Le Père Dominique Duten,et son homélie du 3 Décembre 2020, La Divine Volonté veut régner dans l’âme comme si elle en était le maître de la maison.


 Mt 7, 21.24-27

Durée : 20:08

La Divine Volonté veut régner dans l’âme

comme si elle en était le maître de maison.

Luisa:

Ce matin, mon doux Jésus s’est rendu visible. Il était dans un tel état de souffrance que ma pauvre âme se sentit consumée de compassion. Tous ses membres étaient disloqués ; ses blessures étaient si profondes et douloureuses qu’il gémissait et se contorsionnait. Il se plaça près de moi comme s’il voulait me faire participer à ses souffrances. À simplement le regarder, j’ai senti que sa douleur se reflétait en moi . Toute bonté, il me dit :

« Ma fille, je n’en peux plus. Touche mes plaies endolories pour les adoucir, couvre-les de tes baisers d’amour afin que ton amour puisse amoindrir mes convulsions. Cet état si pénible est l’image véritable de ce que ressent ma Volonté au milieu des créatures. Ma Volonté est présente en elles, mais elle est comme divisée, parce que les créatures font leur propre volonté et non la mienne. Ma Volonté est comme disloquée et blessée par les créatures. Par conséquent, unis ta volonté à la mienne et soulage cette dislocation. »

Je le serrai sur moi et embrassai les plaies de ses mains. Oh ! comme ses mains étaient abîmées par tant de travaux des créatures, même saints, n’ayant pas leur origine dans la Volonté de Dieu. Pour amoindrir ses souffrances, je serrai ses mains dans les miennes. Jésus me laissa faire ce que je voulais ; il voulait vraiment que je fasse cela. Ainsi, j’ai continué avec ses autres blessures, à tel point qu’il resta avec moi presque toute la matinée. Avant de me laisser, il me dit : « Ma fille, tu m’as soulagé, je sens mes os replacés ; mais sais-tu qui peut me soulager et replacer mes os disloqués ?

Celui qui laisse ma Volonté régner en lui. Quand l’âme met de côté sa volonté, ne lui permettant aucun acte de vie, ma Volonté y règne, y commande et y gouverne en maître. Elle se sent chez elle, comme je me sens dans ma céleste Patrie. Me sentant dans ma maison, j’agis comme étant le maître : je dispose de tout à ma guise, j’y mets ce que je veux. Cela me procure le plus grand honneur et la plus grande gloire qu’une créature puisse me donner.

« Par contre, si l’âme fait sa propre volonté, c’est elle qui agit en maître, qui dispose de tout ; ma Volonté y est comme une pauvre étrangère négligée et parfois méprisée. Je voudrais y mettre mes choses, mais je ne le peux pas parce que la volonté humaine ne veut pas me laisser de place ; même dans les choses saintes, elle tient à tenir le haut du pavé. Comme je me sens inconfortable dans l’âme qui fait sa propre volonté !

« C’est comme pour un père qui va rendre visite à un de ses enfants éloignés, ou comme un ami qui va visiter un autre ami. Il frappe et, bien que la porte lui soit ouverte, il est reçu froidement. On le laisse attendre à l’entrée ; on ne lui prépare aucun repas ; aucun lit ne lui est offert pour se reposer. On lui refuse de partager ses joies et ses peines. Quel affront ! Quelle peine pour ce père ou cet ami ! S’il a apporté des trésors à donner, il ne laisse rien et s’en retourne le cœur brisé.

« Ça pourrait aussi être le contraire. Dès que la personne arrive, on se met en fête, on prépare le meilleur des repas, le plus doux des lits, et on fait du visiteur le seigneur de toute la maison et de soi- même. N’est-ce pas là l’honneur, l’amour, le respect et la soumission les plus grands qui puissent être offerts à un père ou à un ami ? Et combien de belles et bonnes choses le visiteur ne laissera-t-il pas à celui qui le reçoit de cette façon, pour le remercier de sa si grande générosité ?

Il en va ainsi pour ma Volonté. Elle vient du Ciel pour résider dans les âmes, mais au lieu de me laisser être le maître, on me traite comme un étranger et un démuni. Mais ma Volonté ne s’en va pas ; bien qu’on me traite comme un étranger, je reste là, dans l’attente, afin de donner aux âmes mes biens, mes grâces et ma sainteté. »

Vol 17, 8 février 1925


Bienvenue sur le site Disciples Amoureux Missionnaires

LA DIVINE VOLONTE – P. Duten


Retraite spirituelle en ligne Avec le Père James Manjackal – Du 11 au 13 Décembre 2020…Thème : « Aujourd’hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur » Lc 2,11


PERE JAMES SEPT 2019-13

Retraite spirituelle en ligne prêchée par le Père James MANJACKAL Organisée par l’Association Catholique Fontaine d’Eau Vive du 11 au 13 Décembre 2020
 
 Thème : « Aujourd’hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur » Lc 2,11

Cette retraite sera diffusée en direct à partir du 11 Décembre à 16 h sur le canal You Tube de l’Association Catholique Fontaine d’Eau Vive.



Les informations pour participer à cette retraite

sont sur le Site du Père James Manjackal

http://www.jmanjackal.net/fra/frdecember2020.htm

http://www.jmanjackal.net/fra/fra.htm



Messages de Notre-Dame-(Trevignano Romano) à Gisella Cardia le 1er Décembre 2020 / Le cri des douleurs de l’enfantement..mon Fils naîtra au milieu de la tribulation et de la peste spirituelle.



Madonna_Trevignano_Tu_Sei_Pietro_Viaggi1600x1200_11-560x460

Mes enfants, merci d’être ici en prière.

Écoute, ma fille: en ce mois, le monde entendra le cri des douleurs de la naissance (l’enfantement): mon Fils naîtra au milieu de la tribulation et de la peste spirituelle.

 (1) Mes enfants, soyez d’une seule voix avec le ciel; priez, priez, priez les enfants pour la paix afin qu’elle règne. Les prières de tous ceux qui ont la foi anticiperont la venue de Jésus-Christ.

(2) La terre sera fortement secouée, les eaux envahiront les terres; priez pour l’Italie.

(3) Mes enfants, l’humanité a accepté passivement la volonté de l’élite mondiale sans s’en rendre compte; la force du diable opprime de plus en plus cette humanité. Enfants, ne vous endormez pas, mais criez le nom du Seigneur, invoquez-le, aimez-le et soyez-lui fidèles.

Beaucoup d’entre vous ne comprennent pas ce qui se passe, mais en lisant et en vivant les messages avec votre cœur, vous comprendrez. Depuis Fatima et La Salette jusqu’à aujourd’hui, je donne des avertissements, mais l’indifférence vous a distrait et vous a rendu aveugle.

Nous voici à la fin des temps: ils sont devant vos yeux, alors ne soyez pas surpris, mais réagissez.

Soyez une seule chorale en récitant le Saint Rosaire. Priez pour la Chine, pour l’Amérique.

Maintenant, je vous bénis au nom de la Sainte Trinité.


https://www.countdowntothekingdom.com/fr/Gisella-le-cri-des-douleurs-de-naissance/#footnote_0_5926


Messages de Notre-Dame de Zaro (Ischia-Italie) à Simona & Angela le 26 Novembre 2020* Si vous n’êtes pas prêt vous ne pourrez pas surmonter les épreuves…Veuillez ouvrir vos coeurs, laissez Jésus entrer dans votre vie.


Simona –

Veuillez ouvrir vos coeurs

Laissez Jésus entrer dans votre vie.

MARIE EN BLANC COURONNE ET ROSAIRE



Angela-

Si vous n’êtes pas prêt ..

vous ne pourrez pas surmonter les épreuves.

MARIE ISCHIA ZARO VERT ROSE

Cet après-midi, maman est apparue dans une robe rose et était enveloppée dans un grand manteau bleu-vert. Le même manteau couvrait également sa tête. Mère avait les mains jointes en prière; dans ses mains était un long chapelet saint blanc, comme s’il était fait de lumière, qui descendait presque à ses pieds. Ses pieds étaient nus et posés sur le monde.

C’était comme si la moitié du monde était assombrie par un horrible nuage noir. Mère glissa lentement une partie de son manteau pour couvrir le monde. Après avoir été recouverte, c’était comme si cette partie avait gagné en lumière: en fait, le manteau à cet endroit brillait d’une grande lumière.

Que Jésus-Christ soit loué…

Chers enfants, aujourd’hui je viens à vous en tant que Médiatrice des grâces afin de vous donner toutes les grâces dont vous avez besoin.

Mes enfants, vous devrez surmonter de nombreuses épreuves; les difficultés et les souffrances qui vous attendent seront nombreuses, mais veuillez les accepter comme un cadeau. Enfants, le chemin de croix ne doit pas vous effrayer; s’il vous plaît, n’ayez pas peur, marchez-le sans crainte, marchez-le avec moi, tendez les mains vers moi et je ne le laisserai pas vous peser.

Enfants, priez pour ce monde qui est de plus en plus saisi par les forces du mal. Priez pour mon Église bien-aimée, priez pour les familles, de plus en plus attaquées et séparées de Dieu.

S’il vous plaît les enfants, mettez Dieu en premier dans votre vie; ne vous tournez pas seulement vers lui en cas de besoin, mais faites toujours ainsi.

Enfants, ne vous laissez pas prendre au dépourvu: des moments difficiles vous attendent et si vous n’êtes pas prêts, vous ne pourrez pas surmonter les épreuves.

Fortifiez-vous avec les saints sacrements, adorez mon Fils Jésus dans le Saint Sacrement de l’Autel, agenouillez-vous devant lui et placez tout dans son très Sacré-Cœur.

Puis j’ai prié avec Mère, et après avoir prié je lui ai confié toute personne qui s’était recommandée à mes prières. Enfin, elle a béni tout le monde.

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.


https://www.countdowntothekingdom.com/fr/


Docteur Christian Perronne : À propos des Vaccins…Très Important à Lire..!


Qui est Christian Perronne : Christian Perronne est un médecin et professeur des universités-praticien hospitalier français, spécialisé dans le domaine des pathologies tropicales et des maladies infectieuses émergentes, et ancien président de la commission spécialisée Maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique.


CHRISTIAN PERRONNE MÉDECIN PROF

Chers amis,

La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille.

Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie.

En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure chaque jour les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens.

Je prends le risque d’être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de « rassuriste », termes désignant ceux qui critiquent ou challengent la pensée unique. Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n’ayant jamais changé depuis le début de l’épidémie.

Je considère donc qu’il est de ma responsabilité de m’exprimer à nouveau ce jour sur l’ensemble du volet médical de la Covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l’élément central et quasiment unique de la politique de santé de l’État.

Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l’épidémie, pire que la première.

Le Ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le Président du Conseil scientifique de l’Élysée, le Pr Jean François Delfraissy, le Directeur Général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l’Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés.

Même le Président de la République, lors d’une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit pas moins de 400.000 morts, renchérissant sur les 200.000 morts estimés peu de temps auparavant par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur. Ces chiffres irréalistes n’avaient qu’un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués.

Pourtant l’usage généralisé des masques en population générale n’a aucun intérêt démontré scientifiquement pour enrayer l’épidémie de SARS-CoV-2. L’utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact.

Or l’épidémie régresse et n’a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait depuis des semaines le profil d’un rebond épidémique saisonnier qui s’observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée.

Cela témoigne de l’adaptation du virus à l’homme et est aussi le reflet de l’immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement. Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence.

Les autorités ne pourront pas dire que c’est grâce au confinement car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place. La régression de l’épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l’instauration du couvre-feu.

Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d’un diabète sévère, d’hypertension artérielle grave, de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes. Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées.

Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine dont l’efficacité et l’innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocement.

Chloroquine

Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter. Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible.

Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05% ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices.

 

Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l’évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu’aucun résultat de l’efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n’a été publié à ce jour. Nous n’avons eu le droit qu’à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en bourse.

Le pire est que les premiers « vaccins » qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique.

On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d’éléments du virus par nos propres cellules. On ne connait absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme.

Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ? Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l’ADN.

Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l’ADN vers l’ARN, mais l’inverse est possible dans certaines circonstances, d’autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes » intégrés dans l’ADN de nos chromosomes. Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs (contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l’envers, de l’ARN vers l’ADN. Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l’ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s’intégrer dans nos chromosomes. Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement.

Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants. Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde, pour des cobayes.

Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le maïs transgéniques des OGM (organismes génétiquement modifiés).

Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie. C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Un comble.

Je suis d’autant plus horrifié que j’ai toujours été en faveur des vaccins et que j’ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale.

Aujourd’hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant.

Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe.

La science, l’éthique médicale et par-dessus tout le bon sens doivent reprendre le dessus.

Christian PERRONNE


Christian Perronne : à propos des vaccins…


  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 7 068 autres abonnés

  • ❤️

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    décembre 2020
    L M M J V S D
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :