Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu, (Chertsey, Québec,Canada) par son instrument, la Fille du Oui à Jésus…le 13 Mai 2017*Maman du Ciel écoute ses enfants prier*Partie :1/4


La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Maman Marie, elle met dans notre cœur des grâces et elle veut déposer dans le cœur de tous ses enfants ces mêmes grâces que nous recevons et que nous allons continuer à recevoir. Il y a dans notre cœur de la place pour tous les enfants de Dieu, il y a dans notre cœur la place que Dieu a voulue pour nous.

Nous devons être fiers d’appartenir à Marie, car nous nous sommes consacrés à son Cœur Immaculé. Nous avons voulu marcher sur les pas de son Fils et c’est l’Immaculée qui nous y a conduits. À chaque instant, elle nous rappelle que nous sommes ses enfants, à chaque instant, nous devons nous conduire en enfants dignes d’avoir été appelés. Oui, le Ciel nous a appelés. Il veut que nous nous conduisions comme de bons petits enfants, il veut que nous soyons tous ensemble pour vivre en êtres d’amour.

 La terre entière est dans un très grand ébranlement. Lorsque Maman Marie, elle a apparu à Fatima, il y avait un grand bouleversement. Les hommes se battaient et les femmes pleuraient: les enfants regardaient tout ce qu’il y avait autour d’eux et ce qu’ils voyaient, c’étaient des déchirements. Les cœurs étaient blessés, la foi se perdait. Le Ciel a regardé, le Ciel a ouvert sa toute-puissance et il a envoyé sur la terre Celle qui détient toutes grâces.


 »Maman Marie: » Ô, enfants d’amour, ce que vous êtes, vous l’êtes pour la Gloire de Dieu. Regardez votre terre, elle souffre. Regardez vos frères et vos sœurs, ils sont dans la souffrance. Les enfants regardent ce monde et ils espèrent un monde d’amour. Ils veulent vivre avec la paix dans leur cœur. Combien parmi ces enfants sont agités, combien parmi ces enfants ne reconnaissent pas leur place?

Enfants d’amour, vous avez reçu beaucoup: des grâces vous ont été accordées, d’autres grâces vous seront accordées. Tenez bon, mes enfants, soyez persévérants, donnez à votre Dieu votre vie, faites ce qu’il vous demande. J’étends ma toute-puissance sur la terre afin que chaque enfant de la terre puisse comprendre qu’il appartient à Dieu. Ils doivent se maintenir dans l’amour. Voilà pourquoi, enfants d’amour, vous avez été rassemblés; oui, mon Cœur rassemble vos cœurs afin que vous puissiez vous maintenir dans la foi, dans l’espérance et dans la charité.

Soyez vigilants, mes enfants. Ne vous perdez pas dans vos pensées, ne vous perdez pas dans vos idées qui ne sont pas toujours celles que Dieu attend de vous. Vous êtes tous les choisis de Dieu. Dieu a été vous chercher là où vous étiez, Dieu a fait de vous des tout petits bergers. Oui, mes enfants, vous devez veiller, vous devez être vigilants, le Malin rôde.

Prenez soin de ceux que Dieu vous a confiés: vos frères et vos sœurs font partie de votre vie. Ils ont besoin d’un encadrement, et cet encadrement c’est l’amour. C’est ressentir l’amour dans leur vie, et c’est par votre sourire qu’ils peuvent ressentir l’amour, c’est par vos gestes de bonté qu’ils peuvent découvrir qu’il y a dans la vie de la bonté, c’est dans votre comportement plein de patience qu’ils vont découvrir le partage, qu’ils vont découvrir qu’il y a de la place pour eux auprès de vous.

Vous avez été tous choisis pour être des tout petits gardiens. Oui, être tout à Dieu, s’abandonner en Dieu, c’est prendre ce que Dieu vous accorde pour le partager. C’est par les grâces que cela peut s’accomplir, c’est en étant vrai envers vous-mêmes que vous pouvez découvrir votre place parmi eux. Il y a de la place pour tout le monde, mes enfants. De par le monde, il y a des petits troupeaux. Oui, de par le monde, Dieu met des petits bergers comme vous pour que vous soyez avenants. Allez vers eux, mes enfants, ils ont besoin de vous. Allez avec votre sourire, ouvrez vos bras simplement et accueillez-les dans votre vie: soyez pour eux un refuge d’amour.

Malaisie: découverte de camps de détention et de 139 fosses servant au trafic d’êtres humains

Consolez, mes enfants, ceux qui pleurent, ils ont besoin de vous. Avez-vous remarqué, mes enfants, qu’il y a des personnes âgées qui sont seules et qui souffrent de solitude? Avez-vous remarqué, mes enfants, qu’il y a des jeunes qui ne connaissent pas l’amitié avec des personnes qui ont un certain âge? Ils ont besoin de modèles, ils ont besoin d’amour. Ce qu’on leur montre, mes petits, c’est de la performance. Ils ont besoin de la vie, de la vraie vie, ils ont besoin d’être entourés par des enfants d’amour.

Dieu vous a donné beaucoup, il faut donner beaucoup. Mes petits enfants d’autrefois ont reçu, oui, ils ont reçu de l’amour et cet amour venait du Ciel. Ils l’ont ressenti et ils ont affronté l’incrédulité; ils ont dû regarder le ridicule qui leur était adressé, ils ont accepté les jugements. Mais ils avaient la foi, ils croyaient; ils ont cru parce qu’ils ont ressenti l’amour: le Ciel leur a ouvert la porte et ce qu’ils ont reçu est venu s’installer dans leur cœur.

Avez-vous ressenti ma présence, mes enfants, dans votre vie? Je suis votre Maman du Ciel. J’apparais à plusieurs endroits sur la terre. Est-ce que vous croyez que Dieu le Père vous donne des grâces? Croyez-vous, mes enfants, en ce que vous êtes en ce moment même en train de vivre: la paix? On se bat à d’autres endroits sur la terre, et vous, vous demeurez sur une terre où il n’y a pas de guerre, où il n’y a pas de violence terrible, mes enfants. Vous êtes des enfants libres de marcher sur la terre, à d’autres endroits, il n’y a pas cette liberté.

Ô, petits enfants d’amour, soyez patients. Le Ciel vous a annoncé un temps de paix, le Ciel vous a annoncé un temps d’espérance, le Ciel vous a annoncé un temps d’amour. Il faut que cela soit dans votre cœur, il faut que vous croyiez en ce que le Ciel vous annonce pour que cela puisse se laisser voir. Ouvrez votre cœur et soyez ce que le Ciel vous demande d’être: de bons petits enfants.

 

La prière est importante, elle vous ouvre à l’amour, elle vous amène là où vous, vous n’êtes pas capables d’aller, mes enfants. Il n’y a que le Ciel qui puisse vous amener dans ses grâces.

Les grâces appartiennent au Ciel, ne vous appartiennent pas. Voilà pourquoi, mes enfants, le Ciel est venu vers vous et il vous a montré à prier, c’est mon Fils, Jésus, qui vous a montré à prier. Tout vient de lui, car son Père, c’est Dieu, c’est votre Père.

Il faut avoir confiance en ce que vous êtes: vous êtes des enfants de la prière. Vous avez reçu une semence et elle a germé dans votre cœur et elle a porté des fruits, et ces fruits, mes enfants, ont fait que d’autres enfants ont goûté à ce que vous avez goûté: à l’amour.

Il faut croire en cela, il faut croire qu’en ce temps, il y a beaucoup de grâces qui se donnent. Il y a, oui, de la souffrance. La grâce, mes enfants, elle surabonde, ayez la foi en cela. Il est important que vous ayez la foi. Si vous doutez de ce que le Ciel vous donne, vous aurez de la difficulté à comprendre ce que vous devez être pour les autres. Être pour les autres, c’est être vous-mêmes, c’est être une nourriture d’amour vraie, paisible, profonde, pleine de lumière, là où la chaleur réchauffe les cœurs froids.

Au Canada, mes enfants, il y a beaucoup de souffrance. Au Canada, mes enfants, il y a de vos enfants qui se sont éloignés des grâces du Ciel. On ne regarde plus la Mère de Dieu comme on la regardait autrefois, on doute, on ne veut plus croire. Portez, mes enfants, dans votre cœur, ma douleur de Mère, ce sont mes enfants.

Pierrefonds Roxboro Montréal-Mai 2017

Je suis la Mère de tous les enfants de la terre. Je vous demande, mes enfants, de prier encore pour les enfants du Canada. Je vous l’ai demandé, souvenez-vous. Je vous ai dit: «Priez, mes enfants, priez, car il y aura une grande inondation. Vous avez vu dans ces jours-ci des gens qui se sont mobilisés pour venir en aide à des personnes dont leur demeure était remplie d’eau? Et cela n’était que dans leur sous-sol, certains au premier plancher. Cela a fait la manchette des journaux, mes petits enfants.

Comme l’inondation des cœurs est grande! On noie les enfants avec ce qui n’est pas de Dieu. On leur parle de ce qui attire leur curiosité, leur intérêt, leur besoin. Leur activation, mes enfants d’amour, est mise à l’épreuve. Ces petits enfants ont besoin d’amour, ils sont laissés à eux-mêmes. Même leurs parents, mes enfants, ne voient pas ce qu’ils vivent. Ils se sont laissé prendre aux pièges du vilain Serpent.

 

Vous, petits enfants d’amour, avez été devant ces révélations et je le répète encore aujourd’hui: «Priez, mes enfants, priez.» Leur cœur appartient à mon Cœur. Soyez toujours éveillés à l’appel de votre Maman qui vous demande de les accueillir dans votre cœur, de les bercer, d’avoir la foi, d’être amoureux.

Oui, soyez amoureux de qui vous êtes. De qui êtes-vous, mes enfants? De Dieu ou de ce monde? (R: De Dieu.) Soyez amoureux fous de Dieu. Une bonne folie, mes enfants, vous apprend à reconnaître que vous êtes des enfants d’amour prêts à faire des folies pour Dieu, à vous montrer tels que vous êtes malgré les jérémiades, malgré tout ce que l’on peut dire des enfants catholiques.

On a voulu enlever la croix. Souvenez-vous que mon Fils vous a dit que la croix est dans votre cœur. Oui, elle est dans votre cœur et elle s’y est implantée depuis tant et tant d’années.

Soyez fiers de porter la croix, soyez fiers, mes enfants, de votre foi, soyez fiers, mes enfants, de votre famille: vos aïeux, petits enfants d’amour, ont marché sur cette terre et ils ont été des enfants de Dieu. Ils ont semé tant de prières et cela a apporté beaucoup de grâces dans ce pays. Ce pays appartient à Dieu et il est cher à mon Cœur. Je suis votre Maman. Unissez-vous. Vous êtes une famille, une belle famille, mes enfants.

Ces dix provinces, je les tiens à cœur. Vous appartenez à l’Amour. Le Canada est un pays d’amour, il n’appartient pas au Méchant qui veut diviser. Il ne cesse de semer la division.

 

Vous souvenez-vous, mes enfants, au tout début, lorsque les premiers sont arrivés ici, il y avait de l’entente, mais lorsque la famille a commencé à grandir, oh, mes enfants, il y a eu de la discorde! Est-ce que cela venait des enfants de Dieu? Oh non, mes enfants, cela venait du Diviseur. Il veut vous séparer et encore et encore, il veut encore vous séparer. Il n’aime pas vous savoir unis. C’est en étant une seule famille que vous formez une seule force, et cette force est dans votre cœur. On ne sépare pas la famille de Dieu. Il y a eu tant de saints ici, mes enfants, il y en aura encore, Maman vous le dit. Vous êtes mes tout petits choisis.

Soyez fiers d’habiter ce pays. Lorsque vous êtes fiers de qui vous êtes, vous ouvrez vos bras et vous accueillez: vous accueillez tous mes enfants. Vous êtes dans un pays riche de saveurs, vous êtes dans un pays riche de bonté, vous devez toujours garder cela près de vous: la bonté, ça s’ouvre et ça accueille; la bonté ne cesse d’ouvrir son écoute; la bonté, c’est être toujours prêts à prendre ce qu’il y a de plus difficile et de laisser aux autres ce qu’il y a de plus facile. Voilà ce que je vous demande.

 

Mes enfants, faites des sacrifices. Les sacrifices vous ouvrent à la force de l’amour. Plus vous vous sacrifiez par amour et plus vous découvrez votre force, plus la paix va régner dans vos foyers, plus les maladies, mes enfants, vont s’éloigner. Croyez en cela. Croyez, mes enfants, en ce que vous êtes: des enfants de Dieu.

Vous avez de la force en vous, vous avez tout ce dont vous avez besoin pour avancer sur cette terre. Les années ont passé, les années ont passé et elles n’ont pas effacé les traces de ce temps, c’est parmi vous, c’est dans vos foyers. Vos foyers, n’est-ce pas votre cœur?

 

Je suis Marie, la Reine des cœurs, et je vous accueille. Je vous montre, mes enfants, qu’il est bon de vous maintenir ensemble. Je vous donne beaucoup de grâces. Lorsque vous venez à moi et que vous ouvrez votre cœur, je dépose ce qu’il y a dans mon Cœur en votre cœur et vous recevez beaucoup d’amour.

Je vous le dis encore, mes enfants, votre cœur est rempli de tous les cœurs de vos frères et de vos sœurs. Soyez amoureux de votre refuge, soyez amoureux de vous-mêmes. Plus vous allez vous aimer devant Dieu, devant votre Créateur, plus vous allez accueillir. Vous allez apporter de l’amour à ceux qui ont froid, à ceux qui sont seuls, à ceux qui sont pauvres, à ceux qui ne savent pas qu’ils ont une Maman du Ciel. Ô, petits enfants d’amour, comme je les aime et comme, mes enfants, je vous aime.

Je regarde votre présence auprès de moi et je vous remercie, mes enfants, pour tout ce que vous me donnez. Tous vos petits oui, je les rassemble et je les dépose dans votre cœur ce rassemblement. Oui, ce rassemblement, je vous le présente. Il est important que vous preniez conscience que vous avez dans votre cœur le grand rassemblement, et je ne parle pas seulement que pour vous, je parle pour tous les enfants choisis de par le monde qui accueillent tous les enfants de la terre. Il y a une grande joie dans les cœurs, il y a une grande lumière dans les cœurs: il y a le triomphe du Cœur de Jésus et de mon Cœur, oui, le Cœur de Marie, de votre Maman. Nos deux Cœurs triomphent sur le mal, mes enfants. Je vous demande d’avoir la foi en cela. Cela vous a été annoncé, n’est-ce pas? Croyez que tout est accompli.

Priez, petits enfants d’amour, avec votre cœur. Priez, petits enfants d’amour, avec votre petit oui d’amour, celui qui vous était nécessaire pour venir ici. Lorsque je parle ‘ici’, mes enfants, c’est dans mon Cœur, là où je suis, là où vous êtes. Je suis la Divine Marie par la grâce. Là où Dieu me veut, je suis. Je vous donne ma présence pour que ma présence, mes enfants, vous apporte beaucoup de joie. Je vous aime, mes enfants d’amour, je vous aime.


 Ce message n’est pas encore sur leur site …car Satan essaie d’empêcher la diffusion de ces messages du Ciel.

Prions svp !!!  

 


 

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :