*De Merveilleuses Apparitions*Qu’est-ce que Les Âmes du Purgatoire ont à nous dire ? Partie (10)*Il ne passait jamais près d’un cimetière sans s’arrêter à prier pour les morts qui y reposaient.


âme purgatoire

76e, 77e et 78e Apparitions

La vraie charité est pleine de zèle pour le soulagement des âmes du purgatoire. Marie Villani, dominicaine, s’appliquait à inventer de nouvelles œuvres en faveur de ces pauvres âmes. Une veille d’Épiphanie, elle avait longtemps prié et médité la passion du Sauveur. La nuit suivante, le ciel lui montra combien cette sainte pratique lui était agréable.

Pendant sa prière, elle fut ravie en extase. Il lui sembla voir une longue procession de personnes vêtues de blanc, avec des manteaux éclatants, chacune portant un instrument de la passion de Notre-Seigneur :

Celle-ci, les cordes; cette autre, les fouets, une troisième, la colonne de la flagellation, d’autres, les épines, la croix, les clous, la lance, etc.

Arrivées à un magnifique hôtel, l’une après l’autre y venait offrir son instrument, en échange duquel elle recevait, d’une glorieuse Dame, une riche couronne d’or. Le sens de cette vision lui fut révélé. Ces personnes brillantes étaient les âmes du purgatoire, dont les insignes de la passion marquaient la délivrance, par les mérites du sang de Jésus-Christ, que les prières de Villani leur avaient appliqués.

Elle voulut consacrer, plus tard, tout le jour de la fête des Morts à la prière et à la pénitence, pour le soulagement des âmes du purgatoire, au lieu d’écrire un livre de piété, comme on le lui demandait. Notre-Seigneur lui apparut et lui ordonna d’écrire, lui promettant que chaque ligne qu’elle tracerait délivrerait une âme du purgatoire, pour ce jour-là seulement.

Aussitôt, la sainte religieuse se mit à l’ouvrage et s’efforça d’écrire beaucoup. Le démon essaya de la distraire, de l’embarrasser, de la déranger de toute façon. Malgré ces troubles, Villani s’appliqua si bien, qu’à la fin du jour, elle avait terminé son traité.

Les quatre jours suivants, elle ressentit une telle fatigue, qu’elle ne pouvait pas même remuer ses doigts. Elle offrait ses nouvelles souffrances pour ses chères âmes. Sa grande charité envers les défunts ne se bornait pas aux prières, aux jeûnes et autres pénitences ; elle désira même souffrir une partie du feu qui les consumait.

Comme elle priait un jour à cette intention, elle fut ravie en extase et conduite en purgatoire, où elle vit, parmi tant d’infortunés, un malheureux plus tourmenté que les autres, par des flammes horribles, qui l’enveloppaient de la tête aux pieds.

barrethym-cypres-lenstic

Touchée de compassion, elle s’approcha de lui et demanda pourquoi il était tourmenté si cruellement et s’il était quelquefois soulagé: “ Je suis ici, répondit-il, depuis bien longtemps, effroyablement puni pour mes vanités et mon luxe scandaleux.

Je n’ai jamais obtenu le moindre soulagement, parce que le Seigneur a permis que je fusse oublié de mes enfants, de tous mes parents et amis ; Ils ne font pour moi aucune prière.

 Quand j’étais sur la terre, je ne songeais qu’aux toilettes, au luxe, aux fêtes et aux plaisirs ; je ne m’occupais ni de Dieu, ni de mes devoirs. Mes seules occupations sérieuses étaient d’augmenter les honneurs et les richesses des miens.

 

J’en suis bien puni, puisqu’ils ne m’accordent pas même la moindre prière.” La religieuse, touchée d’une douloureuse compassion, pria ce défunt de lui faire sentir quelque chose de ce qu’il endurait. A l’instant même, il lui sembla qu’on la touchait au front avec un doigt de feu, et la douleur qu’elle en éprouva fut si vive, qu’elle la fit revenir de son extase.

Or, cette marque lui resta au front, profondément gravée, et lui causa sans cesse d’insupportables douleurs. Villani offrait ces cruelles souffrances et ses  prières incessantes pour l’âme de ce pauvre défunt.

 

Deux mois après, il lui apparut et lui dit qu’il était délivré, par son intercession, et qu’il montait au ciel. A l’instant même, la brûlure du front s’effaça pour toujours. Puisque le luxe et la vanité sont si cruellement punis, mieux vaut ne pas se laisser aller à ces défauts. Évitons-les donc avec soin et nous ne le regretterons jamais.

barrethym-cypres-lenstic


purgatoire70063291

79e APPARITION

Saint Thomas d’Aquin et beaucoup d’autres Pères de l’Église ont regardé comme une figure de la sainte Eucharistie, l’arbre de vie planté au milieu du ciel et dont parle S. Jean, dans l’Apocalypse.

Cet arbre donnait des fruits à tous les mois ; ses feuilles même étaient utiles au salut des nations. “ De même que la corruption et la mort nous sont venues de l’arbre de la science du bien et du mal, dit S. Thomas, de même aussi la justification et la vie doivent commencer en nous par une nourriture sainte, celle de l’arbre de vie, qui est le corps du Seigneur, dans l’Eucharistie.

barrethym-cypres-lenstic

Le Pape Adrien VI nous dit que quiconque prie pour les âmes du purgatoire, à plus forte raison communie pour elles, les oblige à lui rendre des services égaux. Les communions pour les morts sont très agréables à Dieu, comme l’enseignent les saints et diverses apparitions miraculeuses. L’Archange S. Michel s’est plusieurs fois montré assistant aux communions pour les défunts.

En 1615, comme une communion générale se faisait pour les morts, dans l’église de Sainte-Marie au-delà du Tibre, à Rome, une foule de peuple y accourut. Il s’y trouvait un étranger qui visitait les monuments de la ville. Cet homme se promenant en face de l’église, en vit sortir un pauvre qui lui demanda l’aumône, pour l’amour de Dieu. Il la lui refusa. Mais le pauvre fit cette demande jusqu’à trois fois. Il reçut enfin une pièce de monnaie.

Alors, ce pauvre mendiant, changeant ses prières en des paroles de maître, lui dit : “ Gardez votre argent. Je n’en ai pas besoin, tandis que vous avez grand besoin, vous, de la divine miséricorde pour vous convertir et changer de vie ; car vous êtes un pécheur bien coupable. Sachez que je suis venu du mont Gargan, pour assister à la communion pour les morts, qui se fait dans cette église, avec le dessein de vous avertir de changer de vie.

Voici vingt ans que vous menez une existence déplorable, excitant contre vous la divine justice, sans qu’une seule confession vous ait lavé de toutes vos souillures. Hâtez-vous de faire pénitence. L’épée du souverain juge est déjà suspendue sur votre tête, et elle tirera vengeance de tant de crimes.

” Le pécheur, à ce discours, demeura tout interdit. Son étonnement fut bien plus grand encore, quand il vit ce pauvre disparaître comme une nuée qui se dissipe.

barrethym-cypres-lenstic

La grâce agissant en lui, il alla se confesser ; car il ne doutait pas que ce ne fut une des âmes délivrées par les communions qui se faisaient alors, qui était venue le convertir. Le mont Gargan est célèbre par une apparition de l’archange S. Michel, auquel on y a élevé une magnifique église.

Quelques-uns ont pensé que ce mendiant, qui disait venir du mont Gargan, n’était autre que l’archange lui-même.

Quoi qu’il en soit, la conversion de ce pécheur, par un tel miracle, au même moment où l’on priait et communiait pour les âmes du purgatoire, montre que cette dévotion est sainte et qu’elle profite aux vivants comme aux morts. Communions donc très souvent pour les défunts.

Nous en retirerons un double profit : les mérites, les grâces de cette sainte action, et la protection des pauvres âmes que nous aurons secourues.

barrethym-cypres-lenstic


purgatoire Saintes-juillet-078

80e APPARITION

Pardonner une offense reçue pour l’amour des âmes du purgatoire est très efficace pour les soulager.

A Bologne, Italie, une veuve noble avait un fils unique, qu’elle aimait tendrement. Cet enfant avait coutume de jouer sur la place publique avec ceux de son âge. Un jour, un étranger, qui passait par là, troubla ses jeux avec un mauvais vouloir évident.

L’enfant lui cria de rester tranquille.

L’inconnu tire aussitôt son épée et la lui passe à travers le corps. Il n’eut pas plutôt accompli ce crime, qu’il fut saisi de crainte, et, son épée sanglante à la main, se mit à courir jusqu’à ce que, voyant une porte ouverte, il se précipita dans cette maison pour s’y cacher. C’était la maison de l’enfant assassiné.

Il monte rapidement l’escalier, et arrive dans l’appartement de la noble veuve, qu’il ne connaissait pas. A la vue de cet homme, de cette épée couverte de sang, elle demeure interdite. Entendant l’étranger lui demander, au nom de Dieu, asile contre ceux qui le poursuivaient, elle l’enferma dans une cachette en promettant de ne le point livrer.

Cependant, les officiers de la justice l’ayant vu entrer dans cette maison, ils y pénétrèrent bientôt, le cherchèrent dans tous les coins, sans le trouver. Comme ils allaient sortir, ils demandèrent à la dame si elle savait que c’était son fils qui avait été tué par cet assassin ? A ces paroles, la mère tombe évanouie.

barrethym-cypres-lenstic

Quand elle revint à elle, on crut qu’il serait impossible de la sauver, tant ce coup l’avait frappée au vif. Mais bientôt une grande énergie s’empara d’elle, et, s’en remettant à la Providence, elle pardonna ce si cruelle injure. Bien plus, elle résolut de faire le bien pour le mal et d’agir envers le meurtrier de son fils comme elle aurait agi pour son fils lui-même.

Sans tarder, elle va le trouver, dans sa cachette, ne lui fait pas un reproche, lui remet une bourse, avec un cheval  qu’elle avait fait seller et l’engage à se soustraire, par la fuite, aux recherches de la police. Ensuite, cette pauvre mère, toute à sa douleur, se retira dans sa chambre, devant une image de Notre-Seigneur, et y pria pour son cher défunt.

A l’instant, celui-ci se fit voir à elle, brillant comme un soleil, le visage heureux, et lui dit : “ Bonne nouvelle, chère mère ! Séchez vos larmes ; il ne faut point me plaindre, mais envier mon sort. La générosité chrétienne dont vous avez fait preuve envers mon assassin m’a tiré immédiatement du purgatoire.

La justice divine m’avait condamné à de longues années de souffrances pour mes fautes ; mais votre pardon a terminé, en un instant, mon expiation, et je suis auprès de mon Dieu, où je resterai pendant l’éternité.”

Puis il disparut, laissant sa mère heureuse d’une si bonne nouvelle, pour elle. Sachons donc, nous aussi, pardonner les torts qui nous sont faits, puisque cela est si méritoire et plaît tant au bon Dieu. Les mérites ne valent-ils pas mieux que les vengeances ?

barrethym-cypres-lenstic


Purgatoire1

81e APPARITION

On ne saurait jamais trop proclamer la valeur de la messe pour le soulagement des âmes du purgatoire.

Dans le monastère de Clairvaux, gouverné par S. Bernard, vivait un religieux peu observateur de la règle et qui voulait retourner dans le monde. Ce religieux mourut.

On chantait son service, lorsqu’un vieux religieux, d’une grande sainteté, vit une troupe de démons qui disaient que, jusque-là, ils n’avaient pu entraîner en enfer un seul religieux de ce monastère; mais qu’ils auraient l’âme de celui dont on faisait la sépulture. La nuit suivante, le saint vieillard vit le défunt en songe. Il lui apparut le visage abattu, poussant de tristes soupirs.

“ Vous avez eu connaissance, hier, lui dit-il, de mon supplice et de la joie des démons : voyez maintenant les tortures auxquelles je suis soumis, par la justice divine, pour les péchés que je n’ai pas expiés sur la terre.” Il le conduisit en esprit à un puits large et profond :

“ Voici, ajouta-t-il, où les démons, pleins de rage, me précipitent continuellement ; ils m’en retirent pour m’y jeter de nouveau, sans me laisser un instant de repos.”

Le bon religieux fut saisi de tristesse. De grand matin, il alla tout raconter à S. Bernard, qui avait eu une apparition semblable.

Le saint abbé assembla ses religieux et leur apprit ce qu’il avait vu et leur recommanda de se tenir en garde contre les pièges du démon.

barrethym-cypres-lenstic

Il leur demanda, pour cette âme infortunée, des prières, des jeûnes, surtout le saint sacrifice de la messe. On s’y mit le jour même, et plusieurs messes furent dites. Peu de jours après, le vieillard vit de nouveau le défunt, mais tout différent, cette fois.

Il était joyeux et tout resplendissant de lumière. Il dit qu’il était très heureux, grâce à la bonté de Dieu et à la charité de ses confrères. Interrogé sur l’œuvre  d’expiation qui l’avait le plus soulagé, il prit le vieux moine par la main et le conduisit à l’église, où se célébrait une messe.

“ Voici, dit-il, le plus grand prix de ma rançon, ce qui a le mieux opéré ma délivrance; c’est cette hostie salutaire qui efface les péchés du monde. Rien autre chose que le coeur endurci de l’homme ne résiste à la vertu de ce divin sacrifice.

” Cette dernière vision fut annoncée à tous les religieux, auxquels elle donna une dévotion encore plus grande envers le saint sacrifice de la messe. Comprenons nous-mêmes la valeur infinie de ce divin sacrifice ; assistons-y le plus souvent possible, toujours avec la plus grande piété, et nous en serons très heureux à la mort.

barrethym-cypres-lenstic


Purgatoire

82e APPARITION

 

Personne, sur terre, ne peut être aussi reconnaissant pour les bienfaits reçus que les âmes du purgatoire. En Bretagne, France, un homme menait une vie fort pieuse. Il se faisait remarquer par une grande charité envers les défunts, pour lesquels il priait, faisait des aumônes et des pénitences.

Il ne passait jamais près d’un cimetière sans s’arrêter à prier pour les morts qui y reposaient. Dieu fit connaître combien ce zèle lui était agréable, par une grande merveille.

Ce bon chrétien tomba gravement malade; et aussitôt, il fit prier le prêtre de lui apporter le Saint-Viatique, afin d’accroître encore plus ses mérites et de mieux résister aux derniers et terribles assauts du démon. La cérémonie se termina par les prières des agonisants, parce que le mal empirait ; puis le prêtre se retira.

Mais, en arrivant au cimetière, il se sent arrêté par une force invincible, qui l’empêche de faire un pas de plus. Étonné, effrayé, il regarde autour de lui et aperçoit la porte de l’église ouverte, bien qu’il fût certain de l’avoir fermée à double tour, en partant; car c’était durant la nuit. Pendant qu’il se demandait ce que cela signifiait, il entendit sortir du sanctuaire une voix qui criait : “

Ossements des morts, écoutez la parole du Seigneur ; ô morts, levez-vous, venez tous, vous qui êtes admis dans les splendeurs du ciel, prier ensemble pour votre bienfaiteur, qui vient de mourir.

barrethym-cypres-lenstic

La reconnaissance le demande et nous ne pourrions lui en témoigner assez pour tout le bien que sa piété généreuse nous a fait, à nous surtout, qui attendons dans ce cimetière la résurrection générale.

Aussitôt, un fracas épouvantable eut lieu autour du prêtre étonné ; il lui semblait que les ossements sortaient des tombeaux, se réunissaient formaient d’innombrables corps ressuscités.

En même temps, l’église paraissait illuminée. Les morts s’y assemblèrent et commencèrent, d’une voix céleste, à chanter l’office des défunts, qu’ils achevèrent avec solennité.

Quand il fut fini, la même voix qui avait appelé les morts, leur ordonna de retourner dans leur demeure funèbre; ce qui se fit, pendant que toutes les lumières de l’église s’éteignirent seules et d’un même coup. Le prêtre, qui était demeuré comme cloué à sa place, osant à peine respirer, put alors rentrer librement dans l’église et mettre le ciboire dans le tabernacle ; puis il courut raconter sa vision au curé de la paroisse, aussi émerveillé que lui, mais qui doutait de la réalité d’un tel prodige.

barrethym-cypres-lenstic

Au moment où il disait qu’il faudrait savoir si le malade était mort, ce qui était peu probable, on frappa à la porte et un messager vint apporter la nouvelle du décès, qui avait eu lieu à l’heure même de la vision.

 L’impression du prêtre fut si forte, qu’il alla se consacrer à Dieu dans le monastère de Saint-Martin, à Tours, où tout le reste de sa vie fut employé à prier pour les morts, assuré qu’à leur tour, ils ne l’abandonneraient pas, au jour du jugement. Prions beaucoup, nous aussi, pour les âmes du purgatoire, et nous serons très heureux de recevoir leur protection, quand nous gémirons dans les feux de l’expiation.

barrethym-cypres-lenstic


Lire le no:9 ICI

À SUIVRE….


 

Deux saints nous explique le  »PURGATOIRE » Sainte Véronique Giuliani & Saint Curé d’Ars*


sainte-veronique-giuliani

Sainte Véronique Giuliani dit:

Il me semble, dit-elle en décrivant la peine qu’elle avait à souffrir, il me semble que mon âme était dans un abandon complet, extérieur et intérieur, comme si Dieu m’avait dépouillée de tout et que plus jamais, en cette vie ni en l’autre, je ne participerais à aucun bien, que plus jamais je ne pourrais me recommander à la Sainte Vierge ni aux saints.

C’est une douleur indescriptible et qui dura tout le temps que j’eus à passer dans ce lieu affreux. Il me semblait que ce temps ne finirait jamais et que toujours j’expierais. Nul ne venait à mon aide. J’étais seule et abandonnée.

Une heure de ces souffrances, c’est une éternité. La douleur physique s’ajoutait à la douleur morale. Il me semblait qu’on me triturait les os, qu’on me travaillait les chairs, qu’on me jetait dans une fournaise, puis dans une glacière. Je tremblais de douleur. En même temps, on me rouait de coups avec toutes sortes d’instruments.

Dans ces tourments, j’eus quelques communications avec Dieu : il me fit comprendre que les peines que je subissais étaient celles du purgatoire et qu’il me les faisait endurer pour libérer les âmes.


In Sainte Véronique Giuliani, Véronique en Purgatoire, Nlle Bibliothèque Franciscaine, Série XXI.

purgatoire-saint-cure-d-ars-saint-sacrement

Saint Curé d’Arsexplique:
Comment pourrai-je faire le tableau déchirant des maux qu’endurent ces pauvres âmes, puisque les saints Pères nous disent que les maux qu’elles endurent dans ces lieux semblent égaler les souffrances que Jésus-Christ a endurées pendant sa douloureuse Passion ? Le feu du purgatoire est le même que celui de l’enfer, la différence qu’il y a c’est qu’il n’est pas éternel. Ce feu est si violent qu’une heure semblent à ceux qui l’endurent des milliers de siècles. Si l’on pouvait comprendre la grandeur de leurs supplices, nuit et jour nous crierions miséricorde pour elles.
006_Passion_MaryChrist

Il faudrait que le bon Dieu, dans sa miséricorde, permît qu’une de celles qui brûlent dans les flammes parût ici à ma place, tout environnée des feux qui la dévorent et qu’elle vous fît elle-même le récit des maux qu’elle endure. Il faudrait qu’elle fît retentir cette église de ses cris et de ses sanglots. Peut-être enfin cela attendrirait-il vos coeurs ! 

barr rouge
Souffrance-medium

«Oh ! nous souffrons, crient-elles ! Oh ! nos frères, délivrez-nous de ces tourments : vous le pouvez ! Brûler dans un feu allumé par la justice d’un Dieu ! Souffrir des douleurs incompréhensibles !

Être dévoré par le regret, sachant que nous pouvions si bien les éviter ! »

Nous lisons dans l’Histoire ecclésiastique qu’un saint resta six jours en purgatoire avant d’entrer dans le ciel. Il apparut ensuite à un de ses amis, en lui disant qu’il avait enduré des souffrances si grandes qu’elles surpassaient toutes celles qu’ont endurées et qu’endureront jusqu’à la fin des siècles tous les martyrs réunis ensemble !

Oh ! mon Dieu, que votre justice est redoutable pour le pécheur ! Cependant qui peut entendre sans frémir le récit de ce qu’on enduré les martyrs, chacun en particulier ?
purgatoire-flammes

Les uns ont été plongés dans des chaudières d’eau bouillante, d’autres sciés avec des scies de bois ; celui-ci étendu sur un chevalet, déchiré avec des crochets de fer qui lui arrachaient les entrailles ; d’autres foulés aux pieds ; celui-là étendu sur des brasiers ardents, auquel il ne restait que ses os tout noircis et brûlés ; enfin d’autres ont été mis sur des tables garnies de lames tranchantes et qui perçaient de part en part ces innocentes victimes !

Peut-on bien penser à tout cela sans se sentir pénétré de douleur jusqu’au fond de l’âme ? Or une âme en purgatoire souffre encore plus que tous les martyrs ensemble ! Qui pourra donc y tenir ? Mon Dieu, mon Dieu, ayez pitié de ces pauvres âmes !

Mais ce n’est pas là tout leur supplice. Elles souffrent plus encore de la privation de la vue de Dieu. L’amour qu’elles ont pour lui est si grand, la pensée qu’elles sont privées de le voir par leur faute leur cause une douleur si violente que jamais il ne sera donné à un mortel d’en concevoir la moindre idée. Au milieu de ces flammes qui les brûlent, elles voient les trônes de gloire qui leur sont préparés et qui les attendent.

purgatoire-ames_du_purgatoire-g

Une voix semble leur crier : « Ah ! que vous êtes privés de grands biens ! Si vous aviez eu le bonheur de redoubler vos pénitences et vos larmes, vous seriez aujourd’hui assises sur ces beaux trônes tout rayonnants de gloire !

Oh ! que vous avez été aveugles de retarder un tel bonheur par votre faute ! »

Ah ! mes amis, nous crient ces âmes, s’il vous reste encore quelque amitié pour nous, ayez pitié de nous ! Arrachez-nous de ces flammes : vous le pouvez ! Beau ciel ! Quand te verrons-nous ? Oh ! si vous sentiez la douleur d’être séparés de Dieu. Cruelle séparation !

Hélas ! quand de tels supplices ne dureraient qu’un jour, qu’une heure, qu’une demi-heure, cela paraîtrait infiniment plus long à ces pauvres âmes que des millions de siècles dans les supplices les plus rigoureux ! Pourquoi cela ? Le voici. Quand Dieu punit quelqu’un en ce monde, ce n’est que sous le règne de sa bonté et de sa miséricorde, car si Dieu envoie une infirmité, une perte de biens ou d’autres misères, tout cela ne nous est donné que pour faire éviter les peines du purgatoire ou pour nous faire sortir du péché.
purgatoire-paroisse_019

Dans l’autre monde, au contraire, Dieu n’est conduit que par sa justice et sa vengeance. Nous avons péché et nous avons passé le temps de sa miséricorde. Il faut que sa justice soit accomplie et sa vengeance satisfaite. « Oh ! qu’il est terrible de tomber entre les mains d’un Dieu vengeur ! »

Au sein de leurs souffrances, si elles ne peuvent rien pour elles-mêmes, ces âmes peuvent beaucoup pour nous. Cela est si vrai qu’il n’y a presque personne qui ait invoqué les âmes du purgatoire sans avoir obtenu la grâce demandée. Cela n’est pas difficile à comprendre.

Si les saints qui sont au ciel et n’ont pas besoin de nous s’intéressent à notre salut, combien plus encore les âmes du purgatoire qui reçoivent nos bienfaits spirituels à proportion de notre sainteté !

Ne refusez pas cette grâce, disent-elles, ô mon Dieu, à ces chrétiens qui donnent tous leurs soins à nous tirer des flammes !

barr rouge

… Oui, toutes les fois que nous aurons quelque grâce à demander, adressons-nous avec confiance à ces saintes âmes et nous sommes sûrs de l’obtenir. Quel bonheur pour nous d’avoir, dans la dévotion aux âmes du purgatoire, un moyen excellent pour nous assurer le ciel. Voulons-nous demander à Dieu la douleur de nos péchés ?

purgatoire-jpg

Adressons-nous à ces âmes, qui, depuis tant d’années, pleurent dans les flammes ceux qu’elles ont commis. Voulons-nous demander au bon Dieu le don de persévérance. Invoquons-les : elles en sentent tout le prix, car il n’y a que ceux qui persévèrent qui verront Dieu. Dans nos maladies, dans nos chagrins, tournons nos prières vers les âmes du purgatoire : elles obtiendront leur effet.
barr rouge

In Sermon du Curé d’Ars pour la commémoraison des défunts.


oiseau-hirondelle

C’est comme les hirondelles qui sont enfermées dans une chambre : elles cherchent partout une issue pour s’envoler au dehors, elles donnent de la tête contre les vitres, contre le plafond, elles tombent de lassitude, puis quand elles se sont un peu reposées, elles se relèvent, recommencent à voler et veulent toujours échapper !

Pauvres petites hirondelles ! Pauvres âmes du purgatoire ! Qui leur donnera la liberté après laquelle elles aspirent ? – Nous, si leur captivité nous touche !

D’après L. Tocanier, Souvenirs sur le Curé d’Ars.


Source: http://www.spiritualite-chretienne.com/ciel/purgatoire-03.html#Vianney

 

Tiré du livre « Au fil des jours*Une âme du Purgatoire devient amie avec une âme de la terre…elle raconte..*


purgatoire_4a

Certaines âmes du purgatoire n’ont d’autre châtiment que la privation de la vue de Dieu. Sainte Brigitte dit, en effet, qu’il y a un purgatoire dans lequel languissent les âmes de ceux qui n’ont pas assez aimé Dieu.

C’est certainement le pire. Là, elles se sentent invinciblement portées vers ce bien suprême ; mais elles demeurent enchaînées loin de lui. Ce supplice est terrible, bien plus terrible que celui du feu.

barre-vert-rose

Le jour de la Toussaint, une fille pieuse vit tout à coup paraître devant elle l’âme d’une dame morte peu auparavant, qui lui déclara que son plus grand purgatoire était d’être privé de la vue de Dieu. Elle était vêtue de blanc, le rosaire à la main, en signe de grande dévotion qu’elle avait toujours eue envers la Reine du ciel.

Elle se fit voir plusieurs fois dans l’église, où elle se mettait à genoux près de la jeune fille, priait avec elle, l’accompagnait à la sainte table. Elle assistait à la messe et, au moment de l’élévation, son visage brillait tant, que cette fille n’avait jamais rien vu de si beau.

purgatoire1

Elle paraissait surtout à l’église parce que, ne pouvant voir Dieu face à face, là, au moins, elle pouvait contempler la divine Eucharistie.
Une véritable amitié s’était établie entre l’âme et la jeune fille, à la suite de ces apparitions si fréquentes. Elle lui dit un jour, que de son vivant, elle avait fait vœu de faire dire trois messes à l’autel de la Mère de Dieu, et qu’elle ne l’avait pas accompli.

Elle la supplia de faire acquitter, en son nom, cette dette sacrée, qui ajoutait à ses tourments. La jeune fille les fit célébrer rapidement. A la fin de la troisième messe, elle vit cette pauvre âme accourir à elle toute joyeuse, toute glorieuse, parce que son expiation venait d’être fort abrégée. Elle témoigna sa reconnaissance à sa bienfaitrice en lui donnant de bons conseils.

barre-vert-rose

Elle lui recommanda d’accomplir fidèlement les vœux qu’elle pourrait faire, parce que Dieu exige l’accomplissement fidèle de toutes les promesses qui lui sont faites. Elle lui dit de se garder de tout mensonge, si léger fût-il. Elle l’exhorta à avoir une grande dévotion envers la Mère de Dieu : «  plus vous aimerez et servirez votre Mère, plus vous la trouverez dévouée lors du terrible jugement, qui fixe votre sort éternel. »

purgatoire

Elle  lui conseilla encore d’employer toutes ses bonnes œuvres au soulagement des âmes du purgatoire, afin d’adoucir leurs terribles maux. La jeune fille l’invita à venir avec elle, à la messe, le 3 décembre. L’âme n’y manqua pas, et elle se tint à ses côtés, surtout pour la communion, que son amie fit pour elle.

Après l’avoir remerciée, elle lui annonça que cinq jours après, en la fête de l’Immaculée Conception, elle viendrait la voir, avant de monter au ciel.

barre-vert-rose

Ce jour-là, elle apparut si brillante que la jeune fille ne pouvait la regarder. Elle assista à la messe avec sa jeune amie, salua la jeune fille et fut emportée dans les airs, où un ange vint à sa rencontre.


bannie10avec-marie-pour-jesus

Source un clik sur l’image

EXCELLENT Documentaire (17 min) *LES ÂMES DU PURGATOIRE…ENTRE CIEL ET ENFER-Qu’adviendra-t-il de nous ?


Les âmes du Purgatoire

entre Ciel et enfer

barre verte

Les âmes du purgatoire entre Ciel et enfer

EXCELLENT Documentaire : 17 MINUTES…QUI MÉRITE UN TEMPS D’ARRÊT POUR TOUS !!

Que devient l’âme après la mort ? Cette question, l’humanité se la pose à chaque génération. Chaque homme, chaque femme s’est déjà un jour posé la question de savoir ce qu’il advient… après la mort, ce que deviennent, ce que sont devenus ses proches et ses amis défunts. Depuis des siècles, des milliers d’ouvrages ont été écrits sur ce thème. Les saints qui ont jalonné l’histoire de l’Église catholique ont raconté ce qu’ils avaient vécu et le nombre des témoignages recueilli est considérable. Sainte Thérèse de Lisieux, sainte Thérèse d’Avila, saint Augustin, saint Bernard et bien d’autres ont eu des visions du purgatoire, ou des échanges avec des âmes défuntes.

Le purgatoire, un lieu intermédiaire pour les âmes entre Ciel et enfer

Depuis toujours, la doctrine chrétienne enseigne qu’après la mort, l’âme qui est sans péché monte au Paradis. Si elle détient en elle quelque péché véniel, elle va au purgatoire pour y rester quelque temps, plus mois, plusieurs années, plusieurs décennies ou bien plus encore. Mais si l’âme est en état de péché mortel, « obstinée dans sa révolte contre Dieu », elle va directement en enfer. Et dans ce lieu, aucune rémission n’est possible. Car l’enfer est éternel.

barre verte


*Prières pour les âmes du purgatoire pour chaque jour de la semaine* En particulier au mois de Novembre..qui leur est consacré..


Ames_du_Purgatoire-gchapelet

En récitant, avec dévotion et un cœur contrit, une des prières suivantes on gagne 100 jours d’indulgence, une fois par jour..

Applicable aux âmes du purgatoire.
(Rescrit du 18 Novembre 1826.)

purgatoire-jpg

POUR LE DIMANCHE.
Ô Seigneur, Dieu tout-puissant ! je vous en prie, par le sang précieux que Jésus, votre divin Fils, a répandu dans le jardin des Oliviers, délivrez les âmes du purgatoire, et particulièrement celles qui sont le plus délaissées ; conduisez-les dans votre gloire, où elles puissent vous louer, et vous bénir éternellement. Ainsi soit-il.
Il faut ajouter Pater,… Ave,… De profundis. etc.

Ames_du_Purgatoire-g

POUR LE LUNDI.
Ô Seigneur, Dieu tout-puissant ! je vous en prie, par le précieux sang que Jésus, votre divin Fils, a répandu dans sa cruelle flagellation, délivrez les âmes du purgatoire, et entre autres, celle qui est le plus près d’entrer dans le ciel, afin qu’elle puisse plus tôt commencer à vous louer et à vous bénir éternellement. Ainsi soit-il.
Pater,… Ave,… De profundis, etc.

Ames_du_Purgatoire-g

POUR LE MARDI.
Ô Seigneur, Dieu tout-puissant ! je vous en supplie, par le précieux sang que Jésus, votre divin Fils, a répandu dans son douloureux couronnement d’épines, délivrez les âmes du purgatoire, et entre autres, celle qui devrait sortir la dernière, afin qu’elle ne voie pas retarder plus longtemps le bonheur de vous louer et de vous bénir éternellement. Ainsi soit-il.
Pater,… Ave,… De profundis, etc.

Ames_du_Purgatoire-g

POUR LE MERCREDI.
Ô Seigneur, Dieu tout-puissant ! je vous en supplie, par le précieux sang que Jésus, votre divin Fils, a répandu par les rues de Jérusalem, en portant la croix sur ses épaules, délivrez les âmes du purgatoire, et particulièrement celle qui est plus riche en mérites et en vertus, afin que, dans le degré sublime de gloire qu’elle attend, elle puisse vous offrir une louange plus digne de vous, et vous bénir éternellement. Ainsi soit-il.
Pater,… Ave,… De profundis, etc.

Ames_du_Purgatoire-g

POUR LE JEUDI.
Ô Seigneur, Dieu tout-puissant ! je vous en supplie, par le corps et le sang précieux de Jésus, votre divin Fils, que, la veille de sa passion, il donna lui-même pour nourriture à ses Apôtres, et laissa à son église pour sacrifice perpétuel, et à ses fidèles, pour aliment vivifiant de leurs âmes, délivrez les âmes du purgatoire, et surtout celle qui a été plus dévote à ce mystère d’amour infini, afin qu’elle vous loue, avec votre divin Fils et le Saint-Esprit, au sein de votre gloire pendant toute l’éternité Ainsi soit-il.
Pater,… Ave,… De profundis, etc.

Ames_du_Purgatoire-g

POUR LE VENDREDI.
Ô Seigneur, Dieu tout-puissant ! je vous en supplie, par le sang précieux que Jésus, votre divin Fils, a répandu sur la croix, des plaies de ses mains et de ses pieds, délivrez les âmes du purgatoire, et surtout celle à qui je dois plus particulièrement des prières, afin qu’elle ne reste pas, par ma faute, privée du bonheur de vous louer et de vous bénir éternellement dans le ciel. Ainsi soit-il.
Pater ,… Ave ,… De profundis , etc.

Ames_du_Purgatoire-g

POUR LE SAMEDI.
Ô Seigneur, Dieu tout-puissant ! je vous en supplie, par le précieux sang qui sortait du côté de Jésus, votre divin Fils, en présence de sa mère désolée, délivrez les âmes du purgatoire, et principalement celle qui a été dévote à Marie, afin qu’elle entre aussitôt dans votre gloire, pour vous louer, avec elle dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Pater,… Ave,… De profundis, etc.

Ames_du_Purgatoire-g

source: http://lachapelledupurgatoire.eklablog.com/prieres-pour-les-ames-du-purgatoire-pour-chaque-jour-de-la-semaine-a58216333

barrecroixfleur

PRIÈRE  »DE PROFUNDIS » (DES PROFONDEURS)
 »Des profondeurs de l’abîme, j’ai crié vers vous, Seigneur: écoutez ma voix. Que vos oreilles soient attentives à la voix de ma prière. Si vous tenez compte de nos iniquités, Seigneur, qui pourra subsister devant vous ? Mais vous êtes plein de miséricorde, et j’espère en vous, Seigneur, à cause de votre loi. Mon âme s’est appuyée sur votre parole, mon âme a mis toute sa confiance dans le Seigneur. Depuis le matin jusqu’au soir, Israël espère dans le Seigneur. Car dans le Seigneur est la miséricorde et une abondante rédemption. C’est lui qui rachètera Israël de toutes ses iniquités.
Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel.
Et que la lumière sans fin brille pour eux.
Qu’ils reposent en paix. Amen.

Seigneur, exaucez ma prière.
Et que mon cri parvienne jusqu’à vous.
Prions:  »Ô Dieu, Rédempteur et Créateur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos fidèles serviteurs et servantes défunts, la rémission de tous leurs péchés, afin qu’elles obtiennent par ces pieuses supplications, l’indulgence qu’elles ont toujours désirée. Vous qui, étant Dieu, vivez et régnez dans les siècles des siècles. Amen.
Que les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Par la miséricorde de Dieu. Amen. »
(Prière pour la délivrance des âmes du purgatoire)

barrecroixfleur

source: http://chretienslibres.over-blog.com/article-priere-de-profundis-des-profondeurs-la-priere-au-quotidien-115625487.html

Eugénie von der Leyen (1867-1929) la princesse qui voyait *les âmes du Purgatoire *


Eugenie von der Leyen

barre-verte2

 

Le berger nommé Fritz –

Extrait du journal d’Eugénie von der Leyen 1923.

 

11 juin 1923
Au réveil, une longue forme grisâtre sur moi, complètement nébuleuse; Je ne peux pas dire si c’est un homme ou une femme, mais c’est antipathique; Je suis très effrayée.

barre-verte2

14 juin
Le fantôme était déjà dans ma chambre quand je voulais dormir. Alors j’ai dit ma prière du soir à haute voix, au cours de laquelle il est venu très près de moi. S’il n’avait pas ses bras, il ressemblerait plutôt à un tronc d’arbre marchant. Il est resté peut-être vingt minutes, puis revint à quatre heures.

16 juin
Il était très mauvais. Il secoua mon épaule. C’est un moment horrible. Je l’ai frappé et dit: «Vous ne pouvez pas me toucher » Là-dessus, il se retira dans un coin. À ma poussée, je ne sentais pas un corps, c’était comme une serviette chaude et humide. Je croyais que je ne pourrais pas supporter une telle terreur plus longtemps.

18 juin
Encore une fois cette chose horrible, il voulait serrer mon cou. J’ai prié dans la peur et pris la relique de la Croix [une sainte relique qu’elle possédait] dans ma main. Puis il est resté avec moi, restant debout et grand devant moi. Il n’a pas répondu aux questions. « , Puis il sortit par la porte, qui était resté ouverte.

barre-verte2

19 juin
Je peux reconnaître maintenant que c’est un homme; il n’était là que pour une courte période.

21 juin
L’horrible homme , allait et venait en continu. pendant plus d’une heure au cours de la nuit. Il avait les cheveux noirs ébouriffés et les yeux horribles.

22 juin
Cet homme était de une heure jusqu’à cinq heures avec moi, il était très mauvais. Il s’inclina à plusieurs reprises vers moi et s’assit à mon chevet. J’ai vraiment pleuré de peur, alors j’ai prié des « heures » de sorte que je ne faisait plus attention à lui .

Puis il revint en arrière et gémit horriblement. Maintenant, il me semble que je le connais , mais je ne peux pas savoir qui il est. Je suis devenu très lâche, à de nombreuses reprises, ce fut vraiment une décision pour moi d’aller dans ma chambre le soir. Pourtant, habituellement je suis capable de bien m’endormir .

barre-verte2

24 juin
Il revint, me saisit mon épaule. J’ai dit: «Maintenant, dites-moi ce que vous voulez et ensuite ne revenez plus. »

Pas de réponse; il revint dans la pièce deux fois, puis il a disparu. Mon repos a toutefois été complètement perturbé. A six heures du matin, il est revenu.
En plein jour, il est encore plus horrible, me fait une impression dégoûtante, appartient à la catégorie la plus sale des fantômes qui sont déjà venus. J’ai dit:
« Ne me dérangez pas, je veux me préparer à la sainte communion!«  Puis il s’approcha de moi et leva les mains en suppliant. J’étais tellement désolé pour lui que je lui ai promis beaucoup de choses.

Alors j’ai dit: « Vous ne pouvez pas parler? »
Là-dessus, il secoua la tête. «Avez-vous beaucoup à souffrir? »

Maintenant, il gémit terriblement. Je lui ai donné beaucoup d’eau bénite », puis il est parti.

barre-verte2

27 juin
Il était encore là, dans la nuit. il semble me connaître; Je me suis creusé la cervelle pour savoir qui il était. Il est très antipathique ?
29 juin
Il était encore dans la chambre quand je suis allée au lit. Il pourrait être le berger assassiné Fritz. Je lui ai demandé cette fois, mais il n’a pas réagi. J’ai prié avec lui, au cours de laquelle il a fixé ses yeux sur moi avec tant de colère que j’étais vraiment effrayé. Je lui ai demandé de s’en aller, puis en effet il est parti .

30 juin
Il est venu très brièvement; son gémissement me réveilla.

1er juillet
Encore une fois, je crois vraiment qu’il est le berger Fritz. Toutefois, son visage est si noir que j’ai du mal à le reconnaître. Mais sa figure, son nez et ses yeux sont tels que je les ai vu tant de fois dans sa vie.

barre-verte2

2 juillet
Il revint, ne cherchant à paraître terriblement sauvage et ne s’arrêta pas très longtemps. Je m’adressais à lui comme le « berger Fritz», ce qu’il a apparemment trouvé tout à fait naturel.

3 juillet
Il est venu très rapidement. J’ai demandé:  » Êtes-vous le berger assassiné Fritz « Puis il dit nettement:« Oui! « 

4 juillet
Il est venu vers moi le matin, me regarda tristement et s’éloigna rapidement, ne répondit rien, aussi.

5 juillet
Maintenant, il m’a semblé que tout en lui est plus claire. Pendant la prière, il a fait le signe de la croix.

barre-verte2

6 juillet
Je suis très heureux car il peut parler maintenant. Je lui ai demandé: «Pourquoi viens-tu toujours vers moi? » Lui: «Parce que vous avez toujours prié pour moi. » (C’est vrai, car j’avais toujours été désolé pour ce pauvre homme, il avait toujours l’air si particulier, même en tant que garçon.)

Moi: « Alors qu’est-ce qui vous a sauvé? » Lui: « la révélation et la repentance. »
Moi: «N’étiez-vous pas immédiatement mort? »
Lui: « Non« 
Moi: «Serez-vous libéré bientôt? »
Lui: « Non pas tout de suite. »
Puis je lui ai donné la permission de continuer à venir vers moi, si cela lui faisait du bien.

Comment il est remarquable que quelqu’un qui était tellement désagréable durant sa vie parle comme ça quand il est séparé de son corps. Maintenant, je ne suis pas effrayé par lui du tout, et je voudrais l’aider du mieux que je peux. Comme est miséricordieux le bon Dieu!

barre-verte2

8 juillet
Il est venu très rapidement.

9 juillet
Il est venu à 6h00 et, ce faisant, m’a réveillé. Sinon, j’aurai dormi plus longtemps.
Moi: «Est-il si important pour vous que je parte à la sainte messe?« 
Lui: «De cette façon, vous pouvez m’aider beaucoup. »

barre-verte2

11 juillet
il est venu très rapidement.

12 juillet
nous avons prié ensemble,
alors je lui dit
Moi: » Alors est-ce que vous avez beaucoup à souffrir « 
Lui: » Je brûle « 
Puis il est venu vers moi et avant que je puisse me défendre, il a appuyé un doigt sur ma main. j’étais tellement effrayé et il m’a fait mal tellement, que j’ai crié. maintenant, j’ai une brûlure rouge qui, j’espère va guérir rapidement. c’est un sentiment très étrange, d’avoir cette marque visible de l’autre monde.

barre-verte2

24 juillet
le berger Fritz et une autre âme sont venus deux fois dans la nuit, tous les deux sont silencieux, et le nouveau n’est pas très agréable.
29 juillet
Rien de spécial à signaler. Maintenant, les deux viennent tous les soirs. Le nouveau semble horrible, pendant que le berger Fritz devient de plus en plus lumineux !!

barre-verte2

10 août
le berger Fritz s’est approché de moi à nouveau, mais avait l’air très sympathique.

Alors je lui ai dit, « Vous n’aurez plus à souffrir encore longtemps ? »
Lui: « Non »
et Moi: « Pouvez-vous prier pour moi maintenant? »
Lui: « Non« 
et Moi: «Où étiez-vous alors tout ce temps?« 
Lui: « Dans le délaissement. » (lieu désert et abandonné, sans espoir)
Moi: « Est-ce que vous allez toujours continuer de venir souvent vers moi?« 
Lui: « Non« 
et Moi: « Pourquoi pas?« 
Lui: «Je ne suis plus autorisé du tout ! »
et Moi: «Ai-je pu vous aider? »
Lui: Oui« . » Puis il a disparu ….

barre-verte2

Pour clôturer cette anecdote remarquable, le Père Sebastian Wieser, le prêtre et confesseur de la paroisse d’Eugénie,commenta :

« Le comportement de cette apparition est comme l’écho de sa vie terrestre.

J’ai bien connu le berger Fritz -il était comme un « bélier » (mouton noir) dans la paroisse. En lui, la grandeur de la miséricorde de Dieu se manifeste vraiment.
Rarement il est venu à l’église. Il avait un fils unique, qui à l’école est devenu bien connu pour ses bassesses, mensonges, et tromperies et a causé beaucoup d’ennuis à ses professeurs et ceux qui avaient autorité sur lui.
Quand le garçon a dû être puni à l’école, le père a sorti de ses gonds et a déversé toute son indignation sur l’instituteur et le prêtre. J’ai prophétisé à l’époque qu’un jour le père recevrait lui-même un châtiment de ce fils unique !

Lorsque ce fils avait eu dix-sept ans et était grand et assez fort, il a battu son père à mort aux alentours de minuit …. Personne ne savait si Fritz était immédiatement mort ou s’il avait survécu un moment.
Cette dernière hypothèse semble avoir été le cas. Le meurtrier l’avait frappé dans la grange à foin et abandonné à son sort. C’est seulement le matin qu’il fut découvert mort ….

barre-verte2

 

le 6 Juillet,
il avait déclaré : « … la révélation et la repentance» l’ont sauvé de la damnation!

Le douzième jour de Juillet,

il avait dit: «Je brûle! » . et appuya un doigt sur la main de la princesse, ce qui lui laissa une brûlure rouge que j’ai vu moi-même »

 

-Père Sebastian Wieser

barre-verte2

Source : notre frère gillespio : http://gospanews.blogspot.fr/2014/09/eugenie-von-der-leyen-1867-1929-la.html#.VCAFYFO5iYT

« Dieu, voyant l’incrédulité des hommes, se sert des démons pour ranimer la Foi »*Les cierges bénis et l’eau bénite soulagent les âmes du purgatoire.*


Purgatoire-2

DÉMON :

Ce mois-ci tout particulièrement (novembre)ainsi que le jour de la Toussaint et le jour des morts, on devrait faire brûler des cierges et des bougies bénites.
chandelle_039
Elles en auraient plus de consolation. Il vaudrait mieux le faire toute l’année et on devrait aussi verser beaucoup d’eau bénite pour les âmes du purgatoire.
BAREORANGEGLAND3
 
Tout doit avoir été bien béni auparavant. A chaque fois qu’on fait brûler un cierge béni, même si ce n’est qu’un tout petit bout de cierge, elles sont consolées et soulagées. Elles ont tant besoin de secours.chandelle_039
Cela représente beaucoup pour elles, bien plus que ce que l’on peut penser.
BAREORANGEGLAND3
 
Elles sont dans une situation semblable à celle de quelqu’un qui serait dans une épouvantable prison, attaché par les mains et les pieds, subissant bien des tourments et qui ne pourrait plus se déplacer.
 
Et c’est comme si, grâce à ce cierge béni, ce prisonnier voyait une petite lueur pénétrer dans sa cellule par la fenêtre et que quelqu’un lui disait :
 
 BAREORANGEGLAND3
 
« Un jour, tu pourras sortir. Tiens bon ! Tiens bon ! Prends patience, persévère avec beaucoup de patience ! C’est bien de ta faute si tu es là, c’est bien toi qui as péché, mais regarde cette lumière qui te fait comprendre qu’un jour, tu quitteras cet endroit. »
chandelle_039
 
Voilà comment un cierge béni et de l’eau bénite peuvent soulager efficacement les douleurs et les supplices des âmes délaissées du purgatoire.
BAREORANGEGLAND3
N.B :autrefois, dans de nombreuses régions, on faisait mémoire des âmes du purgatoire en priant et en faisant brûler des cierges bénis sur les tombes, surtout pendant la veillée de Noël et le jour de Noël. Plus qu’à tout autre moment de l’année, des âmes quittent le purgatoire pendant la nuit de Noël, comme cela a déjà été révélé par le Ciel a différentes âmes privilégiées.
BAREORANGEGLAND3
 
Référence : Les anges, nos puissants médiateurs et leurs inestimables missions pour le monde »de Heinrich Kreuzer) 1982
 

 

« Dieu, voyant l’incrédulité des hommes, se sert des démons pour ranimer la Foi » * On est coupable quand on oublie de prier pour les âmes du purgatoire.*


DCF 1.0

BAREORANGEGLAND3

DÉMON:

Moi, je dois vous expliquer cette maudite vérité. Je dois parler parce que je vois, et que je sais ce qu’elle est. Parce qu’ils m’y obligent ceux qui sont là-haut, à vous dire cela, ce que je vois, ce que je sais déjà de la sphère céleste, pour ainsi dire.

Je dois parler.

demons

Chacun ne pense qu’à soi et veut sauver sa peau. Chacun voudrait, le plus possible, éviter de regarder la mort en face. Quelques fleurs, quelques préparatifs, cela, on veut bien le faire, parce qu’on y est obligé.

Cela, il suffit de le payer avec de l’argent. On préfère, en fin de compte, payer 20, ou 50, ou même des centaines de francs, plutôt que de s’agenouiller soi-même près de ce défunt et de prier le Très-Haut et les saints pour aider cette pauvre âme et lui procurer quelque soulagement.

BAREORANGEGLAND3

« Seigneur, donne-leur le repos éternel, et que la Lumière brille sur eux à jamais. Seigneur, accorde-leur de reposer en paix. »

C’est encore et toujours l’une des prières les plus efficaces qu’on puisse dire en faveur d’une pauvre âme tourmentée, car pour nous, en enfer, vous ne pouvez plus rien obtenir.

Nous sommes perdus pour toujours, pour l’éternité, pour toujours, pour l’éternité (ces paroles sont dites en criant, et avec un atroce désespoir). demons

 

On n’a plus besoin d’aide, nous ici, ce n’est plus la peine de nous aider.

 

Par contre, ces âmes du purgatoire, elles, supplient qu’on leur vienne en aide, elles crient après les hommes, et ceux-ci passent aveuglément devant ces pauvres âmes tourmentées qui étaient pourtant parmi eux, jadis, ou même qui étaient leurs amis ou leurs parents.

 

 Quelle attitude lamentable, qui crie vengeance au Ciel! Quel comportement peu fraternel ! Quelle façon d’agir répugnante et dégoûtante au possible ! Aucun amour, aucun sentiment pour ces pauvres âmes ! Les hommes ne viennent pratiquement pas en aide à ces pauvres âmes.

Que peuvent bien représenter quelques misérables prières, récitées à la hâte, ainsi que quelques fleurs, en comparaison avec ces souffrances infligées par le feu du purgatoire ? demons

 

En outre, ces défunts devraient rester dans la mémoire des survivants.

De plus, ce visage désormais inanimé, mais toujours vivant dans l’âme qui survit en purgatoire, ce visage devrait rester gravé dans la mémoire de ceux qui restent.

 

Les hommes, et l’Église aussi, sont tombés bien bas, à tel point qu’ils en sont venus à ne plus penser du tout aux pauvres âmes du purgatoire!

L’Église elle-même, c’est comme si elle ne pouvait plus leur accorder la paix qu’elle leur accordait autrefois. Ces morts se retourneraient dans leurs tombes, s’ils le pouvaient encore.

BAREORANGEGLAND3

Mais ils ne peuvent que soupirer, gémir et se tordre de douleur, dans l’au-delà, au purgatoire.

 

 Dites-le aux hommes ! Proclamez-le ! Dites-le dans vos sermons !

Je ne veux pas en dire davantage !

BAREORANGEGLAND3

9782904770814_1

 BAREORANGEGLAND3

Référence : Les anges, nos puissants médiateurs et leurs inestimables missions pour le monde »de Heinrich Kreuzer) 1982

 Source :http://mammarosa.centerblog.net/rub-exorcisme-du-1er-novembre-1982-.html

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 245 autres abonnés

  • ❤️ « Les Chérubins » par la chorale Gaudete…La Douceur du Ciel sans interférence..

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    décembre 2019
    L M M J V S D
    « Nov    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :