INVITATION*Dans la joie de Noël, les Réunionnais sont invités à vivre le « Pèlerinage des neuf crèches ». ♥ Nous pouvons tous se joindre à eux en esprit, ou dans notre Paroisse…En méditant les très beaux textes ci-joint ♥


creche dans l église de Nicolas

CRÈCHE DANS L’ÉGLISE DE LA PAROISSE DE NICOLAS

Ce petit pèlerinage qui commence à prendre de l’ampleur à La Réunion…Celui des neuf crèches. Celui-ci se déroule généralement autour de la fête de l’Épiphanie.

(En 2018, la fête aura lieu le dimanche 7 janvier.)

épiphanie1

Ce pèlerinage qui a lieu chaque année après Noël, rappelle la prière de neuvaine faite à une intention particulière et répétée neuf jours de suite. Dans cette démarche les participants sont invités à visiter neuf crèches de Noël.

Certaines paroisses organisent un parcours : Après la célébration de l’Eucharistie les pèlerins partent visiter neuf églises. À chaque étape, ils sont invités à méditer ensemble les textes de l’Évangile sur la naissance de Jésus, à demander à l’enfant de la crèche une grâce particulière.

BÉBÉ JÉSUS 2016_9image_05_46_384800000ac5195a557eb21554b0effb3fb9a60a1-ll
Chacun peut aussi entreprendre ce pèlerinage individuellement.

 
Le père Lilian Payet propose un ensemble de textes d’Évangile pour faire de ce parcours un véritable temps de méditation sur la naissance de Jésus.

J’ai mis en fichier joint le fichier « Pèlerinage des neuf crèches » que j’ai tiré de cet article, ICI mais modifié en ajoutant les lectures.

Comme ça, en plus de celui qui, à tour de rôle, lit dans l’Évangile, les autres pourront suivre dans leurs livrets.

FICHIER MÉDITATION-PDF-ICI-BAS:

Neuf crèches_2018

CLOCHE NOEL 3 raphics-christmas-bells-150565

Espérant contribuer à la proclamation de La Bonne Nouvelle !!

Nicolas.


 

Publicités

Bulletin no:23…de Janvier 2018 du Cénacle Vivant de la Divine Volonté (Luisa Piccarreta)*Commenté par Nicole–*ET SI ON PERDAIT L’EUCHARISTIE !…On ne perdra jamais la COMMUNION À DIEU!


LUISA PICCARRETA4 nicole cénacle

Mission d’Amour sans frontière

LUISA PICCARRETA  sera le MODÈLE des créatures…

Qui attendent le retour du Royaume du Fiat.

Je n’ai pas fait l’homme pour la terre, mais pour le Ciel,

Son esprit, son cœur et tout son intérieur

devaient être dans le Ciel.


IMAGE-1

SOMMAIRE

1 – Réflexion sur le thème

2 – Sr. Marie Lataste et le Fiat de la Rédemption

3 – La communion indigne

4 – Communion Spirituelle

5 – Humanité de surcroît

6 – Suggestion de lectures sur l’Eucharistie

7 – Mot de la fin


ÉTOILE BLEUE thumb_2480064608

Bonjour à vous tous et à toi en particulier,

Ce qu’il y a de spécial avec le bulletin c’est que je peux me permettre de parler de toutes sortes de sujets tandis que dans la capsule c’est plutôt un enseignement sur la Divine Volonté.  Donc,  j’en profite pleinement aujourd’hui puisqu’il y a dans mon cœur un petit coin ou j’ai archivé beaucoup de merveilles de la Divine Volonté, et comme l’année 2017 va s’éteindre sans aucune possibilité de renaître, je m’empresse de cliquer sur le bouton « désarchiver » de mon cœur et je déverse sur ce premier BULLETIN de l’ANNÉE 2018 ces trouvailles qui sont remplies de Divine Volonté.

JE COMMENCE TOUT D’ABORD AVEC UNE RÉFLEXION SUR LE THÈME « AUDACIEUX » DE CE BULLETIN Et si on perdait l’Eucharistie !

Jésus explique à Luisa comment les actes accomplis par les âmes vivant dans la Divine Volonté renferment sa Vie Divine et que ces actes forment des HOSTIES SPIRITUELLES.  Cela était vrai même depuis le commencement de l’humanité dans l’action de nos premiers parents, Adam et Ève, ainsi que pour les actions de la Vierge Marie.

C’est la Divine Volonté qui est la Source même des Sacrements eux-mêmes ; et c’est cette Divine Volonté qui procure tous les bienfaits et tous les biens que les Sacrements contiennent.  Donc, à bien y penser,  il  y a beaucoup d’autres  personnes  qui ont formé des  Hosties spirituelles avant que l’Eucharistie soit instituée par Jésus Christ …  ex.  Tous ceux qui ont vécu avant Jésus Christ.   Si tu le permets,  on va réfléchir ensemble sur ce sujet avant de commencer le Bulletin.


1 – RÉFLEXION

IMAGE-2 RÉFLEXION

Au début de l’Église, le but des sacrements était précisément de nous donner des SIGNES de LA PRÉSENCE DE DIEU parce que notre mémoire est fragile et, tellement fragile, qu’on a oublié que le PREMIER SACREMENT c’est JÉSUS-CHRIST et que le DEUXIÈME SACREMENT dans la hiérarchie sacramentelle c’est l’être humain … c’est toi, c’est moi, c’est nous tous, c’est l’Église, le peuple des enfants de Dieu. Toute personne humaine est UN SACREMENT, un SIGNE DE DIEU.  

Nous sommes tous des enfants de Dieu, sinon on  ne pourrait même pas vivre ni exister.  On a tous été créés à son Image et à sa ressemblance au fond de nous bien sûr,  alors tout être humain est un SACREMENT.  C’est important de savoir qu’il n’y a pas seulement 7 sacrements, mais qu’il y en a des milliards, autant qu’il y a d’êtres humains … et de se rappeler que le premier sacrement c’est le Christ, c’est la tête du corps et ensuite c’est le Corps du Christ qui est le peuple de Dieu. 

Donc, Dieu …  (la Divine Volonté) …  c’est bien  plus grand que le SIGNE et plus grand que l’Eucharistie.  On pourrait bien  perdre l’Eucharistie,  mais on ne perdra jamais la Communion à Dieu.


IMAGE-3 GRIPPE

Tout ça pour en venir À l’hypothÈse suivante..

S’il arrivait une épidémie, comme lors de la grippe porcine et la grippe du poulet (aviaire) où il y a eu beaucoup de morts un peu partout dans le monde. Eh bien !  Durant cette période-là, des évêques ont décrété qu’il devait être interdit aux fidÈles Catholiques de tremper leurs doigts dans l’eau bénite, de serrer la main lorsqu’ils se donnent la paix, de recevoir la Communion sur la langue, et même de donner la main au prêtre.

Il est facile de penser qu’il  pourrait y avoir d’autres sortes de  maladies contagieuses  ou de virus qui pourraient amener une pandémie mondiale, peut-être même des maladies qu’on ne connaît pas encore.  On peut ajouter par-dessus tout ça, les éléments naturels qui pourraient continuer à se déchaîner:   tremblements de terre,  inondations,  feux de forets, vents violents. « Tous les éléments vont se déchaîner contre l’homme…/De nouveaux phénomènes sont en train de se produire et la terre, secouée par des tremblements réguliers, demande à l’homme de s’assagir, sans quoi, elle s’effondrera sous ses pas (À lire au complet : Tome 28, 24 nov. 1930). Alors il est probable  qu’il pourrait venir un temps où on ne pourra plus assister à la messe,  ni avoir  accès aux sacrements, parce que les églises seront fermées?  Mais en vivant dans la Divine Volonté, les portes de notre sanctuaire intérieur resteront toujours ouvertes.

IMAGE-4

JÉSUS NE SERAIT-IL PAS EN TRAIN DE  NOUS PRÉPARER À UNE TELLE ÉVENTUALITÉ ?  Peut-être bien! Et c’est pour ça que notre emphase doit être celle de toujours être collé sur Jésus et Marie afin de Les refléter  et devenir d’autres Jésus, d’autres Marie  tout comme dans la maison de Nazareth.

 

COMMUNION CONTINUELLE

« Ma fille, ce que tu dois chérir le plus est le complet renoncement à ta volonté au profit de la mienne car, pour celui qui vit dans ma Volonté, il y a union étroite non seulement pendant un quart d’heure, mais toujours, TOUJOURS !  Ma Volonté est COMMUNION CONTINUELLE avec l’âme»  C’est non seulement une fois par jour, mais à chaque heure, à chaque instant que l’âme qui fait ma Volonté est en étroite communion avec moi (Livre du Ciel, Tome 8, le 8 avril 1908)


soleil

ALLONS À LA RENCONTRE DE L’AMOUR …

Ma fille, tu n’aS pas besoin d’exposition DU ST-SACREMENT car, celle qui vit dans ma Volonté, détient l’EXPOSITION LA PLUS GRANDE et CONTINUE que Celle-ci étend dans toute la Création, bien plus, chaque chose créée, puisque animée par ma Volonté, forme autant d’expositions que de choses existantes. 

Qui forme ma Vie Divine en L’Eucharistie?  Ma Volonté.  Si l’hostie sacramentelle n’était pas animée par ma Suprême Volonté, la Vie Divine n’existerait pas en elle, elle ne serait qu’une simple hostie blanche, ne méritant pas l’adoration des fidèles.  Or ma fille, ma Volonté fait son exposition dans le soleil … / Malgré cela, qui fait une génuflexion, qui envoie un baiser d’adoration, qui dit « merci » à ma Volonté exposée dans le soleil?  Personne, quelle ingratitude !

« …/  Oh!  Si les créatures faisaient attention à toutes les expositions de ma Volonté dans la Création, elles seraient en permanence en ACTE D’ADORATION, envers elle dans les champs fleuris, où elle répand ses parfums, dans les arbres chargés de fruits, où elle répand la variété de ses douceurs, ce qui signifie qu’elle fait son exposition divine et spéciale dans toute chose créée; (Livre du Ciel, Tome 21, le 26 février 1927) – Voir aussi Tome 28, le  1er avril 1930, p. 27(4).


IMAGE-5 MARIE LATASTE

2 –Sr. Marie Lataste et LE FIAT DE LA RÉDEMPTION

Comment une jeune paysanne a-t-elle pu exposer en terme si justes une si haute doctrine?   à 18 ans, elle parle comme un théologien après plusieurs années d’étude.

J’ai déjà parlé de Marie Lataste dans mes capsules, mais aujourd’hui  j’aimerais  aller plus loin.  En effet, j’ai l’impression que les 13 cahiers de Marie Lataste ainsi que ses lettres ont pour but de nous faire connaître le FIAT DE LA RÉDEMPTION (le Royaume de la grâce et de la sainteté humaine), tout comme les 36 tomes de Luisa ont pour but de nous faire connaître le FIAT DE LA  Sanctification (le Royaume de la Divine Volonté et la sainteté divine)  pour lequel Luisa a été mandaté.  Il y a une analogie entre ces deux femmes extraordinaires que sont Luisa et Marie Lataste et je te laisse le soin d’en juger par  toi-même.

Marie Lataste est née le 21 février 1822 et est décédée le 10 mai, 1847.  –  Elle  a été religieuse de la Congrégation  du Sacré-cœur de Jésus –  Elle a été obligée d’écrire par obéissance à son directeur de conscience. –  Elle devait écrire la nuit quand personne ne la voyait –  Sa cause a été introduite à Rome.

Luisa est  née le 23 avril 1865 et est décédé en 1947.  – Elle a été Tertiaire Dominicaine sous le  nom de Sœur Magdala. –  Elle a  commencé à écrire par obéissance à son confesseur.  –Elle écrivait également la nuit. –  Sa cause en vue de sa béatification a aussi été introduite à Rome.

 

MARIE LATASTE : Voici ce que le Sauveur Jésus m’a dit à propos de ces cahiers :   « Ma fille, les choses les plus cachées seront connues un jour, et ce qui se dit aujourd’hui dans le silence de mon sanctuaire ou de votre cœur sera publiÉ sur le toit des maisons.  Ce qui s’est passé pour mes disciples arrivera pour vous aussi. (Lettre no. 58 adressée à son curé) 

 

LUISA : Les connaissances concernant ma Divine Volonté ne peuvent pas mourir, tout au plus, elles pourront rester cachées, car la Divinité ayant décrété que le Règne de ma Divine Volonté sera CONNU, et lorsque nous décidons quelque chose aucune puissance humaine ne peut nous résister, cela ne sera qu’une question de temps.

MARIE LATASTE. Tout ce que je vous ai dit se répandra dans le monde, et ce sera pour le bien d’un grand nombre.  Ceux qui sont dans la peine trouveront la paix dans mes paroles rapportées par vous; ceux qui sont dans la tiédeur y trouveront la force et l’énergie; ceux qui sont dans l’incrédulité y trouveront la foi et ceux qui sont dans le désespoir y trouveront l’espérance; ceux qui sont dans le doute y trouveront la confirmation dans la Vérité; enfin ceux qui sont dans la mort y trouveront la vie.

LUISA : Comme un bon Père je vais vous enseigner des choses surprenantes, des leçons du Ciel, qui portent une Lumière qui jamais ne s’éteindra et un Amour embrasé qui dure è jamais… Mes leçons vous donneront une force divine, un courage invincible, une sainteté qui croît sans cesse.

MARIE LATASTE : Je vous ordonne moi-même de ne rien omettre, de ne rien négliger, de tout écrire.  Ne vous occupez point de la manière dont vous le direz.  Mes évangélistes n’étaient point lettrés, vous n‘êtes point habile non plus dans l’art d’écrire, je suppléerai à votre indigence.

Luisa : Ces écrits seront le triomphe de toutes mes œuvres… J’aime ces écrits tellement  et je les garde jalousement dans mon cœur divin, ne permettant qu’aucun mot ne se perde; j’ai tout mis dans ces écrits…


IMAGE-6 COEUR SACRÉ

À la fin de son 13e CAHIER, le Sauveur Jésus lui dit :

« Ma fille c‘est moi-même qui ai inspiré à votre directeur de vous faire écrire ce que vous éprouviez et ce que vous entendiez.  Je vous ordonne de lui obéir comme vous l’avez fait jusqu’à ce jour.  Je désire que les instructions que je vous ai données soient livrées plus tard aux âmes qui auront de la dévotion à mon Cœur SacrÉ. 

Conservez-les toutes précieusement.  Je veux me servir de vous comme d’un instrument, et je rendrai votre nom illustre parmi les dévots au sacrement de mon amour…/  Livrez et abandonnez vos manuscrits à celui qui vous dirige en ce moment.  C’est lui qui les conservera jusqu’à l’heure que j’ai déterminée, et que je lui ferai connaître, pour les livrer aux âmes qui me sont attachées comme leur seul bien véritable ici-bas » 

Luisa : « Ma fille quand tu mourras dans le temps, il t’arrivera ce qui m’est arrivé à ma mort.  Ta mort déchirera le VOILE qui couvre toutes les Vérités que je t’ai enseignées, qui s’élèveront comme autant de soleils et disperseront les doutes et les difficultés qui semblaient les couvrir pendant ta vie.   Pendant ta vie terrestre, tu ne verras que très peu ou rien du tout du grand bien que ma Volonté veut réaliser à travers toi, mais, après ta mort, tout aura son plein effet. »  (Livre du Ciel, Tome 17,  le 29 juin 1925)


ciel

LA DIVINE VOLONTÉ AVEC MARIE LATASTE (Cahier 1 ch. 6)

 « Ma fille, me dit un autre jour le Sauveur Jésus, Dieu connaît toute chose, et rien n’arrive que par son ordre et selon SA VOLONTÉ.  Conservez cette pensée dans votre cœur; elle est pleine de vérité et de consolation. …  /Ainsi, le ciel, la terre, les éléments sont soumis à la VOLONTÉ DE DIEU depuis le commencement des temps, comme ils lui furent soumis alors qu’il leur dit d’exister.  Ainsi l’homme marche sous l’impulsion de la VOLONTÉ DE DIEU, naît, vit et meurt, s’agite et se remue, parce que Dieu lui dit de naître, de vivre, de mourir, et lui permet de s’agiter et de se mouvoir.

 

« Cette pensée est pleine de consolation pour ceux qui la possèdent et l’entretiennent dans leur cœur, parce que, dans quelque situation, dans quelque danger, dans quelque épreuve qu’ils se trouvent, sachant que c’est Dieu qui le veut ou le permet, ils peuvent mettre en lui leur espérance, et, loin de s’alarmer, lui dire, pleins de confiance : « Mon Dieu, que votre Volonté soit faite et non la mienne! »  Accomplissez la VOLONTÉ DE DIEU par AMOUR  et vous passerez de la Lumière du temps à celle de l’éternité.

Luisa : « Au Ciel, ce qui entre dans l’éternité, c’est uniquement MA VOLONTÉ et MON AMOUR. » (Livre du Ciel, Tome 9, le 26 février 1910):

Marie Lataste: Le Sauveur me dit un jour…  « Ma fille, je veux vous prémunir contre ces erreurs, ces indiscrétions et ces imprudences, afin que vous ayez une dévotion franche, nette, droite, pleine de fermeté.

« Plusieurs, ma fille,  font consister leur dévotion dans les œuvres de piété, prières, communions, jeûnes, lectures et marques extérieures de piété.  Mais elles veillent peu sur leurs cœurs,  nourrissant et flattant de petites passions qu’elles devraient détruire.  Elles sont attachées aux choses de la terre; elles fuient la mortification des sens; elles parlent avec trop de liberté, se permettent de petites médisances, ou les écoutent avec plaisir.  Elles se procureront toutes les satisfactions permises; elles fréquenteront des sociétés qui ne sont point interdites, mais qui conviennent peu à des personnes pieuses, et relèveront chez les autres des fautes légères comme étant très graves.  Cette conduite, ma fille, fait mépriser la dévotion.

 « D’autres au contraire, font consister toute leur dévotion dans l’intérieur. Ne leur parlez point d’exercices de piété, ni de pratiques extérieures.  C’est le cœur, disent-elles, que Dieu demande, le cœur qu’il regarde, le cœur qu’il recherche.  Oui, c’est le cœur qu’il recherche, qu’il veut, qu’il désire; mais il veut, il demande aussi des exercices de piété, des marques extérieures de dévotion.  La vue de ces pratiques donne du courage aux faibles, et les porte, eux aussi, à servir Dieu et à lui rendre gloire. »

 

(Note : Le texte qui suit a déjà été écrit il y a longtemps dans la capsule no. 6, mais comme c’est très important j’ai cru bon l’écrire à nouveau.)


IMAGE-7 IMPORTANT

UNE volonté  générale … ET UNE VOLONTÉ PARTICULIÈRE

« Les personnes qui comprennent bien la dévotion joignent les exercices extérieurs de piété aux sentiments intimes de leur cœur.  Elles savent ne point s’attacher si fort aux exercices extérieurs de piété qu’elles craignent de les interrompre de les laisser quand la nécessité ou la prudence le demande; car, pour elles, la dévotion  ne consiste pas dans les prières, les communions, les génuflexions et autres pratiques bonnes et excellentes, mais uniquement dans le PARFAIT ACCOMPLISSEMENT DE LA VOLONTÉ DIVINE ET DANS L’AMOUR DE DIEU.  Elles savent qu’il y a une Volonté de Dieu générale, qui est d’éviter le péché et d’observer les commandements; elles savent qu’il y en a une autre particulière, qui concerne CHAQUE PERSONNE, CHAQUE ÉTAT, CHAQUE CONDITION.  C’est cette volonté particulière qu’elles étudient. 

« Une personne se sauve là où d’autres personnes se perdront, parce que celles-ci ne font pas ce que Dieu demande d’elles.  Dieu ne demande pas également de tous; mais il demande à chacun selon les grâces qu’il lui a faites, selon son état, selon sa condition, et dans chaque état, dans chaque condition, tous peuvent se sauver en ACCOMPLISSANT CE QUE DIEU DEMANDE.  (Sr. Marie Lataste, Cahier 5, chapitre 25)


IMAGE-8 PRETRE

J’ouvre une parenthèse POUR LES PRÊTRES :

Marie Lataste voulait avoir une réponse  concernant une demande qu’elle avait faite pour un prêtre et Jésus lui répondit ceci : Je n’instruis pas tout le monde de la même manière

Et il  ordonne à Marie de répéter  au prêtre Ses paroles:

« Si je ne vous ai jamais parlé d’une manière sensible comme à Marie, c’est qu’il y a une grande différence entre vous et elle. Je demande plus à celui qui a plus reçu.  J’ai éclairé votre esprit, je l’ai orné de science,  je l’ai rendu capable de réflexions profondes et sérieuses.  J’avais placé Marie dans une condition où il lui était impossible de s’instruire, où son esprit devait se trouver incapable de réfléchir beaucoup; les hommes ne pouvaient l’élever et l’instruire suffisamment pour les desseins que j’avais formés sur elle, voilà pourquoi je me suis fait moi-même son maître.  Pour vous, mon fils, faites agir votre esprit en la présence de Dieu, et Dieu agira en vous en suggérant à votre esprit les pensées et les réflexions qui vous sont nécessaires dans la situation où vous vous trouvez.  …/ je répondrai à toutes vos questions, mais de la manière qui me conviendra » (Lettre no. 34 à son curé)

Le Sauveur Jésus à Marie Lataste: « Heureux sont ceux qui cherchent ainsi À connaître la VOLONTÉ DE DIEU pour l’accomplir avec fidélité !  …/  Combien marchent dans les ténèbres parce qu’ils ne cherchent point la LUMIÈRE.  Ce sera en vain qu’ils s’excuseront auprès de Dieu en disant qu’ils ne connaissaient point sa Volonté sur eux.  Ils ne l’ont point cherchée.

CHERCHEZ donc À connaître la VOLONTÉ de Dieu, suivez en tout cette volonté, ma fille, accomplissez-la par AMOUR pour Dieu; vous aurez une dévotion ferme, solide, vraie, et vous passerez de la lumière du temps à celle de l’éternité, de la vie qui passe à celle qui ne passe pas. » 

Après la mort de Sr. Marie Lataste il n’a fallu qu’une courte période de temps pour que Jésus  donne à Luisa le mandat de faire connaître Sa Volonté. 


laic donne communion

3 – LA COMMUNION INDIGNE 

Marie Lataste.  « Vous savez, ma fille, que je suis réellement présent dans la sainte hostie avec ma Divinité et mon humanité, avec toutes mes grâces et tous mes mérites.  Or, je vous le dis en vérité, le crime de celui qui prendrait une hostie consacrée pour la fouler aux pieds ou la couvrir d’injures serait inférieur au crime de celui qui me reçoit dans un cœur impur et souillé.  Quelle témérité, quelle insolence, quelle audace !  Oui, ma fille, la COMMUNION INDIGNE est le plus grand de tous les crimes ; tous les autres ne sont qu’une attaque à la loi de Dieu ; celui-ci est une attaque contre Dieu lui-même.

Communier indignement, c’est me recevoir pour me couvrir d’ignominie, d’injures et d’affronts ; c’est m’appeler pour être témoin d’une apostasie contre ma divinité ; c’est prendre mon sang et signer avec ce sang l’acte de renoncement à ma loi, à ma croyance, à mes mérites, à ma passion, à ma mort.

 

LA COMMUNION INDIGNE est, par sa nature, un acte plus coupable que celui des Juifs qui me crucifièrent ; les Juifs, en effet, ne me devaient point autant d’amour que celui qui communie indignement, car je suis pour lui constamment dans le tabernacle ; je suis là à l’attendre pour être sa nourriture, sa vie, sa force et sa vigueur, je suis là comme son Dieu, son frère et son ami, et il vient abuser de mon amour, abuser de mon humiliation, abuser de ma bonté.  Malheur à lui ! (Marie Lataste Cahier 13, ch.7)

JÉsus À Luisa : « Parfois, dans L’HOSTIE SACRÉE, je sens la marque de langues indignes, la puanteur de mains envenimées et corrompues, et l’absence de mains pures qui me touchent et me parfument de leur amour. » (Livre du Ciel, Tome 13, le 29 octobre 1921)

« Ma justice n’en peut plus. Je me sens blessé par tous : par les prêtres, les personnes dévotes et les laïcs, surtout à  cause des abus des sacrements.  Certains n’y accordent aucune importance et les méprisent même.  D’autres les reçoivent simplement pour en faire un sujet de conversation ou pour leur bon plaisir.

  Ah ! Comme mon cœur est torturé quand je vois les sacrementS perçus comme des bricoles n’ayant que des apparences.  Que dire aussi de ceux qui se trouvent plus souillés que purs après les avoir reçus ? (Livre du Ciel, Tome 2, le 1er octobre 1899)


IMAGE-10 ÉGLISE

JÉSUS:« Les Églises sont peu nombreuses et, cependant. Beaucoup seront dÉtruites.  Souvent je ne trouve pas de prêtres pour me consacrer sous la forme eucharistique. Certains permettent que des âmes indignes me reçoivent.  Voilà pourquoi je veux la sainteté dans ma Volonté. 

Pour les âmes  qui la vivront, je n’aurai pas besoin de prêtres pour me consacrer, ni d’églises, ni de tabernacles, ni d’hosties, parce que ces âmes seront tout ensemble prêtres, tabernacles et hosties.  Mon Amour sera plus libre.  Quand je voudrai me consacrer, je pourrai le faire à tout moment, jour et nuit et partout où ces âmes se trouveront. Oh ! Comme mon Amour trouvera son complet déversement.  (Livre du Ciel, Tome 12, le 30 décembre 1917)

« Ma fille, quand je permets que les ÉGLISES SOIENT DÉSERTES, les ministres dispersés et les messes en diminution, cela signifie que les sacrifices sont des offenses pour moi, les prières des insultes, les adorations des irrévérences, les confessions des passe-temps sans fruits.  Ne trouvant plus ma gloire mais plutôt des offenses en retour des bénédictions que je donne, j’arrête ces dernières.  Ces départs de mes ministres indiquent aussi que les choses ont atteint leur point culminant.  «  (Livre du Ciel, Tome 12, le 12 février 1918)


URGENT

Comprenez-vous MAINTENANT LA RAISON POUR LAQUELLE IL EST SI URGENT DE FAIRE connaÎtre la divine volontÉ ?

Jésus dit: « « VoilÀ ce que  j’ai dÉcidÉ se fera !  Voilà pourquoi je prends une VOIE DIFFÉRENTE et que je me reproduis en chaque acte réalisé par les créatures vivant dans ma Volonté.  Je veux que ces actes apportent la reproduction de ma Vie sacramentelle.  Oh ! Oui !  Ces âmes qui vivent dans ma Volonté compensent pour toutes les COMMUNIONS que les créatures manquent de recevoir et pour les CONSÉCRATIONS que les prêtres ne réalisent pas… (Livre du Ciel, Tome 14, le 24 mars 1922-6)


IMAGE-11 COMMUNION SPIRITUELLE

4 – COMMUNION SPIRITUELLE

JÉSUS VEUT SE DONNER CINQ FOIS PAR JOUR À MARIE LATASTE: Voici la lettre qu’elle adresse à son curé :

« C’est par soumission et par obéissance que je viens vous faire part d’une NOUVELLE FAVEUR que Jésus veut m’accorder.  Il veut se DONNER À MOI plusieurs fois pendant la journée par la COMMUNION SPIRITUELLE.

 

Je lui ai parlé ainsi : « Seigneur, combien de fois dÉsirez-vous que je vous reçoive en moi par la communion spirituelle ?  Le Seigneur m’a répondu : « Ma fille, vous communierez spirituellement le matin à votre lever, et puis après votre prière du matin, selon votre habitude ;  vous communierez encore deux fois pendant la journée, et enfin après votre prière du soir.  Je désire entrer en votre cœur cinq fois par jour par la communion spirituelle.

J’ajoutai : « Seigneur, quelles sont leS prÉparations nÉcessaires pour ces communions ?  « Ma fille, la préparation pour la communion spirituelle n’est pas bien difficile, il n’est pas nécessaire que vous fassiez tous les actes de la communion sacramentelle ; recueillez-vous un instant, prÉsentez-vous en ESPRIT devant mon tabernacle, et dites-moi : Seigneur Jésus, descendez dans mon cœur !  Cela suffit

Mais vous devez, dans chaque communion spirituelle, vous proposer un but,  par exemple d’obtenir une grâce ou une vertu en particulier.  Vous pouvez aussi communier spirituellement dans l’intention que je vous ai suggérée pour vos communions sacramentelles, qui est d’obtenir de Dieu, mon Père, par mes mérites et la communion que vous faites, les grâces nécessaires pour CONNAITRE ET ACCOMPLIR PARFAITEMENT SA SAINTE VOLONTÉQuand vous n’auriez jamais que cette intention, elle me serait toujours agréable !

 

Je rendrai votre nom illustre parmi les dévots au SACREMENT DE MON AMOUR et je leur montrerai de quelle manière, j’ai fait éclater ma MISÉRICORDE sur vous, et ils remercieront Dieu des grâces qu’il vous a faites.  Que votre modestie ne vous fasse point taire ces paroles.  Je les ai réfléchies avant de vous les adresser.  Je veux que vous les fassiez connaître à votre directeur, afin qu’elles tournent à ma gloire. »

 

Quand le Sauveur m’eut ainsi parlé, il me vint la pensée de lui demander comment je devais me conduire pour les communions spirituelles, dans les jours où j’aurais le bonheur de communier sacramentellement.  Le Sauveur Jésus me répondit : « Ma fille, vous me serez agréable de communier SPIRITUELLEMENT, même en ces jours, de la manière que je vous ai indiquée.  Vous ne sauriez jamais trop recevoir en vous la vertu et la grâce du sacrement de mon amour.  Mon intention était de vous rapporter ceci de vive voix ; le Sauveur Jésus m’a dit de vous le donner par écrit »…  (Lettre no. 43, 6 juillet 1843)


paternite-de-Dieu--jesus-sur-la--et-enfant

5 – HUMANITÉ DE SURCROÎT

Être une hostie vivante pour Jésus est un appel très sublime qui amène l’âme de l’ordre humain de sainteté à l’Ordre Divin de Sainteté.  L’âme qui devient une hostie vivante devient pour Jésus une autre humanité. St-Paul: Je complète en ma chair ce qui manque aux épreuves du Christ, pour son Corps, qui est l’Église. (Col. 1,24). Je complète, c’est-à-dire : J’AJOUTE MA MESURE; Il manquait au Christ, de souffrir en PAUL, l’un de ses membres et, de même, en tous les autres. 

 

Jésus à Luisa : Ma fille, tout ce que j’ai fait est éternel.  MON HUMANITÉ n’a pas souffert que pendant un temps, mais sa souffrance se prolonge jusqu’à la fin du monde.  Comme mon Humanité au Ciel ne peut pas souffrir, je me sers de l’humanité des créatures, les faisant participer à mes souffrances et prolongeant ainsi mon Humanité sur la terre.  Et cela, je le fais avec justice car, lorsque j’étais sur la terre, j’incorporais en moi-même les humanités de toutes les créatures dans le but de les garder en sécurité et de tout faire pour elles.

 

Maintenant que je suis au Ciel, je diffuse dans les créatures mon Humanité, mes souffrances et tout ce que mon Humanité a fait pour le bien des âmes égarées.  Je le fais spécialement dans les âmes qui m’aiment afin de pouvoir dire au Père : « Mon Humanité est au Ciel et aussi sur la terre, dans les âmes qui m’aiment et qui souffrent.  Ainsi, à cause des âmes qui m’aiment et qui se substituent à moi, ma satisfaction est complète, mes souffrances sont toujours actives »   Console-toi donc quand tu souffres, parce que tu reçois l’honneur de te substituer à moi.  (Livre du Ciel, Tome 12, le 8 octobre 1917)

 

IL NE MANQUE RIEN À LA PASSION ET À LA RÉSURRECTION DU CHRIST, ni en qualité, ni en quantité, sinon il ne serait pas Dieu et il ne nous sauverait pas de nos péchés et de la mort.  Il faut comprendre que ce qui manque ce n’est pas en vertu de Lui-même, c’est en vertu de nous, qui sommes son corps.  Qu’est ce qui manque dans le corps de l’Église que nous sommes ?  C’est qu’en nous s’achève, s’accomplisse et rende parfaite la résurrection … la Passion du Christ.  Donc, il ne faut donc pas s’étonner que le Corps du Christ qui est son Église, souffre, c’est simplement l’accomplissement, aujourd’hui, de la parole de Paul … et chacun de nous et l’Église tout entière, peut dire : « Je complète en ma chair ce qui manque à la Passion du Christ».

 

Étant donné que Jésus ne peut plus souffrir en son Corps Glorieux alors il le fait dans ses humanités de surcroît.  Cela veut dire que si l’on vit uni à Jésus, c’est Jésus qui vient souffrir en nous donc, si on a mal aux jambes,  on souffre  cette souffrance avec et en Jésus dans Sa Volonté.  On va avoir une force qui n’est plus la nôtre humainement parlant, mais qui est celle de Jésus.  Quand je souffre, je dois penser que c’est vraiment Jésus qui veut souffrir en moi et qui vient diviniser mes souffrances.  Je souffre avec Jésus et j’offre cette souffrance au Père uni à Jésus.  Ça devient une JOIE de savoir que notre souffrance peut apporter le salut du monde.  C’est une dimension à se rappeler quand la souffrance vient : on sert d’humanité de surcroît À JÉSUS. (À lire : Tome 12, le 16 avril 1918  et Tome 13, le 11 janvier 1922 : LE CORPS MYSTIQUE) 

fiat-gif


LIRE LA SUITE DANS LE FICHIER WORD ICI


Nicole Boulanger

Courriel:  nb44@sympatico.ca

+ + +  MERCI DE FAIRE CIRCULER   + + +


 

%d blogueurs aiment cette page :