PRIEZ..PRIEZ…JE VOUS LE DEMANDE ! Extrait d’un Message reçu par La Fille du Oui à Jésus-Si nous n’obéissons pas à Notre Mère du Ciel…Que de souffrances nous aurons à vivre !


marie-fatima_vierge

Vous souvenez-vous ce que Maman Marie a dit à Fatima?

fleur rose

 

Elle a dit de prier, faire des sacrifices,

– Elle a dit aussi d’aimer.

Elle a dit : «Que mon Cœur soit aimé.»

Elle a demandé qu’on consacre le monde entier à son Cœur Immaculé

– afin que le communisme ne répande pas ses erreurs dans le monde entier.

Partout, partout, l’esprit communiste est,

– même dans nos propres demeures.

Nous sommes tous séparés les uns des autres. Ah oui, nous

vivons tous en commun, nous partageons tous quelque chose :

– NOS PÉCHÉS !


Tout le monde partage ses péchés : on est tous solidaires.
Maman Marie, elle est la seule qui n’a pas peur, elle est la seule, Maman Marie, qui a un amour inconditionnel.

 

Voilà pourquoi elle a demandé :

 

-«Consacrez le monde entier à mon Cœur Immaculé.

-De grands événements se produiront.

 

– Les guerres vont continuer si vous ne priez pas.

– Si le monde ne se convertit pas,

 

– si le monde n’aime pas mon Fils, le monde souffrira

-De grandes souffrances sont partout dans le monde.»

jesus-agonisant


Dieu parle pour nous enseigner afin qu’on puisse comprendre que les événements que nous vivons nous ont ouvert les portes.

-Nous sommes devant des choix.

Est-ce que je vais choisir l’amour inconditionnel de Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit ou je vais continuer à connaître un amour conditionnel où tout ne sera que pour les humains, où tout ne dépendra que des humains?

Si votre cœur est ouvert à l’esprit de ce monde,

pénurie alimentaire guerre

-des guerres continueront,

 

-des maladies se multiplieront.

 

-Partout dans le monde il y aura des enfants qui connaîtront les noirceurs du péché

 

-la peur se faufilera dans les familles et les familles se diviseront encore et encore.

 

-Les petits enfants auront le cœur sec,

-l’esprit volatile,

 

-leurs mains se fermeront sur ce qui ne leur appartiendra pas.

 

-Il y aura de grands tumultes partout dans le monde à cause

qu’on n’a pas cru que Marie était Celle qui devait protéger

les enfants du monde.

 

-Plusieurs maladies se développeront jusqu’à

-faire disparaître le tiers de la planète parce qu’on

n’aura pas voulu écouter le Ciel.

 

fleur rose

 

Le Ciel laissera faire l’œuvre de Satan.

 

Satan a voulu le mal pour tous les enfants de Dieu et les enfants

de Dieu ont goûté à ce mal, et aujourd’hui les enfants de Dieu désirent ce mal,

 

 

-veulent pénétrer ce mal,

-veulent goûter à ce mal, ce qui a fait

-développer des incontinences,

 

– laissant couler sur ceux qui ne croient pas

en Dieu la méchanceté de Satan.

 

-Ce que le Seigneur nous fait savoir,

 

-c’est dans les jours que nous vivons que nous les vivons, et

– cela se multipliera de jour en jour.

marie fatima

 

Les maisons qui garderont la présence de la Vierge Marie,

ces maisons seront bénies du Ciel.

Ceux qui auront ces objets bénis devront se donner

à Marie afin d’être protégés contre eux-mêmes,

 

fleur rose

-car la peur continuera à faire son œuvre dans leur cœur,

-car ils ont fait des actes de vie mauvais.

Mais la Mère de Dieu veille sur eux.

 

Il y aura des souffrances et Dieu connaît les enfants

qui connaîtront ces souffrances.

fleur rose

La Mère de Jésus, notre Sainte Maman, Marie du Saint Rosaire,

a demandé à chacun de prier afin de laisser pénétrer dans leur cœur

ce qui nourrira les cœurs les plus endurcis.

 

Tout acte de vie : pensée, regard, écoute, parole,

action et sentiment

-devront être offerts à Marie afin qu’elle soit

la Reine dans la demeure.

Dieu a fait bâtir des refuges.

 

 

Vos refuges sont prêts à y vivre, à être dans un amour inconditionnel

pour tous les enfants du monde.

 

-Invitez ceux qui font le mal afin de leur donner de l’amour,

 

-afin qu’ils apprennent à reconnaître que c’est dans le prochain qu’on y trouve les richesses du monde.

fleur rose

La conversion du monde au Cœur Immaculé de Marie se fera par les enfants du oui à l’Amour. Tous devront se donner par amour pour tous les enfants du monde,

et la terre entière se transformera.

 

-La Mère de Dieu demande de prier à tous les jours.

Le ‘Je vous salue Marie’ : «Que celui qui ne prie pas, qui ne sait pas faire une dizaine de chapelet, ne voyant là que répétition», elle dit :

 

-«Mes enfants, dites-leur de dire un ‘Je vous salue Marie’ par jour.

-Je les protégerai.»

 

-Celui qui dira non, la Mère de Dieu dit :

«Prenez-le dans votre cœur, protégez-le contre lui-même/contre elle-même.

FATIMA FLEURS

1 Ne jugez pas, aimez : soyez fidèles à tout ce que

le Seigneur vous a enseigné.

2 Demeurez les êtres vrais que vous êtes : regardez vos gestes qui sont purifiés

par l’amour inconditionnel du Fils sur la Croix.

3 Aimez sans mesure tous ceux qui font souffrir les enfants de Dieu :

ne prenez pas part aux pensées de ce monde.

4 Éloignez-vous de tout ce qui peut freiner votre amour qui se bâtit

pour un monde meilleur : faites savoir à ceux que vous aimez

que vous les aimez tels ils sont.

5 Ne changez pas leurs mauvaises habitudes en vos propres habitudes,

acceptez-les : la grâce de la prière est plus puissante

que vos propres habitudes.

6 Soyez toujours fidèles à l’Église : qu’un prêtre soit infidèle à son sacerdoce

ne doit pas vous arrêter, mais doit vous motiver afin que vous soyez

pour lui l’aide nécessaire à redevenir le consacré béni par le Pape,

et il vous donnera ce dont vous méritez : les grâces du Ciel.

7 Ne partagez pas vos douleurs qui sont les douleurs du monde,

car un pays en guerre est un pays qui a besoin de votre paix,

de votre joie, de votre amour.

8 Ne vous donnez pas en partage avec ceux qui consomment

ce qui n’est pas bon pour leur âme : retirez-vous

de ces besoins inutiles.

9 Ne faites pas votre part des choses en disant :

‘Moi, je me prive de telle chose et elle, non’ :

cela rendrait ineffable

votre propre don d’amour.

10 Soyez toujours les enfants de Dieu : les choisis de Dieu

qui avancent à travers les pièges de Satan.

11 Ne vous demandez pas si ce que vous faites apporte au monde

les grâces nécessaires, ceci appartient au Ciel : cela ne ferait

que mettre de l’inquiétude sur votre propre don d’amour.

12 Ne vous inquiétez pas : Dieu sait ce qui est bon pour vous.
13 Ne ramassez pas ce qui pourrait pourrir,

mais partagez avec les pauvres :

eux ont faim aujourd’hui; demain, Dieu pourvoira à leurs besoins,

car tel il nourrit ses oiseaux, tel il les nourrira.

14 Ne faites pas la tête à ce qui est incompréhensible :

donnez-vous la paix de chaque instant, car la paix nourrit votre vie,

et votre vie est capable de comprendre que tout ce qui vient du Ciel a

la saveur de Dieu, et tout rentre dans l’ordre de l’amour inconditionnel de Dieu

le Père, de l’amour inconditionnel de la Croix, de l’amour inconditionnel

de la Lumière.

15 Dieu s’est fait connaître à chacun de vous afin que vous soyez toujours

l’enfant de Dieu que vous êtes, car Dieu parle à ses enfants :

Dieu fait connaître à ses enfants tout ce dont il a besoin pour

qu’il demeure dans son intérieur petit, heureux d’être ce qu’il est.

16 Malheur à l’enfant qui ne voudra pas aider son prochain,

celui-là connaîtra la souffrance de l’âme : cet enfant, je prie pour lui,

je me donne pour lui.

17 Tout ce que Dieu fait, il le fait avec amour : ne prenez pas

ce qui n’est pas à vous,

tout appartient à mon Fils. Tout est accompli.

18 Ce que je vous demande, mes enfants, c’est être des tout petits enfants

dans la lumière du Saint-Esprit, afin que chacun de vous

soyez toujours prêt à vous donner : à vivre dans un amour

qui se construit, un amour qui apprend à devenir saint, pur,

pour que tous reçoivent et donnent.

19 Vous recevrez, car le Ciel connaît votre don d’amour :

priez, mes enfants, priez, mes enfants, priez mes enfants.

20 Je vois la souffrance du monde et elle ne s’arrêtera pas demain,

votre demain; mais gardez-vous de parler de la souffrance du monde :

cela n’est pas une conversation qui nourrit les enfants du monde;

parlez d’amour, parlez de l’amour de mon Fils,

parlez de l’amour de l’Église.

21 Le pape, votre pape François 1er, a été choisi par le Ciel :

il garde sur ses épaules la Croix pour vous donner un exemple d’amour,

un exemple de paix, un exemple d’accomplissement.

22 Que tous ceux qui comprennent qu’il faut donner pour recevoir doivent

donner de l’amour pour recevoir de l’amour : mes enfants,

que votre don de vie soit pour chacun de l’amour, ils recevront

ce que votre vie contiendra.

23 Êtes-vous prêts, mes enfants, à recevoir

ce que vous-mêmes allez donner?

Ce que la Mère de Dieu vous a donné, c’est ce qu’elle contenait :

un amour sans fin, un amour qui se donne à tous ceux

qui ont faim et soif de mon Fils »

fleur rose

Que l’amour de Dieu le Père, de Dieu le Fils,

de Dieu le Saint-Esprit

vous couvre mes enfants. Amen.

Ce message a été donné le 13 Octobre 2013

FILLE DU OUI 13 AOUT 2018-QUESTIONS RÉPONSES-DIVINE VOLONTÉ


Lire le message au complet ici : http://lafilleduouiajesus.org/paroles_13octobre2013.html

 

Publicités

Prière à l’Esprit-Saint du Blog d’Edson Glauber-21 Janvier 2019*


esprit saint 03d

Viens, Esprit Saint, remplis les cœurs de tes fidèles et allume le feu de ton amour en eux. Envoie Ton Esprit et tout sera créé et, tu renouvelleras la face de la terre.

Prions:

Ô  Dieu, qui a instruit le cœur de tes fidèles avec la Lumière du Saint-Esprit, fais que nous puissions être dignes selon le même Esprit, et que nous puissions jouir de sa consolation. Amen.

https://myriamir.files.wordpress.com/2019/01/e7c5a-img-20170506-wa00022b-2bc25c325b3pia.jpg?w=600

Reine du Rosaire et de la Paix, prie pour nous et donne-nous la paix!

barbleu


http://itapiranga0205.blogspot.com/

 

IMPORTANTE MISE EN GARDE: J’ai manqué de vigilance concernant le site de ‘MISSION SAINT BENOÎT’ (Père Robert)…J’ai donc retiré les deux articles qui parlaient de Satan.


stop

J’ai été alerté par deux lecteurs de Myriamir qui ont fait le tour du site du Père Robert, je vous écris ici ce qui a été découvert et qui est très dangereux :

 

Les pantacles.

 » Il est un fait avéré, c’est que dans les évocations de magie cérémonielles dont la pratique est excessivement dangereuse, et pour cette raison condamnée, à juste titre par l’Église, pour en éloigner l’innombrable troupeau des faibles (imbecillium),

Certaines Puissances de l’Astral résistent au Signe de Croix,† tandis qu’elles fuient et se dissolvent devant le Pentagramme

Image associéepentacle

Pentagramme = DANGER

Pourquoi ce mystère et cet étonnante contradiction ? C’est que dans le plan de l’Invisible, il n’y a pas que des démons, qui eux, croient et tremblent : il y a aussi des entités malfaisantes et dangereuses, qui ne croient pas et ne peuvent être atteintes par la Foi, mais par d’autres armes foudroyantes.

 

 Le pantacle est le signe de la toute-puissance sur le second plan, c’est-à-dire contre les indigènes de l’Astral, et par extension contre les démons, qui souvent ce cachent derrière eux.  »

 

La fabrication d’un pantacle est délicate et exige un respect de la tradition. Les prières de protections doivent être nominative et le document consacré par une messe au saint Esprit.

 croix-glorieuse

Note Myriamir : Je peux vous dire par expérience que RIEN ne résiste au SIGNE DE LA CROIX.

signe de croix

Je vous demande pardon, j’aurais dû faire un grand tour de vérification avant de diffuser ces deux articles, si je ne l’ai pas fait c’est parce que le site de Mission Saint Benoît est dirigé par un prêtre’ et que par nature j’ai confiance aux prêtres.

Merci de votre compréhension et votre indulgence à mon égard !

Immense Merci à ceux qui m’ont avisé !

Votre discernement est très important pour moi, je vous en remercie !

Coeurcroix2

Grace pour Myriamir


 

Le Manuscrit du Purgatoire du Sanctuaire de Montligeon *Extrait – Questions-Réponses d’une Religieuse avec l’âme d’une autre religieuse qui se trouve au Purgatoire.*


Le Manuscrit du Purgatoire…

le-manuscrit-du-purgatoire.net

Une Religieuse d’un couvent de V., Soeur M .d. l. C., décédée à C. le 11 mai 1917, perçut tout à coup, près d’elle, en novembre 1873, des gémissements prolongés… Épouvantée, elle s’écria : « Oh ! Qui êtes-vous donc ?… Vous me faites peur… Surtout ne vous montrez pas !…

Mais dites-moi qui vous êtes. » A cette sommation, aucune réponse ne fut faite, mais les plaintes continuèrent… en se rapprochant d’elle de plus en plus. En vain, la pauvre Soeur multipliait prières, communions, chemins de croix et rosaires, les gémissements ne cessaient pas et restaient toujours aussi mystérieux… Enfin, le dimanche 15 février 1874, une voix bien connue se fit entendre :

 

« N’ayez pas peur ! Vous ne me verrez pas dans mes souffrances ! Je suis Soeur M. G.» Et l’âme en peine fit savoir à son ancienne compagne, dont elle avait jadis trop souvent méprisé les conseils, qu’elle lui multiplierait ses visites pour l’aider à se sanctifier, car il entrait dans le plan divin que ce fût elle, Soeur M. d. la. C., qui, par la sainteté de sa vie, dût soulager et finalement délivrer celle qui avait naguère tant exercé sa patience. La réponse était donnée… Eut-elle pour effet de calmer celle qui l’avait reçue ? Nullement…

Ce fut plutôt le contraire. La Soeur M. d. l. C. supplia sa visiteuse de disparaître et de ne plus jamais revenir… Mais ce fut peine perdue. Il lui fut répondu, qu’elle devrait subir – tout le temps voulu par Dieu – ce qu’elle redoutait au plus haut point.

Et c’est ainsi que, plusieurs années durant, s’établirent entre l’âme de Soeur M. G. et la Soeur M. d. 1. C. les mystérieuses relations que Soeur M. d. 1. C. consigna elle-même, de 1874 à 1890, dans le précieux manuscrit dont nous entreprenons la publication.

BARRE JAUNE BRUN

Voici donc quelques extraits…

 

Quelle distance y a-t-il entre la terre que nous habitons

et le Purgatoire ? –

terremalade8

 

R Le Purgatoire est au centre du globe. La terre elle-même n’est-elle pas un Purgatoire ? Parmi les personnes qui l’habitent, les unes l’y font entièrement par la pénitence volontaire ou acceptée : celles-là vont, après leur mort, immédiatement au Ciel ; les autres l’y commencent, car la terre est bien un lieu de souffrance, mais ces âmes, n’ayant pas assez de générosité, vont finir leur Purgatoire de la terre dans le Purgatoire réel.

BARRE JAUNE BRUN


Les morts subites et imprévues sont-elles une justice

ou une miséricorde du bon Dieu ? –

 

R Ces sortes de morts sont quelquefois une justice et quelquefois une miséricorde. Quand une âme est craintive et que Dieu sait qu’elle est préparée et prête à paraître devant lui, pour lui épargner les frayeurs qu’elle pourrait avoir au dernier moment, il la retire de ce monde par une mort subite. Quelquefois aussi le bon Dieu prend les âmes dans sa justice. Elles ne sont pas pour cela toutes perdues, mais privées des derniers Sacrements ou les recevant à la hâte, sans s’être préparées au dernier passage, leur Purgatoire est bien plus douloureux et se prolonge davantage.

D’autres, ayant comblé la mesure de leurs crimes et étant restées sourdes à toutes les grâces divines, le bon Dieu les enlève de la terre afin qu’elles n’y excitent pas davantage sa vengeance.

BARRE JAUNE BRUN


Le feu du Purgatoire est-il un feu comme celui de la terre ? –

 

R Oui, avec cette différence que le feu du Purgatoire est un purificateur de la justice de Dieu et que celui de la terre est bien doux, comparé à celui du Purgatoire. C’est une ombre auprès des grands brasiers de la justice divine.


Comment donc une âme peut-elle brûler ? –

R Par une juste permission du bon Dieu ; l’âme qui a été la vraie coupable, puisque le corps n’a fait que lui obéir (car quelle malice voyez-vous faire à un corps mort ?), l’âme souffre comme si c’était le corps qui souffrît.


 Dites-moi, que se passe-t-il à l’agonie et après ?

L’âme se trouve-t-elle à la lumière ou dans les ténèbres ?

Sous quelle forme se prononce la sentence ? –

purgator soul

R Je n’ai pas eu d’agonie, vous le savez, mais je puis vous dire qu’à ce dernier moment décisif le démon déploie toute sa rage autour des mourants.

Le bon Dieu, pour donner plus de mérite aux âmes, permet qu’elles subissent ces dernières épreuves, ces derniers combats : les âmes fortes et généreuses, afin d’avoir encore une plus belle place au Ciel, ont souvent, à la fin de leur vie et dans les transes de la mort, de ces luttes terribles contre l’ange des ténèbres (vous en avez été témoin), mais elles sortent victorieuses.

Le bon Dieu ne souffre pas qu’une âme qui lui a été dévouée pendant sa vie périsse en ces derniers moments. Les personnes qui ont aimé la Sainte Vierge, qui l’ont invoquée toute leur vie, reçoivent d’elle beaucoup de grâces dans les dernières luttes.

 

Il en est encore de même pour celles qui ont été dévouées à saint Joseph, à saint Michel ou à quelque autre Saint. C’est alors surtout, comme je vous l’ai dit déjà, qu’on est heureux d’avoir un intercesseur près de Dieu dans ce pénible moment.

 

Il y a des âmes qui meurent tranquilles, sans rien éprouver de ce que je viens de dire. Le bon Dieu a ses desseins en tout : il fait ou permet tout pour le bien particulier de chacun.

BARRE JAUNE BRUN


Comment vous dire et vous décrire

ce qui arrive après l’agonie ?

PURGATOIRE Jacopo_vignali,_san_michele_arcangelo_libera_le_anime_del_purgatorio

II n’est pas possible de le bien comprendre sans y avoir passé. Je vais essayer pourtant de vous l’expliquer de mon mieux. L’âme, en quittant son corps, se trouve toute perdue, tout investie (si je puis ainsi parler) par Dieu. Elle se trouve dans une telle clarté qu’en un clin d’oeil elle aperçoit sa vie entière et, d’après cela, ce qu’elle mérite. C’est elle-même au milieu de cette vue si claire qui prononce sa sentence.

L’âme ne voit pas le bon Dieu, mais elle est anéantie par sa présence. Si c’est une âme coupable comme je l’étais et, par conséquent, qui a mérité le Purgatoire, elle est tellement écrasée sous le poids de ses fautes qui restent à effacer qu’elle se plonge d’elle-même dans le Purgatoire.

 

C’est alors seulement qu’on comprend le bon Dieu, son amour pour les âmes et quel malheur est le péché aux yeux de sa Majesté divine. Saint Michel se trouve là quand l’âme quitte son corps ; c’est lui seul que j’ai vu et que voient toutes les âmes. Il est comme le témoin et l’exécuteur de la justice divine. J’ai vu aussi mon ange gardien.

 

C’est afin de vous faire comprendre comment on peut dire que saint Michel porte les âmes au Purgatoire… car une âme ne se porte pas, mais pourtant c’est vrai, en ce sens qu’il est là, présent à l’exécution de la sentence. Tout ce qui se passe en l’autre monde est un mystère pour le vôtre.

BARRE JAUNE BRUN


Et quand c’est une âme qui va droit au Ciel ? –

CIEL PURGATOIRE ENFER

R Pour cette âme, son union commencée avec Jésus se continue à la mort : voilà le Ciel, mais l’union du Ciel est bien plus intime que celle de la terre.

 

Pourquoi avez-vous agi ainsi avec le bon Dieu aujourd’hui ? Il n’est pas content de votre conduite, lui qui est si bon pour vous ; c’est de l’ingratitude de votre part. Et pourquoi examinez-vous la conduite des autres ? Occupez-vous seulement de la vôtre : cela suffit. Tout le monde n’a pas la même tête et, si vous eussiez dû la perdre depuis sept ans que je vous parle, après toutes les peurs que vous avez eues, il y a longtemps que ce serait arrivé. Rassurez-vous donc et ne recommencez jamais à agir comme aujourd’hui !

 

Vous avez bien raison de ne pas aimer les extases. Il faut bien les accepter quand le bon Dieu les envoie, mais il ne veut pas qu’on les désire. Ce ne sont pas ces choses-là qui conduiront au Ciel. Une vie mortifiée, humble, est plus à désirer et est beaucoup plus sûre. Il est vrai que plusieurs Saints ont eu des révélations et des extases, mais c’était une récompense que le bon Dieu leur donnait après de longs combats et une vie de renoncement, ou encore parce qu’il voulait se servir d’eux pour de grandes choses en vue de sa gloire ; et tout cela se faisait sans bruit, sans éclat, dans le silence de l’oraison, et, quand ils étaient découverts, ils étaient tout honteux et n’en parlaient que par obéissance.

 

Le bon Dieu vous a broyée par le passé, mais prenez patience et soyez bien courageuse car il vous broiera encore dans l’avenir.

BARRE JAUNE BRUN


Voici comment on peut connaître

qu’une grâce vous est donnée par le bon Dieu.

Ces grâces vous arrivent et fondent sur vous comme une ondée d’eau qui vous surprend au milieu d’un beau jour, alors que le Ciel paraît presque serein. On ne doit pas craindre alors de les avoir recherchées, on n’y pensait pas. Vous avez remarqué cela plusieurs fois. C’est bien différent des grâces que l’on croit données par Jésus et qui ne sont que le fruit d’une imagination qui a beaucoup travaillé pour les produire.

 

Celles-là seraient à craindre, parce que le démon se met souvent de la partie et profite d’un cerveau faible, d’un tempérament mou, d’un jugement pas trop sain ; alors, il illusionne ces pauvres âmes qui, du reste, ne pèchent pas, pourvu qu’elles se soumettent aux avis des personnes qui les dirigent, et je puis vous dire qu’il y en a beaucoup dans le monde de ce temps-ci.

Le démon  agit de la sorte afin de faire tourner la religion en ridicule ! Peu de personnes aiment le bon Dieu comme il l’entend. Elles se recherchent en croyant chercher le bon Dieu et rêvent d’une sainteté qui n’est pas la vraie !

 


Dites-moi donc en quoi consiste la vraie sainteté ? –

purgatoir8

R Vous le savez bien ; mais, puisque vous le désirez, je vais vous le répéter, car je vous l’ai déjà dit plusieurs fois : la vraie sainteté consiste à se renoncer du matin au soir, à vivre de sacrifice, à savoir mettre constamment de côté le moi humain, à se laisser travailler par le bon Dieu comme il l’entend, à recevoir les grâces qui nous viennent de sa bonté avec une profonde humilité, s’en reconnaissant indigne, à se tenir le plus possible en la sainte présence du bon Dieu, à faire toutes ses actions sous son regard divin, ne cherchant que lui pour témoin de ses efforts et pour son unique récompense, et toutes les autres choses que je vous ai déjà dites. C’est la sainteté voulue et exigée par Jésus des âmes qui veulent être uniquement à lui et vivre de sa vie. Le reste n’est qu’illusion.

 

Certaines âmes font leur Purgatoire sur la terre par la souffrance, d’autres par l’amour, car l’amour a bien aussi son martyre. L’âme qui cherche véritablement à aimer Jésus trouve, malgré ses efforts, qu’elle ne l’aime pas au gré de ses désirs, et c’est pour cette âme un martyre perpétuel, causé uniquement par l’amour et qui n’est pas sans grandes douleurs ! C’est, comme je vous l’ai dit, un peu l’état d’une âme du Purgatoire qui s’élance sans cesse vers Celui qui est son unique désir et qui s’en trouve en même temps repoussée, parce que son expiation n’est pas achevée.

 


Si je n’avais parlé à personne de ce que vous me dites depuis que je vous entends, qu’en serait-il résulté ?

Vous savez que j’avais grande envie de garder tout pour moi seule ! –

 

 R Vous étiez libre de tout garder pour vous seule, mais si vous n’en eussiez pas parlé, je vous aurais conseillé de le faire, parce que le bon Dieu n’a jamais permis que la perfection de personne vienne directement du Ciel. Comme elle habite la terre, il veut que ce soit sur la terre qu’elle achève de se perfectionner d’après les conseils qu’il permet qu’on lui donne à cet effet. Vous avez donc bien fait de confier ce qui vous coûtait tant à dire. Du reste, tout cela ne vient pas de vous et le bon Dieu, qui dirige tout pour le bien de ceux qu’il aime, sait en même temps en tirer sa gloire.

 


Le jour et l’octave des Morts apportent-ils dans le Purgatoire une joie et de nombreuses délivrances ? –

noel-rois-mages

R Le jour des Morts, beaucoup d’âmes quittent le lieu d’expiation pour le Ciel et, par une grande grâce du bon Dieu, ce jour-là seul, toutes les âmes souffrantes, sans exception, ont part aux prières publiques de la sainte Église, même celles du grand Purgatoire. Cependant, le soulagement de chaque âme est proportionné à son mérite. Les unes reçoivent plus, les autres moins

Pourtant toutes se ressentent de cette grâce exceptionnelle. Beaucoup de pauvres âmes souffrantes ne reçoivent, par une justice de Dieu, que ce seul soulagement pendant les longues années qu’elles passent dans le Purgatoire. Ce n’est pourtant pas le jour des Morts qu’il monte le plus d’âmes au Ciel, c’est la nuit de Noël.

 

Dans le Purgatoire on ne reçoit des prières de la terre que ce que Dieu veut que chaque âme, suivant sa disposition, en reçoive. C’est une douleur ajoutée aux autres pour les pauvres âmes de voir que les prières qu’on fait pour leur délivrance propre servent, non pas à elles, mais à d’autres. Bien peu d’âmes reçoivent des prières ; la plupart sont abandonnées, sans un seul souvenir ni une seule prière de la terre.

 

Pour le temps de notre délivrance, nous n’en savons rien. Si nous connaissions le terme de nos souffrances, ce serait un soulagement, une joie pour nous, mais non ! Nous voyons bien que nos douleurs diminuent, que notre union devient plus intime, mais quel jour (d’après la terre, car ici il n’y a pas de jours) lui serons-nous réunis, nous n’en savons rien ; c’est le secret du bon Dieu.

 

Les âmes du Purgatoire n’ont de connaissances sur l’avenir que ce que Dieu permet et veut leur en donner. Certaines âmes, d’après leurs mérites, en ont plus les unes que les autres ; mais, qu’est-ce que toutes ces choses de l’avenir peuvent nous faire, à moins qu’il n’y aille de la gloire du bon Dieu et du bien pour quelques âmes ? Il ne faut pas s’étonner si le démon et ses suppôts donnent quelquefois des connaissances sur l’avenir qui se réalisent.

Le diable, c’est un esprit ; par conséquent, il a bien plus de ruses et de connaissances que n’importe quelle personne de la terre, excepté quelques Saints que le bon Dieu éclaire de sa lumière. Il rôde partout, cherchant à faire mal ; il voit ce qui se passe par le monde et, d’après sa sagacité, il peut prévoir bien des choses qui se réalisent : voilà la seule explication. Malheur à ceux qui se rendent ses esclaves en le consultant ; c’est un péché qui déplaît bien au bon Dieu.

BARRE JAUNE BRUN


Les âmes peuvent-elles quelquefois se tromper ?

Dieu peut-il le permettre ? –

 

R Oui…, non pour les choses qui existent, mais pour les choses à venir, mais il n’y a en cela pour elles aucune imperfection. Dieu lui-même ne paraît-il pas changer souvent l’ordre de ses desseins (3) ? Voici comment : il peut arriver que Dieu, dans sa justice, veuille châtier un royaume, une province, une personne : c’est l’intention qu’il manifeste, mais si quelques personnes de ce royaume, de cette province, par la prière ou par d’autres moyens, désarment sa justice, Dieu fera grâce entièrement ou amoindrira la peine, selon les prévisions de sa sagesse infinie.

 

Souvent même, il permet que les grands événements soient prédits d’avance, ou bien il en donne connaissance à quelques âmes, afin qu’elles préviennent et arrêtent sa vengeance : sa miséricorde est si grande qu’il ne punit qu’à la dernière extrémité. Ainsi pour la personne dont vous m’avez parlé un jour, je ne vous dis pas, dans le moment, les choses telles qu’elles sont arrivées.

 

 Pourtant c’était bien ce que le bon Dieu m’en faisait connaître alors ; mais, parce qu’elle changea un peu sa conduite, le bon Dieu ne lui infligea que la moitié du châtiment qui lui était réservé, si elle était demeurée dans les mêmes dispositions. Voilà comme on peut quelquefois paraître se tromper.

BARRE JAUNE BRUN


Y a-t-il beaucoup de protestants sauvés ?

 

Il y a, par la miséricorde du bon Dieu, un certain nombre de protestants qui sont sauvés, mais leur Purgatoire est long et rigoureux pour plusieurs. Ils n’ont pas, il est vrai, abusé des grâces comme beaucoup de catholiques, mais ils n’ont pas eu non plus les grâces insignes des Sacrements et les autres secours de la vraie religion, ce qui fait que leur expiation se prolonge longtemps dans le Purgatoire. Je parle plus bas qu’à l’ordinaire, parce que vous-même, depuis huit jours, vous parlez trop bas au bon Dieu en psalmodiant. Quand vous parlerez plus haut, je ferai de même.

 


Connaissez-vous, dans le Purgatoire,

la persécution dont l’Église est l’objet ?

En connaissez-vous le terme ? –

Résultats de recherche d'images pour « nous savons que l'Église est persécutée »

R Nous savons que l’Église est persécutée et nous prions pour son triomphe, mais quand aura-t-il lieu ? Je l’ignore… Peut-être que quelques âmes le savent ! Moi, je ne sais pas.

Dans le Purgatoire, les âmes ne restent pas uniquement occupées de leurs douleurs ; elles prient beaucoup pour les grands intérêts du bon Dieu, pour les personnes qui abrègent leurs souffrances. Elles louent et remercient Notre-Seigneur pour ses miséricordes infinies à leur égard, car la limite du Purgatoire et de l’enfer a été pour certaines âmes bien étroite et peu s’en est fallu quelles ne soient tombées dans l’abîme. Jugez alors quelle est la reconnaissance de ces pauvres âmes arrachées ainsi à Satan.

 

Je ne puis vous expliquer comment nous ne voyons plus la terre comme vous ; ceci ne peut se comprendre que quand l’âme a quitté son corps, car alors la terre qu’elle vient de laisser, en lui abandonnant son corps, ne lui paraît plus qu’un point comparé aux horizons sans fin de l’éternité qui s’ouvre pour elle.

 

Il ne faut pas faire attention aux « qu’en dira-t-on ». Le vrai mérite pour une âme ne consiste pas à recevoir avec patience des reproches qu’elle mérite un peu, mais bien à recevoir patiemment ceux qu’elle ne mérite pas, surtout quand elle a fait tout ce qui était en son pouvoir pour faire de son mieux ce qu’on lui reproche.

 

Je reçois plus de soulagement d’une de vos actions faite avec une grande union à Jésus que d’une prière vocale, car qu’est-ce que le bon Dieu exauce ? Tout ce qui est fait avec un esprit intérieur. Plus l’union d’une âme avec lui est intime et plus il exauce tout ce qu’elle demande ; une âme intimement unie à Jésus est maîtresse de son Coeur. Tendez donc à cette union que Jésus attend de vous depuis si longtemps.

Vous voulez lui faire plaisir, voilà l’unique moyen : vous approcher toujours davantage de son Coeur par une grande attention aux moindres désirs de sa divine volonté. Il faut qu’il puisse vous tourner et vous retourner comme il l’entendra et que, jamais, il ne trouve de résistance de votre part. Alors, vous verrez et comprendrez sa bonté, quand vous serez arrivée là.

 

Faites une sérieuse attention à travailler pour Dieu seul. Ne cherchez jamais que lui pour témoin de vos actions. Ainsi, gardez-vous de penser en vous-même avant n’importe quelle action, des choses telles que celle-ci : « Je vais faire ceci pour plaire à telle personne ; si je fais cette chose-là de cette manière, je vais être agréable à telle autre. » Le bon Dieu n’aime pas ces raisonnements humains pour personne et pour vous encore moins. Dirigez uniquement votre intention dans la vue de plaire à votre Jésus, à lui seul. Si, en agissant ainsi, vous plaisez à quelques personnes, tant mieux. Si le contraire arrive, tant pis ! Le bon Dieu sera content ; ce doit être tout pour vous.

 


8 DÉCEMBRE, 2 heures. – Immaculée Conception

https://reinformation1.files.wordpress.com/2017/12/1200px-0_limmaculc3a9e_conception_-_p-p-_rubens_-_prado_-_p1627_-_21.jpg?w=479&h=369

Si vous saviez que peu de personnes agissent pour Dieu seul, font toutes leurs actions pour Dieu seul… Hélas ! À la mort, alors qu’on n’est plus aveuglé, que de regrets on se prépare, hélas ! Si on réfléchissait quelquefois à l’éternité ! Qu’est-ce que la vie comparée à ce jour qui n’aura pas de soir pour les élus, à ce soir qui n’aura pas de jour pour les réprouvés !

On aime tout sur la terre, on s’attache à tout excepté à Celui qui devrait avoir notre affection uniquement et auquel nous la refusons. Le Jésus du tabernacle attend des coeurs qui l’aiment et n’en trouve pas. A peine un sur mille qui l’aime comme on devrait l’aimer ! Aimez-le, vous ; dédommagez-le de cette indifférence si coupable qui existe par le monde !

 


Mais, dans le Purgatoire, on l’aime ? –

R Oui, mais c’est un amour de réparation, et si nous l’avions aimé comme nous aurions dû sur la terre, nous ne serions pas si nombreuses, il n’y aurait pas tant d’âmes dans le lieu de l’expiation.

 


Au Ciel Jésus y est bien aimé ? –

tabernacle_clip_image001

R Au Ciel, on l’aime beaucoup. Là, il est dédommagé, mais ce n’est pas encore cela que Jésus désire. Il voudrait qu’on l’aimât sur la terre, sur cette terre où il s’anéantit dans chaque tabernacle, afin que son abord soit plus facile, et on ne le fait pas. On passe devant une église avec plus d’indifférence que devant un monument public.

Si parfois on entre dans le lieu saint, c’est plus pour outrager le divin Captif qui y réside, par sa froideur, sa mauvaise tenue, par des prières faites à la hâte, sans attention, que pour lui dire un mot du coeur, un mot d’amitié et de reconnaissance pour sa bonté envers nous.

 

Je vous ai dit qu’il y a des âmes qui font leur Purgatoire au pied des autels. Elles ne sont pas là pour les fautes qu’elles ont commises dans l’église ; ces fautes, qui attaquent directement Jésus présent dans le tabernacle, sont punies très sévèrement dans le Purgatoire.

Donc, les âmes qui sont là en adoration y sont plutôt comme en récompense de leur dévotion au Saint Sacrement et de leur respect dans le saint lieu. Elles souffrent moins que si elles étaient dans le Purgatoire même, et Jésus qu’elles contemplent des yeux de l’âme et de la foi tout ensemble leur adoucit par sa présence invisible les peines qu’elles endurent.

 


JANVIER 1880. –

Noel_MC_11b

La nuit de Noël, des milliers d’âmes ont quitté le lieu d’expiation pour le Ciel ; mais beaucoup sont restées et je suis du nombre. Vous me dites quelquefois que la perfection d’une âme est bien longue, c’est vrai ; vous êtes aussi étonnée que, malgré tant de prières, je reste si longtemps sans jouir de la vue du bon Dieu.

Hélas ! La perfection d’une âme dans le Purgatoire ne va pas plus vite que sur la terre ; il y a certaines âmes et c’est le petit nombre, qui n’ont que quelques péchés véniels à expier ; celles-là ne restent pas longtemps en Purgatoire. Quelques prières bien faites, quelques sacrifices les délivrent en peu de temps.

 

Mais quand ce sont des âmes comme moi – et c’est le cas de presque toutes ! – qui ont passé une vie à peu près nulle, s’occupant peu ou presque pas de leur salut, il faut, dans ce cas, recommencer sa vie dans le lieu de l’expiation, il faut perfectionner son âme de nouveau, aimé, désirer Celui que nous n’aimions pas assez sur terre.

Voilà pourquoi la délivrance des âmes se fait attendre quelquefois si longtemps. Le bon Dieu m’a encore fait une grande grâce de me permettre de pouvoir réclamer des prières. Je ne le méritais pas ; sans cela, je serais comme la plupart ici, des années et des années !

 


Peut-on recevoir une prière, une pensée d’un ami défunt et lui faire connaître le souvenir qu’on garde de lui ? –

st michel archange

R On peut faire parvenir ici des souvenirs de la terre, mais ce n’est pas bien utile, car je vous ai déjà dit que les âmes du Purgatoire savaient et connaissaient les personnes qui s’intéressent à elles sur terre. Dieu permet quelquefois aussi que l’on puisse recevoir une prière, un avertissement, un conseil… Ainsi, ce que je vous ai dit plusieurs fois au sujet de saint Michel, c’était de sa part ; ce que je vous ai dit pour votre père, c’était de la part du bon Dieu. Toutes les commissions que vous m’avez données bien des fois pour l’autre monde, je les ai faites toujours ; mais toutes ces choses sont subordonnées à la volonté divine.

 


Les fautes sont-elles connues de tous dans le Purgatoire,

comme elles le seront au jugement dernier ? –

 

R Nous ne connaissons pas en général, dans le Purgatoire, les fautes des autres, exceptés pourtant quand le bon Dieu le permet, envers certaines âmes, pour ses desseins ; mais c’est envers le petit nombre qu’il agit de la sorte.

 


Avez-vous du bon Dieu une connaissance plus parfaite que nous ? –

Ames_du_Purgatoire-g

R Oh ! Quelle question ! Mais oui, nous le connaissons beaucoup mieux et l’aimons aussi beaucoup plus ! Hélas ! C’est bien ce qui cause ici notre plus grand tourment. On ignore, sur la terre, ce qu’est le bon Dieu. On s’en fait une idée d’après ses vues bornées ; mais nous, en quittant notre enveloppe de boue, alors que rien n’entrave plus la liberté de notre âme, oh ! C’est alors seulement que nous avons connu Dieu, ses bontés, ses miséricordes, son amour !

Après cette vue si claire, ce besoin si grand de l’union, l’âme tend toujours vers lui, c’est sa vie et, toujours, elle est repoussée, parce qu’elle n’est pas assez pure, voilà notre souffrance : la plus dure, la plus amère. Oh ! S’il nous était donné de retourner sur la terre, après que nous connaissons le bon Dieu, quelle vie mènerait-on ! Mais regrets inutiles… et pourtant, sur la terre, on ne pense pas à ces choses, on vit en aveugle.

L’éternité n’est comptée pour rien. La terre, qui n’est qu’un passage et qui reçoit seulement les corps qui, à leur tour, deviennent terre eux-mêmes, est le seul objet où tendent presque tous les désirs, et le Ciel, on n’y pense pas ! Et Jésus et son amour sont oubliés !

 


Dans le Purgatoire, les âmes se consolent-elles mutuellement dans l’amour du bon Dieu ou chacune est-elle complètement isolée dans sa douleur ? –

jesus purgatoire

R Dans le Purgatoire, notre seule consolation, notre seule espérance est Dieu seul. Sur la terre, le bon Dieu permet qu’on puisse quelquefois être consolé dans ses peines de corps et d’esprit par un coeur ami ; et encore, si, dans ce coeur, l’amour de Jésus ne s’y trouve pas, les consolations sont vaines, mais ici les âmes sont perdues, abîmées dans la volonté divine, et Dieu seul peut adoucir leur douleur.

Toutes les âmes sont torturées, chacune d’après sa culpabilité, mais toutes ont une douleur commune qui surpasse toutes les autres : l’absence de Jésus qui est notre élément, notre vie, notre tout. Et nous en sommes séparées par notre faute !

 

Après une action, il ne faut pas passer votre temps à revenir en arrière pour examiner si vous avez bien agi ou non ! Certainement, il faut examiner vos actions chaque jour afin de les faire mieux, mais il ne faut pas que ce soit aux dépens de la tranquillité de l’âme.

 

Le bon Dieu aime les âmes simples. Il faut donc que vous alliez à lui avec une grande bonne volonté, toujours prête à vous sacrifier et à lui faire plaisir. Vous devez agir avec Jésus comme le petit enfant avec sa mère, vous confiant en sa bonté, remettant tous vos intérêts spirituels et corporels entre ses mains divines ; puis, après, chercher à le contenter en tout, sans vous occuper d’autre chose.

Le bon Dieu ne regarde pas tant les grandes actions, les actes héroïques, qu’une action simple, un petit sacrifice, pourvu que ces choses soient faites par amour. Quelquefois même un petit sacrifice qui n’a été connu que de Dieu seul et de l’âme sera plus méritoire qu’un grand qui aura été applaudi. Il faut être bien intérieur, pour ne rien prendre pour soi des louanges qu’on nous donne.

Le bon Dieu cherche des âmes vides d’elles-mêmes pour les remplir de son amour. Il en trouve peu. L’amour de soi ne laisse point de place pour Jésus. Ne laissez passer aucune occasion de vous mortifier, intérieurement surtout.

Jésus a des grâces à vous accorder pendant le carême ; préparez-vous-y par un redoublement de ferveur et surtout d’amour. Aimez surtout Jésus. Hélas ! Il est si peu aimé par le monde et tant outragé !

 


La Sainte Vierge vous aime beaucoup….

PURGATOIRE2

Vous, de votre côté, aimez-la aussi de tout votre coeur et procurez sa gloire le plus que vous pourrez. Vous ne comprendrez jamais assez la bonté du bon Dieu. Si on se donnait la peine d’y réfléchir quelquefois, ce serait suffisant pour devenir un Saint, mais on ne connaît pas assez la miséricordieuse bonté du Coeur de Jésus dans le monde.

Chacun la mesure d’après sa manière de voir, et cette manière est défectueuse. Il suit de là qu’on prie mal. Oui, peu de personnes savent prier comme Jésus le voudrait. On manque de confiance et pourtant Jésus

N’exauce que d’après l’ardeur de nos désirs et la mesure de notre amour. Voilà pourquoi souvent les grâces qu’on sollicite restent sans effet. Pour être heureux en religion, il faut être sourd, aveugle et muet, c’est-à-dire qu’il faut entendre bien des choses qu’on pourrait répéter, mais souvent il vaut mieux les garder pour soi. On ne se repent jamais de s’être tu.

On est obligé également de voir et d’entendre, comme si on n’avait rien vu ni rien compris. Oh ! Si vous saviez que c’est peu de chose que tous ces riens dont on fait grand cas ! Le démon se sert de ces petits foetus pour arrêter une âme et entraver tout le bien qu’elle était appelée à faire. Ne vous y laissez pas prendre.

Ayez le coeur grand et passez sur ces petites misères, sans y faire attention. Jésus doit avoir assez d’attraits pour vous, sans que vous vous arrêtiez à quoi que ce soit en dehors de lui.

Résultats de recherche d'images pour « jésus au purgatoire »

Voyez tout venir de sa bonté ; qu’il afflige ou qu’il console, c’est son amour qui ménage tout pour le bien de ses amis. Ne vous découragez jamais, quoi qu’il vous arrive :

Si Jésus voulait, il pourrait vous faire parvenir au sommet de la perfection où il vous veut en quelques heures, en un clin d’oeil ; mais non ! Il aime mieux voir vos efforts et il désire que vous connaissiez et voyiez par vous-même combien est âpre et rude le chemin de la perfection. Soyez bien généreuse.

Jésus vous a accordé plus de grâces et vous en accordera plus qu’à bien d’autres ; mais en retour, il espère trouver en vous une âme de sacrifice, dévouée. Il veut de vous surtout beaucoup d’amour, et quand vous aurez lutté ainsi contre vous-même, contre vos penchants, que vous aurez agi avec grand esprit de foi, eh bien !

La foi fera place à la réalité ; mais avant, il faut que vous agissiez comme si Jésus vous était toujours présent et que ce soit pour vous presque naturel, tout en étant surnaturel.

Les prédicateurs et les directeurs ne font de bien aux âmes qu’à proportion de leur union avec Jésus, c’est-à-dire de leur esprit d’oraison et de la vigilance qu’ils mettent à garder leur intérieur calme, à tenir toujours les yeux de l’âme ouverts sur Jésus, prêts à tout faire et à tout sacrifier pour le salut des personnes qui leur sont confiées.

 


Les promesses faites pour ceux qui récitent

le chapelet de saint Michel sont-elles vraies ? –

Image associée

R Les promesses sont réelles ; seulement, il ne faut pas croire que les personnes qui le récitent par routine et sans se mettre en peine de leur perfection soient tirées immédiatement du Purgatoire. Ce serait faux. Saint Michel fait encore plus qu’il ne promet, mais pour ceux qui sont condamnés à un long Purgatoire, il ne les en retire pas si vite.

Certainement qu’en souvenir de leur dévotion envers le saint Archange leurs peines sont abrégées ; mais pour être entièrement délivrées, non ! Moi qui le disais, je puis vous servir d’exemple. La délivrance immédiate n’a lieu que pour les personnes qui ont travaillé avec courage à leur perfection et qui ont peu de chose à expier dans le Purgatoire.

 


La France est bien coupable ; malheureusement, elle n’est pas seule.

jésus frappe à la porte

En ce moment, il n’y a pas un seul royaume chrétien qui ne cherche ouvertement ou sourdement à chasser le bon Dieu de son sein. Ce sont toutes les sociétés secrètes et le diable leur chef qui mettent ainsi tout en émoi et fomentent tous leurs complots. C’est maintenant l’heure du prince des ténèbres, mais ils ont beau faire tous, tant qu’ils sont : Dieu leur fera voir que c’est lui qui est le Maître et non pas eux.

Peut-être que ce ne sera pas avec douceur qu’il leur fera sentir sa puissance, mais, dans ses châtiments mêmes, Jésus est miséricordieux. Nous connaissons en Purgatoire, par la permission du bon Dieu, ce qui se passe en ce moment sur la terre, afin que nous priions pour ces grandes nécessités ; mais notre prière seule ne suffit pas.

Si Jésus trouvait quelques âmes de bonne volonté qui voulussent bien réparer, fléchir sa Majesté, sa bonté divine outragée, elles feraient plaisir à son Coeur offensé de tant d’amertumes, et elles pourraient fléchir sa miséricorde qui ne demande qu’à pardonner à celui qui s’humilie. Dites cela à Mère Supérieure.

 


Saint Michel interviendra dans la lutte personnelle de l’Église.

saint MichelLFFA

C’est lui qui est le chef de cette Église si persécutée, mais non bientôt anéantie, comme le pensent les méchants. C’est lui qui, également, est le Protecteur spécial de la France et qui l’aidera à se replacer à son rang de Fille aînée de l’Église, car, malgré toutes les offenses qui se commettent en France, il y a encore bien du bon, il y a des âmes bien dévouées.

 


Quand saint Michel interviendra-t-il ?

saint michel

Je ne le sais pas ! Il faut beaucoup prier à ces intentions, invoquer l’Archange, en lui rappelant ses titres, et le supplier d’intercéder auprès de Celui sur le Coeur duquel il a un si grand pouvoir. Que la Sainte Vierge ne soit pas oubliée : la France est son Royaume privilégié entre tous ; elle la sauvera. On fait bien de demander partout des Rosaires et des chapelets : c’est cette prière qui est la plus efficace dans les besoins présents.

Le vœu  héroïque est une chose très agréable au bon Dieu et d’un grand secours aux âmes du Purgatoire et bien profitable aux âmes généreuses qui veulent bien le faire. Du reste, en cédant ainsi une partie de leurs mérites, au lieu de perdre, elles ne font que gagner.


Pour les indulgences plénières

BARRE JAUNE BRUN

je puis vous dire que peu, très peu de personnes les gagnent entièrement. Il faut une si grande disposition de coeur et de volonté que c’est rare, plus rare qu’on ne pense, d’avoir toutes les dispositions voulues pour avoir ainsi la remise entière de ses fautes. Dans le Purgatoire, nous ne recevons les indulgences qu’on nous applique que par manière de suffrage et comme le bras de Dieu le permet, suivant nos dispositions.

Il est vrai que nous n’avons pas d’attache au péché, mais nous ne sommes plus sous le règne de la miséricorde, mais bien sous celui de la justice divine ; donc, nous ne recevons que ce que le bon Dieu veut qui nous soit appliqué. Quand l’âme est proche du terme de tous ses désirs, du Ciel, elle peut être délivrée et admise aux joies éternelles par l’efficacité d’une indulgence plénière bien gagnée ou même à moitié gagnée à son intention ; mais pour les autres âmes, il n’en est pas ainsi.

 

Elles ont, pendant leur vie, souvent méprisé ou du moins fait peu de cas des indulgences et le bon Dieu, toujours juste, leur rend selon leurs oeuvres. Elles peuvent gagner quelque chose suivant la volonté divine, mais rarement l’indulgence dans son entier.

 


MAI 1880. –

BARRE JAUNE BRUN

Travaillez sans relâche et de toutes vos forces à votre perfection. Vous avez, quand vous le voulez, assez de fermeté de caractère pour surmonter toutes les difficultés qui s’opposent à votre union avec Jésus, jusqu’à ce que vous soyez arrivée où il vous veut. Votre vie sera un martyre perpétuel.

 

Il en coûte pour se renoncer à chaque instant, c’est un martyre perpétuel ; mais, dans ce martyre, on goûte quand même les plus douces joies. L’âme souffre, mais Celui pour qui elle souffre lui accorde à chaque sacrifice, à chaque renoncement, une grâce qui l’encourage à marcher toujours de l’avant, à se dévouer. Rien ne fait plus de plaisir à Jésus que de voir une âme qui s’efforce, malgré tous les obstacles qui se rencontrent sur son chemin, de se dévouer toujours de plus en plus pour sa gloire et pour son amour.

 

Vous êtes affligée de voir que le bon Dieu est insulté à Paris, mais ces personnes ne savent pas ce qu’elles font et, malgré leurs blasphèmes, Jésus est plus offensé des péchés que commettent les âmes qui lui sont dévouées ou qui devraient l’être, que des sanglantes injures de ceux qui ne sont pas ses amis.

Que d’âmes que Jésus appelle à une haute perfection et qui restent misérables, parce qu’elles n’ont pas correspondu aux grâces divines ! Il faut se gêner, se reprendre et se demander beaucoup chaque jour pour être heureux au service du bon Dieu ! Qu’il y a peu d’esprit intérieur dans le monde !…

Même dans les Communautés !… On recherche trop ses aises, on ne veut se contraindre en quoi que ce soit, et pourtant le bon Dieu serait si heureux (si on peut ainsi parler) qu’on l’aimât, mais sans contrainte et de bon coeur.

 


S’il pouvait trouver ce contentement dans la Communauté,

que de grâces il répandrait sur elle !

BARRE JAUNE BRUN

Pour vous, travaillez de tout votre pouvoir à vous vaincre, à aimer Jésus comme il l’attend de vous, il y a si longtemps ! Jésus voudrait que vous l’aimassiez d’un amour d’enfant, c’est-à-dire avec la tendresse d’un enfant qui cherche à faire plaisir à des parents chéris, et pourtant vous êtes bien froide avec Jésus. Ce n’est pourtant pas ce qu’il attend de vous, lui qui vous aime tant !

 


AOÛT 1880.

BARRE JAUNE BRUN

Vous ne dirigez pas votre pureté d’intention comme le bon Dieu voudrait. Ainsi, au lieu d’offrir vaguement vos actions vous pourriez le faire avec plus de fruit, en ayant vos intentions mieux déterminées. Par exemple, quand vous prenez vos repas, dites : « Mon Jésus, nourrissez mon âme de votre sainte grâce, comme je nourris maintenant mon corps » ; quand vous donnez vos leçons :

« Mon Jésus, instruisez mon âme, comme j’instruis mes enfants » ; quand vous lavez votre visage, vos mains : « Mon Jésus, purifiez mon âme comme je le fais pour mon corps » et de même pour chacune de vos bonnes actions. Habituez-vous à parler à Jésus de coeur toujours ; qu’il soit le mobile de tout ce que vous faites ou dites…

Vous me comprenez ?

 

Il ne faut jamais vous excuser. Qu’est-ce que cela peut vous faire qu’on vous croie coupable quand vous ne l’êtes pas ? Et si vous reconnaissez avoir manqué, humiliez-vous et taisez-vous. Ne vous excusez même pas en pensée.

 

Qu’est-ce que le peu d’instants que nous avons à passer sur la terre comparé aux joies sans fin de l’éternité ? A la mort, vous ne trouverez jamais avoir trop fait ! Soyez bien généreuse, ne vous écoutez pas. Voyez toujours le but auquel Jésus vous appelle : la sainteté, le pur amour… et puis allez toujours sans jamais regarder en arrière !

 

Les croix, les grandes croix, celles qui brisent le coeur sont le partage des amis du bon Dieu. Vous vous plaigniez ces jours à Jésus, qu’il vous avait envoyé bien des peines cette année ? C’est vrai, mais pourquoi trouvez-vous ces croix si lourdes ? C’est que vous n’aimez pas assez ! Oh ! Vous n’avez pas fini avec les croix. Ce que vous avez eu jusqu’ici n’est que le prélude de ce qui vous attend.

 

Ne vous ai-je pas dit que vous souffrirez toujours de corps ou d’esprit et souvent des deux ensembles ? Pas de sainteté sans souffrances ! Mais quand vous laisserez agir librement la grâce en vous, quand Jésus possédera votre volonté et que vous le laisserez Maître absolu, les croix, si lourdes qu’elles soient, ne pèseront plus. L’amour absorbera tout.

 

D’ici là, vous souffrirez et vous souffrirez beaucoup, car ce n’est pas en un instant que l’âme arrive à se dégager ainsi de toutes choses pour n’agir plus que par le pur amour. Il voit avec plaisir vos efforts. Oh ! Si on le connaissait mieux sur la terre ! Non, on l’oublie ! Vous, au moins, aimez-le ! Dédommagez-le ! Que vos efforts aillent toujours en grandissant, afin de lui faire plaisir. Travaillez sans relâche pour arriver vite comme il veut vous voir !

 


DIMANCHE 3 OCTOBRE. –

snapshotjésus luz 5 sept

S’il vous était donné de comprendre comme Jésus est traité avec indifférence et mépris sur la terre, non seulement par le monde ordinaire, comme il est insulté, moqué, tourné en dérision, même par ceux qui devraient l’aimer ! Ainsi l’indifférence se trouve dans les Communautés, parmi les Religieux et les Religieuses, son peuple choisi ; là où il devrait être traité en Ami, en Père, en Époux, on ne l’y considère bientôt plus que comme un étranger.

 

Elle se trouve aussi, cette indifférence, parmi le clergé. A présent, plus que jamais, Jésus y est traité d’égal à égal. Ceux qui devraient trembler, en pensant à l’auguste mission dont ils sont chargés, le plus souvent s’en acquittent avec froideur, avec ennui ! Combien y en a-t-il qui possèdent l’esprit intérieur ?

Le nombre en est petit. Ici, en Purgatoire, les prêtres qui expient leur indifférence et leur vie sans amour sont nombreux. Il faut que leurs coupables négligences s’expient par le feu et par les tortures de toutes sortes. Jugez d’après cela ce que le bon Dieu, si bon, si aimable pour ses créatures, en trouve qui l’aiment et qui le dédommagent. Hélas ! Qu’il y en a peu !

 

Voilà la grande souffrance du Coeur de Jésus : l’ingratitude parmi les siens ; et pourtant son Sacré-Coeur est tout rempli, tout débordant d’amour et il ne cherche qu’à le répandre. Il voudrait trouver quelques âmes mortes à elles-mêmes ; Jésus y verserait son amour à flots, plus qu’il ne l’a encore fait pour personne jusqu’ici. Oh ! Que Jésus, que sa miséricorde, que son amour est donc peu compris sur la terre !

 

On cherche à connaître, à approfondir tout, excepté ce qui fait le bonheur véritable. Quelle tristesse ! Jamais il ne faut vous mécontenter, ni extérieurement, ni intérieurement. Faites ce que vous pourrez pour éviter toute espèce de contrariété. Si, malgré cela, il arrive que, par maladresse ou par malice, je suppose, on ne fasse pas ce qu’on devrait, eh bien ! Restez calme ; une fois la faute faite, à quoi bon s’en contrarier, puisqu’il n’y a plus de remède. Ce serait presque deux fautes pour une.

 


1881.

Les souffrances du corps et du coeur sont le partage des amis de Jésus pendant qu’ils séjournent sur la terre.

ciel bleu de Dieu

Plus Jésus aime une âme, plus il lui donne une large part aux douleurs qu’il a endurées pour notre amour. Heureuse l’âme ainsi privilégiée ! Que de mérites elle peut acquérir ! C’est le plus court chemin pour arriver au Ciel.

N’ayez donc pas peur de la souffrance ; au contraire, aimez-la, parce qu’elle vous approche plus près de Celui que vous aimez.

Ne vous ai-je pas dit un jour que l’amour vous rendra doux ce qui vous paraît encore bien amer, parce que vous n’aimez pas assez ? Le moyen infaillible d’arriver vite à une union intime avec Jésus, c’est l’amour, mais l’amour uni à la souffrance.

 

Vous avez eu jusqu’ici passablement de croix, et pourtant vous ne les aimez pas encore comme Jésus le voudrait. Si vous saviez combien la souffrance est bonne à l’âme ! Ce sont les plus douces caresses que le divin Époux peut faire à celle qu’il veut s’unir intimement. Il lui envoie, à cette âme privilégiée, souffrances sur souffrances, peines sur peines, afin de la détacher de tout ce qui l’entoure.

Alors, il peut lui parler au coeur. Que se passe-t-il dans ces entretiens divins ? Vous le saurez, si vous le voulez. Jésus tient en suspens des grâces qu’il répandra à flots sur vous, quand il vous verra préparée comme il l’entend et capable de les recevoir.

 

Jésus veut que vous agissiez purement pour lui, que vous rapportiez toutes vos actions à sa gloire, que vous le preniez pour confident de toutes vos joies et de toutes vos peines, que vous ne fassiez aucune chose, si petite soit-elle, sans lui demander avis et lumières, que vous ne vouliez que lui seul pour récompense de tout ce que vous ferez. Vous vous y êtes engagée, il y a déjà plusieurs années ! « Mon Jésus, lui dites-vous alors, que jamais je n’aie aucune reconnaissance sur la terre pour le peu de bien que j’y ferai ! Vous seul me suffisez ! » Que pensez-vous de cette demande ? S’est-elle bien réalisée ? Jésus ne se laisse pas vaincre en générosité, vous le verrez.

 

Pensez également que ce n’est pas tant vos prières qui me mettront en possession de l’éternel séjour que vos actions parfaites, que votre union intime avec Jésus. Croyez bien qu’il a eu de grands desseins sur votre âme en m’envoyant ainsi vers vous ; si je pouvais vous dire ce que je sais à ce sujet !… Qu’il est grand l’amour de Jésus pour vous ! Que d’amabilités, que de prévenances il a eues à votre endroit.

 


Comme vos indifférences ne le rebutent pas !

paysage-nature-eau-riviere-et-un-arc-en-ciel-images-photos-gratuites-1560x1166

Par moments, que vous êtes froide, insouciante pour un Dieu si bon ! Demandez-lui pardon pour toutes ces fautes et agissez envers lui comme un enfant agit avec le meilleur des pères. N’ayez pas peur de l’importuner. J’aime à voir la confiance dans votre coeur. Cherchez toujours à lui faire plaisir, depuis votre réveil jusqu’au soir, sans jamais écouter les mouvements de votre nature.

 


20 MAI.

Sur la terre, on s’arrange à sa manière, mais dans l’autre monde,

le bon Dieu nous arrange à la sienne !

AMOUR DU PERE

Il y a peu de vraies amitiés sur la terre ! On s’aime souvent par caprice, par intérêt. Un petit froissement, une parole, un manque d’égards désunit quelquefois des amis qui semblaient inséparables. C’est que Dieu ne possédait pas assez bien leur coeur, car il n’y a que les coeurs où surabonde l’amour de Jésus qui peuvent donner de leur trop plein à leurs amis. Toute amitié qui n’est pas ainsi fondée en Dieu est fausse, elle n’est pas durable.

 

Mais quand Jésus possède un coeur, alors ce coeur peut aimer et faire du bien à ses amis, parce qu’il y a là la source de l’amitié pure et sans mélange. C’est un petit écoulement de l’amitié du Ciel. Tout le reste, c’est de la nature et pas autre chose. Ayez toujours des vues plus hautes que la terre.

Ne recherchez jamais ni l’estime, ni l’amitié de personne. Jésus seul est vôtre et il vous veut sienne aussi pour toujours. Vous n’avez pas trop de votre coeur tout entier à lui donner. Aimez… mais pour lui seulement…

 


SOURCE : Le Manuscrit du Purgatoire

http://www.spiritualite-chretienne.com/ciel/purgatoire-05.html

Notes :

le-manuscrit-du-purgatoire.net

1. Ce manuscrit a été révisé et approuvé par plusieurs savants théologiens comme ne contenant rien de contraire aux données de la doctrine catholique. Nous le publions d’ailleurs comme un document purement historique et avec toutes les réserves prescrites par l’Église, selon le Décret d’Urbain-VIII.

2. Plusieurs saints et savants théologiens rapportent que, par une faveur divine, la Sainte Vierge se montre parfois aux âmes du Purgatoire, pour leur soulagement et leur consolation, notamment aux jours de ses grandes fêtes.

3. Cette manière de parler s’adapte au langage humain qui ne perçoit dans le temps que successions et changements… Mais il n’y a pas de temps pour Dieu et par conséquent aucune succession et aucun changement : ses décrets, prévus et arrêtés de toute éternité, sont immuables et éternels comme lui-même.


Imprimerie Saint-Paul Bar-le-Duc Le Gérant: A. SIMON Dépôt légal, 4° trim. 1953. N° 1791


© 1998-2015 JClaudePrieto
St Hippolyte du Fort, France
Tous droits de reproduction réservés


 

Soeur Emmanuel de Medjugorje, s’adresse à Notre Mère du Ciel *Tu es triste ? Laisse-moi te dire ma prière…


marie mere des pretres

BARRE DOUCE ROSE

« Chère maman ! Tu es triste en voyant la situation de tes fils prêtres et de l’Église battue par les vents. Triste au point de pleurer.

 

Comme tu l’as dit « Priez pour vos bergers, afin qu’ils aient la force et l’amour pour être des ponts de salut. » (2 déc. 2015)

 

 Ces ponts nous font passer de notre aujourd’hui à un « temps nouveau » que tu prépares, un temps de paix que ton Cœur attend avec impatience (voir PS1). Or si ces ponts viennent à manquer, ou pire, à s’écrouler, que fera le peuple de Dieu ? Sera-t-il abandonné à un chaos sans fin ?

 

Je t’en supplie, intercède encore plus fort pour tes fils de prédilection, avec cette véhémence maternelle à laquelle ton Fils Jésus ne peut résister. Aide-moi à collaborer avec toi de façon plus intense et aimante pour le salut de nombreux prêtres qui aujourd’hui se fourvoient dans des chemins de mort, au risque de se perdre éternellement ! (Voir PS2). 

 

Certains mystiques comme Marthe Robin ou Sr Faustine ont vu la place horrible que Satan réserve aux prêtres quand ils se mettent entre ses mains sur la terre et s’obstinent dans le péché. 

BARRE DOUCE ROSE

Mère de Miséricorde, ne permets pas qu’un seul prêtre se laisse piéger, ni ne se rendre esclave de l’ennemi ! Comment pourrais-tu supporter ce dommage qui blesse si profondément le Cœur doux et humble de ton Fils ?

 

 Tu sais que les prêtres sont d’autres Christ lorsqu’ils exercent leur ministère dans les sacrements (Persona Christi), si bien que ton Fils, qui s’identifie à eux (et eux à Lui ?), vit une agonie particulière lorsque ses prêtres ne prient pas et se séparent de Lui en vivant selon les mœurs de ce monde. 

 

L’Église aujourd’hui souffre dans ses prêtres. Satan veut les détruire. Alors je t’en prie, présente-toi à chaque prêtre du monde et accorde-leur à tous une injection de ton propre amour pour Jésus afin que, fascinés par la beauté et la grandeur de cet amour, ils « craquent pour Jésus » et reviennent à Lui de tout leur cœur. Tout t’est possible, ô Vierge puissante ! 

gospa marie-med

BARRE DOUCE ROSE

Je te remercie pour les nombreux prêtres qui, invités par toi à Medjugorje, reçoivent la grâce d’un profond changement intérieur. Tu les encourages, tu les accompagnes de ta sollicitude maternelle et tu les précèdes dans leur ministère. Ils ne sont plus seuls dans le dur combat qui est le leur. 

 

 Je te remercie aussi pour les nombreux prêtres qui respirent la sainteté et qui reflètent le Cœur doux et humble de ton Fils. Quelle splendeur ! Quel baume sur nos cœurs de brebis !

 

Toi la Mère des prêtres, écoute nos pauvres prières et daigne parler à ton Fils en leur faveur. N’a-t-il pas dit : « Lorsque vous demandez quelque chose au Père en mon Nom, croyez que vous l’avez déjà reçu, et cela vous sera accordé ! » ? Mt 11,24

 

barre rose1

Sœur Emmanuel +


http://www.enfantsdemedjugorje.fr/nouvelles-de-medjugorje-janvier-2019-par-soeur-emmanuel-maillard/

 

Visions & Messages reçus par Virginie-Messagère de L’Alliance des Coeurs Unis*La trahison de Judas… Les Noces Mystiques…L’Alliance : L’Alliance Royale…Sainte Jeanne d’Arc*


LES SECRETS DU ROI-VIRGINIE TOME-1

 

 

Extrait du 14 Janvier 2013

horloge 3 hrs

Nous récitons avec le prêtre, le chapelet de Sainte Faustine, il est 15h.

A l’heure de la Miséricorde…la trahison de Judas.

Puis il (le prêtre) nous demande de méditer volontairement sur la trahison de Judas. Et voilà, c’est là où ça fait mal ! Je comprends que je dois absolument guérir de cette blessure. C’est alors que, d’une façon surnaturelle, je me sens immergée dans la contemplation de la peine de Jésus.

jesus-passion

Quelle souffrance d’Amour ! Je suis anéantie par ce que je contemple ! (Je sais bien qu’il ne s’agit que d’une infime mesure de ce que notre Seigneur a vraiment vécu, car s’il en était autrement, il est certain que j’en mourrais à l’instant même.)

Mon « petit nombril » disparaît à cet instant précis…Mon Dieu, mon Jésus, il est évident que c’est Toi qui as tout porté, tout souffert et tout vaincu ! Aie pitié de moi, pauvre pécheresse …Viens me sortir de mon ego ! Je t’en supplie, aide moi à rester dans l’Amour, quoi qu’il se passe…à ne regarder que Toi, en toute situation.

Le prêtre nous rapporte de la sacristie, une très belle statue de Sainte Jeanne d’Arc en bronze et la dépose sur l’Autel à droite.

Au début de la messe, j’entends : « Un seul Cœur, un seul Esprit… »

Pendant la Consécration, je vois flotter au-dessus de l’Autel, la couronne des roses claires, entourant les deux Saints Cœurs de Jésus et Marie.

J’entends : « La Nouvelle Alliance est une Alliance Royale »

(Je vois les deux Saints Cœurs vivants et palpitants.)

J’entends : « l’Époux et l’Épouse…»

Je comprends la symbolique des noces mystiques entre les deux Saints Cœurs, mais aussi entre Jésus et l’Église (qui représente aussi Marie) et pour finir, le Christ et chacun d’entre nous.

Je vois distinctement Sainte Jeanne d’Arc, en armure et tête nue, se tenir à droite de l’Autel à genoux, contemplant notre Dieu, Saint Louis est dans la même position, mais sur la gauche. Il a déposé sa couronne au pied de l’Autel.

st michel et jeanne d arc

Un zoom photographique s’opère sur Jeanne qui se retourne vers nous et nous dit : «Petite roses, l’heure est grave, c’est le temps du Combat… Mais je veille sur vos cœurs d’enfants…Restez dans la confiance…La Liesse de servir notre Roi ! Il n’y aura pas de faux pas…

L’AMOUR veille…»

 

Après la Messe, le prêtre prie avec nous, tout en nous imposant les mains. Puis au bout d’un moment, il se met à expirer plus fort, sans doute pour chasser les ténèbres, me semble-t-il…

J’entends Jésus : (pour chacun) : « Inspire en Moi, Mon aimée…Je suis l’Époux…Laisse-toi Aimer…»

lys-blanc

Je reçois par connaissance que, dans cette respiration d’Amour en l’Esprit Saint, nous inspirons mentalement et spirituellement toute la Volonté Divine sur nous puis, dans l’expiration, nous expulsons, nous rejetons par la Grâce Divine tout ce qui encombre notre âme, les ténèbres qui veulent nous oppresser. (Bien sûr, cela n’a rien à voir avec le Sacrement de la Confession !) C’est une respiration de l’âme.


Extrait Tome 2  « Les Secrets du Roi…Que Ton Règne arrive ! »

Par Virginie-Messagère de L’Alliance des Coeurs Unis.


 

EXCEPTIONNEL REPORTAGE sur SOEUR YVONNE-AIMÉE de MALESTROIT (Mystique→Dramatisation & Interview)


BARRE MAUVE 0_f8561_f088607_X5L

EXCEPTIONNEL REPORTAGE sur SOEUR YVONNE-AIMÉE de MALESTROIT

(Dramatisation & Interview)

Durée : 26:22

ROSE ROUGE


Un feu sur la terre


 

Edson Glauber nous demande de Méditer les Messages de Jésus et de la Très Sainte Vierge Marie, reçus les 3-4-13-14 Octobre 2017.


https://myriamir.files.wordpress.com/2019/01/b0933-81b1cc76a308ee0583c0a2236b7667cb.jpg?w=318&h=537

Méditer: Message de Jésus

 Le 03.10.2017 –

Mon fils, je viens du Ciel pour te bénir et te donner ma Paix!

Je t’aime et mon Amour je te donne. Est-ce que tu m’aimes? Fouettez vos péchés et offrez-moi votre amour pour consoler mon  Divin Cœur

Mon fils, ma Mère Immaculée offre ses larmes maternelles tous les jours devant mon trône, plaidant pour la miséricorde. Beaucoup n’ont pas pitié du Cœur Douloureux et Immaculé de ma Mère Bénie. Beaucoup sont ingrats et se moquent de ses appels en votre faveur.

Je regarde la terre et j’en trouve si peu qui m’aiment, comparé au nombre de ceux qui servent l’ennemi infernal, qui souhaitent la destruction de leurs âmes.

Mes prêtres, mes oints, prennent mon amour pour les âmes. Combattez le bon combat en aimant la Croix et mes blessures sacrées. Acceptez le fait que vous soyez flagellé, couronné d’épines et cloué à la croix. Dans chaque sacrifice de l’autel, unissez-vous à mon cœur et devenez un avec moi.

C’est l’heure des ténèbres, mais c’est aussi l’heure où la miséricorde se manifeste à l’humanité pour la sauver de la décadence actuelle.

Les âmes ont sombré si profondément dans le péché, que  j’ai pensé à leur bonheur et à leur salut, en  envoyant ma Sainte Mère dans de nombreux endroits du monde.

Sans son intercession, l’humanité serait complètement abandonnée et perdue, car personne dans ce monde ne pourrait plus  arrêter ma Justice Divine.

 Apprends avec ma Mère à mener une vie pure, sainte et immaculée, en entrant dans le Cœur Immaculé de Marie. Tu ressembleras à son Cœur maternel et tu obtiendras la miséricorde de mon Cœur.

Je vous bénis et vous place dans mon Divin Cœur À tous je donne mes Bénédictions et ma Paix: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!


https://myriamir.files.wordpress.com/2019/01/138bd-2eee0a04d722b59ae423a3f6021f5305.jpg?w=306&h=471

Méditer: Message de La Très Sainte Vierge Marie

 04.10.2017

Paix mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, moi votre Mère, je vous aime et je vous bénis afin que vos cœurs puissent désirer appartenir au Seigneur et au Royaume des Cieux.

Dieu vous appelle à la prière et à la conversion. Priez beaucoup, mes enfants, pour que beaucoup de vos frères se laissent enflammer par l’amour de Dieu et ouvrent leur cœur en vivant Sa Très Sainte Volonté.

Mes enfants, demandez le pardon pour vos péchés. Repentez-vous de tout ce que vous avez déjà fait de mal et retournez sur le chemin sacré du Seigneur. Je vous aime et vous appelle à Dieu.

Ne vous attachez à rien dans ce monde. Le monde passera, mais Dieu ne passera jamais, parce qu’IL est Éternel.

Guérissez vos cœurs dans l’amour de Dieu. Permettez-moi de vous guider de plus en plus dans le chemin de la sainteté. Souviens-toi de ma Sainte Présence au milieu de toi et de chaque message que je t’ai déjà communiqué, car c’est grâce au Ciel que cela t’est donné pour le bien de ton âme.

Que mon Fils, le Roi de la Paix, soit le véritable amour de leur vie et de leur famille. Retournez chez vous avec la Paix de Dieu.

Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!


https://myriamir.files.wordpress.com/2019/01/6f11a-0000-egl-catho-notre-dame-de-fatima-1.jpg?w=228&h=375

Méditer: Message de La Très Sainte Vierge Marie

 13.10.2017

Paix mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, je viens du Ciel pour demander confiance, foi et prière. Dieu ne les abandonne pas. Il n’abandonne pas ses enfants. Il ne vous a pas oublié mes enfants, qui luttent et croient en mon travail d’amour.

Retournez sur le chemin sacré de Dieu. Retournez au Seigneur avec un coeur repentant et sincère. Sans prière, vous ne pouvez pas être proche du Divin Cœur de mon Fils Jésus.

Aujourd’hui, tu te souviens de l’anniversaire de ma dernière Apparition à Fatima. Là-bas, j’ai donné à mes enfants un grand signe que beaucoup appellent le miracle du soleil. Un signe pour les appeler à Dieu et à la conversion, car mon Divin Fils, notre Seigneur, a déjà été trop offensé.

 

Mes enfants, convertissez-vous sans tarder, car Dieu purifiera très bientôt toute l’humanité et mes enfants rebelles et désobéissants souffriront beaucoup.

Le monde est au bord de grandes calamités, car ses péchés ont fait déborder la Coupe de la Justice divine.

Repentez-vous, changez votre vie, corrigez vos erreurs et revenez sur le chemin sacré de Dieu.

Mes enfants, priez de nombreux chapelets pour la Sainte Église et pour le monde, car l’Ange de la Justice passera et beaucoup verseront leur sang pour avoir laissé de côté les appels que Dieu leur a faits, à travers moi.

De nombreux ministres de Dieu vont souffrir à cause de leur vie perverse et de leur aveuglement spirituel. Dieu ne supporte plus tant de péchés et de désobéissances. C’est le moment de votre retour à Dieu. C’est le moment de Le rejoindre lui et son Divin Cœur.

Je suis toujours à vos côtés pour vous accueillir dans mon Cœur et pour vous couvrir de mon manteau maternel.

Retournez chez vous avec la paix de Dieu. Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!


https://myriamir.files.wordpress.com/2019/01/7577b-fatima2b51.jpg?w=402&h=651

Méditer: Message de La Très Sainte Vierge Marie

14.10.2017

Paix, mon fils bien-aimé, paix à ton cœur et à tous mes enfants!

 Je suis là, ta Mère qui t’aime et qui aime l’humanité tout entière. Je suis encore venu vous accorder ma bénédiction maternelle, une bénédiction qui donne de la force aux faibles et relève ceux qui sont tombés au combat.

Le cœur de beaucoup de mes enfants est lourd et fermé à cause des nombreux péchés qu’ils commettent. Je ne peux pas vous donner mes grâces s’ils ne se vident pas et ne se nettoient pas de leurs péchés.

Dites à mes enfants de purifier leur âme par la confession. C’est avec la repentance sincère et la pénitence que le Ciel se gagne.

Mon Divin Fils vous appelle tous à vous tourner vers les choses d’en haut, où se trouve la véritable patrie céleste.

Beaucoup de mes enfants seront pris au dépourvu, lorsque la dernière heure sonnera au son de la trompette. Certains seront pris et d’autres seront laissés. Je te prépare pour mon Divin Fils. Laisse-moi te guider.

Les jours sont plus proches que jamais: les jours où tout sur la surface de la terre changera. Quel était l’intérêt de se débattre et de consommer pour ce qui ne dure pas éternellement et ne les mène pas vers l’éternité? Rappelez-vous, mes enfants, vous avez été créé pour le Ciel et non pour le monde. Faites tout ce que vous pouvez pour être toujours dans le Cœur de mon Divin Fils, Jésus.

Je vous bénis et bénis tous mes enfants: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!


http://itapiranga0205.blogspot.com/

 

L’AMOUR DE LA CROIX † Saint Jean Eudes…


L’AMOUR DE LA CROIX

embrasser jésus

«L’une des plus grandes faveurs que Notre-Seigneur puisse nous faire en ce monde, c’est de nous donner quelque part à sa croix.»

coupe

Une des plus grandes faveurs que Notre-Seigneur nous puisse faire en ce monde, c’est de nous donner quelque part à sa croix. Car c’est nous faire boire à sa coupe, c’est nous donner ce qu’il a le plus aimé en ce monde, sa croix étant le premier objet de son amour, après son Père éternel, puisque c’est par sa croix qu’il a détruit le péché qui est la source de tous les maux, et qu’il a fait tous les biens qui sont en la terre et au ciel.

 

Enfin c’est nous donner ce qu’il a pris pour lui-même, ce qu’il a donné à la personne du monde qu’il aime le plus, c’est-à-dire à sa très digne Mère, et ce qu’il a donné à ses Apôtres et à ses plus grands amis.

marie petite

Tous ceux qui ont été agréables à Dieu, dit le Saint-Esprit, ont passé par plusieurs tribulations. Parce que vous étiez agréable à Dieu, dit l’ange Raphaël à Tobie, il était nécessaire que vous fussiez éprouvé dans l’affliction.

CROIX BLEUE

C’est pourquoi les saintes Écritures nous annoncent que la croix et les souffrances sont la gloire, le trésor, le paradis, le souverain bien du chrétien en la terre: À Dieu ne plaise, dit saint Paul, que je me glorifie en autre chose qu’en la croix de Notre-Seigneur Jésus-Christ (Ga 6, 14).

 

Nous nous glorifions dans les tribulations, dit-il encore, parlant au nom de tous les chrétiens (Rm 5, 3). Vous devez faire état que les tribulations, dit le Saint-Esprit parlant par la bouche de saint Jacques, sont un sujet de la plus grande joie qui vous puisse arriver.

Résultats de recherche d'images pour « souffrance offerte à Dieu »

De sorte que l’on peut dire que celui qui a trouvé une bonne affliction a trouvé un grand trésor, qui le rendra riche pour jamais, s’il en fait bon usage. Les plus grandes consolations qu’on peut avoir en ce monde, même les consolations spirituelles et divines, ne sont que des fleurettes qui se flétrissent et qui se passent bientôt; mais une grande affliction c’est une belle pièce d’or, qui est solide et permanente; voire c’est une pierre précieuse d’un prix inestimable, c’est une terre noble qui, étant bien cultivée, enrichira la personne affligée d’une infinité de biens célestes et éternels.

croix-noir

En effet il n’y a rien qui purifie tant une âme que la souffrance; rien qui l’embellisse tant, pour la rendre agréable aux yeux de sa divine Majesté; rien qui l’enrichisse tant de véritables biens, et rien qui l’anoblisse tant que la vraie noblesse chrétienne, qui consiste à être conforme à notre grand Roi et à notre très aimable Crucifié.

 

Enfin, il importe infiniment de faire un saint usage des tribulations. Car premièrement, celui qui les porte chrétiennement rend une très grande gloire à Dieu, et la plus grande que l’homme lui puisse rendre en la terre, puisque le Fils de Dieu, qui est venu pour honorer son Père et pour réparer le déshonneur qui lui avait été rendu par le péché, n’a point connu ni choisi de moyen plus propre pour arriver à cette fin, que celui de la croix et des souffrances.

 

croix-noir

Secondement, il acquiert des trésors de grâce pour la terre et de gloire pour le ciel, qui sont inestimables. Au contraire celui qui ne les porte pas comme il faut prive Dieu de la gloire incomparable qu’il en aurait reçue à toute éternité, et fait une perte pour soi-même, qui est si grande que, s’il la connaissait, il ne pourrait jamais s’en consoler.

adoration_a_Manille

Lorsqu’il nous survient quelque affliction, il nous faut: Adorer la très sainte volonté de Dieu, et nous soumettre et abandonner entièrement et sans réserve à tous ses desseins sur nous.

 

Bénir, louer et remercier Dieu au temps de l’affliction: je bénirai mon Seigneur en tout temps, mais je dois le bénir et le louer avec plus d’affection au temps de la désolation qu’en celui de la consolation, puisque les afflictions sont de plus grands effets de la bonté de Dieu pour nous que les consolations. .

malheur

Adorer Notre-Seigneur Jésus-Christ crucifié, Homme de douleurs. Nous donner à l’amour immense qui l’a attaché à la croix, et en union de cet amour accepter et embrasser de tout notre coeur toutes nos croix,

Les lui offrir en honneur et action de grâces des siennes, le supplier qu’il les unisse aux siennes, qu’il les bénisse et sanctifie par les siennes, qu’il supplée à nos défauts et fasse pour nous devant son Père ce que nous devrions faire.

croix-noir

Qu’il fasse enfin le même usage de nos souffrances, pour la gloire de son Père, qu’il a fait des siennes.

jésus souffre


(SAINT JEAN EUDES, MÉMORIAL DE LA VIE ECCLÉSIASTIQUE 3e P, Ch. 19; O. C. 3, 98-100)

 

« IL VOUS BAPTISERA DU SAINT-ESPRIT ET DE FEU » Par le Père Jean-Jacques Duten* (vidéo)


« IL VOUS BAPTISERA

DU SAINT-ESPRIT ET DE FEU »

Durée: 17:05

Le Ciel s’ouvre, l’Esprit-Saint est répandu et le Père nous déclare son amour inconditionnel. « C’est à cause de sa grande bonté pour les hommes  » (Tite 3,4). Nous portons en nous ces semences divines et le baptême fait de nous des porteurs de lumière et l’espérance pour tous les hommes.


LA DIVINE VOLONTÉ – Pères Jean-Jacques et Dominique


http://www.sainterosedelima.com

 

TRAITÉ DE LA VIE SPIRITUELLE,DE SAINT VINCENT FERRIER*Le Silence…


Le Silence…

PRIERE DE SILENCE

 

Après avoir établi le fondement solide de la pauvreté, posé par Jésus-Christ même, lorsqu’assis sur la montagne, il a dit :

 

Bienheureux sont les pauvres d’esprit ; il est nécessaire de s’appliquer fortement à réprimer sa langue, laquelle ne devant être employée qu’à dire des choses utiles, ne doit jamais servir aux paroles oiseuses et vaines.

 

Afin de la mieux réprimé, il faut s’accoutumer à ne parler que pour répondre.

 

Et quand je dis qu’il ne faut parler que pour répondre, j’entends qu’on ne nous demande rien que d’utile et de nécessaire. Car on ne doit répondre à une question inutile, que par son silence.

 

 Si cependant il arrivait quelquefois qu’on vous dise des plaisanteries par manière de récréation, il faudrait alors, pour n’être point à charge des autres, prendre un air doux et riant ; mais ne répondre en aucune manière, quand même vous passeriez auprès de ces personnes, quelles qu’elles fussent, pour un homme singulier, sévère, et qui outre la dévotion :

 

Dussent-elles en murmurer, s’en attrister, ou en prendre sujet de blâmer votre conduite.

 

Ce que vous devez faire alors, est de redoubler vos prières pour eux, afin que Dieu, par sa bonté, chasse de leur cœur tout ce qui y est une occasion de trouble et de chagrin.

 aimer enfants de Dieu Silence-4_grn0o3

Vous pourrez cependant parler, lorsque vous y serez invité par une nécessité pressante, par la charité que vous devez au Prochain, ou par l’obéissance à votre Supérieur ; et alors il faut beaucoup penser à ce que vous devez dire , vous expliquer en peu de paroles , et avec une voix basse , qui marque l’humilité que vous avez dans le cœur.

 

Vous devez garder cette même règle, quand vous aurez à répondre à quelqu’un qui vous interrogera.

 

Lorsqu’on se tait pour un temps, ce doit être pour édifier le prochain, et pour prévoir ce que l’on doit dire lorsque le temps de parler sera venu : priant Dieu de suppléer par lui-même à notre silence, et d’inspirer intérieurement aux autres ce que l’obligation où nous sommes de dompter notre langue nous empêche de leur dire.

 

TRAITÉ DE LA VIE SPIRITUELLE, TRADUIT DU  LATIN DE SAINT VINCENT FERRIER

Résultats de recherche d'images pour « SAINT VINCENT FERRIER »


 

(6) LA PASSION INFLIGÉE PAR LA VOLONTÉ DIVINE À L’HUMANITÉ DE JÉSUS * (Vidéo)


6/8 LA PASSION INFLIGÉE

PAR LA VOLONTÉ DIVINE

À L’HUMANITÉ DE JÉSUS

Durée: 5:36

6. Les souffrances infligées à Jésus par la Divinité.

C’est comme si mes souffrances intérieures étaient incarnées.

Ainsi, mon Humanité a été atteinte

-d’épines,

-de clous,

-de coups de fouet

 -de blessures et

-de cruels martyres causant en moi une mort continuelle.

Ces souffrances étaient inséparables de moi.

Elles constituèrent ma vraie vie. »

Livre du Ciel Tome 14- 19 août 1922

============


myriamir3


 

Extrait du Compte rendu par Gisèle Bomal♥de la Retraite avec le Père Manjackal… Du 23 au 25 novembre 2018 À Carmaux (81) – Diocèse d’Albi*« Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jn 14, 6) L’union avec le Christ Jésus..


james image2

Père James est Missionnaire de la Congrégation de St François de Sales (M.S.F.S.)

& Missionnaire de la Miséricorde

ESPRITSAINT

Accueil de l’Association « Fontaine d’Eau Vive », organisatrice de la retraite et de l’Office du Tourisme qui héberge le millier de retraitants. (*)

Rendons grâce à Dieu pour l’important apport financier bénéficiant à cette belle région d’Albi : héberger et nourrir pendant 3 à 5 jours un millier de personnes venues de toute la France et de l’étranger pour une retraite du Père Manjackal n’est pas de toute évidence ! C’est aussi cela les bénédictions des déplacements et des retraites du père James Manjackal ! Loué soit Jésus Christ !

* * * * * * *

Le père Xavier ouvre la retraite : « Je suis heureux de vous retrouver dans cette salle. Le père James n’a pas l’habitude de revenir 2 fois dans un endroit. A l’instant même, je lui en ai demandé la raison. Il m’a répondu :  » J’ai senti que cette paroisse, ce territoire en avait besoin. » Je vous invite donc à prier pour nous. Que l’intensité de votre ferveur se manifeste et déborde sur Carmaux. »

« Je suis très heureux d’accueillir à nouveau le père James ! » (*)

Père James semble aussi très heureux, voire même ému de nous retrouver et nous salue en français,

james image11

« ALLELUIA ! Bonjour !

« Avant tout, je souhaite remercier Mgr Jean Legrez et le père Xavier qui m’invitent ici pour la 2ème fois.

Je remercie le Seigneur pour tous les organisateurs qui œuvrent auprès de Maryvonne

Aujourd’hui vendredi, c’est une journée importante pour nous chrétiens :

Remercions Jésus qui a ouvert son Cœur pour nous !

Je suis ému de parler du Cœur du Christ en France, parce que c’est ici, dans votre pays que Jésus a révélé son Cœur pour l’humanité entière ».

Pour cette raison et l’origine française de sa Congrégation le père James aime à rappeler son amour pour la France :

père pierre-marie mermier 1790-1862

  Père Pierre-Marie Mermier 1790 – 1862  

Fondateur de la Congrégation des missionnaires

de St François de Sales (diocèse d’Annecy)

« C’est toujours avec une grande joie que je reviens en France. Même si je ne parle pas français, je me sens très uni à vous chers français. J’ai reçu toute ma spiritualité de mes professeurs français au Séminaire, c’est pour cette raison que je demande à Maryvonne d’organiser beaucoup de retraites… C’est mon devoir de vous donner ce que j’ai reçu des vôtres. Je démarre la retraite avec ce grand amour dans le cœur pour prêcher et célébrer la Sainte Messe avec et pour vous mes enfants. »  

* * * * * * *

Sachant que beaucoup s’inquiètent de sa santé, le père James donne toujours de ses nouvelles, des nouvelles cette fois bien troublantes : « Peut-être ne verrez-vous pas toujours la joie sur mon visage en raison des douleurs sur mon corps. (En réalité, des plaies qu’il nomme des « blessures ») Le Seigneur m’a fait ce cadeau en 1993. Beaucoup ont dit du mal à ce sujet et j’ai prié le Seigneur de me les enlever ; et surtout à cause de ma vie publique ; ce n’était pas pratique.

 

Il y 6 ans lors de ma paralysie du syndrome « Guillain Barré », j’ai demandé à nouveau au Seigneur de me les enlever ; cette fois, le Seigneur l’a fait, car ce n’était pas pratique avec les médecins. Gaby et les proches pensaient que j’allais mourir au vue de leur disparition. (cf. l’exemple du Padre Pio) Cela a duré 3 ans.

 

Un Vendredi Saint, ces blessures sont réapparues notamment sur ma tête. Cela pose de gros problème de commodité, les draps tachés… chaque semaine un demi-litre de sang s’écoule de mon corps.

 

Lors de la dernière Semaine Sainte, il s’est produit un phénomène étrange, j’avais le sentiment du Corps de Jésus attaché à la croix, je Le voyais qui voulait se détacher. Je Lui dis : Seigneur je suis paralysé, permets-moi de me lever pour que je Te détache. Je ne sais combien de temps cela a duré.

 

Gaby et son fils le Dr Richy m’ont entendu appeler Jésus, (*)  

Le 1er et le 2 novembre dernier, en la fête des saints et des défunts, j’ai fait l’expérience des péchés de l’humanité.

Cette expérience m’amène d’abord à vous demander pardon pour les péchés des prêtres et de l’Église (*)

J’ai pris sur moi tous leurs péchés ; et ainsi j’ai fait l’expérience de Jésus sur la croix. J’ai prié :  » Jésus, Jésus, prends pitié de moi, pardonne-moi « , et à nouveau ces blessures aux poignets sont réapparues plus sévèrement si bien que je ne peux pas porter mes vêtements ordinaires, soutanes, chemises… je ne peux porter qu’une tunique très large.

james unnamed

Oui, mes enfants je porte ces souffrances… soyez donc compréhensifs, surtout comprenez s’il vous plait quelle est ma situation. Je suis convaincu que le Seigneur me donne ces souffrances pour participer à la réparation des péchés du monde.

Je suis ici pour vous prêcher la retraite. ALLELUIA ! »

Après ce récit bouleversant, La joie est néanmoins toujours présente il nous entraîne à appeler Jésus en chantant : Viens dans mon cœur, Seigneur Jésus, viens dans mes blessures, viens…

   Si le père James a souvent parlé de ses souffrances concernant les tortures physiques et morales subies au cours de sa mission notamment dans les pays du Golfe, en Inde… il n’a jamais parlé de ces « blessures ». Je dirais même qu’il les cachait. Or, depuis quelques mois, il en parle, il a même autorisé Gaby et son fils médecin à en parler dans un livre qui est une réflexion biographique du père James intitulé : « La Passion, le Sang, le Feu et l’Esprit » (*)     

Lors du rassemblement des « Missionnaires de la Miséricorde » en avril dernier à Rome, Le Pape François m’a imposé les mains en disant » : «  Même si vous êtes en fauteuil roulant, vous êtes en bonne santé pour continuer à prêcher dans le monde entier. »

james unnamed-1

« ALLELUIA ! Le Seigneur m’a donné beaucoup plus de force par l’imposition des mains du Pape François. Je viens donc vous parler ici en tant que

 » Missionnaire de la Miséricorde « . ALLELUIA ! »

 

* * * * * * *

Mgr Jean Legrez, l’Arcevêque du diocèse nous a fait l’honneur de présider l’une des messes : (*)

Dans son homélie, Mgr Legrez a fait mémoire des martyrs que l’Église fêtait ce jour et nous rappelle, à leur exemple, notre devoir d’évangélisation (*)

A la fin de la messe, le père James exprime sa gratitude à l’évêque :

james image12

« Merci Mgr pour votre patience et vos encouragements. Tout au long de la messe je rendais grâce à Dieu, le cœur remplit de joie. C’est la 2ème fois que vous m’accueillez et cette fois vous venez célébrer la Sainte Messe avec nous. » Et dans son parler qui lui est propre, parfois comme un petit enfant, il ajoute : « Mgr, Je pense que vous m’aimez ! ». Plus tard il nous confie : « Au déjeuner, l’évêque m’a dit qu’il m’aimait parce que je suis en vérité… » Voilà, on est tous au courant du  » secret  » !

Il profitera aussi de ce sentiment pour se plaindre un  » tout petit peu  » à savoir pourquoi certains diocèses ne lui permettent pas de venir prêcher, rappelant son attachement profond à la France, de ses saints patrons français, de qui il tient son héritage spirituel… et sa seule intention qui, pour lui est un devoir, de ramener les français à Dieu…

Mgr Legrez tentera de répondre en toute objectivité et bienveillance, en pesant ses mots : « Père James… les français sont compliqués, (rire et applaudissements ; chacun semble se reconnaître !!!) (*)

 

* * * * * * *

Enseignements :

Si les thèmes développés sont sensiblement les mêmes, du fait de son expérience récente « du péché de l’humanité » et des « visions » qu’il a pu avoir, le père James a insisté davantage sur :

  • le péché de l’Église par ses clercs et le devoir des chrétiens de soutenir l’Église et les prêtres par une participation active, attentive à la vie paroissiale, par la prière…,
  • le péché, l’infidélité au Christ… qui poussent les chrétiens à quitter l’Église,
  • l’approfondissement d’une foi authentique par les Sacrements qui nous unis au Christ et à l’Église …
  • On en sort comme toujours l’âme nourrie, enrichie… car dit-il : « Je n’ai pas un discours tout préparé je dis ce que l’Esprit Saint m’inspire ! »

james unnamed-2

  • De fait, seule sa bible et sa Croix de saint Benoît l’accompagnent comme support. 

    * * * * * * *

Avant de commencer sa prédication, le père James s’assure : « Êtes-vous heureux ?

 » Ouiiiii… «  Affirme l’assemblée bien  » chauffée  » par les louanges de la chorale et la joie de retrouver « le bon papa James » ! Une grande tendresse réciproque semble palpable ! En effet, beaucoup d’amour, de tendresse, de compassion évidente sur les visages, dans les regards pour ce prêtre accablé de douleurs, de souffrances… venu de si loin avec toutes les difficultés et incommodités du voyage que l’on peut imaginer pour une personne handicapée, souffrante, en fauteuil roulant.

Quasiment tous savent que par ses enseignements en vérité et la puissance de ses prières unies à ses souffrances, le Seigneur fera descendre beaucoup de bénédictions sur eux, sur leurs familles, sur leurs intentions… d’où cette reconnaissance anticipée joyeuse, fraternelle et compatissante pour leur bienfaiteur.

james unnamed-3

« Donc vous êtes prêts à écouter la Parole de Dieu ! ALLELUIA !

 

Chantons, appelons Jésus; Viens dans mon cœur, viens dans ma vie Seigneur Jésus…

« Jésus vous dit : « J’ai un plan pour toi mon fils, pour toi ma fille… »

D’abord prions. Prions pour nos paroisses, pour l’Église entière, pour la France, nos familles et pour leur guérison et libération de tout mal, tout spécialement pour la paroisse de Carmaux et son curé qui nous accueillent.

Il prie ensuite ainsi :

« Père des cieux, nous sommes ici rassemblés pour écouter Ta Parole, (*)

 

* * * * * * *

UN CHRÉTIEN EST UNI AU CHRIST PAR SON BAPTÊME ;

DONC UNI À L’ÉGLISE

bapteme

« Le début de notre vie chrétienne a été uni au Christ par le baptême en recevant l’Esprit Saint. Nous sommes donc unis au Christ Jésus, à sa mort et à sa résurrection. (cf. Col 2,12 – Ro 6,3)

Saint Paul le dit clairement : « Jésus est mort sur la croix mais Il ne mourra pas une autre fois. » (cf. 2 Co 5,17) De ce fait, un chrétien doit vivre sa vie dans le Christ Jésus et ne pas retourner au péché. ALLELUIA !

Saint Paul a écrit à partir de sa propre expérience. Alors qu’il combattait les chrétiens, le Seigneur s’est présenté à lui sur le chemin de Damas :  » Pourquoi me persécutes-tu ?  » (Ac 22,7) Chaque péché que nous commettons est une offense à Dieu et à nous-même. (cf. Ro 6,23a) Pourquoi cela blesse-t-il le Cœur de Jésus ? Parce que tous les chrétiens sont unis de façon particulière au Christ.

Le Père a envoyé son Fils Jésus sur la terre pour nous sauver (*)

Mes enfants, la majorité des chrétiens ont perdu la foi, nos églises se vident. Très peu de chrétiens vivent une vie Sainte, un tout petit nombre est authentique. Nous devons faire en sorte que cela change, (*)

 

* * * * * * *

Le péché, la souffrance

 

Il existe de nombreux problèmes dans le monde : maladie, catastrophes naturelles, pauvreté, violences… mais le plus grand des problèmes c’est le péché, oui mes enfants le péché est le problème principal du monde. Peut-être qu’aujourd’hui, l’Église ne parle pas suffisamment clairement du péché. En réalité, on n’aime pas entendre parler de repentance, de confession… Beaucoup me critiquent, ne viennent pas à mes retraites parce que « père James parle de tout cela ». Mais mes enfants, vous ne pouvez pas faire l’expérience de l’amour de Dieu, si vous demeurez dans le péché.

Quand j’étais paralysé, je me suis demandé pourquoi suis-je paralysé ? Beaucoup s’interrogeaient :  » pourquoi le père James prêche dans le monde entier, amène beaucoup de conversions, de guérisons à Dieu… mais pourquoi est- il toujours en fauteuil… ?  »

Il m’est alors venu à l’esprit ma paralysie comme sur un écran, j’ai vu tous mes péchés que je n’avais pas confessé, j’ai pleuré, j’ai dit :« Seigneur prends pitié ». Puis j’ai vu les péchés de tous les prêtres, des personnes qui sont venus à mes retraites…

L’Esprit Saint m’a dit : « pendant tes retraites prends sur toi tous leurs péchés, fais davantage de pénitence… ».

J’ai compris alors la signification de mes souffrances. » 

Dès lors, il prend la décision de ne plus se plaindre. Gaby dira lors d’un témoignage,

james unnamed-4

  « lorsque le père James souffre, il ne se plaint pas, il est silencieux ».

« Lorsque dans mes souffrances je tombe en extase, je vois les sanctifications chez des personnes, beaucoup en ont témoigné.

Gloire à Dieu ! ALLELUIA ! »

Le père James cite le témoignage d’un médecin qui reconnait que seul Jésus peut guérir ceux qui sont malades par le péché. […]   » Aucun médecin, aucun médicament ne peut guérir certains maux, seul Jésus, seulement Jésus… oui, père James, beaucoup de mes patients sont pécheurs, beaucoup ont des grandes colères, des rancunes, ils sont dans l’immoralité…, je sais que malgré les médicaments ils ne pourront pas guérir.

Dans vos retraites vous parlez très clairement du péché et durant la sainte messe ils reçoivent des guérisons, je le sais tout cela mais je ne peux pas le leur dire, ils m’enverraient en justice… »

« En réalité, ce médecin m’enseignait. ALLELUIA ! De la bouche d’un médecin c’est extraordinaire ! Donc mes enfants, je ne suis pas venu vous guérir, je suis venu proclamer la Parole de Dieu ! ALLELUIA ! » (*)

 

* * * * * * *

Renoncer au PÉCHÉ pour le Royaume de Dieu

 

La Bible parle de celui qui nous détourne du Royaume de Dieu (1 Jn 3) (*)

Quand le pécheur prie, le Seigneur ne le rejette pas, Il lui demande sa conversion – Il le dit très clairement dans l’Évangile de Jean 15,7 :

 

* * * * * * *

 

Ministère des Âmes du Purgatoire

 

Depuis le 8 septembre 1996, le père James a (selon son expression) « un magnifique ministère spirituel : servir les âmes disparues ». Cela se passe souvent pendant ses nuits douloureuses d’insomnies, où il prie pour elles. Parfois, accompagné de son ange gardien, il les visite. Le Seigneur permet aussi que des âmes viennent à lui pendant ses prières, la Sainte Messe…

Une vision de l’enfer et du purgatoire m’ont permis de voir beaucoup de gens dans les flammes, ils m’ont supplié de prier pour eux à cause de la pornographie de leur ordinateur, de leur téléphone portable …. « Dites cela à toutes les personnes qui viennent à vos retraites, donnez ce message à tous. » Donc je vous transmets ce message de la part des Âmes du Purgatoire. Dieu est très clair sur cela, si vous voulez vivre dans la volonté de Dieu, vivez saintement.

 

L’Église catholique est la seule à enseigner le purgatoire, nous devons remercier le Seigneur pour son Église et pour sa miséricorde. (*)  

Quand tous nos péchés sont pardonnés, (Ro 8,1) « il n’y a plus de condamnation ».

* * * * * * *

La Confession – le PRÊTRE

james unnamed-5

Quand vous vous confessez, ne pensez pas au prêtre en tant qu’être humain, celui-ci a reçu son pouvoir de l’Église. N’écoutez pas ceux qui vous détournent de la confession avec un prêtre. C’est Jésus Lui-même qui a institué ce Sacrement des plus importants : pardonner les péchés. « Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; ceux à qui vous maintiendrez ils leur seront maintenus. » (Jn 20, 22-23)  

C’est Jésus à travers le prêtre qui pardonne les péchés.

Remercions notre Dieu pour ce 1er charisme qu’Il a donné aux apôtres, à l’Église, et qui fut transmis aux évêques. Après l’ordination, le jeune prêtre doit demander à son évêque cette autorisation de pouvoir confesser.

Dès l’Ancien Testament nous voyons sans cesse la beauté, la grandeur de la confession, le pardon de Dieu. ( cf 2 Sa 12, 13 ; Gn 5,16 …. ; ) (*)  

 

* * * * * * *

Le Royaume de Dieu

 

Le Royaume de Dieu tire son origine dans le Cœur de Jésus sur la Croix.

Jésus est né pour être Roi. (Lc 1,33) Par notre baptême, nous grandissons dans ce Royaume. (cf. Ro 14,17) L’Écriture Sainte dit que nous avons une relation de sang avec Jésus. Quand nous quitterons ce monde nous rentrerons dans l’éternité, et nous Le verrons face face. (*)

Prenez des décisions, Dieu ne peut pas aider ceux qui ne demandent rien.

 

* * * * * * *

 

Revenons à l’Église – vivre sa foi dans l’Église

 

Avez-vous un grand amour pour l’Église ?

Nous devons aimer d’un amour particulier notre paroisse, notre curé. Les bénédictions nous viennent d’abord d’eux. Tout ce que vous recevez ici emmenez-les dans votre paroisse et œuvrez avec votre curé, soutenez-le et travaillez avec lui pour ramener la paroisse au Renouveau.

C’est la 1ère chose mes enfants, remercier le Seigneur pour votre vie catholique. Nulle part ailleurs vous trouverez les Sacrements, les indulgences, tant de choses dans l’Église catholique par lesquelles nous recevons des bénédictions !

Et pourtant beaucoup se plaignent, se découragent et quittent l’Église… Pourquoi ? (*)

Mes enfants « rectifiez votre vie, revenez à l’Église et vous verrez que Dieu répandra des bénédictions sur vous. » C’est une vérité que nous pouvons en effet constater dans les témoignages des convertis.

Un grand nombre de catholiques provoque la jalousie de Dieu en quittant l’Église et en se tournant vers toutes sortes de thérapies-ésotériques. (*)

 

* * * * * * *

L’Eucharistie

james unnamed-6

Le père James aime à rappeler que « la Sainte Messe est le moment le plus important d’une retraite ; c’est là que nous rencontrons Jésus. Nous pouvons Le rencontrer par sa présence spirituelle dans la prière, à l’adoration, dans la louange… mais dans l’Eucharistie, « seuls les catholiques ont le privilège de toucher Jésus présent, vivant, manger son Corps, boire son Sang et être ainsi UN avec Lui. (cf. Mt 26, 26-28). La Sainte Eucharistie a été instituée à la dernière Cène, St Paul n’y était pas mais c’est très intéressant de voir que c’est lui qui en parle le plus.

Sans doute a-t-il vu des célébrations de la Sainte Messe de façon indigne car il précise que « nous devons recevoir le Corps et le Sang du Christ de façon digne, avec respect. (*)

 

De nos jours beaucoup reçoivent la communion de façon indigne, sans jamais se confesser… Peut-être que l’Église n’en parle pas suffisamment. (*)

Quand je célèbre la messe, au moment de rompre le pain, mes mains tremblent et lorsque je prononce les Paroles de Jésus mes lèvres tremblent – qui suis-je pour rompre le Cœur de Jésus, mais qui suis-je pour donner sa Chair et son Cœur à son peuple ? Je ne peux que louer et remercier Dieu pour ma prêtrise. C’est à ce moment-là que l’on fait l’expérience de la prêtrise (1 Pi 9).

Chers frères prêtres, ouvrez vos cœurs, répandez le Cœur de Jésus au monde, aux français, prêcher l’amour infini du Cœur Sacré de Jésus.

Mais pour cela mes enfants, il faut d’abord faire l’expérience de la messe quotidienne. (*)

* * * * * * *

PRIÈRE POUR LA SAINTETÉ DANS LA FAMILLE

james unnamed-7

Avant son premier séjour en France, le père James avait appris au noviciat que lorsque les français passent devant une église, ils se signent et rentrent. Il était très impressionné de leur sainteté et pensait qu’à l’exemple de son maître des novices, le père Antoine, il n’y avait que de saints prêtres et de saintes religieuses qui priaient beaucoup (*)

james unnamed-8

Lors de mes retraites pour couples, il ressort que les difficultés surviennent parce que le Sacrement du mariage n’a pas été reçu en état de grâce ;

C’est-à-dire qu’ils ne sont pas bien préparés par une bonne confession. A cause de leurs péchés ils appartiennent à Satan, celui-ci n’apporte pas la paix dans le mariage. Il existe un démon de séparation, de divorce. (*)

Dans le passé la France était très catholique, Aujourd’hui, Satan est à l’œuvre dans toute l’Europe par de grandes sectes pour détruire l’Église. Saint Paul nous met en garde : «  Bien-aimés, ne vous fiez pas à n’importe quelle inspiration (*),

* * * * * * *

La PRIÈRE

 

Fidèle à ses habitudes, le père James nous a confiés à Dieu par de longues prières avant et après chaque enseignement et il nous a invités à prier l’Angélus avant les pauses déjeuner. Le 1er jour, une longue prière de guérison intérieure devant le Saint Sacrement exposé, (*)  

 

* * * * * * *

Préparation de l’effusion de l’Esprit Saint

james image17

Père James précise : « si le Seigneur me donne la santé, j’imposerai les mains et je prierai pour raviver en vous la flamme de l’Esprit Saint déposée en vous le jour de votre baptême et à la confirmation. ALLELUIA !

Je prierai pour les personnes qui ont assisté aux 3 jours de retraite. « Je vais prier sur vous avec de grandes douleurs, après une nuit d’insomnie… de ce fait, je ne veux pas que l’on vienne uniquement pour l’imposition des mains.

Je suis venu prêcher une retraite et pas seulement pour imposer les mains, s’il vous plait, comprenez cela, c’est important. (*)

* * * * * * *

james image16

A l’issue de la dernière messe, Emilienne Thomas a prononcé sa consécration au Sacré Cœur de Jésus par le Cœur Immaculé de Marie. Elle rejoint ainsi la Communauté Alliance Charis Marian, fondée par le père James dans son diocèse en Inde. (*)

N’hésitez pas à consulter les conditions de cette consécration sur le site du père James : http://www.jmanjackal.net/eng/engconsa.htm

 

Les recommandations du père James à la fin de la retraite :

« Mes enfants, pardonnez aux prêtres et à l’Église… revenez à l’Église, aimez vos prêtres, votre paroisse… priez pour votre pays,

Confessez-vous tous les 15 jours, essayez d’aller à la messe tous les jours. Demeurez dans la prière et la louange, dans les jours qui viendront vous recevrez davantage

de bénédictions, soyez attachés à Jésus, ne doutez pas, croyez toujours en Jésus et avancez avec foi.

Si vous pensez que vous êtes guéri, n’arrêtez pas vos médicaments en obéissant aux médecins, la science des médecins est bénie par Dieu, remerciez et louez Dieu ! »

 

* * * * * * *

james unnamed-9

Le père James n’a pas manqué de rendre un hommage particulier et affectueux à la quinzaine de prêtres qui ont assuré quasiment non-stop les confessions. Ce ministère, dit-il est une partie les plus importantes d’une retraite « « Je suis heureux de voir tant de prêtres dans cette retraite … ».

« Je remercie de manière particulière le père Xavier, j’ai ressenti son amour, c’est mon fils, je me sens proche de lui… »

james unnamed-10

Gardons, nous aussi, le père Xavier dans notre prière ainsi que son évêque, Mgr Legrez.

Il a dû faire face à certains ennuis en particulier du Journal « Dépêche du Midi » qui a publié un article complètement diffamatoire sur le père James pendant la retraite. En pièce jointe ses éléments de réponse qui recadrent charitablement la journaliste.

Nombreux sont les retraitants, notamment ceux de la région d’Albi qui ont manifesté leur soutien à nos prêtres en adressant leur consternation au journal.

 

* * * * * * *

– Les prêtres ont bien voulu me faire part de leurs impressions. D’une manière générale ils sont très heureux de vivre ces retraites du père James même s’ils sont mobilisés par les confessions et n’entendent que ses homélies. Ils sont comblés, émerveillés… par les fruits des nombreuses conversions issues des enseignements qu’ils perçoivent à travers les confessions. Voici un extrait : (*)

 

* * * * * * *

 

– L’un des Agents du Service de Sécurité m’a fait part de ses impressions :

« Catholique, pas trop pratiquant mais je revendique cependant une certaine foi. Le prédicateur est un homme attachant. (*)

 

* * * * * * *

 

– De nombreuses personnes ont témoigné de leur guérison physique, morale, spirituelle, de leur désir de changer de vie pour une vraie vie chrétienne…

Le père James nous encourage à témoigner « des belles choses que Dieu a faites dans nos vies, (*)

 

* * * * * * *

Si vous souhaitez soutenir le père James dans ses souffrances (en particulier du 1er vendredi du mois et pendant ses retraites) par vos prières, n’hésitez pas à vous joindre à la chaine de prière mise en place l’an dernier. Une neuvaine de prière sera proposée pour la retraite de Brest (me contacter : giselenddl@gmail.com

 

N’hésitez pas à déposer vos témoignages sur le Livre d’Or de son site Internet. Les personnes qui calomnient le père James à cause de l’ignorance ont besoin de connaître la vérité, c’est un acte de charité.

 

Rappel :

  • pour commander les livres et dvd du père James, contacter Maryvonne ou Patricia : fontainedeauvive@laposte.net
  • Les Rosaires et Chemin de Croix selon les enseignements du le Père James Manjackal : Gisèle : giselenddl@gmail.com 
  • (la moitié des ventes est destinée au père James pour ses soins et l’autre moitié est reversée à l’Éditeur qui les imprime gratuitement)

 

Prochain rendez-vous du 15 au 17 Mars 2019 à Brest

Inscription auprès : Maryvonne 06 29 92 46 49  ou Patricia  06 30 25 53 04


Article Tarn Libre du 7 déc 2018.jpg

barre rose rouge

Note : le compte rendu étant un peu long, voici un extrait. Ce signe (*) vous indique en annexe l’intégralité du texte et du document.=

PDF : compte rendu retraite père manjackal à carmaux nov 2018



Décembre 2018/Gisèle Bomal

image-13-gisele-bomal



 

Ce Dimanche 13 Janvier 2019, nous célébrons le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ *Montrez-vous ouvertement catholique et faites-vous-en gloire*


Baptism017

colombecolombecolombe

 

Renouvellement des vœux du Baptême

 cate066a

Mon Dieu, mon Créateur, mon Sauveur et mon Juge, je ratifie de bon cœur les promesses que je vous ai faites dans mon baptême ; je vous demande sincèrement pardon de les avoir si souvent violées.

 

Je renonce à Satan, à ses œuvres et à ses pompes ; et je promets de m’attacher à Jésus-Christ pour toujours, de vivre et de mourir dans la religion catholique, apostolique et romaine, en professant toutes les vérités qu’elle enseigne et en pratiquant toutes les obligations qu’elle impose.

 

 colombecolombecolombe

RÉCAPITULATION PRATIQUE

 

1°) Professez de bouche la doctrine de Jésus-Christ ; montrez-vous ouvertement catholique et faites-vous-en gloire.

2°)Renouvelez souvent les vœux de votre baptême.

3°) Attachez-vous pour toujours à Jésus-Christ, et soutenez par la sainteté de sa vie les glorieux titres qu’il a reçus dans son baptême.

4°) Instruisez-vous sur les enseignements de la sainte religion catholique.

5°)Fuyez les occasions, les lieux, les personnes dont vous connaîtriez que le démon voudrait se servir pour vous faire chuter.

 _Belle+++Très

 colombecolombecolombe

TRAITS HISTORIQUES

 

Le mystère de la très-Sainte Trinité révélé au baptême de Notre-Seigneur. – Le mystère de la très-Sainte Trinité a été marqué d’une manière très claire dans le baptême de Notre-Seigneur ; car, dans cette circonstance, on voit distinctement l’intervention des trois personnes divines, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Jésus-Christ, étant arrivé à l’âge de trente ans, se disposa à prêcher l’Évangile aux hommes. Mais auparavant, il voulut recevoir le baptême, non pas pour effacer en lui le péché originel, puisqu’il ne pouvait pas en être souillé, mais pour donner à l’eau la vertu de l’effacer dans ceux qui recevraient plus tard ce sacrement.

 

Il quitta donc Nazareth en Galilée, et vint trouver saint Jean-Baptiste, sur les bords du Jourdain, afin d’être baptisé par lui. Après avoir fait, par humilité, quelque résistance, saint Jean répandit de l’eau sur la tête de Notre-Seigneur qui était entré nu-pieds dans le fleuve. Au moment où le divin Sauveur sortait de l’eau en faisant sa prière, les cieux s’ouvrirent, et le Saint-Esprit apparut en forme de colombe blanche comme la neige, et se reposa sur sa tête.

Au même instant, on entendit une voix qui semblait venir du ciel et qui disait : « Vous êtes mon Fils bien-aimé ; c’est en vous que j’ai mis toutes mes complaisances ». On distingue ici sans peine les trois personnes de la très-Sainte Trinité : le Père qui parle ; le Fils qui s’est fait homme et qui est baptisé ; et le Saint-Esprit qui se repose sur Lui. (Matthieu III ; Marc I ; Luc III).

1lumi(1)

colombe colombecolombe

PRIÈRE

 

DIEU tout-puissant et éternel, prosterné devant votre Majesté suprême, je vous reconnais pour mon Dieu, mon Créateur et mon souverain Maître.

 

Je vous adore avec la plus profonde humilité ;

– je vous rends les plus humbles Actions de grâces pour tous les bienfaits que j’ai reçus de votre infinie bonté ;

– je vous remercie de m’avoir créée à votre image et à votre ressemblance, de m’avoir donné une âme capable de

– vous connaître,

– de vous aimer,

– de vous servir et de

– vous posséder éternellement ;

– de m’avoir rachetée par la mort de votre divin Fils, et appelée à la Religion Catholique, en m’appliquant les mérites

– de sa Rédemption dans le Baptême et

– dans les autres sacrements.

 

Je vous remercie enfin, mon Dieu,

– de m’avoir préservée, depuis que j’ai reçu l’être, d’une infinité de maux spirituels et corporels, et de

– m’avoir comblée d’une multitude de grâces.

Après tant de bienfaits, n’étais-je pas très étroitement obligée

– de vous aimer et de

– vous servir avec un zèle et

– une fidélité sans bornes.

Cependant, j’ai négligé et trop souvent oublié le premier et

– le plus essentiel de mes devoirs :

– j’ai passé ma vie sans vous honorer, et

– je ne vous ai offensé que trop souvent et

– trop grièvement, ô mon Créateur et

– mon bienfaiteur éternel !

 

Je vous demande très humblement pardon de tant d’ingratitudes et

– de négligences ;- je vous supplie de me les pardonner en vue de vos miséricordes infinies, et

– d’accepter en ce jour la nouvelle offrande que je vous fais

– de mes pensées,

– de mes désirs,

– de mes paroles, 

– de mes œuvres,

– de ma vie et de

– mon être.

 

C’est en présence de votre divine Majesté que je ratifie les promesses qui ont été faites pour moi au saint Baptême,

– de renoncer au diable, à ses pompes et à ses œuvres, au monde et à toutes ses vanités ;

– je proteste que j’aimerais mieux mourir que d’abandonner jamais la Foi que j’y ai reçue, ou de transgresser vos saints commandements,

– dans la pratique desquels je veux vivre et mourir.

 

Je vous conjure, ô Dieu infiniment bon et puissant de m’accorder cette grâce par les mérites de votre Fils bien-aimé, et

– par l’intercession de la très Sainte Vierge,

– de  mon Ange gardien et

– de mon saint Patron. Ainsi soit-il.

bapteme

colombe colombecolombe

Ratification abrégée des mêmes promesses.

 

CRÉATEUR du ciel et de la terre, je m’offre et me consacre tout à vous pour vous aimer, vous servir toute ma vie, et

– tendre continuellement à la fin pour laquelle vous m’avez mis au monde :

– c’est dans cette intention que

– je réitère en présence de votre divine Majesté les promesses solennelles que j’ai faites dans les fonts sacrés du Baptême,

– de renoncer au diable,

– au monde et à la chair :

– j’en renouvelle ici le vœu de toute l’affection de mon cœur, et

– vous offre le désir et la volonté sincère

– de ne jamais vous offenser mortellement pour le temps et

– pour l’éternité, avec le secours de votre sainte grâce. Ainsi soit-il.

 baptemejesus

source: http://www.fatima.be/fr/sanctus/prieres/cate68.php
 https://myriamir.wordpress.com/

Message de la Reine du Rosaire et de la Paix du 12 Janvier 2019…reçu par Edson Glauber (Itapiranga-Brésil)*Priez pour la conversion des incroyants, car ils sont si nombreux aujourd’hui que le cœur de mon Fils Jésus est très attristé…


https://myriamir.files.wordpress.com/2019/01/bc4cf-DSC_0025.jpg?w=452&h=678

Aujourd’hui encore une fois, la Bienheureuse Mère Bénie parmi toutes les femmes est venue du Ciel pour nous transmettre son appel maternel.

Elle, si  pleine d’amour, est venue nous accorder ses grâces maternelles afin que nos vies soient toujours illuminées par l’Amour et la Paix de Dieu.

BARRE DOUCE ROSE

Elle nous a donné le message suivant:

Paix mes enfants bien-aimés, paix!

 

Mes enfants, je suis votre Mère, je viens du Ciel pour vous demander de persévérer dans votre chemin de conversion, en portant avec amour et patience votre croix, car tout ce que vous souffrez dans votre cœur, votre corps et votre esprit est transformé en grâces et en bénédictions pour la conversion des pécheurs et le salut éternel de nombreuses âmes.

Savoir tout offrir au Seigneur en accomplissant son œuvre divine dans les cœurs et les âmes.

 

Ne vous inquiétez pas, mes enfants, je ne vous abandonnerai jamais. Je suis toujours à vos côtés pour vous aider dans tout ce que Dieu me permet.

 

Priez, priez, priez le Rosaire avec plus d’engagement et de foi et Dieu vous accordera de grandes grâces en retirant de vos vies  tant de choses tristes, ainsi que celles dans la vie de vos frères.

 

Dieu vous aime et veut votre conversion. Ne fermez pas vos cœurs à notre Divin Appel, comme l’ont fait beaucoup de vos frères qui n’ont pas de racines profondes dans la foi ni de vie spirituelle.

Priez pour la conversion des incroyants, car ils sont si nombreux aujourd’hui que le cœur de mon Fils Jésus est très attristé.

BARRE DOUCE ROSE

Apportez la lumière de Dieu à ceux qui sont aveuglés par le péché. Dieu veut que ses Divins Appels  touchent de nombreux cœurs le plus rapidement possible.

Oh, mes enfants. Parlez de l’amour de Dieu à vos frères et beaucoup se convertiront.

 

Je vous aime et vous bénis de ma bénédiction maternelle, retournez chez vous avec la paix de Dieu.

Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!


http://itapiranga0205.blogspot.com/2019/01/mensagem-da-rainha-do-rosario-e-da-paz_12.html

 

%d blogueurs aiment cette page :