1-Des Cahiers de l’Amour de Saint Padre Pio*Il n’y a que l’homme qui juge l’homme. L’amour est pardon pour tous et pour toutes les fautes de l’homme.


LUIGY

En mai 1968, le Père Pio dit à Primo Capponcelli :

 « …Tous ceux qui contribueront à la publication et à la diffusion  des Cahiers de l’Amour recevront mon éternelle gratitude  ainsi que ma bénédiction et celle de Dieu ».

Dott. Luigi Gaspari Via S Felice 83 – 40122 Bologna


 

 


Aimer, c’est donner l’amour :

fleur rouge

  • à celui qui ne le connaît pas
  • à celui qui ne le demande pas
  • à celui qui ne le possède pas
  • à celui qui ne l’a pas reçu comme don
  • à celui qui ne sait pas le demander
  • à celui qui ne sait pas ce que c’est
  • à celui qui ne connaît pas son pouvoir
  • à celui qui lui a été infidèle et qui se juge indigne de le recevoir à nouveau.

À mon cher Luigi, en ce jour de son anniversaire, je veux lui démontrer combien je l’aime avec reconnaissance et lui donner le courage et la force nécessaire pour continuer d’apporter… mon cœur dans le monde…


PADRE PIO BR-Statue-Padre-Pio-3-sept-2013

Bologne, le 8-9 avril l968

JÉSUS….

Ce soir, je veux te parler, et toi, écoute-moi ! Ce que je veux te dire est important. C’est de l’amour et de moi que je dois t’entretenir.

 Je suis dans le cœur de tous et mon amour vit dans le cœur des hommes. Je suis heureux d’habiter là où l’on m’accueille avec chaleur. C’est mon cœur qui apporte l’union dans l’amour. Aucun lien ne résiste sans moi. Aucune union ne peut s’appeler amour si elle ne passe par moi, par mon cœur.

 Mon amour ne connaît ni les misères ni les tristesses. Mon amour est pure joie. Aucune joie ne peut exister en dehors de moi. C’est moi qui vous amène à prendre conscience de l’inutilité de vos convoitises et de vos désirs.

 Je veux vous faire comprendre que tout ce que vous cherchez se trouve seulement en moi. A quoi et pourquoi se donner de la peine ? Venez seulement chez moi et vous trouverez tout le bien que vous désirez.

 PADRE PIO JÉSUS

Je suis beaucoup plus généreux que vous ne le croyez et je donne beaucoup plus que ce que vous me demandez. Que voulez-vous de moi ? Demandez et vous obtiendrez. Que demandez-vous ? Un bien véritable ?

 Je vous l’accorde immédiatement. Un bien qui n’est pas un bien ? Je ne peux pas vous l’accorder parce que je vous aime. Quel bien vous donnerais-je ? Je vous donnerais tout si vous étiez capables de me donner tout votre cœur. Or, votre cœur ne m’appartient jamais entièrement.

fleur rouge

Vous m’en donnez souvent une partie, mais vous en gardez une partie pour vos désirs et pour les recherches que vous faites sans moi. Il est inutile de vous faire comprendre que rien n’existe sans moi. Je me cache souvent dans un coin que vous me réservez et je vous observe.

 

Qu’est-ce que je vois ? Je vous vois tourmentés, fatigués, déçus et mécontents.

 JÉSUS ABSENCE

Vous êtes sans cesse angoissés et vous ne voulez pas en comprendre la raison. La raison, c’est mon absence. Moi, je vous regarde et j’attends votre signal, votre appel pour sortir de la cachette où vous m’avez relégué.

 

Je suis présent quand vous m’appelez, mais davantage encore quand vous m’aimez. Je veux vous aider et rester avec vous : si vous m’acceptez, je serai tout pour vous. Si vous voulez que je sois présent, vous devez vous  donner à moi et alors je vous donnerai tout. Je suis fatigué de vous voir ainsi, privés de la force que moi seul peux vous donner, privés de l’amour que personne d’autre que moi ne peut vous apporter.

 fleur rouge

Ce que vous désirez, c’est presque uniquement votre mal. Mais souvent vous ne le savez pas. Moi je vous dirai quel est votre bien véritable. Qu’est-ce que le bien ? C’est la paix dans le cœur et c’est sentir la chaleur de la vie. Que fait la chaleur ? Elle vous réchauffe et enflamme votre cœur ; elle nous apporte la joie de vivre, d’aimer et de diffuser partout l’enthousiasme et l’amour. 

Ce n’est pas ainsi ? Oui, vous le savez, parce que vous l’avez déjà éprouvé quelques fois. Mais pourquoi ne l’avez-vous éprouvé que quelques fois ? Parce qu’en ces moments, c’était moi qui vous réchauffais. C’était moi qui faisais tout pour vous, pour me faire connaître, pour que vous m’aimiez. Et puis ? Et puis vous n’avez pas su, vous n’avez pas voulu me garder.

JÉSUS AGONIE

Moi je vous ai laissés libres de suivre d’autres voies. Alors voilà ce que vous êtes devenus ! Maintenant vous vous sentez stériles et fatigués car vous êtes sans moi. 

 

Mais moi, je vis encore en vous parce qu’il me suffit du plus petit coin que vous me laissez. C’est là que je séjourne et que j’attends. J’attends vos moments de souffrance et d’affliction pour souffrir et être affligé avec vous.

Votre souffrance, vous l’avez cherchée, Ce n’est pas moi qui l’ai voulue. Mais c’est grâce à la souffrance que je peux venir à votre secours. Et si vous ne m’appelez pas ? Je sens également votre désarroi et j’accours aussitôt pour vous aider. 

 

padre pio jésus 

De quelle manière ? Si vous m’appelez, je suis déjà là. Si vous ne m’appelez pas directement, j’arrive par une autre voie. Laquelle ? Ma voie, c’est un homme comme vous. Un homme qui ne m’appartient pas tout à fait mais en partie. C’est la part de moi-même qui se trouve en cet homme que j’envoie à votre secours. Mais à travers lui, c’est toujours moi qui viens à votre aide. 

 

Et vous, que faites-vous ? Souvent vous ne me reconnaissez pas et vous ne me voyez pas parce que j’agis par l’intermédiaire d’un homme comme vous. Or moi, votre Dieu, je me trouve en cet homme. Que voulez-vous de moi ? Je peux tout vous donner parce que tout est à moi, c’est moi qui ai tout créé. Rien n’est impossible pour vous parce que tout est possible pour moi. Je vous appartiens, je suis à vous ; aussi ce qui est à moi est à vous. 

 

Alors pourquoi vous agiter ? Tout ce que j’ai, vous le possédez. Vous devez  simplement le voir. Qu’est-ce que je vous demande ? Je vous demande de me croire, de demander, de vous confier, de vous donner. Vous avez peur de me donner ? De me donner quoi ? Ce que vous me donnez n’est rien, alors que moi je vous donnerai tout. 

jesus-jai-confiance-en-toi

Que signifie : tout ? C’est la connaissance de tout : de moi, de vous, de tout ce qui est, de tout ce que vous voyez et que vous ne connaissez pas. Ce que vous pouvez connaître est l’inconnaissable pour vous. L’inconnaissable, vous ne pouvez le connaître qu’à travers moi.

 

Pourquoi est-ce que je vous aime tant ? Parce que j’ai créé et je crée pour vous tout ce qui peut vous rendre plus heureux, plus reconnaissants et plus remplis d’amour pour moi.

 Pourquoi est-ce que je vous demande de l’amour ? Parce qu’en accroissant l’amour en vous, je multiplie votre joie et votre bonheur.

 

Mon bien est infini : c’est pourquoi je ferai grandir infiniment votre amour pour moi. En augmentant votre amour, je ne fais qu’augmenter en vous la connaissance de mon être.

 fleur rouge

Plus vous m’aimez, plus vous me connaîtrez. Aussi je ne me fais connaître qu’à celui qui sait m’aimer. J’accorde l’amour à celui qui me donne l’amour. Je supprime l’amour à celui qui ne me le donne pas. Et puisque je suis l’amour, l’amour n’appartient qu’à moi. Si je ne vous l’accorde pas, vous ne pouvez posséder ce qui est exclusivement à moi.

 

 Le don que je vous fais est une épreuve qui réside dans votre volonté. C’est pourquoi vous devez seulement me démontrer votre volonté de m’aimer. Tout le reste, c’est moi qui le fais pour vous, parce que je suis tout pour vous. 

Sacre-Coeur_Ermesinde

Mon cœur est une lampe immense, éternellement allumée ; c’est un feu qui brûle pour vous. Mon feu vous fait vivre. Sans ma chaleur, il n’y aurait pas de vie. Ma chaleur supplée au gel de vos cœurs arides. Chacun de vos cœurs devrait maintenir en vie une particule de la création. Lorsque votre cœur est aride, éteint, cette partie de la création devrait disparaître parce que c’est l’amour du cœur qui commande tout.

 

Et moi, qu’est-ce que je fais alors ? Je vous réchauffe avec ma chaleur. Je comble l’aridité de votre cœur avec le mien. Je vous soutiens et j’entretiens la vie avec la chaleur de mon cœur. Pourquoi est-ce que je fais cela ?

C’est par amour, c’est parce que j’attends que vous m’aimiez en retour et que je vous remplace dans ce qui serait votre mission. Moi je suis la réserve d’Énergie qui intervient pour éviter le désastre que vous provoquez en gaspillant l’énergie que je vous ai donnée.

 

Mon cœur est une réserve qui vous sert à tous. Pourquoi ne m’aimez-vous pas ? Pourquoi ne voulez-vous pas me reconnaître ? Pourquoi voulez-vous me rejeter ?

 

C’est votre esprit qui est instable. Votre esprit est inconstant parce qu’il se laisse mener par des impressions extérieures, par des pensées tumultueuses qui proviennent du monde. Un esprit instable refroidit vos cœurs et rejette  l’amour. Comment pouvez-vous contrôler votre esprit ?

fleur rouge

Comment pouvez-vous le freiner ? Vous devez chercher à ne pas écouter les pensées qui ne mènent pas au bien, qui ne mènent pas à l’amour. Vous devez vaincre l’instabilité en écoutant toujours la loi de l’amour.

 a2731-charit25c325a92bd

Quand un de vos semblables vous demande un peu de bien, ne lui demandez pas qui il est. Donnez-lui le bien qu’il demande. Ce bien l’unira à vous et, grâce à mon amour qui est en vous, je l’unirai à moi.

C’est moi qui envoie les hommes pour vous demander du bien et de l’amour afin de les rapporter à moi, à mon cœur, à travers cette partie de moi qui est en vous. N’abandonnez jamais tous ceux que je vous envoie parce qu’ils font partie de vous, parce que je serai vous en eux grâce à l’amour que vous avez su leur donner. C’est moi qui ai voulu vous unir pour vous lier plus solidement à mon cœur. Vous formez un tout en moi. La perte de l’un d’eux est une diminution de vous-mêmes.

 

Le lien qui vous unit est invisible pour vos yeux. Ce lien est ici, dans mon cœur. L’amour est unique. Et vous êtes uniques parce que vous participez à la joie infinie renfermée dans mon cœur, qui deviendra le vôtre. 

Pour moi, rien n’est grave ! Il n’y a que votre séparation qui est grave. Si vous désirez m’aimer, vous ne pouvez pas vous séparer. Je ne peux pas diviser mon cœur. Et vous, pour y entrer, pour avoir le droit d’y entrer, vous devez absolument être unis. Vous séparez, c’est rendre l’union avec moi impossible car le Cœur est unique. JÉSUS RÉCONFORTE

Soyez dociles et bienveillants entre vous, aidez-vous et corrigez-vous mutuellement, mais ne vous séparez Jamais. Votre union est ma joie. Je vous comblerai de grâces pour vous récompenser du zèle que vous mettrez à vous aimer et à ne jamais vous séparer. Quand l’un de vous est tenté d’éloigner l’autre, moi j’interviens directement.

 J’interviens avec toute mon énergie pour l’en empêcher. Telle est ma Volonté : que chacun de vous fasse un petit pas vers l’autre et moi je ferai agir la puissance de mon cœur. Quand vous êtes éloignés, souvenez-vous les uns des autres de manière à me faire vivre en vous. Je serai toujours parmi vous à condition que vous vous aidiez pour vous unir toujours davantage. N’ayez pas peur de celui qui veut s’éloigner de vous. Votre amour pour lui vous fera vaincre tous les obstacles.

 

C’est ma volonté qui agit dans votre désir d’aimer et elle est plus forte que toute autre résistance. Continuez à désirer l’union et l’amour, même s’il tente de se dérober. Moi je connais les voies pour vous ramener le fugitif. Il ne pourra pas fuir et je vous dirai pourquoi.

 

C’est moi qui ai choisi l’homme que je vous ai envoyé. Vous l’avez ramené à mon cœur : cet homme y est désormais attaché par des fils invisibles. Votre volonté maintient le contact de ces fils avec mon cœur.

 JÉSUS Toi_du_moins_aime_Moi_1-1

fleur rouge

Grâce à ces fils, je garde des contacts avec celui qui tente de fuir, avec celui qui veut repartir. Mes rapports avec lui le tourmentent et le tourmenteront jusqu’à ce   qu’il reconnaisse spontanément avoir failli au pacte d’union établi avec vous et avec moi. Je défends vos droits sur ceux que vous avez aimés et qui ont tenté de vous fuir.

En vous fuyant, ils m’ont fui. Appelez-moi à l’aide quand vous vous sentez impuissants. J’interviendrai immédiatement en votre faveur parce que je veux que vous soyez unis. Vous unir entre vous, c’est vous unir à moi. Vous détacher, c’est vous détacher de moi.


À SUIVRE….Partie: 2


 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :