(Jour-20) Extrait LE MANUSCRIT DU PURGATOIRE… ‘JAMAIS’… il ne faut revenir sur le passé envers personne.




le-manuscrit-du-purgatoire.net

NOVEMBRE 1880. – Quand vous avez à reprendre une personne qui a manqué légèrement ou même gravement, faites-le avec beaucoup de douceur, fermement quelquefois, quand la faute l’exige, mais en peu de mots et que ce ne soit jamais par passion, car la réprimande faite ainsi nuit à l’âme de celle qui la fait et de celle qui la reçoit.

-Évitez surtout en reprenant une enfant, par exemple, de lui reprocher ses fautes passées. C’est une chose assez commune et qui déplaît au bon Dieu.

Les personnes qui agissent ainsi commettent une faute.

Qui leur a dit que ce qu’elles reprochent n’est pas pardonné ? Pourquoi y revenir ? Le bon Dieu ne leur a pas donné cet exemple. On doit s’humilier sans cesse de ses fautes propres et les repasser sans cesse devant Notre-Seigneur, dans l’amertume de son cœur, mais jamais il ne faut revenir sur le passé envers personne.

Une âme chrétienne et, à plus forte raison, une âme religieuse, si elle veut plaire à Notre-Seigneur, agira envers son prochain, comme elle désire que Jésus agisse envers elle. Retenez bien cela et à l’occasion mettez-le en pratique, fidèlement.

Ne vous laissez jamais absorber ni par vos devoirs, ni par les choses et les soucis de la vie, au point que votre âme y perde cette liberté qui l’empêcherait de s’unir à chaque instant à Jésus, et de pouvoir connaître et remplir toujours sa sainte volonté. Si vous avez de la peine, acceptez-la avec résignation parce qu’elle est permise par Jésus qui, du mal qu’il laisse faire, sait tirer le plus grand bien.

  •  Allez tout simplement aux pieds du tabernacle et là, confiez à votre Jésus ce qui vous pèse sur le cœur, ce qui vous semble quelquefois bien lourd à porter : son Cœur allégera tout. Si, au contraire, vous avez de la joie, cette joie surtout que l’on goûte par rares intervalles au service du bon Dieu, recevez-la avec humilité et reconnaissance, et pensez que la terre n’est pas le séjour du repos, mais un lieu d’exil, de travail et de souffrances de toutes sortes !

tabernacle

Voyez tout passer tranquillement autour de vous. Que rien ne vous arrête. Votre seul contentement, votre seul repos ne doit se trouver qu’en Jésus ; que pour lui seul vous agissiez, que son amour vous donne du courage ; jamais vous ne pourrez trop faire pour un Dieu si aimable !

Plus vous vous dégagerez de tout ce qui vous entoure, plus Jésus vous comblera de ses grâces de choix, de ses caresses divines.

Vous éprouverez souvent une grande indifférence pour les choses qui, autrefois, vous auraient trouvée sensible ; c’est encore une miséricorde de Celui qui vous aime et qui désire vous voir dans ce dégagement qu’il attend des âmes qu’il veut à lui seul.

Jésus permet que ces âmes privilégiées éprouvent une espèce d’ennui pour tout ce qui n’est pas lui.

  • Il leur fait trouver pénible ce qui ne le touche pas directement, parce qu’il veut par-là les amener à vider leur cœur de tout l’humain qui s’y trouve afin qu’il le comble de ses grâces et qu’il y fasse déborder son amour.

NOVEMBRE. – Vous pourriez les jours de communion où il y a une première Messe ne déjeuner qu’un peu avant huit heures. Il ne vous faut pas plus de trois minutes.

Je vous dis cela parce que le bon Dieu voudrait que vous prolongeassiez votre action de grâces le plus longtemps possible. En agissant de la sorte, vous auriez un quart d’heure de plus. Le premier quart d’heure sera pour vous comme d’ordinaire. Que de choses vous avez à dire à Jésus, n’est-ce pas ? Le second quart d’heure sera pour lui.

Vous pourriez encore continuer même pendant les Petites Heures et une grande partie de la sainte Messe. Demandez cette permission à Mère Supérieure. Voyez que de grâces ! Par une faveur particulière de Jésus, les saintes Espèces restent longtemps en vous après la sainte communion ; profitez donc avec reconnaissance de ces heureux instants où, cœur à cœur avec Celui que les Cieux ne peuvent contenir, vous pouvez tout obtenir.

Quel amour d’un Dieu pour sa pauvre créature de s’abaisser jusqu’à s’entretenir avec elle, comme un ami avec son ami !

  • C’est alors qu’il faut adorer, remercier, demander et réparer surtout pour toutes les injures que Jésus reçoit par le monde dans ces malheureux temps !
  •  Il est si offensé le bon Jésus ! Oh ! Aimez-le bien !
  • Vous savez qu’il vous aime : vous en avez des preuves !

À Suivre…


 

Les commentaires sont fermés.
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 245 autres abonnés

  • ❤️ « Les Chérubins » par la chorale Gaudete…La Douceur du Ciel sans interférence..

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    novembre 2019
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :