*La Vie après la Vie*-Article Gospa News*Divers textes-Ciel-Purgatoire-Enfer*


Citations
A1-CITATIONS SUR LA MORT ET SUR LES DÉFUNTS (non-daté)
1-La mort… c’est le sommeil de l’enfant s’endormant sur le coeur de sa mère (Ste Élisabeth de la Trinité).
2-Quand on naît, tout le monde sourit autour de nous et on est le seul à pleurer. Quand on meurt, tout le monde pleure autour de nous et on est le seul à sourire (Léon Tolstoï).

3-Tout homme qui meurt « tombe en Dieu » (Karl Rahner).

4-Le masque tombera du visage de l’homme, et le voile du visage de Dieu (Victor Hugo).

5-La mort est probablement la plus belle invention de la vie. Elle nous débarrasse de l’ancien pour laisser place au neuf (Steve Jobs).

6-Il est absolument nécessaire que le terme de la vie présente coïncide avec le commencement de la vie future : là, on ne peut tolérer de différence (St Bernard).

7-Il vaut mieux rater sa vie et réussir sa mort, plutôt que réussir sa vie et rater sa mort (Vénérable Marthe Robin).

8-Contrairement à ce que l’on pense, dans la mort il y a beaucoup plus de rencontres que de séparations (Abbé Pierre).

9-Heureux ceux qui savent vivre avec les morts, c’est souvent le meilleur moyen de remplir ses devoirs envers les vivants (Bx Frédéric Ozanam).

10-Plus se multiplie dans ce monde invisible le nombre des âmes qui nous furent chères et qui nous ont quittés, plus puissante se fait sentir l’attraction qui nous entraîne (Bx Frédéric Ozanam).

11-Ah ! Je le sens, quand j’aurais sur la conscience tous les crimes qui se peuvent commettre, je ne perdrais rien de ma confiance : j’irais, le coeur brisé de repentir, me jeter dans les bras de mon Sauveur (Ste Thérèse de l’Enfant Jésus).


Citations
A2-CITATIONS SUR LE PARADIS, LE PURGATOIRE ET L’ENFER (non-daté)

1-Plutôt que de parler d’enterrement, quand une personne vient de mourir, on devrait parler d’encièlement (un prêtre).

2-Lorsque nous sommes sur la terre, nous ne sommes pas encore nés. Nous naissons lorsque nous entrons au ciel. Sur la terre, nous sommes portés dans le sein de la Mère de Dieu (St Bernard de Clairvaux).

3-Trois surprises nous attendent au Ciel : s’y voir, voir des gens que l’on ne pensait pas voir, et ne pas y voir des gens que l’on pensait voir (une soeur Clarisse).

4-Les saints m’encouragent moi aussi dans ma prison. Ils me disent : tant que tu es dans les fers, tu ne peux remplir ta mission; mais plus tard, après ta mort, ce sera le temps de tes travaux et de tes conquêtes (Ste Thérèse de l’Enfant Jésus).

5-Le Purgatoire, c’est l’infirmerie du coeur (un prêtre).

6-Le Purgatoire est sévère. Il n’est pas désolé; il faut le comparer aux déserts des anachorètes où tout est pénitence, mais qui ont leurs palmiers, leurs fontaines et qui sont visités par les anges (Bx Frédéric Ozanam).

7-La possibilité de l’enfer, ma foi l’affirme, mon espérance la rejette pour moi, ma charité l’écarte pour qui que ce soit (Père Xavier Léon-Dufour, un prêtre français, Jésuite, né en 1912 et mort en 2007).


Mort
B1-LA SAINTE VIERGE PARLE DU PASSAGE DE LA MORT (10/10/05)
Voici trois messages extrêmement intéressants que la Sainte Vierge nous a donnés à Medjugorje, au sujet de la mort.

Le premier message date de l’année 86 :
Si vous vous abandonnez à moi, vous ne vous apercevrez pas du passage de cette vie à l’autre. Vous commencerez à vivre la vie du Ciel sur la Terre.
Le second message date du 24 juillet 1982 :
Nous allons au ciel en pleine conscience : celle que nous avons maintenant. Au moment de la mort, nous sommes conscients de la séparation du corps et de l’âme. Il est faux d’enseigner aux gens que nous renaissons plusieurs fois, et que nous passons dans différents corps. On ne naît qu’une fois. Le corps, tiré de la terre, se décompose après la mort. Il ne revivra jamais. L’homme recevra un corps transfiguré à la résurrection.

Quiconque a fait beaucoup de mal durant sa vie peut aller droit au ciel s’il se confesse, regrette ce qu’il a fait, et communie à la fin de sa vie (notons au passage que le Catéchisme de l’Église Catholique dit exactement la même chose aux paragraphes 988 et suivants).

Le troisième message date du 10 janvier 1983 (extrait) :
La plupart des hommes vont au Purgatoire, beaucoup vont en enfer; un petit nombre va directement au Ciel.


Mort
B2-LA SAINTE VIERGE NOUS DIT QUE FAIRE QUAND NOUS PERDONS UN ÊTRE CHER (04/12/06)
Voici un message très court mais extrêmement important que la Sainte Vierge nous a donné à Medjugorje. Ce message n’est pas daté mais il est souvent cité (on le trouve notamment dans le bulletin de liaison des Enfants de Medjugorje N°78) :
Chers enfants, vous devriez célébrer la mort d’un être cher avec la même joie avec laquelle vous célébrez la naissance d’un enfant !

Mort
B3-CONSACRER SA MORT AU COEUR IMMACULÉ DE MARIE ET AU SACRÉ COEUR DE JÉSUS (13/11/15)
Voici un extrait de la lettre mensuelle de soeur Emmanuel du 10 novembre 2015 :

En tant qu’apôtres de la Vierge Marie, je propose de consacrer notre mort à son Coeur Immaculé et au Coeur de Jésus, afin que ce moment crucial de notre vie appartienne déjà pleinement à Dieu par les mains de Marie.


On peut procéder en 4 étapes :
A)-Nous pouvons déjà remercier Dieu pour le moment qu’il a choisi pour nous prendre chez Lui. Quel que soit ce moment, demain ou dans 50 ans, disons à Dieu combien nous sommes confiants qu’il aura choisi le meilleur moment pour nous, dans la perspective de notre éternité.

B)-Allons plus loin, et remercions-le pour la manière qu’il a choisie pour nous reprendre. Que notre imagination ne nous fasse pas de film ! Nous souffririons alors par anticipation de quelque chose qui n’arrivera pas ! Au contraire, faisons taire l’imagination pour faire un acte d’abandon total entre les mains de Celui qui sait tellement mieux que nous ce dont nous avons besoin.
C)-Passons une nouvelle étape, et remercions Dieu pour le moment qu’il a choisi pour reprendre chez Lui la personne qui nous est la plus chère. Demain ? Dans 50 ans ? Qu’il en soit béni, car ce choix divin est le meilleur pour cette personne, pour son bonheur éternel. Là, la confiance en Dieu est grande, car elle prend sa source dans l’abandon à sa sainte volonté d’amour.

D)-Enfin, remercions Dieu pour la manière qu’il a choisie pour reprendre cet être cher. Cette démarche suppose un profond travail intérieur, car on peut rencontrer de fortes résistances. C’est alors l’occasion de basculer dans la confiance de l’enfant envers son Père… Cela peut prendre plusieurs jours, mais avec la grâce de Dieu et une foi
vive, on finit par donner notre OUI.


Entrer dans la vie
C1-IVANKA A VU SA MAMAN DÉFUNTE AU CIEL (non-daté)

Voici un extrait du témoignage donné par la voyante Ivanka le 1er août 2009, à Medjugorje, à l’occasion du Mladifest – le Festival International des Jeunes (source : Medjugorje.ws / traduit par mes soins à partir de la version anglaise).
De 1981 à 1985, j’ai eu des apparitions quotidiennes. Pendant cette période, Notre Dame m’a raconté sa vie. J’ai tout noté. Elle m’a aussi parlé de l’avenir du monde et de l’avenir de l’Église. Dès que j’aurai la permission de Notre Dame, cela sera publié.

Le 7 mai 1985, j’ai eu la dernière apparition quotidienne et ça a été l’apparition la plus longue que je n’ai jamais eue parce que Notre Dame est restée avec moi pendant une heure. Ce jour-là, Notre Dame m’a confié le dixième et dernier secret et elle m’a dit que je n’aurai plus d’apparition quotidienne; mais Notre Dame m’a promis qu’elle continuerait de m’apparaître une fois par an, le 25 juin.

De 1985 jusqu’à aujourd’hui, j’ai eu l’apparition une fois par an, le 25 juin. Mais pendant cette dernière apparition quotidienne, j’ai reçu le plus grand don, pas seulement pour moi-même mais pour le monde entier. Et parce que chaque être humain se demande s’il y a une vie après cette vie sur terre, je me tiens devant vous, ici, aujourd’hui, je me tiens devant le monde entier et je peux facilement répondre à cette question : oui, il y a une vie après cette vie, parce que par Dieu et par Notre Dame, j’ai reçu cette grande grâce de pouvoir voir ma mère défunte pendant cette apparition, et ma mère m’a dit : « Ma chère enfant, je suis fière de toi ».

Et voici maintenant un extrait du témoignage donné par la voyante Ivanka en septembre 2011, à Medjugorje (source : Leo Daly / traduit par mes soins à partir de la version anglaise).
Si vous vous demandez, ici et maintenant, s’il y a une vie après la mort, je me tiens là devant vous comme un témoin vivant pour vous confirmer qu’il y en a bien une. Notre Seigneur et notre Sainte Mère m’ont accordé cette grâce énorme de voir ma propre mère au Ciel, de la même façon que je vous vois tous ici. Ma mère m’a embrassée et elle m’a dit : « Ma fille, je suis fière de toi ».


Purgatoire
E5-MARIA VALTORTA PARLE DU PURGATOIRE (08/02/06)
Voici un enseignement que Jésus a dicté à la célèbre mystique italienne Maria Valtorta le 17 octobre 1943.
Je veux t’expliquer en quoi consiste le Purgatoire.
Les âmes immergées dans cette flamme ne souffrent que d’amour. A leur présentation à Dieu (au moment de la mort), ces âmes sont investies par la Lumière, or elles ne sont pas dignes d’entrer aussitôt dans le Royaume de lumière.
C’est pour elles une béatitude brève, anticipée, qui les rend certaines de leur salut et leur fait connaître de quoi sera faite leur éternité, et expérimenter Ma compassion pour elles, tout en les frustrant par justice d’années de possession bienheureuse de Dieu.

Elles sont alors immergées dans le lieu de purgation, elles y sont investies par les flammes purificatrices. En cela, ceux qui parlent du Purgatoire disent juste.

Mais là où ils ne le sont plus, c’est lorsqu’ils veulent définir ces flammes.
Elles sont un brasier d’amour. Elles purifient les âmes en les allumant à l’amour. Elles le font pour que l’âme soit libérée et se conjugue à l’amour du Ciel lorsqu’elle atteint cet amour qu’elle n’a pas atteint sur la terre.

Tout pivote autour de l’amour, excepté pour les vrais morts. Je parle des damnés. Pour ces morts-là, l’amour lui-même est mort. C’est en aimant au Purgatoire que vous conquerrez le Ciel, que vous n’avez pas su mériter au cours de votre vie.

Et c’est en aimant au Paradis que vous réjouirez le Ciel. Quand une âme est au Purgatoire, elle ne fait qu’aimer, réfléchir et se repentir à la lumière de l’Amour qui a allumé ces flammes pour elle. Ces flammes, en outre, lui cachent Dieu, et c’est là son tourment. L’âme se souvient de la vision de Dieu qu’elle a eu lors de son jugement particulier. Elle porte en elle ce souvenir.

Et, puisque le seul fait d’avoir entrevu Dieu est une joie, qui dépasse toute création, l’âme halète vers cette joie. Son souvenir de Dieu et ce rayon de lumière qui l’a investie à sa comparution devant Dieu font que cette âme voit, dans toute leur splendeur, ses manquements contre le Bien. C’est cette vision qui la prive de Dieu pour des années ou des siècles, qui constitue sa peine purgative.

Le tourment du Purgatoire, c’est la certitude d’avoir offensé l’Amour; au fur et à mesure qu’elle se décape, par le pouvoir de l’amour, elle accélère sa résurrection à l’amour, sa conquête de l’amour.
C’est lorsque cette expiation est achevée que l’âme, ayant atteint la perfection de l’amour, est admise dans la Cité de Dieu. ll faut beaucoup prier pour ces âmes. Vos prières sont autant de forces données au feu purificateur de l’amour. Elles en augmentent l’ardeur et hâtent le processus de purgation.

De surcroît, ces prières vous font bénéficier d’un sursaut de charité, Charité de Dieu qui vous remercie de votre coopération, charité de ceux qui peinent et qui vous remercient de vous employer à les introduire dans la joie de Dieu.


http://chere-gospa.eklablog.com/

 

Quelques extraits de *DAME PAUVRETÉ*


pauvres

Évangile

 9-JÉSUS EXPLIQUE À MARIA VALTORTA CE QUE SIGNIFIE ÊTRE « PAUVRE EN ESPRIT » (31/10/11) Voici un extrait de « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé » (tome 6, chapitre 108, p. 197). Dans cet extrait, Jésus explique à Maria Valtorta ce que signifie être « pauvre en esprit » :

Le pauvre en esprit n’est plus l’esclave des richesses. Même s’il n’arrive pas à y renoncer matériellement, en s’en dépouillant comme de toute aisance, en entrant dans un ordre monastique, il sait s’en servir pour son compte avec une parcimonie qui est un double sacrifice pour en être, au contraire, prodigue pour les pauvres du monde. Lui a compris ma phrase : « Faites-vous des amis avec les richesses injustes« .

De son argent, qui pourrait être un ennemi de son esprit en le portant à la luxure, la gourmandise et l’anti-charité, il fait son serviteur qui lui aplanit le chemin du Ciel, tout tapissé – pour le riche : pauvre en esprit – de ses mortifications et de ses œuvres de charité pour les misères de ses semblables.


dieu faconne adam

Medjugorje

10-LA SAINTE VIERGE NOUS DIT QUE NOUS SOMMES EN GRAND DANGER À CAUSE DES BIENS MATÉRIELS (03/11/11) Voici un message que la Vierge de Medjugorje a donné à Ivanka le 25 juin 1989 :

 Priez parce que vous êtes en grande tentation et en grand danger à cause des biens terrestres et matériels qui vous mènent à l’esclavage. Satan est actif dans ce sens. Je souhaite vous aider, chacun de vous, dans la prière. J’intercède auprès de mon Fils pour vous.


FLEUR Lotus

Medjugorje

11-LA SAINTE VIERGE NOUS DEMANDE DE NE PAS NOUS LAISSER TROMPER PAR LES BIENS TERRESTRES (28/10/11) Voici le message que la Vierge de Medjugorje a donné à Mirjana le 2 novembre 2009:

 Chers enfants, aujourd’hui encore je suis parmi vous pour vous montrer le chemin qui vous aidera à connaître l’amour de Dieu, amour de Dieu qui vous a permis de l’appeler Père et de le ressentir comme Père. J’attends de vous que vous regardiez avec sincérité dans vos cœurs et voyiez combien vous l’aimez.

Est-il le dernier à être aimé ? Entourés de biens matériels, combien de fois l’avez-vous trahi, renié, oublié !

Mes enfants, ne vous laissez pas tromper par les biens terrestres. Pensez à l’âme, car elle est plus importante que le corps; purifiez-la !

Invoquez le Père, il vous attend; revenez à lui ! Je suis avec vous car, dans sa grâce, il m’envoie. Je vous remercie.


ARGENT A PLEIN

Medjugorje

12-LA SAINTE VIERGE NOUS PARLE DE CEUX QUI RECHERCHENT TROP L’ARGENT (11/03/12) Voici un très beau message que la Vierge de Medjugorje a donné à Mirjana le 18 mars 1985 :

Maintenant beaucoup recherchent trop l’argent, non seulement dans la paroisse, mais dans le monde entier. Malheur à ceux qui cherchent à tout prendre à ceux qui viennent, et bienheureux ceux à qui l’on prend.


PAUVRETÉ

Medjugorje

13-LA SAINTE VIERGE NOUS DEMANDE DE NE PAS MÉPRISER LES PAUVRES (09/05/12) Voici un extrait d’un message que la Vierge de Medjugorje a donné à Mirjana, à Sarajevo, le 28 janvier 1987 :

Ne regardez pas avec mépris le pauvre qui mendie un morceau de pain. Ne le repoussez pas de votre table où règne l’abondance. Aidez-le et Dieu vous aidera aussi.

Peut-être la bénédiction qu’il vous laisse en signe de gratitude s’accomplira-t-elle pour vous ? Peut-être Dieu l’exaucera-t-il ? Vous avez oublié tout cela, mes enfants. Satan vous a influencés en cela.

Ne vous rendez pas ! Priez avec moi ! Ne vous abusez pas en pensant : Je suis bon, mais mon frère qui vit auprès de moi ne l’est pas. Ce ne serait pas juste pour vous. Je vous aime parce que je suis votre Mère et c’est pourquoi je vous préviens. Il y a  les secrets, mes enfants. On ignore ce qu’ils sont. Quand on l’apprendra, il sera bien tard !


compassion

Medjugorje

14-LA SAINTE VIERGE NOUS DEMANDE DE NE PAS LAISSER LES PAUVRES ATTENDRE TROP LONGTEMPS (10/11/12) Voici un message que la Vierge de Medjugorje a donné à Mirjana le 18 mars 2001 (j’ai laissé la note que Cyrille Auboyneau a rajoutée entre parenthèses à l’intérieur du message, dans son livre : « Chers enfants ») :

 Chers enfants, aujourd’hui, je vous appelle à l’amour et à la miséricorde. Donnez-vous de l’amour les uns aux autres comme le Père vous en donne. Faites miséricorde avec le cœur. Faites de bonnes œuvres, ne les laisser pas attendre trop longtemps (Il s’agit des pauvres). Toute miséricorde qui vient du cœur vous rapproche de Dieu.


ST FRANCOIS le soin des lépreux

Vie des saints

16-L’AMOUR DE SAINT FRANÇOIS D’ASSISE POUR LA PAUVRETÉ (21/08/13)

 Il y a un passage de la vie de Saint François d’Assise qui est particulièrement bouleversant. Ce passage nous montre à quel point Saint François aimait vraiment la pauvreté et à quel point il voulait graver cet amour dans le cœur de ses frères.

L’extrait est tiré du livre

: « Saint François d’Assise », du Père Jean Pihan :

 Un jour de fête, il s’aperçoit que les frères du couvent de Greccio ont mis une nappe à la table, et qu’ils ont des verres au lieu des gobelets. Il sort, se coiffe d’un vieux chapeau, se couvre d’une cape, et rentre pendant le repas, faisant semblant d’être un mendiant qui demande l’aumône.

On le reconnaît, mais on n’ose rien dire. Le prétendu mendiant s’assoit par terre, près du feu, et mange dans une écuelle la soupe qu’on lui a apportée. Pas un frère n’a le courage d’avaler une bouchée.

Et François parle tout seul : « Maintenant, au moins, je suis assis comme un vrai Frère Mineur ! Mais tout à l’heure, quand je suis entré et que j’ai vu cette belle table, je ne pouvais pas croire que j’étais chez les pauvres frères qui vont de porte en porte mendier le pain quotidien ! »

Alors les frères ne peuvent plus se contenir : ils fondent en larmes, tombent à genoux, demandent pardon au maître bien-aimé. Ainsi François espérait graver dans le cœur des meilleurs de ses frères le sens de la Pauvreté totale, condition de la Joie parfaite.


ST FRANCOIS ANIMAUX

Vie des saints

17-SAINT FRANCOIS D’ASSISE ET LE PASSAGE DE L’ÉVANGILE QUE LA VIERGE DE MEDJUGORJE NOUS DEMANDE DE LIRE CHAQUE JEUDI (08/12/13) A Medjugorje, la Vierge Marie a donné le message suivant à plusieurs voyants dont Jelena Vasilj :

« Chaque jeudi relisez et mettez en pratique le passage de l’Évangile : Matthieu 6, 24 et suivants. Un homme ne peut être le serviteur de deux maîtres. Ne soyez pas dans l’inquiétude : regardez les oiseaux du ciel, cherchez d’abord le Royaume de Dieu » (non daté). Il faut savoir que la Vierge ne fait jamais rien au hasard.

Si elle nous demande de lire ce texte chaque semaine, alors c’est qu’il est particulièrement cher à son cœur et que, par conséquent, il est important pour Dieu et doit l’être également pour nous. A ce sujet, il est intéressant de savoir que ce passage a eu une importance vraiment  capitale dans la vie de Saint François d’Assise. En effet, Saint François l’a porté très haut et l’a fait résonner dans toute l’Église, et ce d’une manière vraiment particulière.

Dans le superbe film de Franco Zeffirelli « François et le chemin du soleil » (1972), la dernière scène est tout à fait bouleversante.

On voit Saint François, accompagné de quelques frères, devant le Pape Innocent III, au Vatican. Le premier veut demander un conseil au second pour bien conduire son Ordre des Frères Mineurs.

A un moment donné, choqué par toutes les richesses matérielles de l’Église, Saint François proclame haut et fort ce texte de l’Évangile : Vous ne pouvez servir deux maîtres, regardez les lys des champs, ne vous inquiétez pas du lendemain…

C’est alors que des proches du Pape crient au blasphème et chassent Saint François et ses frères. Mais le Pape demande qu’on les fasse revenir et, là, il s’agenouille devant Saint François et lui embrasse les pieds. Moment d’une beauté et d’une profondeur indicibles ! Le pauvre crie… et le puissant entend !

Grâce à ces deux grands hommes, l’humanité atteint alors un sommet. Mes chers amis, puisse cet épisode absolument extraordinaire de la vie de Saint François nous rappeler à quel point le passage de l’Évangile que la Mère de Dieu nous demande de lire chaque jeudi est important.

Oui, puissions-nous nous souvenir, en repensant à Innocent III et à Saint François, que ce texte est à l’origine de l’un des plus beaux épisodes de la longue histoire d’amour entre l’Église et la Vérité !


sainte-claire

Vie des saints

18-SAINTE CLAIRE D’ASSISE PARLE DE LA PAUVRETÉ AVEC LES PAPES INNOCENT III ET GREGOIRE IX (28/10/13) Voici un extrait de la vie de Sainte Claire racontée par Thomas de Celano :

 Ne voulant pour son Ordre d’autre revenu que la pauvreté, elle sollicita du Pape Innocent III le privilège de vivre en pauvreté. Le grand Pontife félicita d’abord la vierge pour ses aspirations si généreuses, mais lui fit remarquer que c’était là une idée extraordinaire : pareil « privilège » n’avait jamais été sollicité au Siège Apostolique.

A cette demande sans précédent il répondit, tout en riant bien fort, par une faveur sans précédent : de sa propre main il rédigea la minute du privilège sollicité.

Le Pape Grégoire IX, Pontife vénérable par ses mérites et vraiment digne de la chaire qu’il occupait, aimait la sainte comme un père son enfant. Il voulut un jour, à cause des malheurs et de l’insécurité des temps, la persuader d’accepter quelques propriétés, qu’il proposait d’ailleurs de lui procurer lui-même. Elle résista avec énergie et refusa catégoriquement.

Le Pape lui dit : « Si c’est votre vœu de pauvreté qui constitue le seul obstacle, j’ai le pouvoir de vous en tenir quitte ». « Très saint Père, lui répondit-elle, jamais je ne désirerai qu’on me tienne quitte du bonheur de suivre le Christ ! »


fleur bleu vert petite

Vie des saints

20-LES DEUX TABLEAUX QUE JÉSUS A PRÉSENTÉS A SAINTE MARGUERITE-MARIE, À PARAY-LE-MONIAL (19/03/12) Voici un extrait de la vie de Sainte Marguerite-Marie, de Paray-le-Monial (source : « Le mois du Sacré Cœur de Jésus », du Père Ricard).

 

Un jour, écrit Marguerite-Marie, cet unique Amour de mon âme se présenta à moi, portant d’une main le tableau d’une vie la plus heureuse qu’on puisse se figurer pour une âme, d’une vie toute dans la paix et dans les consolations intérieures et extérieures, avec une santé parfaite, jointe à l’applaudissement et à l’estime des créatures, et à la jouissance de tout ce qu’on peut imaginer d’agréable à la nature; de l’autre main, il portait un tableau d’une vie pauvre et abjecte, toujours crucifiée par toutes sortes d’humiliations, de mépris et de contradictions; toujours souffrante au corps et en l’âme; et, me présentant ces deux tableaux, Il me dit : « Choisis, Ma fille, celui qui t’agréera le plus; Je te ferai les mêmes grâces, quelque choix que tu fasses de ces deux vies ».

Je me prosternai à ses pieds pour l’adorer, en lui disant : « O mon Seigneur ! Je ne veux que Vous, je ne veux point d’autre choix que celui que Vous ferez Vous-même pour moi ».

Il me pressait de choisir; je répondis : « Vous me suffisez seul, ô mon Dieu ! Faites pour moi ce qui Vous glorifiera davantage, sans avoir nul égard ni à mes intérêts ni à mes inclinations; contentez-vous, et c’est assez pour moi ‘’

Alors il me dit qu’avec Madeleine j’avais choisi la meilleure part, laquelle ne me serait point ôtée, puisqu’il serait lui-même mon héritage pour toujours; et, me présentant le tableau d’une vie souffrante : « Voilà, me dit-il, ce que Je choisis pour toi; voilà ce qui Me plaît le plus, tant pour l’accomplissement de Mes desseins, que pour te rendre conforme à Moi. L’autre vie est une vie de jouissance, et non de mérite : elle est réservée pour l’éternité ».

J’acceptai donc ce tableau de mort et de croix, en baisant la main qui me le présentait, et, quoique la nature en frémisse, je l’embrassai de toute l’affection de mon cœur, je le serrai sur ma poitrine, et je le senti s’imprimer en moi si intimement, qu’il me semblait que je n’étais plus qu’un composé de tout ce que j’y avais vu représenté.


évangile

Vie des saints

21-SAINTE MARGUERITE-MARIE NOUS MONTRE QU’IL FAUT PARFOIS AVOIR LE COURAGE DE RÉSISTER AUX PUISSANTS DE CE MONDE (22/06/12) Voici un extrait du livre: « Sainte Marguerite-Marie », d’Agnès Richomme :

 Marguerite-Marie n’a pas fini de souffrir. C’est d’ailleurs sa vocation. Ayant déconseillé d’admettre au noviciat une jeune fille de la haute noblesse que ses parents poussent au couvent malgré elle, il se fait une espèce de conjuration contre la pauvre maîtresse des novices (ndlr : il s’agit ici de Marguerite-Marie elle-même).

 On va jusqu’à la menacer de prison pour résister à « un prince de la terre », comme elle dit. Rien ne peut la détourner de son devoir, et la postulante, qui avait été admise contre son avis, doit quitter le monastère. L’épreuve a été rude. Mais le Seigneur a donné à la sainte un nouveau directeur en la personne du Père Rolin.

Après avoir d’abord hésité  on en racontait tant sur le compte de cette religieuse – ce jésuite, dès qu’il la connaît, par l’intérieur, découvre, ainsi qu’il l’a écrit lui-même, jusqu’où peut aller l’innocence, la délicatesse et la sublime sainteté d’une âme que Dieu a gouvernée et honorée de ses plus grandes grâces dès le berceau.


lisieuxtherese

Vie des saints

22-SAINTE THÉRESE DE L’ENFANT JÉSUS NOUS PARLE DES TITRES DE NOBLESSE (16/07/14) Voici un extrait du livre de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus : « Histoire d’une âme » (sainte Thérèse parle d’un voyage à Rome qu’elle a fait avec son père et l’une de ses sœurs, Céline) :

N’ayant jamais vécu parmi le grand monde, Céline et moi nous trouvâmes au milieu de la noblesse qui composait presque exclusivement le pèlerinage. Ah ! Bien loin de nous éblouir, tous ces titres et ces « de » ne nous parurent qu’une fumée…

De loin cela m’avait quelquefois jeté un peu de poudre aux yeux, mais de près, j’ai vu que « tout ce qui brille n’est pas or » et j’ai compris cette parole de l’Imitation : « Ne poursuivez pas cette ombre qu’on appelle un grand nom, ne désirez ni nombreuses liaisons, ni l’amitié particulière d’aucun homme ».

J’ai compris que la vraie grandeur se trouve dans l’âme et non dans le nom puisque comme le dit Isaïe : « Le Seigneur donnera un autre nom à ses élus » et Saint Jean dit aussi : « Que le vainqueur recevra une pierre blanche sur laquelle est écrit un nom nouveau que nul ne connaît que celui qui le reçoit ».

C’est donc au Ciel que nous saurons quels sont nos titres de noblesse. Alors chacun recevra de Dieu la louange qu’il mérite et celui qui sur la terre aura voulu être le plus pauvre, le plus oublié pour l’amour de Jésus, celui-là sera le premier, le plus noble et le plus riche !…


ste thérèse enfant jésus

Vie des saints

23-SAINTE THÉRÈSE DE L’ENFANT JÉSUS NOUS DIT CE QU’EST LE BONHEUR (01/08/14) Voici un très bel extrait du livre de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus : « Histoire d’une âme » :

De même que Salomon se tournant vers les ouvrages de ses mains où il avait pris une peine si inutile, vit que tout est vanité et affliction de l’esprit, de même j’ai reconnu par expérience que le bonheur ne consiste qu’à se cacher, à rester dans l’ignorance des choses créées. J’ai compris que sans l’amour, toutes les œuvres ne sont que néant, même les plus éclatantes, comme de ressusciter les morts ou de convertir les peuples…


ste rita cascia

Vie des saints

24-SAINTE RITA ET LES PROBLÈMES D’ARGENT (30/11/10) Les saints nous invitent à ne pas trouver notre sécurité dans l’argent mais à avoir confiance en Dieu. Voici un petit résumé d’un article paru dans la revue « Sainte Rita » en septembre 2010:

Lorsque son mari et ses enfants sont morts, Sainte Rita (XVe siècle) s’est retrouvée seule dépositaire des biens de sa famille. Les chroniqueurs de l’époque nous disent qu’elle s’est alors empressée de vendre ces biens (qui auraient pu lui assurer un avenir confortable) pour en donner le prix aux nécessiteux.

Plus tard, une fois devenue religieuse, elle a fait un pèlerinage à Rome avec des sœurs (c’était à l’occasion de l’année jubilaire 1450). La Mère abbesse avait muni chacune de ses filles de quelques pièces d’argent pour parer aux imprévus du long voyage à pied.

Or, Sainte Rita, qui était chargée de la conduite du petit groupe, a stupéfait ses sœurs en jetant dans un fleuve – et ceci dès le départ – les pièces qui lui revenaient en propre. Elle les trouvait superflues, jugeant plus simple de faire, comme elle le proclamait bien haut, toute « confiance à la providence ». La suite a prouvé qu’elle avait eu raison puisque les vaillantes pèlerines n’ont jamais manqué de rien en cours de route.


jésus sur la croix

Vie des saints

25-MÈRE TÉRÉSA NOUS DIT COMMENT NOUS DEVONS ALLER VERS LES PAUVRES (09/02/14) Voici une phrase de Mère Teresa qui a été citée par le Pape François à la cathédrale Saint Sébastien de Rio de Janeiro, lors de JMJ au Brésil en 2013 :

Nous devons être très fiers de notre vocation, qui nous donne l’opportunité de servir le Christ à travers les pauvres. C’est dans les favelas (les bidonvilles) que l’on doit chercher à servir le Christ. Nous devons aller chez eux comme le prêtre se rend à l’autel, avec joie.

barreFleurs


http://ekladata.com/ix4HPd5E6axZFlawdUcmPL3uaac/-CHERE-GOSPA-58-DAME-PAUVRETE-33-TEXTES-DIVERS-.pdf

 

 

 

 

 

 

 

*APPROFONDIR LE ROSAIRE*


marie-rosaire1

Citations

2-CITATIONS DIVERSES (non daté)

a)-Plus la Mère sera connue, plus le Fils sera reçu (Père Michel Marie Zanotti- Sorkine)

b)-Le Rosaire, par ses mystères, ne constitue pas seulement un résumé de l’évangile que nous révisons comme au lycée, mais une énergie de vie spirituelle, un lien mystique avec la vie du Sauveur et la vie de sa Mère qui pénètrent en nous de façon surnaturelle.

Les « Ave » successifs sont élans du cœur après élans du cœur, épanchés pour décrasser notre âme des scories qui empêchent le déversement de l’Esprit saint en nous.

Progression contemplative, le Rosaire construit l’âme, unifie le fond du cœur, éteint les passions mauvaises, allume le feu de l’amour divin en nous (Cyrille Auboyneau).

c)-Peu importe si notre vie ne tient qu’à un fil, quand ce fil est celui du Rosaire (Hervé Reynaud).


 Citationsnyrose

3-LES MYSTÈRES DU ROSAIRE (non daté)

a)-S’il n’y a pas la contemplation des mystères, le Rosaire est un cadavre sans vie (Père Andréa Gasparino de Cueno).

b)-Quand nous méditons le Rosaire, nos yeux doivent s’enfoncer dans les mystères (un prêtre).

 c)-Méditer le Rosaire, c’est prendre chaque mystère dans son cœur comme on prend une personne que l’on aime dans ses bras, c’est à dire en serrant très fort (Hervé Reynaud).


Citationsnyrose

4-LE ROSAIRE ET LA RÉPÉTITION (non daté)

 a)-La répétition est la mère de l’apprentissage (proverbe russe).

b)-La prière ne craint pas la répétition. Insister sur les mêmes questions constitue un signe d’intensité et de multiples nuances dans les sentiments, dans les pulsions intérieures, dans les liens d’affection (St Jean-Paul II).

c)-Dans la prière, la répétition des mêmes mots, des mêmes phrases qui s’enchaînent naturellement, aide à trouver avec sécurité la vraie liberté intérieure (Cardinal Jean-Marie Lustiger).

 d)-Le Rosaire donne « le rythme de la vie humaine » pour l’harmoniser avec le rythme de la vie divine (St Jean-Paul II).

e)-La plus grande méthode de la prière est de prier le Rosaire (St François de Sales).


Citationsnyrose

5-LE ROSAIRE ET SATAN (non daté)

 a)-Un Ave bien dit fait trembler tout l’enfer (St curé d’Ars).

 b)-Le Rosaire est l’arme la plus puissante contre Satan (Medjugorje, message non daté souvent cité par Vicka).

 c)-On peut affirmer que, dans les familles et parmi les peuples où la pratique du Rosaire est restée en honneur comme autrefois, il n’y a pas à craindre que l’ignorance ou le poison de l’erreur détruise la foi (Pape Léon XIII)


Conseilsnyrose

6DEUX CONSEILS POUR PROGRESSER DANS LA RÉCITATION DU ROSAIRE (non daté) Ces deux conseils ont été entendus dans des groupes de prière…

a)-Pour pouvoir rester plus facilement concentré sur le mystère que l’on médite (et éviter ainsi d’avoir des distractions), on peut rajouter une petite clausule (oralement ou mentalement) après le

Jésus de chaque » Je vous salue Marie« .

Par exemple, pour le dernier mystère douloureux (la Crucifixion), on peut dire : « Et Jésus crucifié, le fruit de vos entrailles, est béni ».

b)-Pour réactiver notre désir de réciter le Rosaire quand il devient moins fort, il suffit parfois tout simplement de s’acheter un nouveau chapelet.


Conseilsnyrose

7-MÉDITER LE ROSAIRE (08/04/06)

 Un jour, dans un groupe de prière, une personne a donné la méthode suivante pour mieux rentrer dans les mystères du Rosaire :

a)-Rentrer dans le mystère.

b)-Rentrer dans la scène.

c)-Rentrer dans les personnages.

d)-Rentrer dans l’esprit des personnages.

e)-Garder l’esprit des personnages en soi et essayer de s’en imprégner.


Églisenyrose

8-LE PAPE BENOÎT XVI NOUS PARLE DES RAPPORTS ENTRE LE ROSAIRE ET L’EUCHARISTIE (13/01/15) Voici ce qu’a dit le Pape Benoît XVI lors de la prière de l’Angélus du 16 octobre 2005, au Vatican :

Le chapelet ne s’oppose pas à la méditation de la Parole de Dieu et à la prière liturgique. Il représente même un complément naturel et idéal à la célébration eucharistique, en particulier comme préparation et comme action de grâce.

Nous contemplons le Christ rencontré dans l’Évangile et dans les Sacrements avec Marie, dans les différents moments de sa vie, grâce aux mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux. (…) Si l’Eucharistie est pour le chrétien le centre de la journée, le chapelet contribue de manière privilégiée à élargir la communion avec le Christ.


Églisenyrose

9-INDULGENCE PLÉNIÈRE (04/01/16)

Lors du direct du 3 janvier 2016, sœur Emmanuel a dit qu’une indulgence plénière était accordée à toute personne qui récitait le Rosaire.

Sur le site « Salve Regina« , on peut trouver un très bon article sur cette question. Il a pour titre: « Petit traité des indulgences« . Il est dit notamment : Une indulgence plénière est accordée au fidèle qui récite pieusement le rosaire dans une église, un oratoire, ou en famille, dans une communauté religieuse, et en général lorsque plusieurs se retrouvent pour une fin honnête (par exemple un rosaire récité à plusieurs en voiture)


Fatimanyrose

10-SOEUR LUCIE DE FATIMA NOUS DIT COMMENT ON PEUT RÉSOUDRE TOUS LES PROBLÈMES (20/05/12) Voici un petit article très intéressant qui est paru sur le site Internet de l’association Étoile Notre Dame :

Le 26 décembre 1957, sœur Lucie de Fatima disait au Père Fuentes: « La Très Sainte Vierge, en ces derniers temps que nous vivons, a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire. De telle façon qu’il n’y a aucun problème si difficile soit-il, temporel ou surtout spirituel, se référant à la vie personnelle de chacun de nous, de nos familles… des communautés religieuses, ou bien à la vie des peuples et des nations, il n’y a aucun problème, dis-je, si difficile soit-il, que nous ne puissions résoudre par la prière du saint Rosaire ».


Histoirenyrose

11-L’HISTOIRE DU ROSAIRE (14/10/05) Voici quelques informations recueillies par votre serviteur…

L’origine de la prière du Rosaire est très ancienne.

On raconte que, dès le Moyen Age, des chrétiens qui ne savaient ni lire ni écrire et qui, de ce fait, ne pouvaient pas chanter les psaumes comme le faisaient les moines, ont eu l’idée de remplacer les 150 psaumes de la Bible par 150 « Je vous salue Marie », créant ainsi une sorte de « psautier marial« .

Cependant, dans la forme et dans la méthode dont on le récite de nos jours, c’est seulement en 1214 que le Rosaire a été inspiré par Marie à Saint Dominique (un grand saint que ceux qui aiment la Sainte Vierge connaissent bien !) pour convertir les hérétiques albigeois et les pécheurs.

Dans un livre intitulé « De dignitate Psalterii« , Alain de la Roche (qui a écrit la vie de Saint Dominique) rapporte ceci :

 Saint Dominique, voyant que les crimes des hommes mettaient obstacle à la conversion des Albigeois, entra dans une forêt proche de Toulouse et y passa trois jours et trois nuits dans une continuelle oraison et pénitence; il ne cessait de gémir, de pleurer et de se macérer le corps à coup de discipline, afin d’apaiser la colère de Dieu, de sorte qu’il tomba à demi-mort.

La Sainte Vierge lui apparut, accompagnée de trois princesses du ciel et lui dit :

-« Sais-tu, mon cher Dominique, de quelle arme la Sainte Trinité s’est servie pour réformer le monde ?

-Ô, madame, répondit-il, vous le savez mieux que moi, car après votre Fils Jésus Christ, vous avez été le principal instrument de notre salut ».

Elle ajouta « sache que la principale pièce de batterie a été le psautier angélique, qui est le fondement du nouveau testament; c’est pourquoi, si tu veux gagner à Dieu ces cœurs endurcis, prêche mon psautier« .

Le saint se leva, tout consolé et, brûlant du zèle du salut de ces peuples, il entra dans l’église cathédrale; incontinent les cloches sonnèrent par l’entremise des anges pour assembler les habitants, et au commencement de la prédication un orage effroyable s’éleva; la terre trembla, le soleil s’obscurcit, les tonnerres et les éclairs redoublés firent pâlir et trembler tous les auditeurs; et leur terreur augmenta quand ils virent une image de la Sainte Vierge, exposée sur un lieu éminent, lever les bras par trois fois vers le ciel pour demander vengeance à Dieu contre eux, s’ils ne se convertissaient et ne recouraient à la protection de la sacrée Mère de Dieu. (…).

L’orage cessa enfin par les prières de Saint Dominique.

 Il poursuivit son discours et expliqua avec tant de ferveur et de force l’excellence du saint Rosaire, que les toulousains l’embrassèrent presque tous et renoncèrent presque tous à leurs erreurs, et l’on vit, en peu de temps, un grand changement de mœurs et de vie dans la ville.

Cet extrait du livre d’Alain de la Roche est repris dans « Le secret du Très Saint Rosaire », de saint Louis Marie Grignion de Montfort.


Medjugorjenyrose

12-LA SAINTE VIERGE SOUHAITE QUE LE ROSAIRE DEVIENNE POUR NOUS UNE OBLIGATION (20/10/12) Voici le message hebdomadaire du 12 juin 1986 :

Chers enfants, aujourd’hui, je vous demande de commencer à prier le Rosaire avec une foi vive. Ainsi, je pourrai vous aider. Vous voulez, chers enfants, obtenir des grâces mais vous ne priez pas. Je ne peux donc pas vous aider, car vous ne vous êtes pas mis en mouvement.

Chers enfants, je vous demande de prier le Rosaire. Qu’il soit pour vous une obligation que vous accomplirez avec joie. Ainsi vous comprendrez pourquoi je suis restée si longtemps avec vous. Merci d’avoir répondu à mon appel.


Medjugorjenyrose

13-LA SAINTE VIERGE NOUS PARLE DES MYSTÈRES GLORIEUX DU ROSAIRE PENDANT LE CARÊME (11/03/15)

Voici une info qui a été transmise par le site italien « Medjugorje tutti i giorni »: Le mardi 10 mars 2015, la voyante Vicka s’est rendue à San Giovanni Rotondo (là où a vécu le Padre Pio). Dans son message, la Sainte Vierge a demandé que l’on prie les Mystères Glorieux du Rosaire à genoux et en famille pendant le Carême.


Medjugorjenyrose

14-MARIJA NOUS DIT CE QUE L’ON DOIT FAIRE DES ENFANTS PENDANT LA RÉCITATION DU ROSAIRE (28/04/12)

Voici ce que la voyante Marija a dit au Père Livio Fanzaga le 25 avril 2012 sur Radio Maria (source : Medjugorje Today / traduit par mes soins à partir de la version anglaise) :

La chose importante est qu’ils soient près de vous (ndlr : il s’agit ici des enfants). En priant, vous leur donnez l’exemple.

Une mère qui a des enfants qui sont encore petits ne peut pas leur demander de prier un Rosaire entier (…).  Quand ils sont petits, vous pouvez avoir à leur dire :

« C’est l’heure de la prière« , et un jouet peut alors être nécessaire pour les garder près de vous.

C’est en tous les cas ce que j’ai fait. Je me souviens d’un ami qui était moine et qui m’avait donné un évangile destiné aux enfants. Tous les quatre (ndlr : Marija parle ici de ses quatre enfants) s’en sont servis avec beaucoup de joie.

Trouver un livre, un Rosaire avec des couleurs ou bien leur raconter des histoires peuvent être des moyens de les attirer. Cela peut être une astuce pour les mères.


Medjugorjenyrose

15-JELENA NOUS DIT QUE TENIR LE CHAPELET, C’EST TENIR LA MAIN DE MARIE (08/04/14)

Voici deux petits extraits de la chronique de Jelena Vasilj Valente qui est parue dans le journal « L’Écho » de mars-avril 2003 (titre originale de la chronique : « Le Rosaire, un chemin de conversion ») :

Premier extrait:

C’est en fait dans ce contact avec un chapelet que beaucoup commencent à « toucher«  l’amour de Marie, un amour qui fait se déclencher ce mystérieux mécanisme qu’on appelle conversion. Ce qui advient est un véritable contact, c’est la manifestation d’une présence que véhicule la prière du Rosaire.

Ainsi, en apprenant à tenir le chapelet, on tient la main de Marie et, ensemble avec Elle, on commence à parcourir un chemin. C’est un chemin de joie, de douleur, de gloire et de lumière, un chemin qui a comme objectif son Fils Jésus.

Notre Mère se fait donc notre compagne sur ce chemin qu’Elle-même a parcouru, et se présente comme une maîtresse qui nous sollicite continuellement et guide nos pas.


Deuxième extrait :

Nous ne contemplons pas le Rosaire seulement avec Elle, mais en Elle. Chaque Ave Maria devient une annonce du mystère qui s’est incarné en la Vierge Sainte, le Mystère de notre salut qu’Elle vit intérieurement, et c’est ainsi que Marie devient « cause de notre joie ».

Cette attitude, apparemment difficile, est fondamentale dans la prière : ressentir que le Mystère vient à moi et me soulève de l’angoisse quotidienne causée par ma petitesse ou celle des autres.

C’est un Mystère, Marie en est témoin, Elle qui, non seulement vient à moi, mais veut être moi. Moi, aussi, comme la Sainte Vierge, je suis invité à être une mère du Mystère qui veut s’incarner à l’intérieur de moi.

Ainsi, par le moyen d’une continuelle contemplation et intériorisation, Marie – comme notre Mère – engendre le verbe de Dieu, Jésus en nous. C’est là que veut parvenir le Rosaire. Dieu désire s’unir à nous.


Réflexionsnyrose

22-LE SECRET DE LA PÊCHE MIRACULEUSE (16/04/13)

Une petite réflexion de votre serviteur…Dans l’Évangile, on peut lire le passage suivant :

Simon-Pierre monta dans la barque et amena jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré (Jean 21, 11). Savez-vous comment il nous est possible – à nous, aujourd’hui -de recevoir des grâces en très grande quantité ?

Oui, savez-vous comment il nous est possible de faire une « pêche miraculeuse » ? C’est très simple. Il nous suffit de réciter chaque jour notre Rosaire complet avec le cœur (mystères joyeux, douloureux et glorieux).

 Cent cinquante-trois, c’est le nombre exact de « Je vous salue Marie » que contient le Rosaire. Vous l’aviez remarqué ?

nyrose

Et comme le disait Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus :

« On obtient de Dieu autant qu’on en espère !

 


http://chere-gospa.eklablog.com/

 

 

PORTER SA CROIX AVEC JÉSUS …*APPRENDRE À SOUFFRIR…*


PORTER SA CROIX AVEC JÉSUS…*

APPRENDRE À SOUFFRIR…*

croix-porter-sa-croix-2

Citations

1-ACCEPTER SA SOUFFRANCE (non daté)

 

1)-Ce n’est pas le fait d’esquiver la souffrance, de fuir devant la douleur, qui guérit l’homme, mais la capacité d’accepter les tribulations et de mûrir par elles, d’y trouver un sens par l’union au Christ, qui a souffert avec un amour infini (Pape Benoît XVI).

2)-L’acceptation de la souffrance est peut-être la plus grande grâce qu’un homme puisse recevoir ici-bas (P. Slavko Barbaric).

3)-C’est l’acceptation qui nous délivre (Ste Élisabeth de la Trinité).

 4)-Dieu ne nous laisse pas libre de souffrir ou de ne pas souffrir; il nous laisse seulement l’ultime liberté d’accepter avec amour ou avec amertume (Jacqueline Montvic).

5)-Si l’on savait quelle récompense attend au ciel la moindre souffrance bien supportée, on demanderait à genoux de souffrir (St frère André).

baredore.jpg


Citations

2-LES BIENFAITS DE LA SOUFFRANCE (non daté)

croix-jesus

1)-La Croix est comme le toucher de l’amour éternel sur les blessures les plus douloureuses de l’existence terrestre de l’homme (St Jean-Paul II).

2)-Nous ne voulons pas admettre que la souffrance est nécessaire à notre âme; que la croix doit être notre pain quotidien. La croix est nécessaire à l’âme comme la nourriture au corps jour après jour; c’est elle qui la purifie et la libère de son attachement aux créatures. Nous avons du mal à comprendre que Dieu ne veut pas, ne peut pas nous sauver sans la croix; et plus il attire une âme à lui, plus il la purifie par la croix (Padre Pio).

3)-Le médecin nous donne le médicament pour guérir notre corps blessé; Jésus nous donne la souffrance qui est le médicament pour guérir et transformer l’âme blessée, pour nous rendre plus patients et plus charitables (Gisela Barreto).

4)-Dieu nous forme par la souffrance à quelque chose qui nous dépasse, c’est quand on ne peut plus rien faire que l’on peut commencer à adorer Dieu (Julien Green).

5)-La souffrance crée en nous des merveilles de cœur qui n’aurait jamais existé sans elle (Léon Bloy).

6)-La Croix peut remplacer tout, et rien ne peut la remplacer (Ste Bernadette Soubirous).

7)-Ceux qui sont guéris vite sont ceux qui n’ont pas la foi, ou qui ont peu de foi, afin qu’ils aient la foi. Ceux qui ont déjà la foi solide ne sont pas guéris vite, parce que le bon Dieu préfère les éprouver, les faire souffrir, pour les sanctifier davantage (St frère André).

8)-Lorsque le Seigneur veut se servir de quelqu’un, il commence souvent par le réduire à zéro (Marthe Robin).

9)-La douleur est une plaie par où l’homme se vide de la terre pour faire entrer en lui le ciel… ou l’enfer (Gustave Thibon)

10)-S’il n’y avait pas la souffrance comme témoin, on ne saurait pas si on aime (André Frossard).

baredore.jpg


Citations

 3-COMMENT PORTER SA CROIX (30/06/13)

 

1)-Comme ceux qui marchent sur une corde tiennent toujours dans leurs mains le bâton de contrepoids pour balancer leur corps également, dans la variété des mouvements qu’ils ont à faire sur un si dangereux plancher, vous devez aussi fermement tenir la sainte croix de Notre Seigneur (St François de Sales).

 

2)-Par le moyen des difficultés, les âmes se fortifient sur le chemin du ciel. Il ne faut pas se laisser couler au fond des difficultés, mais nous appuyer sur elles pour aimer davantage… comme le petit canard s’appuie sur l’eau pour nager (St Jean de la Croix).

 

3)-Je vous dis, en outre, d’aimer votre anéantissement. Cela consiste à rester humbles, sereins, doux, confiants dans les périodes de ténèbres et d’impuissance; cela consiste à ne pas vous inquiéter ni vous angoisser ni même vous troubler, mais à embrasser vos croix et vos ténèbres de bon cœur – je ne dis pas avec allégresse, mais résolument et en montrant de la constance (Padre Pio).

 

4)-Plus nous usons des sacrements de Pénitence et d’Eucharistie, plus le joug du Seigneur est doux et aimable. Purifiée par ces sacrements, notre âme s’élève à Dieu d’elle-même (St curé d’Ars).

 

5)-Les épines suent le baume et la croix transpire la douceur, mais il faut presser les épines dans ses mains et serrer la croix sur son cœur pour qu’elles distillent le suc qu’elles contiennent (St curé d’Ars).

6)-Quand on peut souffrir et aimer, on peut beaucoup, on peut le plus qu’on puisse en ce monde (Bx Charles de Foucauld).

 

7)-Si une seule fois tu étais parfaitement entré dans l’intimité de Jésus, si tu avais savouré un peu seulement de son brûlant amour, alors tu ne tiendrais aucun compte de ce qui est pour toi-même heureux ou malheureux, mais tu te réjouirais bien davantage des humiliations, parce que l’amour de Jésus donne à l’homme la force de se mépriser (Imitation de Jésus Christ).

baredore.jpg


Citations

 4-JÉSUS ET LA CROIX (non daté)

 croix-marie-jesus

1)-Jésus n’est pas venu nous apporter une théorie de la souffrance, mais, la prenant sur Lui, il est venu la remplir de sa présence (Paul Claudel).

2)-La vraie grandeur du christianisme est d’avoir surmonté la souffrance par l’amour, car Jésus a révélé qu’il existe un amour qui peut endurer la souffrance et qui préfère aimer et souffrir que de ne pas souffrir et de ne pas aimer (Louis Evely).

3)-Le christianisme ne donne pas un remède surnaturel à la souffrance, il lui donne un sens surnaturel (Simone Weil).

 

4)-Si le Christ n’avait pas souffert de souffrance humaine, n’était pas mort de mort d’homme, toutes les paroles qui auraient pu venir d’en haut – si divines soient-elles -, toutes les bonnes raisons que Dieu auraient pu donner à l’homme de souffrir sans révolte n’auraient pas été assez puissantes pour que l’homme acceptât de les écouter (Christian Chabnis).

5)-Ne nous créons pas nos souffrances mais quand elles se présentent, comme Jésus, comme Marie, portons-les vaillamment. La souffrance prend la valeur que lui donne celui qui la porte. De grâce ne souffrons pas pour rien, c’est trop triste… Je connais maintenant la Joie la plus pure, la plus douce qu’on puisse connaître : celle de vivre pour les autres et pour leur bonheur. C’est en pensant aux souffrances de Jésus-Christ, à son amour rayonnant sur la croix, que je suis parvenue à m’unir à Lui dans une communion intime et constante (Marthe Robin).

 

6)-S’Il nous éprouve en se cachant ainsi à notre âme, c’est parce qu’Il sait que maintenant nous l’aimons trop pour le laisser (Ste Élisabeth de la Trinité).

baredore.jpg


Citations

 5-L’ESPÉRANCE AU COEUR DE LA SOUFFRANCE (non daté)

malheur

1)-Vous tous qui ressentez plus lourdement le poids de la croix

2), vous qui pleurez

3), vous les inconnus de la douleur, reprenez courage : vous êtes les préférés du royaume de Dieu, le royaume de l’espérance, du bonheur, et de la vie; vous êtes les frères du Christ souffrant, et avec lui, si vous le voulez, vous sauvez le monde (Pape Benoît XVI).

 

4)Fais confiance au Seigneur et persévère dans ta besogne, car il est facile aux yeux du Seigneur d’enrichir soudain le pauvre d’un seul coup (Ben Sirac, 11, 12-28).

5)-Ne dis pas à Dieu : « J’ai de grands problèmes ! » Dis à tes problèmes : « J’ai un grand Dieu ! » (Auteur inconnu).

 6)-Quand on gagne, on perd souvent en humilité. Quand on perd, on gagne toujours en maturité (auteur inconnu).

baredore.jpg


Citations

6-LA JOIE AU COEUR DE LA SOUFFRANCE (non daté)

souffrance

1)-La joie vient de la découverte du sens de la souffrance (St Jean-Paul II).

 2)-Le ver de la souffrance doit se métamorphoser en papillon de joie (Cardinal Daneels).

3)-Il y a deux manières de souffrir : souffrir en aimant et souffrir sans aimer. Les saints souffraient tout en patience, joie et persévérance, parce qu’ils aimaient. Nous souffrons, nous, avec colère, dépit et lassitude, parce que nous n’aimons pas (St curé d’Ars).

 

4)- Celui qui souffre avec impatience perd le ciel, celui qui souffre avec patience gagne le ciel, mais celui qui souffre avec joie est assuré du ciel (St curé d’Ars).

5)-Ta misère, elle regarde le Seigneur. Les autres, ils attendent ta joie (St François d’Assise).

6)-Si nous étions capables de souffrir, nous serions encore plus capables d’être heureux (Janine Carette).

7)-Souffrir, c’est se taire (Vicka, de Medjugorje).

baredore.jpg


Bible

7-LE THABOR ET LE CALVAIRE (06/08/09)

jesus-marie

Récemment, au monastère des Clarisses, un prêtre a dit ceci dans une homélie : Sur le Thabor, Jésus a été transfiguré. Puis, au Calvaire, il a été défiguré. Quand nous traversons des moments difficiles, nous devons nous rappeler les moments heureux que Dieu nous ait donnés de vivre (un peu comme les apôtres qui ont dû repenser à la Transfiguration pour supporter la Crucifixion). En effet, ces moments nous rappellent que Dieu nous aime, qu’il est présent dans notre vie, et qu’un jour nous serons heureux pour l’éternité.

baredore.jpg


Bible

 

8-LE DERNIER CRI DE JÉSUS SUR LA CROIX ÉTAIT POUR SA MÈRE (25/05/09)

marie-jesus

Dans « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé » (tome 9, chapitre 29), Maria Valtorta nous dit ceci au sujet du grand cri que Jésus a poussé sur la Croix juste avant de mourir : Et puis un cri puissant, impensable en ce corps épuisé, se dégage, déchire l’air, le  « grand cri » dont parlent les Évangiles et qui est la première partie du mot « Maman »…

Et plus rien…

baredore.jpg


 

Kibeho 9-LA SAINTE VIERGE DE KIBEHO:

PERSONNE N’ARRIVE AU CIEL SANS SOUFFRIR (02/03/10) marie-kibeho

Les apparitions de Kibeho (au Rwanda, en Afrique) ont été officiellement reconnues par l’Église le 29 juin 2001. Voici deux messages que la Mère de Dieu a laissés à Kibeho pour nous aider à accepter la souffrance avec foi et avec joie (source : « Il est vivant » n°251) :

1-« Personne n’arrive au ciel sans souffrir ».

2-« L’enfant de Marie ne se sépare pas de la souffrance »


 Medjugorje

 10-LA SAINTE VIERGE NOUS DIT QUE LA SOUFFRANCE PEUT DEVENIR LA JOIE

ET LA CROIX LE CHEMIN DE LA JOIE (18/05/09)

marie-medj

Voici le message mensuel du 25 septembre 1996 :

Chers enfants, aujourd’hui je vous invite à offrir vos croix et vos souffrances à mes intentions. Petits enfants, je suis votre Mère et je désire vous aider en recherchant la grâce auprès de Dieu pour vous. Petits enfants, offrez vos souffrances comme un cadeau à Dieu afin qu’elles deviennent une très belle fleur de joie. C’est pourquoi, petits-enfants, priez pour comprendre que la souffrance peut devenir la joie et la croix le chemin de la joie. Merci d’avoir répondu à mon appel.

baredore.jpg


Medjugorje

 

11-LA SAINTE VIERGE NOUS DIT QUE NOUS DEVONS ACCEPTER NOS CROIX

COMME ÉTANT LA VOLONTÉ DE DIEU (25/09/06)

croix bleue notre dame de la paix

Voici un message très éclairant donné par la Vierge de Medjugorje le 29 mars 1991 (jour du Vendredi Saint), sur le Mont Krizevac :

 Chers enfants, je voudrais vous inviter, sous cette Croix, à accepter vos Croix comme étant la volonté de Dieu. De même que mon Fils a accepté sa Croix, vous de même chargez-vous de toutes vos Croix. Ainsi mon Fils sera glorifié à travers toutes vos Croix. Merci, chers enfants, pour avoir répondu à mon invitation et pour avoir accepté de porter vos Croix.

baredore.jpg


Medjugorje

12-LA SAINTE VIERGE NOUS PARLE DES PLUS GRANDES TÉNÈBRES. (20/10/11)

flagellation_gibson_2

1)-Message donné à Mirjana le 2 janvier 2009 :

 Avec mon Fils, votre âme sera conduite vers de nobles buts et vous ne vous Ne perdrez jamais. Et même dans les plus grandes ténèbres, vous trouverez le chemin.

 

2)-Message donné à Mirjana le 2 mai 2009 : Mes pauvres enfants, regardez autour de vous et voyez les signes du temps. Pensez-vous pouvoir vous passer de la bénédiction de Dieu ? Ne permettez pas aux ténèbres de vous envelopper. Des profondeurs de votre cœur, criez vers mon Fils.

Son nom disperse même les plus grandes ténèbres. Je serai avec vous, appelez-moi seulement : « Nous voici, ô Mère, guide- nous !

baredore.jpg


Medjugorje

 13-LA SAINTE VIERGE NOUS DIT COMMENT OBTENIR PLUS DE GUÉRISONS

DE PERSONNES MALADES (09/03/10).

mendiantmalade

Voici un message de la Vierge de Medjugorje qui a été donné le 25 juillet 1982 :

 

Pour les guérisons des malades, il est très important de faire les prières suivantes : le « Credo« , sept « Pater« , « Ave » et « Gloire au Père« , et jeûner au pain et à l’eau. Il est bon d’imposer les mains sur les malades et de prier.

Il est bon d’oindre les malades avec de l’huile bénite. Tous les prêtres n’ont pas le don de guérir. Afin de réveiller ce don-là, le prêtre doit prier avec persévérance et croire fermement.

baredore.jpg


Medjugorje

14-LA SAINTE VIERGE NOUS DIT QU’IL NE PEUT PAS Y AVOIR

DE GUÉRISON PHYSIQUE SANS GUÉRISON SPIRITUELLE

guerison

(28/04/10) Voici un extrait de la conférence du voyant Ivan Dragicevic au Massachusetts Institute of Technology (USA) le 11 février 2010.

 

Dans l’un de ses messages, elle dit : « Chers enfants, s’il n’y a pas de paix dans le cœur de l’homme, si l’homme n’a pas de paix en lui, s’il n’y a pas de paix dans les familles, il ne peut pas y avoir de paix dans le monde. C’est pourquoi je vous demande non pas de parler de la paix mais de commencer à vivre la paix, non pas de parler de la prière mais de commencer à vivre la prière. Chers enfants, il y a beaucoup trop de paroles dans ce monde. Je vous demande de parler moins et d’agir plus.

Chers enfants, si vous ramenez la paix, si vous remettez la prière dans vos familles, alors seulement ainsi votre famille pourra-t-elle être guérie spirituellement ». Et elle a dit une fois également : « Mes chers enfants, le monde et l’humanité d’aujourd’hui sont spirituellement malades. Il ne peut pas y avoir de guérison physique sans guérison spirituelle ».

Nous devons d’abord être guéris spirituellement.

Comme je l’ai dit, notre Mère vient à nous pour nous apporter le remède, le divin remède, pour guérir nos maux, pour panser nos blessures avec tellement d’amour et de tendresse maternelle.

Elle veut relever l’humanité pécheresse. Elle est notre Mère qui s’inquiète tant pour notre salut.

baredore.jpg


Medjugorje

15-VICKA PARLE DE LA SOUFFRANCE (08/12/11)

vicka-ivankovic-mijatovic-medjugorje-visionary-e1325439410564-277x300

Voici une phrase que la voyante Vicka a dite au Père René Laurentin le 7 octobre 1984 (citée par le Père Laurentin dans la préface du livre « Je vois la Vierge »).

 

 Souffrir, c’est se taire.

baredore.jpg


Révélations

 

16-VÉNÉRABLE MARTHE ROBIN: LA PERSONNE QUI A VÉCU LA PASSION LE PLUS PLEINEMENT APRÈS JÉSUS ET SA MÈRE (07/04/11) Voici une info qui a été publiée sur le site Mariedenazareth.com :

martherobin

« C’est toi que j’ai choisi pour vivre ma Passion le plus pleinement après ma Mère. En outre, personne après toi ne la vivra aussi totalement et pour que tu souffres jour et nuit tu ne dormiras pas, jamais plus », a déclaré le Christ à Marthe Robin, la célèbre mystique de Chateauneuf de Galaure, qui est restée 50 ans sans boire ni manger autre chose que l’Eucharistie hebdomadaire.

Peu avant son entrée dans la Vie, le 6 février 1981, Marthe, totalement donnée à la Mère de Dieu, affirmait sa grande espérance : « Jean Paul II est le Pape de Marie; c’est elle qui l’a spécialement choisi. Nous sommes dans le temps de Marie »

baredore.jpg


Révélations

 

17-MARIA VALTORTA : POURQUOI DIEU PERMET-IL QUE

LES HOMMES TRAVERSENT DES NUITS MYSTIQUES ?

Maria_Valtorta1p

(15/09/05) Voici des paroles de Jésus citées par Maria Valtorta dans « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé » (Tome 3, chapitre 86).

Dieu leur accorde des instants de nuit parce qu’Il sait que l’ardeur tue les âmes-fleurs si elles sont continuellement exposées au soleil. Dieu accorde du silence et des rosées mystiques à ces âmes-fleurs, comme aux fleurs des champs.

baredore.jpg


Révélations

18MARIA VALTORTA : CE QU’IL FAUT FAIRE QUAND NOUS PASSONS

PAR DES PÉRIODES DE « MARTYRE MORAL » (09/05/06)

maria-valtorta

Voici des paroles de la Sainte Vierge citées par Maria Valtorta dans « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé » (Tome 1, chapitre 72).

Je le sais, le cœur se brise. Je le sais, l’esprit s’enténèbre. Je le sais, la vie se consume. Mais Maria ! Appartiens-tu à Jésus ? Veux-tu être à Lui ? Au point de mourir comme Jésus est mort ? Ma petite, qui m’est si chère, pleure, mais reste courageuse et persévère. Le martyre ne réside pas dans la forme du tourment, mais dans la constance avec laquelle le martyr le supporte. Le martyre peut venir par une arme, mais aussi bien par une souffrance morale, si le but auquel on vise est le même.

Tu supportes par l’amour de mon Fils qui te donne l’endurance. Ce que tu fais pour tes frères, tu le fais pour l’amour du Christ, qui veut leur salut. C’est là ton martyre. Restes-y fidèle. Consens à ne pas vouloir faire tout de toi-même.

Il suffit – car l’étreinte est trop forte pour que tu puisses encore trouver la force de te conduire et de dominer ta nature en arrêtant les larmes – il suffit que tu laisses la souffrance te torturer sans te révolter. Il suffit que tu dises à Jésus : « Aide-moi » Ce que tu ne peux faire, Lui, le fera en toi. Reste en Lui. Toujours en Lui.

Ne cherche pas à en sortir et si même la souffrance, tant elle est grande, t’empêche de voir où tu es, tu seras toujours en Jésus. Je te bénis. Dis avec moi : « Gloire au Père et au Fils et à l’Esprit

Saint ». Que ce soit toujours ton cri, jusqu’au moment où tu le diras dans le Ciel. Que la grâce du Seigneur soit toujours avec toi ».

baredore.jpg


Saints

19-SAINT JEAN CHRYSOSTOME: CE QUE SIGNIFIENT L’EAU ET LE SANG QUI ONT JAILLI DU COTE TRANSPERCE DE JÉSUS SUR LA CROIX (04/05/06)

cote-de-jesus

Voici un extrait d’une catéchèse baptismale de saint Jean Chrysostome (source: le « Livre des jours »).

Comme Jésus déjà mort, dit l’évangile, était encore sur la croix, le soldat s’approcha, lui ouvrit le côté d’un coup de sa lance et il en jaillit de l’eau et du sang. Cette eau était le symbole du baptême, et le sang, celui des mystères. C’est donc le soldat qui lui ouvrit le côté; il a percé la muraille du temple saint; et moi, j’ai trouvé ce trésor et j’en ai fait ma richesse.

Ainsi en a-t-il été de l’Agneau; les Juifs égorgeaient la victime, et moi j’ai recueilli le salut, fruit de ce sacrifice.

Et il jaillit de son côté de l’eau et du sang.

Ne passe pas avec indifférence, mon bien-aimé, auprès du mystère. Car j’ai encore une autre interprétation mystique à te donner. J’ai dit que cette eau et ce sang étaient le symbole du baptême et des mystères.

Or, l’Église est née de ces deux sacrements : par ce bain de la renaissance et de la rénovation dans l’Esprit, par le baptême donc, et par les mystères. Or, les signes du baptême et des mystères sont issus du côté.

Par conséquent le Christ a formé l’Église à partir de son côté, comme il a formé Ève à partir du côté d’Adam. Aussi saint Paul dit-il : Nous sommes de sa chair et de ses os, désignant par là le côté du Seigneur. De même en effet que le Seigneur a pris de la chair dans le côté d’Adam pour former la femme, ainsi le Christ nous a donné le sang et l’eau de son côté pour former l’Église.

Et de même qu’alors il a pris de la chair du côté d’Adam, pendant l’extase de son sommeil, ainsi maintenant nous a-t-il donné le sang et l’eau après sa mort Vous avez vu comment le Christ s’est uni à son épouse ? Vous avez vu quel aliment il nous donne à tous ?

C’est de ce même aliment que nous sommes nés et que nous sommes nourris. Ainsi que la femme nourrit de son propre sang et de son lait celui qu’elle a enfanté, de même le Christ nourrit constamment de son sang ceux qu’il a engendrés.

baredore.jpg


Saints

 

20SAINT PAUL DE LA CROIX : L’IMITATION DU DOUX JÉSUS DANS SA PASSION, C’EST LA LE SOMMET DU PUR AMOUR (21/10/15)

st-paul-de-la-croix

Saint Paul de la Croix (1694-1775) est le fondateur de la Congrégation de la Passion de Jésus-Christ, à laquelle appartient le Père Gianni Sgreva, qui est lui-même le fondateur de la communauté « Oasis de la Paix » (à Medjugorje). Voici une très belle lettre de Saint Paul de la Croix dans laquelle il est question de la souffrance et de la patience (source : le « Livre des jours »).

 

Il est excellent et très saint d’avoir la passion du Seigneur présente à l’esprit et de la méditer, car c’est par là que l’on parvient à l’union à Dieu.

C’est dans cette école sainte qu’on apprend la vraie sagesse; c’est là en effet que tous les saints l’ont apprise.

Lorsque la croix de notre doux Jésus aura enfoncé plus profondément ses racines dans votre cœur, vous chanterez : « Souffrir et ne pas mourir », ou bien : « Ou souffrir ou mourir« , ou mieux : « Ni souffrir ni mourir, mais seulement se convertir parfaitement à la volonté de Dieu ».

Car l’amour est une forme d’union, et il s’approprie les tourments du Bien-Aimé. Ce feu pénètre jusqu’aux moelles, il transforme l’amant en aimé; l’amour se mêlant plus profondément à la douleur, et la douleur à l’amour, il se fait un mélange des deux tellement intime qu’on ne peut plus distinguer l’amour de la douleur, ni la douleur de l’amour. C’est pourquoi l’âme qui aime se réjouit dans sa douleur et exulte dans son amour douloureux.

Soyez donc fermes pour vous exercer à toutes les vertus, surtout à l’imitation du doux Jésus dans sa passion, car c’est là le sommet du pur amour. Faites en sorte d’être connus de tous comme portant non seulement intérieurement mais aussi extérieurement l’image du Christ crucifié, modèle de toute douceur et indulgence.

Car celui qui est uni intérieurement au Fils du Dieu vivant porte aussi extérieurement son image par l’exercice continuel d’une vertu héroïque, principalement par une patience assez forte pour ne jamais se plaindre, ni en secret, ni en public. cachez-vous donc dans le Christ crucifié, ne souhaitant rien d’autre que d’amener tous les hommes à faire sa volonté.

Devenus de vrais amants du crucifié, vous célébrerez sans cesse, dans le temple intérieur, la fête de la croix, en gardant silencieusement la patience, en ne vous confiant à aucune créature; et puisque les fêtes doivent se célébrer dans la joie, ceux qui aiment le crucifié célébreront la fête de la croix en gardant silencieusement la patience, avec un visage souriant et paisible, si bien que cela reste caché aux hommes et connu seulement du Souverain Bien. Puisque toute fête comporte toujours un banquet solennel, ayez pour nourriture la volonté divine, selon l’exemple de notre amour crucifié.

baredore.jpg


Saints

21-SAINTE ROSE DE LIMA : LA MESURE DES CHARISMES AUGMENTE AVEC L’ACCROISSEMENT DES PEINES (23/08/12)

st-rose-of-lima

Voici un petit extrait d’une lettre que Sainte Rose de Lima (1586-1617) a écrite au médecin Castillo (source : le « Livre des Jours ») :

 

Le Seigneur notre Sauveur éleva la voix et dit, avec une incomparable majesté : «Tous doivent savoir qu’après l’épreuve vient la grâce; tous doivent connaître que, sans le poids des afflictions, on ne peut parvenir au sommet de la grâce; tous doivent comprendre que la mesure des charismes augmente avec l’accroissement des  peines. Les hommes doivent se garder d’errer ou de se tromper. C’est la seule véritable échelle du Paradis, et hors de la croix on ne trouve pas de chemin pour monter au ciel ».

Lorsque j’entendis ces paroles, un élan très fort m’emporta, comme pour me faire venir au milieu de la rue, afin que je dise, avec de grands cris, à tous les gens de tout âge, sexe et condition : « Écoutez, peuples; écoutez, tout le monde.

Sur l’ordre du Christ, en employant les paroles sorties de sa bouche, je vous en avertis : nous ne pouvons acquérir la grâce si nous ne souffrons pas d’afflictions; il faut que les peines s’accumulent les unes sur les autres pour obtenir de participer intimement à la nature divine, à la gloire des fils de Dieu, à la parfaite félicité de l’âme »

baredore.jpg


Saints

22-SAINTE JEANNE-FRANCOISE DE CHANTAL :

IL EXISTE UN MARTYRE D’AMOUR (12/12/13)

ste-jeanne-francoise-de-chantal

Voici quelques paroles de Sainte Jeanne-Françoise de Chantal (1572-1641), la fondatrice de l’ordre de la Visitation, concernant le martyre d’amour (source : le « Livre des Jours »).

 

Il y a un martyre qui s’appelle le martyre d’amour (…). Je sais que c’est le martyre auquel les Filles de la Visitation sont destinées et que Dieu le fera souffrir à celles qui seront si heureuses que de le vouloir (…). Donnez votre consentement absolu à Dieu, et vous le sentirez. C’est que le divin amour fait passer son glaive dans les plus secrètes et intimes parties de nos âmes et nous sépare nous-mêmes de nous-mêmes.

Je sais une âme laquelle l’amour a séparée des choses qui lui ont été plus sensibles que si les tyrans eussent séparé son corps de son âme par le tranchant de leurs épées (…). Mais cela s’entend pour les cœurs généreux, et qui, sans se reprendre, sont fidèles à l’amour; car, les cœurs faibles et de peu d’amour et de constance, Notre Seigneur ne s’applique pas à les martyriser; il se contente de les laisser rouler leur petit train, de crainte qu’il ne lui échappe, parce qu’il ne violente jamais le libre arbitre.

baredore.jpg


Saints

23-SAINTE THÉRÈSE DE L’ENFANT JÉSUS :

REGARDER LA CROIX COMME UN TRÉSOR (09/07/09)

ste thérese

Voici quelques vers de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus :

Vivre d’amour, ce n’est pas sur la terre.

Fixer sa tente au sommet du Thabor.

Avec Jésus, c’est gravir le calvaire,

C’est regarder la croix comme un trésor !

baredore.jpg


Saints

24-SAINTE THÉRÈSE DE L’ENFANT JÉSUS : POURQUOI DIEU

PERMET CERTAINES DÉSILLUSIONS (24/03/11)

Voici un extrait du livre d’Agnès Richomme : « Thérèse de l’Enfant-Jésus ».

Ste Thérèse de l'Enfant Jésus

Au pensionnat tenu par les bénédictines où elle entre à l’âge de 8 ans, Thérèse souffre beaucoup des petites méchancetés et des jalousies. Mais elle comprend bien pourquoi Dieu a permis ces désillusions.

En effet, elle dira un jour : « Combien je remercie le Seigneur de ne m’avoir fait trouver qu’amertume dans les amitiés de la terre ! Avec un cœur comme le mien, je me serais laissé prendre et couper les ailes; alors, comment aurais-je pu voler ?… » Pour atteindre la sainteté, il faut en effet s’élever fort au-dessus des affections terrestres, non pas nécessairement pour y renoncer, mais au moins pour les établir solidement en Dieu, et Le mettre, Lui, plus haut que tout.

baredore.jpg


Saints

26-SAINT FRANCOIS DE SALES : SOUPIRER EN DIEU PLUTÔT QUE DE SOUPIRER

POUR FAIRE DES PLAINTES INUTILES (10/12/12)

saint_francois_de_sales

Voici un extrait d’une lettre que Saint François de Sales (1567-1622) a envoyée à Madame de Tavernay le 21 juillet 1610 :

Tandis que nos corps sont en douleur, il est malaisé d’élever nos cœurs à la considération parfaite de la bonté de Notre Seigneur; cela n’appartient qu’à ceux qui, par des longues habitudes, ont leur esprit entièrement tourné du côté du ciel. Mais nous qui sommes encore tout tendres, nous avons des âmes qui se dispersent aisément en ressentant les travaux et douleurs du corps : c’est pourquoi ce n’est pas merveille si durant vos maladies, vous avez interrompu l’usage de l’oraison intérieure.

Aussi suffit-il en ce temps-là d’employer les prières jaculatoires et les sacrées aspirations (note de l’éditeur : c’est à dire des prières brèves, comme des flèches « jacula » en latin -, et des soupirs lancés vers le ciel) ; car puisque le mal nous fait souvent soupirer, il ne coûte rien de plus de soupirer en Dieu, à Dieu et pour Dieu, que de soupirer pour faire des plaintes inutiles.

baredore.jpg


Saints

 27-SAINTE BERNADETTE SOUBIROUS : EXTRAIT DU TESTAMENT

DE SAINTE BERNADETTE (31/07/15)

sainte-bernadette-soubirous

Une sœur Clarisse m’a transmis cet extrait du testament de sainte Bernadette de Lourdes.

 

Pour la misère de père et mère, la ruine du moulin, le madrier de malheur, le vin de lassitude, les brebis galeuses, merci mon Dieu ! Pour la gifle de Mlle Pailhasson, les railleries, les outrages, pour ceux qui m’ont crue folle, menteuse, avide, merci Dame Marie ! (…)

Pour ma mère morte au loin, pour la peine que j’ai eue quand mon père au lieu de tendre les bras à sa petite Bernadette m’appela « Sœur Marie-Bernard », merci Jésus ! Merci d’avoir été privilégiée des semonces dont mes sœurs disaient : « Quelle chance de n’être pas Bernadette ! »

Merci pourtant d’avoir été Bernadette, menacée de prison (…), regardée par les foules comme une bête curieuse, cette Bernadette, si ordinaire, qu’en la voyant on disait : « C’est ça ! »

Pour ce corps piteux que Vous m’avez donné, cette maladie de feu et de fumée, ma chair pourrie, mes os cariés (…), mes douleurs sourdes ou aiguës, merci mon Dieu ! Et pour cette âme que vous m’avez donnée, pour le désert des sécheresses intérieures, pour votre nuit et vos éclairs, vos silences et vos foudres, pour tout, pour Vous absent ou présent, merci Jésus !

baredore.jpg


Saints

29-SAINT FRANCOIS D’ASSISE : JÉSUS DIT A SAINT FRANCOIS CE QU’IL FAUT FAIRE AU MILIEU DES INFIRMITES ET DES TRIBULATIONS (31/03/14)

Voici un extrait d’un article sur saint François d’Assise qui est paru dans la revue

« Famille Chrétienne » en octobre 2013 :

saint francois Bartolomé_Esteban_Perez_Murillo_-_St_Francis_of_Assisi_at_Prayer

Nous sommes au début de 1225 et François est très affaibli. Il porte les stigmates de la Passion, il souffre en permanence, marche avec peine, est constamment fiévreux. Des maux d’yeux le rendent presque aveugle. Il va chercher un peu de repos chez les clarisses de Saint-Damien. Sainte Claire lui aménage une cellule protégée de la lumière, mais les mulots et les souris l’empêchent de dormir.

Dans sa prière, François implore le Seigneur de lui donner la patience et la paix. Alors qu’il est dans la nuit des sens et de la foi, il entend le Seigneur lui dire : « Réjouis-toi et sois dans l’allégresse au milieu de tes infirmités et tribulations : dès maintenant vis en paix comme si tu partageais mon Royaume ».

Dans cette déréliction, saint François se ressaisit et devient allègre. Il dicte alors à un Frère les paroles de ce poème merveilleux, cette « Laude du Seigneur » (ndlr : il s’agit  ici du célèbre « Cantique des créatures » ou « Cantique du soleil »)

baredore.jpg


Saints

 30-SAINT IGNACE D’ANTIOCHE: UN MAGNIFIQUE

EXEMPLE DE COURAGE DEVANT LA MORT (14/06/12)

Voici un extrait tout à fait époustouflant d’une lettre de saint Ignace d’Antioche

aux romains (source : le « Livre des Jours »).

st-ignace-antioche_02

Je voudrais profiter des bêtes qui sont préparées pour moi et je souhaite qu’elles m’expédient rapidement. Et je les flatterai pour qu’elles me dévorent sans tarder, contrairement à certains qu’elles n’ont pas osé toucher. Et si elles montrent de la mauvaise volonté, moi je les forcerai. Pardonnez-moi : je sais ce qu’il me faut. C’est maintenant que je commence à être un disciple.

Que rien, parmi les êtres visibles ou invisibles, ne m’empêche par jalousie de rejoindre le Christ. Supplice du feu, croix, combats de bêtes, lacérations, écartèlement, dislocation des os,mutilation des membres, broiement de tout le corps, que tous les supplices du diable viennent sur moi, pourvu seulement que j’atteigne Jésus Christ.

baredore.jpg


Saints

31-SAINTE MÈRE TÉRÈSA : A L’ÉPREUVE DU DOUTE PENDANT 50 ANS (13/07/10) Voici quelques extraits de lettres écrites par Mère Teresa (source : le magazine « Panorama » en novembre 2007).

Mere Teresa

Extrait 1 : (peu après la fondation de son œuvre, sa prière devient sèche et aride / 1947)

Où est ma foi, tout au fond de moi, où il n’y a rien d’autre que le vide et l’obscurité, mon Dieu, que cette souffrance inconnue est douloureuse, je n’ai pas la foi.

baredore.jpg

Extrait 2 : (aux sœurs qui la rejoignent / 1950)

Maintenant que vous avez appris combien Dieu vous aime d’amour, quoi de plus naturel pour vous que de passer le reste de votre vie à rayonner de cet amour ? Mon sourire est un grand manteau qui couvre une multitude de douleurs.

 

Extrait 3 : (à Mgr Perrier, son confident / 1957)

Il y a tant de contradictions dans mon âme… Un tel désir de Dieu, si profond que c’est une peine, une continuelle souffrance. Le paradis ne signifie rien : pour moi, il est comme un lieu vide. Et maintenant, quelle torture de se languir de Dieu. Priez pour moi, s’il vous plaît, pour que je continue à lui sourire en dépit de tout, pour qu’il ait tous les droits sur moi.

 

Extrait 4 : (à un ami pasteur / 1979)

 Jésus a un amour tout particulier pour vous. Pour moi, le silence et le vide sont si importants que je regarde et ne vois pas, que j’écoute et n’entends pas.

 

Extrait 5 : (lettre écrite en 1959)

Pourquoi je fais tout cela ? J’appelle, je m’agrippe et il n’y a personne pour répondre. Personne à qui m’accrocher, non, personne. Seule, j’éprouve que Dieu n’est pas Dieu, qu’il n’existe pas vraiment. C’est en moi de terribles ténèbres. Comme si tout était mort, en moi, car tout est glacial. Si un jour je deviens une sainte, je serai sûrement celle des ténèbres.

baredore.jpg


Saints

 

32-SAINT LOUIS MARTIN : LES PERSONNES QUI SOUFFRENT

DE TROUBLES PSYCHIQUES (27/07/09)

Voici un témoignage qui a été envoyé par un lecteur de « Chère Gospa » en juillet 2009 :

 st-louis_martin_c_carmel_de_lisieux

Je suis touché par une forme « light » de maladie mentale et de ce fait extrêmement sensible à la foi profonde de cet homme (Louis Martin) qui en s’abandonnant à la volonté de Dieu a pu accepter la souffrance morale énorme qu’induit ce type d’affliction, car la folie c’est avant tout des tortures inimaginables de l’esprit et même du corps. Ceci dit, et c’est important de le préciser, le fou c’est avant tout une personne avant d’être un malade et de ce fait ayant la même dignité fondamentale dont dispose chaque être humain.

Quoi qu’il en soit ce bel exemple me conforte dans ma démarche personnelle d’accepter mes difficultés avec foi, amour et espérance, et non pas en me révoltant vainement contre la souffrance.

baredore.jpg


Saints

 34SAINT PADRE PIO : TROUVER DANS LES SAINTS LA FORCE DE CONTINUER (10/04/10)

Une amie m’a raconté l’histoire suivante :

PADRE PIO

Quand nous nous sommes mariés, mon mari et moi, nous avions 20 ans. A 22 ans, il a dû être amputé d’une jambe, puis, 6 mois plus tard, de l’autre jambe. Elles étaient complètement gangrenées. Chrétiens pratiquants, nous avions l’habitude de rire de nos malheurs. Il était très intellectuel, contrairement à moi. Aussi lui disais-je souvent : « Tu es la tête et moi les jambes ! » Quelques années plus tard, j’ai eu un terrible accident de voiture.

Cet accident a profondément altéré ma santé mentale : perte de la mémoire, difficultés à comprendre ce que l’on me disait… Les gens se moquaient souvent de moi. Malgré mon handicap et contre l’avis des médecins, j’ai décidé de garder mon mari avec moi pour m’occuper de lui, plutôt que de l’envoyer dans une maison spécialisée.

Je l’ai soigné ainsi pendant 25 ans et, durant tout ce temps, je n’ai pas eu une seule journée de repos. La situation a été extrêmement dure. Il a fait également de multiples attaques cardiaques ainsi que des comas, et il a dû être opéré de très

Nombreuses fois…Souvent, en le soignant, je regardais une image du Padre Pio qui était affichée chez  nous et je sentais que le saint prêtre me donnait la force de continuer. C’était comme s’il me disait : « C’est Jésus que tu soignes. Sois forte ! » C’est comme cela que j’ai pu y arriver.

baredore.jpg


Saints

 

35-SAINT PADRE PIO ET SAINT LOUIS MARTIN : LA GUÉRISON (16/05/09)

padre-pio

Voici deux phrases qui nous font comprendre que s’il est important de demander la guérison, il est tout aussi important d’accepter la Croix avec patience, courage et responsabilité.

Saint Padre Pio : « Ne te donne pas trop de peine pour guérir ton cœur, car cela empirerait ta situation. De même, lutte contre la tentation, mais sans tomber dans l’agitation. Évite de fixer ton attention sur les suggestions du Malin. Il suffit de les mépriser » (Ep 3, 503).

baredore.jpg


 Saint

Louis Martin (le papa de Ste Thérèse de l’EJ) : alors que ses filles – qui sont au Carmel – lui proposent de s’associer à une neuvaine pour sa guérison (il est en hôpital psychiatrique), il répond : « Non, il ne faut pas demander cela, mais seulement la volonté du bon Dieu » (cité par Hélène Mongin dans « Louis et Zélie Martin, les saints de l’ordinaire »).

baredore.jpg


Témoignages

40-COMMENT ACCEPTER SON CORPS QUAND ON EST PARALYSE ? (28/11/11)

paralysie_visuel

Il y a quelques jours, sur une radio chrétienne, j’ai écouté le témoignage tout à fait bouleversant d’un père de famille qui est devenu handicapé suite à une mauvaise chute. Après des années de dépression, la foi en Dieu lui a finalement permis de retrouver la joie et l’espérance et d’accepter de devoir vivre dans un fauteuil roulant.

Il a notamment dit ceci : Avant mon accident, je croyais que la liberté c’était de pouvoir faire ce que l’on voulait et quand on le voulait. Le fait de me retrouver en fauteuil roulant a donc été extrêmement difficile pour moi. J’ai failli mourir de désespoir.

Puis, avec le temps, la foi m’a aidé. Je me suis notamment souvenu que les personnes les plus heureuses que j’avais vues, au cours de ma vie, étaient des personnes qui vivaient cloîtrées : des religieuses, des religieux… En effet, il y avait dans le regard de ces personnes-là quelque chose d’extraordinaire que je n’avais jamais vu ailleurs. Et pourtant, vivant cloîtrées, elles ne faisaient pas ce qu’elles voulaient et quand elles le voulaient.

Je me suis donc dit qu’il fallait que j’essaie de faire de mon corps un « cloître« , c’est-à-dire : un lieu où Dieu habite. Et c’est ainsi que je suis parvenu à dépasser mon handicap.

baredore.jpg


Réflexions

 

53-POURQUOI IL EST IMPORTANT DE PRENDRE LA CROIX DANS SES MAINS (09/04/15) Une petite réflexion de votre serviteur…

Luisa_Piccarreta

A Medjugorje, la Sainte Vierge nous demande assez régulièrement de prendre la croix dans nos mains. Dans son message mensuel du 25 mars 2015, par exemple, elle nous dit :

« Soyez forts dans la prière et, la croix en mains, priez pour que le mal ne vous utilise pas et qu’il ne soit pas victorieux en vous ».

Cette recommandation de Marie me fait penser à ces paroles de Jésus : « De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s’il ne demeure sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments » (Jean 15, 1-8).

En nous disant ces mots, Jésus veut nous faire comprendre que nous devons être greffés sur lui, et ce afin de devenir « un » avec lui. Or, comment faut-il s’y prendre pour être greffé sur Jésus ? L’église nous offre beaucoup de moyens pour cela : la Messe, la Confession, le Rosaire, le jeûne alimentaire, la Bible…

Mais il existe un moyen particulier qui permet à l’adjectif « greffé » de prendre tout son sens. Ce moyen, c’est de tenir la croix dans nos mains. En effet, quand nous faisons cela, nous sommes alors greffés au bois de la croix comme le sarment est accroché à la vigne. Nous devenons en quelque sorte une « branche » de cet « arbre » qu’est la croix. Et c’est alors que Satan ne peut rien contre nous.

baredore.jpg


Réflexions

 55-LA FORCE INOUÏE DES MALADES (10/07/11)

luisa-jesus

Une petite réflexion de votre serviteur (webmaster)…Le monde actuel imprime au plus profond de nous-mêmes des habitudes qui ne sont pas toujours bonnes : il faut penser vite, il faut parler vite, il faut agir vite, il faut savoir se mettre en valeur, il faut apprendre à dominer l’autre... Tant et si bien que la vie ici-bas ressemble souvent à une jungle. Toutefois, il peut parfois arriver que des miracles se produisent.

Par exemple, il suffit qu’un malade apparaisse, et voilà que tout se transforme autour de lui : les gens arrêtent soudainement de réfléchir à 100 à l’heure, ils se mettent à parler plus doucement, ils font attention à éviter les gestes brusques, ils s’intéressent à lui, ils essayent de l’aider par une multitude de petits gestes et de petites attentions…

La force des malades, c’est qu’ils sont capables de faire pour nous un miracle que les gens forts et en pleine santé ne peuvent pas réaliser : ils sont capables de nous faire tomber en une seconde de notre piédestal et de nous ramener à une conduite plus humaine et plus normal.

baredore.jpg


http://chere-gospa.eklablog.com/

 

 

Extraits-Gospa News –Messages de Jésus à Maria Valtorta et Marcel Van* En apprendre plus sur la vie de Jésus & Marie*


jerusalem-imax-documentaire

Israël

25-MARIA VALTORTA : JÉSUS DIT QU’ISRAËL SERA LE DERNIER PEUPLE A CROIRE EN LUI (28/09/05) Dans « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé », Maria Valtorta rapporte ces paroles de Jésus (Tome 4, chapitre 21).

Les derniers à dire « Nous croyons que tu es Dieu et Messie » seront les israélites. Jésus


berger beth

26- MARIA VALTORTA : LES BERGERS ONT QUITTÉ LA CRÈCHE EN MARCHANT A RECULONS (22/12/05) Dans « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé », Maria Valtorta décrit la scène où les bergers quittent la crèche, la nuit de Noël (Tome 1, chapitre 49).

Marie lève doucement Jésus et, assise sur le foin, présente aux baisers, les pieds minuscules, enveloppés d’un linge. Ceux qui ont de la barbe se l’essuient d’abord. Tous, presque, pleurent et quand ils doivent partir, ils sortent à reculons, laissant leur cœur près de la crèche…Il ne peut pas exister, je pense que vous en conviendrez, de scène plus touchante que celle-là.


mort-st-joseph

Jésus

27-MARCEL VAN: JÉSUS DIT QU’IL A EU UNE VIE DOULOUREUSE MAIS PAS MALHEUREUSE (11/08/15) Voici des paroles que Jésus a dites au vénérable Marcel Van (source : « L’amour ne peut mourir », du Père Marie-Michel) :

Après la mort de saint Joseph, je m’entretenais souvent avec elle (ndlr : avec la Vierge Marie) des souffrances que j’aurais à endurer plus tard… Alors Marie pleurait  beaucoup, et je pleurais avec elle…Petit Van, ma vie a été une vie de souffrances mais jamais je n’ai été triste d’avoir à souffrir. Ainsi, ma vie doit être appelée une vie douloureuse, non une vie malheureuse.


judas

Judas

29-MARIA VALTORTA *JÉSUS AURAIT PARDONNÉ A JUDAS SI CE DERNIER L’AVAIT VOULU (non-daté) Dans « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé », Maria Valtorta rapporte ces paroles de Jésus (Tome 9, chapitre 25).

Oh ! Si je lui aurais pardonné ! S’il s’était jeté aux pieds de la Mère en disant : « Pitié », elle, la Mère de Pitié, l’aurait recueilli comme un blessé et sur ses blessures sataniques, par lesquelles l’Ennemi lui avait inoculé le Crime, aurait répandu ses larmes qui sauvent et me l’aurait amené au pied de la Croix, en le tenant par la main pour que Satan ne pût le saisir et les disciples le frapper, amené pour que mon sang tombât d’abord sur lui, le plus grand des pécheurs.

Et elle aurait été, elle, la Prêtresse admirable sur son autel, entre la Pureté et la Faute, parce qu’elle est la Mère des vierges et des saints, mais aussi la Mère des pécheurs. Mais lui n’a pas voulu. Méditez le pouvoir de la volonté dont vous êtes les arbitres absolus. Par elle vous pouvez avoir le Ciel ou l’Enfer.

Méditez ce que veut dire persister dans la faute.


marie-rosaire-senhora-do-rosario1

Marie

32-MARIA VALTORTA : LA SAINTE VIERGE AVAIT-ELLE CONSCIENCE D’ÊTRE IMMACULÉE QUAND ELLE ÉTAIT PETITE ? (07/12/05) Une petite note de votre serviteur(Blog de la Gospa)…

Dans « l’Évangile tel qu’il m’a été révélé » (tome 1), Maria Valtorta a écrit que la Vierge lui avait dit qu’en fait, elle n’avait pas conscience d’être immaculée au sens fort du terme. Par contre, elle attendait avec beaucoup d’impatience la venue du Messie.

Elle rêvait de devenir sa servante, et, chose intéressante, elle se demandait comment il allait faire pour la sauver. En effet, Marie ne se sentait pas pécheresse. Elle demandait donc souvent à ses parents (Anne et Joachim) quel péché « pas trop grave » elle pourrait bien faire pour que le Messie puisse la sauver.


fleur-tulipe

Nuit

43-MARIA VALTORTA : POURQUOI DIEU PERMET-IL QUE LES HOMMES TRAVERSENT DES NUITS MYSTIQUES ? (15/09/05) Dans « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé », Maria Valtorta rapporte ces paroles de Jésus (Tome 3, chapitre 86).

Dieu leur accorde des instants de nuit parce qu’Il sait que l’ardeur tue les âmes-fleurs si elles sont continuellement exposées au soleil. Dieu accorde du silence et des rosées mystiques à ces âmes-fleurs, comme aux fleurs des champs.


satan orgueil GustaveDoreParadiseLostSatanProfile

Satan

60-MARCEL VAN: LA SAINTE VIERGE PARLE DE SATAN (16/04/15) Voici des paroles que la Vierge Marie a dites au vénérable Marcel Van (source : « L’amour ne peut mourir », du Père Marie-Michel) :

Je reste la vraie Mère du démon et à l’exemple de la Trinité je suis toujours disposée à le reconnaître pour mon véritable enfant. Seul son orgueil fait qu’il ne consentira jamais à admettre qu’il en est ainsi…Mon enfant, jamais, absolument jamais je ne parle au démon avec dureté. Si je le faisais, mon petit Van, je ne mériterais pas d’être ta Mère (…). Moi-même, je n’ai pas non plus de haine pour le démon mais uniquement pour son péché.

Le démon ne me reconnaîtra pas pour sa Mère mais je suis quand même sa vraie Mère. De même, la Trinité n’emploie jamais de paroles dures en parlant au démon. Le démon est vraiment digne de pitié, mais puisque jamais il n’acceptera cette pitié, il devra souffrir éternellement.


judas-pendu-suicide

Suicide

66-MARIA VALTORTA : JÉSUS PARLE DU SUICIDE, DE L’ORGUEIL ET DE LA MISÉRICORDE DE DIEU (16/09/12) Dans « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé », Maria Valtorta rapporte ce dialogue entre Jésus et Judas (Tome 2, chapitre 32).

JÉSUS : Il est vrai que le suicide est un véritable meurtre : qu’il s’agisse de notre vie ou de celle d’autrui, c’est un don de Dieu et à Dieu seul qui l’a donnée est réservé de pouvoir l’enlever. Qui se tue avoue son orgueil, et l’orgueil est haï de Dieu.

JUDAS: Avoue l’orgueil ? Je dirais plutôt le désespoir.

JÉSUS: Et qu’est-ce que le désespoir, sinon de l’orgueil ? Réfléchis Judas. Pourquoi quelqu’un désespère-t-il ? Parce que les malheurs s’acharnent sur lui et que lui, par ses propres moyens, n’en peut venir à bout. Ou parce qu’il est coupable et qu’il juge que Dieu ne peut lui pardonner.

Dans l’un et l’autre cas, n’est-ce pas peut être l’orgueil qui le domine ? L’homme qui ne veut se fier qu’à lui-même n’a plus l’humilité de tendre la main au Père et de Lui dire: « Je ne puis, mais Toi, tu le peux. Aide-moi, car c’est Toi qui donnes tout ce que j’espère et attends « . Cet autre homme qui dit : « Dieu ne peut me pardonner », il le dit parce mesurant Dieu à son aune, il sait que quelqu’un, offensé, comme il l’a offensé, ne pourrait pas pardonner. Là aussi c’est de l’orgueil.

L’humble compatit et pardonne même s’il souffre de l’offense qu’il a reçue. L’orgueilleux ne pardonne pas. Il est orgueilleux aussi parce qu’il ne sait pas courber le front et dire: « Père j’ai péché, pardonne à ton pauvre fils coupable ». Mais ne sais-tu pas, Judas, que tout sera pardonné par le Père, si le pardon est imploré d’un cœur sincère et contrit, humble et désireux de résurrection dans le bien ?

 JUDAS: Mais certains crimes rendent impossible le pardon. Ils ne peuvent pas être pardonnés.

JÉSUS: C’est toi qui le dis, et ce sera vrai parce que l’homme l’aura voulu. Mais en vérité, oh ! En vérité Je te dis que même après le délit des délits, si le coupable accourait aux pieds du Père – Il s’appelle Père pour cela, ô Judas, c’est un Père d’une perfection infinie – si, en pleurant, en suppliant de lui pardonner, il s’offrait à l’expiation, mais sans désespoir, le Père lui donnerait le moyen d’expier pour qu’il mérite le pardon et sauve son esprit


marie-vert

Vertus

68-MARCEL VAN : JÉSUS PARLE DE LA VERTU DE DOUCEUR ET DE LA VERTU D’HUMILITÉ (08/08/15) Voici des paroles que Jésus a dites au vénérable Marcel Van (source : « L’amour ne peut mourir », du Père Marie-Michel) :

 La vertu de douceur va donc de pair avec la vertu d’humilité. Si on manque d’humilité, on manque aussi de douceur, et sans la douceur, il n’y a pas d’humilité. Par-là l’on peut connaître que si quelqu’un possède la véritable humilité il possède également la vraie douceur. Pas besoin de regarder la physionomie extérieure pour savoir si tel ou tel individu  possède la vraie douceur.

Il peut arriver une fois ou l’autre que les deux coïncident, cependant une physionomie extérieurement douce n’est que le signe de la douceur de caractère et non de la vraie vertu de douceur. Jamais ton vrai Père ne juge par l’extérieur, il ne juge que par l’intérieur.

rose gif


Source : http://chere-gospa.eklablog.com/

 

Extrait Gospa News*POURQUOI NOUS ALLONS À LA MESSE ?


messesecret

Citations

1-POURQUOI NOUS ALLONS A LA MESSE (14/03/13)

a)-Nous n’allons pas à la messe parce que nous serions chrétiens, mais bien pour devenir des chrétiens (Cardinal Jean-Marie Lustiger).

b)-Que diriez-vous de l’attitude d’un enfant qui refuserait d’y prendre part (ndlr : à une table bien garnie de mets appétissants) , en disant qu’il n’a pas faim, que cela ne lui dit rien. Le père serait-il content de son enfant ? Eh bien, c’est la même chose qui se produit quand nous négligeons la communion (St Frère André).


messe-remy

Citations

2-LA VALEUR DE LA MESSE (28/09/13)

a)-Toutes les bonnes œuvres réunies n’équivalent pas au sacrifice de la messe, car la sainte messe est l’œuvre de Dieu (St Jean-Paul II).

b)-Si l’on savait quel est le prix de la messe pour l’Éternité, les églises seraient pleines, même les jours de semaine. A l’heure de la mort, les messes auxquelles nous avons assisté avec piété durant notre vie sont notre plus grand Trésor; elles ont pour nous plus de valeur que les messes qui sont célébrées pour nous après notre mort (Maria Simma).


anges12

Citations

3-UNE PRIÈRE QUE L’ON PEUT DIRE AVANT LA MESSE (13/09/16)

Avant la Sainte Messe, répétez toujours cette prière : ô saints Anges, pénétrez-moi du regard de Dieu sur l’autel, comme vous en êtes pénétrés au ciel (St frère André).


Citations

4-COMMENT VIVRE LA MESSE (non-daté)

a)-La meilleure manière d’entendre la Sainte Messe est de s’unir au prêtre dans tout ce qu’il dit, de le suivre dans toutes ses actions, autant qu’on le peut… Il faudrait toujours consacrer au moins un quart d’heure pour se préparer à bien entendre la messe (St curé d’Ars).

b)-Aussi bien les laïcs que les prêtres doivent vivre l’Eucharistie en offrant leur propre corps, c’est-à-dire leur vie et leur sang, c’est-à-dire leur mort ou « tout ce qui anticipe la mort », « tout le négatif de la vie », en union avec le Christ. La journée devient ainsi un prolongement de l’Eucharistie vécue pendant la messe (Père Raneiro Cantalamessa).


communion

Citations

5-LE MOMENT DE LA COMMUNION (non-daté)

a)-Voulez-vous être parente de la Vierge ? Communiez, car en recevant le Saint Sacrement, vous recevez la chair de sa chair et le sang de son sang, puisque le précieux corps du Sauveur qui est dans la divine Eucharistie, a été fait et formé de son sang le plus pur, par l’opération du Saint Esprit (St François de Sale).

b)-Un chrétien qui communie à l’Eucharistie et ne vit pas la charité laisse la communion inachevée (Abbé Pierre).

c)-Une communion sans préparation et sans action de grâce est de bien peu d’utilité pour l’âme (Marthe Robin).

d)-Nous devons communier, même si nous n’éprouvons pas un grand plaisir à recevoir la sainte hostie. Ce n’est pas un gâteau, mais du Pain dont nous devons nous nourrir par nécessité (Marthe Robin).

e)-Toute vie chrétienne est une messe, et toute âme en ce monde est une hostie (Marthe Robin)

abbe_pierre


Citations

6-LE RAPPORT ENTRE L’ADORATION ET LA PAIX (15/06/14)

Le moyen le plus sûr et le plus efficace d’établir une paix durable sur la surface de la terre est celui, si puissant, de l’adoration perpétuelle de Jésus dans le Saint Sacrement (St Jean-Paul II, lors de l’inauguration de la chapelle de l’adoration à Saint Pierre de Rome, le 2 décembre 1981)


Citations

7-L’ADORATION EST UNE HYMNE (non-daté)

L’adoration, il me semble que c’est l’hymne qui doit se chanter en nous (Ste Élisabeth de la Trinité).


Conseils

8-QUAND ON OFFRE UNE MESSE POUR QUELQU’UN (non-daté)

Ce conseil a été entendu dans une homélie.

Quand vous voulez offrir une messe pour quelqu’un (un malade, par exemple), soyez très attentifs au moment où le prêtre met une goutte d’eau dans le calice (juste avant la prière eucharistique). Là, mettez cette personne dans le calice avec la goutte d’eau.


adoration

Conseils

9-LE PÈRE CHERCHE DES ADORATEURS EN ESPRIT ET EN VÉRITÉ : 10 CONSEILS PRATIQUES POUR ENTRER DANS L’ADORATION EUCHARISTIQUE (06/01/06)

On peut trouver ces conseils pratiques dans de nombreuses paroisses et dans de nombreux monastères. Ils sont diffusés par l’imprimerie « Maximilien Kolbe » sous la forme de feuillets.

1-Tu es entré dans ce lieu de prière où tu rencontres Jésus dans la Présence eucharistique. Entre maintenant dans ton cœur, dans la partie la plus intime de ton être.

2-C’est le silence autour de toi. Fais silence en toi. Fais taire toutes les voix qui sont en toi, ne cours pas après les pensées inutiles. Tes problèmes, tes préoccupation, tes angoisses, ne les garde pas pour toi mais offre-les à Jésus. Pendant ce temps d’adoration, occupe-toi bien de Lui. Lui prendra soin de toi, bien mieux que tu ne pourrais le faire toi-même. Demande une grâce d’abandon et de confiance.

3-Pose un regard sur Jésus eucharistie. Commence à faire parler ton cœur, commence à aimer Celui qui nous a aimés le premier.

4-Évite de prononcer des prières seulement avec les lèvres sans t’arrêter sur les paroles que tu dis. Évite de lire la Bible les pages les unes après les autres durant tout le temps de ta prière. Entre dans la prière du cœur. Choisi un verset de psaume, une phrase évangélique, une petite prière simple et répète-la avec le cœur, doucement, continuellement jusqu’à ce qu’elle devienne ta prière, ton cri, ta supplication.

Choisis-la selon ce que tu vis actuellement. « Cœur de Jésus, j’ai confiance en toi« , « Mon Père je m’abandonne à toi« , « Jésus, Fils du Dieu vivant, prends pitié de moi pécheur », « Jésus je t’aime« , «  »Jésus mon berger, tu es avec moi, tu es ma vie« , « Mon Amour« , « Jésus Amour« , « Jésus doux et humble de cœur« …

5-Ne  passe pas tout ce temps à te lamenter ou à te demander. Entre dans l’action de grâce, dans la reconnaissance. Au lieu de considérer ce qui te manque, rends grâce pour qui tu es, ce que tu as. Rends grâce pour ce qui te sera donné demain.

6-Tu peux être pris par la fatigue ou les distractions. Courage ! A peine t’en rends-tu compte, recommence doucement la prière du cœur. Demande l’aide de l’Esprit Saint pour qu’Il soit ta force dans ta faiblesse et qu’Il devienne toujours plus ton maître intérieur.

7-Jésus est au centre de l’Église. Il veut être le centre de ton existence. En le regardant, apprends peu à peu à passer du « je » au « tu« , de la volonté de réaliser tes projets au désir et à l’accueil de sa volonté sur toi.

8-Il est exposé solennellement. Accueille la lumière qui émane de sa présence. Comme le soleil réchauffe et fait fondre la neige, de même, si tu t’exposes à lui, il pourra continuer à illuminer les ténèbres qui enveloppent ton cœur, jusqu’à les dissiper complètement.

9-Il se cache sous les apparences simples et pauvres du pain. Il vient à toi pauvre, pour que tu puisses apprendre à accueillir dans la vérité tes pauvretés et celles de tes frères.

10-Tu es dans le silence, reste dans le silence. Marie, Étoile du Matin et Porte du Ciel, est auprès de toi, sur ton chemin; elle t’indique la route et t’introduit dans la chambre du Roi. C’est elle qui te fera comprendre, dans le silence, qu’en regardant

Jésus, tu découvriras la présence de la Trinité en toi. Tu pourras expérimenter dans ta vie la parole du psaume 34 : « Qui regarde vers Lui resplendira sans ombre ni trouble au visage ».

esprit-saint-pentecote2


Église

 10-LE PAPE BENOÎT XVI NOUS RAPPELLE QUE « SANS LE DIMANCHE ON NE PEUT PAS VIVRE » (04/05/12)

Voici un extrait de l’homélie du Pape Benoît XVI lors de la Messe de clôture du Congrès Eucharistique de Bari, en Italie, le 29 mai 2005 : Le thème choisi – « Sans le dimanche nous ne pouvons pas vivre » – nous ramène en l’an 304, lorsque l’empereur Dioclétien interdit aux chrétiens, sous peine de mort, de posséder les Écritures, de se réunir le dimanche pour célébrer l’Eucharistie et de construire des lieux pour leurs assemblées.

À Abitène, une petite ville située dans l’actuelle Tunisie, 49 chrétiens furent surpris un dimanche alors que, réunis dans la maison d’Octave Félix, ils célébraient l’Eucharistie, bravant ainsi les interdictions impériales.

Arrêtés, ils furent conduits à Carthage pour être interrogés par le Proconsul Anulinus. La réponse, parmi d’autres, qu’un certain Emeritus donna au Proconsul qui lui demandait pourquoi ils avaient transgressé l’ordre sévère de l’empereur, est significative.

Il répondit : « Sine dominico non possumus » : sans nous réunir en assemblée le dimanche pour célébrer l’Eucharistie, nous ne pouvons pas vivre. Les forces nous manqueraient pour affronter les difficultés quotidiennes et ne pas succomber. Après d’atroces tortures, ces 49 martyrs d’Abitène furent mis à mort (…).

pape-benoit-xvi

Chers amis, nous devons redécouvrir la joie du dimanche chrétien. Nous devons redécouvrir avec fierté le privilège de participer à l’Eucharistie, qui est le sacrement du monde renouvelé.

« Sans le dimanche nous ne pouvons pas vivre« . C’est précisément de là que jaillit notre prière : que nous aussi, chrétiens d’aujourd’hui, retrouvions la conscience de l’importance décisive de la célébration dominicale et sachions tirer de la participation à l’Eucharistie l’élan nécessaire pour un nouvel engagement dans l’annonce au monde du Christ « notre paix » (Ep 2, 14).


Église

11-LES MAINS PLEINES ET LES MAINS VIDES (29/11/13)

Récemment, un prêtre de ma paroisse a dit la chose suivante dans une homélie : L’amour de Dieu a deux aspects. D’une part, Dieu nous donne de l’amour. Il est l’amour. Il nous aime. D’autre part, il nous demande de Lui donner notre amour. Dieu  mendie notre amour. Il a besoin de notre amour.

Ces deux aspects de l’amour de Dieu se retrouvent dans l’Eucharistie, juste avant et après la prière eucharistique.

Au moment de l’Offertoire, en effet, nous venons vers Dieu les mains pleines et nous Lui offrons nos dons pour Lui exprimer notre amour. Puis, au moment de la communion, nous venons vers Lui les mains vides pour que ce soit Lui qui nous remplisse de son amour.


tabernacle

Église

 12-JÉSUS S’ENNUIE-T-IL DANS LE TABERNACLE ? (02/12/13)

Récemment, un prêtre de ma paroisse a dit la chose suivante dans une homélie : Jésus ne s’ennuie pas, dans le Tabernacle. Il vit en permanence en communion avec son Père et avec le Saint Esprit. Et cette communion d’amour, l’homme est appelé à y participer à travers la prière. Comme le disait le curé d’Ars :

« Jésus est dans le Tabernacle comme un Chartreux dans sa cellule ».


Église

 13-LE PÈRE RENÉ-LUC NOUS EXPLIQUE LE LIEN ENTRE L’EUCHARISTIE ET L’ADORATION DU SAINT SACREMENT (28/07/14)

 Voici un extrait d’une homélie que le Père René-Luc a faite lors d’une Messe télévisée récemment (dans l’extrait, il est question de la présence réelle de Jésus dans l’hostie consacrée) : On peut bien sûr prier n’importe où, mais il y a là un mode de présence qu’on ne peut pas trouver ailleurs.

Petit à petit, la tradition liturgique a pris l’habitude d’exposer l’hostie dans un ostensoir pour prolonger ce regard contemplatif que nous avons au moment de la consécration. Nous regardons Jésus dans l’hostie avec nos yeux de foi, mais lui nous regarde, à ce moment-là, avec ses yeux de ressuscité


pere-rene-luc

Église

 14-LE PÈRE RENÉ-LUC NOUS EXPLIQUE LE LIEN ENTRE L’EUCHARISTIE ET L’ADORATION DU SAINT SACREMENT NOUS PARLE DE L’ORIGINE DE L’ADORATION DU SAINT SACREMENT (15/04/15)

Voici un extrait d’une interview que le Père Daniel Ange a accordée à « Famille chrétienne » le 2 avril 2015 (au sujet de l’Adoration du Saint Sacrement) : Il faut savoir que l’adoration eucharistique est un cadeau que nous devons aux malades ! Dans les premiers siècles, on a gardé le corps du Seigneur pour pouvoir faire communier malades et mourants. Ainsi, peu à peu, s’est instituée l’idée de garder Jésus en dehors de la messe. Saisissons cette chance et adorons-Le tous !

Aujourd’hui, les personnes qui nous rendent l’adoration sont les fidèles croyants qui vivent le drame d’un divorce et d’un remariage : même s’ils ont une vie spirituelle profonde, ils ne peuvent pas communier physiquement.

En plus de la communion spirituelle, qui est une merveilleuse réalité, rien ne les empêche de communier par le regard, d’être présent à la Présence – de devenir des adorateurs.

Combien il est donc nécessaire de proposer l’adoration, jour et nuit, comme cela se fait de plus en plus. Avec la multiplication des gens à la retraite, c’est plus facile de la mettre en place !


ange fatima

Fatima

 15-LE JOUR OU UN ANGE A DONNÉ LA COMMUNION AUX TROIS JEUNES VOYANTS DE FATIMA (05/07/15)

Voici une histoire très intéressante qui est arrivée aux voyants de Fatima, en 1917, lors de la troisième visite de l’Ange; ces visites de l’Ange ont eu lieu avant le début des apparitions de la Sainte Vierge (source : le livre d’Agnès Richomme : « Notre Dame de Fatima ») 

Et il se passe alors quelque chose d’extraordinaire, mais qui s’est déjà produit au cours de la vie de plusieurs saints. Lorsque l’Ange, une troisième fois, revient trouver les enfants, il a en main un calice au-dessus duquel on voit une hostie d’où sortent des gouttes de sang qui tombent dans le calice.

Leur ayant fait répéter une prière d’adoration à la Sainte Trinité et d’offrande du Corps et du Sang de Jésus, il présente l’hostie à Lucia et partage le contenu du calice entre Francisco et Jacintha en disant à chacun : « Prenez le Corps et le Sang de Jésus-Christ tant outragé par les hommes ingrats ! Réparez leurs péchés et…

Consolez votre Dieu ». Puis il disparaît.

Perdus dans une prière et une contemplation dont ils ne peuvent s’arracher, les enfants restent sur place, longtemps, longtemps, sans bouger.


messe2

Medjugorje

 21-LA SAINTE VIERGE NOUS DIT QU’IL NE FAUT PAS QUITTER L’ÉGLISE DÈS QUE LA MESSE EST TERMINÉE (10/01/13)

Voici une locution intérieure que la Vierge de Medjugorje a donnée à Jelena Vasilj le 4 février 1984 :

Priez, car la prière vous est très nécessaire. Avec la prière, votre âme et votre corps retrouveront la paix. Il y a des jeunes qui se sont consacrés à moi. Mais il y a dans la paroisse des personnes qui ne se sont pas entièrement consacrées. Sitôt que la messe est terminée, ils se hâtent de quitter l’église.

Ce n’est pas bien. De la sorte, ils ne pourront jamais se donner totalement. Il n’est pas bon qu’ils traînent autour de l’église. Il faut être pieux et donner aux autres le bon exemple pour éveiller en eux la foi. Il est nécessaire de prier le plus possible en offrant son cœur. Ceux-là devront se consacrer pour devenir vraiment meilleurs.


purgatoire-messe

Medjugorje

22DIVERS MESSAGES CONCERNANT L’EUCHARISTIE QUE LA SAINTE VIERGE A DONNÉS A MEDJUGORJE (non-daté)

a)Avant la Messe, il faut prier le Saint Esprit (novembre 1983).

b)-Vous avez oublié la prière à l’Esprit Saint avant la messe. Ceci est une erreur.

Vous devez toujours prier l’Esprit Saint avant chaque messe (message non daté).

c)-Je désire que la Sainte Messe soit pour vous le cadeau de la journée. Attendez-la, désirez qu’elle commence. Jésus lui-même se donne à vous pendant la Messe. Ainsi, aspirez à ce moment où vous êtes purifiés (le 30 mars 1984).

d)-Je veux que votre messe soit une expérience de Dieu (le 16 mai 1985).

 e)La messe est la plus grande prière de Dieu. Vous ne pourrez jamais en comprendre la grandeur. C’est pourquoi vous devez être parfaits et humbles à la messe et vous devez vous y préparer (Avent 1983).

f)-Que la Sainte Messe, petits enfants, ne soit pas pour vous une habitude mais qu’elle soit vie. En vivant chaque jour la Sainte Messe, vous ressentirez le besoin de sainteté, et vous croîtrez en sainteté (le 25 janvier 1998).

 g)-Chers enfants, lorsque vous avez reçu Jésus dans la Sainte Communion, ne jugez pas le prêtre, ne regardez pas les autres. Mettez-vous à genoux pendant au moins dix minutes et parlez à Jésus qui est dans votre cœur (message non-daté donné à Vicka et souvent cité par Sr Emmanuel).

h)-Chers enfants, lorsqu’un prêtre vous bénit, c’est mon Fils Jésus qui vous bénit (message non-daté).


adoration-enfants

Medjugorje

 25-LA SAINTE VIERGE NOUS PARLE DE L’ADORATION (non-daté)

Voici quelques extraits de messages que la Sainte Vierge nous a donnés à Medjugorje :

a)-Chers enfants, ce soir aussi, je vous suis particulièrement reconnaissante d’être présents. Adorez le Saint Sacrement continuellement. Je suis toujours présente pendant l’adoration des fidèles, alors s’obtiennent des grâces particulières (le 15 mars 1984).

 b)-Passez le plus de temps possible dans la prière et l’adoration de Jésus au Très Saint Sacrement de l’autel afin qu’Il vous change et mette en vos cœurs une foi vivante et le désir de la vie éternelle (le 25 mars 2008).

c)-Je vous invite à adorer mon Fils pour que votre âme grandisse et atteigne la vraie spiritualité. Mes apôtres, c’est alors que vous serez capables de m’aider (le 2 novembre 2014)


poisson-rouge2

Réflexions

 35-LA QUESTION DE LA COMMUNION DANS LA BOUCHE OU DANS LA MAIN (10/03/14)

Une petite réflexion de votre serviteur...(du blog de la Gospa)

Régulièrement, la question de la communion dans la bouche ou dans la main donne lieu à des discussions très vives entre les chrétiens. Nous accueillons Jésus à l’intérieur de nous de deux manières différentes mais, en entendant les partisans de chaque camp s’exprimer, on a parfois l’impression que Jésus ressort aussi vite qu’il est entré !

Nous nous parlons avec si peu d’amour!

Ne serait-il pas plus profitable de chercher à comprendre tous ensemble comment il faut faire pour que Jésus reste en nous après que nous l’ayons reçu, plutôt que de nous disputer sans cesse pour savoir comment il doit entrer ?


Source : http://chere-gospa.eklablog.com/

 

*APPROFONDIR LE ROSAIRE*Pour nous aider à affronter les Tribulations…


APPROFONDIR LE ROSAIRE !!!

chapelet

Citations

2-CITATIONS DIVERSES (non daté)

a)-Plus la Mère sera connue, plus le Fils sera reçu (Père Michel Marie Zanotti- Sorkine)

b)-Le Rosaire, par ses mystères, ne constitue pas seulement un résumé de l’évangile que nous révisons comme au lycée, mais une énergie de vie spirituelle, un lien mystique avec la vie du Sauveur et la vie de sa Mère qui pénètrent en nous de façon surnaturelle. Les « Ave » successifs sont élans du cœur après élans du cœur, épanchés pour décrasser notre âme des scories qui empêchent le déversement de l’Esprit saint en nous.

Progression contemplative, le Rosaire construit l’âme, unifie le fond du cœur, éteint les passions mauvaises, allume le feu de l’amour divin en nous (Cyrille Auboyneau).

c)-Peu importe si notre vie ne tient qu’à un fil, quand ce fil est celui du Rosaire (Hervé Reynaud).


marie-rosaire1

Citations

3-LES MYSTÈRES DU ROSAIRE (non daté)

a)-S’il n’y a pas la contemplation des mystères, le Rosaire est un cadavre sans vie (Père Andréa Gasparino de Cueno).

b)-Quand nous méditons le Rosaire, nos yeux doivent s’enfoncer dans les mystères (un prêtre).

c)-Méditer le Rosaire, c’est prendre chaque mystère dans son cœur comme on prend une personne que l’on aime dans ses bras, c’est à dire en serrant très fort (Hervé Reynaud).


marie-rosaire

Citations

4-LE ROSAIRE ET LA RÉPÉTITION (non daté)

 a)-La répétition est la mère de l’apprentissage (proverbe russe).

b)-La prière ne craint pas la répétition. Insister sur les mêmes questions constitue un signe d’intensité et de multiples nuances dans les sentiments, dans les pulsions intérieures, dans les liens d’affection (St Jean-Paul II).

c)-Dans la prière, la répétition des mêmes mots, des mêmes phrases qui s’enchaînent naturellement, aide à trouver avec sécurité la vraie liberté intérieure (Cardinal Jean-Marie Lustiger).

 d)Le Rosaire donne « le rythme de la vie humaine » pour l’harmoniser avec le rythme de la vie divine (St Jean-Paul II).

e)-La plus grande méthode de la prière est de prier le Rosaire (St François de Sales).


marie-rosaire2

Citations

5-LE ROSAIRE ET SATAN (non daté)

 a)-Un Ave bien dit fait trembler tout l’enfer (St curé d’Ars).

 b)-Le Rosaire est l’arme la plus puissante contre Satan (Medjugorje, message non-daté souvent cité par Vicka).

 c)-On peut affirmer que, dans les familles et parmi les peuples où la pratique du Rosaire est restée en honneur comme autrefois, il n’y a pas à craindre que l’ignorance ou le poison de l’erreur détruise la foi (Pape Léon XIII)


chapelet

Conseils

6-DEUX CONSEILS POUR PROGRESSER DANS LA RÉCITATION DU ROSAIRE (non daté) Ces deux conseils ont été entendus dans des groupes de prière…

a)-Pour pouvoir rester plus facilement concentré sur le mystère que l’on médite (et éviter ainsi d’avoir des distractions), on peut rajouter une petite clausule (oralement ou mentalement) après le Jésus de chaque » Je vous salue Marie ».

Par exemple, pour le dernier mystère douloureux (la Crucifixion), on peut dire : « Et Jésus crucifié, le fruit de vos entrailles, est béni ».

b)-Pour réactiver notre désir de réciter le Rosaire quand il devient moins fort, il suffit parfois tout simplement de s’acheter un nouveau chapelet.


chapelet

Conseils

7-MÉDITER LE ROSAIRE (08/04/06)

 Un jour, dans un groupe de prière, une personne a donné la méthode suivante pour mieux rentrer dans les mystères du Rosaire :

a)-Rentrer dans le mystère.

b)-Rentrer dans la scène.

c)-Rentrer dans les personnages.

d)-Rentrer dans l’esprit des personnages.

e)-Garder l’esprit des personnages en soi et essayer de s’en imprégner.


LE PAPE BENOIT XVI CELEBRE L'EPIPHANIE

Église

8-LE PAPE BENOÎT XVI NOUS PARLE DES RAPPORTS ENTRE LE ROSAIRE ET L’EUCHARISTIE (13/01/15)

Voici ce qu’a dit le Pape Benoît XVI lors de la prière de l’Angélus du 16 octobre 2005, au Vatican :

Le chapelet ne s’oppose pas à la méditation de la Parole de Dieu et à la prière liturgique. Il représente même un complément naturel et idéal à la célébration eucharistique, en particulier comme préparation et comme action de grâce.

Nous contemplons le Christ rencontré dans l’Évangile et dans les Sacrements avec Marie, dans les différents moments de sa vie, grâce aux mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux. (…) Si l’Eucharistie est pour le chrétien le centre de la journée, le chapelet contribue de manière privilégiée à élargir la communion avec le Christ.


chapelet-rose_1_14

Église

9-INDULGENCE PLÉNIÈRE (04/01/16)

Lors du direct du 3 janvier 2016, sœur Emmanuel a dit qu’une indulgence plénière était accordée à toute personne qui récitait le Rosaire.

Sur le site « Salve Regina« , on peut trouver un très bon article sur cette question. Il a pour titre: « Petit traité des indulgences« . Il est dit notamment : Une indulgence plénière est accordée au fidèle qui récite pieusement le rosaire dans une église, un oratoire, ou en famille, dans une communauté religieuse, et en général lorsque plusieurs se retrouvent pour une fin honnête (par exemple un rosaire récité à plusieurs en voiture)


LUCIEFATIMA

Fatima

10-SOEUR LUCIE DE FATIMA NOUS DIT COMMENT ON PEUT RÉSOUDRE TOUS LES PROBLÈMES (20/05/12)

Voici un petit article très intéressant qui est paru sur le site Internet de l’association Étoile Notre Dame :

Le 26 décembre 1957, sœur Lucie de Fatima disait au Père Fuentes: « La Très Sainte Vierge, en ces derniers temps que nous vivons, a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire. De telle façon qu’il n’y a aucun problème si difficile soit-il, temporel ou surtout spirituel, se référant à la vie personnelle de chacun de nous, de nos familles… des communautés religieuses, ou bien à la vie des peuples et des nations, il n’y a aucun problème, dis-je, si difficile soit-il, que nous ne puissions résoudre par la prière du saint Rosaire ».


rosaire

Histoire

11-L’HISTOIRE DU ROSAIRE (14/10/05)

Voici quelques informations recueillies par votre serviteur…

L’origine de la prière du Rosaire est très ancienne.

On raconte que, dès le Moyen Age, des chrétiens qui ne savaient ni lire ni écrire et qui, de ce fait, ne pouvaient pas chanter les psaumes comme le faisaient les moines, ont eu l’idée de remplacer les 150 psaumes de la Bible par 150 « Je vous salue Marie », créant ainsi une sorte de « psautier marial« .

Cependant, dans la forme et dans la méthode dont on le récite de nos jours, c’est seulement en 1214 que le Rosaire a été inspiré par Marie à Saint Dominique (un grand saint que ceux qui aiment la Sainte Vierge connaissent bien !) pour convertir les hérétiques albigeois et les pécheurs.

Dans un livre intitulé « De dignitate Psalterii« , Alain de la Roche (qui a écrit la vie de Saint Dominique) rapporte ceci :

 Saint Dominique, voyant que les crimes des hommes mettaient obstacle à la conversion des Albigeois, entra dans une forêt proche de Toulouse et y passa trois jours et trois nuits dans une continuelle oraison et pénitence; il ne cessait de gémir, de pleurer et de se macérer le corps à coup de discipline, afin d’apaiser la colère de Dieu, de sorte qu’il tomba à demi-mort.

La Sainte Vierge lui apparut, accompagnée de trois princesses du ciel et lui dit :

-« Sais-tu, mon cher Dominique, de quelle arme la Sainte Trinité s’est servie pour réformer le monde ?

-Ô, madame, répondit-il, vous le savez mieux que moi, car après votre Fils Jésus Christ, vous avez été le principal instrument de notre salut ».

Elle ajouta « sache que la principale pièce de batterie a été le psautier angélique, qui est le fondement du nouveau testament; c’est pourquoi, si tu veux gagner à Dieu ces cœurs endurcis, prêche mon psautier ».

rosaire1

Le saint se leva, tout consolé et, brûlant du zèle du salut de ces peuples, il entra dans l’église cathédrale; incontinent les cloches sonnèrent par l’entremise des anges pour assembler les habitants, et au commencement de la prédication un orage effroyable s’éleva; la terre trembla, le soleil s’obscurcit, les tonnerres et les éclairs redoublés firent pâlir et trembler tous les auditeurs; et leur terreur augmenta quand ils virent une image de la Sainte Vierge, exposée sur un lieu éminent, lever les bras par trois fois vers le ciel pour demander vengeance à Dieu contre eux, s’ils ne se convertissaient et ne recouraient à la protection de la sacrée Mère de Dieu. (…).

L’orage cessa enfin par les prières de Saint Dominique.

Il poursuivit son discours et expliqua avec tant de ferveur et de force l’excellence du saint Rosaire, que les toulousains l’embrassèrent presque tous et renoncèrent presque tous à leurs erreurs, et l’on vit, en peu de temps, un grand changement de mœurs et de vie dans la ville.

Cet extrait du livre d’Alain de la Roche est repris dans « Le secret du Très Saint Rosaire« , de saint Louis Marie Grignion de Montfort.


Madonna_di_Medjugorje_WEB

Medjugorje

12-LA SAINTE VIERGE SOUHAITE QUE LE ROSAIRE DEVIENNE POUR NOUS UNE OBLIGATION (20/10/12)

Voici le message hebdomadaire du 12 juin 1986 :

Chers enfants, aujourd’hui, je vous demande de commencer à prier le Rosaire avec une foi vive. Ainsi, je pourrai vous aider. Vous voulez, chers enfants, obtenir des grâces mais vous ne priez pas. Je ne peux donc pas vous aider, car vous ne vous êtes pas mis en mouvement. Chers enfants, je vous demande de prier le Rosaire. Qu’il soit pour vous une obligation que vous accomplirez avec joie. Ainsi vous comprendrez pourquoi je suis restée si longtemps avec vous. Merci d’avoir répondu à mon appel.


marie vierge_chapelet_douleurs

Medjugorje

13-LA SAINTE VIERGE NOUS PARLE DES MYSTÈRES GLORIEUX DU ROSAIRE PENDANT LE CARÊME (11/03/15)

Voici une info qui a été transmise par le site italien « Medjugorje tutti i giorni »: Le mardi 10 mars 2015, la voyante Vicka s’est rendue à San Giovanni Rotondo (là où a vécu le Padre Pio). Dans son message, la Sainte Vierge a demandé que l’on prie les Mystères Glorieux du Rosaire à genoux et en famille pendant le Carême.


Medjugorje

14-MARIJA NOUS DIT CE QUE L’ON DOIT FAIRE DES ENFANTS PENDANT LA RÉCITATION DU ROSAIRE (28/04/12)

Voici ce que la voyante Marija a dit au Père Livio Fanzaga le 25 avril 2012 sur Radio Maria (source : Medjugorje Today / traduit par mes soins à partir de la version anglaise) :

La chose importante est qu’ils soient près de vous (ndlr : il s’agit ici des enfants). En priant, vous leur donnez l’exemple.

Une mère qui a des enfants qui sont encore petits ne peut pas leur demander de prier un Rosaire entier (…).

Quand ils sont petits, vous pouvez avoir à leur dire :

« C’est l’heure de la prière », et un jouet peut alors être nécessaire pour les garder près de vous.

C’est en tous les cas ce que j’ai fait. Je me souviens d’un ami qui était moine et qui m’avait donné un évangile destiné aux enfants. Tous les quatre (ndlr : Marija parle ici de ses quatre enfants) s’en sont servis avec beaucoup de joie.

Trouver un livre, un Rosaire avec des couleurs ou bien leur raconter des histoires peuvent être des moyens de les attirer. Cela peut être une astuce pour les mères.


marie-prie-chapelet

Medjugorje

15-JELENA NOUS DIT QUE TENIR LE CHAPELET, C’EST TENIR LA MAIN DE MARIE (08/04/14)

Voici deux petits extraits de la chronique de Jelena Vasilj Valente qui est parue dans le journal « L’Écho » de mars-avril 2003 (titre originale de la chronique : « Le Rosaire, un chemin de conversion ») :

Premier extrait:

C’est en fait dans ce contact avec un chapelet que beaucoup commencent à « toucher » l’amour de Marie, un amour qui fait se déclencher ce mystérieux mécanisme qu’on appelle conversion. Ce qui advient est un véritable contact, c’est la manifestation d’une présence que véhicule la prière du Rosaire.

Ainsi, en apprenant à tenir le chapelet, on tient la main de Marie et, ensemble avec Elle, on commence à parcourir un chemin. C’est un chemin de joie, de douleur, de gloire et de lumière, un chemin qui a comme objectif son Fils Jésus.

Notre Mère se fait donc notre compagne sur ce chemin qu’Elle-même a parcouru, et se présente comme une maîtresse qui nous sollicite continuellement et guide nos pas.


marie-prie-chapelet

Deuxième extrait :

Nous ne contemplons pas le Rosaire seulement avec Elle, mais en Elle. Chaque Ave Maria devient une annonce du mystère qui s’est incarné en la Vierge Sainte, le Mystère de notre salut qu’Elle vit intérieurement, et c’est ainsi que Marie devient « cause de notre joie ».

Cette attitude, apparemment difficile, est fondamentale dans la prière : ressentir que le Mystère vient à moi et me soulève de l’angoisse quotidienne causée par ma petitesse ou celle des autres.

C’est un Mystère, Marie en est témoin, Elle qui, non seulement vient à moi, mais veut être moi. Moi aussi, comme la Sainte

Vierge, suis invité à être une mère du Mystère qui veut s’incarner à l’intérieur de moi.

Ainsi, par le moyen d’une continuelle contemplation et intériorisation, Marie – comme notre Mère – engendre le verbe de Dieu, Jésus en nous. C’est là que veut parvenir le Rosaire. Dieu désire s’unir à nous.


peche-jesus

Réflexions

22-LE SECRET DE LA PÊCHE MIRACULEUSE (16/04/13)

Une petite réflexion de votre serviteur…Dans l’Évangile, on peut lire le passage suivant :

Simon-Pierre monta dans la barque et amena jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré (Jean 21, 11).

Savez-vous comment il nous est possible – à nous, aujourd’hui -de recevoir des grâces en très grande quantité ?

Oui, savez-vous comment il nous est possible de faire une « pêche miraculeuse » ? C’est très simple. Il nous suffit de réciter chaque jour notre Rosaire complet avec le cœur (mystères joyeux, douloureux et glorieux).

 Cent cinquante-trois, c’est le nombre exact de « Je vous salue Marie » que contient le Rosaire. Vous l’aviez remarqué ?

Et comme le disait Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus : « On obtient de Dieu autant qu’on en espère !

barre rose rouge


http://chere-gospa.eklablog.com/

 

 

 

*UNE STATUE DE MEDJUGORJE PLEURE EN URUGUAY.*C’est la veille de Noël 2014, qu’ a eu lieu à Montevideo en Uruguay ce phénomène de Notre Mère Marie qui pleure !


UNE STATUE DE MEDJUGORJE PLEURE EN URUGUAY.

Une réplique de la Vierge du village de Medjugorje en Bosnie-Herzégovine, faite et décorée à la main par une famille d’artisans de Rimini ( Italie) ..et qui se trouve à Montévidéo en Uruguay pleure des larmes .

marie med

private-category-barre-separation-rose-img

C’est la veille de Noël 2014, qu’ a eu lieu à Montevideo  ce phénomène qui s’est propager rapidement à travers les réseaux sociaux: 

marie med2

Les larmes semblent couler sur la statue de la Vierge de la paroisse Marie de Nazareth Reine de la Paix , situé au 2659, boulevard long Batlle y Ordóñez, l’une des principales avenues de la capitale uruguayenne. 

entronizacic3b3n-de-la-imagen-de-la-reina-de-la-paz-en-montevideo-uruguay-13

(Mgr Sturla sur la photo à côté du prètre Sebastian Pinazzo ) 

private-category-barre-separation-rose-img

Selon le journallocal El País , le prêtre responsable de la paroisse, Sebastian Pinazzo, a confirmé le fait qui circulait par diffusion à travers différents groupes WhatsApp et quelques images prises par les fidèles avec leurs téléphones.

entronizacic3b3n-de-la-imagen-de-la-reina-de-la-paz-en-montevideo-uruguay-8

.Elle a été intronisée le 17 Août 2014 par l’archevêque de Montevideo,Daniel Sturla , lors d’une cérémonie en présence de centaines de fidèles  . 

private-category-barre-separation-rose-img

Cependant, ils n’ont pas encore effectué l’analyse des échantillons liquides et le prêtre a refusé de donner de l’importance à l’épisode, en espérant que si un nouvel épisode se produisait, il pourait être étudié.

marie med

«J’ ai vu pleurer la mère de Dieu depuis le 4 Décembre 2014, » dit Efe Ana María , une paroissiene régulière. qui ne disait rien par « prudence » jusqu’à ce que d’autres personnes ont vu également les larmes.

private-category-barre-separation-rose-img

source: Merci à Notre frère GillesPio : http://medjugorjeetlagospa.blogspot.fr/2014/12/medjugorje-actualites-une-statue-de.html#.VKf613uAqrQ

Père Llorente a écrit une réflexion intitulé « Des choses étranges arrivent la Nuit de Noël », qui parlait de l’importance de vénérer la Sainte Eucharistie…et réfléchir sur le Purgatoire *


purgatorarraché du purgatoire -scapulaire

« Des choses étranges arrivent la Nuit de Noël »,

Mgr Charles M. Mangan Père Segundo Llorente (1906-1989) était un prêtre jésuite espagnol qui a été affecté à des missions en Alaska. Pendant quarante ans, il a travaillé sans relâche pour apporter le saint Evangile aux natifs de ce lieu. 

Père Llorente a écrit une réflexion intitulé « Des choses étranges arrivent la Nuit de Noël », qui  parlait de l’importance de vénérer la Sainte Eucharistie. Cette article de presse  a été publié dans le bulletin de Février 1998 de la Société catholique d’évangélistes.

 

Un prêtre m’a dit ce qui lui est arrivé une fois dans sa première paroisse. Après la messe de minuit le jour de Noël, personnellement, il a verrouillé l’église.

jesusborn



 Avec les clés dans sa poche, il est allé dans sa chambre et a eu une bonne nuit de sommeil. A 7h30 du matin, il se leva et retourna à l’église  avec l’intention d’avoir une heure de prière pour lui tout seul. 

Il ouvrit la porte latérale menant à la sacristie, allume un feu, puis a allumé les lumières de l’église. Comme il ouvrait la porte de la sacristie et entra dans l’église, il a été littéralement pétrifié sur place.

 

De drôles de gens vêtus des plus pauvres  vêtements occupaient la plupart des bancs et tous étaient dans un silence total. 

Personne ne bougeait et personne ne se souciait de le regarder. Un petit groupe se tenait près de la crèche en contemplant la crèche dans un silence total. Le prêtre récupéra rapidement et à haute voix leur a demandé comment ils étaient arrivés ici. 

barresimple


Personne ne répondit. Il s’approcha d’eux et demanda à nouveau. «Qui vous a laissé entrer » Une femme a répondu d’un ton totalement indifférent: « Des choses étranges se produisent dans la nuit de Noël. » 

porte-calvary-art-pew-bad-toelz-chapel

barresimple

Et de nouveau, retour à un silence total, le prêtre est allé vérifier la porte principale et la trouva bloqué comme il l’avait laissé. Il était maintenant déterminé à obtenir la vérité sur les faits et se tourna vers les bancs, mais ils étaient vides.

 Les gens avaient disparu. Il a gardé cette énigme à lui-même pour un certain temps. Incapable de tenir en plus longtemps, il m’a dit tout ce que je vous ai dit. 

Puis-je  vous aider avec une explication plausible? Permettez-moi de m’empresser de dire que le prêtre en question est un modèle de la santé mentale et était ainsi instruit de façon aussi académique que la plupart des prêtres, je le sais, si ce n’est mieux. 

barresimple

llorente4

Mon explication était la façon suivante. Ce sont les morts qui faisaient leur purgatoire, ou une partie de ceux-ci, dans l’église. Il est raisonnable de supposer que nous expions nos péchés qui nous engagent. Ces gens ont été plongés dans un silence total. 

Pourquoi? Prenons l’irrévérence commis devant le Saint Sacrement; combien de personnes agissent dans l’église: bavardent, rient, et  regardent tout autour.

Après la messe, quelques personnes se rassemblent en petits groupes autour des bancs et tournent dans l’église comme dans un marché sans tenir compte de la présence réelle du Christ dans le tabernacle.

dizy-tabernacle

barresimple


 Pourquoi ont-ils disparu? Ils n’ont pas disparu. Ils sont tout simplement devenus invisibles.

 Mais ils sont restés attachés à leurs bancs incapable de prononcer un seul mot pour expier leurs bavardages irrespectueux tout en vivant Le Saint Sacrement qui n’est pas matière à rire.

 

l y a un prix à payer pour tout ce que nous faisons ou disons. En fin de compte c’est Dieu qui rira le dernier – pour ainsi dire. Ces personnes ont dû faire l’adoration du Saint-Sacrement et  respecter le mérite du Christ. 


?????????

barresimple

Pour combien de temps? Seul Dieu peut répondre à cette question. 

Pourquoi le prêtre les a vu  ? Parce qu’ainsi il pourrait prier pour eux et pour toutes les autres pauvres âmes détenues dans d’autres églises. Pourquoi d’autres prêtres ne voient pas ces gens? 

Eh bien, peut-être qu’ils savent déjà, en théorie, que les âmes peuvent être détenus dans les églises ainsi que partout ailleurs, de sorte qu’ils n’ont pas besoin d’un miracle.

 

Pourquoi ont-ils revêtus de ces vêtements pauvres? Pour expier leur vanité de leur vivant. 

barresimple

Les gens utilisent souvent des vêtements non pas tant pour couvrir leur nudité, mais aussi comme un symbole de statut pour impressionner les autres. 

Mais Dieu n’est pas impressionné par, disons,les manteaux de vison. 

Aussi les gens marchent dans l’église avec presque pas de vêtements. 


Dans les mois d’été, il n’est pas inhabituel pour les gens – surtout des femmes – d’aller recevoir la Sainte Communion dans les vêtements les plus indécents.

stsacrement

 Le pasteur supporte ou ne peut pas supporter ces choses, mais Dieu statuera un jour au tribunal à ce sujet. Cette histoire pourrait être une sanction appropriée pour ces excès.

 Bien que l’Église ne commande pas que nous avons besoin de croire l’histoire raconté par le Père Llorente, c’est, néanmoins, un rappel salutaire de la vénération pour la Très Sainte Eucharistie.

barresimple

 

Nous nous rendons compte que nous ne pouvons adorer Jésus dans le Saint Sacrement comme il faut. Mais nous devons essayer! Il mérite nos humbles efforts et nous récompensera pour nos efforts. 

O sacrement très saint! O divin Sacrement! Toutes nos prières et nos remerciements soient à chaque instant pour toi! « 

Mvc-003f-600x450

 

Sa biographie est encore plus époustouflante que l’histoire.

http://www.jesuites.com/histoire/llorente.htm

Cet article est publié par notre frère GillesPio que nous remercions pour ses publications toujours très intéressantes !

source: http://gospanews.blogspot.fr/2013/12/purgatoire-des-choses-etranges-arrivent.html#.VJqim14AKA
%d blogueurs aiment cette page :