QU’EST-CE QUI T’AS PRIS MON PETIT ? LA MISÉRICORDE, DIEU T’ATTEND, VIENS COMME TU ES, IL T’AIME, TE PARDONNE…Par le Père Dominique dans la Divine Volonté, Dimanche 15 Septembre 2019..





QU’EST-CE QUI T’AS PRIS MON PETIT ?

LA MISÉRICORDE, DIEU T’ATTEND,

VIENS COMME TU ES, IL T’AIME, TE PARDONNE…

Durée: 29:39

« Tout ce que le Christ a vécu, il fait que nous puissions le vivre en Lui et qu’il le vive en nous. « Par son Incarnation, le Fils de Dieu s’est en quelque sorte uni lui-même à tout homme » (GS 22, § 2).

  •  Nous sommes appelés à ne faire plus qu’un avec lui ; ce qu’il a vécu dans sa chair pour nous et comme notre modèle, il nous y fait communier comme les membres de son Corps :
  • Nous devons continuer et accomplir en nous les états et mystères de Jésus, et le prier souvent qu’il les consomme et accomplisse en nous et en toute son Église (…).
  • Car le Fils de Dieu a dessein de mettre une participation, et de faire comme une extension et continuation de ses mystères en nous et en toute son Église, par les grâces qu’il veut nous communiquer, et par les effets qu’il veut opérer en nous par ces mystères.
  • Et par ce moyen il veut les accomplir en nous »
    CEC 521


https://disciples-amoureux-missionnaires.com/

  LA DIVINE VOLONTE – P. Duten


Pere Dominique Duten



 

Compte rendu…De la retraite du Père James Manjackal Missionnaire de Saint François de Sales (M.S.F.S) Missionnaire de la Miséricorde Du 11 au 14 juillet 2019 // Rédactrice:Gisèle Bomal…Sur le thème : « Ne vous enivrez pas de vin, car il porte à l’inconduite, Soyez plutôt remplis de l’Esprit Saint » (Ep 5, 18) * 1er Partie…





À la « Ferme Perrine » Le Lamentin – Martinique*

jésusgif

A l’initiative de l’Association ‘’ Yeshua ‘’, le père James Manjackal a été de nouveau invité par l’archevêque de la Martinique, Monseigneur David Macaire, « un jeune berger au caractère saint, humble et simple ! » (dit le père James). Bien qu’il fût très occupé par ses activités pastorales en ce début de vacances, il a pris un moment pour saluer le père James.

PHOTO-1 JAMES MANJACKAL

  • William le coordinateur de ‘’ Yeshoua ‘’ nous confie que : ’ Cette retraite a été préparée dans la prière, dans l’unité, en comptant sur la grâce de Dieu et la protection de la Vierge Marie. Toute l’équipe ainsi que leurs partenaires ont permis, chacun dans son rôle à assurer de façon exemplaire.

J’en tire une grande leçon d’unité et de foi.

Cette retraite prêchée par le Père James nous a comblé au-delà de nos attentes, au regard des fruits et témoignages déjà reçus et qui nous parviennent encore. ‘’

Marie-Céline (Secrétaire de l’Association) confirme qu’en effet,

‘’ Une manifestation d’une telle envergure nécessite une organisation minutieuse à tous niveaux. Des concertations régulières faisant le point à chaque étape pour s’assurer du bon déroulement.

Les âmes ont été touchées et bénies au-delà de l’espace de la Ferme Perrine, toute la Martinique a été également bénie.

Nous remercions vivement le Seigneur, le Père James et nos invités qui nous ont fait part de leurs témoignages. ‘’

 

De nombreux témoignages des retraitants expriment en effet leur gratitude pour l’organisation, l’accueil dans la louange offrant une Parole de l’Écriture dès l’entrée… Vraiment on ne peut que rendre grâce à Dieu et Le remercier pour le bon déroulement de cette retraite qui a rassemblé 2 900 personnes. Le service repas assuré par la Ferme Perrine a été aussi remarquable pour autant de personnes.

Le père James aussi ne manquera pas de rendre grâce à Dieu et Lui demander de bénir toutes les souffrances et difficultés rencontrées dans l’organisation de cette retraite.  

Nous tous qui avons participé à ce bel évènement nous ne pouvons que rendre grâce à Dieu et le remercier du fond de notre cœur pour ce rassemblement et tous les fruits qu’il a permis…

 

Le groupe ‘’ Louanges ‘’ nommé ‘’ Les serviteurs fous de Dieu ‘’ qui fut bien sûr très apprécié pour leur talent et aussi pour leur attitude humble et discrète comme les chorales de son pays dirait le père James et qui n’a pas manqué les occasions de leur adresser des sourires pour leur réclamer un chant, dit-il : « bien rythmé comme ici en Martinique ! » Le groupe qui s’est en réalité constitué spécialement pour la retraite rassemble des amis issus de différents groupes de louange.

 

Notons également l’accueil particulièrement chaleureux, plein de reconnaissance et débordant d’amour réservé au père James par les Martiniquais, sachant l’effort que représente un tel déplacement pour lui en raison de ses difficultés physiques…

En retour, il offre à tous :

« Bonjour ! Alléluia ! Comment allez-vous ? (En français !!!)

C’est avec grande joie que nous sommes à nouveau chez vous. La dernière fois, nous avons reçu beaucoup d’amour de votre part et cela nous a encouragé à revenir.

Comme vous le voyez par mon physique, je viens du sud de l’Inde, région du Kerala. Nous sommes chrétiens depuis le 1er siècle grâce à l’évangélisation de saint Thomas. Je viens d’une famille traditionnelle catholique, je suis missionnaire de St François de Sales, Congrégation fondée en 1848 par le père Pierre-Marie Mermier à Annecy en France. Telle est la source de ma relation aux français, mes professeurs du séminaire étaient des français. Quand je prêche une retraite à des français, je suis très heureux, vraiment, je me sens heureux à 100 % !

Il y a ici, une atmosphère qui ressemble à mon pays : même couleur que moi, on transpire de la chaleur, les fruits, la verdure… et je sens que vous m’aimez !

La 1ère raison c’est que nous sommes tous catholiques. Alléluia ! Alléluia !  

Le père James présente son équipe, ses enfants spirituels qui l’accompagnent :

  • « Vincent mon traducteur qui ‘’ parlera le français à ma place ‘’.
  • Maryvonne est française, c’est ma fille spirituelle qui organise mes retraites en France. Elle a été bien sûr en lien avec William pour cette retraite. C’est une femme remplie de l’Esprit Saint.
  • Gaby qui vient du Pérou, elle vit avec sa famille en Allemagne. En l’an 2000 elle a assisté à l’une de mes retraites et elle a été guérie de la sclérose en plaques. En gratitude, elle a donné sa vie au Seigneur et elle m’accompagne partout comme un ange gardien. J’habite chez son fils, le Docteur Richy depuis 7 ans lorsque je suis tombé malade du syndrome ‘’ Guillain Barré ‘’. En raison de mon ministère de ‘’ prédicateur international ‘’, je n’avais personne de ma congrégation ni de ma famille pour s’occuper de moi. Gaby est depuis comme une mère pour moi, elle prend soin de moi, remplie de l’Esprit, elle est de bon conseil, je remercie le Seigneur.
  • Et Gisèle, elle est arrivée depuis quelques jours ; en prière avec beaucoup d’entre vous pour cette retraite… je ne sais pas si elle retournera en France !!! »

Le père James salue également et tout particulièrement, William, Patricia, Marie-Céline et leurs collaborateurs pour toute l’organisation.

« Aujourd’hui ma santé s’est améliorée, je peux me mettre debout. Tout cela grâce à beaucoup d’entre vous qui ont prié pour moi.

Je suis aussi ici pour vous remercier ! »

En effet, il avait été très touché d’apprendre que de nombreux Martiniquais font partie de la chaîne de prière qui a été lancée en France métropolitaine pour lui, l’an dernier.

« Je serai capable de célébrer la Sainte Messe debout, je prêcherai l’homélie depuis l’ambon. Grâce à votre prière, chaque jour ma santé s’améliore et en parallèle, le Seigneur me donne d’autres douleurs : tous mes nerfs ne fonctionnent plus, je ressens des douleurs neuropathiques 24h / 24h ; je ne peux pas expliquer ces douleurs. Les médecins ne l’expliquent pas non plus. Gloire à Dieu ! Alléluia !

Le Seigneur m’a donné des douleurs sur mon cœur, mes mains… autour de mes poignets et chevilles il y a une sorte de psoriasis, comme un bracelet. A mon épaule droite, je porte comme un poids de 5OO kg ; ce sont aussi des dons que me fait le Seigneur pour ma sanctification, pour vous aider et pour toutes les personnes pour lesquelles je prie.

Je ne me plains pas ; c’est un don de Dieu ! Je vous partage tout cela afin que pendant ces 4 jours, vous soyez très sérieux, et que vous vous préoccupiez de votre âme. Concentrez-vous sur votre vie spirituelle. Prenez soin de votre âme.

En général, nous nous occupons beaucoup de notre corps, du monde… mais nous prenons peu de temps pour nous occuper de notre âme. Ce corps dont nous prenons soin après la mort retournera à la terre et sera nourriture pour les vers, seule notre âme vivra. Si nous calculons bien, nous passons environ 80% de notre temps pour notre corps et 10 % pour notre âme.  » A quoi sert à l’homme de gagner le monde s’il perd son âme  » (Mc 8,36). Jésus ne nous dit pas comme le monde que nous sommes de belles personnes si notre âme n’est pas belle.

J’ai 73 ans, je vous appelle mes enfants avec amour, j’aime les français qui m’appellent ‘’mon père’’, ‘’mon père’’ ; cher français vous êtes tous particulièrement mes enfants. Prenons donc ces 4 jours pour notre âme.

 

La prière est la première manière officielle et sérieuse pour entrer dans l’esprit de la retraite ; père James prie ( ) pour nous et avec nous :

Come into my heart Lord Jesus… – Viens dans mon cœur, Seigneur Jésus…

* Seigneur nous sommes désolés du peu de temps que nous passons à Te chercher, maintenant je suis là, je veux Te consacrer ma vie. Mon Jésus ouvre mon cœur, je veux vivre selon Ta volonté. Donne un sens à ma vie, j’ai décidé de passer ces 4 jours pour cela. Merci de m’avoir appelé ici, il y a des milliers de personnes sur notre Ile mais tu m’as appelé moi. Merci pour le père James qui est venu ici, merci pour notre bon évêque qui a donné son autorisation, pour les prêtres qui viennent nous confesser, les sœurs religieuses ici présentes, merci pour cet endroit, pour cette atmosphère, nous T’abandonnons ces 4 jours.

Ouvre les cieux et envoie puissamment Ton Esprit Saint. Nous prions pour toutes les personnes qui n’ont pas pu venir, viens visiter chaque personne de la Martinique, guéris les corps, libère les âmes, que notre Île reste chrétienne catholique, bénis notre gouvernement, bénis tous les officiels, chaque personne dans notre pays ; nous sommes français, bénis tout spécialement la France, Tu sais combien elle était catholique, notre vie chrétienne est aujourd’hui vraiment très pauvre. Que les français retrouvent la foi. Jésus, Tu as ouvert ton cœur pour nous à Paray-le-Monial mais nous T’avons oublié, nous avons désobéi et Tu as envoyé ta Mère à Lourdes pour notre conversion…

Ô Jésus montre-nous Ta grande miséricorde !

Nous Te prions pour les défunts de nos familles, donne-leur la vie éternelle, nous savons qu’ils ne sont pas très loin de nous, ils font partis de L’Église ; l’Église souffrante.

Pendant ces 4 jours, ouvre-leur le ciel, merci Jésus pour nos ancêtres. Alléluia !

Marie, Maman notre bonne Mère, sois avec nous, prie pour nous.

Maintenant, prenons-nous par la main prions pour les voisins à notre gauche puis pour ceux de droite afin que chacun fasse une bonne retraite. Bénissez-les.

Alléluia ! Alléluia !

Prions pour notre Pape qui est très attaqué en ce moment, il y a des divisions…

Notre père…. Je vous salue Marie… Gloire au Père…

*******************

Les prédications du père James nous portent toujours vers le désir d’une vie nouvelle, de sainteté, d’un plus grand amour pour Dieu.

Vincent Maduraud, son fidèle traducteur nous partage ses impressions :

PHOTO-2 JAMES MANJACKAL

‘’ Ces dernières années, le père James nous a entraîné toujours plus profondément dans les mystères de Dieu, particulièrement après sa maladie. Son enseignement simple, mais nous faisant découvrir l’essentiel et nous rappelant :

Combien Dieu est Grand, Saint et Miséricordieux et que son Amour pour nous est inconditionnel et sans limite ! ‘’

 

Le mot ‘’ amour ‘’ est revenu très fréquemment. On pouvait ressentir son désir ardent, je dirais même ‘’ urgent ’’ de nous communiquer son amour de Dieu tellement fort que l’on ressentait pleinement son souhait de nous amener à devenir nous-même porteur de ce même Amour.

Pour cela le père James nous invite à renaître dans l’Esprit Saint, l’Esprit d’Amour à travers son enseignement inépuisable sur l’Esprit Saint en vue de l’effusion.

Il a insisté sur la nécessité absolue de connaître la Parole de Dieu, mais aussi la manière de prier visant à favoriser une foi vivante. Il a également insisté sur l’importance de connaître les conséquences du péché dans notre vie, nous engageant au passage obligatoire vers la repentance par la confession pour notre sanctification en vue de notre Salut… Dans cet objectif et pour nous aider, il nous a révélé certaines de ses visions sur le Cœur Douloureux de Jésus, affligé à cause du péché.

Il nous apporte de nouveaux éclairages sur la puissance de la Sainte Messe mais aussi de la puissance du mal qui nous entoure car dit-il : ‘’ les temps sont mauvais ‘’. Et pourtant, Loin de lui le ‘’ catastrophisme ‘’ ; il nous a rappelé de quel immense privilège nous, les catholiques, sommes bénéficiaires : la Miséricorde du Père, notre Sauveur Jésus qui guérit et libère, l’Esprit Saint qui nous sanctifie, l’intercession puissante de la Vierge Marie qui nous protège, sans compter la Communion des saints…

Son enseignement sur la Vierge Marie nous ramène à une vraie dévotion mariale à sa juste valeur.

Ses convictions les plus fortes sont toujours ponctuées par un ALLÉLUIA de demande suivi d’un second ALLÉLUIA proclamé par l’assemblée en signe de confirmation. L’expression d’une attachante harmonie entre le prédicateur et les fidèles.

 

Vincent nous apporte d’autres réflexions relatives à sa mission de traducteur auprès du père James :

‘’ Les moments de traduction sont toujours des moments de grâces !

Parfois, j’ai l’impression que je pourrais presque faire autre chose tant je sens la présence et l’action de l’Esprit Saint. Cela se vérifie régulièrement lorsque je constate les difficultés que j’ai parfois à comprendre le père James dès qu’il ne prêche plus. Je rends grâce à Dieu de me permettre d’apporter ma petite contribution à sa mission.

J’espère que mes petits moments d’inattention et les erreurs que je fais encore trop souvent ne représentent pas des blocages à son action (1). Ils sont pour moi le signe que je ne lui laisse pas encore toute la place durant ces temps de mission. ‘’

PHOTO-3 JAMES MANJACKAL

(1) Lorsque le père James arrive à un point très fort de l’onction du l’Esprit Saint en lui ; notamment pendant les prières de guérison, de libération, le défilement de la liste des guérisons… on ne peut que rendre grâce à Dieu pour le charisme qui habite Vincent pour arriver presqu’en simultané à traduire… à nous faire vivre cette puissance de l’onction du Saint Esprit. C’est un cadeau inestimable pour les participants !

 

‘’ Lors des retraites, la transformation qui s’opère dans l’assemblée m’a personnellement vraiment marqué. Les visages sont généralement un peu fermés, fatigués le premier jour.

La louange démarre difficilement, une certaine lourdeur ou lassitude est palpable. Cela est tout à fait compréhensible et surtout quand on entend les témoignages… Au fur et à mesure de l’avancée de la retraite, je vois les sourires apparaître, les visages se détendre et les corps se redresser. 

La joie immense qui s’exprime après l’effusion de l’Esprit-Saint est toujours magnifique, les gens dansent et chantent de tout leur cœur, les visages sont rayonnants ! C’est vraiment une expérience de la Résurrection.

C’est une très grande grâce de pouvoir ainsi être témoin de l’action concrète de Dieu dans la vie de mes frères et sœurs. ‘’

 

Vincent est le traducteur du père James depuis 2006 à raison de 2 à 3 retraites par an (et une interruption pendant sa maladie). Il garde précieusement en mémoire deux événements qui l’ont marqué :

‘’ La première retraite en Belgique :

Le prêtre organisateur m’accueille bien fraternellement et me dit : ‘’ je suppose que vous avez l’habitude de traduire le père James. ‘’ Quand je lui ai répondu que c’était la première fois il y a eu un léger temps de silence puis il a dit : ‘’ je suis certain que tout va bien se passer ! ‘’ Il aurait pu s’inquiéter mais il a choisi de faire confiance à Dieu.

 

La deuxième retraite à l’île Maurice en 2006 :

Pendant la prière pour les guérisons physiques, le père annonçait des guérisons de pathologies importantes telles que des cancers… Puis il dit quelque chose que je n’ai pas bien saisi sur le moment, ‘’ un homme dont il cite le prénom est guéri de saignements de nez. ‘’ ça me semblait une bien petite chose au milieu de ces maladies graves qu’il énonçait. Mais j’ai fait confiance à l’Esprit-Saint et j’ai traduit ‘’ un homme nommé X est guéri de saignements de nez ‘’. J’étais un peu perturbé, je craignais d’avoir mal compris et ainsi peut être d’avoir risqué de ‘’ bloquer ‘’ l’action de Dieu. Lors des témoignages à la fin de la retraite un homme a témoigné de cette guérison.

Je ne sais si j’ai traduit correctement mais Dieu m’a fait comprendre que ce qui est le plus important pour moi c’est de lui faire confiance.

 

C’est véritablement une grande grâce de pouvoir participer à la diffusion d’un tel enseignement et une grâce tout aussi grande que d’être témoin de ses effets sur les enfants bien-aimés de Dieu. Et comme si cela ne suffisait pas encore, je suis très touché par la gentillesse, les mots bienveillants et les sourires de mes frères et sœurs.

Deo Gratias !

 

Que Vincent et tous ceux qui m’apportent leur aide par leur témoignage, la relecture, les corrections, leurs prières… soient ici remerciés avec les bénédictions du Seigneur ! Je remercie aussi le père James qui m’accorde toute sa confiance dans la publication de mes comptes rendus de ses retraites. Gloire à Dieu !

En annexe le développement de ses enseignements…

L’Association Yeshua propose l’enregistrement de la retraite sur clé USB

– contact : 06 96 06 50 82

Les livres du père Manjackal peuvent être commandés auprès de Maryvonne : fontainedeauvive@laposte.net

PHOTO-4 JAMES MANJACKAL

Je tiens toujours à disposition les Rosaires et Chemin de Croix selon les enseignements du père Manjackalgiselenddl@gmail.comtel : 06 37 52 89 20

Le père James encourage de prier ce Chemin de Croix pour les prêtres, il a reçu des témoignages de prêtres qui l’ont médité avec émotions et grâces – n’hésitez à l’offrir à vos prêtres, à former des petits groupes pour prier pour vos prêtres.



Gisèle Bomal

Août 2019

PDF DE CETTE RETRAITE 1er partie Compte Rendu Retraite père James Manjackal en Martinique 2019 :


 

Fête de Notre-Dame des Sept Douleurs –15 Septembre * Il nous faut méditer toutes les souffrances de Marie pour trouver la force de vivre celles qui nous arrivent aujourd’hui, parce que nous ne sommes pas épargnés : « Ton cœur sera transpercé comme par une épée. » • Par le Père Gilbert Adam





« Or, près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas,

et Marie Madeleine. »

christ-croix-lourdes

Après avoir fêté la Croix Glorieuse de Jésus, nous vivons la « fête » de Marie, la femme des douleurs. Marie, la mère de Jésus, ne dit pas un mot !

  • C’est toute sa vie donnée qui est là, dans le silence du Magnificat de l’Immaculée. C’est avec force que s’exprime tout ce qu’elle a dit dans l’Évangile, « faites tout ce qu’il vous dira. »
  • Nous entendons la souffrance de cette mère qui assiste au supplice et à l’agonie de son fils. Marie est démunie, sans prise sur ce qui se passe.

 

  • Elle est bouleversée au plus profond d’elle-même, au point de ne plus pouvoir exprimer le moindre mot, même à l’égard de celui qui est l’unique de sa pensée. Marie, à la Croix, vivra ce que nous-mêmes connaissons, lorsqu’en totale incapacité de changer quoi que ce soit à la situation de l’aimé souffrant, nous ne pouvons qu’un « être là » immobile. Ce vécu de Marie est Évangile, Parole inespérée qui lui est adressée de la part de Jésus pour lequel elle est en souffrance.

05d3e0127b73f8cbb1856cdcab5b98fb

  •  Si Jésus nous sauve par sa Passion, Marie participe au salut de l’humanité avec Jésus, par sa Compassion. Jésus dans sa Passion, ouvre pour chacun de nous un chemin de salut.
  •  Par son immense amour, il a vaincu la mort, il est venu à bout de la haine, il a pris sur lui toute maladie.

Marie, Notre-Dame des sept douleurs, participe aux souffrances de Jésus pour le salut du monde. Jésus, dans son amour, a fait don de sa mère au disciple, à l’Église et à l’humanité.

« Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Jésus, s’adressant à sa mère et au disciple qu’il aimait, leur fait un Don si merveilleux, en lui, il leur donne d’aimer. Cette Parole si forte brise l’inacceptable qui serait de ne plus pouvoir aimer.

  •  Marie, atteinte dans sa chair par la souffrance, malgré les prétentions de la mort, sera aimée, elle pourra aimer. Nous connaissons ce sentiment, lorsque l’histoire s’arrête et que tout devient solitude, la vie pourra-t-elle être de nouveau habitée ?
  • La maternité de Marie envers l’humanité avait déjà été annoncée, elle est maintenant clairement précisée et établie. Marie, la Mère du Christ, se trouve dans le rayonnement du mystère pascal de Jésus.
  •  Le Concile n’hésite pas à appeler Marie « Mère du Christ et Mère des hommes. » Marie, dans ses douleurs, manifeste le mystère du Salut en Jésus Christ, l’enfantement de l’Église ! La femme donne la vie à nouveau, par la maternité de son cœur virginal : « Vois : ton fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. »

Il nous faut méditer toutes les souffrances de Marie pour trouver la force de vivre celles qui nous arrivent aujourd’hui, parce que nous ne sommes pas épargnés : « Ton cœur sera transpercé comme par une épée. »

« Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. » A la croix est vécu le salut pour Marie, elle nous aide à vivre nos souffrances unies aux douleurs de Jésus. C’est l’enfantement d’un monde nouveau

MARIE MÈRE DES DOULEURS

  • Toutes les douleurs de l’humanité sont contenues dans la Passion de Jésus, elles sont aussi portées par les douleurs de la femme qui enfante avec Lui un monde nouveau. La Croix glorieuse est avant tout un mystère de vie ! C’est aussi le mystère de la Mère des douleurs. Jean, « reçoit parmi ses biens personnels » la Mère de Jésus et l’introduit dans tout l’espace de sa vie :

« Il l’accueillit chez lui. » Il entre dans le rayonnement de l’amour maternel avec lequel Marie prend soin de son Fils. Au pied de la Croix s’exerce la maternité de Marie, selon l’Esprit.

  • La naissance d’un monde nouveau est ouverte par le Nouvel Adam et par la nouvelle Ève. Les douleurs du Christ contiennent les douleurs de la mère. Une brèche est ouverte dans nos enfers, ce que nous avons à vivre de difficile, peut devenir source de vie, enfantement d’un monde nouveau.
  • La présence de Marie dans l’Église est l’accueil du don que Jésus fait sur la croix. Marie accomplit l’ultime volonté de Jésus, dans la cohérence du oui de l’Annonciation.
  •  Maintenant elle dit oui à la parole de Jésus « voici ton fils, » et elle accomplit la tâche maternelle de veiller sur les disciples avec la grâce nécessaire.

Nous demandons la grâce d’accueillir Marie comme Jean l’a accueillie.


Homélies du Père Gilbert Adam
http://www.pere-gilbert-adam.org/Notre-Dame-des-Douleurs.html

 

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 246 autres abonnés

  • ❤️ « Les Chérubins » par la chorale Gaudete…La Douceur du Ciel sans interférence..

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    septembre 2019
    L M M J V S D
    « Août   Oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :