaînes rouges ; mes pieds, que j’ai ornés pour les danses, sont entourés de serpents et de vipères qui ne cessent de les mordre. Tous mes membres, que je chargeai tant de fois de colliers, de bracelets, de fleurs, de joyaux de toutes sortes, sont torturés en même temps par le feu le plus ardent et le froid le plus rigoureux. ”

Sainte Brigitte raconta tout cela à la cousine de cette défunte, qui s’abandonnait elle-même aux frivolités du monde. Elle se convertit aussitôt et n’eut plus de bonheur que dans les pénitences, les jeûnes et la prière, pour expier ses nombreuses fautes et celles de sa défunte cousine. Faisons pénitence, nous aussi, pour expier nos péchés.


purgatoire1

22e APPARITION

Des âmes, délivrées par saint Nicolas de Tolentino lui apparaissaient souvent pour le remercier, Pour les âmes du purgatoire, il était très dévoué jeûnait souvent au pain et à l’eau, se donnait de sanglantes disciplines, portait autour du corps une ceinture de fer garnie de pointes, etc. Il offrait surtout le saint sacrifice de la messe pour elles. Une nuit, il vit une âme malheureuse, qui le pria de dire la messe pour elle, et pour quelques autres âmes qui souffraient horriblement en purgatoire.

Nicolas reconnaissait la voix de l’âme suppliante, mais ne se rappelait pas qui elle était ; il lui demanda donc son nom. Elle lui répondit qu’elle était l’âme de son défunt ami, le frère Pellégrino d’Osima “ J’ai pu, dit-elle, échapper aux châtiments éternels ; mais non pas aux terribles feux du purgatoire. Je viens, au nom de beaucoup d’âmes malheureuses comme moi, vous supplier de dire, demain, la messe pour nous.

Nous espérons que, par cette messe, nous serons délivrées de nos tourments.

” Le saint répondit qu’il ne pourrait pas dire cette messe le lendemain, parce que c’était à lui de chanter la messe du couvent. Alors cette âme, gémissant et pleurant, l’invita à aller contempler leurs inexprimables souffrances. Aussitôt, il sembla au saint qu’il était transporté dans une plaine immense, où il aperçut une grande multitude d’âmes livrées à des tortures épouvantables et de toute espèce. Du geste et de la voix, elles imploraient tristement son assistance.

Le serviteur de Dieu, à ce spectacle trois fois lamentable, se mit aussitôt à genoux et pria avec grande ferveur pour tant de pauvres infortunés. Il raconta cette vision à son supérieur, qui lui permit de dire la messe des morts ce dimanche-là, et durant toute la semaine. Nicolas dit sa messe dès le matin, et il passa tous les jours et toutes les nuits de la semaine entière en prières, pénitences, et bonnes oeuvres, malgré le démon, qui lui apparut visiblement plusieurs fois, pour le troubler dans ces saints exercices.

Alors, il revit l’âme du frère Pellégrino, environnée d’une splendeur toute céleste, accompagnée d’une multitude d’âmes bienheureuses. Toutes ensemble, elles lui rendirent grâce et l’appelèrent leur libérateur, puis elles s’envolèrent au ciel. Soyons, nous aussi, les bienfaiteurs des défunts.

barre orang


Partie :2 ICI

À Suivre….


 

Messages (3) de la Madone D’Itapiranga…du 7-8-14 Janvier 2017 reçus par Edson Glauber* Ces messages sont le grand signe de l’amour de Dieu qui veut vous sauver des temps difficiles qui arriveront sur le monde, très bientôt*


marie-chapelet-ange

Message de Notre-Dame, 7 janvier 2017

La Très Sainte Vierge est arrivée aujourd’hui avec beaucoup d’Anges. Elle nous a donné le message suivant:

Paix à mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, moi, votre Mère, je viens du Ciel pour vous accorder ma bénédiction, ma protection et mon amour.

Satan désire la violence, la mort et le sang, mais je suis venu vous aider à trouver l’amour et la paix du Coeur de mon Divin Fils. Ne soyez pas affligé. Je suis ici avec mes Anges pour vous accueillir dans mon manteau protecteur.

Priez beaucoup et jeûnez afin que vous ayez la grâce et la lumière de Dieu et la force de vaincre tout mal. La prière et le jeûne sont puissants. Luttez contre l’esprit des ténèbres, en donnant mes appels à tous mes enfants qui sont loin, et qui suivent la route qui mène à l’enfer.

Vivez mes appels. Ne doutez pas. Ce que je vous dis est important et c’est pour votre bien. Dieu vous appelle à la conversion. Repentez-vous de vos péchés et soyez bon. Demandez à Dieu le pardon et il vous donnera la paix. Retournez, retournez à Dieu. Ouvrez vos cœurs et ainsi la grâce divine remplira vos vies, vous convertissant et vous faisant unis à Dieu. Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!

Au cours de l’apparition, la Très Sainte Mère nous a bénis aussi bien qu’à Manaus, faisant le signe de la croix plusieurs fois dans différentes directions, pour écarter tout le mal et le danger. Confions-nous tous à son Cœur Maternel Immaculé, qui est un refuge de protection pour tous ses enfants qui se confient à sa protection.


ange trompette

Message de Notre-Dame, 8 janvier 2017

Paix à mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, je viens du Ciel pour vous demander d’offrir vos prières pour le bien de l’humanité.

Laissez-vous envelopper par l’amour de Dieu, car son amour guérit vos âmes et vous protège contre tout le mal que le diable veut vous causer.

Je suis ici pour vous accueillir dans mon Cœur Immaculé. Je suis ici pour vous consoler, pour vous donner la vraie paix. Accueillez mon Fils dans vos cœurs, en suivant la voie qu’il vous a  enseignée, et vous marcherez vers le Royaume des Cieux.

Soyez fidèle au Seigneur, renonçant à tout mal. Amour, amour, amour, mes enfants. Aimez le Seigneur de tout votre cœur et il vous bénira et fera descendre sa puissance et sa grâce du Ciel sur vous et vos familles.


ange trompette

Message de Notre-Dame 14 janvier 2017

 Paix à vous mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, moi, votre Mère, je vous demande de vous engager dans le Royaume des Cieux, en suivant les pas et les enseignements que mon Fils Jésus vous a laissés.

Ne péchez plus. Soyez des fils et des filles qui sont fidèles et obéissants aux Lois du Seigneur. Dieu est déjà si offensé. Ne l’offensez plus, mais demandez le pardon pour vos péchés et vivez une vie de prière et de sainteté en acceptant les appels que je vous fais avec tant d’amour, parce que je désire votre bien et le bien de vos familles.

Venez, mes enfants, venez prier en grand nombre, parce que la prière fait des miracles et renouvelle le monde. Ne soyez pas sourd ou désobéissant à mon appel. Écoutez la voix de votre Mère Immaculée.

Beaucoup sont utilisés par Satan parce qu’ils ont été vaincus par ses tentations, par l’orgueil et par le péché, et ils cherchent à créer la confusion, la méchanceté et les erreurs, comme ils se sont laissé aveugler par lui.

Priez pour ces gens, pour leur conversion, sinon ils marcheront sur la route qui mène à l’enfer, parce qu’ils sont une proie facile dans les mains du diable.

Je veux vous aider à être de Dieu, c’est pourquoi je suis ici. Je viens du Ciel pour vous révéler le grand amour de Dieu pour vous tous, c’est pourquoi je vous parle en communiquant de nombreux messages, car ces messages sont le grand signe de l’amour de Dieu qui veut vous sauver des temps difficiles qui arriveront sur le monde, très bientôt.

Revenez, mes enfants, au Seigneur. Il vous appelle à la conversion. Revenez maintenant et vous aurez la grâce et la bénédiction de toujours rester sur la voie du bien qui mène au Ciel. Je vous aime et je vous bénis. Revenez à vos maisons avec la paix de Dieu. Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!


edson-glauber-itapiranga-bresil

http://itapiranga0205.blogspot.ca/

 

 

Vidéo ( 10 min:34) *EX Musulmane nous dit: »Vous devez les arrêter (extrémistes) Maintenant! Elle nous supplie de prier… »


EX Musulmane nous dit: Vous devez les arrêter (Extrémistes) Maintenant !

croix sur monde

Jésus-Christ est mort sur la Croix…

Aussi pour les musulmans!!

barre-coeur-et-fleur


* “Ne t’afflige pas de n’être rien”Saint Josémaria Escriva*


decouragement

Ne souffre pas que l’on voie tes fautes; l’offense à Dieu et le mauvais exemple que tu peux donner, voilà ce dont tu dois souffrir. — Pour le reste, qu’on sache qui tu es et qu’on te méprise. — Ne t’afflige pas de n’être rien: ainsi Jésus doit tout mettre en toi (Chemin, 596).

Dieu, écrit l’évangéliste saint Jean, nul ne L’a jamais vu, le Fils unique, qui est dans le sein du Père, Lui, L’a fait connaître, en comparaissant sous le regard stupéfait des hommes : d’abord comme un nouveau-né à Bethléem; puis comme un enfant semblable aux autres; plus tard, au Temple, comme un adolescent à l’esprit réfléchi et éveillé; et enfin avec la figure aimable et attirante du Maître qui bouleversait les coeurs des foules qui L’accompagnaient avec enthousiasme.

Quelques traits de l’Amour de Dieu qui s’incarne nous suffisent ; et sa générosité touche notre âme, nous enflamme, nous pousse avec douceur vers une douleur contrite de notre comportement si souvent mesquin et égoïste. Jésus-Christ n’hésite pas à s’abaisser pour nous élever de la misère à la dignité de fils de Dieu, de frères.

Au contraire, toi et moi, nous nous enorgueillissons fréquemment et stupidement des dons et des talents reçus, au point de les convertir en un piédestal pour nous imposer aux autres, comme si le mérite de quelques actions, achevées avec une perfection toute relative, dépendait exclusivement de nous : Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi t’en vanter comme si tu ne l’avais pas reçu ?

pains-multiplication-des-pains

Lorsque nous considérons le don total que Dieu fait de Lui-même et son anéantissement — j’en parle pour que nous le méditions, chacun réfléchissant pour son compte —, la fatuité =vanité-orgueil prétention) la présomption de l’orgueilleux se révèlent comme un péché horrible, précisément parce qu’il place sa personne à l’opposé du modèle que Jésus-Christ nous a montré par sa conduite.

Réfléchissez-y calmement: étant Dieu, Il s’est humilié. L’homme, bouffi d’orgueil, rempli de son propre moi, prétend s’exalter à tout prix sans reconnaître qu’il est fait d’une mauvaise terre tout juste bonne pour une cruche. (Amis de Dieu, nn. 111-112)


saint-josemaria-escriva
http://opusdei.fr/fr-fr/dailytext/ne-tafflige-pas-de-netre-rien/

 

 

 

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 220 autres abonnés

  • ❤️ Eucharistie et Guérison – Père Emiliano Tardif -Cet enseignement est MAGNIFIQUE, si plein d’amour ! Durée 40 Minutes

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    janvier 2017
    L M M J V S D
    « Déc   Fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :