Miracle depuis 2014 en Inde, de l’Huile coule d’une statue de la Vierge Marie…Plusieurs guérisons ont été constatées-Vidéo (2 min:44)


Spirituel – Miracle en Inde –

Sainte Vierge Marie – Gospa !!!

barre-mauve-separateur-fleur2


Publicités

Que se passe-t-il au moment de la mort ? Par le Père Nathanaël Pujos !!


jésus mort trepasfleur bleufleur bleufleur bleufleur bleu

Au moment de la mort, notre âme rencontre Dieu face à face et, dans la pleine lumière de son amour et de sa vérité, pose ce choix définitif d’accueillir ou de refuser son salut. À chacun de préparer ce face à face par une vie juste et bonne.

1. La mort marque l’irruption du « tout autre », de l’inconnu dans notre existence. Elle échappe donc par définition à toute synthèse, et rend vaines toutes spéculations hasardeuses à son sujet. Mère de toutes les angoisses, elle est volontiers refoulée ou occultée par notre monde moderne. En savoir +

2. Si la philosophie veut nous « apprendre à mourir » (Montaigne), ses réponses restent incapables de combler le cœur de l’homme naturellement assoiffé d’éternité. Les mythologies et autres religions naturelles veulent apporter des récits plus convaincants sur l’au-delà, mais c’est la Révélation chrétienne qui – en Jésus le Christ – révèle à l’homme sa destinée ultime et son incroyable dignité. En savoir +

3. Comme chrétiens, nous savons que notre vie éternelle a déjà commencé et que la mort n’est pas à venir mais qu’elle est déjà en quelque sorte « derrière nous ». Les premiers chrétiens s’appelaient « les vivants » [en grec : hoï zontes]. Cette vie éternelle nous est acquise depuis la Passion et la Résurrection du Christ à laquelle nous sommes associés définitivement par notre baptême. À nous, par une vie de charité et d’oubli de soi, d’anticiper déjà sur terre autant que possible la réalité du ciel, où seul l’amour demeure.  En savoir +

4. L’expérience montre souvent qu’au moment de la mort, les fidèles sont fortifiés et comblés de grâce. N’est-ce pas après tout ce que l’on demande à la Vierge à chaque fois que nous prions le « Je vous salue Marie » : l’assurance qu’elle sera là « à l’heure de notre mort ». Ainsi, elle dit à saint Jean de Dieu : « Ce n’est pas ma coutume d’abandonner à pareille heure ceux qui m’ont suivie »En savoir +

roserosemarie-bleueroserose

5. Sur le plan théologique, ce moment de la mort physique correspond donc pour l’âme à son jugement particulier, dans l’attente de la fin des temps. Durant ce jugement particulier, juste après la mort, se détermine notre destin éternel : à la lumière tant espérée de la vérité de Dieu, nous choisissons en pleine conscience et liberté d’accepter son amour ou nonEn savoir +

6. L’âme qui a choisi l’amour de Dieu peut cependant nécessiter d’être purifiée davantage. C’est le purgatoire, qui apparaît comme un processus interne et nécessaire de transformation de l’homme, par lequel ce dernier se rend capable de Dieu, et de la communion des saints. En savoir +

7. La Création toute entière est dans l’attente du retour du Christ en gloire, ou «Parousie ». Cette parousie correspond aussi pour chacun au Jugement dernier (ou universel), où apparaîtront toutes les conséquences de nos actions sur terre, même après notre mort. Alors seulement l’homme touche le stade définitif de son destin. En savoir +

Plus de questions de fond


Père Nathanaël Pujos
Formé à la philosophie contemporaine et à la théologie dogmatique, il est prêtre de la Communauté des Béatitudes, dont il est responsable aux États-Unis.

Sainte Mechtilde…Un soir de Pâques, Jésus exprime sa Joie de: *La Résurrection*


pain-vin

Un étonnant festin.

Nous avons déjà dit que Dieu se faisait généralement connaître par des images que nous pouvons comprendre. Pour décrire sa joie du soir de Pâques, il nous invite à un étonnant festin.

Un soir de Pâques, Jésus dit:

 Voici que je veux ce soir vous offrir un festin composé de cinq mets; je vous servirai d’abord la joie mutuelle que ma Divinité et mon Humanité se sont données aujourd’hui; puis la joie que j’ai ressentie lorsque, pour compenser les amertumes de ma passion, l’amour fit tressaillir mes membres sous l’effet des délices surabondantes de sa douceur.

Résurrection1

Je vous servirai aussi la joie que j’ai éprouvée lorsque je présentai à mon Père comme un gage de haut prix, mon âme avec toutes les âmes que j’ai rachetées; et cette autre joie que me donna mon Père en me communiquant la pleine puissance d’honorer, d’enrichir et de récompenser mes amis acquis par moi au prix de tant de labeurs.

jesus-et-dieu

Enfin, le dernier de ces mets sera la joie que j’éprouvai en voyant le Père associer à mon règne éternel, mes rachetés devenus mes cohéritiers et les convives de ma table... Si donc quelqu’un veut me faire ressouvenir de ces cinq joies spéciales, pour la première je lui donnerai, dès ce monde, s’il le désire, le goût de ma divinité; pour la seconde, le don de me connaître; …

père éternel

Pour la troisième, je présenterai son âme à mon Père à l’heure du trépas; pour la quatrième, je l’associerai au fruit de ma Passion et de mes souffrances; enfin, pour la cinquième, je lui donnerai l’aimable société de mes saints. (Le Livre de la Grâce spéciale, première partie, chapitre XIX, 34)

Sainte Mechtilde rend grâce, et le Seigneur lui dit qu’il considère la gloire de ses membres comme étant sa propre gloire… et qu’il a le pouvoir de récompenser, honorer et élever ses amis et celui de leur témoigner son amour selon sa libre volonté…

fleur de dieufleur de dieu

jésus Mort-et-résurrection-de-Jesus-Christ

barre-rouge

La gloire donnée à son corps, c’est qu’il puisse être partout, en son Humanité, comme il l’est par sa Divinité, avec tous et chacun de ses amis, partout où il veut.

fleur de dieu

Aucun homme, si puissant qu’il soit, n’a jamais et ne pourra jamais posséder ce pouvoir. (Le Livre de la Grâce spéciale, première partie, chapitre XIX, 35)


http://voiemystique.free.fr/mechtilde_hackerborn_08.htm

%d blogueurs aiment cette page :