Jeudi le 30 Mai 2019 *Solennité de l’Ascension du Seigneur – La Vénérable Maria d’Agreda nous partagent ses visions de ce Mystère…


ascension-du-seigneur

coeurs rose gifcoeurs rose gifcoeurs rose gif

Le Seigneur les bénit tous avec un air joyeux et plein de majesté,

– il joignit les mains et commença à s’élever de terre à leur vue y laissant empreinte la trace de ses pieds divins,

  • il s’éleva par un mouvement insensible à travers la région de l’air, attirant à lui et les yeux et les cœurs ravis de ses enfants premiers-nés, qui l’accompagnaient de leur amour, en versant de douces larmes et poussant de profonds soupirs (…)

 

Mais le mystère nouveau et secret que le bras du tout-puissant opéra dans cette occasion, fut celui d’amener avec lui sa très sainte Mère, pour lui donner dans le Ciel la possession de la gloire, et

  • de la place qu’il lui avait préparée comme à sa Mère véritable, et qu’elle avait acquise par ses mérites pour la posséder en son temps dans l’éternité.

La toute-puissance divine voulut que dans ce temps la divine Mère fût au ciel, et ne quittât pas néanmoins la compagnie des fidèles sur le mont des oliviers.

 La bienheureuse Reine fut donc élevée avec son très saint fils, et placée à sa droite, comme l’écrivait si longtemps auparavant David, psaume 44, et elle y resta pendant trois jours.

 – Il fut très convenable que ce mystère ne fût pas alors connu des fidèles ni des apôtres,

  • car s’ils avaient vu monter avec Jésus-Christ leur mère et maîtresse, leur affliction aurait été bien plus grande (…)

Le Père éternel avec le Saint-Esprit et tous les esprits bienheureux vinrent sur une nuée au-devant du Fils Unique incarné et de la Vierge Mère, et le Divin Père et le Saint-Esprit, à notre manière d’entendre,

  • les embrassa d’un embrassement pur et ineffable, ce qui causa une nouvelle joie à toute la cour céleste qui chanta :
  • ouvrez, princes, vos portes éternelles, afin que le grand roi de la gloire et la reine des vertus puissent entrer ;
  • déjà sa miséricorde infiniment libérale a donné aux hommes
  • le pouvoir d’acquérir avec justice,
  • le droit qu’ils avaient perdu par le péché, de mériter par l’observance de sa loi,
  • la vie éternelle bienheureuse, comme ses frères et ses cohéritiers.

 

  • Pour augmenter notre joie, il amène avec lui à ses côtés la grande mère de la piété qui lui a donné l’être avec lequel il a vaincu le démon, et
  • comme notre Reine est si pleine de grâce et de beauté, elle remplit de joie quiconque la contemple (…)

Ste-Trinite_Viergebarre rose et vert
Le Père éternel plaça à sa droite le Verbe incarné sur le trône de la divinité.

– La grande Reine restait abaissée dans la profondeur de son néant, à cause de sa grande humilité et sagesse, se trouvant plus rapprochée du trône de la divinité, elle s’humiliait dans sa propre connaissance de pure créature.

Ce fut pour les anges et les hommes un nouveau motif d’admiration et de joie de voir l’admirable humilité de leur Reine.

On entendit aussitôt la voix du Père éternel qui dit:

– Ma fille montez plus haut,

  • son Divin Fils l’appela aussi en disant ma Mère,
  • levez-vous et venez à la place que je dois vous donner.
  • Le Saint-Esprit dit aussi : mon épouse et ma bien-aimée, venez recevoir mes embrassements éternels.

Aussitôt, la cour céleste reçut connaissance du décret de la très sainte Trinité, qui donnait à la divine Mère la droite de son fils, et la sainte Vierge fut placée sur le trône de la très sainte Trinité à la droite de son fils.

Elle connut qu’on laissait à son choix de retourner dans le monde.

– Elle se leva de son trône et se prosterna devant la bienheureuse Trinité ; pour imiter son divin fils,

– Elle se montra prête à travailler pour l’Église et à renoncer à cette joie ineffable.

 Cet acte de charité fut, si agréable au Seigneur, que l’ayant purifiée et illuminée, elle fut élevée à la vision intuitive de la divinité et fut toute remplie de gloire.

Et ainsi comme une abeille industrieuse,

Elle descendit de l’Église triomphante (au Ciel) à la militante (sur terre),

Chargée des fleurs de la pure charité,

– Pour travailler le doux rayon de miel de l’amour de Dieu et du prochain,

– Pour les jeunes enfants de la primitive Église, dont elle fit ensuite des hommes robustes

Qui firent les fondements du grand édifice de l’Église.


La Cité mystique de Dieu, par Marie de Jésus d’Agréda


 

Les commentaires sont fermés.
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 218 autres abonnés

  • ❤️ Eucharistie et Guérison – Père Emiliano Tardif -Cet enseignement est MAGNIFIQUE, si plein d’amour ! Durée 40 Minutes

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :