Appendices (3/6) *Première heure de souffrance.♥La Reine du Ciel quitte Bethléem. La Divine Volonté l’appelle au sacrifice héroïque d’offrir le petit Bébé Jésus pour le salut de la race humaine. La Purification.♥Luisa Piccarreta♥


♥—La Purification—♥

présentation de Jésus au temple

L’âme (Luisa) à sa Mère céleste:

Sainte Maman, me voici de nouveau auprès de toi pour t’accompagner au Temple où tu vas accomplir le plus grand des sacrifices: mettre la vie du céleste Enfant à la disposition de toutes les créatures, afin qu’elles puissent s’en servir pour trouver la sécurité et pour se sanctifier.

Mais, quelle souffrance, beaucoup s’en serviront pour l’offenser et même pour se perdre! Chère Maman, dépose le petit Jésus dans mon coeur et je te promets, je te jure, de toujours l’aimer et le garder comme la vie de mon pauvre coeur.

===============================

Leçon de la Reine du Ciel:

 Ma chère fille, comme je suis contente de t’avoir auprès de moi! Mon Coeur maternel veut te révéler son amour et te confier ses secrets. Dans un grand déversement d’amour, le céleste Enfant était descendu du Ciel sur la terre, avait été conçu, était né et sentait le besoin de faire connaître son amour et ses desseins.

Ça faisait quarante jours que nous étions dans la grotte de Bethléem, la première demeure de mon Fils sur la terre. Que de merveilles se sont passées dans cette grotte! Chacune des larmes de l’Enfant, chacun de ses vagissements étaient un déversement d’amour. Lorsque, engourdies par le froid, ses petites lèvres tremblaient, c’était aussi un déversement d’amour.

 

Il cherchait sa petite Maman pour déposer cet amour en elle parce qu’il ne pouvait plus le contenir. Je me sentais atteinte continuellement par cet amour. Je sentais dans mon Coeur mon cher Petit palpiter, respirer, bouger.

 J’étais inondée de son amour. La circoncision avait ouvert de profondes blessures en moi, dans lesquelles il versait tant d’amour que je me sentais Reine et Maman de l’amour.

barre rose rouge

J’étais ravie de voir que, dans chacune de ses souffrances, dans chacune de ses larmes et chacun de ses mouvements, il appelait sa Maman comme un doux refuge. Qui pourrait dire, ma fille, tout ce qui se passa entre le céleste Bébé et moi durant ces quarante jours ? Ses actes, ses larmes, ses souffrances et son amour étaient en quelque sorte fusionnés avec les miens: ce qu’il faisait, je le faisais aussi.

 

Les quarante jours étant écoulés, le cher Enfant, débordant d’amour plus que jamais, voulait obéir à la loi et être présenté au Temple pour s’offrir pour le salut de tous. C’était la Divine Volonté qui nous demandait de faire ce grand sacrifice et nous avons obéi promptement.

 

Ma fille, quand nous répondons promptement aux demandes de la Divine Volonté, elle met à notre disposition sa force divine, sa sainteté et sa puissance créatrice afin de multiplier nos actes et nos sacrifices pour tous. Elle leur accorde une valeur infinie avec laquelle on peut payer et satisfaire pour tous.

barre rose rouge

C’était la première fois que ta Maman, saint Joseph et le cher Bébé sortions ensemble. Reconnaissant son Créateur, toute la création se sentait honorée de l’avoir au milieu d’elle et, revêtant un air de fête, elle nous accompagnait tout au long de notre route.

Une fois rendus au Temple, nous nous sommes prosternés et avons adoré la Suprême Majesté. Puis nous avons déposé Jésus dans les bras du prêtre Siméon qui l’offrit au Père Éternel pour le salut de tous. Tandis qu’il l’offrait, inspiré par Dieu, il reconnut le Verbe Divin et, exultant d’une très grande joie, il adora et remercia le cher Bébé.

 

Après l’offrande, assumant le rôle de prophète, il prédit mes douleurs à venir. Oh! Quelle souffrance la Suprême Volonté fit ressentir à mon Coeur maternel en voyant toutes les douleurs que mon Fils allait souffrir!

barre rose rouge

Chacune des paroles du prophète me transperçait comme par une épée tranchante.

Mais, ce qui transperça le plus mon Coeur, ce fut d’entendre que mon Fils ne serait pas seulement le salut, mais aussi la ruine de plusieurs, et qu’il serait un signe de contradiction. Quelle souffrance! Quelle douleur!

 

Si la Divine Volonté ne m’avait pas soutenue, je serais morte sur le champ de pure souffrance. Mais elle m’avait donné la vie pour former en moi le royaume des douleurs à l’intérieur du Royaume de la Divine Volonté. Par conséquent, à mon titre de Mère de toutes les créatures s’est ajouté celui de Mère et Reine des Douleurs. Oh! Oui, mes douleurs servaient à payer les dettes de tous mes enfants, même des plus ingrats.

barre rose rouge

Maintenant, ma fille, tu dois savoir que, par la lumière de la Divine Volonté qui régnait en moi, je connaissais déjà toutes les douleurs que j’allais subir et qui étaient même plus que ce que le prophète venait de m’annoncer. Il m’a prédit mes souffrances qui allaient paraître à l’extérieur, mais il n’a pas dit un mot de mes souffrances intérieures qui allaient me transpercer encore plus que celles extérieures, par exemple, les souffrances intérieures que mon Fils et moi allions vivre ensemble.

 

Néanmoins, durant cet acte tellement solennel de l’offrande de mon Fils, en entendant les paroles de Siméon, je me suis sentie si transpercée que mon Coeur se mit à saigner et que de nouvelles artères de douleurs et de profondes déchirures s’ouvrirent dans mon âme.

barre rose rouge

Ma fille, écoute encore ta Maman. Dans les souffrances et les difficultés que tu rencontreras et qui ne manqueront pas — et quand la Divine Volonté te demandera des sacrifices, sois prête, ne te décourage pas et redis immédiatement le cher et doux fiat: “Ce que tu veux, je le veux aussi!” Dans un amour héroïque, laisse la Divine Volonté prendre sa place royale dans tes souffrances afin qu’elle les convertisse en monnaie d’une valeur infinie.

 

Tu pourras ainsi payer tes dettes et celles de tes frères en les rachetant de l’esclavage de la volonté humaine et en les faisant entrer comme des fils libres dans le Royaume de la Divine Volonté. La Divine Volonté sera tellement heureuse des sacrifices qu’elle recevra ainsi de sa créature qu’elle lui accordera ses droits divins et la constituera reine des sacrifices et du bien qui en résultera pour les créatures.

barre rose rouge

L’âme à sa Maman céleste:

Sainte Maman, je dépose toutes mes souffrances dans ton Coeur transpercé — et tu sais combien elles m’affligent. Sois ma Maman et verse le baume de tes souffrances dans mon coeur pour que je puisse faire comme toi: utiliser mes souffrances pour rendre hommage à Jésus, le protéger contre les offenses, conquérir le Royaume de la Divine Volonté et hâter sa venue sur la terre.

===========================

Petite pratique:

Pour m’honorer aujourd’hui, tu viendras dans mes bras pour que mon Fils et moi t’offrions au Père Céleste afin que s’établisse le règne de la Divine Volonté sur la terre.

================================

Oraison jaculatoire:

Sainte Maman, verse tes douleurs dans mon coeur et transforme toutes mes souffrances en Volonté de Dieu.


Livre du Ciel-Luisa Piccarreta-Appendices (3/6)

barre rose rouge


 

 

 

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :