4ième NUMÉRO-Août 2017*JÉSUS…LE MONDE ENTIER DOIT SAVOIR*LES PRODIGES DE MA MÈRE CÉLESTE*La DIVINE VOLONTÉ..vide la Créature de tout ce qui n’est ni Lumière, ni Divin, ♥


 

jesus-bebe-mama

LUISA PICCARRETALUISA :  Après avoir communié, j’ai vu en moi mon cher Jésus en tant que petit enfant et la Mère Céleste qui étendait son manteau azur sur moi et sur le divin petit enfant, ensuite, je ne sais pas comment, je l’ai senti en moi en train d’embrasser, caresser et étreindre dans ses bras son cher Fils;  elle Le serrait contre son cœur, L’élevait, Le nourrissait, L’entourait de plein de stratagèmes amoureux, et je les regardais stupéfaite

Alors, avec un Amour incroyable, la Souveraine Mère Céleste m’a dit : 

 

rose

      « Ma fille, il n’y a pas de quoi s’étonner, JE SUIS INSÉPARABLE DE JÉSUS;

La Mère doit être au côté de son enfant, c’est ma tâche de Le faire grandir dans les âmes.  Étant petit, celles-ci ne savent pas comment L’élever et n’ont pas le LAIT DE L’AMOUR pour Le nourrir, pour apaiser ses pleurs, tandis que, étant sa Mère, je connais les besoins de mon petit, de même qu’Il ne saurait rester sans sa Maman, étant donné que nous sommes inséparables l’un de l’autre.

Je répète dans les âmes ce que j’ai fait dans sa petite enfance, et, en même temps que je fais croître mon Fils, je prends soin de la créature, la faisant grandir comme mon Fils veut qu’elle soit, c’est ma mission céleste; en effet, dès que je Le vois dans les âmes, je cours, je descends en elles et m’occupe de sa croissance. 

D’autant plus que la Volonté de mon Fils et la mienne étant UNE, tout naturellement je me trouve là où Il est, et mon amour m’impose d’exercer mon rôle de Mère envers Celui qui m’aime tant et envers ceux que j’aime infiniment, car je sens en moi mon Fils Dieu et la créature, tels deux jumeaux, nés du même accouchement, aussi, comment ne pas les aimer?

barre fleur rosenotre-dame-du-rosairebarre fleur rose


Ma fille, qu’elle est belle, immense et prodigieuse la vertu de la Divine Volonté.  Elle vide la créature de tout ce qui n’est ni lumière, ni Divin, rapproche les distances les plus éloignées, répète à l’instant même ce qui a été accompli des siècles et des siècles auparavant et donne la nature divine à l’acte humain; c’est sa Force Créatrice qui arrive à bilocaliser, à multiplier et à transformer sa propre Vie dans la créature. Alors aime-La toujours et ne Lui refuse rien.  (Livre du Ciel, Tome 34, le 10 mai 1937, p. 107)


CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ

Nicole Boulanger — Courriel :  nb44@sympatico.ca

Note :  Ce feuillet est envoyé par courriel seulement. 

MERCI de le partager  avec ceux qui n’ont pas internet.

barre rose-stable

JÉSUS a dit que…

La FÊTE DE L’ASSOMPTION devrait être appelée la FÊTE DE LA DIVINE VOLONTÉ  

(Livre du Ciel, Tome 18, le 15 août 1925)


 

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :