CARDINAL SARAH – IL FAUT REPENSER LA MANIÈRE DE RECEVOIR LA COMMUNION…†





CARDINAL ROBERT SARAH

Le cardinal préfet du Culte Divin, Robert Sarah, vient de signer la préface d’un livre qui vient de sortir en (septembre 2019 ?) en italien et qui dévoile les manigances et les subterfuges qui ont été mis en œuvre pour que la communion dans la main soit autorisée.

Et il adresse cette mise en garde :

  •  « Pourquoi nous obstiner à communier debout et dans la main ?

C’est une question importante sur laquelle l’Église d’aujourd’hui doit se pencher pour repenser complètement la manière de distribuer la Sainte Communion ».

  •  Comment ?
  • A commencer par l’Ange de Fatima jusqu’à Mère Teresa en passant par Jean-Paul II qui tous la recevaient dans la bouche et à genoux.

-Les bons docteurs et le magistère de l’Église ont trouvé dans le mot
« transsubstantiation »  un bastion inexpugnable contre les hérésies et en même temps le terme le plus adapté pour décrire l’amour on ne peut plus réel qui est présent dans les saintes espèces, indépendamment des dispositions de l’homme et de sa pensée.

  •  Le principe d’immanence, c’est-à-dire l’erreur philosophique selon laquelle ce n’est plus la pensée qui doit s’adapter au réel mais que c’est le réel qui doit être encadré par la pensée, a cherché à infecter même la doctrine Eucharistique :

  • La présence réelle objective (c’est-à-dire l’Amour sans condition) est donc relativisée en fonction de celui qui comprend le signe (transfinalisation) ou de celui qui en est nourri (transsignification).

COMMUNION BOUCHE lastspr

  •  Recevoir la communion dans la main entraîne nécessairement une grande dispersion de fragments.
    -Au contraire, l’attention aux plus petites miettes, le soin apporté à la purification des vases sacrés, le fait de ne pas toucher l’hostie avec les mains moites deviennent des professions de foi dans la Présence Réelle de Jésus qui est là, même dans les plus petites parties des espèces consacrées :
  •  Si Jésus est la substance du pain Eucharistique, cela ne fait aucune différence si le morceau d’hostie est petit ou grand :
    -La substance est la même, c’est Lui ! †

Au contraire le manque d’attention aux fragments fait perdre de vue le dogme et peu à peu la pensée qui prévaut c’est :

  •  « Si même le curé ne fait pas attention aux fragments, s’il administre la Communion de façon à ce que les fragments puissent être dispersés, alors ça veut dire que Jésus n’est pas vraiment en eux, ou alors qu’il n’y est que jusqu’à un certain point ».

Je voudrais à ce sujet prendre l’exemple de deux grands saints de notre temps :

  • Saint Jean-Paul II et
  • Sainte Mère Teresa de Calcutta.
  • La vie entière de Karol Wojtyla a été marquée par un profond respect pour la Sainte Eucharistie.

PAPE JEAN-PAUL II COMMUNION -giovannipaoloii-comiunione-ginocchio-900x600-c-medium

  •  Il suffit de se rappeler des dernières années de son ministère pétrinien : un homme marqué dans son corps par la maladie qui l’a progressivement conduit de façon irréversible vers une dégradation physique presque totale.
  • Mais malgré qu’il soit épuisé et sans force, Jean-Paul II ne se permettait jamais de s’asseoir face au Saint-Sacrement exposé.

Qui ne se souvient avec émotion et affection de ces images du Pape Jean-Paul II, écrasé par la maladie, au bout du rouleau mais toujours à genoux devant le Saint-Sacrement pendant le parcours de la procession du Corpus Domini de Saint-Jean-de-Latran à la Basilique de Sainte Marie Majeure ?

  •  Même très malade, le Pape s’est toujours imposé de s’agenouiller devant le Saint-Sacrement.
  • Il était incapable de s’agenouiller et de se lever seul.
  • Il avait besoin d’aide pour plier les genoux et pour se relever.
  • Jusqu’à ses derniers jours, il a ainsi voulu donner un grand témoignage de révérence envers le Saint-Sacrement.

Pourquoi sommes-nous aussi orgueilleux et insensibles aux signes de Dieu,

  •  que lui-même nous offre pour notre croissance spirituelle et notre relation intime avec Lui ?
  •  Pourquoi ne pas nous agenouiller pour recevoir la Sainte Communion sur l’exemple des saints ?
  •  Est-ce vraiment tellement humiliant de se prostré et de rester à genoux devant le Seigneur Jésus-Christ ?

Et pourtant, « ayant la condition de Dieu, […] il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix. » (Ph 2, 6-8).

MÈRE TÉRESA COMMUNION download-medium_0_1_2

  • Mère Teresa elle-même s’abstenait de toucher le Corps transsubstantié du Christ, elle l’adorait plutôt et le contemplait en silence, restant longuement à genoux prostrée devant Jésus Eucharistie.
  • En outre, elle recevait la Sainte Communion en bouche, comme un petit enfant qui se laissait humblement nourrir par son Dieu.
  •  La Sainte était très peinée quand elle voyait des chrétiens recevoir la Sainte Communion dans leurs mains.

-Pourquoi nous obstiner à communier debout et dans la main ?

Pourquoi cette attitude de manque de soumission aux signes de Dieu ? Qu’aucun prêtre n’ose prétendre imposer sa propre autorité sur cette question en refusant ou en maltraitant ceux qui désirent recevoir la Communion à genoux ou sur la langue :

  •  approchons-nous comme des enfants et recevons humblement à genoux et sur la langue le Corps du Christ
  • Les saints nous montrent l’exemple.
  • Ils sont les modèles à imiter que Dieu nous offre !

 

Extrait du livre : FEDERICO BORTOLI -LA COMMUNION DANS LA MAIN -ITALIEN 51EdVvaVokL

« La distribuzione della comunione sulla mano. Profili storici, giuridici et pastorali » publié chez Cantagalli et préfacé par le Préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements, le Cardinal Robert Sarah.


https://www.amazon.fr/distribuzione-della-comunione-sulla-mano-ebook/dp/B07B2XTCRZ

https://www.facebook.com/aurore.cadoppi.1/posts/769743196816549

 

Témoignage de Pierre, sur l’Importance de la Présence du Prêtre auprès des Agonisants…





AGONISANT

 

Bonjour 

Je voulais transmettre ce témoignage qui nous est arrivé lors de l’accompagnement de fin de vie de ma soeur Thérèse 

Ma soeur Thérèse avait une grande foi et malgré la maladie elle a toujours gardé cette foi. 

Lorsque sa santé c’est terriblement dégradé j’avais demandé à un prêtre de venir la voir le lundi 19 Août à l’hôpital pour la réconforter dans sa maladie 

Son visage se déformait à cause de la douleur de cette maladie qui c’était propagée de partout  Le jeudi 22 Août son état de santé c’est à nouveau dégradé avec perte de connaissance et son visage était marquée de douleur avec des plis au niveau du menton et du front ainsi que ses joues qui se creusait de douleur 

Le vendredi 23 Août Thérèse qui ne parlait plus et qui était dans le coma a eu une réaction qui nous a surpris et nous avons cru que c’était la fin.

Nous avions tellement eu peur que nous en avions sonné pour que les infirmières viennent rapidement et quel ne fut pas la surprise de voir que ce fut le prêtre qui ouvrit la porte de sa chambre et que Thérèse se rendormie tranquillement 

Les infirmières arrivant ne trouvaient rien d’anormal 

Le prêtre se mit à prier en notre présence et il nous demanda de se joindre à lui dans la prière pour que Thérèse puisse être en paix et en sérénité.

Je vous assure qu’à la fin de la prière et lorsque le prêtre sortie de la chambre le visage de Thérèse se transforma en paix et ces plis et marque sur son visage disparaissait au fil de l’eau et nous en étions tellement surpris.

Le lendemain son visage était  dans une paix totale et indescriptible même les infirmières nous disaient que Thérèse avait la paix et la sérénité en elle 

C’est là que j’ai compris l’importance du prêtre lors de l’accompagnement des agonisants 

C’est pourquoi je voulais impérativement mettre ce témoignage pour que les gens comprennent pourquoi nous devons être accompagnés par un prêtre pour ces moments de la vie et la grande mission que les prêtres ont pour le monde.

Thérèse s’est éteinte  le dimanche 25 Août à 5h du matin à l’heure du rosaire dans une paix et sérénité totale.

FLEUR elan-romantique-bouquet-de-lys-blanc-et-roses-rouges

Je témoignerais du mieux que possible pour que les personnes comprennent comme moi cette merveilleuse grâce de voir un visage de souffrance retrouvé la paix.

Dernièrement le médecin traitant de ma soeur m’a indiqué qu’elle avait un  cancer généralisé depuis 3 ans et qu’il se demandait encore aujourd’hui comment elle avait pu résister à faire son ménage et s’occuper de mon père qui ne pouvait rien faire et de mon frère handicapé à 80%.

Je lui ai dit qu’elle avait tenue par le mystère de la foi car elle faisait son chapelet chaque jour même lorsqu’elle souffrait de ses chimio.

Merci encore 
Bien amicalement 
En UDP 
Pierre Fernandes 


  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 219 autres abonnés

  • ❤️ Eucharistie et Guérison – Père Emiliano Tardif -Cet enseignement est MAGNIFIQUE, si plein d’amour ! Durée 40 Minutes

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    octobre 2019
    L M M J V S D
    « Sep   Nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :