Alice Lenczewska (4)…Extrait du livre Témoignage, 1987 & 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…†*Jésus: Je veux que la force de ton amour soit plus grande que les difficultés quotidiennes, que ton désir soit plus grand que toutes les tentations du libre arbitre♥.


barre mauve

Note Myriamir:Lorsque Jésus parle à Alice, nous pouvons nous approprier ses enseignements, car en Dieu nous sommes de la même famille, nous pouvons donc changer le nom d’Alice et y mettre le nôtre.


crucifix02

10. I.1988, 9h00

Il faut accepter sa douleur en tant que sacrifice de réparation. Il faut beaucoup de douleur pour réparer pour ceux qui se prononcent en Mon Nom. Accepte pour eux ce dont Je remplis tes journées. Accepte aussi Mon exigence d’obéissance, pour les désobéissances envers Moi, Amour Crucifié.

Pour M’être obéissant, pour accomplir Ma volonté, il faut s’identifier à Moi dans tout ce que Je donne et dans ce que Je mets devant toi. Tout est une tâche pour t’identifier à l’Amour Crucifié.

Sois avec Moi dans Mon Amour et dans Ma Douleur dont tu portes le signe.

Tu Me l’as demandé, Je te l’ai donc donné pour que tu vives sans cesse de Ma Douleur et de Mon Amour. Il y en aura de plus en plus, ils seront de plus en plus intenses.

Tt 2,11-14 « En effet, la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été révélée. Elle nous enseigne à renoncer à un mode de vie impie et aux convoitises de ce monde et à vivre dans le temps présent conformément à la sagesse, la justice et la piété en attendant notre bienheureuse espérance, la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Il s’est donné lui-même pour nous afin de nous racheter de toute faute et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié et zélé pour de belles œuvres. »

prier1

   10.I.1988, 22h10

– Je désire Te remercier pour mon père spirituel.

Je l’ai choisi pour toi, pour qu’il te guide là où Je désire t’avoir. Continue de lui être obéissante.

– Jésus, Tu es caché.

Mais Mon signe de douleur te parle de Ma présence en toi.

– Quelle est ta prière préférée?

Une prière sincère. Un seul mot qui déborde d’un cœur brûlant vaut plus que beaucoup de chapelets récités sans amour.

Ne t’y intéresse pas trop. Je te dirai tout le moment venu. Aie confiance.


  barre mauve

11.I.1988, 8h45

– Il n’y a aucune de Tes Paroles.

† Mais il y a Mon Amour.

– Je réfléchis sur la manière d’ordonner tout ce que Tu m’as dit jusqu’à présent.

Tt 3,8 « Cette parole est certaine, et je veux que tu te montres affirmatif là-dessus… Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. »

† Quand tu M’abandonnes quelque chose, tu n’as plus le droit au moindre doute ou à la moindre inquiétude, mais tu dois Me faire confiance et te soumettre à Ma volonté et à Ma direction.

Quand quelque chose M’est offert, J’en tire toujours du bien.


11.I.1988, 21h30

– Comment as-tu pu tellement combler la si grande misère que je suis?

C’est justement pour cela que Je t’ai choisie : pour que tu ne puisses rien t’attribuer.

Tout est un don donné gratuitement : ce que tu as déjà reçu et ce que tu recevras encore.

Je ne désire que ton amour.

Tu es le témoignage de Ma générosité.


prier roberto-ferruzzi-girl

12.I.1988, 8h30

Je t’ai créée pour t’aimer, pour te donner le bonheur que seul Dieu peut donner.

– Comment dois-je me comporter quand Tu me combles tellement, sans mérite de ma part?

Ordinairement. Te réjouir comme un enfant et tout accepter avec gratitude. Prendre soin de ce que Je te confie, M’aimer de tout ton cœur – de toutes tes forces, avec la simplicité d’un enfant.

Je désire de l’amour, parce qu’un amour non réciproque est une grande douleur.

Introduction aux livres des prophètes mineurs : L’activité des prophètes israélites n’était ni rare ni exceptionnelle à l’époque de la monarchie ou directement après le retour de la captivité.

– Pourquoi m’as-Tu donné de telles Paroles?

Tu es le témoignage de Ma générosité.


trou-noir

13.I.1988, 23h30

– Seigneur, Tu m’as introduite dans des ténèbres complètes.

Je veux détruire en toi ton habitude de décider pour toi, d’entreprendre quoi que ce soit indépendamment. Je désire te convaincre que tout ce que tu entreprends sans Me l’abandonner est une erreur : une perte de temps et d’effort.

Si tu t’entêtes dans tes vieilles habitudes, Je ne pourrai pas te donner les grâces dont Je t’ai laissé sentir le signe.

Je veux t’avoir en tant qu’enfant maladroit, pas en temps qu’adulte indépendant. Je ne t’aiderai pas à faire ce que tu veux entreprendre, même si, selon ton appréciation, c’est très pieux ou très utile. Il y a beaucoup de choses saintes et beaucoup de choses divines, mais J’attends de toi que tu n’exécutes que ce que Je te charge de faire. Uniquement cela et rien de plus.

Tu dois demeurer constamment auprès de Moi en étant prête à recevoir ce que Je te donnerai. Tu n’as rien en propre : aucune chose, aucune affaire, aucuns plans.

Mais en même temps tu as tout de Moi – à chaque instant, au fur et à mesure. Quand ton cœur sera entièrement tourné vers Moi, il ne commettra aucune erreur dans le discernement de Ma volonté.

Comme un embryon dans le sein de sa mère – c’est ainsi tu dois être en Moi. Alors Je te porterai et c’est Moi qui accomplirai tout.

– Pour que je sache remplir Tes tâches…

Tu n’as besoin d’aucun savoir-faire. Tu dois seulement vouloir, seulement désirer. Seulement te blottir contre Moi et tout M’abandonner, d’un moment à l’autre.

L’amour s’exprime dans l’abandon de soi et de tout. Se réserver quoi que ce soit est une trahison.

L’abandon doit être un processus qui dure – qui se réalise constamment.

Demeure dans un abandon amoureux en dehors du temps et au-delà du temps. Le temps s’écoulera alors dans le cadre de ta vie en Moi.

Un abandon complet, durable, fera qu’en vivant en Moi, tu vivras dans l’éternité, et rien de ce qui existe dans le temps ne perturbera ton union amoureuse avec Moi.


barre mauve

15.I.1988, 8h50

Je t’ai créée et Je t’ai appelée à une grande union intrinsèque avec Moi. Permets-Moi de t’y amener.

– Parfois je crois m’approcher de la limite où il n’y a plus que Toi – Lumière et Amour, où l’on ne peut pas entrer avec son corps.

† Apprends à délaisser ta corporalité. Le corps n’est qu’un moyen que tu as reçu pour traverser le chemin humain de la purification et du choix de l’Amour.

Le choix conscient de l’Amour n’arrive que pendant la vie dans le corps. C’est pour cela que j’ai donné cette vie, en tant qu’occasion offerte comme don d’Amour pour toi. Le corps en lui-même n’a aucune valeur. Traite-le comme un moyen : tout ce qui est corporel, tout le monde matériel. Ne t’en occupe que dans la mesure où cela te permet de te plonger dans l’Amour – toujours plus profondément – sans fin ni pause, jusqu’à ce que tu traverses la limite que Moi seul Je suis.

Aide les autres à Me connaître et à se connaître, à connaître le chemin qui mène à Moi : en commençant par accomplir la Loi et en finissant par se jeter par amour dans Mes bras.

Ne dors pas. Ta vie doit être intensive, en mobilisant entièrement les forces de ton âme.

C’est Moi et uniquement Moi qui serai le repos de ton âme.

Col 4,17b « Veille sur le service que tu as reçu dans le Seigneur afin de bien l’accomplir. »


hostie-elevation

15.I.1988, 23h30

– Ce mur d’aridité auquel je bute est impossible à passer.

Je T’offre mes distractions, mes oublis, ma maladresse, l’aridité de mon cœur. Je n’ai rien d’autre…

† C’est tout ce que Je désire. Offre ce que tu possèdes, ce que tu es. C’est ce que Je veux prendre pour t’attirer, pour te transformer.

Je t’aime, Mon enfant, Je suis là, Je tiens ta main – tu ressens bien Mon toucher, Ma main blessée.

Je suis tellement en toi, si vraiment! Même si Je suis voilé, Je suis là. Tu le ressens avec ton corps, même si J’ai voilé ton cœur avec l’aridité. Demeure dans la peine de l’union consciemment, par la force de ta volonté. Ton effort est nécessaire ainsi que ta détermination, ton appel.

Aime-Moi en toi, adore-Moi, remercie-Moi. Tu cesses d’être toi – c’est Moi qui suis. Même si Je suis caché, Je suis réel – comme dans l’Hostie.


LIVRE

 17.I.1988, 9h30

– Est-ce que j’ai le droit d’écrire ce qui m’arrive, ce que Tu fais et ce que Tu dis? Est-ce que je devrais l’écrire?

† Écris. Ton témoignage doit être complet.

Je suis en toi, Je transforme ton âme, Je transforme ton corps. C’est pourquoi tu aimes comme Moi, tu souffres comme Moi. Tu ressens Mon amour et Ma douleur.

Tu ressens par ton âme et ton corps.

Tu ressens le signe de l’unification – ses effleurements délicats – avant d’être capable de recevoir l’énormité de cette grâce.

– Recevoir pleinement une telle grâce serait dépassé la frontière…

Une vie correctement utilisée, c’est se remplir de Moi jusqu’à la plénitude – jusqu’à la transformation de son existence en une existence parfaite en Moi.

Chaque homme a cette tâche et cette perspective devant soi. Il en a aussi la manière proposée par Moi, la plus efficace, qui est sa vocation. Chaque vocation – dans chaque état.

Le purgatoire existe pour réparer ce qui a été négligé sur le chemin de vie. C’est un don de Ma grâce et de Mon Amour. C’est Ma Miséricorde qui permet de retrouver la plénitude de la joie en Moi à ceux qui le veulent au moment de leur passage de la frontière.

Une vie évangélique – dans Ma grâce et dans Mon Amour – mène directement dans Mes bras.

Ceux qui partagent Ma douleur et Mon Amour dans leur union avec Moi n’ont pas besoin de purgatoire. La transformation s’opère sans cesse en eux, c’est Moi qui offre au Père le sacrifice de leur vie. Je l’offre dans leur âme en tant que Prêtre et Offrande en même temps. Ils sont consacrés par Moi – Ma sainteté est leur sainteté. Leur quotidien, chacune de leur journées, est une Sainte Messe qui dure jusqu’au dernier moment de leur vie sur terre. Nous sommes Un en Dieu le Père.


barre mauve

17.I.1988, 23h25

Il ne faut pas avoir peur de l’Amour, mais il faut s’en remplir à travers l’accomplissement de Ma volonté.

Renonce aux chutes, mêmes à celles qui sont légères comme la poussière, afin qu’elles ne recouvrent pas de gris ton cœur que J’ai créé pur.

Préserve la blancheur de ton cœur par ton Amour, ta fidélité et ton obéissance à Moi.

Ne cède pas aux faiblesses du corps, parce que beaucoup de mal commence par là.


jésus enseigne

18.I.1988, 9h00

– Hier, j’ai désobéi à Ta volonté. Je n’arrive pas à respecter l’emploi du temps et le repos que Tu m’as donnés.

Fais tout ce dont tu es capable. En général, tu commences à faire moins de choses négligemment. Tu désires offrir un grand sacrifice. Comment pourrais-tu le faire si tu n’es pas capable de fournir l’effort nécessaire à offrir les petits sacrifices quotidiens qui découlent de l’obéissance à Ma volonté?

Réfléchis et tires-en les conséquences.

Ton obéissance aveugle est nécessaire à chaque instant, au fur et à mesure. Tu n’as pas besoin de comprendre quoi que ce soit, tu as uniquement besoin de bonne volonté et de fermeté. Sans discipline intérieure, il n’y aura pas de progrès sur ton chemin pour suivre Mon appel.

Cesse de Me faire mal par ta désobéissance. Dans ta vocation, elle compte d’une manière spéciale. Elle est la base et la nourriture de ta vocation.

Tout comme la croissance et le développement d’un enfant exigent de la nourriture, de même ta croissance et ton développement dépendent du fait que tu te nourrisses par des actes quotidiens d’obéissance à Ma volonté.

Les repas sur le chemin d’enfance spirituelle, ce sont les sacrifices constants d’obéissance par lesquels tu exprimes ton amour envers Moi.

Lc 10,41-42a « Jésus lui répondit: Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses, mais une seule est nécessaire. »


jésus parle2

19.I.1988, 8h15

Sois-Moi fidèle dans toutes les situations de la journée. Que ton cœur soit sensible à Mon Amour et affectueux envers Moi. Je désire t’avoir dans Mes bras. Blottis-toi affectueusement contre Moi.

Tt 3,8-9 « Cette parole est certaine, et je veux que tu te montres affirmatif là-dessus, afin que ceux qui ont cru en Dieu s’appliquent à pratiquer de belles œuvres. Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. Mais les folles spéculations, les généalogies, les disputes, les conflits relatifs à la loi, évite-les, car ils sont nuisibles et sans valeur. »

Je te l’ai dit pour que tu ne te laisses pas entraîner par les gens dans de vains bavardages. À chaque rencontre avec quelqu’un, inocule Ma Vérité dans son cœur et dans son esprit.

Moi, Je suis en toi. Adresse-toi à Moi pendant tes conversations pour que Je t’aide à mener la conversation.

barre mauve

19.I.1988, 22h15

– Il me semble que Tu me mènes vers des ténèbres complètes.

Tu dois passer par là. Il n’y a pas d’autre chemin de croissance.

– Mais dans ces ténèbres je ne rencontre que mes propres faiblesses et ma nature pécheresse.

Tu dois persévérer en ayant foi en Ma Miséricorde.

– Si au moins j’arrivais à T’aimer… Mais, Tu le constates, je n’arrive à rien.

† Mais Moi Je t’aime telle que tu es. Justement dans ton impuissance…


marie pentecote

 20.I.1988, 9h30

– La vie monastique doit être vraiment confortable : tout y est prévu, il ne faut que se soumettre au plan.

Marie, guide-moi à travers ces ténèbres de prière et de foi.

Je n’ai  pas de tabernacle, je n’ai pas d’assemblée à rejoindre, je n’ai pas d’emploi du temps ni de tâches à accomplir. Je n’ai rien de stable sur lequel je pourrais m’appuyer. Tout est fluide.

Je vais te répondre, parce que ton ressenti est superficiel.

Le tabernacle est dans ton cœur.

Tu es entourée par l’assemblée des anges avec lesquels tu peux toujours prier.

Je t’ai déjà moi-même indiqué ton emploi du temps, et Je te donne des tâches au fur et à mesure.

Les règles définies de l’extérieur asservissent d’une certaine manière, rendent paresseux, formalisent le rapport à Moi.

Je veux avoir ton cœur vivant, qui choisit Mon Amour par un acte de sa volonté d’un instant à l’autre. Je veux que la force de ton amour soit plus grande que les difficultés quotidiennes, que ton désir soit plus grand que toutes les tentations du libre arbitre.

Je veux t’avoir libre jusqu’au bout, amoureuse jusqu’au bout.

Ta fidélité et la force de ton amour grandiront dans le feu de Mon toucher et dans le froid des ténèbres et de l’abandon, jusqu’à ce qu’ils deviennent la splendeur de Ma gloire.

– Cette nuit, Tu m’as fait comprendre que je devais recopier ces cahiers presque en entier, et Tu m’as dit : Tu dois le faire toi-même. Le titre sera : Témoignage.

– Cela sera accompagné d’une grande douleur et d’une grande peine…

Tu le feras quand même pour Mon Amour.

Je t’ai donné de bonnes conditions pour écrire, Je t’en donnerai d’encore meilleures.

– Quand je le dévoilerai, je devrai disparaître.

† Laisse cela à Ma volonté. Ne pense pas à toi-même. Je te dirigerai tout le temps pour te faciliter le choix du contenu. N’aie pas peur.

2 Tm 4,17 « C’est le Seigneur qui m’a soutenu et fortifié afin que, par mon intermédiaire, le message soit pleinement proclamé et entendu de toutes les nations… »

– Tu exiges beaucoup de moi, mon Sauveur.

† Réjouis-toi – Je t’ai beaucoup aimé. Mon signe de douleur en est le témoignage.

barre mauve


À Suivre-Partie-5

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :