Le Père Jean-Louis Barré NOUS PROPOSE CET Extrait de l’ébauche de la biographie du Père Raymond Halter…* Jésus a dit : repentez-vous, convertissez-vous, mon retour sur terre est imminent ».


Père Raymond Halter-afrique

Père Raymond Halter en tenue africaine A Abidjan

barre fleur

(En reprenant une émission de Radio Notre Dame le 24 août 1987)

 Interview de Denise Demoulin:

 Père Raymond Halter, vous avez rencontré récemment Emmanuel Ségatasha. Pouvez-vous rappeler qui il est et à quels événements est lié son nom.?

 barre fleur

Père Raymond Halter : J’ai eu la surprise de me trouver en face d’un jeune homme de 20 ans, dynamique, accueillant, humble. Vraiment… J’étais assez étonné… Et de voir que c’est ce jeune homme qui chaque soir, devant des foules différentes, est capable de donner le message que le Christ lui-même lui a donné, lui a dit de redonner au monde. 

Je me suis rendu compte d’ailleurs très vite de cette force avec laquelle il redonne le message du Christ. Car lorsque je lui ai dit : « Emmanuel, le Christ a bien dit mon retour est proche ?

jésus retour

  » Avec le temps de la traduction en lingala, il m’a dit : « Non. Jésus a dit : repentez-vous, convertissez-vous, mon retour sur terre est imminent ». Et il ajoutait : « L’honnêteté du messager, c’est de redonner dans les termes propres qu’il a reçu, le message que son maître lui a dit de donner ».

Et c’est vrai que chaque soir, quand il donne son message – ici je le dis de la part des témoins, car moi je ne connais pas le lingala – mais il redonne intégralement le même message, tel que le Christ lui a dit de donner son message.

Il y a quelques points dans la discussion avec lui, qui m’ont particulièrement frappé. Le premier, c’est par rapport à la fin du monde.

« La fin du monde, dit-il, ne sera pas la conséquence d’une catastrophe cosmique ni même d’un cataclysme nucléaire. La fin du monde ne sera pas un coup colère de Dieu pour arrêter les péchés des hommes. La fin du monde fait partie du plan créateur de Dieu. En même temps que Dieu créait le monde visible, il savait déjà qu’un jour ce monde visible cesserait d’exister lorsqu’il aurait accompli le but pour lequel le Créateur l’avait créé.

barre fleur

Le monde visible est une sorte de moule immense, je dirais mieux de « matrice » pour faire naître, pour multiplier, pour que s’épanouissent les enfants de Dieu créés à l’image et à la ressemblance de Dieu.

Un espace et un temps dans lequel toutes les virtualités de cette image et de cette ressemblance puissent s’épanouir, et sur le plan de l’intelligence, et sur la plan de toute la gamme des sentiments, et sur le plan de l’imagination créatrice dans tous les domaines, et sur le plan de la liberté, et sur le plan des relations, de toute l’organisation d’une société où normalement tout devait, à la fois se développer, s’épanouir, se construire dans l’amour.

Une sorte de matrice à façonner les saints qui seront les habitants du Royaume de Dieu ou de la Jérusalem nouvelle. Et tout ce monde visible a été ainsi créé pour que l’homme, cet esprit incarné, puisse ainsi prendre toute sa dimension d’enfant de Dieu, puisse devenir un saint capable d’être citoyen de la Jérusalem nouvelle. Quand le péché est intervenu pour casser ce monde, la révolte de Dieu contre le mal, elle s’appelle « l’Incarnation Rédemptrice » !

 ciel bleu blanc

Et le don du Fils bien-aimé, le don de l’Esprit Saint sont là pour permettre à cette matrice de continuer à faire naître, à faire grandir, à faire se développer et se multiplier d’une manière encore plus extraordinaire qu’auparavant les enfants de Dieu, les saints de la Jérusalem nouvelle.

Et malgré le péché, le monde visible continue ainsi avec ce débordement de la miséricorde de Dieu, à réaliser ce but pour lequel Dieu l’a créé. Et lorsque ce plan arrivera à sa fin, le monde visible n’aura plus de raison d’être. Il disparaitra totalement pour qu’apparaisse dans toute sa splendeur la création invisible, la création nouvelle, la Jérusalem nouvelle. Et de ce monde visible, il ne restera rien, pas un atome.

 barre fleur

Tous les arbres que nous voyons, toutes les montagnes, tous les océans, les étoiles, les astres, il ne restera rien. Comme ce bourgeon ou ce bouton de fleur que je voyais l’autre jour sur ma table se développer. Et je l’admirais encore le soir ; et le lendemain matin, un magnifique Lys martagon était là, à la place. Tout ce qui était invisible était devenu visible. Le bouton de fleur n’avait plus aucun sens. Et on comprend comment ceux qui lancent toutes sortes de bruits catastrophiques par rapport à la fin du monde, mais se trompent totalement.

 jérusalem nouvelle

Ils n’ont pas encore saisi : La fin du monde, ce sera un merveilleux acte d’amour de Dieu. J’allais presque dire, comme à la fin d’un merveilleux feu d’artifice, ce sera le bouquet final…

Que la découverte de cette Jérusalem nouvelle…

Mais qui durera pour l’éternité. 

 barre fleur

Bien sûr, ces temps… plus nous approchons de ces temps, plus nous allons découvrir aussi de souffrances. Mais la souffrance, les catastrophes, c’est le fruit du péché de l’homme. Ce n’est pas une conséquence de la fin du monde. Et quand je relisais ces jours-ci à la lumière de cette conversation avec Emmanuel (Ségatasha)les récits que le Christ donne de cette fin du monde, mais nous voyons déjà aujourd’hui combien le péché est la cause de souffrances incroyables aujourd’hui dans notre monde.

 guerre moyen orient

Regardez la haine et tout ce qu’elle produit de guerres, de violences, de terrorisme, de situations dramatiques incroyables. Je pense par exemple au déchirement de ces familles dont les maris sont prisonniers maintenant au Liban. Ils n’ont rien fait de mal. Qu’est-ce qui les tient prisonniers ?

 barre fleur

La haine et le péché de l’homme, tant de souffrances. Mais j’en dis tout autant dans cette souffrance incroyable que l’on voit dans les familles aujourd’hui: l’adultère…

Que de souffrances, que de divisions, de brisures, que de meurtrissures dans les familles, chez les enfants.

Et cela, c’est bien le fruit du péché des hommes et des femmes d’aujourd’hui.

Il y a toujours du désordre quand on n’écoute pas la parole de Dieu : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ». 

 argentenfeu

De même, regardez ce que provoque l’amour de l’argent dans l’économie au lieu d’avoir une économie qui est fondée sur les besoins de l’homme, sur les droits de l’homme. Que d’injustices, dans notre société, que de disparités, que de misères. Dans certains milieux, que de chômages.


C’est toujours le fruit du péché de l’homme. Le péché n’a jamais rien construit. Le péché divise, le péché détruit, le péché conduit à la mort. Et c’est pourquoi il ne faut jamais confondre la fin du monde telle qu’elle existe dans le plan de Dieu et toutes les conséquences qui se déroulent aujourd’hui dans notre monde par un accroissement incessant, un déferlement du péché dans notre monde.

barre fleur

 CROIX2

 Plus il y aura de péchés, plus la souffrance augmentera.

(…) Au fur et à mesure que le péché semble se développer sur la terre, il y a aussi une sorte de déploiement extraordinaire de la miséricorde.


croix jesusMerci Père Jean-Louis pour ce partage!!


Jericho

Fichier Carême-Jéricho : Careme 2017-Pere JLB-RENDEZ-VOUS JERICHO


 

Advertisements
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :