Jésus à Alice Lenczewska….Veillée de Noël le 24 Décembre 1987 & Noël le 25 Décembre*Venez, parce que le temps est déjà passé et l’heure de ce monde a sonné. Tout est suspendu dans l’attente du signe du Père.


AIGLE

CES PAROLES DE JÉSUS ADRESSÉES À ALICE

SONT AUSSI POUR NOUS !

24. XII.1987 à 00h50 

 

Alice – N’est-ce pas mon dernier Noël dans la paix et l’abondance parmi mes proches?

 

De quelle paix parles-tu, Mon enfant? De quelle abondance? De quelles personnes?

Il n’y a pas de paix, il n’y a pas d’abondance et Mes enfants sont séparés.

 

Il y a une grande bataille pour chaque âme humaine, il y a de la misère spirituelle, telle qu’il n’y en a pas eu depuis deux mille ans. Il y a tellement de disputes, de désarroi, d’animosité!

Ce que tu perçois par les yeux est une vérité apparente, comme tout ce qui est matériel et comme tout ce qui est perçu par les sens corporels.

Il y a une grande douleur et les yeux humains commencent à voir la dernière étape. Et la chute de Satan et de ses serviteurs sera grande. Ce qui ne vient pas de Dieu périra et disparaîtra. Le monde des ténèbres disparaîtra. La douleur de l’enfantement ouvrira Ma Lumière, remplira le monde d’Amour et de Paix.

Alice – Que faire?

Prier sans cesse. Seule la prière est le salut. Seul l’appel à Moi et l’attachement à Moi garantira la vie.

 

Alice – Je désire que cela arrive déjà… mais je regrette quand même cette paix illusoire et cette stabilisation misérable.

Le cœur humain est mesquin… et lâche.

baiser-de-judas-jpg

C’est pourquoi Je suis avec vous. C’est pourquoi Je marche sur cette terre : J’accepte chacun, Je tends la main vers chacun, Je Me penche sur chacun. C’est pourquoi Je suis si proche, comme quand J’ai fondé Mon Église.

 

Maintenant aussi Je la fonde. Je la fonde à nouveau, Je la crée à nouveau, J’appelle à nouveau Mes enfants qui la feront renaître, qui nettoieront Mon visage terrestre.

Sois confiante. Rien de ce qui M’appartient ne disparaîtra. Tout ce qui est saint brillera de la splendeur de Ma gloire et de Ma victoire.

Le temps de l’avent arrive à sa fin, une nouvelle vie naît en Moi. Je l’ai semée sur la terre entière et elle naît, elle grandit, elle s’affermit.

Vis dans la paix de ce que chaque jour t’apporte – parce que cela t’apportera de Ma part tout ce dont tu as besoin, ce dont tu auras besoin. On ne doit rien remettre à plus tard. Vis pleinement le jour d’aujourd’hui, dans Mon Amour.

 


25. XII.1987, 10h00 | Noël

naissance jésus bethléem

BARRE 2 ROSES

Je suis venu au monde pour que nous nous rencontrions et pour que nous vivions ensemble dans l’Amour du Père.

Accourrez tous à Moi. Regarde : J’ai les mains pleines de l’amour né dans Mon cœur. Regarde : Je peux en donner tellement à tout le monde. Je peux allumer vos cœurs pour qu’en eux naisse un amour pur – qui sauve et qui rachète.

Je veux faire briller l’Amour d’un feu encore plus grand, encore plus fort.

Venez tous à Moi et prenez, portez la lumière de l’Amour dans les ténèbres du monde dominé par les démons du mal. Que vos cœurs brillent, qu’ils rayonnent de Ma splendeur.

Regarde dans Mon cœur et puises-en ta force et ton espérance. Je suis proche. Je Me tiens sur le seuil et J’attends le signe du Père pour entourer le monde et le transformer.

Venez tous à Moi. Amenez les faibles, apportez les impuissants. Je vous attends avec Mon Amour Nuptial et avec la nostalgie du Père. Venez, parce que le temps est déjà passé et l’heure de ce monde a sonné. Tout est suspendu dans l’attente du signe du Père.

ange ciel

BARRE 2 ROSES

Regarde : le Ciel entier attend : des foules innombrables de purs esprits, pour sauver Mes enfants des bourbiers de la mort.

Chantez Hosanna pour le saluer, élevez vos cœurs et vos yeux pour ne pas manquer l’instant qui vous est donné dans l’Amour du Père.

 

Que votre amour et votre nostalgie s’unissent à Mon Amour et à Ma nostalgie.

Qu’il n’y ait plus de séparation, de division, de nostalgie ni de larmes.

Qu’il n’y en ait plus!

 

Voici, Je viens M’unir à vous pour toujours, pour l’éternité dans l’amour et le soulagement.

Mes enfants, Je vous bénis. Je vous désire, pour que nous ne fassions qu’un pour l’éternité, dans Mon Père et votre Père.

barre-bleu1

Alice – À qui dois-je transmettre ces Paroles?

À Mes enfants qui M’aiment et qui désirent Mon Royaume sur terre.

 

Alice – Je vois mal : la vue de mon âme est défectueuse…

Tu ne peux pas voir dans la pleine Lumière, parce que ton corps serait brûlé par la Splendeur de Ma Gloire et de Mon Amour.

 

Ton âme verra tout : la Vérité entière. Elle expérimentera pleinement Mon Amour dans peu de temps.

Tu vois – Je touche ton visage par les rayons du soleil, Je touche ton cœur par l’Amour, Je te pénètre délicatement pour que Ma puissance ne détruise pas ton essence chétive.

 

Regarde : Je t’ai aujourd’hui donné le soleil et le silence, le ciel bleu et le givre blanc, en ce jour de Ma Naissance parmi Mes enfants.

Regarde et réjouis-toi, parce que Mon Amour t’entoure de partout, il y a partout les signes de Ma nostalgie et de Mon attente de toi.

BARRE 2 ROSES

Alice – Je devrais rester à genoux en T’attendant – hier, tout le temps, et n’être qu’avec Toi.

Je sais que c’est ce que tu préfères, mais il faut être avec les gens et pour les gens.

 

Ils ne peuvent pas Me rencontrer autrement que dans un autre homme, dans les rites, dans la tradition.

Il faut être pour les gens. Je t’envoie comme le Père M’a envoyé : vers les gens et pour les gens – Mes enfants.

 

C’est Moi qui t’envoie chacun de ceux qui se trouvent chez toi ou qui viendront. Je viens en eux. Pour unir, pour unifier, pour fusionner Mon Amour dispersé et fractionné.

 

Je recueille Mes enfants et Je les rassemble pour que nous soyons Un : vous en Moi et Moi en vous. Pour que nous soyons Un dans le Père.


25. XII.1987, 22h30

BARRE 2 ROSES

Pourquoi réfléchis-tu tellement à toi-même, à tes émotions et à ta situation?

 

Abandonne tout cela, libère-toi de ta préoccupation pour toi-même. Sois uniquement pour Moi. Toujours prête à tout, guettant Mon signe. Ne désirant que Moi, Me cherchant partout et toujours.

 

Tu dis : « le martyre du cœur » – oui, que ton cœur meure pour toi, pour qu’il puisse vivre uniquement pour Moi. Que meurent en lui tous tes désirs, toutes tes attentes, à part la seule attente et le seul désir dont l’accomplissement est certain.

 

La seule chose vraiment certaine, c’est que tu M’appartiens, que ton éternité est en Moi. Tu ne perdras jamais Mon Amour. Vis-en.

C’est lui la source et l’objectif de ton existence.

L’amour est une relation réciproque : plus tu seras concentrée sur Moi, plus Je serai en toi – avec Mon Amour et Ma Puissance.

BARRE 2 ROSES


No: 783-784-785

Témoignage D’Alice Lenczewska


 

♥ Mes vœux pour ce Noël 2018 ♥


Mes vœux pour ce Noël 2018

CRECHE DE NOEL ob_829375_1-asociacion-de-belenistas-de-alican

bébé jésus

barre argent

À vous tous qui êtes comme moi: des enfants de Dieu.

Je vois Noël arriver à grand pas et je sais que Bébé Jésus va naître dans quelques heures. Je pourrais bien vous écrire de beaux mots, des réflexions toutes faites, mais ce n’est pas ce que j’ai à cœur de vous partager.

 

Je sais que Bébé Jésus va beaucoup pleurer le Jour de son Anniversaire…

Il pleure déjà dans mon cœur.

Qui veut encore de Lui?

barre coeur1

Combien sommes-nous à l’aimer, à le désirer, à vouloir s’assoir près de Lui lorsque viendra le copieux repas de Noël ? Oui, si peu, si peu!

 

Ce seront de saintes Larmes qu’il versera lorsqu’IL verra sous le sapin qu’il n’y avait plus de place pour y déposer une petite crèche. Non, les cadeaux sont beaucoup trop nombreux!

 

Et pourtant, c’est Sa fête à Lui, notre petit Jésus de la crèche, que nous devrions voir sous le sapin de Noël en avant des quelques petits cadeaux que nous offrirons à notre famille en ce Jour Unique d’amour et de  joie que nous apporte la Naissance de Bébé Jésus.

 

Combien ont oublié que ce tout petit Bébé Jésus qui va naître c’est NOTRE SAUVEUR, LE MESSIE, LE RÉDEMPTEUR, L’EMMANUEL, L’AGNEAU DE DIEU, CELUI QUI A DONNÉ SA VIE POUR NOUS, pour qu’un jour nous soyons avec Lui et toute la cour céleste! Le Ciel, c’est  notre demeure permanente, mais nous l’avons oublié!

Noël, nous le savons tous, c’est la Fête de l’amour.

Mais qui est l’amour?

Oui, c’est Jésus l’amour! 

Les petits enfants se réjouissent à Noël, car ils savent, eux dans leur innocence et leur pureté, ce qu’est l’amour. Et si nous leur disons, même une seule fois, que le petit Bébé Jésus s’appelle AMOUR, ils s’en souviendront toute leur vie.

Mais la plupart de nous leur ont décrit que le champion de l’amour, celui qui apporte les cadeaux, oh, mais oui, il est gentil, il se nomme le père Noël.

BARRE JAUNE BRUN

Avant ma conversion en 1996, j’ai moi-même fait croire à mes enfants que c’était le père Noël qui avait tout pouvoir sur les cadeaux. Je ne suis donc pas étrangère à cette façon de faire.

 

Mais maintenant, en 2018,  nous avons sous les yeux des signes, des signes et encore des signes que l’Avertissement est à nos portes. Nous ne devons donc pas négliger ces avertissements que nous recevons des prophètes et messagers choisis par Dieu, car c’est un grand sauvetage qui va se produire, le plus grand de tous les temps.

 

En ce Jour de Noël, pourquoi ne pas prendre Bébé Jésus dans nos bras pour lui dire à quel point nous l’aimons, que nous regrettons de l’avoir mis de côté, de l’avoir négligé, d’avoir été indifférents face à son amour en lui demandant pardon?

Il n’y a que l’amour qui peut sécher les larmes de Bébé Jésus avec nos propres larmes d’amour et de repentir.

pleure enfant

Un enfant de Dieu qui pleure c’est Jésus qui pleure, quel que soit son âge

BARRE JAUNE BRUN

Je souhaite à tous un Noël D’AMOUR, car rien d’autre ne compte ni n’a d’importance en ce bas-monde: RIEN!

Jésus lui-même a dit «que nous serons jugés à l’amour que nous aurons les uns pour les autres.» Mais si nous ne sommes pas habités par Jésus, le Christ, vaine est notre petit amour humain. L’homme sans Dieu ne sait pas aimer, car  il est incapable d’aimer.

Soyons unis, mais vraiment unis et ensemble, en Dieu!

Avec toute mon affection de petite sœur.

Grace pour Myriamir


 

JÉSUS NOUS DEMANDE…“ TE SOUVIENS-TU QU’À NOËL C’EST MON ANNIVERSAIRE-? ”


barre noel

creche-54

Je suis sûr que vous ne l’avez pas oublié : c’est mon anniversaire ! Tous les ans, il y a une grande célébration en mon honneur, et cette année encore cette célébration va avoir lieu. C’est une période au cours de laquelle tout le monde va faire des courses, acheter des cadeaux, et il y a plein de publicités à la radio, à la télé et dans les magasins, et cette fièvre augmente au fur et à mesure que mon anniversaire se rapproche.   

star-1076611__480

C’est vraiment bien de savoir qu’au moins une fois par an, certaines personnes pensent à moi. Pourtant je remarque que si au début les gens paraissaient comprendre et semblaient reconnaissants de tout ce que j’ai fait pour eux, plus le temps passe, et moins ils semblent se rappeler la raison d’être de cette célébration. Les familles et les amis se rassemblent pour s’amuser, mais ils ont oublié le sens de cette si belle fête.

Je me souviens d’un grand banquet en mon honneur organisé l’an dernier. La table de la salle à manger était garnie de plats succulents, de gâteaux et de chocolats. Les décorations étaient magnifiques et il y avait plein de cadeaux emballés dans des papiers multicolores.

table noel jouez-sur-le-rouge-et-le-blanc-pour-un-noel-traditionnel-1007881_w670

Mais vous savez quoi ?
Je n’étais pas invité…
J’étais en théorie l’invité d’honneur, mais personne ne s’en était souvenu, et ils ne m’avaient pas envoyé d’invitation.

La fête était en mon honneur, mais quand le grand jour est arrivé, on m’a laissé dehors, et ils m’ont fermé la porte à la figure… et pourtant moi je voulais être avec eux et partager leur repas !

En réalité, je n’étais pas surpris, car depuis quelques années, toutes les portes se referment devant moi.
Comme je n’étais pas invité, j’ai décidé de me joindre à la fête sans faire de bruit, sans me faire remarquer. Je me suis mis dans un coin, et j’ai observé.

pere noel

Tout le monde s’amusait, quelques-uns qui avaient bu plus que de raison étaient ivres, ils faisaient des farces, ils riaient à propos de tout. Ils passaient visiblement un bon moment. Pour couronner le tout, un gros bonhomme à la barbe blanche est arrivé, vêtu d’une longue robe rouge. Il s’est assis sur le canapé et tous les enfants ont couru vers lui en criant :  » Père Noël ! Père Noël ! « , comme si la fête était en son honneur !

A minuit, ils se sont tous embrassés… J’ai ouvert les bras et j’ai attendu que quelqu’un vienne me serrer dans ses bras, mais… personne n’est venu vers moi…

Puis ils se sont offerts les cadeaux. Ils les ont ouverts un par un, très excités.
Quand tout a été déballé, j’ai regardé pour voir si, peut-être, un cadeau était resté pour moi.

star-1076611__480

Qu’auriez-vous ressenti si, le jour de votre anniversaire, tout le monde s’échangeait des cadeaux et que vous n’en receviez aucun ?

J’ai enfin compris que je n’étais pas désiré à cette soirée et je suis parti silencieusement.

image jésus1

Et tous les ans ça empire !
Les gens se rappellent seulement de ce qu’ils ont bu, de ce qu’ils ont mangé, des cadeaux qu’ils ont reçus, et plus personne ne pense à moi.

J’aurais voulu que pour la fête de Noël cette année, vous me laissiez entrer dans votre vie…
J’aurai souhaité que vous vous rappeliez qu’il y a plus de 2000 ans, je suis venu au monde pour donner ma vie pour vous, et pour vous sauver. Ce n’est pas pour rire que je vous ai aimés… Je souhaite que vous le croyiez de tout votre coeur !

Voulez-vous vraiment célébrer mon anniversaire ? Je vous attends à l’église, ce soir, demain… toujours ! Par la Communion Eucharistique, dans la petite crèche de votre cœur, je viendrai à vous, et nous ne ferons plus qu’un, vous et moi…

église vitrauxbarre égliseéglise vitraux

M’offrirez-vous cette joie ? Alors ce sera Noël à chacune de vos Communions, Noël dans votre cœur, Noël pour tous ceux qui vous entourent, Noël chaque jour un peu plus sur la terre ! Je vous attends, ne tardez pas…

Je vous aime !

Jésus


Écrit par une personne anonyme


 

Quatrième Dimanche de l’Avent-18 Décembre 2016*Le Père Christian Blanc, assomptionniste nous parle du Salut qui ne sera « efficace » que s’il est reçu ! Veux-tu ?…


prophet-isaiah

Dieu se donne ! Inutile de chercher à vouloir le charmer. Inutile de vouloir capter sa bienveillance car elle nous est acquise de toute éternité. Il déborde d’amour et nous fait exister. Amoureusement il ose « le différent » et invite à lui ressembler. 

Achaz, roi de Juda s’est trompé (2R16, 3).

Il a sacrifié son fils, par le feu, en croyant plaire à Dieu et attirer sur lui ses bonnes grâces.

Mais Dieu lui fait comprendre, c’est Isaïe qui parle, qu’il n’a nul besoin d’être sollicité car il prend les devants en promettant un fils. (1ère lecture de ce jour Isaïe 7, 10-16)


eucharistie

Dieu se donne !

Il ne donne pas ceci ou cela, il se donne. Pouvons-nous le recevoir ? Tout est là ! Dieu se donne à l’homme en ne lui demandant rien d’autre que de le recevoir.

Veux-tu recevoir Dieu ?

Voici : il se donne à voir et aussi à entendre en Jésus de Nazareth, le Christ, lui-même Fils de Dieu. Mais ce Dieu qui se donne ne nous fait-il pas peur ? Un tel don, si totalement différent, ne va-t-il pas trop bousculer mon « Moi » ou le faire exploser ?

Ce « moi » qui est le nôtre, regardez-le agir : Très complaisant pour lui, il ne cherche qu’à grandir tout en n’aimant que lui. Il veut paraître beau, se montre à l’extérieur sous ses plus beaux côtés. Se sent-il attaqué, il riposte aussitôt ou garde pour plus tard le coup qu’il veut porter. Il sait donner certes, des choses, mais pas sans oublier d’attendre en retour une réciprocité de quelqu’ordre qu’elle soit.

Le « moi » est compliqué. Il juge sans vergogne alors qu’il connaît mal et enferme les autres qui l’enferment aussi, dans des clichés qui faussent la réalité et ferment le progrès. Il est têtu et tient à ses idées même si elles sont fausses. Une simple expérience, le constat d’un moment, devient vite pour lui un « voir » universel.

pardon

Bref le « moi »  rétrécit, tout en voulant grandir, quand il ne voit que lui. Ce « moi » appartient à chacun, plus ou moins corrigé. Ce « moi » se laissera-t-il prendre par Celui qui se donne et qui est Dieu Vivant ? S’ouvrira-t-il à Lui dont l’être n’est que Don ?

Dieu se donne !

A chacun de le recevoir !

joseph-pere-de-jesus-noel-565x250

Joseph sollicité recevra-t-il le Don ? Le salut est tout proche se laissera-t-il sauver ? Brusquement sa vie vient d’être bouleversée. Marie, sa fiancée, est devenue enceinte sans avoir habité avec son fiancé. Que peut penser Joseph ?

L’événement le trouble. Où est la solution ? Répudier en secret, est-ce que cela se fait ? En fait, nous le savons, en l’enfant de Marie, Dieu s’approche de lui. Va-t-il le refuser ? Comment savoir ce qu’il y a lieu de faire ? L’hésitation est grande.

st-joseph-15

L’événement est là, ne faut-il pas l’accueillir, garder son cœur ouvert ? Joseph se laisse faire et Dieu va le conduire jusqu’au dépassement de son « moi » réticent. Ce qu’il n’a pas compris trouve bientôt son sens. L’enfant engendré par Marie, sera aussi le sien mais différemment. Joseph est « fait » son père, il nommera l’enfant : Jésus, Dieu sauve. Le couple est reformé, Dieu est accueilli et la vie continue. Loin de la répudier, Joseph prend avec lui Marie et leur enfant.

Dieu se donne ! Est-il toujours reçu ?

Ce Don est perturbant, Joseph aura encore à s’ouvrir bien souvent au Don du Dieu Vivant. Pour nous qui cheminons avec un « moi » pesant mais que l’on aime bien, comment accueillons-nous le Seigneur qui nous sauve ?

Dieu se donne, il est notre salut !

Salut oui, mais quand il est reçu !

barre rose jaune


http://croire.la-croix.com/Textes-du-dimanche/2016/4e-dimanche-de-l-Avent-dimanche-18-decembre-2016/Recevoir-le-Salut

 

Troisième Dimanche de l’Avent,11 Décembre 2016…Par le Père Christian Blanc assomptionniste*« Être sauvé »*Serez-vous sauvés ?


jesus-sauveur

« Être sauvé »

Le Père Christian Blanc assomptionniste a l’habitude de questionner pour amener en douceur celui qui le lit à se situer face, à coté, dans l’Évangile… alors … Serez-vous sauvés ?

barre brun


Ressemblerai-je au Christ ? Est-ce que je lui ressemble ? Hésitation ! Sourire et interrogation ! Faut-il prendre au sérieux ce genre de question ? N’est-ce pas viser trop haut ou bien manifester quelques dérangements ? Pourtant est-ce si saugrenu d’envisager cela ?

Quand on parle de salut comme en ce temps d’Avent, il faut bien évoquer notre rapport au Christ. Le Christ n’est-il pas devenu ressemblant de la nature humaine pour qu’à notre tour nous devenions lui-même ?

coeur jésus

Ressembler au Christ n’est-ce pas le salut ?

C’est ce qu’il m’apparaît. On ne peut concevoir qu’un homme soit sauvé sans que, d’une certaine façon, il devienne le Christ. Car le salut de l’homme ne peut s’effectuer en dehors d’un accès à la divinité, jusqu’à l’être de Dieu. Or pour y parvenir il n’est d’autre « moyen » ou « chemin » que d’être dans le Christ comme un autre lui-même.

Ceci évidemment entraîne des conséquences. Et au tout premier chef d’écarter un salut qui n’aurait d’autre but que de donner à l’homme une jouissance humaine pour toute l’éternité. Comme si Dieu placerait l’homme dans un « pays » de rêve  où tout ne serait que lait, miel et volupté.

Comme si Dieu en restant en lui-même,  poserait l’homme quelque part à côté sans que soit instauré un vrai lien d’amitié. Sans qu’il soit possible de participer à l’être intime de Celui qui nous crée et qui par son Fils est venu nous chercher.

trinité

Non l’homme est fait pour vivre dans l’amour trinitaire en tant que fils aimé dans le Fils bien aimé. D’où l’autre conséquence, que l’homme en quête de salut, devienne ressemblant au seul Fils du Père dont la mission n’est autre que de nous conduire jusqu’à être plongé dans son amour du Père. L’aspiration profonde de l’homme que nous sommes, trouve dans cette ressemblance son épanouissement.

Ressemblerai-je au Christ ?

Est-ce que je lui ressemble ?

Qui ne comprend alors tout le soin nécessaire qu’il nous faut apporter à toujours mieux le connaître ? Pour que ma vie devienne ce à quoi Dieu l’appelle, ne faut-il pas, que de toutes mes forces, je cherche à vivre en moi l’identité du Christ.

Certes devenir ce qu’il est, nous est d’abord donné mais il n’en reste pas moins qu’il nous faut constamment chercher à bien saisir comment il se comportait. Qui donc est  ce Christ en  qui je dois exister pour jouir du salut, cette participation libre et volontaire à l’Amour qui est Dieu ?

Comme il faut me nourrir de son « identité » telle qu’elle apparaît au fil des évangiles et que son Esprit, selon qu’il est promis, ne manque pas d’éclairer !

enfant-nostalgie

Le Christ a vécu, parlé, guéri, sauvé…

Quelle est la relation qu’il a su créer ?

Comment a-t-il perçu chaque être rencontré dans différents moments de notre humanité ?  Il ne s’agit pas, bien évidemment, comme ferait un décalque, de reproduire ses faits et gestes mais de nous approprier l’attitude profonde de son être donné afin qu’elle colore notre comportement. N’est-ce pas fascinant : nous accomplir nous-mêmes, être sauvés, en devenant cet autre, tout en restant nous-mêmes, parce qu’il nous communique l’essence même de la réalité : la vraie façon d’aimer !

Alors je le contemple, j’accueille ses Paroles, j’essaie de bien comprendre tout ce qui est relaté de sa propre vie humaine. Un long compagnonnage marque les compagnons. En fréquentant le Christ, comme l’unique sauveur on devient par l’Esprit plus proche, plus ressemblant.

eucharistie

Le temps qui m’est donné sert à vivre cette expérience, d’être et d’agir comme il le faisait. Lentement on apprend ce qu’il est, au rythme des lumières jaillies de sa Parole et selon l’ouverture, l’accueil que je leur offre. Et quand on communie, en mangeant et buvant, ne nous donne-t-il pas vraiment tout ce qu’il est ?

Croyez-vous que le Christ puisse advenir en vous ?

Cherchez-vous chaque instant un « plus » de ressemblance ?

Serez-vous sauvés ?

jesus-agneau


http://croire.la-croix.com/Textes-du-dimanche/2016/3e-dimanche-de-l-Avent-dimanche-11-decembre-2016/Etre-sauve

 

Vidéos (2) (total:10 min) *Regarde tes enfants Jésus!…Vois l’amour de nos petits coeurs en pleurs…à cause de ceux qui ne t’aime pas…et qui t’ont oublié! Nous venons deux semaines avant Noël pour te consoler…et te dire *JE T’AIME!


Que le Seigneur vous donne la paix !

De nos jours, le mécontentement expérimentable dans le monde augmente dans plus en plus grande mesure. C’est pourquoi au troisième dimanche de l’Avent, le 13 décembre 2015, en répondant l’appel de la communauté franciscaine, centaines de guitaristes et de chanteurs ont joint un flashmob pour diriger l’attention (,avant Noël,) sur les Chrétiens poursuivis, sur ceux qui sont opprimés à cause de leur religion et sur ceux qui vivent en mécontentement à cause des guerres.

Nous envoyons cordialement cette vidéo pour tout le monde. Priez pour les proscrits et soyez les ambassadeurs de la paix.
Alleluja !

Sous-titré en français

AVANT NOËL DANS UN CENTRE D’ACHAT

J’ai déjà diffusé ces vidéos, mais on oublie si vite !

creche


2ème Dimanche de l’Avent…Dimanche 4 Décembre 2016*Préparez le chemin du Seigneur*


chemin de croix

Préparez le chemin du Seigneur !!

L’évangéliste Luc est un écrivain soigneux et son but est de souligner ainsi l’importance de la mission de Jean le Baptiste. Pour ce qui est de l’espace géographique, il s’agit, nous l’avons vu, de la Palestine et, plus précisément, de la région du Jourdain. C’est là que Jean le solitaire crie et dénonce.

saint-jean-baptista-cropped

A ce propos, il ne faut pas que nous oublions, nous, hommes et femmes du XXI siècle, qu’aujourd’hui encore, cette région-là est meurtrie par des injustices criantes (bien qu’étouffées) et par la violation des droits humains les plus élémentaires.

chemin_de_la_parole005009

Aujourd’hui encore ! Que pouvons-nous faire pour ne pas être complices de l’injustice ? Vraiment rien ? Les injustices méconnues, ignorées, ce sont les pires des injustices ; elles se caractérisent par le fait qu’on n’a même pas le droit d’en signaler l’existence : personne ne doit rien savoir et ceux qui les dénoncent seront blâmés comme s’ils étaient des fous ou des imposteurs. Bienheureux ceux qui ont le courage d’aller contre-courant et de les nommer !

chemin_de_la_parole005009

C’est dans ce contexte précis que Jean, crie pour se faire entendre. Il crie : « Préparez les chemins du Seigneur ! ». Le Seigneur vient à nous sur des chemins et il nous faut les préparer. Jean ne murmure pas, non, il lève la voix, il crie. Il le fait, remarquons-le, au risque de sa vie… car, nous connaissons la suite de son histoire: il va payer cher ses dénonciations. Pourquoi cette voix retentissante, envers et contre tout ?

saint-jean-baptiste-mort

D’abord, ce cri est étrangement solitaire : il se lève dans le désert ». Nous pouvons en effet remarquer que, tout en étant lié à Jésus par la parenté et par d’autres raisons encore, Jean non seulement est privé de la consolation d’être avec le Christ, mais il manque aussi d’un autre soutien important :

Il a un doute « est-ce vraiment lui, Jésus, le Christ qu’on attend ? » Doute redoutable. Il n’en est pas sûr.

Nous ne sommes jamais sûrs à l’avance de la réussite de nos projets. On dirait que sa seule tâche, sa mission est d’anticiper celui qui doit venir: il précède, il est, littéralement, le précurseur de quelqu’un. C’est ainsi qu’il remplit cette étrange tâche de crier dans le désert. Ascète solitaire, il assume jusqu’au bout ce rôle d’être en retrait pour conduire les autres au Christ, pour les orienter vers lui. « Il faut –dira-t-il – qu’il (le Christ) augmente et que moi je diminue ». Son style et son message non plus, ne sont pas tout-à-fait les mêmes que ceux de Jésus. Jésus choisit d’aller vers les autres, d’être avec les autres. Ce n’est pas le cas de Jean, qui a toutefois conscience que c’est le Christ qui doit être annoncé, glorifié.

chemin_de_la_parole005009

C’est pour ce Christ (qui doit arriver) que les sentiers doivent être rendu droits, les collines abaissées, les ravins comblés et non pas pour lui-même. Voilà la grandeur de cet homme, de ce prophète. Bel exemple de gratuité, de liberté, de service. Jean-Baptiste ne nous dit pas : « les amis, c’est moi qui vais résoudre vos problèmes, venez à moi, laissez-moi faire !». Non, il nous invite à la conversion, à la prise de conscience, à être responsables.

jesus-bapteme

Histoire de Jean-Baptiste, histoire de Jésus… Et la nôtre ?

Nous, qui sommes ici ce matin, comment pourrions-nous « préparer les chemins du Seigneur » ? Cette invitation peut être très concrète. Il me semble que, d’abord, cela demande de se compromettre, de s’exposer et de résister face aux injustices de tout genre ; de se dresser contre les opinions toutes faites, les promesses faciles, face aux messages de peur qui voudraient nous manipuler, nous intimider. Nous pouvons y arriver !

chemin_de_la_parole005009

Car si nous sommes timides, si nous évitons d’exprimer notre avis, nous voilà alors rangés à côté de ceux qui profitent de leur force pour imposer leur vouloir, leur loi sur nous et sur ceux qui n’ont aucun droit, aucune possibilité de se faire entendre.

saint-jean-baptiste

Préparer le chemin du Seigneur autour de nous et en nous,

Aujourd’hui, dimanche 4 décembre 2016.

Cela suppose la volonté de réfléchir et de se questionner sérieusement avant de choisir ; afin de se convertir, pour employer le mot mêmes de Jean le Baptiste ; c’est-à-dire pour pouvoir, dans la foi, changer nos regards, nos habitudes, en vue de changer de cap.

C’est le plus important. Faire résistance face aux injustices autour de nous et savoir payer le prix de nos choix, comme le font ceux qui dénoncent corruption et imposture, qui s’opposent à l’intolérance répandue autour d’eux ; même lorsque l’injustice semble faire l’unanimité et passer comme la procédure normale.

chandelles-avent

À chacun d’entre nous de trouver – concrètement – sa manière à lui d’aplanir les ravins du parcours, de déblayer les sols rocailleux sur les chemins de nos vies, aujourd’hui.

chemin_de_la_parole005009


source: http://www.abbaye-tamie.com/communaute-tamie/homelies-2016/avent_2

 

Premier Dimanche de l’Avent, 27 Novembre 2016..Par Frère Jean-Christian Lévêque, o.c.d.*Si le Christ est déjà venu, pourquoi devons-nous l’attendre encore ?


jesusnuée

Avent, les trois avènements…

Avec ce premier dimanche de l’Avent, nous entrons dans le cycle liturgique de la préparation à Noël. Une question nous vient spontanément à l’esprit : si le Christ est déjà venu, pourquoi devons-nous l’attendre encore ? C’est qu’en réalité il y a trois avènements du Christ.

colombe3

  1. 1) L’avènement historique, celui que nous fêterons à Noël : Dieu le Fils, deuxième Personne de la Trinité, a voulu prendre notre chair, partager notre vie de labeur et de souffrances, et enfin mourir pour nous donner la vie. Tout cela, l’histoire humaine l’a enregistré, sous le roi Hérode et sous l’empereur Tibère.

 

  1. 2) Le deuxième avènement aura lieu à la fin des temps, quand le Christ viendra dans sa gloire pour juger les vivants et les morts, pour transformer notre corps de misère en le faisant participer à l’éclat de sa propre résurrection, et pour récompenser chacun selon ses œuvres.

colorful sunset

  1. L’Évangile d’aujourd’hui, en style apocalyptique, nous l’annonce :« Il y aura des signes dans le ciel. Et alors on verra le Fils de l’Homme venant sur la nuée, avec une grande puissance et une grande gloire ». Ce que nous proclamons nous-mêmes dans le Credo :« J’attends la résurrection des morts et la vie éternelle ».
  1. 3) Le troisième avènement, celui qu’on est toujours tenté d’oublier, est celui par lequel le Christ vient chaque jour dans son Église et dans notre âme, par son amitié :« Si quelqu’un m’aime, je me manifesterai à lui » ; « Si quelqu’un m’aime, mon Père l’aimera, et nous viendrons, et nous ferons en lui notre demeure ».

L’attente du Christ n’est donc pas finie, parce que sa venue n’est pas une pure chose du passé : le Seigneur est venu, oui ; mais il doit encore venir, et il vient tous les jours.

colombe3

La vie chrétienne est justement l’attente et l’accueil de Jésus comme le Sauveur, comme celui qui vient nous arracher à nos ténèbres et à nos passions pour nous transplanter dans son Royaume de lumière. La vie chrétienne est donc une sorte d’Avent qui ne finira que lorsqu’il n’y aura plus rien à attendre, c’est-à-dire quand le Christ sera pleinement advenu, quand Dieu sera devenu tout en tous.

C’est pourquoi le christianisme est d’un bout à l’autre, et inséparablement, foi et attente, dans la fidélité aux tâches du présent. Nous célébrons par la foi les événements passés de l’histoire du salut ; nous attendons ardemment l’achèvement de toutes choses et de nous-mêmes dans la vie éternelle ; et nous vivons chaque jour notre destin d’hommes, dans le Christ Jésus et au compte du Père.

Donc, en ce premier dimanche de l’Avent, le Christ attend de nous que nous renouvelions notre espérance. Mais comment faire ?

Mary-Pregnant-with-Jesus-Color-170x300

  1. Il faut d’abord accepter de nous convertir. « L’heure est venue de sortir de notre sommeil », car le salut est proche, pour tous ceux qui veulent vraiment le saisir. Il nous faut secouer notre léthargie spirituelle, cet engourdissement des réflexes chrétiens, que le péché ne fait qu’accélérer. Chaque chrétien doit rejeter ses œuvres de ténèbres, et saint Paul ne mâche pas ses mots :« Pas de bombances, pas d’orgies, pas de luxure ni de débauche, pas de querelles ni de jalousies ». Autrement dit : c’est toute la morale personnelle, familiale et communautaire, qui doit être replacée dans la lumière du Christ. Le chrétien doit se revêtir du Seigneur Jésus, et cela, c’est tout un programme !

COLOMBE-dove-animated

2) Nous devons aussi accepter une rencontre décisive avec le Christ :« Voici que je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui près de moi » (Apoc 3,20). C’est donc une intimité à la fois très forte et très douce que le Christ nous offre. Mais il respecte notre liberté, et n’entrera pas sans frapper. Il frappe doucement, sûr d’être entendu chez ceux qui lui restent fidèles. Parfois, hélas, il doit frapper fort et longtemps.

COLOMBE-dove-animated

Comme nous disons souvent :« Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ». Faire la sourde oreille quand le Christ frappe, ce peut être une tragédie dans l’existence. Si, en cet Avent, nous entendons sa voix, n’allons pas« endurcir notre cœur ».

marie enceinte

Nous pouvons demander à Marie le secret de son espérance. Elle a vécu cette attente que toutes les mères connaissent bien, faite de rêves heureux et d’inquiétudes, d’allégresse continue et de soucis quotidiens. Mais Marie n’a pas attendu son enfant pour elle seule : elle l’a porté et attendu au nom de l’humanité tout entière.

Elle récapitulait dans son cœur de Mère l’espérance de tous les siècles, et spécialement celle des prophètes et des sages du peuple élu. Dieu l’avait déléguée et préparée pour accueillir d’avance en notre nom celui qui venait ôter le péché du monde, et pour être spécialement la Mère de tous les membres du Christ.

Le modèle de notre espérance chrétienne en ce temps de l’Avent, c’est le dialogue silencieux de Marie et de son Enfant-Dieu.

COLOMBE-dove-animated

Comme Marie, nous, les chrétiens, nous devons espérer le Sauveur au nom de tous ceux qui n’ont pas d’espérance, l’accueillir chaque jour en nous pour le donner chaque jour au monde.

Alors, fiers de notre foi et sûrs de celui en qui nous avons cru, nous présenterons tous ensemble à nos contemporains le visage d’une communauté libre et accueillante, et nous pourrons sans rougir proclamer à tous le message d’espoir du Christ :« Relevez la tête, car votre délivrance approche ».


Fr. Jean-Christian Lévêque, o.c.d.
http://www.carmel.asso.fr/1er-Dimanche-de-l-Avent-Mt-24-37-40.html

 

(Chant-Images) *BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2016 À TOUS CEUX QUI….


Je ne me résigne pas à cesser de représenter la même vidéo que j’ai montée en 2010, car elle parle au coeur, et c’est de cela que j’aimerais vous entretenir *L’AMOUR*

barrethym-cypres-lenstic

À ceux qui sourient pour voiler le chagrin de leur âme,
Badinent pour masquer la grimace de leur cœur,
Crient pour taire la panique de leurs yeux,
Jouent la comédie pour ne pas assombrir des vies…

barrethym-cypres-lenstic

Interprète:Mario Pelchat

lien direct: https://youtu.be/-qWV15fiDpk

 


 

Je vous offre en Cadeau* ce petit montage-vidéo avec l’incontournable *Minuit ! Chrétiens, c’est l’heure solennelle_Pavarotti*


Minuit ! Chrétiens..

C’est l’heure solennelle..

-Pavarotti

 

barreroseor

Minuit ! Chrétiens, c’est l’heure solennelle
Où l’homme Dieu descendit jusqu’à  nous,
Pour effacer la tache originelle
Et de son père arrêter le courroux:
Le monde entier tressaille d’espérance
A cette nuit qui lui donne un sauveur
Peuple, à  genoux chante ta délivrance,
Noël ! Noël ! Voici le Rédempteur !
Noël ! Noël ! Voici le Rédempteur !

De notre foi que la lumière ardente
Nous guide tous au berceau de l’enfant
Comme autrefois, une étoile brillante
Y conduisit les chefs de l’Orient

Le Roi des Rois naît dans une humble crèche,
Puissants du jour fiers de votre grandeur,
A votre orgueil c’est de là  qu’un Dieu prêche,
Courbez vos fronts devant le Rédempteur !
Courbez vos fronts devant le Rédempteur !

Le Rédempteur a brisé toute entrave,
La terre est libre et le ciel est ouvert
Il voit un frère ou n’était qu’un esclave
L’amour unit ceux qu’enchaînait le fer,
Qui lui dira notre reconnaissance ?
C’est pour nous tous qu’il naît, qu’il souffre et meurt:
Peuple, debout ! chante ta délivrance,
Noël ! Noël ! chantons le Rédempteur !
Noël ! Noël ! chantons le Rédempteur !

IMG_2908

 

Directement sur ma chaîne : https://youtu.be/vd_v0Hw2OHk


 

Ce sont mes voeux de Noël *Demain nous verrons la Majesté de Dieu en nous. »*


jesuscreche

barre rose

Une lectrice m’a envoyé ce texte, que je trouve si beau et tellement rempli d’espérance que je vous partage ce texte de Saint Bernard pour vous Souhaitez un grand Noël, à la mesure si cela est possible : DE L’AMOUR DE DIEU QUI VA VENIR SE FAIRE TOUT PETIT BÉBÉ POUR QU’ON VIENNE LUI FAIRE DES CALINS ET LUI DIRE *JE T’AIME JÉSUS !*

barrehiver

Nativité du Seigneur Jésus-Christ (messe de la nuit)

barre or

Saint Bernard

« La gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière »

La nuit enveloppait le monde entier avant que se lève la lumière véritable, avant la naissance du Christ ; la nuit régnait aussi en chacun de nous, avant notre conversion et notre régénération intérieure. N’était-ce pas la nuit la plus profonde, les ténèbres les plus épaisses sur la face de la terre quand nos pères honoraient des faux dieux ? …

viergemarie bébé

Et une autre nuit sombre n’était-t-elle pas en nous quand nous vivions sans Dieu en ce monde, suivant nos passions et les attraits de ce monde, faisant des choses dont nous rougissons aujourd’hui comme d’autant d’œuvres de ténèbres ? …

 Mais maintenant vous êtes sortis de votre sommeil, vous vous êtes sanctifiés, devenus enfants de la lumière, enfants du jour, et non plus des ténèbres et de la nuit (1Th 5,5)

 

barre or

« Demain vous verrez la majesté de Dieu en vous. » Aujourd’hui, le Fils s’est fait pour nous justice venue de Dieu ; demain, il se manifestera comme notre vie, pour que nous paraissions avec lui dans la gloire. Aujourd’hui un petit enfant est né pour nous, pour nous empêcher de nous élever dans la vaine gloire et, en nous convertissant, pour devenir comme de petits enfants (Mt 18,3).

bébéjesusNoel---47

barre or

Demain il va se montrer en sa grandeur pour nous pousser à la louange et pour que nous aussi nous puissions être glorifiés et loués lorsque Dieu décernera à chacun sa gloire… « Nous serons semblables à lui parce que nous le verrons tel qu’il est » (1Jn 3,2). Aujourd’hui, en effet, nous ne le voyons pas en lui-même, mais comme en un miroir (1Co 13,12) ; maintenant il reçoit ce qui relève de nous. Mais demain nous le verrons en nous, lorsqu’il nous donnera ce qui relève de lui, quand il se montrera tel qu’il est en lui-même et nous prendra pour nous élever jusqu’à lui.

5e Sermon pour la Vigile de Noël

lumierebvmmd37p

source: http://mobile.evangelizo.org/gospel.php?day=24&month=12&year=2015

Nouvelles de Sœur Emmanuel + de Medjugorje-12 Décembre 2015 *L’Enfant-Jésus a fait de nombreux miracles en Malaisie* Prions pour le Pape François & Croire l’incroyable ?


pape brebis

barrecoeur1_7_z4hNPHAr
Méditant l’appel de la Vierge à prier et à aimer l’Église à laquelle nous appartenons, l’un de nous demanda au Seigneur dans la prière :
« Que puis-je faire pour mieux prier pour l’Église et pour le Pape ? » Puis il se mit à lire le Petit Journal de Sr Faustine, et il tomba juste sur ces paroles de Jésus à la sainte : « Fais une neuvaine à l’intention du Saint-Père, composée de 33 actes, c’est-à-dire que tu répéteras autant de fois cette petite prière à la miséricorde que je t’ai enseignée » (§ 341 du Petit Journal).
faustinejesu
barrecoeur1_7_z4hNPHAr
Or, cette prière dont Jésus parle est celle qu’il lui avait déjà recommandée, et par laquelle nous invoquons le sang et l’eau représentés par les rayons issus du Coeur du Christ, d’où sa grande puissance.  Ce fleuve de bénédictions coule depuis 2.000 ans pour notre salut, et il continuera de couler jusque dans l’éternité: « Ô Sang et eau qui avez jailli du Coeur de Jésus comme source de Miséricorde pour nous, j’ai confiance en vous. » (§ 84).
barrecoeur1_7_z4hNPHAr
Cette prière ne cesse d’émouvoir le coeur du Père en notre faveur. Le Pape François a grand besoin de notre prière, vu la situation très délicate de l’Église; aussi ne lui refusons pas ce cadeau, surtout en ce Jubilé de la Miséricorde qu’il a donné à chacun de nous. 

bébéjesusNoel---47

Croire l’incroyable ? 

Le mois dernier, j’étais en Malaisie Est pour y transmettre les messages. Près de la ville de Kota Kinabalu, un des prêtres qui m’avaient invitée me raconta l’extraordinaire expérience qu’il vit avec l’Enfant Jésus dans sa paroisse depuis 2013. Comme Noël arrive à grands pas, son témoignage ne peut que nous aider à vénérer l’Enfant Dieu qui se fait si proche, si accessible, si tangible.
barrose
Le père Nick Stephen est tombé « en amour » avec l’Enfant Jésus. Il avait acquis une belle statue du Nouveau-Né comme on en trouve en Espagne et il eut l’idée de la faire passer de famille en famille tout au long de l’année. Son but était de laisser l’Enfant naître au coeur de ces familles. Là-bas, la plupart des familles sont encore unies et ont beaucoup d’enfants.
Dès les premières semaines, les bénédictions et miracles ont commencé à tomber ! Les familles étaient si nombreuses à vouloir l’Enfant chez elles qu’elles ne pouvaient le garder qu’une heure avant de devoir s’en détacher. Car dans son grand amour pour ces familles, l’Enfant multipliait ses merveilles.
Quelques exemples m’ont frappée :
sr emmanuel malaisie
barrose
De Laurence Imbungan: « Ma petite fille Jaklyne, 2 ans, souffrait d’un grave infection pulmonaire. Comme le problème ne s’arrangeait pas, elle devait aller à l’hôpital. Mais ce jour-là, notre maison était la 1ère du village de Tuaran à accueillir l’Enfant Jésus et l’ambiance était à la joie, avec chants traditionnels et musique. Jaklyne réclamait toujours une poupée, mais n’était jamais satisfaite de celles qu’elle recevait.
Toutefois, à l’arrivée de l’Enfant Jésus, elle manifesta beaucoup de joie, comme si elle trouvait enfin ce qu’elle désirait. Lorsque nous avons déposé l’Enfant Jésus sur notre petit autel et commencé à prier, elle s’est mise à vomir abondamment et ce qui sortait de sa bouche était horrible. Le lendemain, à l’hôpital, le médecin l’examina et déclara que toute infection avait disparu de ses poumons. Depuis ce jour, dans ma famille, nous nous souvenons de l’Enfant Jésus et comment il nous a apporté la guérison. Nous rendons grâce à Dieu ! »
barrose
De Molin, village de Tangilan: « Mon désir était de voir les 3 familles qui refusaient Dieu et ne pratiquaient pas se laisser toucher par l’Enfant Jésus. Leur logement était si pauvre qu’elles avaient honte d’y accueillir qui que ce soit, surtout que la pluie tombait dans la maison par le toit. Mais voyant l’enthousiasme des gens qui accueillaient l’Enfant, ces familles ont aussi accepté sa visite. Elles ont prié un bon moment dans la maison avec Lui, et Dieu les a exaucées : Le gouvernement leur a donné une nouvelle maison !
barrose
– Dans un autre village, un jeune garçon gisait sur un lit, complètement paralysé. Lorsque la statue de l’Enfant Jésus est arrivée dans sa maison, il a écarquillé les yeux de bonheur, il s’est soudain redressé comme pour aller l’étreindre, il était guéri de sa paralysie ! Désormais il vit normalement.
barrose
– Un couple ne pratiquait pas depuis de longues années, surtout l’homme qui tenait à exprimer haut et fort son athéisme. On leur a proposé la visite de l’Enfant, et ils ont accepté sans savoir pourquoi. Lorsque l’homme reçut la statue dans ses bras un peu à contre-coeur, il entendit l’Enfant lui parler et lui dire : « Alors, maintenant, tu crois ? » Il fondit en larmes, et depuis lors est devenu avec son épouse un fervent pilier de sa paroisse.
converti
barrose
Une mère de famille toute simple reçut l’Enfant chez elle. Elle voulut le traiter comme un bébé normal et se mit à le laver. Après le bain, l’Enfant « sentait le bébé » comme s’il était vivant. Certaines fois, il cligne des yeux et bouge ses petites mains…
Il serait trop long de tout raconter. Mais le plus touchant est la foi simple de ces villageois, et leur façon si sincère dont ils vénèrent Dieu. Le père Nick a composé une petite liturgie avec formule d’accueil, hymnes, etc.  Les fruits spirituels sont abondants: la joie qui revient dans la maison, les pardons échangés et les réconciliations, l’amour qui renaît entre les membres, le retour aux sacrements, surtout la confession… Les enfants et les jeunes surtout sont touchés, ils investissent tout leur coeur pour aider cette statue pèlerine à entrer dans les villages et les foyers.
bébéjésu
barrose
Et nous, dans notre Occident si matérialisé, si souvent anxieux et triste, qu’allons-nous faire pour accueillir l’Enfant Jésus à Noël ?(Voir PS5). Il arrive chargé de présents et de bénédictions, nous en avons tant besoin ! Quel bonheur de lui faire une place d’honneur !
Son innocence est la meilleure arme contre le mal qui ronge nos familles et notre société, elle fait si peur à Satan ! « Je suis votre paix, vivez mes commandements ! » a-t-il dit à Noël 2012, alors qu’il apparaissait comme nouveau-né dans les bras de sa Mère…
Lire la suite ici :   www.enfantsdemedjugorje.fr
jésus bébé

Ce jeune du groupe Glorious nous parle de Noël, avec son coeur et du plus profond de son âme il prie aussi . C’est simple mais si on ouvre le coeur à la fin au moment de la prière qu’il fait et bien notre coeur se remplit de joie et nos yeux de larmes d’émotion.*Prenez 15 petites minutes pour écouter..SVP*


« Noël dans nos vies »-Benjamin Pouzin-Glorious

crech


 

Lettre à l’enfant Jésus.. écrite par le Bienheureux Jean XXIII *Viens, Seigneur Jésus, je t’attends.*


d-Credo-eng-9-wétoileor41bda03b4

« La nuit est déjà avancée, les étoiles scintillent dans le froid du ciel. De la ville, des voix bruyantes et des cris parviennent à mes oreilles. Ce sont les jouisseurs de ce monde qui fêtent dans les excès la pauvreté du Sauveur. Et moi, je veille, en pensant au mystère de Bethléem. Viens, Seigneur Jésus, je t’attends.

Marie et Joseph, repoussés par les habitants et sentant le moment arrivé, partent dans la campagne à la recherche d’un abri. Moi, je ne suis qu’un pauvre berger, je n’ai qu’une pauvre étable, une petite mangeoire et un peu de paille. Je vous offre tout, ayez la bonté d’accepter cette pauvre cabane.

étoileor41bda03b4

baby-jesus-nativity

Hâte-toi, Jésus, voici mon coeur pour toi. Mon âme est pauvre et vide de vertus, la paille de mes nombreuses imperfections te piquera… ; mais que veux-tu, Seigneur ? C’est tout ce que je possède. Ta pauvreté m’émeut, m’attendrit, m’arrache des larmes. Mais je ne vois rien de mieux à t’offrir. Jésus, orne mon âme de ta présence, de tes grâces, brûle la paille et change-la en une couche sous ton corps très saint…

Jésus, je t’attends… Ils te laissent geler ; viens dans mon coeur. Je ne suis qu’un petit pauvre, je te réchaufferai de mon mieux ; au moins, je veux que tu te réjouisses du désir que j’ai de t’aimer beaucoup. »

Nino_Jesus_en_Belen-copie-1

étoileor41bda03b4

Bienheureux Jean XXIII (1881-1963), Journal de l’âme (trad. Cerf 1964, p. 191-192).

source: http://www.spiritualite-chretienne.com/index.htm

Jésus nous adresse ce mot *Je suis sûr que vous ne l’avez pas oublié : c’est mon anniversaire !*


jesusnait1200_

Je suis sûr que vous ne l’avez pas oublié : c’est mon anniversaire ! Tous les ans, il y a une grande célébration en mon honneur, et cette année encore cette célébration va avoir lieu. C’est une période au cours de laquelle tout le monde va faire des courses, acheter des cadeaux, et il y a plein de publicités à la radio, à la télé et dans les magasins, et cette fièvre augmente au fur et à mesure que mon anniversaire se rapproche.


C’est vraiment bien de savoir qu’au moins une fois par an, certaines personnes pensent à moi. Pourtant je remarque que si au début les gens paraissaient comprendre et semblaient reconnaissants de tout ce que j’ai fait pour eux, plus le temps passe, et moins ils semblent se rappeler la raison d’être de cette célébration. Les familles et les amis se rassemblent pour s’amuser, mais ils ont oublié le sens de cette si belle fête.

Je me souviens d’un grand banquet en mon honneur organisé l’an dernier. La table de la salle à manger était garnie de plats succulents, de gâteaux et de chocolats. Les décorations étaient magnifiques et il y avait plein de cadeaux emballés dans des papiers multicolores.


Mais vous savez quoi ?
Je n’étais pas invité…
J’étais en théorie l’invité d’honneur, mais personne ne s’en était souvenu, et ils ne m’avaient pas envoyé d’invitation.

jesusborn


La fête était en mon honneur, mais quand le grand jour est arrivé, on m’a laissé dehors, et ils m’ont fermé la porte à la figure… et pourtant moi je voulais être avec eux et partager leur repas !

En réalité, je n’étais pas surpris, car depuis quelques années, toutes les portes se referment devant moi.


Comme je n’étais pas invité, j’ai décidé de me joindre à la fête sans faire de bruit, sans me faire remarquer. Je me suis mis dans un coin, et j’ai observé.


Tout le monde s’amusait, quelques-uns qui avaient bu plus que de raison étaient ivres, ils faisaient des farces, ils riaient à propos de tout. Ils passaient visiblement un bon moment. Pour couronner le tout, un gros bonhomme à la barbe blanche est arrivé, vêtu d’une longue robe rouge. Il s’est assis sur le canapé et tous les enfants ont couru vers lui en criant :  » Père Noël ! Père Noël ! « , comme si la fête était en son honneur !


A minuit, ils se sont tous embrassés… J’ai ouvert les bras et j’ai attendu que quelqu’un vienne me serrer dans ses bras, mais… personne n’est venu vers moi…

Puis ils se sont offerts les cadeaux. Ils les ont ouverts un par un, très excités.
Quand tout a été déballé, j’ai regardé pour voir si, peut-être, un cadeau était resté pour moi.


Qu’auriez-vous ressenti si, le jour de votre anniversaire, tout le monde s’échangeait des cadeaux et que vous n’en receviez aucun ?


J’ai enfin compris que je n’étais pas désiré à cette soirée et je suis parti silencieusement.

Et tous les ans ça empire !
Les gens se rappellent seulement de ce qu’ils ont bu, de ce qu’ils ont mangé, des cadeaux qu’ils ont reçus, et plus personne ne pense à moi.

J’aurais voulu que pour la fête de Noël cette année, vous me laissiez entrer dans votre vie…


J’aurai souhaité que vous vous rappeliez qu’il y a plus de 2000 ans, je suis venu au monde pour donner ma vie pour vous, et pour vous sauver. Ce n’est pas pour rire que je vous ai aimés… Je souhaite que vous le croyiez de tout votre coeur !

messe minuit 01étoileor41bda03b4

Voulez-vous vraiment célébrer mon anniversaire ? Je vous attends à l’église, ce soir, demain… toujours ! Par la Communion Eucharistique, dans la petite crèche de votre cœur, je viendrai à vous, et nous ne ferons plus qu’un, vous et moi… M’offrirez-vous cette joie ? Alors ce sera Noël à chacune de vos Communions, Noël dans votre cœur, Noël pour tous ceux qui vous entourent, Noël chaque jour un peu plus sur la terre ! Je vous attends, ne tardez pas…

Je vous aime !

Jésus

Child-is-Born

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 340 autres abonnés

  • ❤️ Messe des Pèlerins*Chant de Communion: Table dressée sur nos chemins…Steeve Gernez, Benoît Gschwind –

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    février 2020
    L M M J V S D
    « Jan    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    242526272829  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :