(Jour-8) *Extrait LE MANUSCRIT DU PURGATOIRE…Il y a un troisième endroit, qui est le Purgatoire de désir. Il n’y a pas de feu. Là sont les âmes qui n’ont pas assez désiré le Ciel, qui n’ont pas assez aimé le bon Dieu..




purgatoire

(Retraite. SEPTEMBRE.1879)Nous voyons saint Michel, comme on voit les Anges ; il n’a pas de corps. Il vient en Purgatoire chercher toutes les âmes qui sont purifiées, car c’est lui qui les conduit au Ciel. Oui, c’est vrai, il est parmi les Séraphins, comme l’a dit Monseigneur.

C’est le premier Ange du Ciel. Nos Anges gardiens viennent aussi nous voir, mais saint Michel est bien plus beau qu’eux !

Pour la Sainte Vierge, nous la voyons avec son corps. Elle vient au Purgatoire à ses fêtes et elle s’en retourne au Ciel avec beaucoup d’âmes. Pendant qu’elle est avec nous, nous ne souffrons pas ;

Saint Michel l’accompagne, mais, quand il est seul, nous souffrons comme à l’ordinaire.


Quand je vous ai parlé du grand et du deuxième Purgatoire, c’était pour vous faire comprendre. J’ai voulu dire par là qu’il y a différents degrés dans le Purgatoire. Ainsi, j’appelle grand Purgatoire l’endroit où sont les âmes les plus coupables, où je suis restée deux ans sans pouvoir donner aucun signe de mes tourments, puis l’année où vous m’avez entendue me plaindre ; vous savez que j’y étais encore quand j’ai commencé à vous parler.

Dans le deuxième Purgatoire, qui est toujours le Purgatoire, mais pourtant différent du premier, on souffre beaucoup aussi, mais moins que dans le premier Purgatoire ; enfin il y a un troisième endroit, qui est le Purgatoire de désir. Il n’y a pas de feu. Là sont les âmes qui n’ont pas assez désiré le Ciel, qui n’ont pas assez aimé le bon Dieu. J’y suis en ce moment ; et dans ces trois Purgatoires,

  • il y a encore bien des degrés. Au fur et à mesure qu’une âme se purifie, elle ne souffre plus les mêmes tourments. Tout est proportionné aux fautes qu’elle a à expier.

Allez-vous vous secouer maintenant et vous donner tout de bon au bon Dieu ? Depuis le temps que je vous tourmente pour cela.

La Retraite a été bonne, elle portera ses fruits ; le diable n’a pas été content.

Le bon Dieu aime bien le Père qui vous a fait la Retraite.

Dites au bon Père que je le remercie pour le Mémento qu’il vous a promis de faire pour moi à la sainte Messe. De mon côté, je ne serai pas ingrate ; je prierai le bon Dieu de lui accorder les grâces dont il a besoin.

Vous avez bien fait de lui dire, ce soir, tout ce que je vous ai dit. C’est saint Michel qui vous l’a envoyé ; la Communauté en a profité, mais ce qui est certain, c’est que c’est surtout pour vous qu’il est venu ici.

  • Saint Michel, que vous aimez et qui vous protège depuis longtemps, a voulu que ce soit un de ses Missionnaires qui sache tout ce que je vous ai dit. Le bon Dieu a des desseins là-dedans. Vous les connaîtrez plus tard. Vous pourrez aussi plus tard lui donner des nouvelles plus précises sur saint Michel.

Vous me demandez si le Père P. est agréable au bon Dieu. Voici ce que vous lui direz : qu’il continue à agir comme il l’a fait jusqu’ici ; il est agréable au bon Dieu et ce que le bon Dieu aime le plus en lui, c’est sa grande pureté d’intention et son esprit intérieur, sa bonté pour les âmes.

  •  Dites-lui qu’il continue à s’unir de plus en plus au Cœur de Jésus. Plus son union sera intime, plus ses actions et sa vie entière seront méritoires pour le Ciel et profitables aux âmes. Je n’attends pas de lui une perfection ordinaire. Qu’il recommande dans les Missions et Retraites l’offrande des actions de la journée, car, dans le monde et même dans les Communautés, on n’y pense pas toujours assez ; et
  • il arrive ainsi que beaucoup d’actions, bonnes en elles-mêmes, n’auront pas la récompense au dernier jour, parce qu’elles n’ont pas été offertes au bon Dieu avant de les accomplir.
  • Qu’il ne perde jamais courage, s’il voit que ses efforts ne réussissent pas au gré de ses désirs ; qu’il pense que le bon Dieu est heureux et satisfait de ses travaux,
  • quand il n’aurait mis dans les cœurs que pour un quart d’heure seulement un peu d’amour !…



Ce que je vous ai dit là, le bon Dieu me l’a fait connaître, parce qu’il ne vous a pas mal reçue quand vous lui avez parlé l’autre jour. Faites ce qu’il vous a dit. Écrivez-lui tout ce que vous savez par moi. N’oubliez rien et profitez de tous les conseils qu’il vous donnera à ce sujet. C’est le bon Dieu, je vous l’ai déjà dit, qui l’a envoyé. Il a de grands desseins en agissant ainsi à votre égard. Soyez bien fidèle à toutes les grâces que le bon Jésus vous fait. Si, plus tard, comme je l’espère, le bon Dieu me fait connaître autre chose pour votre Père, je vous le dirai. Remerciez-le encore pour ses prières et dites-lui que je ne serai pas ingrate. Je prierai pour lui comme pour vous à présent.

Pensez que le bon Dieu veut que vous deveniez une Sainte. Vous pourrez dire que ce n’est pas tout d’un coup, car, depuis combien de temps votre Jésus ne vous poursuit-il pas et moi aussi ! Pourtant, il est temps, et il faut cette fois vous y mettre tout de bon ; vous l’avez vu particulièrement pendant cette Retraite.

  •  Ne mettez point d’obstacle à la grâce ; laissez-vous conduire par le bon Dieu comme il l’entend. Mais surtout ne résistez à aucune de ses inspirations. Mettez la nature et le moi de côté ; puis débarrassée de ce fardeau, marchez toujours sans jamais vous lasser. Priez bien pour moi, afin que je sois bientôt à l’objet de mes si longs et si grands désirs !
  • Je vous serai encore plus utile au Ciel qu’ici. Vous avez eu une bonne pensée, le jour de la clôture de la Retraite, de m’inviter à adorer Jésus présent dans votre cœur pendant votre action de grâces. Si vous l’eussiez fait jusqu’ici, j’en aurais eu plus de soulagement. Faites-le à présent et aussi avant toutes vos prières ; puis, offrez un peu de votre travail pour moi. J’ai une si  grande envie de voir le bon Dieu.

Oui, les petits cahiers plaisent beaucoup au bon Dieu. C’est le moyen le plus court d’arriver à une grande perfection et à une union intime avec Jésus.



J’attends, il y a longtemps, un peu plus d’amour dans tout ce que vous faites. Plus une âme aime Jésus, plus ses prières et ses actions sont méritoires devant lui. Il n’y aura que l’amour seul de récompensé au Ciel. Tout ce qui sera fait dans une autre intention sera nul et, par conséquent, perdu. Aimez donc une bonne fois Jésus, comme il l’entend. J’en éprouverais un grand soulagement.

 

Le bon Dieu est-il un peu plus content de moi ces jours-ci ? – R… Oui, il est content de vous parce que vous cherchez davantage à lui faire plaisir.

Avez-vous remarqué sa bonté ? Avez-vous vu son attention pour vous ? Ne vous a-t-il pas fait plaisir aussi, ces jours ? Eh bien, voilà comme il agira toujours envers vous. Plus vous ferez pour lui, plus il fera pour vous. Je suis si heureuse de voir que vous voulez réellement aimer le bon Dieu et travailler à votre perfection que, s’il fallait rester un peu plus longtemps en Purgatoire, je le ferais volontiers, si je savais que, par cette souffrance, j’obtiendrais que vous arrivassiez à l’état où le bon Dieu veut vous voir pour accomplir ses desseins.

Image associée

Ne regardez jamais en arrière pour examiner trop votre conduite. Remettez-la tout entière entre les mains du bon Dieu et marchez toujours de l’avant.

Votre vie doit se résumer en deux mots : sacrifice, amour ! Sacrifice du matin au soir, mais aussi, en même temps, amour !

 

Si vous saviez ce qu’est le bon Dieu ! Il n’y a pas de sacrifice que vous ne voulussiez faire, de souffrance que vous ne voulussiez endurer pour le voir une minute seulement et alors vous vous trouveriez bien satisfaite, bien consolée, quand même vous ne devriez plus le voir jamais ! Que sera-ce donc pour toute une éternité !

Pour vous, il n’y a pas de milieu. Certaines âmes s’y sauveront ; mais vous, ou vous serez une grande Sainte, ou une grande pécheresse ; choisissez.

Vous souvenez-vous qu’un jour, pendant une de vos premières Retraites, il y a longtemps, vous fûtes très touchée de ce passage : il y a des âmes pour lesquelles il n’y a pas de milieu ? Ou elles seront des anges ou des démons. Appliquez-vous-la. Vous avez bien reconnu depuis que c’était pour vous !

 

À Suivre….



 

Les commentaires sont fermés.
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 246 autres abonnés

  • ❤️ « Les Chérubins » par la chorale Gaudete…La Douceur du Ciel sans interférence..

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    novembre 2019
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :