4-Des Cahiers de l’Amour de Saint Padre Pio*—Celui qui s’abaisse à se compromettre avec les mensonges des hommes, ne m’aura jamais à ses côtés. Je refuse de venir au secours de l’homme qui accepte les mensonges de ses semblables…


PADRE PIO

Rome, le 9 avril l968 – Jeudi Saint

fleur

JÉSUS PARLE À PADRE PIO:

Je me suis fait homme comme vous et je me suis fait tuer par vous afin de pouvoir pénétrer dans vos cœurs pour vous donner l’amour qui est mon cœur. Mon cœur qui s’est fait vôtre est à votre disposition pour la conquête des cœurs des hommes.

Pénétrer les cœurs : telle est la voie que je vous ai indiquée.

On peut influencer l’esprit, mais le cœur, on peut seulement le conquérir ; un cœur conquis en profondeur sera maître de l’esprit et le conduira à ne vouloir que ce qu’il ordonne et ce qu’il veut. Ce n’est jamais la violence qui conquiert le cœur d’un homme. C’est la douceur, la bonté, le sacrifice, le renoncement, la persévérance dans le désir. S’il y a une violence, c’est la volonté de ne jamais renoncer à vouloir entrer dans un cœur. 

 

C’est ma crucifixion qui vous a ouvert cette porte. J’ai même mis une clé à votre disposition pour que vous puissiez entrer quand vous trouverez une porte fermée. Cette clé, c’est mon cœur qui devient le vôtre chaque fois que vous me demandez d’ouvrir la porte d’un cœur. 

Moi j’entrerai avec vous, car si j’entrais seul, je ne créerais pas de lien entre les hommes ; chacun de vous serait lié à moi uniquement. Or, je veux que vous soyez tous unis entre vous, en mot, à travers moi. C’est pourquoi j’ai toujours choisi l’un d’entre vous, un homme auquel je me suis donné et auquel je me donne encore, pour pénétrer dans le cœur de tous. 

jésus agonisant

J’ai fait ce choix sur le bois de ma croix pendant mon agonie. C’est alors que le Père m’accorda de choisir parmi vous ceux qui étaient les plus aptes à s’exprimer, à vous apprendre qui je suis, tout ce que j’ai obtenu du Père en votre faveur et tout ce dont vous êtes capables par mon intermédiaire. 

Votre espoir de retrouver la paix et une entente joyeuse et harmonieuse entre vous repose sur les choix que je fis à ce moment-là. Ces hommes qui eurent un si grand rôle chaque fois qu’il fallut sauver le monde de sa ruine étaient dans le nombre de ceux que je choisis alors.

En ce monde, les hommes qui vivent aujourd’hui dans le don d’eux-mêmes portent encore et toujours plus efficacement la miséricorde et le pardon que je demandai au Père et que j’obtins pour vous tous. A ces hommes qui vivent parmi vous, arrive une force continuelle qui canalise l’instabilité due à l’emprise des ambitions et des passions. C’est la force de mon amour qui vous parvient à tous par les chemins que j’ai déjà choisis pendant mon agonie.

 

La source de tous les biens et de toutes les richesses que vous avez à votre disposition est en moi ; je vous la transmets par mes chemins. Si vous ne reconnaissez pas que je suis l’origine et la source de tous les biens, vous êtes contraints à vous mettre en recherche : cela vous perd et vous fait perdre la joie que vous procure la jouissance de tout ce que vous avez reçu gratuitement. Seule la reconnaissance vous donnera le privilège de jouir durablement de mes biens.

croix lumineuse

Il est inutile de vous interroger sur le pourquoi de tout ce que vous ne comprenez pas. Par contre, vous pourriez tout comprendre si vous réussissiez à ne pas vous demander pourquoi. L’attente patiente et sereine de la lumière qui se fera en vous est la solution à tout.

barre verte

Cette lumière se fera lorsque vous serez contents et heureux de tout ce que vous connaissez et possédez déjà et lorsque vous ne revendiquerez aucunement le droit de savoir, de posséder et de voir. Tout votre être doit exprimer toujours et uniquement la reconnaissance et l’amour. A ce stade, vous pourrez savoir, posséder et voir beaucoup ou même tout ce que vous n’avez pas exigé. 

Votre reconnaissance vous donnera un droit, ce sera le droit à l’amour de celui qui peut tout vous faire savoir, posséder et voir. Il se peut que vous accordiez votre bien à un homme qui ne désire pas me connaître, qui ne cherche pas, qui n’aime pas la vérité : cet homme est l’instrument que j’utilise pour vous pousser à vous unir plus intimement à moi.

Je vous veux plus confiants, plus impatients de m’avoir à vos côtés ; je vous parle en silence en silence de cet homme qui ne vous parle pas et qui ne veut pas vous entendre parler de moi. Ce silence se transforme en désir pour vous qui m’aimez, qui m’aimez encore plus parce que vous ne retrouvez pas ma présence en cet homme. Mon silence recherche, devient pour vous la crainte de m’avoir perdu, de m’avoir offensé au point de vous abandonner. Vous craignez d’avoir perdu l’intérêt, l’amour et la volonté de mettre en œuvre les projets que j’ai conçus sur vous.

 

Je ne change jamais d’avis, je ne remets jamais mes choix en question lorsque j’ai établi un projet ; je ne néglige pas le moindre instant l’intérêt, le soin, l’amour que j’ai pour vous.

 

Je vous amène à entretenir de façon toujours plus efficace l’élan qui vous pousse à chercher la Vérité et les Biens que j’avais déjà décidé de mettre à votre disposition pour vous donner la joie de me remplacer, pour vous donner l’autorité de dire et de faire ce que le monde ne sait pas dire et ne sait pas faire. Je veux éviter que la confusion et les idées de l’humanité en déroute ne vous enlèvent la sérénité et l’enthousiasme dont vous avez besoin pour continuer tout seul à chercher et à diffuser la Vérité. 

C’est seulement par amour que je permets que vous rencontriez le mensonge ; c’est pour vous faire aimer toujours davantage, c’est pour vous garder  plus profondément liés et amoureux de la vérité et de la justice.

 fleurljq

Je vous ai choisis pour être le miroir de la vérité. Je vous protège du mensonge et je vous empêche de tomber dans le piège de l’illusion parce que je supprime le pouvoir d’influence de tout esprit mensonger en mettant la vérité en lumière. Je laisse dans l’ombre les fausses et sournoises atteintes à la vérité. L’ombre est l’absence d’énergie, l’absence de force vitale, c’est la décadence et la mort assurée. 

Tout ce qui vit et qui vivra n’est que tout ce qui reçoit la chaleur de ma lumière ; tout ce que je laisse dans l’ombre meurt. Celui qui s’engage entièrement à vouloir comprendre et atteindre une meilleure connaissance du vrai est dans la vérité.

C’est l’humble recherche en vous-mêmes qui vous amènera à découvrir que vous êtes incapables de vous forger votre propre vérité. Si un homme s’est créé une vérité qu’il veut imposer aux autres, il impose seulement le mensonge. Celui qui cherche une vérité pour l’imposer aux autres hommes n’impose que lui-même, il n’impose pas la vérité. 

barre verte

Ma vérité laisse la liberté même au mensonge ; le mensonge génère le bruit, la violence, le fracas parce qu’il craint le pouvoir de la vérité. Le pouvoir de la vérité réside dans l’attente patiente de l’écroulement et de la mort de ce qui ne peut pas survivre sans la chaleur de ma vraie lumière. 

Vous qui êtes en contact avec les mensonges des hommes, vous combattrez en vous-mêmes tout esprit contraire à la vérité, tout esprit de lâcheté, en constatant le mal qu’entraîne l’imposition du mensonge. Ce n’est que dans la vérité que je peux vous aider à reconquérir plus rapidement le bien.

 

Votre devoir est de vouloir que j’intervienne pour abattre les fausses croyances imposées par des hommes assoiffés de vengeance et de pouvoir sur tout et sur tous. 

L’écroulement de ces faux mythes sera inexorable et inévitable. J’anticiperai cet écroulement quand vous le demanderez avec amour. Votre requête fera dévoiler tous les centres où sont diffusés les mensonges, sources d’innombrables misères pour tout le monde.

PADRE PIO1

barre verte

Le pouvoir que je vous donnerai ne sera pas celui d’imposer la vérité ; ce sera le pouvoir de démasquer le mensonge. La vérité fera sa route chaque fois qu’un mensonge sera démasqué. L’écroulement d’un seul mensonge est le triomphe anticipé de la vérité, du bien et de l’amour. Or, l’amour est le triomphe d’un plus grand bonheur et d’un plus grand bien-être pour vous tous parce que j’accompagne toujours la vérité.

 

Il n’y a que moi, votre Dieu, qui puisse vous procurer l’ordre, la paix, la richesse, le bonheur. En combattant le mensonge, vous diffusez le bien autour de vous, vous m’amenez à vous révéler d’autres vérités. Vous m’aimez en aimant la vérité. Celui qui est authentique par amour de la vérité m’aime et me connaît.

C’est l’amour de la vérité qui vous amènera à la connaître et à la vivre avec moi. On ne peut aimer la vérité si on l’accepte sous l’emprise de l’influence, de la contrainte ou de la peur. En effet, il n’y a que l’amour qui peut vous procurer l’union intime avec moi, ce ne sera jamais que l’amour de la vérité qui vous fera connaître la vérité car celle-ci se trouve uniquement en moi. Je connais tous les mensonges que l’on répand autour de vous. 

Même le plus petit mensonge constitue un obstacle majeur à votre existence pacifique, à l’aboutissement de votre quête spirituelle et de votre  progression harmonieuse qui représentent le vrai bonheur.

barre verte

Beaucoup d’hommes sont bons mais ne produisent rien de bon pour eux-mêmes et pour les autres ; leur bonté se limite à ne pas faire de mal à autrui et par amour de la tranquillité, ils évitent de prendre parti en résistant à la diffusion des erreurs auxquelles ils assistent et dont ils sont parfaitement conscients.

 

Pour moi, ces hommes ne doivent pas être considérés comme bons. Ils sont responsables de l’expansion des mensonges et des maux qui frapperont l’humanité entière.

 

Leur passivité active davantage les esprits porteurs de désordres. Il n’y a qu’à celui qui n’accepte pas, à celui qui combat, à celui qui met fin au mensonge en soi, pour soi et pour les autres, il n’y a qu’à cet homme que je prêterai l’aide qui le fera triompher sur tous les ennemis de la vérité. 

Celui qui s’abaisse à se compromettre avec les mensonges des hommes, ne m’aura jamais à ses côtés. Je refuse de venir au secours de l’homme qui accepte les mensonges de ses semblables et qui exige non seulement que je l’aide mais aussi que je consente à son compromis avec le mensonge. Je n’aiderai pas cet homme parce qu’il ne croit pas en moi, il ne croit pas au pouvoir invincible de la vérité. Il combattra seul et il sera écrasé par les mensonges qu’il a acceptés.

PRIER

Même si elles sont assidues, les prières qu’il m’adressera n’obtiendront pas gain de cause.
 Je défends les intérêts et j’exauce les prières de ceux qui ont accepté de servir une cause unique : la vérité pour le triomphe de la justice et de l’amour. Je n’écoute aucune prière si elle ne tend pas à cette fin que je vous ai indiquée.

 

Je corrigerai vos erreurs, je préparerai le chemin que vous devrez parcourir, je vous défendrai des pièges et des ennemis ainsi que les personnes qui vous sont chères ; j’éloignerai tous ceux qui pourraient tenter d’entraver vos projets, de vous tromper, de vous isoler. 

Je ne permettrai jamais à personne de vous arrêter dans votre conquête de ceux qui voudront vous écouter et suivre votre chemin. Personne, si intelligent et puissant soit-il, ne réussira à vous confondre. Je démasquerai tous ceux qui tenteront de vous réduire au silence.

 

Je ne manquerai pas d’anéantir l’orgueil de tous ceux qui tenteraient ou oseraient vous humilier. J’humilierai et je réduirai à l’impuissance tous ceux qui se permettront de prétendre que vous ne dites pas la vérité que vous connaissez. La critique qu’on vous adressera à vous, à votre manière de vivre, à vos faiblesses d’homme, sera inutile.

Toute critique qui vous concerne sera une grosse punition pour ceux qui l’auront faite. Ils se repentiront amèrement d’avoir osé vous traiter comme des êtres qui n’ont pas les moyens ni la capacité de se défendre. Ma défense intervient immédiatement et elle servira d’admonestation pour tout le monde.

padre-pio-1

Les rares victimes de leur médisance sont celles qui vous donneront la garantie de mon aide. C’est parce que je veux que triomphe un bien supérieur que j’enlèverai tout pouvoir aux mauvais ; c’est pour le bien de tous que je ferai connaître le grand espoir que vous représentez, vous qui m’aimez, de retrouver le droit chemin. 

C’est le chemin qui amènera à croire vraiment que tous peuvent obtenir ma présence et mon assistance constante.

 

barre verte


 À suivre…Partie 5


 

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :