Exhortations de Notre Seigneur Jésus-Christ*Journal Spirituel D’Alice Lenczewska (Prophète)*Pour nous aider à vivre en Dieu*Magnifique »Édifiant !!! *1*


alicja_lenczewska

Alice Lenczewska est décédée à Stetin (Pologne) le 5 janvier 2012. Elle nous a laissé son journal spirituel divise en deux tomes : Témoignage et Exhortations. Ces textes font partie des perles de la littérature religieuse.

Le journal spirituel d’Alice est parvenu aux mains de l’archevêque Andrzej Dzięga qui a formé une commission théologique dans le but d’évaluer le contenu du journal. Il s’est avéré que les écrits d’Alice Lenczewska ont une profondeur théologique et spirituelle hors du commun, et qu’ils sont entièrement en accord avec l’enseignement de l’Église catholique. Sur cette base, monseigneur Henryk Weiman, le vicaire général, a exprimé son accord pour la publication du journal.


(….) Alice commença à assister tous les jours à l’Eucharistie, à rester dans l’adoration du Saint Sacrement, à lire les saintes écritures, a réciter le Chapelet, le bréviaire, a jeûné les mercredis et vendredis au pain et à l’eau. Jésus lui demanda également de s’abstenir entièrement d’alcool.

chapelet

Son premier confesseur et directeur spirituel fut le Père Walter Rachwalik. Depuis lors, comme écrivit Alice, ≪ la période de mon errance à l’aveuglette trouva sa fin ≫.


A la question d’Alice :

≪ Qu’est-ce que je peux faire pour Toi ? ≫,

 Jésus répondit : ≪ Tu peux panser les plaies que Je ne cesse de recevoir. Et qui saignent. Je suis l’Amour Souffrant. Frappe et maltraite par Mes propres enfants. Par ta tendresse, tu peux atténuer Ma douleur. Et Me protéger dans ton coeur, parce que beaucoup de gens m’ont chassé dès leur. L’amour doit être sacrificiel, pas accaparant. C’est alors qu’il est pur et beau – semblable à celui dont Je vous comble ≫.

C’est Jésus Lui-même qui introduisait Alice dans les mystères de la vie Intérieure : ≪ Je veux te mener loin en profondeur. Là-bas, dans le sanctuaire de ton âme. Là où personne n’a accès, parce que Je suis le seul à y demeurer – trop souvent abandonne. Transforme-toi et murit dans cet isolement que Je te donne – pour que tu puisses y demeurer avec Moi. Vis dans un esprit d’offrande et d’amour pour les gens qui ont besoin de ton aide ≫.


passion_marychrist

Des stigmates invisibles

Au début de l’année 1989, Alice reçût le don de stigmates invisibles : ≪ J’ai commencé à sentir la douleur ressentie par Jésus, infligée par ceux qu’Il a appelés à être ses témoins et ses apôtres. La douleur de Jésus crucifie dans les coeurs de ceux qui cherchent leur propre gloriole en se servant de Lui. La douleur de Jésus dont ils piétinent le Sang en se concentrant sur eux-mêmes.

La douleur de Jésus qui est devenu un ajout à leur propre ambition et à leur vanité, pour être consoles par Lui. La douleur de Jésus abandonne, trahi, vendu, maltraite par les siens ≫.

Jésus lui disait :Tu as reçu le signe de la douleur comme tu le demandais, pour qu’il te soit plus facile de demeurer en Moi – d’y demeurer consciemment. Je te rappelle Ma présence en toi car c’est ce que ton coeur désire. […]

barre feuille20

Les stigmates sont une vraie douleur, surtout spirituelle. Voilà la vérité et voilà ta part de Ma souffrance de réparation et de salut ≫. Alice participait à la souffrance de Jésus pour le salut de tous les pécheurs. Jésus lui disait :Tu participes à Ma souffrance – dans une petite part, celle que tu es capable de recevoir. Le temps presse toujours plus, il est toujours plus saturé de signes qui annoncent la moisson : quand chacun récoltera ce qu’il a semé. Et l’Église martyrisée atteindra le Golgotha pour réaliser Mon Sacrifice, et Ma résurrection dans un corps glorifié.


prier-devant-basilique-detruite-seisme-30-oc-2016

La prière

 Le temps de prière devint pour Alice ses plus beaux moments des rencontres avec Jésus. Jésus lui disait : ≪ Tout est le fruit de la prière. Ta vie est comme ta prière : elle reflète l’état de ton âme et de ton corps, ainsi que tes actions – leur utilité pour la construction du Royaume de Dieu dans les âmes humaines, pour sauver ceux qui périssent dans leurs péchés. Tout ce que tu fais avec ton coeur, ton esprit ou tes mains – si cela doit avoir un sens et une valeur – doit commencer par la prière, terminer par la prière et durer en elle.

La prière, c’est l’union avec Moi. Parce que c’est Moi qui suis le début et la fin de tout ce qui existe : l’Alpha et l’Omega. Sans Moi, tu ne peux rien faire – rien qui ait une valeur positive. Beaucoup périssent, le monde est plongé dans les ténèbres à cause du manque de prière, du manque d’union avec Moi. Tous les efforts, le travail et l’énergie de tellement de gens qui sont largement pourvus de Mes dons – tout cela donne de mauvais fruits, infectés par le poison de l’enfer.

L’enfer est là où il n’y a pas de recours à Moi dans une prière confiante et sincère, là où on ne s’appuie pas sur Ma sagesse et Ma volonté. Il y aura autant d’amour, de sagesse et de paix dans ton coeur qu’il y a de prière. Tu peux donner aux autres ce que tu auras reçu de Moi pendant la prière – c’est ce qui vaut la peine d’être donné.

Personnellement, tu n’as rien à donner. Ce que tu peux offrir à tes frères, c’est uniquement : Ma bonté, ton vide, ou bien le mal de l’enfer. Et c’est ce qui se passe en fonction de la qualité de ta vie de prière : de sa continuité, de sa profondeur, de son ardeur. Ne pense pas pouvoir l’emmagasiner dans ton coeur et ensuite l’utiliser indépendamment. Le Bien, l’Amour et la Sagesse sont une énergie qui coule de la Source Divine, dans la mesure où tu y es branchée par la prière. ≫

barre feuille20

Quand on ne prie pas, ≪ on se détache de la source de son existence et l’on est ballotté, maltraité par soi-même, par les autres, mais surtout par les puissances spirituelles maléfiques. Nos actions, y compris celles qui paraissent bonnes, n’ont pas de valeur parce qu’elles ne sont pas fondées sur Dieu – seule source de bonté.

Et, comme disait la sainte petite Thérèse, mieux vaut soulever un fil dans l’amour de Dieu que construire une cathédrale sans contact avec Lui. Un acte ne de Dieu est un bien éternel. Un acte exécuté uniquement par inspiration ou ambition humaine – sans foi ni amour –accapare le temps et les forces qui devraient être consacrées a la vie en Dieu.

Cela ne développe pas cette vie mais, en recouvrant Dieu d’orgueil humain, cela peut être comme la construction d’une tour de Babel qui finira par tomber ≫.


saint sacrement

Alice demanda à Jésus de lui apprendre à prier. Elle reçut cette réponse :

Adhère de tout ton coeur à Moi. Quand tu as des difficultés, pense au bien que J’ai fait en général et dans ta vie. Dans les moments les plus difficiles, prie à haute voix – fort. Il devrait y avoir sans cesse dans ta conscience le sentiment de Ma présence avec toi et en toi.

Parle-Moi et contemple-Moi à chaque instant de ta vie, quoi que tu fasses et ou que tu te trouves. Confie-Moi tout, fais tout pour Moi. Fais tout pour que ta vie soit tous les jours consacrés à Ma gloire. Ne pense pas à toi, mais à Moi. Alors, c’est Moi qui penserai à toi et qui prendrai soin de tout ≫.

Une autre fois, Alice entendit ces paroles : ≪ Il ne faut pas lâcher le chapelet des mains et il faut M’adorer dans le Saint Sacrement. Quand tu sens que les attaques de Satan arrivent, quand les ténèbres t’entourent et que tu sens l’oppression dans ton âme, alors récite

Immédiatement  Sub tuum praesidium, parce que c’est un exorcisme ≫.


eucharistie

L’Eucharistie

 Dans son journal spirituel, Alice notait les paroles de Jésus au sujet de Sa présence réelle dans l’Eucharistie. L’Eucharistie, c’est le Christ Lui-même dans le mystère de sa passion, de sa mort et de sa résurrection. Dans chaque Eucharistie, le mystère de notre salut se rend présent : ≪ Je n’arrête pas de te sauver. Ce qui s’est accompli il y a deux milles ans sur le Golgotha était et est le signe de ce qui dure sans cesse, parce que cela existe en dehors du temps dont tu dépends en tant qu’homme vivant sur terre. Moi, Je suis votre Sauveur sans cesse et pour l’éternité.

Je vous arrache constamment à Satan et Je vous offre au Père, dans la mesure où votre libre arbitre Me le permet. […]

Moi, Je Me suis offert à Dieu en Sacrifice pour vous sauver. Chaque homme est sauvé et peut revenir à Dieu – à la Plénitude pour laquelle il a été créé. Il le peut dans la mesure où il ne rejette pas ce don et ne méprise pas le don, ni Dieu, auteur du don. […] Ce qui s’est déroulé il y a deux mille ans sur le Golgotha continue de se dérouler dans une réalité extratemporelle.

Night-at-Golgotha-1869

Le Golgotha de Jérusalem – toute Mon existence dans Jésus de Nazareth – la peine et le Sacrifice de Ma vie sur terre étaient la réalisation de ce qui continue de se dérouler. Le signe le plus éloquent, c’est Ma présence dans l’Eucharistie.

Je suis caché dans l’Hostie et, en La mangeant, l’âme Me rencontre vivant et vrai, bien que Je suis caché pour l’intelligence et les sens du corps ≫.

Jésus la prévenait de ne pas Le recevoir dans la sainte Communion dans l’état de péché mortel, ≪ sans y penser ou avec indifférence. C’est un grand péché et la profanation de Mon Amour, de Mon Don engendre dans le Sang du Golgotha ≫.


 jésus miséricorde-cénacle

Le péché et la Miséricorde Divine

Dans les exhortations dirigées a Alice, Jésus lui disait que le malheur le plus grand dans la vie humaine, c’est le péché, c’est-à-dire le détournement de Lui. En rejetant Dieu, l’homme se soumet à la domination de Satan, ≪ qui attire toujours plus à lui et qui rend dépendant. Le plus souvent, il fait cela insensiblement pour ne pas effaroucher ≫. Jésus disait :Le péché mortel Me tue dans le sanctuaire de l’âme de celui qui a péché.

S’il persiste dans le péché, Je suis mort dans son âme, et son âme est morte. C’est le même état Qu’après Ma mort sur la Croix, parce qu’en Me crucifiant en soi, on crucifie sa propre âme. Mais tant que l’on est sur terre, il y a la possibilité de la résurrection de l’âme à travers la réconciliation avec Moi. Quand quelqu’un Me désire, alors Je ressuscite dans son âme et Je le sauve pour la vie éternelle ≫.

Il n’y a donc pas de situation désespérée dans la vie d’un homme. Jésus nous accompagne toujours pour nous libérer du terrible asservissement du péché et de Satan. Il attend sans cesse de pouvoir nous pardonner dans le sacrement de pénitence et nous pardonner tous nos péchés. La confession est le retour de l’enfant prodigue avec l’aide de Jésus.

Alors, comme dit Jésus, le plus important, c’est ≪ désiré revenir, vouloir revenir, et appeler Mon aide ≫.

Et le confesseur est vraiment Mon outil. Indépendamment de la qualité de l’outil ≫. Jésus nous prévient que ne pas se convertir, rejeter définitivement Sa miséricorde, mène a la condamnation éternelle : ≪ Se détourner de Dieu, surtout par la coupure définitive et la rébellion, est un suicide et un déicide. C’est tuer en soi ce qui est Divin, et ainsi se condamner a une souffrance éternelle et terrible, c’est comme s’arracher son propre coeur ≫.

confession_jesus_pretre

(…….) Une lutte acharnée pour chaque coeur humain

Le 21 juin 1989, Alice termina la rédaction de son premier journal spirituel qu’elle appela Témoignage, mais deux jours plus tard, à la demande expresse de Jésus, elle commença la rédaction de son deuxième journal intime, qu’elle intitula Exhortations. Jésus confia a Alice une tache très importante : qu’elle transmette au monde entier tout ce qu’Il lui dictait et qu’elle participe à Ses souffrances pour le salut des pécheurs.

Dans l’une de ses lettres à son amie soeur Thérèse, Alice parle ainsi de sa petite part de souffrance dans la souffrance salvatrice du Christ : Je peux te dire que depuis quelques mois, mon âme est exposée à de fortes attaques du mal. A tel point qu’il m’arrive d’être épuisée non seulement physiquement, mais aussi psychiquement. J’ai des moments de dépression et pensées mauvaises, mais le Seigneur est la – et quand je m’approche de ma limite d’endurance, Il me sauve, me relève et me calme.

 […] Je suis seule face aux attaques du mal, visiblement c’est ce que le Seigneur veut ≫. Dans une de ses exhortations, le Seigneur dit à Alice : ≪ Si tu savais la grandeur de la bataille qui est en train de se dérouler ! Une bataille acharnée pour chaque cœur humain… Ne pense pas à toi-même, à tel ou tel de tes sentiments.

Ils ne comptent pas devant l’énormité de la menace de l’enfer qui déferle sur le monde. Les rayons de Mon Amour ne peuvent pas parvenir jusqu’à la terre s’il ne s’y trouve pas de coeurs qui soient un portail reliant le Ciel et la terre. A travers les coeurs humains, Je secours et Je sauve les autres cœurs mortellement blesses ≫.


Alice acceptait cela et permettait a Jésus que son propre coeur soit ≪ un portail reliant le Ciel et la terre ≫.


amour-jesus

La dernière étape

Jusqu’en 2010, les rencontres mystiques d’Alice avec Jésus devinrent de plus en plus rares, puis se terminèrent. Cette même année, on lui détecta un cancer du rein avec des métastases aux poumons. C’était un cancer malin. En aout, Alice fut opérée et on lui retira un rein. Elle accepta cette maladie et cette souffrance avec une grande sérénité, comme un don Divin spécial. Elle n’avait pas peur de la mort parce qu’elle était sure que cela consiste à passer vers la plénitude de la vie avec Dieu. Après plusieurs séjours dans les hôpitaux et plusieurs opérations, elle fut reçue le 7 décembre 2011 à l’hospice de saint Jean l’Évangéliste a Stetin.

Elle désirait beaucoup passer les derniers jours de sa vie terrestre à cet endroit, parce qu’elle voulait assister tous les jours à l’Eucharistie et ne pas être une charge pour ses proches. Entourée des soins attentifs du personnel traitant et de la prière de son frère, de sa belle-sœur et de beaucoup d’amis, Alice Lenczewska décéda le 5 janvier 2012 à 19h42.

Ceux qui veillaient dans la prière auprès d’Alice l’ont entendue prononcer une courte phrase qui laisse penser que, juste avant sa mort, elle reçut la grâce d’une vision partielle de la réalité d’après la mort. Alice, agonisante, s’exclama en extase : Comme c’est beau là-bas ! J’ai vu mes parents. Comme Il nous aime ! J’étais hors du temps. J’entends tout. Je meurs heureuse ≫.

Les derniers mots qu’Alice prononça avant sa mort furent : ≪ Jésus, regarde-moi ! Nous Brulons, Jésus ! Nous brulons jusqu’au bout ! Tu T’es consomme jusqu’au bout. Je me suis consommée jusqu’au bout ≫. Alice a permis au Christ que le feu de Son amour la purifie entièrement et la prépare à la joyeuse rencontre avec Lui, face à face au moment de la mort.

soleil_gif


NOTE : Le journal intime dans lequel Alice notait ses conversations avec Jésus et les saints, vous serons diffusées régulièrement, c’est d’une si grande richesse pour nous qui se battons jour après jour. Dans ces  Exhortations nous apprendrons à nous livrez totalement au Seigneur , les grâces pleuvront dans chaque âme qui liront ces écritsGrace


À Suivre….


Advertisements
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :