Alice Lenczewska (11)…Extrait du livre Témoignage, 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…†.Ta solitude dans le monde adoucit la Mienne dans les cœurs de beaucoup de ceux que J’aime, mais qui M’ont abandonné…cet échange c’est aussi pour nous tous!


jésus le bon berger

14. V.1988, 20h50

† Tout comme Ma perfection est infinie, votre développement aussi est infini – d’où toute la beauté de votre vie en Moi : un amour toujours plus grand et une réception de l’Amour toujours plus grande.

Votre joie grandira constamment. C’est en cela que consiste le bonheur éternel.


7. VI.1988, 19h00

– Hier, je revenais de chez mon directeur spirituel, le père Walter Rachwalik, remplie d’amour pour le Seigneur qui se trouve en lui.

Les grâces sensibles sont tellement claires : les Blessures du Christ me font mal, mon cœur pleure d’amour pour le Seigneur, mon Bien-aimé.

Ce qui se manifeste aussi, c’est ce qui détruira mon réceptacle d’argile, ce qui déchirera le voile de la vie qui me sépare de l’Amour Infini.

J’aime ce grain de mort dans mon corps, c’est le Seigneur qui l’y a semé.


lumiere DIEU

21. VI.1988, 9h45

– Une vision :

Depuis un certain temps : le Christ, dans le Soleil de Dieu le Père, tend Ses bras et S’avance vers nous. De Ses Blessures sort un énorme éclat de rayons d’Amour.

Aujourd’hui : comme jusqu’à présent, mais vu de l’autre côté – en face de moi, les gens s’empêtrent dans les ténèbres et dans la boue. Mais la Lumière de Dieu le Père parvient jusqu’à nous à travers le Christ. Certaines personnes brillent et éclaircissent les ténèbres. Ce sont ceux qui aident, qui soulèvent, qui montrent le chemin vers lequel il faut aller.

J’ai demandé où était la Mère de Dieu, les saints…

Je les ai vus : Elle est devant nous, en tête de la multitude de gens, Elle est toute plongée dans la lumière et dans les flammes. Elle mène, Elle soutient, Elle guide vers le Christ dans la lumière de Dieu. Elle est tout le temps active, Elle est partout, Elle intercède pour nous.

Les saints également, mais leur splendeur est plus petite.

Notre appel leur permet d’agir.

Il y a aussi les âmes du purgatoire, qui ont des possibilités limitées, ainsi que les silhouettes des anges, brillants et libres.

Ils veulent tous nous aider, il s’occupent de nous, ils sont ici.

Mais il y a aussi le désordre et l’éruption des ténèbres, générés par d’autres silhouettes. Bousculade, douleur, terreur et cri de ceux qui meurent. Larmes de compassion chez ceux qui les aident, rire des démons.

Je l’ai vu comme quelqu’un peut voir depuis plusieurs endroits du temps et de l’espace. Mais je savais aussi que tout cela arrive en même temps, en dehors du temps et de l’espace que nous connaissons – dans plusieurs dimensions.

C’est une apocalypse que l’on ne voit pas encore dans le monde matériel : nous sommes dans le bourbier de la mort, devant nous est ouvert le ciel de la Lumière de Dieu le Père.

† Je t’ai montré tout cela pour que tu saches ce que tu dois être et ce que tu dois faire, puisque Je t’ai rempli de Ma puissance et de la splendeur de l’Amour Pur.

Jn 16,16-22 « Encore un peu de temps et vous ne me verrez plus, et puis encore un peu de temps et vous me reverrez, [parce que je vais auprès du Père]. Alors quelques-uns de ses disciples se dirent entre eux: «Que veut-il nous dire par: ‘Encore un peu de temps et vous ne me verrez plus, et puis encore un peu de temps et vous me reverrez’ et: ‘Parce que je vais auprès du Père’?» Ils disaient donc: «Que signifie ce qu’il dit: ‘Encore un peu de temps’? Nous ne savons pas de quoi il parle.»


sticker-fleur-7.jpg

Jésus comprit qu’ils voulaient l’interroger et il leur dit: «Vous vous interrogez les uns les autres sur ce que j’ai dit: ‘Encore un peu de temps et vous ne me verrez plus, et puis encore un peu de temps et vous me reverrez.’ En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, tandis que le monde se réjouira; vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie.

Lorsqu’une femme accouche, elle éprouve de la tristesse parce que son heure de souffrance est venue, mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la douleur à cause de sa joie d’avoir mis un enfant au monde. Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse, mais je vous reverrai et votre cœur se réjouira, et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. »


24. VI.1988, 23h30

† Ton désir de sainteté, c’est Ma volonté en toi. C’est ce que Je désire pour toi, Je veux que tu y parviennes.

Oublis-toi toi-même, soumets-toi à Mon action, à Mon amour qui veut brûler tout ce qui n’est pas Moi en toi. Soumets-toi à Mon feu d’amour : qu’il brûle, qu’il fonde ta sainteté dans le creuset de l’amour.

Je veux cueillir le fruit mûr de l’arbre de ta vie.

Permets-lui de mûrir dans les rayons de Ma gloire en toi.

Lc 1,46-55 « Mon âme célèbre la grandeur du Seigneur et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, parce qu’il a porté le regard sur son humble servante. En effet, voici, désormais toutes les générations me diront heureuse, parce que le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour moi.

Son nom est saint, et sa bonté s’étend de génération en génération sur ceux qui le craignent. Il a agi avec la force de son bras, il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur des pensées orgueilleuses. Il a renversé les puissants de leurs trônes et il a élevé les humbles. Il a rassasié de biens les affamés et il a renvoyé les riches les mains vides.

Il a secouru Israël, son serviteur, et il s’est souvenu de sa bonté – comme il l’avait dit à nos ancêtres – en faveur d’Abraham et de sa descendance pour toujours. »


FLEUR rose-branchue-rose-10-tiges

28. VI.1988, 9h40

† Fais ce que tu veux, mais sois avec Moi dans ton cœur, ne t’en sépare pas un seul moment.

Que ton âme se blottisse contre Moi, qu’elle se cache en Moi.

Tout ce qui te touche brûlera dans Mon amour. Y compris ce qui te fait mal : ton péché et ton impuissance devant ta faiblesse.

N’aie pas peur. Le feu de Mon amour consumera tout ce qui n’est pas Moi en toi.

Ne sors pas de ton intérieur – que continue la joie de l’union!

Qu’elle dure pour l’éternité!

Quand tu réaliseras pleinement ton impuissance, quand tu n’attendras plus rien de bon de toi, alors tu ouvriras ton cœur à Mes grandes grâces.

Qu’il n’y ait dans ton cœur que de l’impuissance et le désir de Mon Amour – de Moi que ferai alors tout en toi et à travers toi.


8. VII.1988, 11h50

† Tu seras solitaire, comme Je l’étais, tu ne seras pas comprise, comme Je l’ai été.

Ce monde n’est pas ton monde. Les enfants de ce monde, même s’ils sont tes frères et sœurs, ne te seront proches qu’à travers le service, le sacrifice et l’intercession que tu offres pour eux.

Toi, tu dois être une intercession et une réparation ambulante, comme Je l’ai été.

Où que tu te trouves, apportes-y Mon amour miséricordieux et ton intercession. Avance partout avec Moi, avec Ma Mère, sois Notre signe parmi les gens, même si Ma présence en toi est cachée.

Je suis en toi, Je veux être en toi parmi Mes enfants, pour les entourer d’amour et pour les sauver.

jésus souffrant

Ne te plains pas. Ta nostalgie et ta douleur d’amour sont Ma joie et un baume qui soulage les blessures qui Me sont infligées par le monde.

Ta solitude dans le monde adoucit la Mienne dans les cœurs de beaucoup de ceux que J’aime, mais qui M’ont abandonné.

Sois généreuse dans l’amour, aime non pour le bien que l’on t’a fait, mais aussi quand on te fait du mal, quand on ne te comprend pas, quand on te rejette.

Ce que le monde t’a refusé, ce que tu n’auras pas reçu pour consoler ton cœur, voilà ton trésor déposé dans Mon cœur qui est ta vraie maison.

Rassemble ces trésors pour que beaucoup profitent de leur abondance, surtout ceux que tu désires enrichir.

Reste dans la paix, ne succombe pas aux situations extérieures, parce que ta vie est en Moi, elle tire de Moi la joie de Mon amour – qui est toujours aussi grand, aussi ardent et aussi affectueux.

Paix à toi, Mon enfant – bien-aimée de Mon cœur!

Rm 1,17b « Le juste vivra par la foi. »


10. VII.1988, 7h00

† Est-ce que tu M’étreindrais tel que Je suis?

– Jésus avait l’air épouvantable : il était tout noir d’hématomes, de sang coagulé, de saleté, tout boursouflé.

† Sois envers Moi comme une mère affectueuse, même si tu es Mon enfant.

Sois tout pour Moi, même si tu n’es rien face à Ma toute-puissance.

Sois un appui pour Moi, même si tu tombes constamment et si c’est Moi qui te soulève.

Sois envers Moi – comme Je suis envers toi…


purgatoir8

21. VII.1988, 9h40

† Mon enfant, tu vis ton purgatoire.

Se connaître et Me connaître est une douleur purificatrice et sanctificatrice.

Voilà les supplices du purgatoire : le supplice de la contrition et de la honte qui viennent de la connaissance de sa propre ingratitude envers Mon amour dont Je t’entoure constamment, malgré ton comportement.

Tu connaîtras la vérité totale sur Moi et sur toi quand tu te tiendras devant Moi, dénudée de ton corps qui assombrit la vérité.

Alors tu sauras et tu verras tout pleinement : ton péché et Ma sainteté.

Si ta vie se déroule dans la contrition et si ton cœur est humble face à Moi et à ton prochain, alors ta connaissance de la Vérité ne sera pas douloureuse, parce que tu auras fait ton purgatoire sur terre.

Mais si tu es concentrée sur toi, si tu désires dominer tes frères – alors en connaissant la Vérité, tu sentiras une énorme honte et une énorme douleur. En connaissant Ma sainteté et Mon humilité, tu connaîtras dans cette lumière ta propre misère, ton idiotie et ton orgueil.

Ton purgatoire ne fera que commencer, il sera bien plus douloureux qu’ici sur terre, parce que tu ne pourras rien faire d’autre qu’accepter la douleur.

Vis ton purgatoire ici, accepte toute souffrance : qu’elle soit spirituelle ou physique. Accepte-la avec joie et amour envers Moi et envers les gens que J’utilise pour te purifier, pour qu’il n’y aie plus que le ciel qui t’attende chez Moi, là où tu habiteras avec Dieu pour toujours dans l’union des âmes.

1 Co 11,31 « Si nous nous examinions [*] nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. »
[*] Il s’agit du jugement qui conduit au remords pour nos péchés (note d’Alice Lenczewska).


colombe-feu-de-lesprit.jpg

3. VIII.1988, 23h00

† Permets à Mon feu de brûler en toi.

Ne le limite pas, n’aie pas peur, ne le disperse pas.

J’élargirai ton cœur et Je le ferai brûler comme le buisson ardent, sans qu’il se consume.

L’amour est créatif. Il désire enflammer, créer, donner la vie, enrichir.

Je désire que mon feu brûle déjà dans les cœurs de Mes enfants.

Je désire et Je suis impatient d’allumer un grand feu d’amour.

Ouvre ton cœur et viens à Ma rencontre, parce que J’appelle ton cœur, Je le désire pour pouvoir Me donner à toi.

N’aie pas peur du feu de l’Amour. Il se transformera en brise pour ne pas te carboniser. Il se transformera en rosée rafraîchissante pour que la fleur de ton cœur s’épanouisse, il se transformera en brume du matin pour te cacher du monde.

Tu deviendras un flambeau caché aux yeux des autres.

Toute séparation est une douleur pour l’Amour.

Reçois-Moi pleinement. Je veux vivre en toi pour que tu vives en Moi – exclusivement, ouvertement, dans un abandon total.

N’aie pas peur, tu ne mourras pas… L’Amour ne tue pas – il ne fait qu’engendrer.

Il donne vraiment et parfaitement la vie.

Je t’engendre sans cesse à un amour toujours plus parfait.

Je t’ai aimée depuis des siècles, Je t’ai désirée depuis des siècles.

Viens, Ma bien-aimée…

Lc 6,20-22 « Alors Jésus leva les yeux sur ses disciples et dit: «Heureux vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous! Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés! Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous rirez! Heureux serez-vous lorsque les hommes vous détesteront, lorsqu’ils vous chasseront, vous insulteront et vous rejetteront comme des êtres infâmes à cause du Fils de l’homme! »


prie religieuse en prire

15. VIII.1988, 23h00

– Le Seigneur m’a fait connaître que je suis coresponsable du mal qui se trouve dans les gens.

Alors que je me plaignais de la mauvaise attitude de quelqu’un envers le Seigneur, Il m’a dit :

† Tu as trop peu prié pour X., tu as trop peu offert pour ses intentions.

Sens-toi responsable de chacun, demande pour chacun.

Je t’ai donné la grâce de guérir les cœurs humains. Ma puissance est dans ta prière d’offrande de toi en réparation pour tes frères.

Fais ce à quoi Je t’ai appelée. Fais-le avec ardeur et avec beaucoup d’amour.

Ne t’éloigne pas des gens qui viennent à toi, parce que Je désire les rassembler avec ton cœur.

Détruis-toi pour Me donner aux autres et tu verras comment ton cœur aura grandi, comment ton âme aura embelli quand Mon amour aura coulé à travers toi.

Meurs à toi-même et vis en Moi pour Mes enfants. Pour étendre Mon Royaume en eux.

– Le Seigneur m’a montré la beauté de l’âme humaine créée par Dieu, et la pourriture du péché qui détruit cette beauté.

Ga 1,15-16a « …[Dieu] m’avait mis à part dès le ventre de ma mère et m’a appelé par sa grâce afin de révéler son Fils en moi… »


lumiere priere Mains tenant un cierge

† Ne juge pas négativement, même en pensée, ne te plains de personne dans ton cœur, parce que tu seras encore plus responsable du mal qui est en lui.

Quand tu vois le mal, compatis à celui en qui il se trouve, entoure-le d’amour, offre le sacrifice de toi-même pour le libérer.

C’est ton devoir depuis que tu participes à Mon Sacrifice, tu en rendras compte au jour du jugement.

J’exigerai beaucoup de toi puisque Je t’ai beaucoup donné.

Je Me suis donné à toi, Je veux être libre en toi, faire ce que Je désire faire envers Mes enfants.

Tel est le sens de ta vocation à vivre parmi les gens qui te crucifient. Permets-le leur, comme Je leur ai permis. Permets-le par amour pour eux.

N’es-tu pas la bien-aimée de l’Amour Crucifié?


16. VIII.1988, 9h40

† Prends sur toi la saleté des autres, blanchis-la dans Mon amour dont Je ne cesse de te remplir.

Je te remplis de Moi pour que tu plonges en Moi tout le mal du monde.

Je t’envoie et Je te montre les blessures et la saleté de Mes enfants pour que, en brûlant d’amour, tu les laves et tu les soignes.

Prêche moins et offre plus.

J’ai accompli le plus quand J’ai agi non en parlant, mais en M’offrant – J’ai permis la destruction complète de Mon Corps et de Mon Cœur pour que Mon Amour inonde le monde.

Sois comme Ma Mère : offrant tout dans le silence et l’amour – toujours prête à aller là où il faut aider.

Dis comme Elle : « Faites ce que Mon Fils vous dira… »[1]

Ouvre les cœurs des hommes, apporte-les Moi – Je les guérirai.


Image associée

28. VIII.1988, 0h50

† Réjouis-toi et exulte quand on te fait du mal, entoure tes bourreaux d’amour, c’est de cette manière que tu les libéreras du mal qui détruit leurs âmes.

Réjouis-toi d’annihiler dans l’Amour dont Je te remplis le mal qui a jailli d’eux sur toi.

Réjouis-toi d’avoir pu absorber le mal et le transformer en amour, parce que s’il avait touché quelqu’un d’autre, cela aurait pu le détruire et proliférer encore plus.

Ne te cache pas devant le mal, avance à sa rencontre, remplie du feu de l’amour qui brûle tout ce qui ne vient pas de Moi.

Avance et agis comme Moi J’ai agi!

Puisque c’est Moi qui avance en toi, c’est Moi qui transformerai ceux que Je mets sur ton chemin.

J’ai besoin d’âmes-flambeaux pour allumer le saint feu de l’Amour sur cette terre. Pour qu’il absorbe les ténèbres. Pour qu’arrive déjà un jour clair comme le soleil.

Veillez, parce que le temps est proche, l’aube brille déjà, même si les forces des ténèbres font monter leurs vagues.

Veillez pour qu’elles ne vous atteignent pas quand elles se déverseront sur le monde.

2 P 3,11-14 « Puisque tout notre monde doit être dissous, combien votre conduite et votre piété doivent-elles être saintes! Attendez et hâtez la venue du jour de Dieu, jour où le ciel enflammé se désagrégera et où les éléments embrasés se fondront. Mais nous attendons, conformément à sa promesse, un nouveau ciel et une nouvelle terre où la justice habitera. C’est pourquoi, bien-aimés, dans cette attente, faites tous vos efforts pour qu’il vous trouve sans tache et irréprochables dans la paix. »

2 P 3,9b « Le Seigneur ne veut qu’aucun ne périsse mais que tous parviennent à la repentance. »


31. VIII.1988, 6h30

† N’aie pas peur, Mon enfant, Je suis en toi.

Pour pleinement ressusciter, il faut se laisser entièrement crucifier.

N’aie pas peur de Moi ni de Mon don de crucifixion – Je désire ressusciter en toi pour Ma gloire éternelle, pour la libération de beaucoup.


fleur blanche jasmine

5. IX.1988, 21h30

– Que dois-je faire?

† M’aimer et souffrir avec Moi.

Accepteras-tu Ma douleur avec la même joie que tu acceptes Mon Amour? L’amour s’exprime dans l’acceptation de la douleur.

Moi, J’ai accepté toute la douleur de tous les hommes, ils en seraient libres s’ils le voulaient.

Désire pour eux, pour que Je les rende libres. Aime-les et souffre pour que Je puisse leur donner le Ciel.

[1]       Voir Jn 2,5.


alice lenczewska

PARTIE 12 À SUIVRE…..


 

Publicités

Alice Lenczewska (10)…Extrait du livre Témoignage, 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…†.Ton chemin est le chemin de l’offrande de soi : de l’offrande de ton corps et de ton âme en réparation pour le mal qui détruit tes frères et sœurs.


[Épousailles à Jérusalem]

Jésus & Alice

Image associée

 10. III.1988, 9h40

† Puisque Je t’ai marquée de Mon signe, il doit se trouver en toi pour que tu sois toute entière Mon signe au milieu du monde.

Demeure dans la prière de supplication pour ta transformation dans Mon Amour. Que ton cœur Me cherche partout, qu’il tende constamment vers Moi, qu’il s’accroche à Moi.

Je t’appelle sans cesse, Mon Cœur désire te posséder complètement.

Que ton désir devienne ta réponse à Mon Amour qui t’appelle. Vis, Ma bien-aimée, dans la contrition et l’amour!

14. III.1988, 8h40

† Je te donnerai la douleur de Mes Blessures, tu y participeras.

Ne pleure pas, Mon enfant : Ma plus grande souffrance était aussi Ma plus grande joie, parce que grâce à elle Je vous libérais et Je vous sauvais.

Mon amour est plus grand que la douleur que le monde M’inflige. Je suis venu au monde et Je suis ici pour recevoir cette douleur, pour la brûler dans Mon Amour.

Le feu d’amour que J’allume dans ton cœur consumera toute douleur, il la transformera en ta seule joie.

Mon sang coulera à travers tes blessures, il sauvera ceux que tu entoures de ta prière et que tu plonges dans Mon sang.

15. III.1988, 8h20

† Ce dimanche des Rameaux aura lieu ta vraie offrande : tu deviendras l’hostie que J’offrirai en sacrifice à Mon Père .

Je t’introduirai dans la Jérusalem de Mon Cœur blessé, pour que Mon sang coule à travers toi. Ce  à quoi Je te prépare depuis trois ans s’accomplira.

Tu épouseras l’Amour Crucifié, tu deviendras un avec Moi, pour que grâce à cela s’accomplisse la résurrection de beaucoup.

Tu seras Mon signe visible dans le monde.

He 8,5b « Regarde, lui dit en effet le Seigneur, et fais tout d’après le modèle qui t’a été montré sur la montagne. »

coeurcroix

18. III.1988, 9h00

Tu t’es offerte à Moi sur la croix – t’y voici.

Ne garde pas en toi la douleur qui touche ton âme – offre-la Moi, tout comme Moi J’offre constamment au Père la douleur de Mon sacrifice pour le monde.

Fais ce que Moi Je fais.

1 Jn 1,1-4 « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l’annonçons. La vie, en effet, s’est manifestée; nous l’avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l’annonçons, cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous.

Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons [à vous aussi] afin que vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or, c’est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ que nous sommes en communion, et nous vous écrivons cela afin que notre joie soit complète. »

23. III.1988, 23h50

D’ici quelques jours, Je te prendrai dans Mes bras pour ne plus jamais t’en laisser partir. Tu y resteras pour toujours, tu sentiras le toucher de Mes Blessures, Mon sang coulera en toi.

Demeure en Moi, sois Ma joie et Mon soulagement dans Ma crucifixion.

Les mêmes clous qui blessaient Mon Corps te blesseront.

Tu seras avec Moi, clouée sur la Croix de l’Amour.

Aujourd’hui, tu as reçu de Ma main ta couronne d’épines – porte-la sur ta tête – puisque tu es Mon épouse. Qu’elle marque sur ta tête et sur ton cœur ce signe du martyre pour Mon Royaume.

Que s’accomplisse ta vocation à la crucifixion dans l’amour.


27. III.1988, 8h30 | Dimanche des Rameaux

Image associée

– Jésus, je te jure amour, fidélité et obéissance…

Lc 3,21-22 « Comme tout le peuple était baptisé, Jésus aussi fut baptisé. Pendant qu’il priait, le ciel s’ouvrit et le Saint-Esprit descendit sur lui… Et une voix fit entendre du ciel ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé, tu as toute mon approbation. »

Lc 4,14-15 « Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa réputation gagna toute la région. Il enseignait dans les synagogues et tous lui rendaient gloire. »

5. IV.1988, 22h00

Tu es Mon épouse, Ma bien-aimée.

Ta faiblesse ne compte pas, uniquement Mon amour.

Ct 2,8-3,5 « C’est la voix de mon bien-aimé! Le voici qui arrive, sautant sur les montagnes, bondissant sur les collines. Mon bien-aimé est pareil à la gazelle ou au jeune cerf. Le voici: il se tient derrière notre mur, observant par la fenêtre, regardant par le treillis. Mon bien-aimé parle et me dit:

«Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens! En effet, l’hiver est passé, la pluie a cessé, elle s’en est allée. Les fleurs apparaissent dans le pays, le temps de chanter est arrivé et l’on entend le roucoulement de la tourterelle dans notre pays. Le figuier embaume par ses fruits et les vignes en fleur répandent leur parfum. Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens! Ma colombe, toi qui te tiens dans les fentes du rocher, qui te caches dans les parois escarpées, fais-moi voir ta figure, fais-moi entendre ta voix, car ta voix est douce et ta figure est charmante!»

Image associée

Attrapez pour nous les renards, les petits renards qui dévastent les vignes, car nos vignes sont en fleur! Mon bien-aimé est à moi, et moi je suis à lui. Il conduit son troupeau parmi les lis. Avant que la brise du jour ne souffle et que les ombres ne fuient, tourne-toi! Montre-toi pareil, mon bien-aimé, à la gazelle ou au jeune cerf, sur les montagnes rocailleuses! Sur mon lit, pendant les nuits, j’ai cherché celui que mon cœur aime. Je l’ai cherché, mais je ne l’ai pas trouvé.

«Je veux me lever pour faire le tour de la ville, dans les rues et sur les places: je veux chercher celui que mon cœur aime.» Je l’ai cherché, mais je ne l’ai pas trouvé. Ce sont les gardes qui font la ronde dans la ville qui m’ont trouvée: «Avez-vous vu celui que mon cœur aime?» A peine les avais-je dépassés que j’ai trouvé celui que mon cœur aime. Je l’ai attrapé et je ne l’ai pas lâché jusqu’à ce que je l’aie amené dans la maison de ma mère, dans la chambre de celle qui m’a donné naissance.
Je vous en supplie, filles de Jérusalem, par les gazelles et les biches des champs, ne réveillez pas, ne réveillez pas l’amour avant qu’elle ne le veuille! »


29. IV.1988, 10h00

† Ton chemin est le chemin de l’offrande de soi : de l’offrande de ton corps et de ton âme en réparation pour le mal qui détruit tes frères et sœurs.

Depuis l’instant où tu as accompli cet acte d’offrande dans ton cœur, tu ne t’appartiens plus.

Tu es la réparation qui marche parmi les gens, comme Je l’ai été et comme Je continue de l’être.

À partir de maintenant, chaque instant de ta vie a une valeur infinie, à condition qu’un acte vivant d’offrande perdure dans ton cœur.

Sache que, comme J’ai été envoyé par le Père (c’est pour cela que Je suis venu au monde en tant qu’Homme), toi aussi tu as existé et tu existes pour être une offrande pour le salut du monde.

Je t’ai introduite dans Ma vie, tu en fais partie, pour qu’en toi et à travers toi s’accomplisse Ma mission envers Mes enfants.

Tu les sauveras par ton amour – par ton amour extrême, jusqu’à la dernière goutte, jusqu’à ébranler les profondeurs de ton âme et de ton être.

Plus tu verras de mal et de danger – plus tu dois brûler d’amour et du désir de subir le sacrifice pour Mes enfants blessés.

coeur jésus

Offre-toi alors à Moi pour leurs péchés, pour leur esclavage et leur égarement. Alors J’interviendrai avec force : une seule de tes pensées, un seul acte de ton offrande M’ouvrira le chemin vers l’âme de Mon enfant qui ne Me connaît même pas – et il sera sauvé.

M’offrir les autres, c’est trop peu, il faut s’offrir en étant prêt à recevoir leurs punitions. Il faut s’exposer au mal qui les détruit, exposer son corps et son âme à la flagellation.

Mes Blessures deviendront alors tes blessures, Ma force d’amour purificateur et Sauveur coulera à travers elles.

Ga 4,27 « De fait, il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n’as pas eu d’enfant! Éclate de joie et pousse des cris de triomphe, toi qui n’as pas connu les douleurs de l’accouchement! En effet, les enfants de la femme délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme mariée. »


alice lenczewska

 

Le dimanche des Rameaux 1988, Alice a prononcé ses vœux temporels dans la Famille du Cœur de l’Amour Crucifié.





Alice Lenczewska (9)…Extrait du livre Témoignage, 1987 & 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…†. Je parlerai directement à ton cœur – constamment – si tu le désires constamment.† Mon amour est différent de l’amour humain.


Sacre-Coeur02

22. II.1988, 9h30

– Jésus, je Te demande la grande douleur du co-sacrifice.

† Ne vas-tu pas t’en vanter?

– Je ne veux pas m’en vanter. Je désire le silence du cœur et l’oubli de moi. Apprends-le-moi, ne permets pas…

† Ma Mère te l’apprendra. En tant qu’homme, c’est Elle qui en est maître.

Je te bénis pour ce chemin concret. Je l’ai choisi pour toi, il est ta vocation.

 


22. II.1988, 22h45

– Depuis ma rencontre avec mon père spirituel, je sens presque tout le temps Tes Blessures – clairement.

Il y a de la douceur, de la paix, une énorme nostalgie envers Toi, et envers Toi en lui.

Je voudrais que ce que Tu accomplis en moi soit la réalisation de son charisme – de Ta force en lui.

† Il en est ainsi, parce qu’il est ton père spirituel et parce que Je me sers de lui pour t’influencer.


alice lenczewska

 23. II.1988, 8h30

Ac 1,8 « Mais vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem…

Dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre. »

 23. II.1988, 23h20

– C’est toujours la période de la douceur de Ta douleur, de l’enivrement de Ton amour pénétrant. Tu es si clément et généreux!

† Je t’aime, Ma bien-aimée. J’ai fait de toi Ma maison.


24. II.1988, 9h00

– Tu as fait de moi Ta maison, mais il s’y trouve tellement de saleté…

† J’ai éclairé ton intérieur, on voit maintenant ce qui était indétectable.

– …mes réactions païennes : tout ce que j’ai dit à un certain sujet était vrai et juste, mais mon intention n’était pas l’amour. Alors que ma confiance en Ton action était trop petite.

Ensuite Satan s’insérait de force par ses suggestions (la découragement, le doute, la révolte, la critique, l’orgueil).

† Il n’est rien arrivé de mal, parce que tu M’as appelé et que Je t’ai couverte.

Je t’ai montré à nouveau le schéma d’action de Satan, ainsi que ta faiblesse.

Mais surtout la nécessité d’une veille constante, de demeurer en Moi.

Je te le montrerai encore de nombreuses fois, parce que ta faible nature humaine l’exige.

– Tu ne m’as pas retiré Tes grâces.

† Je les ai encore intensifiées pour t’entourer de Mon Amour et pour te remplir de Mon Esprit.

Je fais le mal, et Tu me combles encore plus généreusement!

† Mon amour est différent de l’amour humain. Il se manifeste inversement.

Plus profondes sont les blessures infligées à ton âme par le mal – plus abondamment Je verse Mon amour guérisseur.

Le péché, la chute, les pensées inutiles – ce sont des manifestations de ces blessures.

C’est bien que, en les voyant, tu M’appelles et tu acceptes Mon Amour, parce que c’est lui le remède. C’est pour cela que Je crée des situations qui révèlent tes blessures. Si ton cœur était tout le temps plongé dans le Mien, il n’y aurait pas de blessures, d’endroits purulents qui contaminent tes actions.

Pour que tu apprennes cela, tu as besoin de temps et de beaucoup de douleur.

EDSON HOMME DES DOULEURS msorrows33

– Tu me donnes Ta sainte douleur.

† Chaque douleur est sainte quand tu t’unis avec Moi en elle. Si Je t’ai donné les signes de Ma douleur, c’est pour que tu t’unisses encore plus à Moi. Ils t’appellent à Moi, dans les couches toujours plus profondes de ton âme.

Tout cela est la conséquence de ta docilité envers Ma volonté, de ton désir de l’accomplir.

Celui qui M’abandonne tout – reçoit tout de Ma part.

Quand tu t’abandonnes à Moi – Je Me donne à toi. Voilà ce qui est en train de t’arriver.

– Cependant, certaines pensées hostiles à Toi sont introduites dans mon esprit. Le mauvais esprit qui me surveille constamment s’efforce de les y introduire.

† Cette situation t’oblige également à t’accrocher à Moi – elle est utile. Tout ce qui t’arrive te mène dans la profondeur de Mon Amour – cela te facilite l’abandon total.

2 Cor 6,16b « En effet, nous sommes le temple du Dieu vivant… »


PADRE PIO STYGMATE

25. II.1988, 9h15

– Padre Pio, apprends-moi à recevoir les dons de Jésus, la douleur de Jésus.

(Padre Pio -) Tu dois les désirer plus fort.

– Dans mon cœur, le regard du Christ de la croix (d’il y a presque deux ans) est toujours vivant – Sa douleur et Son Amour.

Ils sont toujours plus vivants. Tout en moi se désagrège sous ce regard. À travers lui, je me regarde moi-même.

(Padre Pio -) C’est Lui qui te rappelle qui Il est – Il t’invite. Il te montre qui tu es.

Il te comble de l’amour qu’Il est – l’Amour Crucifié.

1 Jn 1,1-2a « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l’annonçons. La vie, en effet, s’est manifestée; nous l’avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l’annonçons… »


amour-jesus

25. II.1988, 23h15

– Par Tes Paroles de l’Écriture, Tu confirmes ce qu’il y a : Ton Amour pénétrant, la douceur de Ton toucher.

La réalité est tellement plus grande que les mots!

† Je t’aime et Je te plonge toujours plus dans la profondeur de Mon Amour.

– Mon cœur ne supportera probablement pas un plus grand amour, mais il supportera une plus grande douleur…

† Je te la donne comme manifestation de Mon Amour.

– Alors que je suis toujours plus étonnée…

† Que ton étonnement se transforme en émerveillement, parce que seule une telle réaction est adéquate dans la plénitude de la foi.

– Les soirées sont les plus beaux instants de la journée, parce qu’il ne me reste plus qu’à demeurer en Toi et à m’endormir dans Tes bras, ô Christ Crucifié!


lamour-de-dieu1

26. II.1988, 8h30

– Je voudrais que mes réflexes ne soient plus qu’amour, mais cela n’est toujours pas le cas.

† Peut-être que c’est justement l’aiguillon qui entretient l’ardeur de ton cœur? N’y as-tu pas pensé?

Tu dois voir ton péché pour que ta conversion soit toujours fraîche.

– Mais moi, je continue de Te blesser.

† Je suis né pour cela, c’est pour cela que Je suis venu au monde, pour recevoir les blessures de ton âme. Je continue de désirer les recevoir jusqu’à ta purification dans Mon Sang.

1 Tm 6,11-12 « Quant à toi, homme de Dieu… recherche la justice, la piété, la foi, l’amour, la persévérance, la douceur. Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle. C’est à elle que tu as été appelé et c’est pour elle que tu as fait une belle profession de foi en présence d’un grand nombre de témoins. »


 27. II.1988, 00h40

– Il y a en moi une grande douleur et un grand appel du cœur. Je Te demande, Seigneur, d’accepter ma disponibilité à subir chaque sacrifice pour l’Œuvre et pour l’homme à travers lequel tu l’as créée – un sacrifice qui serait un témoignage qui puisse attester de la pureté de cette Œuvre et de cet homme.

Je Te demande le signe que je Te demandais le neuf septembre de l’an dernier.

Ac 10,31 « Corneille, ta prière a été exaucée et Dieu s’est souvenu des dons que tu as faits. »

† Il ne peut pas y avoir en toi le moindre instant d’hésitation ou de doute.


 28. II.1988, 8h45

† Beaucoup de choses sont suspendues à ta confiance. Que ton cœur M’appelle constamment, qu’il M’abandonne tout. Sois-Moi entièrement soumise.

La sainteté, ce n’est pas ne pas avoir de chutes ni de faiblesses, mais c’est le parfait désir de se soumettre à Ma volonté et désirer l’accomplir.

Ta joie est dans l’accomplissement de Ma volonté. Ainsi que ton bonheur et la paix de ton cœur.


jésus amour078g

1. III.1988, 10h15

† Mon enfant, Je t’aime et Je te berce contre Mon Cœur. Calme-toi et remplis-toi de Mon Amour.

Tout ce dont tu t’occupes est en Moi, tous ceux pour qui tu intercèdes sont dans Mon Cœur. Je les guide, Je les entoure de Mon Amour. Ne te détruis pas vainement. Tu es encore nécessaire ici. N’ajoute pas de souffrance à ton cœur ni à ton organisme.

La mortification parfaite, c’est d’accepter avec amour et dans la paix tout ce qui te fait mal et qui te donne de la peine, que Je permets.

Aucune activité ni aucune initiative n’est nécessaire de ta part. La meilleure attitude envers Moi dans l’amour et la souffrance, c’est la passivité complète – sa soumission amoureuse et sa reddition pour les autres, pour les aider.

Une reddition par amour pour Moi, par amour pour tous, comme Moi Je me suis livré.

Tel est Mon amour. Pour en vivre, il faut accepter dans son cœur l’énormité de la souffrance humaine.

Ma douleur, que pour l’instant tu ressens symboliquement, est pour toi un appel à ce chemin de la crucifixion de ton cœur et de ton corps.

Par amour pour tes frères, tu ouvriras ton cœur et tu permettras qu’il soit piétiné. Tu leur permettras de faire ce qu’ils veulent de ton cœur vivant – sensible, dénudé, désarmé. Comme Je l’ai fait, comme Je le fais dans les Hosties livrées aux mains des hommes.

Tu n’existeras plus – il n’y aura plus que l’hostie sacrificielle blanchie et purifiée par Mon Amour.

livre

Il en sera ainsi quand tu cesseras d’écrire et quand tu livreras ces cahiers aux mains des hommes.

Tu n’as pas le droit – si tu veux que ta reddition soit complète – d’y apporter la moindre restriction ou la moindre limitation.

Ils en feront ce qu’ils voudront, comme ils le font avec Moi. Tu aimeras de la même manière ceux qui te montreront de l’amour et ceux qui t’infligeront de la douleur.

Mon sacrifice s’accomplira en toi. Il est possible que Ma douleur soit cachée en toi – comme elle était cachée aux yeux des hommes en Ma Mère.

Ep 3,1-4 « Moi Paul, je suis le prisonnier de Jésus-Christ pour vous, les non-Juifs, si du moins vous avez appris comment je fais part de la grâce de Dieu qui m’a été confiée pour vous. C’est par révélation qu’il m’a fait connaître ce mystère tel que je l’ai déjà décrit en quelques mots. En les lisant, vous pouvez vous rendre compte de la compréhension que j’ai du mystère de Christ. »


2. III.1988, 8h15

– Mon Dieu, il n’y a que Toi qui existe. Tu me pénètres et Tu es en moi.

J’existe en Toi, dans la lumière et dans le silence. Tout le reste est à côté, en dehors de moi. Toi seul existe vraiment, Tu es tout.

Tu es une grande Miséricorde puisque Tu veux Te pencher sur moi. Et un Amour infini puisque Tu as fait de moi Ton enfant.

Lc 5,13 « Jésus tendit la main, le toucha et dit: Je le veux, sois pur. »


edson message jésus

2. III.1988, 22h30

– Est-ce que j’ai fait beaucoup de tort à ceux à qui j’ai transmis Tes paroles?

Tu ne leur a pas fait de tort.

– Je ne sais pas si j’ai bien discerné les Paroles que je leur ai envoyées.

Tu M’as abandonné cette affaire, J’en ferai donc un bien – d’autant plus que ta confiance sera grande.

– Je ne soupçonnais pas que le don de prophétie serait pour moi une telle croix.

† C’est justement pour cela que c’est un grand don et une grande grâce. Je vous guéris tous par Ma souffrance.

– Est-ce que le fait d’ouvrir si souvent l’Écriture pour obtenir Ta réponse n’est pas un manque de confiance en Ton Amour?

† C’en est un.

Dans la confiance parfaite, on ne demande rien d’autre.

Aie confiance et n’aie pas peur. Je ne te ferai pas de mal, uniquement du bien.

Quand tu demandes de diminuer une douleur – tu demandes par là même de diminuer les mérites. Est-ce que tu t’en rends compte?

– Je désire que Tu distribues la douleur à moi et les mérites à lui. Est-ce que c’est possible?

† Seulement jusqu’à un certain degré. Une profonde transformation naît dans la douleur.

Ne prive personne de cela, mais unis-toi à Moi dans cette souffrance, plonge tout en Moi.

Mes Blessures acceptent tout et guérissent tout.


flagellé jésus

3. III.1988, 8h30

– Saints patrons, intercédez pour nous pour diminuer la souffrance – pas la nôtre, mais celle du Christ, celle que nous Lui infligeons constamment par notre manque de prudence, d’amour, de foi.

(Saints patrons -) Nous ne pouvons pas traverser la frontière de votre libre arbitre. Nous ne pouvons aider que lorsque vous nous le demandez.

– Autrefois, je savais encore certaines choses et je voyais le chemin devant moi. Désormais je ne sais absolument rien, je ne vois rien.

† Tu n’en as pas besoin. Ferme tes yeux et blottis-toi contre Moi.

Je te porte vers ta destinée.

As-tu besoin de voir, alors que tu Me connais et que tu Me fais confiance?

– Il me reste encore le réflexe humain de regarder par curiosité.

Est-ce que cela changera quelque chose à ta situation d’abandon et d’offrande?

Oui, cela peut changer, parce que ta vue n’est pas une vue parfaite, elle peut discerner quelque chose qui ne sera pas la pleine vérité et qui fera naître l’inquiétude en toi.

C’est donc mieux de ne pas regarder, contente-toi de faire confiance. Contemple-Moi uniquement, fais-moi aveuglement confiance.

– Ma prière devient un seul grand sanglot sur Toi, ô Christ – puisque je vois Tes Blessures – pendant que Tu me berces.

† Regarde-les et pleure toute la douleur du cœur humain – du tien et des autres.

Pleure et verse ces larmes avec tout ce qui se trouve dans ces cœurs et qui n’est pas Moi.


rameau-Palm-Sunday

6.III.1988, 9h35 | Poznan

– Je suis venue ici – hier et aujourd’hui, pour participer à ma préparation à mon abandon complet au Seigneur, pour Lui jurer amour, fidélité et obéissance.

Les conférences sont prêchées par le père Marian Piatkowski. Janina est également présente, celle qui, la première, m’a appris à veiller auprès de Toi, Seigneur, le 7 mars 1985 (il y a donc trois ans). Ce sont les mêmes personnes qui m’accompagnaient au début de mon chemin vers Toi. Leurs paroles étaient Ton appel. Tu es alors venu vers moi avec Ta force pour la première fois. Là-bas, à Gostyn, Tu m’as enlevée vers Tes bras. Il y a exactement trois ans.

† Comme tu peux le constater, ta préparation a effectivement duré trois ans.

Autant que Mon service publique.

Remarque-le, parce que Je te donne de cette manière le signe que ce qui t’arrive, et ce que tu vis, vient par Ma volonté.

Ton service se termine dans la forme qu’il avait jusqu’à présent. Et le soulèvement de ta croix arrivera le jour, significatif pour toi, de Mon entrée à Jérusalem.

Je t’avais prédit ce jour en te mettant sous la protection de Mon fils élu [ton directeur spirituel], celui qui t’a amenée à la Jérusalem de Mon Cœur Crucifié.

Quand tu traverseras la porte de la sainte ville de ta vocation – là où Je te guide dans la joie, comme on M’a guidé – alors tu verras ta croix, celle sur laquelle Je te porterai jusqu’à l’union avec Moi : Amour Crucifié et Ressuscité.

Rm 1,16-17 « En effet, je n’ai pas honte de l’Évangile : c’est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit… En effet, c’est l’Évangile qui révèle la justice de Dieu par la foi et pour la foi, comme cela est écrit : Le juste vivra par la foi. »


jésus miséricorde-cénacle

6.III.1988, 22h45

– Est-ce que Tu cesseras vraiment de me parler comme jusqu’à présent?

Plus de la même manière.

– Me dis-Tu quelque chose pour finir?

† Je t’aime. Je te bénis.

Mon signe de douleur sera désormais ta lumière et ton chemin.

Ma souffrance, qui se réalisera, te guidera.

Je te parlerai par l’Amour, par la Souffrance, par la Vérité, c’est impossible à écrire.

Il ne faut pas le diminuer en l’enfermant dans des mots.

Je parlerai directement à ton cœur – constamment – si tu le désires constamment.

Aie confiance, Ma fille et Ma bien-aimée! Je t’apprendrai cette nouvelle manière d’échanger l’amour. Tu Me connaîtras plus directement. Je ne te toucherai plus par des Paroles, mais par Moi-même.

Absorbe-Moi, délecte-toi de Moi. Je suis en toi, et toi tu es entièrement en Moi – toujours plus et pour toujours.

Ne te retourne pas vers tes fautes et ta faiblesse – regarde Mon Amour. Apprends cela, parce qu’ainsi sera ton éternité.

Ne regrette pas ce qui est terminé. Réjouis-toi de ce qui dure, de ce qui devient éternellement un enivrement toujours plus grand de Moi-même.

Amen!

lys


À SUIVRE…PARTIE: 10


 

Alice Lenczewska (8)…Extrait du livre Témoignage, 1987 & 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…†. L’obéissance à Ma volonté, acceptée avec amour, est la forme la plus parfaite d’action. †


brouillard-

13. II.1988, 21h30

– Merci, ô Christ, pour ces journées en Toi.

Je te les ai données pour te fortifier en vue du l’étape suivante de ta vie en Moi.

Je te les ai données pour calmer encore plus ton cœur, pour le soumettre à Ma volonté.

Ferme tes sens, suis-Moi à l’aveuglette dans un souvenir amoureux. Il n’y a plus rien d’autre que Moi et Mon Amour qui est partout.

– Ce n’est pas la nuit de la foi. C’est une clarté dans laquelle on ne voit rien, parce qu’elle est comme un brouillard. Il n’y a que Ton toucher qui me guide. En lui, il y a des larmes d’amour et la joie de la douleur.

Je suis trop primitive pour ressentir l’infini de Ta subtilité. Est-ce que Tu me l’apprendras avant qu’arrive l’énormité de Ta grâce?


14. II.1988, 9h45

– Que me dis-Tu aujourd’hui?

Je t’aime, Mon enfant.

Sir 42,9a « Une fille est pour son père un secret souci; l’inquiétude qu’elle lui donne lui ôte le sommeil. »

14. II.1988, 22h15

Je dirige par deux chemins possibles.

Le premier, c’est un chemin semblable à Mon chemin humain. Le deuxième, c’est le chemin de Marie. Le plus souvent, Je donne le chemin de Ma Mère : – tout accepter dans la soumission, dans le silence du cœur et des lèvres, dans l’amour. Demeurer dans une confiance sans limite envers Dieu, quoi qu’il arrive. Souffrir de la souffrance des autres.

marie jésus beau

Chacune de tes actions a la même importance pour Moi si tu l’acceptes par égard pour l’Amour – pour Moi. Ce que tu fais n’est pas important, mais l’intention avec laquelle tu le fais. On peut, en ne faisant rien d’extérieur, participer à la décision du sort des gens, du sort du monde à travers l’intensité de son amour et de son intention.

La puissance de l’amour, la pureté de l’amour qui s’offre en intercession, sont une force qui crée et qui sauve. Un seul cœur pur peut sauver des millions d’âmes.

Les travaux les plus simples et banals, accomplis avec amour, sont beaucoup plus précieux à mes yeux que de merveilleuses actions qui impressionnent les gens, même si c’est pour servir l’Église.

La force créatrice et constructrice, c’est uniquement l’amour pur qui a sa source en Moi.

L’obéissance à Ma volonté, acceptée avec amour, est la forme la plus parfaite d’action.

Ainsi que l’obéissance à ses supérieurs quand on l’associe à l’obéissance à Moi.

Médite sur la forme de ton amour et de ton obéissance dans ton cœur.


15. II.1988, 9h00

Médite sur la forme que prend la construction d’un monde d’amour dans ton cœur.

Le monde tient dans ton cœur, c’est là que tu le rassasies de Ma lumière d’amour ou bien des ténèbres de la poursuite de toi-même.

Arrête de t’occuper de toi dans ton intérieuroccupe-toi de Moi.

JÉSUS MARIE MADELEINE

Reconnais-Moi en tout. Aide-Moi partout, entoure-Moi d’amour. Demande dans ton âme ce que tu peux faire pour diminuer Ma souffrance dans le monde que tu crées dans ton cœur.

Est-ce que tu as déjà tout abandonné et soumis à Ma lumière d’Amour?

 

Est-ce que c’est une disposition stable de ton cœur?

Ap 19,17b-18 « Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des guerriers, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous les hommes, libres et esclaves, petits et grands. »


16. II.1988, 7h45

1 Jn 1,1-2.4; 2,8b « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l’annonçons. La vie, en effet, s’est manifestée; nous l’avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l’annonçons, cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous. Nous vous écrivons cela afin que notre joie soit complète… car les ténèbres se dissipent et la vraie lumière brille déjà. »

 16. II.1988, 22h30

– Jésus, il n’y a aucune de Tes Paroles.

Il y a Mon amour – à quoi bon les mots, puisque Moi Je suis?

L’amour est également silence. C’est l’enivrement de silence d’un cœur plongé en Moi.


ROSE PLEURE SANG

17. II.1988, 9h00

He 8,10 « Mais voici l’alliance que je ferai avec la communauté d’Israël après ces jours-là, dit le Seigneur: je mettrai mes lois dans leur esprit, je les écrirai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. »

– Dernièrement Tu me parles d’alliance.

Parce que J’établirai avec toi une alliance dans Ma douleur et dans Mon sang. Alors tu Me connaîtras encore mieux. Fais pénitence, Mon enfant, pour en devenir digne.


19. II.1988, 10h00 | En revenant de chez mon père spirituel

– Il me reste une douleur humaine au cœur, ainsi que Ta douleur qui s’intensifie dans mes mains et mes pieds.

N’en écris pas plus. Ton cœur est crucifié, ainsi que ton corps. Mais ton âme est en Moi. Demeure dans le silence de la douleur et de l’amour.

Ap 1,2-3 « Celui-ci l’a attesté, tout ce qu’il a vu est la parole de Dieu et le témoignage de Jésus-Christ. Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui s’y trouve écrit, car le moment est proche! »


Sang JÉSUS

20. II.1988, 23h30

2 Tm 4,16-17 « …tous m’ont abandonné… C’est le Seigneur qui m’a soutenu et fortifié… »

– Effectivement, tout le monde m’a abandonnée. Mais Toi, Jésus, Tu es en moi dans Ta douleur qui devient non plus un signe, mais une réalité.

La douleur du corps et la douleur de l’âme – une souffrance dans un sentiment d’abandon et de solitude.

Puisque tu es clouée à ta croix, tu es aussi solitaire. Chacun est cloué séparément à sa croix. Il y reste seul, même s’il est en Moi.


21. II.1988, 8h00

Je te mène par le chemin de Ma Mère, c’est pourquoi ta souffrance est la souffrance des autres, spécialement de ceux que tu aimes le plus, ainsi que la solitude générée par Mon mystère en toi. Elle grandira – tu es vraiment une mère douloureuse.

Ga 6,17 « Que personne désormais ne me fasse de peine, car je porte sur mon corps les marques d’appartenance à Jésus. »

exhortation alice


À SUIVRE…PARTIE: 9


 

Alice Lenczewska (7)…Extrait du livre Témoignage, 1987 & 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…†. Je t’aime † Une transformation profonde se déroule dans le temps. Soumets-toi à elle. Supporte avec douceur les gens qui te fatiguent. Par amour, sois indulgente envers eux.


épouse adrian-rogers-rapture

5. II.1988, 9h05

– Qu’est-ce qu’il va y avoir aujourd’hui?

De l’amour. Tu le sentiras.

– Je sais. Je le sens…

Calme le frisson de ton cœur pour que Je puisse venir et te remplir.

– Tu es si délicat, si subtile…

Tu es mûre dans l’amour et tu n’as plus besoin d’émotions fortes.

Mais tu le sais…

Je t’aime, Ma bien-aimée. Approche-toi de Mon cœur.

Ap 21,9c-10a « Viens, je te montrerai la bien-aimée, l’épouse de l’Agneau. Il me transporta en esprit… »


 PADRE PIO JÉSUS

6. II.1988, 9h10

– Jésus, Tu ne me donnes pas Ta douleur – uniquement les signes de Ta douleur.

Moi, Je désire vraiment…

Tu n’y es pas encore pleinement préparée. Il faut un grand calme, un grand amour. Il faut être constamment en Moi.

M’absorber et se laisser absorber.

– Je le désire…

C’est pourquoi Je te l’apprends.

– Si lentement?

Une transformation profonde se déroule dans le temps. Soumets-toi à elle. Supporte avec douceur les gens qui te fatiguent. Par amour, sois indulgente envers eux. Ne t’oppose à rien, soumets tout à Mon Amour.

Je t’envoie des gens pour que tu le fasses avec eux.

– Dans mon groupe il y a quelqu’un qui aime beaucoup le Padre Pio. Il nous encourage à l’adopter comme intercesseur et protecteur – comme notre patron.

Toi, adopte-le. Ne comprends-tu pas pourquoi Je te donne maintenant cette grâce? C’est lui qui t’apprendra à recevoir Ma souffrance. Il était maître dans la souffrance.

Ac 10,31 « Ta prière a été exaucée et Dieu s’est souvenu des dons que tu as faits. »

– Seigneur, Tu m’as remplie d’un grand amour et d’une grande compassion, Tu m’as rendu la prière des larmes.

Porte Ma douleur et Mon Amour miséricordieux envers le monde.


bras jésus

6. II.1988, 22h00

– Jésus, protège-moi des pensées superflues – de m’occuper de moi. J’ai peur de l’énormité de Ta grâce : de ne pas savoir la recevoir, de la gaspiller.

Calme ton cœur. Je suis Amour et Je suis avec toi.

Je suis l’amour souffrant et Je suis en toi – c’est pourquoi tu Me ressens.

Accepte cela dans le silence de ton cœur, demeure en Moi. C’est le début. Je te prépare à ce qui va venir.

Aime-Moi de toutes tes forces. Abandonne-Moi tout, pour que Je puisse Me donner à toi, avec Mon Amour et avec Ma Douleur.

Sois joyeuse et silencieuse – entièrement en Moi.

– Est-ce que j’aurai le courage d’en parler?

N’en parle qu’à ton directeur spirituel qui doit tout savoir. À personne d’autre.

– Que dois-je faire vis-à-vis de Toi?

Pleure par amour – cela te soulagera.

Accepte Mon Amour avec tout ce que Je veux te donner.

– J’ai honte de mon indignité.

Accepte ta petitesse humaine et Ma sainteté que Je te donne.

Tout est Mon don d’Amour, tout est bon pour toi.

Accepte tout et médite-le dans ton cœur. Prends soin de Moi et réjouis-toi de Moi qui suis en toi.

Ne freine pas Mes grâces. Je t’aime.

– La venue de Jésus, c’est mourir par amour dans Ses bras.

Qu’est-ce que c’était?

Une extase.


main jésus

7. II.1988, 8h50

– Le contact avec Toi est si riche! Que peux-t-on en écrire?

Je t’aime, Ma petite. Je t’aime beaucoup.

Sois tout le temps blottie en Moi. Abandonne-Moi ton cœur pour que Je le pénètre, le transforme – pour que J’en fasse Mon Cœur transpercé pour les péchés du monde.

Je t’aime et, de ta part, Je désire un amour exclusif, fou – jusqu’à la perdition dans Moi qui suis Crucifié – dans Mon Amour, dans Ma douleur.

Tu es le témoignage de Mon Amour.

1 Jn 1,1-2a « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l’annonçons. La vie, en effet, s’est manifestée; nous l’avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l’annonçons… »


jésus douceur

7. II.1988, 22h15

– Je ressens dans mes mains le toucher de Tes Blessures, ô Christ.

Accepte-le dans l’amour et le silence du cœur, même si Mon feu brûle en toi.

– Aujourd’hui, j’ai eu la tentation de succomber à un découragement qui se transforme en colère contre les gens. Cela a commencé quand j’ai douté de le rectitude des intentions de quelqu’un.

Merci Jésus de me l’avoir retiré dès que je Te l’ai abandonné.

Il faut tout M’abandonner sans arrêt pour se protéger des tentations démoniaques.

Porte dans ton cœur Mon regard plein d’amour et de douleur – il te transformera en Moi.

Porte-le comme tu portes le toucher de Mes mains.

Rien en toi ne t’appartient – tout est à Moi. Vis avec cette conscience, délectes-en toi.

– Tu verses tellement de douceur en moi…

Je veux enflammer ton cœur d’un grand feu. Je veux que tu sois le flambeau vivant de Mon Amour.

– Il y a tellement de subtilité dans tout cela, ô Jésus doux et humble de cœur, fais que mon cœur soit semblable au tien.

Il n’y aura plus qu’un seul cœur, même s’ils sont deux, qui englobera tout, qui contiendra tout.

– Je voudrais beaucoup que ce que Tu dis s’accomplisse aussi chez celui avec qui Tu m’as lié par Ton Amour.

Mais il en est tout le temps ainsi, ne l’as-tu pas remarqué?

Je touche vos cœurs avec les mêmes Paroles – d’une manière spécifique à chacun.

Les Paroles que J’utilise ne sont que les signes extérieurs de ce que Je verse dans le cœur, de ce que Je fais dans l’âme.

J’utilise beaucoup de signes pour parler – Mon langage est riche envers Mes enfants. Dans chacune de Mes Paroles, dans chaque signe, se trouve toute la profondeur de Mon Amour qui désire donner, remplir, rassasier.

Tout ce que Je fais parle de Mon Amour énorme, infini, qui survit à tout, qui pardonne, qui rassemble.

En Moi se trouve tout ce que le cœur humain désire et ce qu’il attend.


COEURCOEUR

sacrecoeurdejesus

8. II.1988, 9h20

– Mes distractions m’accablent. Est-ce que mon cœur T’appartient vraiment, puisque tant de choses y ont accès?

Je M’occupe de le purifier et de supprimer ce qui est superflu. Je supprime sans arrêt. Ne te décourage de rien, ne t’attriste pas. Abandonne-Moi tout constamment. Je veux le prendre.

Abandonne-Moi toutes ces saletés et Je te donnerai la pureté.

Lc 21,3 « Alors il dit: Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. »

Ne t’efforce pas de M’offrir ce qui est beau et pur en toi, parce que de toute manière cela M’apparient, mais justement toutes tes misères, ton mal et tes faiblesses. C’est ce qui t’appartient : offre-les-Moi dans la peine et la sueur – fidèlement et avec persévérance.

N’en ait pas honte, mais abandonne-le Moi avec une confiance sans limite. Ne retiens rien ne serait-ce qu’un instant, mais abandonne-le Moi avant que tu ne t’en salisses, avant que cela s’infiltre dans ton cœur.

Le fait de Me transmettre ces saletés ne te salit pas. Ce qui te salit, c’est de les garder en toi.

Ton humanité est constamment exposée à la saleté : à la tache originelle, à la saleté du monde, à la saleté de Satan.

Ce n’est pas ta faute que cela apparaisse constamment en toi, alors que tu ne le veux pas. Ta faute, c’est de le retenir, d’y succomber, de te cacher devant Moi. La honte qui t’incite à faire cela est une tentation – une suggestion démoniaque.

Ton cœur devrait être comme un verre devant Moi – comme un récipient en verre. Toi, tu laves ce verre par ta confiance et ta sincérité, pour que tout ce qui est à l’intérieur soit constamment visible. Pour que Je puisse distinguer chaque poussière et la supprimer immédiatement.

La pureté du cœur ne consiste pas à empêcher la moindre contamination – parce que tu n’as pas un tel pouvoir sur ton cœur. La pureté du cœur consiste à Me donner accès, à Me permettre et à Me demander sans cesse que Je le nettoie, que J’en dispose selon Ma volonté.

C’est Moi qui ai le pouvoir de purifier les cœurs, il n’y a que Moi qui puisse l’accomplir, et Je désire l’accomplir.

Ils se trompent tellement ceux qui croient pourvoir accomplir seuls quoi que ce soit, qui veulent venir à Moi déjà purifiés!


agonie jésus the-agony-in-the-garden-frans-schwartz

9. II.1988, 8h30

– Je ressens de plus en plus Ton Amour et Ta douleur, mais j’entends de moins en moins Tes Paroles qui me révèlent Ta volonté.

Ton Amour souffrant m’entoure, tout s’y dissout, comme dans un brouillard.

Il ne reste plus qu’une énorme compassion et le désir du sacrifice.

Je ne sais rien, je n’arrive à rien d’autre qu’à aimer et à souffrir avec Toi – ô Christ!

C’est tout ce que Je désire de toi, rien d’autre.

– Qu’en est-il des gens que j’ai l’obligation d’aider?

Laisse-Moi M’en occuper.

Demeure en Moi, Mon enfant, ne pose aucune question. C’est mieux ainsi pour toi.

Abandonne-toi et reste dans la paix. Je ferai tout en toi et à travers toi – tout ce qui est nécessaire et tout ce qui est le meilleur.

– On m’a aussi demandé Ta Parole pour tes enfants.

Je les aime et Je M’occupe beaucoup d’eux. Ma main veille constamment sur eux, elle est attentive et elle les bénit – dans leur peine et dans leur solitude quotidienne.

Mes chères petites filles – ne désirez ni plaisir, ni satisfaction. N’êtes-vous pas les enfants de l’Amour qui s’offre jusqu’au bout?

N’attendez pas de récompense, désirez seulement aider, soulever, sauver. Demandez l’Amour Miséricordieux, demandez-le et ayez-en soif de toutes vos forces, sans arrêt. Je vous le donnerai et il se déversera à travers vous sur beaucoup de gens.

Votre vie est une offrande de soi, une reddition jusqu’au bout dans la crucifixion quotidienne de votre cœur.

La crucifixion du cœur, c’est votre solitude dans le monde pour lequel vous offrez votre vie. Votre souffrance est le signe que J’ai accepté cette offrande, que Je la prends, que Je la transforme en amour et en salut pour beaucoup. Elle est le signe que Je vous aime, que Je vous berce contre Mon cœur douloureux.

Ressentez Ma douleur, Ma solitude, l’incompréhension. Je partage avec vous Mes trésors que Je réserve pour Mes élus – pour les enfants engendrés par Mon Sang sur la Croix de douleur.

Prenez soin de Moi qui suis souffrant, endolori. Couvrez-Moi de votre affection, prenez soin de Mes Blessures, accueillez-Moi avec le sourire du cœur. Je suis dans vos cœurs. Je suis dans le cœur de chaque homme, toujours assoiffé d’un amour toujours plus grand.

Rm 10,17 « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la parole de Dieu. »


jésus console

9. II.1988, 22h20

– Ô Christ, je désire Ton amour, mais je désire de plus en plus Ta souffrance.

Tu la donnes aux autres, pas à moi.

Ne sois pas envieuse. Ton désir adoucit la douleur que d’autres M’infligent. Réjouis-toi de la peine et de la douleur de ton quotidien. Accepte tous tes malaises comme le don de Mon amour nuptial, parce que Je partage avec toi ce qu’il y a de plus précieux.

Tout ce que tu ressens est oint du sang de Mes Blessures, de Mon amour. Accepte-le dans le silence du cœur, demeure auprès de Moi comme demeurait Ma Mère. Apprends d’Elle le plus bel Amour dont l’homme est capable.

– Je ne sais pas si mes prières sont telles que Tu les désires.

Toutes tes journées sont transformées en prière constante! C’est pourquoi il n’y a pas de frontière marquée entre le temps consacré à la prière ou aux autres affaires.

Ta prière déborde dans ta vie, c’est pourquoi ta vie déborde aussi dans ta prière. Je participe à tout ce à quoi ton corps et ton âme participent. Tu as reçu le signe de la douleur que tu réclamais pour te faciliter de demeurer constamment en Moi – d’y demeurer consciemment.

Je te rappelle Ma présence en toi, parce que c’est ce que ton cœur désire.

– Je ne sais rien, il n’y a que le désir de Ta douleur qui soit maintenant la boussole de ma vie.

Tellement de choses ont changé depuis le moment de Ton toucher par ce signe.

C’est pour cela que Je te l’ai donné.

– Reste-t-il encore quelque chose à dire?

† Je t’aime – uniquement cela et toujours cela.


Padre Pio

10. II.1988, 9h00

Padre Pio, je dois y croire, même si c’est incompréhensible…

(Padre Pio) Tu ne les as pas reçus [des stigmates invisibles(?)] pour le comprendre, mais pour l’accepter.

Moi aussi j’ai eu du mal à le croire, même si je le désirais et si j’étais prêt à tout offrir et à tout recevoir. La générosité de Jésus dépasse largement l’imagination et la compréhension humaines. Seule la foi et l’amour peuvent y faire face, c’est justement de cette manière qu’il faut recevoir Ses grâces, Ses dons.

Médite cela dans ton cœur et abandonne-toi à Lui dans un acte constant d’adoration et de gratitude.

Ton âme est constamment créée par Dieu. Toi aussi tu y participes – tu y participes par le désir de ton cœur et par la persévérance de ta volonté – par ton abandon.

À travers ton abandon, tu permets à Dieu qu’Il donne une forme parfaite à ton âme – comme Il l’a désirée quand Il t’a donné vie.

Efforce-toi de maîtriser tes réactions humaines – abandonne-les Lui aussi pour qu’il les dirige.

Sois de plus en plus plongée en Lui, parce que c’est ce qu’Il veut de toi.

marie benediction

– Très Sainte Mère…

(Marie -) Réjouis-toi d’avoir été élue parmi beaucoup pour être un témoignage de l’amour de Jésus – Mon Fils.

Il t’a désirée quand Il agonisait sur la croix.

Col 1,18b-20 « Il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. En effet, Dieu a voulu que toute sa plénitude habite en lui. Il a voulu par Christ tout réconcilier avec lui-même, aussi bien ce qui est sur la terre que ce qui est dans le ciel, en faisant la paix à travers lui, par son sang versé sur la croix. »

– Seigneur, Tu donnes la souffrance à ceux qui ne veulent pas l’accepter et qui s’en défendent. Moi je la désire, mais Tu ne me la donnes pas.

Je n’ai pas besoin de t’apprendre à accepter la douleur, parce que tu y arrives déjà, mais eux pas encore.


MARIE LA PURE

11. II.1988, 8h40

(Marie) Ne pleure pas, mon enfant, Il t’aime…

– Je sais, mais moi je ne L’aime pas comme je le devrais…

(Marie) Lui te l’apprend tout le temps, Il se réjouit de tes progrès dans l’amour.

Tant que tu es sur terre, ton amour sera toujours imparfait, mais il peut devenir toujours meilleur, c’est justement ce qui se passe. Le fait que tu ressentes l’imperfection de ton amour devrait être créatif et stimuler le désir de ton cœur pour aimer encore plus.

Un tel mélange de contrition et de désir d’aimer de toutes ses forces est l’attitude la plus parfaite envers ton Créateur et ton Sauver.

He 8,10 « Mais voici l’alliance que je ferai avec la communauté d’Israël après ces jours-là, dit le Seigneur: je mettrai mes lois dans leur esprit, je les écrirai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. »

ROSE ROUGE


À SUIVRE…PARTIE: 8


 

Alice Lenczewska (6)…Extrait du livre Témoignage, 1987 & 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…†. Ne sois pas effrayée par ta vision de la purification du monde, par les cataclysmes. Tu arriveras à temps, ce que J’ai créé en toi perdurera, comme ce que Je veux créer chez les autres à travers toi…


jésus enseigne apotre Jesus walking with disciples

fleur-orange-101009

28. I.1988, 23h00

Rm 8,28-31 « Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan. En effet, ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l’image de son Fils… Ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; ceux qu’il a appelés, il les a aussi déclarés justes; et ceux qu’il a déclarés justes, il leur a aussi accordé la gloire. Que dirons-nous donc de plus? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? »


marie élizabeth2

 29. I.1988, 10h30

Lc 1,46-49 « Marie dit: «Mon âme célèbre la grandeur du Seigneur et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, parce qu’il a porté le regard sur son humble servante. En effet, voici, désormais toutes les générations me diront heureuse, parce que le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour moi. Son nom est saint… »


30. I.1988, 15h15

Ep 5,15-17 « Faites donc bien attention à la façon dont vous vous conduisez… rachetez le temps, car les jours sont mauvais… Comprenez quelle est la volonté du Seigneur. »


jésus fouetté

† Ma volonté, c’est que vous Me suiviez sans égard à quoi que ce soit, pas même à Mes consolations. Avancez les yeux fermés, avec la même confiance et le même amour dans les instants de ravissement nuptial, comme dans la froideur de la solitude.

La seule chose importante, c’est d’accomplir Ma volonté donnée à chaque instant. C’est en cela que consiste l’amour pur, la vraie foi en Ma puissance et en Mon Amour.

La plus grande manifestation de Ma grâce, c’est quand Je partage Ma douleur. Adore-Moi dans le signe de Ma souffrance que Je t’ai donné.

 

Aie confiance, Ma bien-aimée, J’arrive pour te libérer et pour te porter sur la croix, dans l’offrande du Pur Amour!

fleur-orange-101009

1. II.1988, 9h30

Ta misère est moins grande que Ma sainteté. C’est pourquoi Je peux la transformer et la sanctifier. Je le fais toujours, quand ton cœur Me désire et M’aime. Réjouis-toi de Mon Amour. Je désire te transformer constamment, jusqu’à la Splendeur de Ma Gloire. Alors Je t’appellerai à la Croix, ensuite nous ne serons plus jamais séparés.

Mes bras sur la Croix t’attendent. C’est là que commence la plénitude de l’Amour. Je t’appelle et Je te donne les signes de Ma douleur. Viens, Ma bien-aimée!

Ep 3,1-4 « Moi Paul, je suis le prisonnier de Jésus-Christ pour vous, les non-Juifs, si du moins vous avez appris comment je fais part de la grâce de Dieu qui m’a été confiée pour vous. C’est par révélation qu’il m’a fait connaître ce mystère tel que je l’ai déjà décrit en quelques mots. En les lisant, vous pouvez vous rendre compte de la compréhension que j’ai du mystère de Christ. »

fleur-orange-101009


source bleue

1. II.1988, 12h30

Adore-Moi en tout ce qui t’arrive de l’extérieur, en chaque pensée qui naît dans ton cœur et dans ton esprit. Une source d’amour doit apparaître en toi. Je veux être cette source en toi, pour faire jaillir à travers toi l’eau vive à l’extérieur.

Il est inutile de surveiller tes actions ou d’entreprendre des exercices de bon comportement, quand dans ton cœur tu ne prends pas soin de Moi, de M’adorer, de M’aimer.

S’occuper des symptômes n’est pas guérir, mais c’est un travail de Sisyphe, c’est se mentir à soi-même. C’est un dressage, parce que cela ne s’appuie pas sur un intérieur sain.

Abandonne-Moi ton cœur jusqu’au bout, restes-y constamment avec Moi dans le silence, l’affection et un abandon sans limite.

Alors tout ce qui coulera à l’extérieur sera un Amour Pur qui se verse alentour et qui guérit son entourage.

Je ne désire pas être adoré pour Moi-même, mais pour guérir les couches les plus profondes de ton âme, là où naît chacune de tes pensées, chacune de tes paroles et chacune de tes actions – chacune de tes réactions.

StJ_Adoration_Saint_Sacrement

Ne te décourage pas par les manifestations du mal qui se trouve en toi.

Quand tu ne les vois pas, ne t’en réjouis pas, parce que cela n’arrive que grâce à l’absence de circonstances qui pourraient les manifester.

Dirige tout ton effort sur ton âme et sur Ma présence en elle.

En M’aimant de toutes tes forces, tu aimeras de Mon Amour tout ce que J’ai créé et ce que Je crée à chaque instant de ta vie.

C’est Moi qui créée tout ce qui te touche, tout ce en quoi tu te trouves. Ce sont les paysages à travers lesquels Je te guide, c’est Mon chemin pour former en toi une âme remplie d’Amour Pur, c’est-à-dire d’amour exclusif, puissant, uni à Moi dans un acte d’offrande et d’abandon de tout.

Dans l’Amour Pur, il n’y a pas de place pour une souillure de quelque sorte que ce soit.

Il n’y a que l’amour envers son Bien-aimé et envers tout ce qui provient de Lui. Il y a le désir de ne remplir que Ses désirs. Dans la hiérarchie d’amour, Je suis le premier et tout est contenu en Moi, tout existe par égard pour Moi, tout est ordonné selon Ma volonté.

fleur-orange-101009


 1. II.1988, 22h50

– Jésus, comment est-il possible que J’accueille Tes Paroles en désirant accomplir tout ce que Tu indiques, mais qu’ensuite je ne le fais pas?

De cette manière, tu apprends à quelle point tu es impuissante, quelle est l’énormité de Ma grâce qui te transforme, quelle est la grandeur de Ma miséricorde qui te pardonne constamment et qui t’attire vers la lumière du Pur Amour.


2. II.1988, 10h30

Offre-Moi aujourd’hui ton cœur. Offre-le à nouveau, que cet acte d’offrande dure tous les jours de ton pèlerinage avec Moi à travers le monde. Jusqu’au moment où nous déposerons ensemble le sacrifice de ta vie au Père qui est au Ciel.

Je t’ai scellée par les signes de l’offrande. Ils sont sur ton âme et sur ton corps.

Tout en toi est destiné au sacrifice pour la résurrection du Pur Amour dans les cœurs des hommes.

Ton apostolat, c’est le sacrifice de toi offert tous les jours, à chaque instant.

Ta vie est un acte d’offrande pour la renaissance du Pur Amour dans le monde : pour Mon Royaume d’Amour.

jésus et marie 4 station croix-feu-04

Persévère dans cette offrande, Ma bien-aimée – comme Ma Mère et Moi.

Voilà ta vocation, elle existait dans Mon cœur avant que Je te donne vie. Tu M’appartiens, tout comme M’appartient Ma souffrance pour le monde qui t’a fait naître.

Mais Je t’ai engendrée pour qu’avec Moi, tu meures tous les jours dans Mes bras et dans Mon Cœur, d’où coule le Sang du salut.

N’aie pas peur de ta propre misère ou de ta faiblesse. Par toi-même, tu n’es rien. Mais en Moi tu possèdes la dignité de Mon enfant et de Ma bien-aimée. C’est vraiment une grande dignité. Je t’ai élevée au-dessus des saints anges dans cette dignité.

Respecte-la, n’abaisse pas ton origine ni ton appartenance Royale.

fleur-orange-101009


Jn 16,16.20-22 « Encore un peu de temps et vous ne me verrez plus, et puis encore un peu de temps et vous me reverrez… vous pleurerez et vous vous lamenterez, tandis que le monde se réjouira; vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie. Lorsqu’une femme accouche, elle éprouve de la tristesse parce que son heure de souffrance est venue, mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la douleur à cause de sa joie d’avoir mis un enfant au monde. Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse, mais je vous reverrai et votre cœur se réjouira, et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. »


Golgotha800wH

2. II.1988, 22h30

– Aujourd’hui, il y a eu tellement de pensées dans mon cœur qui n’étaient pas amour, qui ne menaient pas à Toi, qui étaient vides et sans saveur!

Purifie-moi, Jésus, prends-moi. C’est si difficile de supporter sa propre humanité.

C’est ton Golgotha quotidien d’offrande pour le salut de tes frères et sœurs. Veux-tu le leur refuser?

– Non. Mais c’est effectivement le plus difficile de se supporter soi-même, quand Tu permets de se voir dans la vérité.

Effectivement. C’est justement cette offrande que Je prends de ta part. Elle a de la valeur, ne la retiens pas pour toi. Chez Moi, tu en verras les fruits.


purification

3. II.1988, 9h05

– Est-ce qu’il y aura en moi le témoignage de la transformation que Tu accomplis Toi-même dans l’homme?

Oui. J’en prendrai soin. Prépare d’un jour à l’autre ce qui deviendra le témoignage de ta vie avec Moi.

Ne t’enfuis pas en pensée vers l’avenir. Ne sois pas effrayée par ta vision de la purification du monde, par les cataclysmes.

Tu arriveras à temps, ce que J’ai créé en toi perdurera, comme ce que Je veux créer chez les autres à travers toi.

Tout est dans Ma main. Sois appliquée – profite de chaque instant pour construire ce témoignage dans ton cœur et sur les feuilles de papier.

Je veille sur toi, Ma Mère dirige tes mains.

fleur-orange-101009


Ac 5,19-20.32 « Mais, pendant la nuit, un ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison, les fit sortir et leur dit: «Allez-y, tenez-vous dans le temple et annoncez au peuple toutes les paroles de la vie nouvelle.»
Nous sommes témoins de ces événements, de même que le Saint-Esprit que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. »


Alice Maria Lenczewska

3. II.1988, 22h45

– Tu touches délicatement mes mains, même si je désire une grande douleur.

† Le temps viendra pour cela. Le temps viendra pour tout quand ton heure sera venue.

– Je prépare les cahiers pour écrire mon témoignage et pour le consulter avec mon père spirituel, le père Walter Rachwalik.

cahier

Il y beaucoup de paroles que je comprends plus pleinement maintenant. J’ai été frappée par les Paroles que Tu m’as données la première fois le cinq décembre 1985, mais maintenant tu les répètes encore plus clairement :

He 4,14-16 « Ainsi, puisque nous avons un souverain grand-prêtre… restons fermement attachés à la foi que nous professons. En effet, nous n’avons pas un grand-prêtre incapable de compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté en tout point comme nous… Approchons-nous donc avec assurance… afin d’obtenir compassion et de trouver grâce pour être secourus au moment opportun. »

fleur-orange-101009


À SUIVRE…PARTIE: 7


 

Alice Lenczewska (5)…Extrait du livre Témoignage, 1987 & 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…†*Jésus:Combien de gens savent aujourd’hui ce qu’est l’amour? Combien de gens l’associent à la bonté et à la pureté? Mon Nom, ♥ Amour, sert à définir la plus grande saleté qui rend les gens moins dignes que des animaux.


barre mauve

douleur

21. I.1988, 9h30

– Vide et sentiment d’absurdité de la prière. Tout est douloureux : mon âme et mon corps. J’aimerais m’endormir et ne plus participer à rien.

C’est impossible. Ta bouche, ton esprit, et ton cœur doivent être pleins de gratitude et d’adoration. Dans le cas contraire, Satan y introduirait le doute, la révolte et le blasphème.

Fais attention, appelle à l’aide, mobilise ta volonté et ton désir.

Je veux que tu donnes le maximum de toi. Le reste dépend de Moi qui suis là et qui veille auprès de toi. Persévère par la force de ta volonté, accomplis tes tâches.

Ep 4,1-6 « Je vous encourage donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à vous conduire d’une manière digne de l’appel que vous avez reçu. En toute humilité et douceur, avec patience, supportez-vous les uns les autres dans l’amour. Efforcez-vous de conserver l’unité de l’Esprit par le lien de la paix… Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous. Il est au-dessus de tous, agit à travers tous et habite en tous. »


23. I.1988, 11h45

– Merci pour la grâce de la purification et pour Ta douleur.

N’y pense pas. Pense à Moi, à Mon regard qui repose sur toi.

– Que devrais-je faire de Tes Paroles pour les autres?

Transmets-leur.

– Mais si quelqu’un l’interdit?

† Transmets-lui. C’est sur lui que tombera alors la responsabilité d’avoir négligé Ma Voix.

– Est-ce qu’il s’y trouve quelque chose de contraire à l’enseignement officiel de Ton Église?

Elle n’est pas entièrement Mienne. Il s’y trouve trop d’étroitesse humaine, Je veux la faire éclater.

J’ai suscité le mouvement charismatique et J’y ai versé Mon Esprit même sur les plus petits de Mes enfants pour briser la coque des formes et des schémas, pour en extraire le cœur vivant d’amour.

 

Je désire de l’amour, pas des célébrations ou des dissertations savantes[1].

Je désire du sacrifice, pas des cérémonies solennelles ou des décorations.

Soyez Mes enfants vivants, sensibles à Ma voix, à Mon affection, à Ma douleur.

N’est-ce pas pour cela que Je vous ai engendrés, pour que Mon Amour soit en vous?

barre mauve

[1]       Voir Os 6,1-6


23. I.1988, 22h45

– Je me suis réconciliée avec Toi, Tu as retiré la saleté de mon âme. Garde-moi le plus longtemps possible dans la propreté. Ne m’enlève pas le toucher de Tes mains…

Cela dépend de toi. Désire-le, Moi Je veux toujours uniquement combler et enrichir. Aie le courage de désirer le plus possible. Je veux être en toi. Je veux que tu le ressentes pas seulement avec ton âme, mais aussi avec ton corps.

– Tu me donnes cette grâce.

Ce n’est que le signe de ce que Je veux te donner.

N’aie pas peur, Je suis auprès de toi et rien n’arrivera au-delà de tes forces.


barre mauve

24. I.1988, 8h45

– Fais de moi Ton vrai témoin. Transforme ma misère en Ta sainteté.

C’est ce que Je fais. Plus tu M’inviteras dans ton cœur, plus Je le ferai parfaitement.

– Il y a une grande différence entre ce que je sais et ce que je fais dans mon cœur.

Il s’agit que tu ne fasses rien du tout, mais que tu M’abandonnes ton cœur sans cesse, pour que Je fasse tout.

– Je ne sais pas pourquoi il n’en est pas ainsi.

Ton désir continu d’être trop chétif, parfois il est trop léthargique.

– Est-ce que j’arriverai un jour à faire naître en moi un tel désir?

Je te l’apprends à travers les événements de tes journées. C’est à cela que sert le temps dans lequel tu existes.

Mt 22,37-38 « Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C’est le premier commandement et le plus grand. »


barre mauve

24. I.1988, 22h40

Pense à Moi et aime-Moi tout le temps.

Est-ce que tu crois que Je suis vraiment en toi?

– Je le crois, même si c’est incompréhensible. Je suis honteuse pour la grandeur de Ta grâce.

Tu sais bien que je crois, que je ressens le toucher de Tes Blessures.

Comment Te l’assurer?

En aimant. Pas par des mots – en aimant.


jésus vrai

25. I.1988, 9h15

– Je te demande Ton Amour – pas pour l’avoir, mais pour le donner.

† Demande et tu recevras.

En te remplissant d’Amour, tu te remplis de Moi.

Je désire que les gens Me reconnaissent en toi, pour qu’en te côtoyant, ils sentent qu’ils Me côtoient.

Permets à cela d’arriver.

– Je ne le permets pas?

Quand tu te tais dans ton cœur envers Moi – tu ne Me le permets pas, parce que tu te comportes selon ta volonté.

Quand tu M’invites à participer à tes rencontres, à tes discussions – alors Je peux agir à travers toi : parler, faire preuve d’amour, aider.

Chaque personne que tu rencontres est envoyée par Moi, elle a besoin de Me rencontrer en toi, pas de te rencontrer. Sache-le et souviens-en toi.

Tu peux constater combien tu as perdu d’occasions pour Me permettre de rencontrer les gens…

barre mauve

En même temps, Je suis dans chaque personne qui vient à toi. Je Me trouve dans chaque personne que tu rencontres. Dans chacune!

Moi, Je suis en chacun, c’est pourquoi il faut s’unir dans l’Amour, s’unir dans la bonté réciproque, pardonner et faire le bien aux « ennemis ». De cette manière, Mon Corps déchiré guérit et cicatrise pour redevenir Un, comme avant le premier péché.

Le premier péché était le premier éloignement de Moi, la première séparation et la première blessure de l’Amour. Depuis, l’Amour est constamment blessé, déchiré, détruit, jusqu’à le transformer en saleté et en mal complet. La débauche et l’égoïsme sont l’opposé de l’amour, même s’ils sont souvent appelés du mot « amour ».

agonie10

Ce qui est le plus sacrés, ce qui est Moi, a été le plus profané, comme Mon corps avant la crucifixion.

Combien de gens savent aujourd’hui ce qu’est l’amour? Combien de gens l’associent à la bonté et à la pureté? Mon Nom, Amour, sert à définir la plus grande saleté qui rend les gens moins dignes que des animaux.

Je veux recueillir Mes enfants, les guérir, les unir dans Mon Amour – en Moi. Je veux que tous soient Un dans Mon Esprit.

Je n’ai pas d’enfants meilleurs ou pires – tous sont semblables.

Ils se différencient par les blessures qui ont été infligées en eux à l’Amour.

Ces blessures, ce sont Mes blessures. C’est Moi qui souffre en eux et qui meurs, qui attends aide et miséricorde.

Ma douleur augmente tellement quand Mon enfant, élu et abondamment choyé, se détourne de Moi qui suis blessé dans son prochain, quand il s’approprie Mon Amour en lui et qu’il le transforme en égoïsme, en orgueil, en vanité! Alors il Me tue, il s’acharne contre Moi encore plus que chez celui au fond duquel J’attendais miséricorde.

Demande l’Amour, crois en l’Amour, sers l’Amour. Je t’ai appelée à servir l’Amour – à Me servir dans la vérité et la pureté. En toi, Je veux être et aimer – Moi qui suis Amour Crucifié et Ressuscité.

Je suis là, Je te donne le signe de la douleur de Mes Blessures pour que tu le saches toujours et que tu sentes que Je suis en toi.

Col 4,17b « Veille sur le service que tu as reçu dans le Seigneur afin de bien l’accomplir. »

– Toujours les mêmes Paroles…

† La grâce que Je donne est aussi une obligation.

Ne t’émeus donc pas de Ma grâce, n’en ait pas honte, ne te sens pas indigne. Mais mobilise toutes les forces que tu peux pour garder ta fidélité à demeurer en Moi et à servir, selon ce qui est définit par cette grâce.barre mauve


25. I.1988, 22h20

– Est-ce que je peux demeurer devant Toi sans rien dire?

Ce que J’aime le plus, c’est quand la bouche se tait mais que le cœur brûle. Demande l’Amour pour qu’il consume ton cœur d’un grand feu.

– Ce midi, Tu m’as demandé de venir une deuxième fois te rencontrer dans l’Eucharistie.

Toi – Seigneur et Créateur de tout, Tu as demandé à Ta créature…

Tu as demandé comme un enfant…

Parce que, dans un cœur humain, Je suis comme un enfant : désarmé et livré à la volonté de l’homme.

Le libre arbitre est tellement absolu que l’homme peut faire de Moi ce qu’il veut dans son cœur.

Il le fait. Je me suis abandonné à ce point à chaque homme.

Cela est devenu une réalité dévoilée au monde à l’instant de Ma capture et ensuite, jusqu’à Ma mort sur la croix. Mais la réalité de Mon enfance humaine a aussi été dévoilée au monde : la dépendance complète à la volonté de Ma Mère depuis Ma conception et pendant trente ans.

marie enfant jésus

Je continue d’être dans ton cœur un Enfant désarmé qui attend ta cordialité et ton amour. Je désire que tu sois envers Moi telle qu’était Ma Mère : affectueuse, attentive, protectrice, manifestant son amour. Que tu te souviennes toujours de Moi et que tu sois sensible à Ma voix.

Tourne-toi vers Ma Mère – c’est Elle qui te l’apprendra.

Mon enfance humaine a encore une autre signification : elle est pour vous les hommes un modèle de comment vous devez être envers Dieu – envers Moi.

Votre dépendance à Moi est la même que celle d’un enfant envers sa mère dès l’instant de sa conception en son sein.

Je veux que tu sois dépendante de Moi à ce point, unie à ce point. Même pas comme un nourrisson, mais comme un embryon qui vit de la vie de sa mère, sous chaque aspect.

Il en est vraiment ainsi, c’est pourquoi l’acte humain le plus parfait sur terre, c’est de M’abandonner entièrement sa volonté. L’abandonner sans cesse dans un pur acte d’amour.

Sois-Moi une mère dans ton cœur, et en même temps un enfant dans Mon Cœur. Telle est l’union parfaite et pure de l’Amour.

De cette manière nous sommes Un : Moi en toi et toi en Moi.

Je M’abandonne entièrement à toi, et toi à Moi.

Une grande force découle d’un tel abandon de ta part, parce que Je te mets à disposition tout ce qui M’appartient. Alors tu peux faire ce que Je faisais : transporter des montagnes, marcher sur l’eau, ressusciter les morts.

C’est ce qu’ont fait ceux qui se sont abandonnés à Moi jusqu’au bout, qui se sont entièrement abandonnés à Ma volonté. Une telle possibilité est ouverte devant chaque homme.

Pour qu’il en soit ainsi, il faut aussi croire jusqu’au bout en sa propre impuissance totale, demeurer dans l’humilité parfaite d’un enfant.

Le chemin d’enfance transforme l’homme en héros par Ma force.


barre mauve

25. I.1988, 23h05

– Il n’y a pas de Paroles…

† Il n’y a simplement que l’Amour.

– …et le signe de la douleur de Tes Blessures.


signe de croix

barre mauve

 27. I.1988, 9h20

– Pourquoi est-ce que Tu touches plus sensiblement ma main droite?

† Parce que c’est avec cette main que tu fais le signe de Ma croix, c’est cette main que tu tends vers ton prochain quand Je viens en lui vers toi.

Je suis dans ce qui est droit dans l’homme – dans le sens large du terme, dans ce qui est entièrement soumis à Ma Loi.

Que tout en toi soit droit, pur, saint, pour que Je puisse marquer les signes de Ma sainteté sur ton âme et ton corps.

Désire – Je veux te donner vraiment beaucoup. Puisque tu es Mon témoin.

– Dans cette simple vie qui est la mienne?

† Justement dans une telle vie.

Je veux montrer que Je désire être et que Je suis dans l’homme : dans son quotidien banal dans le monde. Que tout devrait et peut être saint à travers l’union parfaite avec Moi. Que chaque instant peut être plein d’ordre, de paix et d’Amour quand il est soumis à Ma volonté.

Que l’on peut vivre dans le Royaume de Dieu tout en étant ici sur terre, en vivant une simple vie banale. Que le Royaume de Dieu est dans le cœur, le reste est de surcroît.

Abandonne-Moi ton âme et ton corps, parce que Mon désir est d’habiter pleinement en toi. Crois-le vraiment.

Mon Amour n’a pas de limite. Je veux le verser et en remplir ceux qui le désirent. Je veux et Je désire le verser sur chaque homme – sur chacun de Mes enfants.

jesussanglant

C’est pour cela que Je suis venu à vous sur cette terre, c’est pour cela que Je suis monté sur la croix, pour verser Mon Sang et Mon Amour.

Désire-les, prends-les. Remplis-en toi, lave-toi de Mon sang, nourris-toi de Mon Amour. Qu’il te transforme et te sanctifie. Que ce soit Moi qui sois en toi ta vie et ta droiture.

1 Tm 4,12b-16 « Sois un modèle pour les croyants par tes paroles, ta conduite, ton amour, ta foi, ta pureté. En attendant que je vienne, applique-toi à lire les Écritures dans l’assemblée, à encourager, à enseigner. Ne néglige pas le don que tu as reçu, celui qui t’a été donné d’après une prophétie lorsque le conseil des anciens a posé les mains sur toi.

Occupe-toi de ces choses, donne-toi tout entier à elles, afin que tes progrès soient évidents pour tous. Veille sur toi-même et sur ton enseignement. Mets-y de la persévérance, car en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même ainsi que ceux qui t’écoutent. »

barre mauve


À SUIVRE…PARTIE: 6


 

Alice Lenczewska (4)…Extrait du livre Témoignage, 1987 & 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…†*Jésus: Je veux que la force de ton amour soit plus grande que les difficultés quotidiennes, que ton désir soit plus grand que toutes les tentations du libre arbitre♥.


barre mauve

Note Myriamir:Lorsque Jésus parle à Alice, nous pouvons nous approprier ses enseignements, car en Dieu nous sommes de la même famille, nous pouvons donc changer le nom d’Alice et y mettre le nôtre.


crucifix02

10. I.1988, 9h00

Il faut accepter sa douleur en tant que sacrifice de réparation. Il faut beaucoup de douleur pour réparer pour ceux qui se prononcent en Mon Nom. Accepte pour eux ce dont Je remplis tes journées. Accepte aussi Mon exigence d’obéissance, pour les désobéissances envers Moi, Amour Crucifié.

Pour M’être obéissant, pour accomplir Ma volonté, il faut s’identifier à Moi dans tout ce que Je donne et dans ce que Je mets devant toi. Tout est une tâche pour t’identifier à l’Amour Crucifié.

Sois avec Moi dans Mon Amour et dans Ma Douleur dont tu portes le signe.

Tu Me l’as demandé, Je te l’ai donc donné pour que tu vives sans cesse de Ma Douleur et de Mon Amour. Il y en aura de plus en plus, ils seront de plus en plus intenses.

Tt 2,11-14 « En effet, la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été révélée. Elle nous enseigne à renoncer à un mode de vie impie et aux convoitises de ce monde et à vivre dans le temps présent conformément à la sagesse, la justice et la piété en attendant notre bienheureuse espérance, la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Il s’est donné lui-même pour nous afin de nous racheter de toute faute et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié et zélé pour de belles œuvres. »

prier1

   10.I.1988, 22h10

– Je désire Te remercier pour mon père spirituel.

Je l’ai choisi pour toi, pour qu’il te guide là où Je désire t’avoir. Continue de lui être obéissante.

– Jésus, Tu es caché.

Mais Mon signe de douleur te parle de Ma présence en toi.

– Quelle est ta prière préférée?

Une prière sincère. Un seul mot qui déborde d’un cœur brûlant vaut plus que beaucoup de chapelets récités sans amour.

Ne t’y intéresse pas trop. Je te dirai tout le moment venu. Aie confiance.


  barre mauve

11.I.1988, 8h45

– Il n’y a aucune de Tes Paroles.

† Mais il y a Mon Amour.

– Je réfléchis sur la manière d’ordonner tout ce que Tu m’as dit jusqu’à présent.

Tt 3,8 « Cette parole est certaine, et je veux que tu te montres affirmatif là-dessus… Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. »

† Quand tu M’abandonnes quelque chose, tu n’as plus le droit au moindre doute ou à la moindre inquiétude, mais tu dois Me faire confiance et te soumettre à Ma volonté et à Ma direction.

Quand quelque chose M’est offert, J’en tire toujours du bien.


11.I.1988, 21h30

– Comment as-tu pu tellement combler la si grande misère que je suis?

C’est justement pour cela que Je t’ai choisie : pour que tu ne puisses rien t’attribuer.

Tout est un don donné gratuitement : ce que tu as déjà reçu et ce que tu recevras encore.

Je ne désire que ton amour.

Tu es le témoignage de Ma générosité.


prier roberto-ferruzzi-girl

12.I.1988, 8h30

Je t’ai créée pour t’aimer, pour te donner le bonheur que seul Dieu peut donner.

– Comment dois-je me comporter quand Tu me combles tellement, sans mérite de ma part?

Ordinairement. Te réjouir comme un enfant et tout accepter avec gratitude. Prendre soin de ce que Je te confie, M’aimer de tout ton cœur – de toutes tes forces, avec la simplicité d’un enfant.

Je désire de l’amour, parce qu’un amour non réciproque est une grande douleur.

Introduction aux livres des prophètes mineurs : L’activité des prophètes israélites n’était ni rare ni exceptionnelle à l’époque de la monarchie ou directement après le retour de la captivité.

– Pourquoi m’as-Tu donné de telles Paroles?

Tu es le témoignage de Ma générosité.


trou-noir

13.I.1988, 23h30

– Seigneur, Tu m’as introduite dans des ténèbres complètes.

Je veux détruire en toi ton habitude de décider pour toi, d’entreprendre quoi que ce soit indépendamment. Je désire te convaincre que tout ce que tu entreprends sans Me l’abandonner est une erreur : une perte de temps et d’effort.

Si tu t’entêtes dans tes vieilles habitudes, Je ne pourrai pas te donner les grâces dont Je t’ai laissé sentir le signe.

Je veux t’avoir en tant qu’enfant maladroit, pas en temps qu’adulte indépendant. Je ne t’aiderai pas à faire ce que tu veux entreprendre, même si, selon ton appréciation, c’est très pieux ou très utile. Il y a beaucoup de choses saintes et beaucoup de choses divines, mais J’attends de toi que tu n’exécutes que ce que Je te charge de faire. Uniquement cela et rien de plus.

Tu dois demeurer constamment auprès de Moi en étant prête à recevoir ce que Je te donnerai. Tu n’as rien en propre : aucune chose, aucune affaire, aucuns plans.

Mais en même temps tu as tout de Moi – à chaque instant, au fur et à mesure. Quand ton cœur sera entièrement tourné vers Moi, il ne commettra aucune erreur dans le discernement de Ma volonté.

Comme un embryon dans le sein de sa mère – c’est ainsi tu dois être en Moi. Alors Je te porterai et c’est Moi qui accomplirai tout.

– Pour que je sache remplir Tes tâches…

Tu n’as besoin d’aucun savoir-faire. Tu dois seulement vouloir, seulement désirer. Seulement te blottir contre Moi et tout M’abandonner, d’un moment à l’autre.

L’amour s’exprime dans l’abandon de soi et de tout. Se réserver quoi que ce soit est une trahison.

L’abandon doit être un processus qui dure – qui se réalise constamment.

Demeure dans un abandon amoureux en dehors du temps et au-delà du temps. Le temps s’écoulera alors dans le cadre de ta vie en Moi.

Un abandon complet, durable, fera qu’en vivant en Moi, tu vivras dans l’éternité, et rien de ce qui existe dans le temps ne perturbera ton union amoureuse avec Moi.


barre mauve

15.I.1988, 8h50

Je t’ai créée et Je t’ai appelée à une grande union intrinsèque avec Moi. Permets-Moi de t’y amener.

– Parfois je crois m’approcher de la limite où il n’y a plus que Toi – Lumière et Amour, où l’on ne peut pas entrer avec son corps.

† Apprends à délaisser ta corporalité. Le corps n’est qu’un moyen que tu as reçu pour traverser le chemin humain de la purification et du choix de l’Amour.

Le choix conscient de l’Amour n’arrive que pendant la vie dans le corps. C’est pour cela que j’ai donné cette vie, en tant qu’occasion offerte comme don d’Amour pour toi. Le corps en lui-même n’a aucune valeur. Traite-le comme un moyen : tout ce qui est corporel, tout le monde matériel. Ne t’en occupe que dans la mesure où cela te permet de te plonger dans l’Amour – toujours plus profondément – sans fin ni pause, jusqu’à ce que tu traverses la limite que Moi seul Je suis.

Aide les autres à Me connaître et à se connaître, à connaître le chemin qui mène à Moi : en commençant par accomplir la Loi et en finissant par se jeter par amour dans Mes bras.

Ne dors pas. Ta vie doit être intensive, en mobilisant entièrement les forces de ton âme.

C’est Moi et uniquement Moi qui serai le repos de ton âme.

Col 4,17b « Veille sur le service que tu as reçu dans le Seigneur afin de bien l’accomplir. »


hostie-elevation

15.I.1988, 23h30

– Ce mur d’aridité auquel je bute est impossible à passer.

Je T’offre mes distractions, mes oublis, ma maladresse, l’aridité de mon cœur. Je n’ai rien d’autre…

† C’est tout ce que Je désire. Offre ce que tu possèdes, ce que tu es. C’est ce que Je veux prendre pour t’attirer, pour te transformer.

Je t’aime, Mon enfant, Je suis là, Je tiens ta main – tu ressens bien Mon toucher, Ma main blessée.

Je suis tellement en toi, si vraiment! Même si Je suis voilé, Je suis là. Tu le ressens avec ton corps, même si J’ai voilé ton cœur avec l’aridité. Demeure dans la peine de l’union consciemment, par la force de ta volonté. Ton effort est nécessaire ainsi que ta détermination, ton appel.

Aime-Moi en toi, adore-Moi, remercie-Moi. Tu cesses d’être toi – c’est Moi qui suis. Même si Je suis caché, Je suis réel – comme dans l’Hostie.


LIVRE

 17.I.1988, 9h30

– Est-ce que j’ai le droit d’écrire ce qui m’arrive, ce que Tu fais et ce que Tu dis? Est-ce que je devrais l’écrire?

† Écris. Ton témoignage doit être complet.

Je suis en toi, Je transforme ton âme, Je transforme ton corps. C’est pourquoi tu aimes comme Moi, tu souffres comme Moi. Tu ressens Mon amour et Ma douleur.

Tu ressens par ton âme et ton corps.

Tu ressens le signe de l’unification – ses effleurements délicats – avant d’être capable de recevoir l’énormité de cette grâce.

– Recevoir pleinement une telle grâce serait dépassé la frontière…

Une vie correctement utilisée, c’est se remplir de Moi jusqu’à la plénitude – jusqu’à la transformation de son existence en une existence parfaite en Moi.

Chaque homme a cette tâche et cette perspective devant soi. Il en a aussi la manière proposée par Moi, la plus efficace, qui est sa vocation. Chaque vocation – dans chaque état.

Le purgatoire existe pour réparer ce qui a été négligé sur le chemin de vie. C’est un don de Ma grâce et de Mon Amour. C’est Ma Miséricorde qui permet de retrouver la plénitude de la joie en Moi à ceux qui le veulent au moment de leur passage de la frontière.

Une vie évangélique – dans Ma grâce et dans Mon Amour – mène directement dans Mes bras.

Ceux qui partagent Ma douleur et Mon Amour dans leur union avec Moi n’ont pas besoin de purgatoire. La transformation s’opère sans cesse en eux, c’est Moi qui offre au Père le sacrifice de leur vie. Je l’offre dans leur âme en tant que Prêtre et Offrande en même temps. Ils sont consacrés par Moi – Ma sainteté est leur sainteté. Leur quotidien, chacune de leur journées, est une Sainte Messe qui dure jusqu’au dernier moment de leur vie sur terre. Nous sommes Un en Dieu le Père.


barre mauve

17.I.1988, 23h25

Il ne faut pas avoir peur de l’Amour, mais il faut s’en remplir à travers l’accomplissement de Ma volonté.

Renonce aux chutes, mêmes à celles qui sont légères comme la poussière, afin qu’elles ne recouvrent pas de gris ton cœur que J’ai créé pur.

Préserve la blancheur de ton cœur par ton Amour, ta fidélité et ton obéissance à Moi.

Ne cède pas aux faiblesses du corps, parce que beaucoup de mal commence par là.


jésus enseigne

18.I.1988, 9h00

– Hier, j’ai désobéi à Ta volonté. Je n’arrive pas à respecter l’emploi du temps et le repos que Tu m’as donnés.

Fais tout ce dont tu es capable. En général, tu commences à faire moins de choses négligemment. Tu désires offrir un grand sacrifice. Comment pourrais-tu le faire si tu n’es pas capable de fournir l’effort nécessaire à offrir les petits sacrifices quotidiens qui découlent de l’obéissance à Ma volonté?

Réfléchis et tires-en les conséquences.

Ton obéissance aveugle est nécessaire à chaque instant, au fur et à mesure. Tu n’as pas besoin de comprendre quoi que ce soit, tu as uniquement besoin de bonne volonté et de fermeté. Sans discipline intérieure, il n’y aura pas de progrès sur ton chemin pour suivre Mon appel.

Cesse de Me faire mal par ta désobéissance. Dans ta vocation, elle compte d’une manière spéciale. Elle est la base et la nourriture de ta vocation.

Tout comme la croissance et le développement d’un enfant exigent de la nourriture, de même ta croissance et ton développement dépendent du fait que tu te nourrisses par des actes quotidiens d’obéissance à Ma volonté.

Les repas sur le chemin d’enfance spirituelle, ce sont les sacrifices constants d’obéissance par lesquels tu exprimes ton amour envers Moi.

Lc 10,41-42a « Jésus lui répondit: Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses, mais une seule est nécessaire. »


jésus parle2

19.I.1988, 8h15

Sois-Moi fidèle dans toutes les situations de la journée. Que ton cœur soit sensible à Mon Amour et affectueux envers Moi. Je désire t’avoir dans Mes bras. Blottis-toi affectueusement contre Moi.

Tt 3,8-9 « Cette parole est certaine, et je veux que tu te montres affirmatif là-dessus, afin que ceux qui ont cru en Dieu s’appliquent à pratiquer de belles œuvres. Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. Mais les folles spéculations, les généalogies, les disputes, les conflits relatifs à la loi, évite-les, car ils sont nuisibles et sans valeur. »

Je te l’ai dit pour que tu ne te laisses pas entraîner par les gens dans de vains bavardages. À chaque rencontre avec quelqu’un, inocule Ma Vérité dans son cœur et dans son esprit.

Moi, Je suis en toi. Adresse-toi à Moi pendant tes conversations pour que Je t’aide à mener la conversation.

barre mauve

19.I.1988, 22h15

– Il me semble que Tu me mènes vers des ténèbres complètes.

Tu dois passer par là. Il n’y a pas d’autre chemin de croissance.

– Mais dans ces ténèbres je ne rencontre que mes propres faiblesses et ma nature pécheresse.

Tu dois persévérer en ayant foi en Ma Miséricorde.

– Si au moins j’arrivais à T’aimer… Mais, Tu le constates, je n’arrive à rien.

† Mais Moi Je t’aime telle que tu es. Justement dans ton impuissance…


marie pentecote

 20.I.1988, 9h30

– La vie monastique doit être vraiment confortable : tout y est prévu, il ne faut que se soumettre au plan.

Marie, guide-moi à travers ces ténèbres de prière et de foi.

Je n’ai  pas de tabernacle, je n’ai pas d’assemblée à rejoindre, je n’ai pas d’emploi du temps ni de tâches à accomplir. Je n’ai rien de stable sur lequel je pourrais m’appuyer. Tout est fluide.

Je vais te répondre, parce que ton ressenti est superficiel.

Le tabernacle est dans ton cœur.

Tu es entourée par l’assemblée des anges avec lesquels tu peux toujours prier.

Je t’ai déjà moi-même indiqué ton emploi du temps, et Je te donne des tâches au fur et à mesure.

Les règles définies de l’extérieur asservissent d’une certaine manière, rendent paresseux, formalisent le rapport à Moi.

Je veux avoir ton cœur vivant, qui choisit Mon Amour par un acte de sa volonté d’un instant à l’autre. Je veux que la force de ton amour soit plus grande que les difficultés quotidiennes, que ton désir soit plus grand que toutes les tentations du libre arbitre.

Je veux t’avoir libre jusqu’au bout, amoureuse jusqu’au bout.

Ta fidélité et la force de ton amour grandiront dans le feu de Mon toucher et dans le froid des ténèbres et de l’abandon, jusqu’à ce qu’ils deviennent la splendeur de Ma gloire.

– Cette nuit, Tu m’as fait comprendre que je devais recopier ces cahiers presque en entier, et Tu m’as dit : Tu dois le faire toi-même. Le titre sera : Témoignage.

– Cela sera accompagné d’une grande douleur et d’une grande peine…

Tu le feras quand même pour Mon Amour.

Je t’ai donné de bonnes conditions pour écrire, Je t’en donnerai d’encore meilleures.

– Quand je le dévoilerai, je devrai disparaître.

† Laisse cela à Ma volonté. Ne pense pas à toi-même. Je te dirigerai tout le temps pour te faciliter le choix du contenu. N’aie pas peur.

2 Tm 4,17 « C’est le Seigneur qui m’a soutenu et fortifié afin que, par mon intermédiaire, le message soit pleinement proclamé et entendu de toutes les nations… »

– Tu exiges beaucoup de moi, mon Sauveur.

† Réjouis-toi – Je t’ai beaucoup aimé. Mon signe de douleur en est le témoignage.

barre mauve


À Suivre-Partie-5

Alice Lenczewska (3)…Extrait du livre Témoignage, 1987 & 1988 Échange entre Alice & JÉSUS…† Tu es le témoin de Mon Amour dont Je veux combler chacun♥


  1. XII.1987, 00h30

– Jésus, la vie est riche avec Toi… je désire la partager avec les autres… Mais est-ce nécessaire? Parfois j’ai l’impression que la distance entre moi et les autres s’agrandit.

Certaines choses sont impossibles à transmettre, mais ce sont justement les plus importantes. Vaut-il la peine de transmettre les autres?

Ne juge pas cela de ton propre point de vue, selon ton propre ressenti. Réfléchis plutôt sur ce qu’ils ont gagné. Sur ce que tu leur as donné de la richesse de ton intimité avec Moi.

– Justement, je n’en sais rien. Je n’arrive pas à le discerner.

Puisque Je te les envoie, ils en ont visiblement besoin.

– Mais souvent j’ai l’impression que ce que je raconte sur Toi, ce que je montre de Ta part, n’est pas reçu avec le respect nécessaire, avec gratitude. Je sens que cela Te fait mal.

Cela Me fait souvent mal. Mon contact avec les hommes Me fait d’habitude très mal, justement à cause du manque de compréhension, d’amour, de délicatesse, de dévouement. Mais Moi Je Me suis livré pour les hommes. Même si Mon Sacrifice n’apporte que de très maigres fruits – il en apporte quand même. J’ai désiré le subir, ne serait-ce que pour sauver une seule âme humaine.

Dieu est très généreux, Il ne calcule pas la proportion entre ce qu’Il donne et ce qu’Il reçoit. Il désire chacun de Ses enfants, Il fait tout pour le sauver.

Ne t’attends pas à des fruits abondants pour ta peine et ton sacrifice. À plus forte raison, ne t’attends pas à les percevoir immédiatement. Toi, tu dois semer, en jetant généreusement les grains du travail et de l’amour. Chaque grain germera, même si souvent cela arrive après un long moment, même s’il ne s’en développe qu’une faible plante.

Ne compare pas cette plante à ton effort, à ta peine. Ne compare pas du tout, ne juge pas à partir de réactions à vif ou de symptômes.

Toi, tu dois semer comme Moi J’ai semé, même si tout semblait n’être qu’une peine infructueuse.

Était-elle pourtant infructueuse?

N’en veux pas aux gens d’être tels qu’ils sont. Aime-les, mets en eux ton espoir, ta confiance, aide-les. Parce que Je les aime, Je t’aime, même si vous êtes tels que vous êtes.

Réjouis-toi et sois reconnaissante de participer à Ma peine salvatrice. Ne te décourage pas, Mon enfant, parce que le découragement est une tentation.

  1. XII.1987, 15h00

– Jésus, j’ai des difficultés, parce que je vis sur terre…

† Ce n’est pas ainsi. Tu vis au ciel, même si tu es sur terre. Remarque-Moi, ainsi que Mon Ciel, là où tu te trouves. Vis de cela. Remarque-les en toi.

– Tu touches mes mains et mon cœur si souvent… Peut-être même tout le temps, même si je ne m’en rends pas compte.

† Mon toucher est pour toi le signe de Ma présence. Mon regard repose toujours sur toi.

Rm 8,31 « Que dirons-nous donc de plus? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? »

  1. XII.1987, 23h15

Réduis tous les grands désirs qui te restent encore à une seule chose : à accomplir Ma volonté.

Ne cède pas aux sentiments ni aux pensées obsessives.

  1. IX.1987, 10h00

Tu ne devrais pas non plus t’occuper de toi-même, en dehors des choses nécessaires.

  1. XII.1987, 8h00

– Aujourd’hui, je T’ai reçu sous la forme de deux Hosties.

De cette manière, j’ai confirmé ce que Je t’ai fait connaître cette nuit – dans le silence de ton cœur.

Tu es comme Ma Mère, dévouée à Mon Œuvre et t’offrant pour elle avec Ma Mère. Tu as accepté la coresponsabilité, elle t’a été donnée comme ces deux Hosties : signe d’union.

Ta vie est la vie de la Mère Douloureuse. Ta joie et ton accomplissement se trouvent dans cette vocation. Le sang que tu offres donne vie à ceux pour qui tu l’offres.

L’enfantement et la mort par crucifixion dureront jusqu’à leur accomplissement.

Chacune de tes journées est un banquet sacrificiel, tu es consacrée chaque jour pour offrir de toi-même une offrande pure – pour la vie dans l’Amour.

Demeure ainsi, Ma bien-aimée, à travers toutes tes journées, jusqu’à ce qu’elles soient pleines, jusqu’à ce qu’elles s’accomplissent.

Jn 4,35b-37 « Eh bien, je vous le dis, levez les yeux et regardez les champs: ils sont déjà blancs pour la moisson. Celui qui moissonne reçoit un salaire et amasse du fruit pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble. En effet, en cela cette parole est vraie: ‘L’un sème et l’autre moissonne.’ »

Ce que Je viens de dire concerne le semeur, le moissonneur, le grain jeté en terre et la moisson au centuple1.

Celui qui a un cœur, qu’il l’utilise pour comprendre!

  1. XII.1987, 19h30

Ma petite fille, n’aie pas peur des jours qui viennent. Avance, nous offrirons un sacrifice pour le monde, pour Mes pauvres enfants chéris et pour ceux qui les sauveront. Avance, Ma bien-aimée – tu seras dans Mes bras quand la terre tremblera et quand le ciel s’enflammera.

Mon Amour en toi sera le salut de beaucoup.

Avance pour que Ma Mère t’apprête au sacrifice d’amour, à tes noces avec ton Bien-aimé. Soumets-toi à Ses mains chaleureuses. Qu’Elle t’habille, qu’Elle t’embellisse, avant que tu offres dans Mes bras un sacrifice pur et saint. Avant que tu traverses le seuil de Ma maison.

Tu as demandé une Parole pour l’année qui vient. La voici. Voici l’annonce de tes prochains jours.

– Jésus, Tu m’as unie à quelqu’un, et je m’occupe…

Il est une lumière pour éclairer les nations, il est la libération de beaucoup.

Il est Mon Amour qui marche sur cette terre. Ses prières sont une eau vive, ses mains sont un baume qui guérit les plaies.

Il est Ma puissance cachée, celle que Je dévoilerai quand viendra l’heure de purifier la terre.

Ton sacrifice éclaircit son charisme, son cœur sera un refuge de paix pour beaucoup.

2 Tm 3,10-17 « De ton côté, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes projets, ma foi, ma patience, mon amour, ma persévérance, ainsi que les persécutions et les souffrances que j’ai connues à Antioche, à Iconium, à Lystre. Quelles persécutions n’ai-je pas supportées! Et le Seigneur m’a délivré de toutes. Du reste, tous ceux qui veulent vivre avec piété en Jésus-Christ seront persécutés, tandis que les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal en égarant les autres et en s’égarant eux-mêmes. Quant à toi, tiens ferme dans ce que tu as appris et reconnu comme certain, sachant de qui tu l’as appris. Depuis ton enfance, tu connais les saintes Écritures qui peuvent te rendre sage en vue du salut par la foi en Jésus-Christ. Toute l’Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne. »

  1. I.1988, 10h30 | Solennité de Marie, mère de Dieu

– Ma prière est salie par des distractions, mais Toi, Marie, Tu la prends, Tu la tries et tu rejettes les saletés pour la présenter propre à Ton Fils.

(Marie -) C’est pourquoi il est bon de recourir à Ma médiation.

– …mais quand il y a trop de tâches, tu récoltes les morceaux de prière et tu en fais un hymne à Ton Fils. Dans mes actions aussi, Tu trouves des éléments de bien. Tu retires la saleté de devant Ses yeux. Tu fais le ménage et Tu prends soin de la pureté autour de Lui, comme quand Il était Ton enfant humain.

(Marie -) Je t’ai montré le rôle que devraient remplir tes prières d’intercession et tes sacrifices pour ceux que tu veux aider à demeurer dans la pureté devant Jésus.

– Tu prends tellement soin à ce que chacun de Ses enfants demeure dans la pureté devant Lui…

(Marie -) Aide-Moi.

Mon Fils t’a appelée, toi et tes frères et sœurs, pour que vous M’aidiez.

Pour qu’avec Moi, vous tiriez Ses enfants de la saleté et des impuretés du monde.

Moi, Je suis avec vous. Les Anges et les Saints vous accompagnent pour vous donner le soutien, la force et la puissance du Christ.

Parmi vous, Jésus a choisi des hosties sacrificielles qu’il offre au Père dans un sacrifice incessant pour le salut de beaucoup. Des hosties pures et saintes, desquelles le Ciel entier s’occupe pour qu’elles soient irréprochables, que Jésus lave de Son Sang.

Sois fidèle à Mon Fils parce qu’Il t’a choisie parmi beaucoup et parce qu’Il t’a appelée pour sauver beaucoup. Sois-Lui fidèle dans ton quotidien caché qui fait partie de Sa mission pour sauver le monde.

Dans ton cœur se répètent Ma vie et Mon sacrifice caché, offerts de concert avec Mon Fils.

N’aie pas peur, la puissance du Christ veille sur toi, elle t’est donnée à chaque instant, à chaque moment.

– Il m’est donné de connaître beaucoup d’analogies. S’agit-il d’illusions de ma part? Peut-être que mon imagination est influencée par mes désirs?

(Marie -) C’est Jésus qui réalise tes désirs, parce que ce sont Ses désirs. Il t’a montré hier avec quelle précision et avec quelle vitesse ils sont accomplis.

– Une telle énormité de grâces face à mon indignité…

(Marie -) Il a plu à Dieu de te choisir comme Sa bien-aimée. Telle est Sa volonté.

– La marque de mon indignité me terrifie.

(Marie -) Lui-Te la lui enlèvera, tandis que Moi Je t’y prépare.

– Je n’ai personne à qui raconter tout cela…

(Marie -) Tu as à qui le dire, mais garde-le dans ton cœur2 jusqu’à ce que l’on te le permette.

– Jésus, est-ce que les jours qui me restent seront un seul grand soupir de mon cœur pour mon indignité face à Ton Amour?

Cela te purifiera et te rendra digne. Cela purifiera les autres, pour lesquels tu supportes la douleur de leur indignité et la joie de l’offrande.

Rm 9,15b.17 « Je ferai grâce à qui je veux faire grâce, et j’aurai compassion de qui je veux avoir compassion. Voilà pourquoi je t’ai suscité: c’est pour montrer en toi ma puissance et afin que mon nom soit proclamé sur toute la terre. »

  1. I.1988, 10h30

– Ce matin, je ne suis pas allée à Ta maison pour déposer l’offrande de moi-même avec Toi. Je sens dans mon cœur Ton regard rempli de douleur. Il y a de la souffrance dans Ton amour pour moi.

Retire-moi l’insensibilité de mon cœur, la paresse de mon corps, la douleur de ma propre faiblesse. Que je ne blesse plus Ton amour, que je n’augmente plus jamais Ta souffrance.

Je te demande de la fidélité. Je désire ta fidélité. Qu’elle répare envers Moi l’infidélité de beaucoup.

Ne t’épargne pas. C’est Moi qui te donnerai les forces, qui te soutiendront, qui te relèveront.

Appelle-Moi, de toute manière Je suis penché constamment sur toi, Mes mains serviables sont tendues vers toi.

J’attends ton appel, ton invitation, un signe de ton amour.

Ne Me laisse pas seul, les mains tendues. Ne te détourne pas de Moi vers toi-même.

Que peux-tu te donner à toi-même? T’assurer? Que peux-tu toi-même faire pour toi? Ma préoccupation pour toi est bien plus grande, Moi Je te récompenserai bien plus pour tes petits sacrifices, pour ton petit effort.

De toute manière, tu ne t’appartiens pas. Ta place n’est qu’auprès de Moi. Il n’y a nulle part où tu pourrais être.

Ne t’en vas pas vers le vide de toi-même, parce que tu n’y trouveras que Ma douleur, celle que tu M’infliges.

Elle te fera mal, comme maintenant elle te fait mal.

Quand Je reçois de ta part un don d’amour – plus grand que d’habitude – ne crois pas que ton cœur puisse ensuite se reposer dans l’immobilité. Aucun don de ton amour n’est suffisant ou terminé. Il n’assouvira jamais Mon cœur assoiffé de ton amour.

Dans l’amour, il n’y a pas de don terminé. L’amour est un feu qui doit être toujours vivant, entretenu, nourri.

Plus le feu est grand, plus il a besoin de carburant.

L’amour a besoin d’actions, d’appel du cœur, de désir – toujours plus grands. De perdition, d’oubli de soi, de la folie du sacrifice de soi-même. Constamment, jusqu’au dernier soupir, jusqu’à la dernière seconde de vie.

L’amour est une vie intense, comblée, satisfaite par l’activité. Il n’en aura jamais assez avant de se reposer en Dieu, son Créateur qui est Amour.

Ta place n’est qu’ici, ce n’est qu’ici que tu dois être à chaque instant, toujours plus intensément, toujours plus pleinement, jusqu’à ce que tu t’unisses à l’Amour qui t’a créée. Jusqu’à ce que tu reviennes ici, d’où tu es sortie. L’amour est un chemin sur lequel il n’y a pas de repos. Il n’y a pas de pauses. C’est un mouvement incessant : dans un sens ou dans l’autre. C’est un mouvement accéléré. Plus tu es proche, plus Ma force d’attraction est grande, plus tu dois t’y abandonner pour qu’elle te soulève toujours plus haut, toujours plus vite (« on donnera à celui qui a »3).

Chacune de tes résistances Me cause de la douleur. Chacune de tes haltes provoque un mouvement opposé, qui t’éloigne toujours plus (« à celui qui n’a pas on enlèvera même ce qu’il a »).

La vie est un chemin. Le temps est un chemin. Tout est un chemin qui te mène à Moi, ou qui t’éloigne.

Chacun de tes actes, de tes pensées, de tes désirs, consiste soit à te soumettre à la force d’attraction de Mon Amour, soit à lui résister. À adhérer à Moi ou à t’éloigner.

Rien dans ta vie n’est neutre – absolument rien.

C’est pourquoi il faut tout M’offrir – tout soumettre à la force de Mon Amour purificateur et transformant, qui t’élève vers le Ciel de la Vie en Moi.

Ce qu’il doit y avoir, c’est ton effort, ton appel, ton désir. Parce que l’amour est une relation réciproque. C’est vivre avec quelqu’un, pour quelqu’un. L’amour n’est pas un but en soi. Vivre pour soi, c’est mourir. C’est s’annihiler.

Dieu, qui est Amour – est Amour en la Sainte Trinité. C’est l’Amour du Père, du Fils et de l’Esprit – un Amour parfait. C’est pourquoi il est Un, même s’il est Trois personnes.

Il ment, celui qui déclare M’aimer, mais qui s’éloigne de son prochain.

Là où il n’y a pas d’amour des autres – il n’y a pas d’amour du tout.

Là où il n’y a pas d’acte qui révèle l’amour – il n’y a pas d’amour du tout.

Un acte est tout ce que tu donnes par ton cœur, par tes mains, par ton esprit, pour faire le bien, pour le multiplier.

L’acte d’amour le plus noble, c’est le don de soi.

L’accomplissement de l’amour, c’est le don réciproque de soi.

La plénitude de l’Amour, c’est le don total de soi.

Moi, Jésus, Je te le dis, Moi qui suis le Don de Dieu pour toi, qui ai donné Ma vie pour ta vie.

  1. I.1988, 13h45

– Que dois-je noter de la richesse de Ta proximité?

Tu touches mes mains, Ton feu est en elles…

N’écris rien – c’est Mon signe pour toi – c’est le signe de ta participation.

C’est le secret qui nous relie.

Reste cachée dans Mon Cœur, que tes mains soient cachées dans Mes mains.

2 Co 7,15 « Et son affection pour vous est d’autant plus grande quand il se souvient de votre obéissance à tous et de l’accueil que vous lui avez réservé avec crainte et profond respect. »

  1. I.1988, 23h55

Chacune de tes pensées qui ne sont pas dirigée vers Moi, chaque battement de ton cœur qui n’est pas destiné à Moi, est une perte de temps, une perte du don de ta vie, c’est Ma douleur.

  1. I.1988, 9h00

– Pendant l’Eucharistie, Tu as posé sur mes mains et sur mon cœur Ton feu – le signe de Ton Amour et de mon appel.

C’est Mon Amour en toi. Par ce signe de Ma douleur, Je pose Mon sceau sur ton âme et sur ton corps qui M’appartiennent entièrement.

Tu as tout en Moi. Ce qui t’appartient M’appartient. Tu n’as plus rien en propre – mais le Royaume Divin t’appartient en entier.

Où que tu te trouves, là se trouve la lumière de Mon Royaume, même s’il est caché aux yeux humains. Tu l’emportes partout avec toi pour en toucher les autres, pour apporter la clarté de Mon Amour qui transforme les cœurs.

Demeure en Moi pour que Moi Je puisse demeurer en toi.

Le sceau de l’Amour que J’ai déposé en toi est pour toi Mon signe, Ma force, Ma puissance.

– Tu as limité Ma capacité à comprendre.

La connaissance de l’entière Vérité pourrait tuer ton corps chétif.

Aie confiance, Mon enfant, en l’Amour Crucifié et Ressuscité.

J’ai fait de toi en même temps : l’offrande de la Croix et l’apôtre de l’Amour Ressuscité.

Col 4,17b « Veille sur le service que tu as reçu dans le Seigneur afin de bien l’accomplir. »

La Croix et l’Amour ne font qu’Un.

  1. I.1988, 22h00

– Il y a tellement de gens qui passent par mon appartement, je participe à tellement de choses, mais mon isolement et ma solitude sont complètes.

Tu es touchée par le martyre du cœur que Je t’avais promis. Cependant, ne parle pas de solitude puisque Je suis avec toi.

– Je suis très fatiguée de cette double vie.

† Je t’ai marquée du signe de l’Amour Crucifié. Il en sera ainsi jusqu’au bout.

– Vers où que je me tourne, il y a partout des épines qui s’enfoncent dans mon cœur. Qu’est-ce que je fais encore ici?

Tu portes avec Moi le sacrifice de la crucifixion.

Tu récoltes ces épines pour soulager les autres.

  1. I.1988, 10h20

N’attends pas d’autre joie à par celle du sacrifice.

– Autrefois je pensais qu’après un temps d’aliénation et de nostalgie, viendra un temps de paix du cœur et de la douceur d’être en Toi, ainsi que l’amour miséricordieux pour le monde. Mais cela ne se passe pas ainsi. Il y a le vrai martyr du cœur – dans toutes les situations, à vrai dire.

Tel est le chemin de ta vocation. Si ton offrande doit être authentique, il doit y avoir une souffrance authentique.

Ma proximité t’ajoute des forces. Elle est la force qui te permettra de persévérer. Tout ce que Je fais envers toi, Je le fais pour que tu accomplisses ta vocation.

Ne pose pas de question sur demain. Demain viendra en son temps, tu seras préparée pour accepter ce qu’il apportera.

Tu es entourée d’une grande préoccupation, tu n’es jamais seule. Ma Mère veille auprès de toi, des légions d’anges s’occupent de toi.

Et ton Bien-aimé te regarde avec tendresse.

Tu es entièrement plongée dans Mon Amour.

Jg 20,26 « Tous les Israélites et tout le peuple montèrent jusqu’à Béthel. Ils pleurèrent et restèrent là devant l’Éternel. Ils jeûnèrent ce jour-là jusqu’au soir et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices de communion devant l’Éternel. »

  1. I.1988, 22h00

– Tu as versé sur moi la douceur de Ton Amour. Je continue de sentir le goût de Ton offrande.

Je t’aime.

– J’ai l’impression de pouvoir abriter le monde entier dans mon cœur.

Parce que Mon cœur est en toi et qu’il brûle d’Amour.

– Je dois pleurer alternativement par amour et émerveillement de Toi, ou bien de douleur et pour Ton martyre.

Ce sanglot de l’âme est bizarre, alors que mes yeux sont secs.

Tu vis en Moi et tout se déroule en Moi.

  1. I.1988, 12h30 | Fête de la transfiguration

– Ta grâce arrive si soudainement. Comme un rayon de lumière qui perce les nuages. Il touche par sa chaleur et il pénètre.

Tout ce qui est corporel fond et se détache. Silence et béatitude. Lumière.

Je sentais de la nostalgie pour Toi à travers quelqu’un, mais Tu viens tout à coup, Tu touches, Tu es là. Mon Bien-aimé, mon Dieu aux mains blessées dont je connais le toucher!

Des dizaines d’années de souffrance valent un tel moment.

Ep 6,21a « Afin que vous connaissiez vous aussi quelle est ma situation… »

  1. I.1988, 22h00

– J’ai reçu une moitié d’Hostie…

Tu étais à moitié avec Moi à cette Sainte Messe, Je n’ai pu venir à toi que partiellement.

– J’ai eu du mal à me concentrer.

† Même si c’est difficile, il faut se concentrer. Il faut le désirer d’autant plus fort et M’appeler.

Je t’ai donné Ma douleur. Respecte-la et ne l’augmente pas.

Mon enfant chéri, Mon Cœur souffre quand tu détournes les yeux pour suivre des bagatelles, quand tu y succombes dans Ma maison… alors que Je suis livré à toi.

Respecte le don de Mon Amour. Prends-en soin dans ton cœur, câline-le pour que Je sois soulagé en toi.

– Ce que Tu accomplis me dépasse tellement. Comment pourrais-je l’égaler?

Tu peux M’égaler dans l’amour enfantin.

En M’offrant tout à chaque instant, tu égales Mon Amour qui désire tout, parce qu’il est Tout. Tout est Mon don pour toi.

Une plénitude égale une autre plénitude, même si leur grandeur est différente. On ne peut plus rien ajouter à une plénitude, c’est pourquoi elle est parfaite.

Ton amour enfantin et confiant peut être ainsi, malgré les faiblesses de ta nature.

Ton désir, ta franchise et ta confiance peuvent être la plénitude de l’amour quand ils sont un appel constant du cœur – même dans la distraction, même dans la chute, même dans la faiblesse.

Mon Amour t’appelle constamment. Appelle-le toi aussi du cri de ton cœur.

Que la voix de ta nostalgie et de la Mienne pour nous rencontrer, pour nous unir, soient une seule voix, un seul son, l’accomplissement et l’aboutissement de notre désir mutuel d’Amour.

Que ton amour revienne à Moi, parce qu’il M’appartient. Qu’il ne soit pas séparé, parce que la séparation, c’est la douleur.

Moi Je t’ai donné Ma douleur, toi donne-Moi ton amour pour qu’il n’y ait plus cette douleur en Moi. Pour qu’elle se transforme en joie de l’amour retrouvé, récupéré, de la cicatrisation de cette blessure de séparation.

Personne ne peut guérir la blessure de la séparation de Mon Amour en toi – il n’y a que toi qui peut le faire.

Tu vois, Mon enfant, Moi Je désire unir, rassembler, unifier.

Pour former l’Unité, Je désire récolter les parties de l’Amour dispersé. Je suis venu pour récolter.

Mon ennemi fait ce qu’il peut pour diviser tout et tous.

Son but, c’est toute division, discorde, affrontement ou combat.

L’Amour – c’est l’unité. C’est un appel réciproque, la rencontre, l’unification.

C’est l’unification avec Moi.

Chaque grain de ton amour qui revient vers Moi construit Mon Royaume d’Amour4 en toi et pour toi. Pour tous Mes enfants.

Mon Amour est simple : fraternel, paternel, nuptial, il désire ta confiance enfantine et ton offrande nuptiale.

  1. I.1988, 11h30

– Je t’offre ma maladresse, ma laideur et l’étroitesse de mon cœur.

Moi Je t’aime telle que tu es. Je te comble pour t’éclaircir, te transformer, t’embellir.

Tu n’as pas à avoir de complexe envers Moi ou envers qui que ce soit. Tu dois désirer te sanctifier. C’est ce que Je fais constamment en toi, il n’y a pas de ténèbres dans ton cœur.

– J’y vois plein de saleté.

J’ai purifié la vue de ton cœur et Je t’ai imprégnée de Ma sensibilité. C’est pourquoi tu vois chaque tache, chaque ombre. Offre-les-Moi pour que Je puisse également les transformer.

N’oublie pas que tu es un humain et que tu dois porter la croix de tes propres imperfections. Mais c’est Moi qui la porte avec toi. N’aie pas peur de M’offrir ce poids et de le déposer sur Moi. Je désire te le retirer – le retirer chaque jour, pour te rendre libre et joyeuse. Je désire aussi te relever, te soulever pour t’avoir plus près de Mon cœur.

– Mais Tes mains sont blessées…

Les tiennes aussi. Cela nous relie. L’Amour du Père coule sur toi à travers Moi, à travers Mes mains – justement parce qu’elles sont blessées.

Accepte cet Amour et ne te crois pas indigne. Moi, Je te donne Ma dignité. Tu l’as de Ma part, Ma bien-aimée. Puisque nous sommes Un.

– Je n’arrive pas à accepter Tes dons. Je flanche sous leur grandeur. Parfois je crois devoir mourir devant leur splendeur.

Tu vis en Moi et tu vivras tant que Je le désire de toi. C’est pour la croissance en Moi de ton amour, jusqu’à sa plénitude.

Alors tu viendras occuper la place qui t’attend dans la maison du Père. J’attends que ta vie devienne un acte constant de louange – de perdition dans l’Amour – alors Je te prendrai, parce que ton corps ne pourra plus rien supporter d’autre.

– Pourquoi suis-je en train d’écrire tout cela?

Pour témoigner de la Vérité : qu’en vivant dans le monde, on peut aimer jusqu’au bout et devenir Un avec Moi.

– Je suis venue à Ta vigne à trois heures de l’après-midi…

…et tu recevras la récompense intégrale. Je te l’ai dit quand Je suis venu te chercher.

Ps 117,1-2 « Louez l’Éternel, vous, toutes les nations, célébrez-le, vous, tous les peuples, car sa bonté est grande envers nous et sa vérité dure éternellement! »

  1. I.1988, 23h50

– C’est si bon d’être auprès de Toi, quand mon cœur brûle et quand Ton toucher repose sur mes mains. Quand tout est rempli de Ta puissance d’Amour, de Ton infini.

Tu es le témoin de Mon Amour dont Je veux combler chacun.

Dans chaque vocation, on peut recevoir la plénitude de Mon don d’amour et expérimenter l’union avec Moi.

Ce que tu écris en est le témoignage.

Je désire que, le siècle prochain, Mon Amour brûle les cœurs de tous Mes enfants : de chaque condition et sur le chemin de chaque vocation. Chaque vocation vient de Moi et mène à Moi, Mon cœur ouvert attend partout.

Je désire de l’amour de chacun, Je veux le donner à chacun.

Je désire de l’amour, de la fidélité et de l’obéissance à Ma volonté.

Je désire le meilleur pour mes enfants, ce qui leur donnera l’amour parfait, complet. Je désire la pureté de votre cœur – la pureté qu’avaient les premiers hommes avant le péché de désobéissance.

Mon Amour mène à cela : il vous comble et vous aide.

Je vous ai donné comme remède pour vos âmes le chemin de l’amour enfantin et d’abandon à votre Dieu.

Comme remède pour votre nature, Je vous ai donné le chemin du retour à la nature infantile.

Mes enfants chéris, Je désire vous rendre la pureté du cœur que vous avez perdue. Ouvrez vos cœurs à Mes dons d’Amour. Chacun de vous est appelé à vivre dans la plénitude de l’Amour.

  1. I.1988, 8h45

– Tu offres de tels dons dans mon cœur distrait et dans mes faibles mains. Des trésors d’une valeur infinie dans un récipient en argile : rugueux et fragile. Qui pourrait supposer que c’est possible?

Tout est possible dans Mon don de Moi – à vous, Mes enfants. Je peux transformer un récipient d’argile en calice d’or, comme Je transforme le pain en Mon Corps et le vin en Mon Sang.

Je peux aussi te transformer en Hostie pure et l’offrir au Père sur mon Autel d’Amour pour que beaucoup de gens retrouvent la vie.

Je le ferai si tu continues de le désirer. En vérité, Je le ferai bientôt.

1 Jn 1,1-4 « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l’annonçons. La vie, en effet, s’est manifestée; nous l’avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l’annonçons, cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous. Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons [à vous aussi] afin que vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or, c’est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ que nous sommes en communion, et nous vous écrivons cela afin que notre joie soit complète. »

  1. I.1988, 23h15

– Je voudrais me plonger en Toi et me perdre complètement en Toi, mais ma limitation humaine ne me le permet pas. L’étroitesse m’étouffe.

Mais Ta puissance et Ta force, dans lesquelles je me trouve, m’attirent jusqu’à la douleur. Tout pleure en moi et tout se réjouit en même temps, parce que je T’appartiens vraiment, et Tu m’appartiens – ô Christ – même si je suis encore ici-bas. Mon Seigneur, comment se fait-il que j’aie le courage d’écrire cela?

Ma bien-aimée, nous sommes Un, ne le sais-tu pas?

– Je ne veux plus avoir aucune affaire, aucunes conférences, aucunes rencontres. Je désire n’être qu’avec Toi et mourir par amour dans Tes bras.

Moi, Je marchais parmi le peuple et Je portais Ma croix. Je l’ai d’abord portée, ensuite J’y suis mort par amour. J’englobais le monde de mes bras et des bras de la croix.

En ce monde, l’amour et la douleur ne font qu’un.

Ne te choisis pas la souffrance qui te convient le mieux. Je donne celle qui est la plus fructueuse. Le moment viendra où tu ne seras plus qu’avec Moi. Mais ce sera plus tard.

– J’ai honte de ce que j’ai écrit.

N’aie pas honte. C’est un réflexe naturel du cœur humain qui M’a aimé par-dessus tout.

Pour cet Amour, reste dans ton martyre quotidien en attendant la pleine union avec Moi – l’union dernière et éternelle.

– Un temps bizarre est venu pour moi.

Le temps dernier.

  1. I.1988, 7h30

– Jésus, fais que j’arrive à supporter mon humanité jusqu’au bout.

Offre-la moi – c’est Moi qui la porterai. Je prendrai et Je porterai chacune de tes journées, chaque moment. Tout sera dans Mes bras. De là-bas, tu remarqueras chaque miette de ta vie. Je l’éclaircirai, Je l’imbiberai de Mon Amour. Tu me reconnaîtras en chaque homme, en chaque endroit et en chaque événement.

Offre tout dans un acte héroïque d’amour. Incessant. Invite Ma Mère pour qu’Elle t’aide à le faire.

1 Voir Mt 13,1-9; Jn 4,34-38.

2 Voir Lc 2,19.

3 Voir Mt 13,12.

4 Voir Mt 13,1; Jn 18,36.


 

Alice Lenczewska (1)…Extrait du livre ‘Témoignage’ la suite du livre ‘Exhortations’ Jésus lui disait : « Je te demande d’écrire pour que tout le monde comprenne que Je souhaite m’adresser à chacun : pour le diriger, le préserver du mal et le conduire sur le chemin du salut*INTRODUCTION…


Alice Maria Lenczewska

barre fleur délicate

Note Myriamir: Les écrits d’Alice reçus par Jésus sont une merveille, nous pouvons nous appuyer complètement sans peur sur ces écrits, ils sont dignes de foi…Avec l’imprimatur de Monseigneur Henryk Wejman, évêque de Stetin (Pologne), le 20 juillet 2015. Suivre ces enseignements de Jésus c’est comme ouvrir la Sainte Bible, à la différence que les mots employés sont plus facile à comprendre pour qui n’a jamais lu les Saintes Évangiles..!

barre fleur délicate

Alice Lenczewska, née le 5 décembre 1934 est décédée à Stetin (Pologne) le 5 janvier 2012. Elle nous a laissé son journal spirituel divisé en deux tomes : Témoignage et Exhortations. Ces textes font partie des perles de la littérature religieuse.


Le résumé le plus complet est peut-être celui exprimé par Jésus lui-même, dans lesquels Il souligne les sujets essentiels de son message:

exhortation alice

Jésus lui disait : « Je te demande d’écrire pour que tout le monde comprenne que Je souhaite m’adresser à chacun : pour le diriger, le préserver du mal et le conduire sur le chemin du salut; que J’accompagne tout homme, à chaque moment de sa vie; qu’il faut désirer M’entendre, M’écouter et accomplir Mes instructions – vivre selon Mes exhortations. »

barre fleur délicate


† Tu es le témoin de l’Amour dont Je veux combler chacun.
Dans chaque vocation, on peut recevoir la plénitude de Mon don d’amour et expérimenter l’union avec Moi.
JÉSUS VRAIMENT BEAU

Ce que tu écris en est le témoignage.

Je désire que, le siècle prochain, Mon Amour brûle les cœurs de tous Mes enfants : de chaque condition et sur le chemin de chaque vocation. Chaque vocation vient de Moi et mène à Moi, Mon cœur ouvert attend partout.
Je désire de l’amour de chacun, Je veux le donner à chacun.
Je désire de l’amour, de la fidélité et de lobéissance à Ma volonté.
Je désire le meilleur pour mes enfants, ce qui leur donnera l’amour parfait, complet. Je désire la pureté de votre cœur la pureté qu’avaient les premiers hommes avant le péché de désobéissance.
CreatorAdamEve Nova imagem 512x512
Mon Amour mène à cela : il vous comble et vous aide.
Je vous ai donné comme remède pour vos âmes le chemin de lamour enfantin et d’abandon à votre Dieu.
Comme remède pour votre nature, Je vous ai donné le chemin du retour à la nature infantile. Mes enfants chéris, Je désire vous rendre la pureté du cœur que vous avez perdue. Ouvrez vos cœurs à Mes dons d’Amour! Chacun de vous est appelé à vivre dans la plénitude de l’Amour.[1]

[1]        T.806

Voici le résumé magistral transmis par l’Archange Gabriel:

archange gabriel

(Archange Gabriel -)
Dans le péché originel, l’homme s’est détourné de la filiation Divine pour aller vers l’indépendance, c’est pourquoi l’humanité est tout le temps livrée à son indépendance. Elle en est détournée par le fait d’en supporter les conséquences.
Le Père – la Sainte Trinité toute entière – désire rendre la filiation : la pleine union de l’homme à Dieu dans Sa volonté et dans Son amour.
Toute l’histoire de l’humanité est une restitution progressive de la filiation : la réparation de ce que le péché originel a détruit dans l’âme.
Cela arrive à travers l’Amour Divin qui se révèle toujours plus clairement, mais aussi à travers les situation douloureuses qui résultent de l’indépendance des hommes.
barre fleur délicate

L’Amour est révélé en même temps que les conséquences de la séparation d’avec Dieu – toujours plus clairement, jusqu’à la deuxième venue de Jésus.

Le Père désire préparer pleinement l’humanité à Sa rencontre. Il veut en arriver à ce que chacun doive décider choisir : soit Dieu, soit lui-même sans Dieu.
Mais en même temps Dieu fait tout le possible, dans les limites du libre arbitre qu’Il a donné à chacun, pour secourir et sauver chacun.
Jésus-Christ est l’Amour Divin qui secourt, qui sauve, qui déverse Sa Miséricorde illimitée. Cette grâce de la Miséricorde touche et concerne chacun. Seuls en sont exclus ceux qui, eux-même, par leur propre volonté, ne veulent pas l’accepter au moment de leur mort.

La vie d’un homme et l’histoire de l’humanité sont le temps donné pour revenir à la maison du Père. C’est un temps pour revenir de l’indépendance humaine vers la filiation Divine. Revenir des décisions prises par sa propre intelligence et sa propre volonté à l’abandon enfantin dans les bras du Père, à la soumission à Sa volonté à chaque instant de sa vie.

barre fleur délicate

Le temps donné à l’humanité et à chaque homme est donné pour que les hommes récupèrent leur filiation Divine, c’est une préparation et cela rend chacun capable de s’unir pleinement à la résurrection de son âme et de son corps – à sa propre assomption.

Jésus Christ a montré ce chemin dans Sa Résurrection.

marie assomp42-160495_630x210

L’assomption de Sa Mère a aussi été révélée, Elle qui était un Homme sur lequel le péché ne pesait pas – un Homme tel que tous peuvent devenir après avoir récupéré leur filiation Divine.

La récupération de la filiation est la dernière étape du développement de l’homme vers l’Amour. C’est le retour à l’état d’avant le péché originel.
Ce don, qui est maintenant versé si largement sur le monde, est un don qui annonce que le Royaume de Dieu approche – et avec lui la purification finale de l’humanité et de chaque âme humaine. La séparation finale des brebis et des boucs.
jésus sépare brebis des boucs PD_63A
Le don de la filiation est une don qui redonne à chacun son contact direct avec le Père : la vie dans Ses bras, dans Son cœur. Le fait de se nourrir de Son Amour, de puiser en Lui, de vivre en Lui à l’image d’un enfant qui vit dans le sein de sa mère.
Quand il accepte pleinement le don de la filiation, l’homme vit de la Volonté Divine. Dieu le dirige directement à travers Ses actions dans l’âme et à travers les situations extérieures. L’union à Dieu dans l’amour filial est l’union à la Volonté Divine qui est révélée et versée dans le cœur de l’homme pour qu’il soit porté par la Sainte Trinité au Ciel de l’Amour Nuptial.
porte-paradis

L’Amour Nuptial est le Ciel dont la filiation Divine est la porte. Cette porte est déjà ouverte, le don de la filiation est déversé à travers une nouvelle infusion de l’Esprit Saint sur le monde entier – sur toute chair.

barre fleur délicate

Tout est déjà prêt pour la purification et la renaissance de l’humanité. C’est la deuxième heure du Christ, la deuxième Descente du Saint Esprit. C’est la Résurrection du Pur Amour.

JÉSUS CROIX AVEC MARIE

C’est déjà là!

Le sacrifice de Jésus, Son agonie sur la croix, la douleur de Sa Mère – tout cela existe et se réalise dans les cœurs qui se sont livrés en sacrifice pour le monde, pour leurs frères, comme Jésus et Marie se sont livrés.

La Descente du Saint Esprit et l’infusion de Ses dons c’est déjà là.
La direction par la voix intérieure et l’union de la volonté c’est déjà là.
La Résurrection de l’Amour est déjà là.

Les Apôtres de l’Amour sont là – à travers eux l’Amour guérit la nature humaine blessée par le péché du rejet de l’Amour, pour retrouver la Pureté de l’Immaculée.

Tout cela est là, cela existe, cela mûrit, cela attend le moment de la perforation du Cœur de l’Amour Crucifié, avant que ne s’accomplisse et n’arrive le deuxième salut du monde.[1]

[1]        T.937

barre fleur délicate


%d blogueurs aiment cette page :