Article de Mark Mallett, Traduit par le « Blog » Pierre et les Loups*CECI N’EST PAS UN TEST * « Nous sommes à la veille d’une pandémie mondiale » ? Je vous suggère fortement de lire cet article..!!




Résultat de recherche d'images pour "PANDÉMIE MONDIALE"

« Nous sommes à la veille d’une pandémie mondiale » ?

« Une invasion de criquets pèlerins menace de plonger la Corne de l’Afrique dans la famine, ainsi que le Pakistan, [l’Inde et l’Iran] » ?

« L’économie mondiale est au bord de l’effondrement » ?

« La chute des populations d’insectes menace la nature d’effondrement » ?

« L’ombre d’une nouvelle guerre terrible plane au-dessus de nos nations » ?

« Des partis socialistes [et communistes, ainsi que de l’extrême droite radicale] enregistrent une forte progression dans des pays autrefois démocratiques » ?

(Lire aussi ici et ici)

« Des lois totalitaires continuent de

piétiner les libertés d’expression et de religion » ?

« L’Église, ébranlée par le scandale et envahie par l’hérésie,

est au bord du schisme » ?



LIRE L’ARTICLE COMPLET ICI  https://www.pierre-et-les-loups.net/ceci-n-est-pas-un-test-628.html


 

Retraites De Notre Bon Père James Manjackal…Aux Îles Seychelles-Janvier 2020…Janvier 2020 – Photos-Vidéo & Compte-Rendu de Gisèle Bomal.




Retraites du Père James Manjackal ..

Aux Îles Seychelles-Janvier 2020.

DURÉE : 6:01



Compte-Rendu de Gisèle Bomal

f5ae648b

Le père James Manjackal a donné plusieurs retraites aux Iles Seychelles évangélisant toute une nation en 17 jours ! Il a été invité par le Président de la République M. Danny FAURE et Monseigneur Denis WIEHE, Évêque du diocèse. La rencontre diffusé sur la chaine de télévision peut être visionnée par ce lien : Fr. James dans le bulletin principal des nouvelles de SBC. Seychelles TV – Rencontre avec le président seychellois Danny Faure. 31.12.2019

 

IL est arrivé le 29 décembre accompagné de son Assistante, Gaby et de son médecin le Dr Richie (fils de Gaby). Ils ont été reçus au Palais présidentiel ; ils ont eu des échanges très chaleureux et amicaux. Dès le lendemain le père James a commencé son programme d’évangélisation. »

Le Dr Richie m’a fait parvenir quelques éléments d’informations fort intéressants : (en italique) 

« Les Seychelles, composées de 115 îles dont trois seulement sont peuplées, Mahe, Praslin et La Digue, connues pour les touristes sous le nom de « Paradis sur terre », sont une République indépendante de l’océan Indien occidental, avec une population de 95843 habitants. 76 % de la population sont catholiques et le reste appartient à l’église anglicane, à l’hindouisme et à l’islam.

Le père James fut très heureux de commencer son ministère d’évangélisation dès le 1er jour de l’année : veillée le 31 décembre suivie de la Sainte Messe à minuit à l’église Saint François d’Assise à Baie Lazare. Il a ensuite prêché, célébré la Sainte Messe et prié dans différentes paroisses et Communautés religieuses ainsi que sur la plus belle Île du Praslin où il a prêché, célébré la Sainte Messe et prié pour les participants. Il a souhaité également de passer une journée avec des prisonniers, Ce fut le 2 janvier.

De nombreux témoignages de guérisons miraculeuses physiques et intérieures, de libération, de conversions ont été exprimées. « Sa prédication au clergé ainsi qu’aux fidèles Seychellois a apporté un authentique renouveau spirituel en ravivant leur foi en Jésus, en l’Église et dans les Sacrements. »

Selon d’autres témoignages qui me sont parvenus des participants, le peuple Seychellois a été très enthousiaste et très réceptif à ce renouvellement dans leur foi. Lors des adieux du père James, beaucoup pleuraient. Il pleuvait parce que, d’après les Seychellois, l’Île était triste du départ du père James… Ils espèrent vivement qu’il reviendra.

Lors de sa dernière messe le 15 janvier à la paroisse St François d’Assise, l’église était bondée de personnes qui avaient assisté aux différentes retraites. 

« Mgr Deny a raccompagné le père James à l’aéroport lors de son départ. Il l’a remercié tout spécialement de tout ce qu’il a apporté aux fidèles de son diocèse, lui exprimant son appréciation sur ses bonnes œuvres. IL l’informe également que la plupart des catholiques et plusieurs personnes appartenant à d’autres religions qui ont participé à ses retraites et ont été guéris, libérés et bénis de manière extraordinaire. 

« En tant que médecin, j’ai été à nouveau étonné de constater l’enthousiasme et le feu qui habitent le père James Manjackal pour l’évangélisation et son dévouement sans limite alors qu’il est âgé de 74 ans, malade avec des douleurs constantes. Quasiment chaque jour il était sur pied de 9 h à 21 h pour prêcher, chanter, prier ou offrir la Sainte Messe. Comme toujours, pendant les pauses, sans repos ni repas, il allait à la rencontre des gens et répondait aux besoins de chacun.

A noter qu’il est toujours en fauteuil roulant même s’’il marche parfois avec des cannes. Il est malade du cœur et des reins en plus de sa faiblesse neuropathique suivie du syndrome de Guillain Barret (GBS). Je pense que son enthousiasme pour sauver les âmes est aujourd’hui bien plus grand qu’avant qu’il ne tombe malade il y a sept ans !

Il y a eu de nombreuses guérisons physiques miraculeuses telles que les aveugles voient, les boiteux marchent, la guérison des cancéreux…

Le père James refuse toute publicité par rapport aux « miracles ou aux merveilleux » ; son seul but est de prêcher le Royaume de Dieu et d’amener autant d’âmes que possible à Jésus, le seul Sauveur.

Il le sait et il affirme que c’est Jésus seul qui guérit les gens lorsqu’ils se repentent de leurs péchés et reviennent à Lui. Il ne s’attribue aucun mérite pour les signes et les merveilles qui ont lieu dans ses retraites, mais il donne toute la gloire à Jésus.

L’ayant accompagné dans ses différents déplacements dans l’île et donné quelques conférences, j’ai été directement témoin de la puissance du Saint-Esprit dans le ministère du père James. Il attire des milliers de personnes dans tous les pays européens et ailleurs. Il porte les blessures du Christ dans son corps qui saignent les vendredis et lors des grandes fêtes de Jésus dans l’Église.

Le père James est un mystique qui se déplace en fauteuil roulant pour prêcher l’Évangile ; c’est en effet un phénomène rare dans l’Église catholique. Outre les retraites, il reçoit quotidiennement des personnes pour des conseils et des prières dans sa résidence et il répond à toutes les lettres et à tous les courriels qui lui parviennent. Bien que seuls deux doigts de chaque main soient valides avec des mouvements appropriés, il écrit lui-même des centaines de lettres et impose les mains à des milliers de personnes pour les remplir d l’Esprit Saint lors des retraites. Le père James est véritablement un grand cadeau pour l’Église, en particulier l’Église d’Europe où les gens s’éloignent de la foi chrétienne. »

Dr. Richie

On peut visionner toute sa tournée d’évangélisation sur son Site Internet :

http://www.jmanjackal.net/eng/engnw2019.htm


image-13-gisele-bomal Janvier 2020, Gisèle Bomal



 

L’enfant Jésus en moi et en l’autre…Le Père Jean-Louis Barré nous offre en audio le Père Raymond Halter…Une Prière de Guérison de l’enfant en nous…Brève Prière à l’Enfant Jésus, Rois d’Amour 💕




L’enfant Jésus en moi et en l’autre 💕

DURÉE: 10:30



 Jean-Louis Barré



 

LA PROPHÉTIE DE SAINTE ANNA-CATHERINE EMMERICH SUR LE TEMPS DES DEUX PAPES ET DEUX ÉGLISES. PARLE-T-ELLE D’AUJOURD’HUI?




anne catherine emmerich

«Je vis aussi la relation entre les deux papes … Je vis combien seraient néfastes les conséquences de cette fausse Église. Je l’ai vu augmenter en taille; des hérétiques de toutes sortes venaient dans la ville [de Rome]. Le clergé local devenait tiède, et je vis une grande obscurité». (13 mai 1820).

«Je vois le Saint-Père dans une grande angoisse. Il habite dans un bâtiment autre que celui d’avant et il n’y admet qu’un nombre limité d’amis proches de lui. Je crains que le Saint-Père ne souffrira beaucoup d’autres épreuves avant de mourir. Je vois que la fausse église des ténèbres fait des progrès, et je vois l’énorme influence qu’elle a sur les gens». (10 Août 1820)

«Puis je vis que tout ce qui regardait le protestantisme prenait peu à peu le dessus et que la religion catholique était précipitée dans une complète décadence. La plupart des prêtres étaient attirés par les doctrines séduisantes mais fausses de jeunes enseignants, et tous contribuaient à l’œuvre de destruction. En ces jours, la foi tombera très bas, et ne sera conservée que dans quelques endroits, de rares maisons et de rares familles que Dieu a protégées contre les catastrophes et les guerres». (1820)

«Je vis que beaucoup de pasteurs s’étaient laissé impliquer dans des idées qui étaient dangereuses pour l’Église. Ils construisaient une église grande, étrange, et extravagante … Tous devaient y être admis, pour être réunis et avoir des droits égaux: les évangéliques, les catholiques et les sectes de toutes dénominations, une vraie communion des profanes, il y aurait un seul berger et un seul troupeau . Il devait aussi y avoir un pape, mais qui ne possède rien … Donc, telle devait être la nouvelle église … Mais Dieu avait d’autres projets» (22 Avril 1823)

«J’eus à nouveau une vision dans laquelle l’église de Saint Pierre était arrachée de ses fondations, suivant un plan mis au point par la secte secrète, juste au moment où elle était endommagée par les tempêtes. Mais je vis aussi le secours qui arrivait dans le temps de plus grande affliction. Je vis à nouveau la Sainte Vierge se poser sur l’église et étendre sur elle son manteau».

Pour les textes des visions de la Bienheureuse Emmerich rapportées ici, voir «Non è Francesco» (ndt: pour ceux qui auraient le livre, c’est à la page 227, et non 214 comme Antonio Socci l’indique par erreur)



Commentaire [d’Antonio Socci]: 
Je pense – et j’ai aussi écrit dans mon livre – que les prophéties doivent être maniées avec beaucoup de précaution et de prudence. Et que, par leur nature symbolique et de mise en garde, elles ne peuvent pas être superposées mécaniquement aux événements historiques.
Toutefois, par rapport à l’été dernier (quand j’ai écrit «Non è Francesco»), 
je dois admettre que les événements qui se sont succédé, malheureusement, ont tendance à ressembler de plus en plus aux visions prophétiques de la Bienheureuse Emmerich. 
Je continue à conseiller la prudence, mais les questions sont certainement chaque jour plus inquiétantes … 
Il y a quelques années le père Livio Fanzaga remarquait que la béatification de AC Emmerich en 2004 « a la saveur d’une intervention providentielle, comme si le ciel voulait attirer l’attention sur ses visions prophétiques pendant cette phase de l’histoire du salut dans lequel ils sont réalisés ».
J’observe, je réfléchis et je médite …. (en priant !!!)



CATHERINE EMMERICH: LA CRISE ET

LE TRIOMPHE DE L’ÉGLISE

*************

24 mars 2013

La Bienheureuse Anna Katherinne Emmerick reçut de la Divine Providence le don de voir l’avenir de l’Église et de l’humanité, résumé en à peu près sept périodes; toutefois, il n’est pas facile de faire une chronologie claire des prophéties, fidèlement transcrites par Brentano, le «pèlerin» qui rendait visite presque tous les jours à la Bienheureuse. Voici certaines de ces visions qui semblent être réalisées en ces temps.
Lisons-les avec un minimum de sens critique et de discernement.

 

Satan libéré de ses chaînes pendant à peu près un siècle

*******


«Dans le centre de l’enfer, j’ai vu un abîme sombre et d’aspect horrible et dedans avait été jeté Lucifer, après avoir été solidement attaché à des chaînes … Dieu lui-même avait décrété cela; et on m’a également dit, si je me souviens bien, qu’il serait libéré pour une période de cinquante ou soixante ans avant l’an du Christ 2000. On m’a également donné les dates de nombreux autres événements dont je ne parviens pas à me souvenir; mais un certain nombre de démons seront libérés bien avant Lucifer, de manière à tenter les hommes et à servir comme instruments de la vengeance divine»

Les ennemis: La Prusse et Moscou

************


«J’ai aussi vu différentes régions de la terre. Mon Guide (Jésus) nomma l’Europe et indiqua une petite région sablonneuse. Il dit ceci: «Voici la Prusse, l’ennemi». Puis il m’indiqua un autre endroit vers le nord, et il a dit: «Ceci est Moskva, la terre de Moscou, qui fait venir différents démons»

La grande apostasie dans l’Église.

Le Pape âgé

***********


«Parmi les choses les plus étranges que j’ai vues, il y avait une grande procession d’évêques. Leurs pensées et leurs expressions me furent révélées à travers des images qui sortaient de leurs bouches. Leurs erreurs doctrinales étaient émises en des déformations extrêmes …

J’ai vu presque tous les évêques du monde, mais seul un petit nombre étais parfaitement audibles. J’ai vu le Saint-Père, craignant Dieu et dans une prière constante. Son aspect laissait beaucoup à désirer, en raison de sa faiblesse et de sa vieillesse et de ses grandes souffrances. Sa tête se balançait de droite à gauche et retombait sur sa poitrine comme s’il était sur le point de s’endormir.

Après j’ai vu que tout ce qui concerne le protestantisme se relevait, tandis que la religion catholique tombait en décadence complète. La plupart des prêtres étaient séduits par la brillante mais fausse connaissance de jeunes enseignants, et tous coopéraient à l’œuvre de destruction. En ces jours, la foi tomberait très bas, et ne serait préservée que dans quelques endroits, dans quelques villages aux humbles maisons, et dans de rares familles, que Dieu aurait protégées contre les catastrophes et les guerres».

Le pape doit fuir de Rome.

L’Église exilée.

***********


«Au point dont nous approchions, cependant, le feu consumait tout, et je vis tous les édifices noircis. Nous avons traversé un certain nombre de luxueux salons et j’ai enfin trouvé le pape. Il était assis dans l’obscurité et dormait dans un énorme fauteuil. Il était très malade et faible; en fait, il ne pouvait plus marcher.

Les ecclésiastiques du cercle intime regardaient, d’un air faux et sans ferveur religieuse; ils ne me plaisaient pas. Je parlai au pape des évêques qui devaient être nommés. Je lui demandai aussi de ne pas quitter Rome; s’il le faisait, viendrait le chaos. Il pensait que le mal était inévitable et qu’il devait s’en aller, afin de garder un certain nombre de choses avec lui. Il était très enclin à quitter Rome, et les autres le harcelaient avec insistance de le faire».

La fausse Église contre la vraie Église

***************


«Je vis une forte opposition entre deux papes … et je vis combien funestes seraient les conséquences de cette fausse Église … Elle devenait de plus en plus grande; des hérétiques de toutes sortes arrivaient à la ville de Rome; les clercs s’enrichissaient, il y avait une grande obscurité … je vis que l’Église de Pierre était minée par le plan d’une secte». 


«L’Église est en grand danger. Nous devons prier pour que le Pape ne parte pas loin de Rome, d’innombrables maux viendront s’il le fait … Quand le royaume de l’Antéchrist sera proche, apparaîtra une fausse religion qui ira contre l’unité de Dieu et de son Eglise. Cela entraînera le plus grand schisme jamais vu dans le monde».
«J’eus une autre vision de la grande tribulation. Les clercs demandaient une autorisation qu’on ne pouvait pas leur donner. Je vis plusieurs prêtres âgés, en particulier un qui pleurait et se lamentait amèrement; quelques rares jeunes se lamentaient également.

 

Mais d’autres, en particulier les hérétiques, accueillirent promptement la requête. C’était comme si les gens étaient divisés en deux avis …
Je vis qu’un certain nombre de pasteurs acceptaient des idées dangereuses pour l’Eglise. Ils construisaient une grande Église, étrange et extravagante. N’importe qui était accepté, afin de s’y joindre et d’avoir les mêmes droits: les évangélistes, les catholiques, les sectes de toutes croyances. Ce devait être la nouvelle église … mais Dieu avait d’autres projets …

Je vis une autre fois cette église énorme et étrange qui était construite là, à Rome. Il n’y avait rien de sacré en elle. Je vis cela, mais aussi un autre mouvement dirigé par des ecclésiastiques, auquel collaboraient des anges, des saints et d’autres chrétiens.

Mais là, dans la grande Église étrange, tout le travail était fait mécaniquement selon des règles établies et formulées. Tout était fait selon la raison humaine … Je vis toutes sortes de gens, de choses, de doctrines et d’opinions.

Il y avait un certain orgueil, de la présomption et de la violence, et ils semblaient réussir en tout. Je ne vis aucun ange, ni même un saint, aider dans ce travail. Mais dans les profondeurs de la terre, je vis un peuple sauvage armé de lances, et un personnage qui riait et disait: « Édifiez-la aussi solide que vous le pouvez, que nous la détruisons ». 


Je revis une autre fois l’église nouvelle et désordonnée qu’ils essayaient de construire ... En elle, il n’y aurait rien de saint. Il y avait des gens qui amassaient le pain dans une crypte sous l’église; mais ils ne loueraient ni ne recevraient le Corps de Notre Seigneur, ce serait seulement du pain. Ceux qui étaient dans l’erreur sans le vouloir, et ceux qui pieusement et ardemment attendaient le Corps du Christ, seraient réconfortés, mais pas par l’Hostie. Alors mon guide (Jésus) dit: «Ceci est une Babel». Je vis des choses déplorables: Je vis des gens qui jouaient, buvaient et bavardaient dans l’église; et même qui flirtaient avec des femmes. Toutes sortes d’abominations étaient commises là. Les prêtres permettaient tout et célébraient la messe avec beaucoup d’irrévérence. Seuls quelques-uns restaient pieux … Tout cela me causa beaucoup d’angoisse.

L’Église est en grave danger, je dois demander et supplier ceux qui viennent chez moi de prier pour le salut de l’Église, les prier afin qu’ils récitent le Pater Noster. Nous devons prier pour que le Pape ne quitte pas Rome; il y a beaucoup de dangers et on doit invoquer le Seigneur qu’il maintienne la présence de l’Esprit Saint dans l’âme de notre Pape.

La nuit dernière, dans une vision du Pape, j’ai vu Saint François porter l’Église, je l’ai vue également portée sur les épaules d’un petit homme qui avait des traits juifs sur son visage. C’était comme si un grave danger menaçait. Marie est apparue sur le côté nord de l’église avec son manteau protecteur ouvert (…) « .

Les catholiques dévots et

les prêtres sont opprimés


********


«Puis je vis une apparition de la Mère de Dieu, disant que la tribulation serait énorme. Elle dit que les gens (de l’époque) devaient prier avec ferveur, les bras ouverts, et réciter trois Nos Pères. Que c’était la façon dont son Fils a prié pour ces gens sur la Croix. Ils doivent se lever à minuit et prier de cette manière, et doivent continuer à aller à l’Église. Surtout, ils doivent prier pour que cette Église de l’obscurité s’éloigne de Rome.

 

Tous ces gens étaient bons et pieux, et pourtant ils ne savaient pas où trouver orientation et aide … Il n’y avait pas de traîtres ou d’ennemis parmi eux, mais avec tout cela ils avaient peur les uns des autres. Je vis d’autres martyrs, pas maintenant, mais dans le futur … Je vis la secte secrète miner sans relâche la grande Église. Près d’eux, je vis une énorme bête qui émergeait de la mer. Partout dans le monde, de bonnes et pieuses gens, surtout les prêtres, étaient persécutés, opprimés et emprisonnés. Toutes les communautés catholiques étaient opprimées, persécutées, emprisonnées et privées de liberté. Je vis beaucoup d’églises fermées, une grande misère et la guerre, et l’effusion de sang. Une foule sauvage et ignorante manifestait violemment. Mais cela ne durerait pas longtemps … « 

L’intercession de Notre-Dame.

Le Roi Henri. Les victorieux.

**************



«J’eus une vision du Saint empereur Henri. Je le vis de nuit, à genoux au pied de l’autel principal dans une immense belle église … et je vis la Très Sainte Vierge, qui venait seule. Il laissa sur l’autel un manteau rouge, recouvert de lin blanc. Il plaça un livre incrusté de pierres précieuses et alluma les bougies et la lampe perpétuelle.

Puis vint le Sauveur, revêtu des parements sacerdotaux.

 

Il portait le calice couvert. Deux anges le servaient et deux autres le suivaient. Les burettes étaient là. Le vin était rouge comme le sang, et il y avait aussi un peu d’eau. La messe fut brève. Les paroles de saint Jean nous furent lues à la fin. Lorsque la messe fût terminée, la Sainte Vierge s’approcha de Henri, étendit sa main droite vers lui, comme un signe de reconnaissance de sa pureté. Puis elle l’exhorta à ne pas faiblir. Puis je vis un ange qui le toucha au tendon du fémur, comme Jacob. Henri était très affligé; et depuis ce jour, il marcha en boitant …

Des temps très mauvais viendront quand des non-catholiques conduiront de nombreuses personnes sur le chemin du mal. Il y aura beaucoup de confusion. Je vis une bataille. Les ennemis étaient supérieurs en nombre, mais la petite armée de fidèles vainquait des rangs entiers de soldats ennemis. Pendant la bataille, la Vierge Bénie restait debout sur une colline, portant une armure. Ce fut une guerre terrible. En fin de compte, seuls quelques justes ont survécu, mais la victoire fut pour eux»

L’Église sera victorieuse, renforcée et

plus glorieuse que jamais.


************


«Je vis un nouveau pape qui sera très rigoureux. Il s’aliénera les évêques froids et tièdes. Ce n’est pas un Romain, mais c’est un Italien. Il vient d’un endroit qui n’est pas loin de Rome, et je crois qu’il vient d’une famille pieuse et de sang royal. Mais pendant quelque temps, il y aura encore beaucoup de luttes et d’agitation.
Je voudrais que ce fût là le temps où régnera le pape vêtu de rouge. Je vois les apôtres, pas ceux du passé, mais les apôtres des derniers temps et il me semble que le pape est parmi eux.
J’étais tellement angoissée qu’en pleurait, j’implorais miséricorde à Jésus. Il dit, entre autres choses, que le transfert de l’Église d’un endroit à un autre semblerait un signe de sa défaite complète, mais qu’elle se relèverait à nouveau. Que, même s’il restait un seul catholique, il conquerrait tout, car elle (l’Église) n’est fondée ni sur le conseil, ni sur l’intelligence humaine.

Quand l’Église sera détruite dans la plus grande partie de la secte secrète et quand seuls le sanctuaire et l’autel seront restés debout, les démolisseurs entreront dans l’Église avec la Bête. Après je trouvai une femme d’apparence noble, qui marchait lentement, ce qui me fit penser qu’elle était enceinte. En la voyant, les ennemis furent en proie à la terreur et la Bête ne parvint pas à faire un seul pas en avant. Elle allongea le cou, comme si elle allait la dévorer, mais la femme se prosterna devant l’autel, touchant le pavé de son front.

 

La Bête s’enfuit en volant vers la mer à nouveau, et les ennemis furent abandonnés dans un grand désordre. Très loin, une grande légion s’approchait, avec à sa tête un homme sur un cheval blanc. Tous les ennemis furent persécutés. Immédiatement, l’Église fut reconstruite et elle fut plus magnifique qu’elle ne l’avait jamais été».

* * *

Référence: Le Visioni della Beata Caterina Emmerick sui Papi e la Chiesa”, (Ed. Cantagalli, 1995)



 

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 505 autres abonnés

  • ❤️Tous avec Marie contre le Coronavirus !

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    février 2020
    L M M J V S D
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    242526272829  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :