*L’HORRIBLE NUIT DE JÉSUS…LES QUINZE SOUFFRANCES ET DOULEURS SECRÈTES DE JÉSUS dévoilées à Sœur Maria Magdalena.


jesus-pleure

15 DOULEURS ET SOUFFRANCES

DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST

C’est dans la nuit précédent la Passion, que Notre Seigneur JÉSUS a communiquées « verbalement » à la pieuse et très aimante Sœur Marie Magdalena, de l’Ordre de Sainte Claire, qui vivait à Rome en grande sainteté, Jésus exauça le désir de cette Sœur qui désirait connaître ses souffrances secrètes, en lui apparaissant et en lui révélant des souffrances inconnues qu’Il avait endurées dans la nuit précédent sa mort.

couronne-d-epine-de-jesus-jpg


Le Christ lui dit : « Les Juifs me considéraient comme l’homme le plus dangereux de leur temps et me traitèrent ainsi :

1 – Ils nouèrent mes pieds avec une corde et me trainèrent en bas d’un escalier, dans une cave puante et immonde ;

2 – Ils me dévêtirent et trouèrent mon Corps avec des pointes de fer ;

3 – Ils nouèrent une corde autour de mon Corps et me trainèrent aller et retour à travers la cave ;

4 – Ils me suspendirent à une poutre et m’y laissèrent jusqu’à ce que e glisse et tombe par terre ; cette souffrance fit jaillir de mes yeux des larmes sanglantes ;

5 – Ils me fixèrent à un pieu et me martyrisèrent avec toutes sortes d’armes, en perçant mon Corps ; ils me jetèrent des pierres et me brûlèrent au brasier avec des torches ;

6 – Ils me percèrent d’alènes et de piques et arrachèrent la peau et la chair de mon Corps et de mes veines ;

7 – Ils me lièrent à une colonne, et placèrent mes pieds sur une tôle incandescente ;

8 – Ils me couronnèrent avec une couronne en fer et me bandèrent les yeux avec des linges très sales ;

jésus souffre

9 – Ils m’assirent sur une chaise, garnie de clous très pointus, qui creusèrent des trous très profonds dans mon Corps ;

10 – Ils arrosèrent mes plaies avec de la poix et du plomb en fusion, et me renversèrent de la chaise ;

11 – Pour mon supplice et ma honte, ils enfoncèrent en mon Corps des aiguilles et des clous dans les trous de ma barbe arrachée ;

12 – Ils me jetèrent sur une croix, sur laquelle ils me ligotèrent avec tant de force et de dureté que Je faillis être étouffé ;

13 – Ils me piétinèrent la tête ; l’un d’eux, en mettant son pied sur ma poitrine, enfonça une pointe de ma couronne d’épines à travers ma langue ;

14 – Ils me versèrent les plus horribles immondices dans la bouche ;

15 – Ils déversèrent sur moi des flots d’injures infâmes, me lièrent les mains au dos, me conduisirent, en me frappant, hors de la prison, en me donnant des coups de verges ».

jésus souffrants


Et Jésus continuait : « Ma chère fille ! Je te demande de faire connaître mes quinze souffrances et douleurs secrètes à beaucoup d’âmes, afin qu’elles soient contemplées et honorées. Au jour du dernier Jugement, J’accorderai l’éternité bienheureuse à ceux qui, par amour et avec recueillement, m’offriront chaque jour une de mes souffrances et en accomplissant pieusement la prière suivante :

PRIÈRE

« Mon Seigneur et mon Dieu ! C’est ma volonté irrévocable de vous honorer, de vous louer et de vous adorer, à travers vos quinze souffrances secrètes et l’effusion de votre Sang.

Autant il y a de grains de sable dans la mer, de grains de terre dans les champs, de brins d’herbe sur toute la terre, de fruits sur les arbres, de feuilles sur les branches, de fleurs dans les champs, d’étoiles au firmament, d’anges au Ciel, et de créatures sur la terre ; autant de milliers de fois béni, adoré, loué et glorifié le Seigneur Jésus-Christ ; Son Cœur très saint, Son Sang précieux, le divin Sacrifice de la Sainte Messe, le Saint-Sacrement de l’Autel, la très Sainte Vierge Marie, les glorieux neuf Chœurs des Anges et la multitude des Saints ; par moi et par tous les hommes, maintenant et dans toute l’Éternité.

LARME JÉSUS jesus-wept1

Je désire autant de fois, bien-aimé Jésus, vous remercier, vous servir et vous plaire, réparer tous les outrages qui vous sont faits, et vous appartenir corps et âme.

Je veux autant de fois me repentir de mes péchés, et vous demander, à vous mon Dieu, pardon et miséricorde.

Je désire aussi offrir vos mérites infinis au Père Éternel, en réparation de mes fautes et de mes péchés, et de mes punitions méritées. Je suis fermement résolu à changer de vie et je vous demande que la dernière heure de ma vie soit heureuse et en paix.

Je veux aussi prier pour la délivrance des pauvres âmes du purgatoire.

Je désire renouveler cette louange d’amour et de réparation à chaque heure du jour et de la nuit, fidèlement, jusqu’au dernier instant de ma vie.

Je vous prie, très bon et très aimable Jésus, de confirmer au Ciel mon très sincère désir. Ne tolérez pas qu’il soit anéanti par les hommes et encore moins par l’esprit malin. » Amen !

barrbleu


Advertisements
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :