Si Tous Nos Docteurs Pouvaient Écouter Attentivement Ces 6 Minutes Du Docteur Katrin KORB….




LORSQU’UN MÉDECIN NOUS DIT DE NE PAS….

DURÉE : 6:13



 Zin Suh Vansinte Jan



 

Test Covid-19 le Président Tanzanien pense qu’il se passe des Choses Étranges…INCROYABLE SUPERCHERIE, VOUS N’EN CROIREZ PAS VOS OREILLES …Vidéo 9:44




ALERTE : Tests Covid truqués et contaminés !!!
« C’est sûr qu’il y a quelque chose d’étrange

qu’ils sont en train de faire »
+ Tests contaminés au Royaume-Uni !

DURÉE : 9:44



 Fab Roots


Source Chez Néo


 

D’après les données officielles de Santé Publique France…Le Confinement serait devenu inutile ?


fleur orange brun

Confinement inutile ?

DURÉE : 5:00


 Ciel Voilé



 

Père Philippe de Maistre : «Je demande la Réouverture des Églises dès le 11 Mai 2020» 3 Policiers font IRRUPTION dans son Église..




3 policiers font IRRUPTION dans son Église ⛪ le Père Philippe de Maistre Témoigne…

DURÉE: 7:04


Le père Philippe de Maistre, curé de la paroisse Saint André de l’Europe à Paris, revient sur l’irruption de trois policiers dans son église un dimanche en pleine messe. Il demande au gouvernement la réouverture des églises dès le 11 mai.


 Figaro Live



 

Pour une Reprise des Messes le 11 Mai 2020 : Lettre ouverte à Christophe Castaner Dans Valeurs Actuelles, l’abbé Danziec publie sa Lettre Ouverte au Ministre de l’Intérieur..




plume_parchemin

[…] Alors, pourquoi prendre ma plume Monsieur le Ministre ? Je vous rassure tout de suite : en aucun cas pour vous demander, à partir du 11 mai et du déconfinement, le droit de célébrer la messe dans mon église en présence des fidèles qui voudraient y assister.

######

 

Vous en demander le droit ? Le droit ? Non merci !

Depuis de nombreuses années, l’habitude a été prise de s’adresser en haut lieu au nom de prétendus droits. Telle minorité réclame le droit à la diversité. Telle catégorie invoque le droit à l’enfant, telle autre le droit de l’empêcher de naître. Je ne me sens ni l’âme d’un syndicaliste en soutane, ni celle d’un révolté mal à l’aise avec son siècle.

Je suis convaincu, du reste, que si l’Église ambitionne d’épouser son époque, elle risque fort de terminer veuve à la prochaine. Or je n’ai pas le goût du veuvage Monsieur le Ministre, j’ai simplement fait vœu de célibat.

En rédigeant cette lettre ouverte, je ne vous réclame rien. Je ne vous demande rien. Je n’implore pas votre mansuétude ou votre compréhension. Je me tourne vers vous, non pour faire valoir un droit mais mû par un devoir.
Impérieux et grave. Le devoir de rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César.

 

Le devoir de vous affirmer que l’assistance à la messe fonde la dignité de la personne baptisée, que l’Eucharistie est à la fois la source et le sommet de la vie chrétienne.

Le devoir de vous dire qu’elle n’est pas d’abord un rassemblement de personnes mais une rencontre avec quelqu’un. Et que ce Quelqu’un, c’est Dieu lui-même. Le devoir enfin, de vous exprimer publiquement ma grande perplexité devant l’incohérence des décisions qui touchent l’après 11 mai et la liberté du culte public.

######

Depuis le mardi 17 mars, vous le savez, les catholiques français ont joué le jeu du confinement avec une loyauté parfaite. Un sacrifice immense a été consenti par des millions de croyants habitués à leur messe du dimanche. Je doute fort que vous mesuriez le prix qu’il nous en a coûté, vous qui aviez déjà du mal on s’en souvient à mesurer que Notre-Dame de Paris soit une cathédrale. Animés par un réel souci du bien commun, les fidèles des églises ont pourtant accepté de vivre la Semaine Sainte – le point d’orgue des célébrations annuelles – dans un dénuement liturgique total.

Loin de s’apitoyer sur leur sort, un grand nombre de chrétiens engagés, de mères de familles, de jeunes de mouvements scouts, de communautés religieuses se sont mis au service de leur prochain en distribuant des repas dans les rues, en confectionnant des masques, en réalisant des blouses. Toujours gratuitement. Souvent discrètement. Généreux, priants, obéissants, prudents, gentils, les catholiques n’ont pas à rougir de leur comportement depuis le début du confinement. Mais soyons clairs Monsieur le Ministre, être bon ne commence pas par un « c ».

Alors que se dessinent peu à peu les mesures du décloisonnement, nous savons déjà qu’à partir du 11 mai prochain – étant entendus les gestes barrières – nous pourrons aller à l’école, prendre les transports en commun, participer de nouveau à l’activité économique du pays, faire de la trottinette, visiter des voisins, courir en forêt… Mais en revanche, aller à la messe nous serait interdit ? Et nous devrions rester cois, impassibles ?

######

Les bons élèves seraient mis à la retenue et les catholiques auraient vocation à devenir les dindons d’une mauvaise farce ? Devant tant d’incohérences, et d’injustices, il m’est difficile de ne pas voir de l’indécence. Comment ne pas s’indigner devant le mépris des éventuels appétits spirituels des hommes ? Ces derniers appartiendraient à la catégorie des besoins non essentiels.

Il n’empêche Monsieur le Ministre, je suis prêtre, et dans une saine distinction des pouvoirs, je ne saurais me considérer comme membre d’une “Église Populaire hexagonale”. La liberté, l’égalité et la fraternité vous sont chères ? Sans que je les érige moi-même en dogmes, je suis prêt à les faire miennes pourvu seulement qu’elles soient vécues en vérité et non en Tartuffe.

LIRE LA SUITE SUR LE LIEN CI-DESSOUS

https://francecatholique.blogspot.com/2020/04/pour-une-reprise-des-messes-le-11-mai.html



ROSAIRE POUR LA FRANCE LE 2 MAI 2020 // -LIEN-CI-DESSOUS

https://francecatholique.blogspot.com/2020/04/rosaire-pour-la-france-samedi-2-mai.html


 

Coup de gueule en direct d’un pharmacien et d’un médecin: « Des masques, on peut en avoir autant qu’on veut pour le public mais on nous l’interdit ! »


 



 

CORONAVIRUS – À Pâques, vers nos Églises…La lettre d’un groupe de fidèles Belges Scandalisés par la Lâcheté de trop d’Évêques. Un Cri qui rejoint beaucoup de Voix en Italie et en France entre autres, qui s’élèvent pour demander aux Évêques d’accorder aux Fidèles au moins la Communion Pascale (lettre transmise par Isabelle)




À Pâques, vers nos Églises

Même si nous n’avons pas été exaucés , cette lettre nous permet

de réfléchir sur ce que l’on vit en ce moment…

Pour Pâques, des fêtes confinées et inédites, partout dans le ...

  •  Un prêtre disait hier : « J’ai passé toute ma vie à dire aux gens : venez à la messe, et du jour au lendemain, nos évêques leur disent : n’y allez plus ! ». Et tous obéissent au doigt et à l’œil à un ordre inédit en 2000 ans de christianisme !

Jamais, même en temps de guerre ou d’épidémie, les évêques n’ont commandé à leurs prêtres, comme ils l’ont fait pour la Semaine Sainte, de ne pas confesser, ni baptiser, etc., ni de célébrer les Offices liturgiques − même en « petit comité » ! −, y compris le Jour de Pâques !

  •  Pourtant à voir les distances sanitaires entre nos experts ou politiciens en « réunion de sécurité » ou celles qui sont imposées dans nos supermarchés, on pourrait facilement les transposer dans nos églises.
  • Pourquoi nos évêques et prêtres ont-ils subitement fermé leurs églises et cathédrale comme à Bruxelles, sans même que le pouvoir politique ne l’ait ordonné !

 

Étrange, triste et grave précipitation…

 

  •  Ainsi donc, toutes les prêches au sujet de la puissance de la prière, du Seigneur Maître du ciel et de la terre

 −Et donc, de ce virus !

Du Ressuscité qui a vaincu la mort et nous donne sa Vie en abondance; appelle à donner la nôtre, à mettre notre confiance en Lui, à

  •  « Ne pas craindre ceux qui tuent le corps mais plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne »;

Lui qui guérit toute maladie, chasse les démons, nous dit que « l’homme par ses inquiétudes, ne peut ajouter une coudée à sa vie »; que celui qui meurt en Lui a la vie éternelle; qu’il faut prier le Père de nous délivrer de tout mal, etc., etc.; 

  •  Toutes ces prêches ont subitement valsé aux oubliettes de la terreur si ce n’est celles du manque de foi.
  • Inouï. Sidérant. 
  • Aux oubliettes aussi les prêches sur saint François qui embrassa un lépreux, sur le Père Damien qui partagea sa vie avec eux, sur saint Roch qui soigna les malades de la peste au prix de sa vie, etc.

Le Petit Sacristain: Comment saint François guérit un lépreux de l ...

Être un bon chrétien en ce temps de pandémie, c’est être un « citoyen responsable » qui obéit aux diktats sanitaires, qui

  •  « reste chez soi »,
  •  « se confine »,
  •  « s’isole »,
  •  « se lave les mains »,
  •  « se tient à distance » de son prochain, consent
  •  « pour son bien » à ne plus visiter ses vieux parents, malades, handicapés, prisonniers « confinés » de force dans leurs institutions, etc.

Qu’importe s’ils meurent d’abandon : ils ne seront pas morts de ce fameux coronavirus ! Mais bigre, pourquoi soudainement tant de prévenance pour nos vieux et handicapés, dans une société qui plaide pour leur euthanasie ?

  •  Les cloches sonnent, et les mains applaudissent, pour le personnel soignant mais elles ne sonnent pas, et le dimanche des Rameaux nos mains n’applaudissent pas, pour Celui qui vient soigner nos âmes et peut éradiquer cette épidémie par une seule parole. 

Si du moins nous L’en implorons « dans les larmes, la prière et le jeûne ».

  •  « Courage, fuyons » chacun derrière nos murs, écrans, apostolats virtuels et masques !? 

Nos pasteurs − à l’opposé du Bon Pasteur cf. Jn 10 −, semblent subitement saisis par l’angoisse de contaminer ou d’être contaminés, de risquer de faire mourir ou de mourir eux-mêmes. 

  •  Mais comment même penser qu’en donnant ou recevant la Communion, à savoir le Corps et le Sang du Christ Ressuscité présent réellement et substantiellement sous les espèces du pain et du vin, vous pourriez nous donner la mort ou nous pourrions vous la donner ?

L’accueil que réservera Notre Père du Ciel à l’évêque ou au prêtre qui meurt au service, tout donné à tous, réconfortant les victimes non pas seulement du virus mais du confinement, ouvrant ses mains consacrées pour bénir, guérir, relever, oindre, sanctifier et nourrir les foules, sera-t-il le même que celui qui aura voulu garder ses mains propres, devant son clavier ?

  •  Autrement dit, préférons-nous vivre comme des morts ou mourir comme des vivants ? Et « à quoi cela sert-il de gagner le monde pour y perdre son âme » ?

 

Assez des prières, de messes et d’adorations virtuelles ! La foi chrétienne ne nous annonce pas un Christ à prier derrière nos écrans mais à approcher réellement dans sa Présence Réelle et dans nos assemblées réelles.

Ils vivent la louange en ligne pendant le confinement

  •  Mais qui ou qu’est-ce qui se cache donc derrière un virus qui nous interdit tout contact -dans le réel – avec nos vieux parents, nos malades et handicapés dans leurs institutions, nos enfants, petits-enfants, voisins, amis, frères et sœurs de sang ou d’esprit, nos prêtres, nos sacrements, le Christ Lui-même ?
  • Qui ou qu’est ce qui se cache derrière un virus qui nous rend dociles à toute injonction politique et sanitaire quitte à perdre notre emploi, notre argent, notre logement, notre pain quotidien, nos droits et libertés les plus fondamentales ?

 Qui ou qu’est-ce qui se cache derrière un virus menaçant les plus âgés et les plus fragiles, mais qui nous terrorise au point de faire fi des dégâts collatéraux en termes psychiatriques, familiaux, sociaux, économiques, géopolitiques, etc., dégâts qui seront bien plus considérables (même en termes de morts) que le coronavirus lui-même ne l’aura été ?

Concluons en 3 points :

 

  1. Merci à vous, chers prêtres, pour votre vie donnée pour que nous recevions Celle du Christ ! Merci à tous ceux qui parmi vous ont gardé leur église ouverte ou qui la rouvriront à Pâques. Que Dieu vous donne de vivre dans le don de vous-même et dans une obéissance vraiment chrétienne qui consiste parfois à s’affranchir de directives nuisibles pour l’âme de vos fidèles…ou pour la vôtre.

 

  1. En ce dimanche de Pâques, rendons-nous tous, en famille, à l’heure de la messe, vers nos églises paroissiales : si la pierre qui les tenait scellées est roulée, entrons dans ses parvis pour célébrer le Christ Ressuscité (dans le respect des distances requises) et pour Le recevoir dans la communion eucharistique, à distance aussi, comme nous le faisons pour acheter notre pain quotidien.
  2. Si la pierre est encore roulée, encerclons-les de prière ou chantons sur ses parvis en demandant au Christ Ressuscité de réveiller celui ou ceux qui y « reposent » encore !
  3. Et à l’occasion du grand Jubilé (650 ans) du grand Miracle Eucharistique Bruxellois le jour précis de Pâques, implorons un nouveau miracle au Seigneur, pour que dès ce jour, l’Eau et le Sang jaillis de Son Cœur transpercé puissent irriguer la capitale de l’Europe, notre pays, et jusque-là où Il voudra, pour nous guérir de toutes maladies du corps et de l’âme !
  4. A moins qu’il nous faille attendre une autre catastrophe planétaire plus hard encore pour enfin tomber à genoux ?

  5. Signé : quelques Marie-Madeleine de notre temps…

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/04/09/a-paques-vers-nos-eglises/  


priere silence



 

APPEL Des Pr Douste-Blazy et Perronne à SIGNER LA PÉTITION concernant L’Hydroxychloroquine…EN FRANCE , LES GENS MEURT DU CORONAVIRUS….FAUTE DE MÉDICAMENTS APPROPRIÉS..


LA FRANCE VIT UN DRAME SANITAIRE

SANS PRÉCÉDENT

DURÉE: 2:18 / Plus quelques secondes pour SIGNER LA PÉTITION



Appel des Pr Douste-Blazy et Perronne à signer la pétition concernant l’hydroxychloroquine

SIGNER ICI-BAS SUR LE LIEN

fleche

 

https://www.change.org/p/ephilippepm-traitement-covid19-ne-perdons-plus-de-temps-neperdonsplusdetemps

 


Nous vivons une crise sanitaire mondiale d’une grande ampleur et notre pays est fortement frappé par la vague épidémique de Covid-19.

Chaque jour, nous déplorons de nombreux décès. Contre cette maladie, nous ne disposons ni de vaccins, ni de traitement antiviral même si les données scientifiques actuelles sont parcellaires et discordantes.

Des données chinoises récentes ont suggéré l’efficacité de la chloroquine ou de l’hydroxychloroquine au laboratoire et chez les malades. Une étude publiée par Chen et coll. (Efficacy of hydroxychloroquine in patients with Covid-19 : results of a randomized clinical trial) montre l’efficacité de l’hydroxychloroquine chez les malades atteints par le Covid-19 souffrant de pneumonie moyennement sévère ; les quelques patients qui se sont aggravés ne recevaient pas le traitement.

Des cartes publiées par Santé Publique France montrent un taux de mortalité chez les personnes hospitalisées beaucoup plus faible à Marseille que dans le reste du territoire.

Au vu des données scientifiques internationales ainsi que des expériences de terrain remontant de médecins au contact direct de l’infection et en l’attente de nouvelles données scientifiquement contrôlées, les autorités italiennes, puis américaines ont pris, dans ce domaine, des décisions thérapeutiques hardies.

Le 17 mars 2020, l’agence de médicament italienne considérant l’urgence sanitaire a autorisé la prescription de l’hydroxychloroquine par tous médecins, y compris les médecins des villes.

Pour éviter tous risques ou dérives, ce médicament doit être délivré en pharmacie hospitalière avec obligation d’assurer une traçabilité des prescriptions et un retour des données médicales.

Le 29 mars, après avis favorable de la FDA (agence américaine du médicament), le ministère de la santé des États-Unis d’Amérique (US Department of HHS) a décidé de mettre de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine à la disposition des pharmacies hospitalières sur l’ensemble du territoire fédéral.

Le Gouvernement américain utilisera sa réserve stratégique faite de millions de traitements constitués depuis plusieurs semaines.

Dès maintenant, la FDA autorise tous les médecins hospitaliers américains à prescrire ces deux médicaments y compris en dehors d’essais thérapeutiques.

Elle demande, comme en Italie, que toutes les données médicales des malades traités soient collectées afin de les analyser.

Le Portugal vient de recommander ces traitements pour les cas de Covid-19 avec pneumonie.

La tolérance de ces médicaments prescrits à des millions d’individus depuis des décennies est bonne à condition expresse de respecter le dosage et les contre-indications, de vérifier la compatibilité avec d’autres médicaments pris simultanément, de contrôler le taux de potassium dans le sang et de réaliser préalablement un électrocardiogramme surtout en cas de prescription associée d’azithromycine.

La Chloroquine contre le Coronavirus ? Le Cri de Révolte d’un Médecin Français (Docteur Éric Ménat..Vidéo (11:47)…LA FRANCE EN SOUFFRANCE …PRIONS !!!




La Chloroquine contre le Coronavirus ?

Le Cri de Révolte d’un Médecin Français

DURÉE: 11:47





 

IMPORTANT – CORONAVIRUS – REMÈDE DU CIEL – Il y aurait eu une intervention de la Vierge le 27 Mars 2020 en Syrie à Damas – le lieu ou Saint Paul a reçu la Vue Spirituelle !!! À vos Huiles Bénies par un Prêtre !




Ce que vous devez savoir sur l'onction | Chrétiens lifestyle

(Merci d’informer les Prêtres que vous connaissez

pour qu’ils bénissent les Huiles)

 
Intro : EN 2016
 
L’onction apparait à Damas dans une chambre d’hôpital :

Le docteur syrien Nihad Assaf spécialiste en médecine interne et cardiologie a témoigné que le 23 aout 2016 à 20:30 dans la chambre 102 de l’hôpital français Saint Louis à Damas   (102… 12 étoiles de la Couronne de Marie…) (Saint Louis…) il a remarqué un signe surnaturel.

Lui même en travaillant dans la clinique mentionnée ci-dessus il a pris des photos et il les a publiées en ajoutant le commentaire qu’il ne veut exercer aucune influence, par contre il expose le phénomène dont il a été témoin oculaire.

Il s’agit du signe de la croix qui a commencé à se former progressivement en dessous d’ une icône de la Vierge accrochée au mur de la chambre des patients.

APPARITION HUILE CROIX

Ce signe présente l’aspect huileux qui se réfère à l’onction.

Le docteur est diplômé de la Faculté de Médecine de l’Université de Damas.

Il est né dans les années 50 et actuellement il travaille à la clinique de Saint Louis qui se trouve à la rue Cassaa dans le quartier homonyme chrétien de la capitale syrienne.

27 mars 2020 :

«Ainsi, vous serez sauvé par la pandémie»
Les ordres de la Vierge pour l’élimination du Covid 19 ;  son apparition miraculeuse à une religieuse du couvent de Lady Saidnaya en Syrie.
 
Dimanche soir, le compte fb officiel du monastère grec orthodoxe de la Sainte Mère Saidnaya  situé dans la campagne de Damas en Syrie, a annoncé un grand miracle et une apparition de la Vierge Marie, associés à la pandémie de la convoitise 19.
 
Une religieuse d’Égypte a appelé l’une des sœurs du Couvent de Dame Saidmaya et lui a dit ce qui lui était arrivé.
 
La religieuse d’Égypte a dit : Pendant que je regardais l’icône de la Vierge Marie, je l’ai vue demander à son fils : Jésus Seigneur, je t’en prie, soulève l’épidémie (Coronavirus) du monde.
Mais le Seigneur a tourné son visage.

« Oh Vierge, ne nous quitte pas. Continue de prier pour nous tous et, par ton intercession à Jésus-Christ, cette épidémie doit être éliminée et chaque patient guéri ».

Après la fin de l’appel, la religieuse du monastère de Saidnaya était très affligée. Elle a tourné ses yeux vers l’icône de la Vierge Marie et a commencé à crier:

« Oh Vierge, ne nous quitte pas. Continue de prier pour nous tous et, par ton intercession à Jésus-Christ, cette épidémie doit être éliminée et chaque patient guéri ».

 
Alors qu’elle pleurait encore, elle a senti qu’elle avait été transférée à l’intérieur du Saint Sanctuaire de la Dame de Saidnaya qui est un lieu saint non contaminé où elle a commencé à préparer le petit coton imbibé d’huile à partir du chandelier incandescent qui est offert au pèlerins du Saint Monastère.
Les cotons contenaient des impuretés et la religieuse a commencé à les nettoyer.
 
En ce moment, une autre religieuse entre par la porte du Saint Sanctuaire (al Saghura) et lui dit :
Je veux que tu me félicites pour ma victoire. ”!
La première religieuse, étonnée, lui a demandé:«Pourquoi, que s’est-il passé?»
L’autre religieuse a répondu:« J’ai triomphé! » .
J’ai persuadé mon Fils et mon Dieu de dominer sa Miséricorde et d’éliminer cette épidémie du monde.
linteau sang porte Pâque-

Dites au Monde Entier de Dessiner sur les Fenêtres et les Portes de ses Maisons et sur le Front de chacun, une Croix avec une Huile Sainte ; ainsi l’Épidémie sera Supprimée.

Par l’intercession de la Mère de Dieu et par ses supplications,

Ô Seigneur, aie pitié de nous et sauve-nous…

Amen.

 

27 mars 2020

La Guerre Silencieuse des Religieuses d’Italie contre le Coronavirus… En Italie, dans les Hôpitaux ou depuis le Cloître, les Femmes Consacrées s’engagent dans la Lutte contre cette Épidémie, au risque d’y Perdre leur vie.




Une groupe de religieuses devant un cimetière de Bergame, au nord de l'Italie, le 20 mars 2020.

Une groupe de religieuses devant un cimetière de Bergame, au nord de l’Italie, le 20 mars 2020.
  (AFP or licensors)

Federico Piana- Cité du Vatican

  • Une armée efficace est déployée dans la lutte contre la pandémie de coronavirus: il s’agit de la discrète et presque invisible armée des religieuses, dont plusieurs sont directement affectées par la maladie, partageant le sort de milliers de personnes dans le monde et en Italie.

Le service de beaucoup d’entre elles au contact direct de la population les expose particulièrement au risque de contagion, mais, qu’elles soient infirmières ou cloîtrées, qu’elles s’occupent des plus pauvres ou qu’elles viennent en aide aux familles des personnes touchées par la maladie, elles portent toutes deux armes puissantes : la prière et l’amour.

  • Les congrégations hospitalières sont naturellement particulièrement actives. Ainsi, les Sœurs de Saint-Camille gèrent cinq hôpitaux dans toute l’Italie, à Rome, Trente, Trévise, Brescia et Crémone. Dans ces trois dernières villes, leurs institutions sont chargées d’aider les personnes infectées par le Covid-19, s’exposant donc directement au risque de contagion.

Prêtes à donner leur vie pour les autres

«Dans toutes nos structures, il y a des infirmières qui, en cette période, risquent leur vie avec abnégation» explique sœur Lancy Ezhupara, directrice de l’hôpital Saint Camille de Trévise et secrétaire générale de l’ordre. Mais ses sœurs n’ont pas peur, au contraire :

  • «Nous, les Filles de Saint-Camille, faisons un quatrième vœu, en plus des trois vœux classiques de pauvreté, d’obéissance et de chasteté : celui de servir les malades même au prix de notre vie. Peut-être que dans les années passées, pour beaucoup d’entre nous, le quatrième vœu était devenu un peu flou, mais aujourd’hui il revient avec force à son extrême actualité».

Dans leur hôpital de Trévise, il y a plus de cent places pour recevoir les personnes infectées, mais les difficultés sont innombrables car il y a un manque d’instruments sanitaires.

  • «Mais nous, en tant qu’Église, en tant que religieuses et en tant que peuple, nous ne reculons certainement pas», explique Soeur Lancy, qui trouve du réconfort dans la réaction de ses sœurs, prêtes à tout pour être proches de ceux qui souffrent : «Leur totale disponibilité me fait bouger.
  • Elles sont conscientes qu’elles peuvent mourir mais je le répète : la force nous est donnée par la prière, l’intercession de Saint Camille et notre quatrième vœu».

LIRE LA SUITE...https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2020-03/femmes-consacrees-italie-coronavirus.html


Un prêtre italien de 72 ans se sacrifie en cédant son respirateur à un patient plus jeune…




Un prêtre italien de 72 ans se sacrifie en cédant son respirateur à un patient plus jeune

En cette période de peur collective et de confinement qui stresse tout le monde, les actes de solidarité et de bravoure se multiplient.

  • Celui du père Giuseppe Bardelli est à la fois grandiose et tragique. Prêtre en Lombardie, dans la commune de Casnigo, la région d’Italie la plus touchée par le coronavirus et qui ne compte plus ses morts, il n’a pas échappé à la contagion.

Âgé de 72 ans, il était atteint d’une forme grave de cette maladie pulmonaire. Avant de perdre conscience et plutôt que prolonger inutilement sa vie, il a préféré se sacrifier en renonçant à son respirateur artificiel pour le céder à un patient plus jeune et donc susceptible de survivre.

  •  Un don qui a ému toute l’Italie, un pays où la religion catholique est encore très présente et est plus que jamais devenue un refuge et un soutien.

Ce lundi, l’Italie a enregistré le chiffre macabre de 601 nouveaux décès en 24 heures. Un bilan qui reste dramatique mais en léger recul. Ce qui fait dire à certains que « l’Italie voit le bout du tunnel ».


https://www.dhnet.be/actu/monde/crise-du-coronavirus-un-pretre-italien-se-sacrifie-en-cedant-son-respirateur-a-un-patient-plus-jeune-5e79bb60d8ad5816316565dc

Jean-Marc Gheraille



 

CORONAVIRUS / Ci-après un extrait d’une lettre écrite par un médecin italien âgé de 38 ans, Dr Julian Urban travaillant dans un hôpital en Lombardie..




Résultat de recherche d'images pour "hôpital en Lombardie"

Ci-après un extrait d’une lettre écrite par un médecin italien âgé de 38 ans, Dr Julian Urban travaillant dans un hôpital en Lombardie. Elle a été transmise par un confrère italien, ce matin, à notre fille, médecin spécialiste en maladies infectieuses et elle aussi en première ligne d’attaque contre l’épidémie de coronavirus dans un grand hôpital.

“Jamais dans mes cauchemars les plus fous n’aurais-je imaginé voir ce qui se passe dans notre hôpital depuis trois semaines…

D’abord quelques malades sont arrivés, puis des dizaines, puis des centaines, tous atteints de manière de plus en plus grave. Maintenant nous ne sommes plus des médecins, mais des “aiguilleurs” qui envoient telle personne vers un lit de réanimation, telle autre chez elle pour mourir, alors même que tous ces patients ont payé les mêmes impôts dans notre pays, toute leur vie.

Jusqu’à il y a deux semaines mes collègues et moi-même étions des athéistes convaincus. Ce qui est normal puisque nous sommes médecins et que l’on nous a appris que la science excluait la présence de Dieu. J’avais l’habitude de me moquer gentiment de mes parents quand ils allaient à l’église. Il y a neuf jours un pasteur âgé de 75 ans a été admis dans notre hôpital.

C’était un homme bon et affable, souffrant de difficultés respiratoires graves. Il avait une Bible avec lui et nous a impressionnés par son attitude : il n’hésitait pas à en lire des passages aux autres malades et à tenir la main de ceux qui mouraient.

Nous autres médecins étions exténués, à bout physiquement et psychologiquement, mais quand nous avions une minute nous l’écoutions lire et prier.

Nous sommes au bout du rouleau, incapables de faire davantage. Les gens meurent autour de nous chaque jour. Deux de nos collègues viennent de mourir à leur tour et d’autres membres du personnel soignant ont contracté le virus.

Nous avons compris enfin que nous devions nous adresser à Dieu pour Lui demander de nous venir à l’aide. C’est ce que nous avons commencé à faire, quelques uns d’entre nous, dès que nous avions quelques minutes de répit.

 

Nous trouvons encore incroyable de rechercher ensemble aujourd’hui la paix de Jésus, alors que naguère nous étions des athéistes endurcis, et de Lui demander la grâce de nous permettre de continuer à aider tous ceux que souffrent autour de nous.

Hier ce pasteur de 75 ans est mort. Alors que nous avons enregistré 120 décès en moins de trois semaines dans notre seul service, la sienne nous a bouleversés. Malgré sa propre condition et nos dures conditions de travail, il avait réussi à nous insuffler une PAIX que nous recherchions ailleurs sans pouvoir la trouver.

Ce pasteur est allé rejoindre son Seigneur et Maître et bientôt nous irons le rejoindre nous aussi si les conditions ne s’améliorent pas.

 

Cela fait 6 jours que je ne suis pas rentré chez moi. Je ne me souviens plus de mon dernier repas. Je comprends à présent combien petit je suis sur cette terre.

Mais je tiens à utiliser toute mon énergie, jusqu’à mon dernier souffle pour aider les autres. Je suis tellement heureux, grâce à ce pasteur, d’avoir fait le chemin vers Dieu, alors que je marche entouré de tant de souffrances de mes frères humains et que je fais face à la mort si souvent.”

Priez pour ce médecin qui a trouvé la paix en Jésus grâce à l’intervention de ce pasteur malade, et pour tous ses confrères engagés dans la même lutte de tous les jours. Priez pour que sa foi s’affermisse et lui donne le courage de continuer avec espoir, les yeux fixés sur Jésus.


extrait d’une lettre écrite par un médecin italien


 

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 623 autres abonnés

  • ❤️GROUPE DE PRIÈRES 🙏 DE LA DIVINE VOLONTÉ / Via Internet (Jésus à Luisa Piccarreta) Inscriptions ici..💖❤️ ❤️ ❤️

    * Voici les adresses e-mails pour vous inscrire…

    BRIGITTE / CANADA les24heurescanada@gmail.com

    JACYNTHE / EUROPE ET AILLEURS  les24heures.europe@gmail.com

    LIEN : https://wp.me/P1aACN-xWe

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    mai 2020
    L M M J V S D
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :