Extraits du communiqué du Réseau Mondial de Prière du Pape…Durant ce mois d’octobre, le Saint-Père demande à tous les fidèles de prier le Rosaire chaque jour, pour que la Vierge Marie aide l’Église en ces temps de crise, et à prier l’Archange Saint Michel afin qu’il la défende des attaques du démon.


Résultats de recherche d'images pour « pape chapelet »

Ces dernières années et ces derniers mois, l’Église a vécu des situations difficiles, entre autres la révélation des abus sexuels, de pouvoir et de conscience de la part de clercs, de personnes consacrées et de laïcs, provoquant des divisions internes.

Dans la tradition chrétienne, diverses figures représentent la présence et la manifestation du mal dans le monde, par exemple, celle de «Satan», qui en hébreu signifie «adversaire», ou bien celle du diable, « Diabolos » en grec, c’est-à-dire celui qui divise et sème la discorde. La tradition biblique le nomme aussi le « séducteur du monde », le «père du mensonge», ou « Lucifer », celui qui se présente comme un ange de lumière, mais qui, sous l’apparence du bien, cherche à tromper.

Comme nous l’observons, le mal se manifeste de différentes façons et la mission d’évangélisation de l’Église devient plus difficile, et même discréditée de par nos connivences.

https://hozana.org/file/66907?customsize=696x300

Citant Saint Ignace de Loyola, le Pape François rappelait dans sa Lettre au Peuple de Dieu, du 20 août 2018 : « Si un membre souffre, tous les autres souffrent avec lui… Lorsque nous faisons l’expérience de la désolation que nous causent ces plaies ecclésiales, avec Marie il nous est bon de donner plus de temps à la prière ».

Durant ce mois d’octobre, le Saint-Père demande à tous les fidèles un plus grand effort dans la prière personnelle et communautaire. Il nous invite à prier le Rosaire chaque jour, pour que la Vierge Marie aide l’Église en ces temps de crise, et à prier l’Archange Saint Michel afin qu’il la défende des attaques du démon. Selon la tradition spirituelle, Michel est le chef des armées célestes et le protecteur de l’Église (Apocalypse 12, 7-9)

Le Pape François nous invite à conclure le Rosaire avec une des plus anciennes invocations à la Sainte Mère de Dieu, «Sub Tuum Praesidium», et avec la prière traditionnelle à Saint Michel, écrite par Léon XIII.

Source et version intégrale : Vaticannews

st michel

Sub tuum praesidium & Prière à l’Archange Saint Michel

Prière mariale « Sous l’abri de ta miséricorde » «Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie. Amen»

 

Prière à l’Archange Saint Michel «Défendez-nous dans le combat et soyez notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous en supplions ; et vous, Prince de la Milice Céleste, par le pouvoir divin qui vous a été confié, précipitez au fond des enfers Satan et les autres esprits mauvais qui parcourent le monde pour la perte des âmes. Amen.»


https://hozana.org/communaute/7894-appel-du-pape-prions-le-rosaire-en-octobre

Campagne spéciale de prière pour l’Église – La Vidéo du Pape – Octobre 2018

Durée: 0.59

 


La Video du Pape


Publicités

Justin Trudeau-premier ministre du Canada…Ne financera plus les emplois d’été étudiants si l’employeur n’appuie pas l’avortement…†Normalement je suis contre les pétitions, mais cette fois je vous supplie de SIGNER, au nom de tous ces petits-bébés sans voix †


Justin_Trudeau_applauding_applaudissant

Le premier ministre canadien Justin Trudeau.

Signez ICI la pétition contre les prises de position anti-chrétiennes et pro-avortement du gouvernement libéral de Justin Trudeau CANADA >>

avortement

Ça va aller, t’inquiète pas petit ange, Maman Marie est là !

Pétition: Non à la discrimination injuste de Justin Trudeau contre les chrétiens et les pro-vie.

 

  • Considérant que Justin Trudeau a clairement indiqué qu’aucun pro-vie ne sera admis en tant que candidat au sein de son parti; †

 

 

 

  • Considérant qu’à partir du 19 décembre dernier, ce même gouvernement ne financera plus les emplois d’été étudiants si l’employeur n’appuie pas l’avortement, le phénomène transgenre et le style de vie homosexuel ;

 

Nous soussigné(e)s demandons à Justin Trudeau et à son gouvernement de cesser sa discrimination injuste à l’encontre des chrétiens et des pro-vie du Canada.

Nous encourageons aussi nos concitoyens à rejeter ce gouvernement libéral anti-chrétien de Justin Trudeau (premier ministre du Canada) à l’occasion des élections fédérales de 2019.


JÉSUS…MAMAN MARIE…NE LES LAISSEZ PAS FAIRE….ILS VONT TUER VOS ENFANTS, VOS TOUT PETITS BÉBÉS….NON NON MAMAN !


 

Mise à Jour*IMPORTANTE DEMANDE DE NOTRE TRÈS SAINTE MÈRE, EN RÉPARATION À NOS SACRÉS COEURS . Reçu par Luz de Maria le 8 Janvier 2018* DÉBUTANT CE LUNDI, LE 15 JANVIER 2018*


BARRE RAISIN
DÉBUTE CE LUNDI, LE 15 JANVIER 2018

luz de maria PEDIDO FRANCES

BARRE RAISIN

…..JE VOUS INVITE À DÉBUTER UNE RÉPARATION À NOS SACRÉS COEURS ..LE TROISIÈME LUNDI DE CHAQUE MOIS….ET CE, PENDANT LES NEUF MOIS DE L’ANNÉE ….EN OFFRANDE À

NOS  SACRÉS CŒURS  DOULOUREUX.

 

À CAUSE……

COEURS SACRÉS JÉSUS ET MARIE Sgrados_CorazonesBARRE RAISIN

 

1er dizaine.–À cause d’hérésies ⇒⇒ Opinion condamnée par l’Église catholique comme contraire aux dogmes » « Doctrine contraire aux dogmes de l’Église catholique »

 

  •  2ièm dizaine— À cause du paganisme ⇒⇒ ( Manière d’être, de penser, d’un individu ou d’un groupe d’individus, caractérisée par l’absence de croyance en un dieu.)

 

  •  3 ièm dizaine— À cause de la mort d’innocents ⇒⇒ (Avortements-Euthanasies-etc)
      
  •  4 ièm dizaine— À cause du manque de respect de certains de Mes enfants   préférés (Prêtres) vis-à-vis de leurs promesses de consécration
  •  5 ième dizaineÀ cause du manque d’amour de l’homme pour ses semblables.
     
  • Vous devriez commencer cette réparation pour Mes intentions précédentes-ci-haut mentionnées… avec la prière du Credo, puis avec la prière du Saint Rosaire et recevoir Mon Fils dans l’Eucharistie, préparé consciemment à partir du cœur, avec l’âme, les pouvoirs de l’âme et des sens pour que cette offrande touche aussi ceux pour qui ces grâces sont offertes :
    BARRE RAISIN

 —J’intercèderai ♥ pour la Paix en tout instant de la vie de celui qui accomplie cette offrande.

—Je serai consolation  dans les instants de douleurs.

J’intercéderai ♥ pour que vous ne dissimuliez pas vos péchés, ni soyez des instruments du mal.

Je me maintiendrai attentive  et j’éloignerai tout signe d’orgueil.

—Je vous aiderais ♥ pour que vous atteigniez le Don de l’humilité.

—Je bénirai  continuellement vos maisons.

  • À Mes Prêtres, je leur accorderai par la disposition de la Très Sainte Trinité, la vertu de servir Mon Fils avec toutes leurs forces et ainsi ils seront ceux qui disposeront les âmes à s’abandonner à Mon Fils, en étant de véritables pasteurs, prédicateurs, prêtres et maitres en l’Amour de Mon Fils envers le peuple.

BARRE RAISIN

NOTE: Ceux qui ne peuvent pas recevoir Jésus dans la Sainte Eucharistie quelques soit la raison, je vous propose de communier spirituellement…c’est très puissant et ainsi vous pourrez recevoir votre Jésus d’Amour comme si vous étiez à la messe…Ne vous privez pas!

ICI SE TROUVE COMMENT VIVRE LA COMMUNION SPIRITUELLE

marie-communion

Ceux qui ont reçus la grâce de prier un Rosaire complet,(mystères joyeux- lumineux -douloureux-glorieux Notre Mère sera heureuse que vous le priiez !! Mais ne vous sentez jamais coupable de ne pas pouvoir le faire, car tout est grâce ! Merci Seigneur..Fiat


http://www.revelacionesmarianas.com/it/italiano.html

IMPRIMER-REPARATION A NOS SACRES COEURS ..LE TROISIEME LUNDI DE CHAQUE MOIS-pour 9 mois-LUZ DE MARIA


 

Vidéo (55 secondes) ♥ Les catholiques ont été encouragés à se rendre à des points désignés le long des frontières du pays pour une prière † de masse pour le salut de la Pologne et du monde.♥LA FOI N’EST PAS MORTE…†††


♥ † DES MILLIONS DE PERSONNES QUI PRIENT

NOTRE DAME DU ROSAIRE EN POLOGNE ♥ †


Les catholiques de Pologne tiennent une journée de prière controversée sur les frontières…†

Des dizaines de milliers ont participé à une journée de prière controversée en Pologne.

Les catholiques ont été encouragés à se rendre à des points désignés le long des frontières du pays pour une prière de masse pour le salut de la Pologne et du monde.

Les dirigeants de l’Église affirment que l’événement est purement religieux, mais il y a des inquiétudes qu’il pourrait être considéré comme endossant le refus de l’État de laisser entrer des migrants musulmans.

TEMPS D'ADORATION-POLOGNE DLh4EQQWAAA3HqZ

TEMPS D’ADORATION

Le jour de la fête marque l’anniversaire d’une victoire chrétienne sur les Turcs ottomans à la bataille maritime de Lepanto en 1571.

Les gens ont été embarqués dans plus de 300 églises à des points tout au long de la frontière.

Ils se tenaient en ligne, certains sur les plages de la mer Baltique, certains dans les champs et certains dans les villes.

« Nous arrivons à la frontière de la Pologne pour prier pour les Polonais et pour le monde entier », a déclaré une femme.

rosaire pologne

VOYEZ, COMME ELLE EST BELLE CETTE PHOTO !!


http://www.bbc.com/news/world-europe-41538260?ocid=socialflow_twitter

 

Confrontation à Oklahoma.Notre Dame contre Satan..?


Image4

Voici la traduction rapide de ce qui s’est finalement produit à Oklahoma. C’est Notre Dame qui a gagné.

Dieu soit loué !


I guess the Satanists made the wrong assumption.

Je suppose que les satanistes ont fait une fausse supposition (jeu de mot sur le terme anglais assumption qui veut dire à la fois Assomption et supposition, mais les satanistes voulaient faire une consomption).

==============

      They assumed that no one would defend Our Lord and Our Lady in face of their attacks yesterday, held on the Feast of the Assumption.

Ils avaient supposé que personne ne défendrait Notre Seigneur et Notre Dame face à leurs attaques d’hier, jour de la Fête de l’Assomption.

Image5

====================

Well, as this slide show will prove they were dead wrong!

Eh bien, comme ce diaporama le prouve, ils avaient complètement tort.


 

      Hundreds of devout Catholics flocked by bus, car, train and plane to stand together in solidarity against the powers of darkness and evil. The intense summer heat (92 degrees) didn’t stop anyone from coming.

Des centaines de Catholiques fidèles se sont amassés, venus par bus, voitures, trains et avions pour se dresser solidairement contre les puissances des ténèbres et du mal. La chaleur estivale intense  (33°C) n’a empêché personne de venir.


As you scroll through this slideshow, you will feel your heart swell with pride in being a Catholic. In being counted among those who love Holy Mary enough to stand firm with her, knowing that you are on the side of she whose triumph has been foretold.

À mesure que vous verrez défiler ce diaporama, vous sentirez votre cœur se gonfler de fierté : en étant comptés parmi ceux qui aiment suffisamment la Bienheureuse Vierge Marie pour la défendre fermement, et en sachant que vous êtes dans le camp de celle dont le triomphe a été prédit.

Image6


      You will see the young and the old, men and women, many families and members of the clergy holding their Rosaries up high – brandishing them as weapons in the face of Satan

Vous verrez les jeunes et les vieux, des hommes et des femmes, beaucoup de familles et de membres du clergé élever haut leur chapelet, le brandissant comme une arme à la face de Satan.


And if I’m not mistaken, somewhere back in a corner, you can even see him cowering in fear!

Et si je ne me trompe pas, vous pouvez même le voir trembler de peur, réfugié quelque part dans un coin reculé.

démontriomphant

Click here for slideshow and full account of this historic event

Cliquez ici pour voir le diaporama et un compte-rendu complet de cet événement historique


Sadly, at some point today, you may hear some bad news. By the time you get this email, it may have already happened.

Malheureusement, là où nous en sommes aujourd’hui, vous pouvez entendre des mauvaises nouvelles. Au moment où vous recevrez cet e-mail, il se peut que cela se soit déjà produit.


      You may even be tempted to assume our side is losing the battle against evil.

Vous pourriez même être tentés de penser que notre camp est en train de perdre la bataille contre le mal.


But I promise you that this slideshow will prove otherwise.

Mais j’ai promis que ce diaporama prouvera le contraire.

      You won’t see this event through any other news outlet. The media seems to put a gag on goodness, as we both know.

Vous ne verrez pas cet événement dans les autres journaux d’information. Les médias semblent avoir muselé le bien, comme nous le savons tous.


      Even the registered sex offender, Adam Daniels, who promoted the sacrilegious event, admitted that he had assumed wrong: “When you have the whole Roman legion out there, how likely are they to come and buy tickets?”

Même Adam Daniels, inscrit au registre des délinquants sexuels et qui a été l’un des promoteurs de cet événement sacrilège, a admis qu’il s’était trompé : « Quand vous avez toute la légion Romaine en opération ici, comment voulez-vous qu’on puisse vendre des places ? »

Image8


(Note de notre part : Satan a dû voir toute l’Armée céleste venue soutenir l’armée terrestre !!!)


      His Black Mass and the desecration of a statue of Mary were a total flop. Thanks be to God and His angels and His saints.

Sa messe noire et la profanation d’une statue de la Vierge Marie firent un flop total. Loués soit Dieu, et Ses anges, et Ses saints.

notredamedefatima1


      And thanks be to you, dear friend of America Needs Fatima – for all of your prayers and sacrifices. And for never losing hope in her promise at Fatima that “In the end, my Immaculate Heart will triumph!”

Et merci à vous, chers amis de America Needs Fatima, pour toutes vos prières et vos sacrifices.

Et pour n’avoir jamais perdu l’espoir de la promesse de ND de Fatima : « À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. »

notredamedefatima1


PS: Another quote from Adam Daniels (Satanist and sex offender): “We’re responsible for us, but we also work with the devil. So, he’s like a friend.”

Autre citation d’Adam Daniels(Sataniste de délinquant sexuel) :  » Nous sommes responsables de nous-mêmes, mais nous travaillons aussi avec le diable. Aussi, il est comme un ami. »


You and I have a greater friend in Mary, Terror of Demons.
Vous et moi avons une amie bien plus grande : Marie, Terreur des démons.

notredamedefatima1

****************barre petite rose


Source en anglais:https://americaneedsfatima.org/Campaigns/showdown-with-satanism-in-oklahoma.html

TRÈS GRAND MERCI À LA PERSONNE QUI A TRADUIT EN FRANÇAIS..AINSI QUE TOUS CEUX QUI ONT PRIER …C’EST PUISSANT LA PRIÈRE !!!


En cette fête nationale de la France(14 Juillet)..Le Québec vous souhaite Bonne Fête ! Voici quelques Prophéties pour la France*


France-Fille-aînée-de-l’Eglise

FRANCE… FILLE AINÉE DE L’ÉGLISE

barre-ETOILE-BLEU

Marcel Van

17-LA FRANCE EST LE POINT DE DÉPART DE L’EXPANSION DU RÈGNE DE L’AMOUR DE JÉSUS..

Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de Jésus. La date exacte n’est pas précisée (source : « L’amour ne peut mourir », du Père Marie-Michel) :

 

VAN : Mais, Jésus, est-ce que l’expansion du Règne de l’Amour a déjà commence dans le monde ?

 

JÉSUS : Oui, déjà. Et le point de départ de cette expansion est en France même. Et c’est ta soeur Thérèse (ndlr : sainte Thérèse de l’Enfant Jésus) en personne qui est l’apôtre universel des autres apôtres de mon Amour. Oui, c’est de là qu’est partie l’expansion du Règne de mon Amour qui se prolonge actuellement. Et toi, Van, en écrivant mes paroles, tu travailles aussi à cette oeuvre, comme je te l’ai dit auparavant.

Il y a encore beaucoup d’autres apôtres que tu ne connais pas. Eux aussi travaillent dans un grand secret et se succèdent continuellement pour répandre dans le monde le règne de mon Amour.

barreroseor

Marcel Van

18-LA FRANCE EST TOUJOURS LE PAYS QUE JÉSUS AIME ET CHÉRIT PARTICULIÈREMENT

Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de Jésus. La date exacte n’est pas précisée (source : revue « La Bonne Nouvelle » sur la France) :

 

Mon enfant, la France est toujours le pays que j’aime et chéris particulièrement… J’y rétablirai mon amour… En contemplant la fleur, ta sœur ainée (ndlr : il s’agit ici de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus), souviens-toi de prier pour que le pays que j’aime et chéris particulièrement ait le courage de se sacrifier pour le « Règne de mon Amour »… Mon enfant, la France est toujours le pays que j’aime et chéris particulièrement… J’y rétablirai mon amour… Pour commencer à répandre sur elle mon Amour, je n’attends désormais qu’une chose : que l’on m’adresse assez de prières. Alors, mon enfant, de la France mon Amour s’étendra dans le monde. Je me servirai de la France pour étendre partout le règne de mon Amour (j’avais déjà manifeste ces choses a une ou deux âmes, mais toi, mon petit enfant, tu les ignorais encore; c’est pourquoi je te les dis maintenant). Mon enfant, j’aime beaucoup la France…

barreroseor

Marcel Van

19-COMMENT SATAN VEUT DÉTRUIRE LA FRANCE

Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de Jésus. La date exacte n’est pas précisée (source : « L’amour ne peut mourir », du Père Marie-Michel) :

 

Ensuite, Jésus revient sur les grandes menaces qui pèsent sur l’avenir de la France : « O mon enfant, prie pour le pays que j’aime particulièrement… Ah… La France… si on ne prie pas, elle sera encore une fois malheureuse, et le règne de mon amour ne pourra que difficilement s’y établir… Van, ne doute pas de ce que je viens de te dire, en voyant que la situation en France est déjà un peu plus stable…

Mon enfant, je parle ainsi pour que la France soit avertie et sache prévenir, car l’ennemi veut faire de ce pays un foyer de discordes. Il faut beaucoup prier…France ! … France !Promets-tu de m’être fidèle ? Es-tu décidée à protéger et étendre le règne de mon amour dans le monde ? »

 

Après la menace du communisme, le Seigneur en évoque une autre, plus subtile et progressive : « Petit apôtre de mon amour, écris au sujet de la France… Français, mes enfants, et vous, mes prêtres de France, je vous aime. Soyez sur vos gardes afin de prévenir.

 

L’ennemi de mon amour va vous lancer avant tout son poison à la tête. Soyez sur vos gardes. Ce parti, contrairement au parti communiste, ne nuira pas directement à mes enfants. Il ne détruira pas d’un seul coup le pays que j’aime, mais il le détruira peu à peu.

Oui, peu à peu, il va se propager, peu à peu il va vomir sa fumée infernale pour vous faire mourir asphyxies : il agira de façon a vous éloigner peu à peu de mon amour, pour vous rapprocher progressivement de l’amour profane. Oui, mes enfants, il agira ainsi peu à peu…

Ayez confiance en mon amour, consacrez votre pays à mon amour… Mieux vaudrait pour la France être gouvernée par un homme du peuple a l’esprit obtus, que de l’être par un ennemi de mon amour qui la mènerait à la ruine complète… Pauvre France ! Une fois libérée du communisme, elle subira une influence plus perverse encore, celle de la Franc maçonnerie… Ô France, pays que j’aime… Considère les paroles que je t’adresse ici… Français, mes enfants, si vous repoussez loin de vous mon amour, de quel amour pourriez-vous bien vous servir pour relever la France ? S’il n’y a aucun amour pour relever la France, alors la France se verra couverte d’épaisses fumées montant de l’enfer… »

barreroseor

Marcel Van

20-C’EST PAR LES PRÊTRE QUE JÉSUS AFFERMIRA LE RÈGNE DE SON AMOUR EN FRANCE

Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de Jésus. La date exacte n’est pas précisée (source : « L’amour ne peut mourir », du Père Marie-Michel) :

 

Je me servirai de la France pour étendre le règne de mon amour partout… Surtout, prie pour les prêtres de France, car c’est par eux que j’affermirai en ce pays le « Règne de mon Amour »…

barreroseor

Marcel Van

21-LA FRANCE CONSIDÈRERA LE VIETNAM COMME SON PETIT FRÈRE LE PLUS CHER

Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. La date exacte n’est pas précisée (source : « L’amour ne peut mourir », du Père Marie-Michel) :

 

Aucune force ne parviendra à chasser les colonialistes français du sol vietnamien, si ce n’est la prière. Oui, la prière ! Prie donc, mon petit frère, prie beaucoup pour le peuple français. Plus tard, il ne sera plus l’ennemi du Vietnam, ta patrie. Grâce à la prière et aux sacrifices, il deviendra un ami intime et considèrera le Vietnam comme son petit frère le plus cher. Mais avant d’en arriver à cette relation amicale, le démon Suscitera de nombreux obstacles pour semer la division entre les deux pays. Car le jour où la France et le Vietnam seront étroitement unis, il subira de lourdes pertes dans sa marche en avant.

barreroseor

Marcel Van

22-LA VIERGE MARIE A LA NOSTALGIE DE LA FRANCE

Le vénérable Marcel Van a écrit ces mots dans une lettre adressée au Père Léon Laplante (son Provincial) le 22 juillet 1947 (source : « L’amour ne peut mourir », du Père Marie-Michel) :

 

J’ai reçu le 17 juillet votre lettre accompagnée d’une image de ma Mère Marie. Ce cadeau, vous me l’avez apporté de France; il m’a fait bien plaisir de voir que vous avez pensé à votre petit enfant. Je vous en remercie de tout coeur (…). Cependant, mon Père, il me semble que Marie a la nostalgie de la France; elle ne me regarde pas du tout. Les mains jointes et la tête un peu inclinée, elle porte son regard au loin.

 

C’est probablement parce qu’elle a la nostalgie de la France qu’elle porte son regard dans cette direction, sans me regarder, comme je le désirerais. Mais peu importe; mon regard se porte dans la même direction que le sien, je suis sûr de voir plus tard comme elle ce qui se passe en France, puisque j’aurai regardé suivant son regard rempli de tendresse…

 

Ah ! Mon cher Père, vous voyez que je parle sans suite; mais veuillez me comprendre quand même. Vous dites que c’est de votre propre main que vous avez fait toucher cette image-souvenir au lieu des apparitions, et ce lieu je sais qu’il se trouve en France; donc, en voyant que Marie ne me regarde pas, je lui dis avec joie : « O Mère, tu as la nostalgie de la France, ton Royaume, et c’est bien pour cela que ton regard y est reste fixe. Je te comprends très bien, o Mère, et je ne m’en attriste pas… »

barreroseor

Marcel Van

23-IL SUFFIRAIT D’UN SEUL FRANÇAIS QUI AIME JÉSUS POUR QU’IL AIT DE NOUVEAU PITIÉ DE LA FRANCE

En réponse à une question sur la France, Frère Eugène a dit ceci à Marcel Van : « La France est actuellement très corrompue; tout le pays est communiste. On a tué des prêtres et on persécute la religion plus qu’en Russie ». Troublé, Marcel Van a interrogé Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (qui lui parlait par le biais de locutions intérieures) et cette dernière lui a répondu ceci (source : message figurant sur de nombreux sites internet chrétiens) :

 

Reste tranquille, petit frère; même si les paroles du frère Eugène étaient dix fois vraies, tu ne dois pas te troubler. Même si toute la France était réellement telle qu’il le dit, il suffirait qu’on y trouve un seul Français qui aime Jésus, pour qu’il ait de nouveau pitié de la France.

barreroseor

Marcel Van

PRIÈRE POUR LA FRANCE

24-Voici une prière pour la France que Jésus a dictée à Marcel Van (source : « L’amour ne peut mourir », du Père Marie-Michel) :

Jésus : « Petit enfant de mon Amour, écoute, je vais te dicter une prière, et cette prière, je veux que les Français me la récitent.

Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l’étreindre dans ton amour et lui en montrer toute la tendresse. Fais que remplie d’amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre. O Amour de Jésus, nous prenons ici l’engagement de te rester a jamais fidèles et de travailler d’un coeur ardent à répandre ton Règne dans tout l’univers. Amen.

 

O mon enfant, dis aux Français que cette prière est celle-là même que je veux entendre de leur bouche. Elle est sortie de mon coeur brulant d’amour et je veux que les Français soient les seuls à la réciter. Quant à toi, mon enfant, je veux que tu la récites aussi, mais tu la réciteras également en français ».

barreroseor

 

D’autres Prophéties dans ce PDF : CHERE-GOSPA-42-25-PAROLES-ET-PROPHETIES-POUR-LA-FRANCE

 

 

 

 

 

 

À toutes les mamans du monde entier & À TOI MARIE NOTRE MÈRE *BONNE FÊTE !!


mariejesus_n

Pourquoi Je T’Aime Ô Marie –

Extrait-Chanté par Sylvie Buisset.

bleue5

Oh je voudrais chanter Marie
Pourquoi je t’aime, pourquoi ton nom si doux
Fais tressaillir mon cœur,
Et pourquoi la pensée de ta grandeur suprême,
Ne saurait à mon âme inspirer de frayeur.

1 – Si je te contemplais, dans ta divine gloire,
Et surpassant l’éclat de tous les bienheureux,
Que je suis ton enfant, je ne pourrais le croire,
Ô Marie devant toi, je baisserais les yeux.

2Il faut pour qu’un enfant puisse chérir sa mère
Qu’elle pleure avec lui, partage ses douleurs
Ô ma mère chérie, sur la rive étrangère
Pour m’attirer à toi, que tu versas des pleurs.

3 En méditant ta vie dans le saint Évangile,
J’ose te regarder et m’approcher de toi
Me croire ton enfant ne m’est pas difficile
Car je te vois mortelle et souffrant comme moi.

TEXTE DE SAINTE THÉRÈSE DE L’ENFANT-JÉSUS


barre-ETOILE-BLEU


Lettre de remerciement reçue à cause de la publication de le Fête de la Divine Miséricorde à Durham-Sud..*


miséricorde

Grâce et Miséricorde exaucée lors de la fête

de la Divine Miséricorde à Durham-Sud

PETALE ROSE

Voici la lettre reçue :

Merci à Myriamir, de nous avoir soutenue dans la prière et en Le faisant connaître a tous par votre publication, cela a fait de cette journée une réussite.

 IMG_1038

En cette fête de la Miséricorde, le moment fort a été l’extraordinaire participation des gens présents de la paroisse ainsi que ceux venus des quatre coins de la province. Dès le début avec le témoignage de M. Jean-Yves Bourgault qui nous a amené à l’intérieur de nous avec son expérience du pardon.

Et suivi du moment de la présence de Dieu dans l’exposition du St-Sacrement et grâce à leur grand dévouement, nos prêtres : Jean-Claude Poitras curé de Durham-Sud, père Jacques Vézina Servite de Marie, Denis Lemaire ancien curé de la paroisse de Durham-Sud, le père Gregory de la famille Marie jeunesse, ont sus donner à chacun la miséricorde de Dieu dans le sacrement du pardon dans une ambiance que seul l’Esprit saint pouvait nous amener.

IMG_1039

Le groupe vocal les messagères de Notre-Dame par leurs chants, nous ont permis de nous intérioriser encore plus profondément. Une performance accompagnée de maman Marie. Sans oublier la présence du diacre Jocelyn St-Pierre, des bénévoles et des animateurs de la journée. Un mille mercis à Lyette et Guy pour avoir réussit par leur prière à sauver et mené à bien cette journée malgré la présence du malin jusqu’au tout dernier moment.

 

Uni, prier, avoir confiance et mettre sa confiance en Dieu, voilà la recette du succès.

Guy


 

Invitation à une journée de Fête de la Divine Miséricorde…Dimanche, le 3 avril 2016..à Durham-Sud (Diocèse de Nicolet)* Québec-Canada *


pere éternel-pardon-...

Ce 13 mars 2015, le Pape François a annoncé la célébration d’une année sainte de la Miséricorde. La miséricorde est un thème que le Saint-Père affectionne tout à fait spécialement. Au moment de son premier angélus, après son élection, le Saint-Père disait : « Ressentir de la miséricorde, ce mot change tout. C’est le mieux que nous pouvons ressentir : cela change le monde.

barre valentin

Un peu de miséricorde fait en sorte que le monde soit moins froid et plus juste. Nous avons besoin de comprendre bien cette miséricorde de Dieu, ce Père miséricordieux qui est tellement patient ». (Angélus du 17 mars 2013). Cette annonce a été prononcée à l’occasion du deuxième anniversaire de l’élection du Pape François, durant l’homélie de la célébration pénitentielle par laquelle le Saint-Père a ouvert l’initiative : 24 heures pour le Seigneur.

 barre valentin

Nous avons la chance cette année d’organiser dans la paroisse de Durham-Sud (Diocèse de Nicolet) la fête de la Divine Miséricorde, pour faire suite à la demande du Père grâce à sœur Faustine.

jésus miséricorde-cénacle

Seront là durant cette journée..voir ici-bas :

-Vidéo de Mgr. André Gazaille

-Inauguration et bénédiction du salon de la  Miséricorde

-Groupe Vocal « Les Messagères de Notre-Dame »

-Témoignage de M. Jean-Yves Bourgault

-Chapelet de la Divine Miséricorde

-Adoration, animation

-Prêtres pour le sacrement du pardon individuel

-Célébration eucharistique

barre valentin


Site : http://fetedelamisericorde.simplesite.com/426032677

Le programme de cette journée en PDF : FÊTE DE LA DIVINE MISÉRICORDE


D’autre dates se rajoute *..Lieux de diffusion du documentaire M et le 3éme Secret » En France..*Pierre Barnérias sera présent*


m et le 3eme secretd

30/12 – HABAY-LA VIEILLE (6723) – Le Foyer– 20h30
30/12 – TAMINES (5060) – Le Cameo– 20h30
30/12 – GEDINNE (5575) – Le Gedinne– 20h30

mariend-fatima

JANVIER

• 10/01 – SEYNOD (74600) – Auditorium – 17h00
 11/01 – ANGERS (49100) – Les 400 coups – 20h15

 12 Rue Claveau, 49100 Angers

Téléphone :02 41 88 70 95 


En présence du réalisateur Pierre Barnérias
 14/01 – VANNES (56000) – Cinéville Garenne – 20h00
En présence du réalisateur Pierre Barnérias
• 15/01 – BOURGES (18000) – Méga CGR – 20h30


 

Samedi 16 janvier auront lieu deux projections, toutes deux suivies d’un petit débat/discussion sur le film avec la présence de Pierre Barnérias pour les deux séances. La première séance commencera à 17 heures, la deuxième à 20 heures 15. Lieu : Salle de spectacle du Collège Notre-Dame, rue Blandinoise à 7500 Tournai – Belgique
Prix d’une place : 8,00 €
En prévente : 7,00 €

(Christian Dachy au 00 32 494 54 45 52)


 

En présence du réalisateur Pierre Barnérias
• 18/01 – BASTIA (20200) – Le Régent – 19h00

En présence du réalisateur Pierre Barnérias
 22/01 – CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE (51000) – Mega CGR – 20h30

Didier Lagae
0496/800.766


étoileor41bda03b4

Note Myriamir

Il faut retenir que le centenaire des Apparitions de Notre Dame à Fatima sera en l’an 2017..cela ne passera pas inaperçu ..Notre Mère Marie à Fatima nous avait dit : Priez mes enfants…Priez mes enfants..priez mes enfants ! Maman ne parle pas pour rien..La Consécration à Son Coeur Immaculé n’a pas été faite comme elle l’avait demandé ! Notre Mère veut sauver tous ses enfants, mais nous devons obéir !

mariend-fatima


Vidéo- Ave Maria *Sainte Bernadette Soubirous (Lourdes) fêté le 18 Février. *Sainte Bernadette… Priez pour nous*


 

L’AN 1858 APPARITIONS A BERNADETTE SOUBIROUS

 

Bernadette Soubirous, de son vrai nom Bernarde-Marie Soubirous, née le 7 janvier 1844 à Lourdes, et décédée le 16 avril 1879 à Nevers, est une sainte catholique, célèbre pour avoir été, selon ses dires reconnus vrais par l’Église catholique romaine, témoin d’apparitions de la Vierge, à plusieurs reprises, dans une petite grotte non loin de sa ville natale.

Entrée en religion chez les soeurs de la Charité de Nevers, elle a été béatifiée le 14 juin 1925, puis canonisée le 8 décembre 1933 par le pape Pie XI.

Bernadette témoigne de dix-huit apparitions de la Vierge entre le 11 février et le 16 juillet 1858 dans la petite grotte de Massabielle, renfoncement dans une paroi rocheuse le long du Gave de Pau, à proximité immédiate du bourg de Lourdes.

1) Jeudi 11 février 1858. Avec sa sœur Marie (1846-1892), dite Toinette, et Jeanne Abadie, une amie, Bernadette se rend le long du Gave de Pau pour ramasser des os et du bois mort.

Du fait de sa santé précaire, elle hésite à traverser le Gave, glacial, comme sa sœur et son amie. « Fais comme nous ! » lancent les deux filles à Bernadette. Elle est alors surprise par un bruit et un courant d’air, lève la tête vers la grotte de Massabielle : « J’aperçus une dame vêtue de blanc : elle portait une robe blanche, un voile blanc également, une ceinture bleue et une rose jaune sur chaque pied ».

lourde

La dame l’invite à prier. Bernadette récite son chapelet, la dame lui fait signe d’approcher. Elle n’ose pas. La dame disparaît. Elle raconte son aventure aux deux filles, qui insistent pour savoir ce qui s’est passé. Et Toinette, qui avait promis de ne rien dire, raconte tout à sa mère. Les ennuis ne font que commencer pour Bernadette.

Histoire Vraie…* La Mort d’Amour des Soldats de la Grande Guerre ..*


colonel Desgrées du Loû

barre-separation-blog-photo_284179_6816426_201003141546719-big

Que fut la Grande Guerre de 1914-1918 dépouillée de tous les faux-semblants dont elle est revêtue depuis maintenant près de cent ans, à l’école et dans les livres ? Un carnage sciemment poursuivi pendant plus de quatre ans par d’horribles, ambitieux et mauvais chefs, politiciens ou généraux aux idées politiques (républicaines, maçonniques ou démocrates-chrétiennes), et stratégiques (l’offensive à outrance chère aux généraux Foch, Nivelle et consorts…), déplorables, absurdes, criminelles ! (…)

 

« Le feu tue ! » La sagesse de cet aphorisme enseigné par le colonel Pétain avant la guerre comme devant nécessiter une révision de stratégie, le même, devenu général et vainqueur de Verdun, l’imposera difficilement à partir de 1917.

Si les soldats français de première ligne, des deuxièmes classes aux colonels, ont trouvé en ce chef un père qui comprenne et atténue leurs souffrances, l’histoire républicaine ne nous dit rien du motif profond de leur héroïque courage, et pour cause, il fut religieux.fleurpxcoow

Mus par un instinct venu du fond des âges chrétiens et de leurs habitudes d’enfance catholique, nos soldats ont adopté l’attitude, le comportement, l’esprit que requérait l’horrible déchaînement infernal de la guerre où ils n’étaient que fétus de paille jetés de-ci de-là par la mitraille et bientôt peut-être déchiquetés.

Alors, finis les discours politiques, et l’anticléricalisme, les blasphèmes et le socialisme… et de se croire quelqu’un en face de Dieu, quand on n’est rien… rien que l’objet de sa douce miséricorde et tendresse. En voici quelques exemples parmi tant d’autres.

 

Nous sommes en pleine retraite allemande, après la victoire de la Marne, le 14 septembre 1914, dans une ferme du secteur de Noyon. Les Français se sont repliés, laissant leurs morts et leurs blessés, l’aumônier, le Père Doncoeur est resté. Son sang-froid, sa connaissance de la langue allemande, ont imposé respect aux Allemands et ont sauvé la vie aux blessés.rubon68

La nuit se passe à panser, nettoyer, donner à boire, calmer et confesser. Dans la matinée, des officiers allemands lui font dire qu’il y a dans la campagne un blessé français abandonné.fleurpxcoow

 

« Quand j’arrivai près de lui, je me mis à genoux et, me penchant :

– C’est moi, lui dis-je.

– Qui ça ? demanda-t-il.

Je m’aperçus alors que ce malheureux, dont la tête était en sang, avait le front ouvert et les yeux arrachés.

– C’est l’aumônier du 115e, dis-je, très ému, qui vient te chercher, mon petit.

– Ah ! Monsieur l’aumônier, que la Sainte Vierge est bonne !

Il leva alors son bras droit qui tenait un chapelet :

– Toute la nuit, je l’ai priée pour qu’un prêtre passe par ici. Comme je suis heureux !

L’aumônier l’embrasse :

– Eh bien ! mon petit, la Sainte Vierge m’amène. Tu vois. Nous allons t’emmener. »fleurpxcoow

Le plus doucement possible, l’aumônier le soulève. Il a une jambe brisée. Il est tombé la veille à 7 heures du matin, puis il est resté là tout le jour. Vers 4 heures, les Allemands sont venus sur lui, l’ont retourné ; il a montré sa jambe brisée et, à bout portant, ils lui ont tiré deux balles dans la tête.

Et il est resté là toute la nuit à dire son chapelet.

« Il grelottait de fièvre dans les betteraves glacées de la rosée de la nuit. Je le ramenai à la ferme. Je le pansai. Il souriait de bonheur. Chaque fois que je me penchai sur lui, il redisait : “ Je vous salue, Marie ”, et répétait : “ Comme je suis heureux, Monsieur l’aumônier ! Comme elle est bonne de vous avoir mis ici près de moi ! ”

Il mourut à trois jours de là, dans un sourire. »

fleurpxcoow

 

1915, durant l’offensive de Champagne, longuement préparée, espérée aussi comme la dernière attaque qui doit remporter la victoire. Le 23 septembre, les colonels montent à leur poste de combat. (…)

Les aumôniers de bataillons sont partout : sous les torpilles allemandes, ils montent en ligne et, dans les tranchées, apportent à tous le suprême réconfort.

Les jeunes un peu tremblants, les vieux très graves, livrant le dernier message pour la famille :

« Vous écrirez, n’est-ce pas, monsieur l’aumônier ? »

christ-fleurs-epines1-copie

Le Père Doncœur termine sa journée par le colonel Henri Tesson, commandant le 35e. Il raconte :

 

Que faire ? Vieux colonial, d’une bonté toute cordiale : “ Moi, m’avait-il dit cent fois pour me taquiner, je suis musulman. Inutile d’essayer ! ” Mais il aimait beaucoup ses aumôniers qui le lui rendaient de tout cœur.

“ Restez ici, dis-je à mon compagnon, priez les anges ! Je descendis, une trentaine de marches ; j’en aurais souhaité six cents ! J’étais devant la porte. Je frappai. “ Entrez ! ” Je vis le colonel debout, venant vers moi, tandis que l’officier-adjoint disparaissait.

– “ Bonsoir, mon colonel, lui dis-je, je viens de confesser tout notre régiment.

Ses paupières battirent et, moqueur :

– Je vous vois venir, Monsieur l’aumônier.

– Bien sûr, mon colonel, je viens tout droit, je veux finir par vous.

Et le regardant dans les yeux, je découvris que son âme s’ébranlait, puis il se fit très doux, et très affectueux :

– C’est qu’il y a trop longtemps, me dit-il, je ne sais plus !

– Je saurai pour vous, mon colonel, quant au temps, il ne fait rien à la chose. Vous allez voir comme ce sera facile.fleurpxcoow

Ce fut en effet très facile. Quand la confession fut terminée :

– Voulez-vous communier, lui dis-je ?

Son regard m’interrogea…

– Oui, je vous apporte le Bon Dieu.

– Faut-il me mettre à genoux ?

– Si vous voulez, mon colonel.

Je dis les paroles latines et quand je lui donnai l’hostie, je vis sur cette virile figure aux grands traits, aux fortes moustaches noires, des larmes couler.

J’étais très ému. Je me mis à genoux, puis tous deux, d’un même mouvement, nous nous embrassâmes et je fis pour lui l’Action de grâces.

– Mon père aurait agi ainsi, me dit mon colonel, et ma mère, comme elle va être heureuse !

– À Dieu, lui dis-je, vous avez beaucoup à faire pour demain…

 fleur027

Le lendemain, 25, à 9 heures, ce fut l’hécatombe. Le 26, le 27, il commandait dans les lignes allemandes les débris de dix régiments jetés dans la fournaise. Il était splendide de paix intérieure au milieu de cet enfer de Navarin.

Le 28, à 5 heures du matin, rameutant, le revolver au poing, les vagues d’assaut, il fut broyé par un obus en avant des lignes…

Six mois plus tard, je reçus du fond de la Bretagne une pauvre lettre tremblée.

 

“ C’est, Monsieur l’aumônier, une vieille maman qui a enfin le courage de vous écrire. Je crois qu’il suffira que je vous transcrive ce dernier billet que j’ai reçu d’Henri : Je sais que je te ferai plaisir en te disant que je me suis mis en règle avec le Bon Dieu.

L’aumônier est venu. Je l’attendais... Cela n’a pas été long. Mon vieux fond religieux est vite revenu. Je me suis confessé, et j’ai communié. Je l’ai fait avec conviction et aussi en pensant à toi. Je me suis trouvé très ému devant ce grand acte et, pour tout dire, c’est avec plus de crânerie que j’affronterai demain la mort. À Dieu ! »

 

Le 29 au soir, le Père Doncoeur et un confrère parcourent le champ de bataille à la recherche des blessés de quatre jours de combat.

« Un étrange silence pesait sur ce terrain que déchirait tout à l’heure la rage des artilleries. Seuls parfois se rallumaient l’étincellement et le crépitement des grenades ; autour de nous, les balles tirées par des guetteurs apeurés passaient en cassant les branches.fleur027

Nous allions, prêtant l’oreille aux gémissements, quand, en traversant un petit bois, j’entendis un chant venir à nous, très doux. Je reconnus une mélodie du Gloria in excelsis de la messe ! Je regardais mon compagnon avec surprise, quand la lueur d’une fusée nous montra, étendue à nos pieds, une forme allongée… C’était ce soldat qui chantait !

Nous nous glissâmes à genoux et, me penchant, je discernai la figure toute jeune d’un petit soldat du 35e qui dormait, les traits détendus, les yeux clos, les lèvres entrouvertes. Un murmure monta... Et c’était cette fois une phrase du Pater. “ Il rêve ”, me dit mon compagnon. En effet, son caprice, reprenant en arrière, murmurait le triple appel du Sanctus.

 

Nous nous regardâmes, malgré nous inquiets. Serait-il blessé ? La fièvre ? Nous appelâmes ; aucune réponse. Je le secouai. Alors plus doux, les lèvres laissèrent échapper un dernier chant, le triple Agnus Dei de la messe… Nous ne découvrions cependant aucune trace de blessure. “ Il faut le retourner ”, dis-je au brancardier, et nous le prîmes par l’épaule.

Il s’abandonna comme l’enfant que sa mère retourne dans son berceau parce qu’il rêve et, la petite tête se laissant aller sur l’herbe, nous aperçûmes à l’arrière du casque un mince trou noir.

Ainsi, une balle dans la nuque, cet enfant agonisait à la face du Ciel, et de son passé de petit paysan remontaient les chants de son église de village !Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, dona nobis pacem !

Ce fut son suprême appel à Celui qui, en effet, porta les péchés du monde, pour lui donner en retour le bienfait de sa paix. »

N’avait-il donc pas raison, ce prêtre, d’écrire à ses parents :

« Plus je vais, plus je suis frappé par le sens mystique de la guerre !…

 

Quelque chose comme une messe où l’autel serait l’Europe entière et les victimes les soldats qui tombent chaque jour. Dans cette image lumineuse et grandiose, les petites misères quotidiennes se fondent et la réalité brutale s’efface.

Le blessé que je transporte devient le membre visible du Christ immolé et les bruits tragiques de la lutte deviennent l’accompagnement de cet office. Je ne suis qu’un petit rouage, qu’un petit choriste dans cette messe immense, mais j’y joue mon rôle obscur ici-bas, tandis que nos chers morts y continuent le leur dans la splendeur du Ciel… »crucifix2

Et cet autre qui décrit si bien le ministère de l’aumônier militaire :

 

« J’ai songé avec joie à la parabole du Samaritain. Lui, avait son âne pour porter le blessé de la route de Jéricho. Nous n’avons que nos épaules. Nous sommes les bêtes de somme du champ de bataille… Nous sommes les Samaritains des âmes… Nous t’avons donc porté, pauvre Christ saignant, sur nos épaules. Nous avons étanché tout le sang de tes plaies. Nous t’avons donné de notre pain et de notre vin, nous t’avons aimé (…).

« Nos petits soldats souffrent généreusement et meurent fréquemment en héros et en saints qui s’ignorent.

Je sais telles et telles morts capables de racheter un peuple et je ne puis croire à la fin d’un pays où l’on meurt ainsi.

 

En voici un exemple : la scène se passe dans le petit hôpital vosgien de Gerbéviller. On vient d’y apporter sur un brancard improvisé, fait de deux fusils et d’une capote tendue, un pauvre petit blessé, criblé de balles. Le prêtre-infirmier qui l’a confessé en route, le panse de son mieux.

« Depuis ce moment, il ne voulut plus que je le quitte. D’une main il prenait le crucifix sur sa poitrine, de l’autre il me serrait les mains et me disait :crucifix2

– Oh ! comme le Bon Dieu est bon de m’avoir fait rencontrer un prêtre avant de mourir ! C’était mon plus grand désir ! Merci, mon père, oh ! merci. Puis, il reprenait :

– Pensez-vous que je puisse aller au Ciel ?

– Mais oui, mon petit, tu vas y aller… et tout droit.

– Oh ! répétez-moi cette bonne parole. Comme cela me fait du bien !… Mais, pour aller au Ciel, que faut-il faire encore ?

– Rien, mon ami ! Rien ! Tu as déjà fait suffisamment. Le Bon Dieu ne t’en demande pas davantage. Allons, repose-toi, dors !

Mais lui ne voulait pas de ça !…

– Que faut-il dire au Bon Dieu pour lui faire plaisir ?

– Dis-lui que tu l’aimes et que tu acceptes sa volonté sainte, quelle qu’elle soit.

– Mon Dieu ! je vous aime de tout mon cœur ! répétait-il.

– Fais-lui le sacrifice de ta vie ; pour la France, pour tes camarades, pour ta famille et tes amis, pour obtenir le pardon complet de tous les péchés de ta vie.

– Oh ! oui, mon Dieu ! je vous la donne ma vie, de tout mon cœur !

« Il reçut avec empressement l’extrême-onction. Alors, épuisé, il me pressa encore les mains. Il couvrait de baisers le crucifix de plâtre que je lui avais fait passer. Pendant toute cette scène, les blessés de la salle restaient recueillis, hypnotisés en quelque sorte par la grandeur et la sainteté du cher mourant, qui allait quitter la terre dans toute la splendeur de sa jeunesse.

Les Allemands eux-mêmes étaient remués jusqu’aux larmes. Ils s’étaient découverts et gardaient un silence recueilli.

« Puis la conversation reprit de plus en plus faible et pénible, toujours plus belle et plus céleste… Son visage s’illuminait de plus en plus aussi. Mais son souffle devenait plus faible, sa respiration plus pénible. Bientôt il suffoqua… Comme je pus, je le relevai un peu, de manière à lui placer la tête un peu plus haute sur son oreiller. Ses yeux si doux se fixèrent sur moi avec affection.

Ils semblaient vouloir me remercier et surtout me faire comprendre quelque chose. Ses lèvres remuèrent enfin. Je m’approchai plus près de lui encore.

Et de sa voix de mourant,il me supplia:

 

– Dites, mon Père, je voudrais vous demander une faveur, mais c’est tellement vous demander que je n’ose pas…

– Parle, mon petit, tu es mon frère, parle, n’aie pas peur…

– Eh bien ! si vous le permettiez, je voudrais vous embrasser… et que vous m’embrassiez aussi vous-même… pour ma mère.

« Me penchant alors sur lui, je lui donnais ce baiser maternel qu’il réclamait si tendrement avant de s’endormir dans la paix du Seigneur. Lui me pressa sur sa poitrine meurtrie, et doucement – j’allais dire religieusement – m’embrassa pour sa mère. Un instant après, en m’embrassant encore comme un frère :

– Au revoir… au Ciel… me dit-il. » (…)crucifix2

Nous sommes de leur race, ce sont nos Pères. Soyons de leur foi, dans l’espérance.

Partageons leur abnégation, mais jurons d’achever leur mission historique, et par notre sang, s’il nous l’est demandé, le retour de nos patries en Chrétienté, par la grâce du Sacré-Cœur de notre Christ-Roi, et l’intercession de la Vierge Marie Auxiliatrice, notre Reine au Cœur Douloureux et Immaculé !

 

 

Extraits de la CRC n° 308, décembre 1994, p. 1-4
P.S. : photographie représentant le Colonel Desgrées du Loû quelques instants avant sa mort.

 

Fête de Sainte Scholastique le 10 Février 2014 * Très belle anecdote entre un frère et sa soeur *


Scholastique

barre4

 

La sainte Église nous fait lire aujourd’hui la narration que saint Grégoire(pape) a consacrée à la dernière entrevue du frère et de la sœur.
Du second livre des Dialogues de saint Grégoire, Pape.

 barre4

 

Scholastique était sœur du vénérable Père Benoît. Consacrée au Seigneur tout-puissant dès son enfance , elle avait coutume de venir visiter son frère une fois chaque année.

L’homme de Dieu descendait pour la recevoir dans une maison dépendante du monastère, non loin de la porte. Scholastique étant donc venue une fois, selon sa coutume, son vénérable frère descendit vers elle avec ses disciples.

 

Ils passèrent tout le jour dans les louanges de Dieu et les pieux entretiens ; et, quand la nuit fut venue, ils prirent ensemble leur repas. Comme ils étaient encore à table, et que le temps s’écoulait vite dans leur entretien sur les choses divines , la vierge sacrée adressa cette prière à Benoît :

« Je te prie , mon frère, de ne pas m’abandonner cette nuit, afin que nous puissions jusqu’au matin parler encore des joies de la vie céleste. »

 barre4

Le saint lui répondit : « Que dis-tu là, ma sœur ? Je ne puis en aucune façon passer la nuit hors du monastère. » Dans ce moment, le ciel était si pur qu’il n’y paraissait aucun nuage.

La servante de Dieu, ayant entendu le refus de son frère, appuya sur la table ses doigts entrelacés ; et, cachant son visage dans ses mains, elle s’adressa au Seigneur tout-puissant.

Au moment où elle releva la tête, des éclairs, un violent coup de tonnerre, une pluie à torrents, se déclarèrent tout à coup : au point que ni le vénérable Benoit, ni les frères qui étaient avec lui ne purent mettre le pied hors du lieu où ils étaient.

 barre4

La pieuse servante de Dieu , pendant qu’elle avait tenu sa tête appuyée sur ses mains, avait versé sur la table un ruisseau de larmes ; il n’en avait pas fallu davantage pour charger de nuages le ciel serein jusqu’à cette heure.

 

Après la prière de la sainte, l’orage ne s’était pas fait longtemps attendre ; mais cette prière et les torrents de pluie qu’elle amenait s’étaient si parfaitement rencontrés ensemble, que, au même instant où Scholastique levait sa tête de dessus la table, le tonnerre grondait déjà : en sorte qu’un même instant vit la sainte faire ce mouvement, et la pluie tomber du ciel.

L’homme de Dieu, voyant que ces éclairs, ces tonnerres, cette inondation ne lui permettaient plus de rentrer au monastère, en fut contristé, et exhala ainsi ses plaintes :

barre4

« Que le Dieu tout-puissant te pardonne, ma sœur ! Que viens-tu défaire? »

Elle répondit : « Je t’ai adressé une demande, et tu n’as pas voulu m’écouter : j’ai eu recours à mon Dieu, et il m’a exaucée. Maintenant sors, si tu peux, laisse-moi, et retourne à ton monastère. »

Mais le saint était dans l’impossibilité de sortir de la maison, et lui qui n’avait pas voulu y rester volontairement, demeura contre son gré.

 

Ainsi, les deux saints passèrent la nuit entière dans les veilles, et reprenant leurs pieux entretiens sur la vie spirituelle, ils se rassasièrent à loisir par l’échange des sentiments qu’ils éprouvaient.

 barre4

 

Le lendemain, la vénérable Mère retourna à son monastère, et l’homme de Dieu reprit le chemin de son cloître.

Trois jours après, étant dans sa cellule, et ayant élevé ses yeux en haut, il vit l’âme de sa sœur, qui venait de briser les liens du corps, et qui, sous la forme d’une colombe, se dirigeait vers les hauteurs mystérieuses du ciel.

Ravi dé joie pour la gloire dont elle était entrée en possession, il rendit grâces au Dieu tout-puissant par des hymnes et des cantiques, et annonça aux frères le trépas de Scholastique.

 

Il les envoya aussitôt au lieu qu’elle avait habité, afin qu’ils apportassent le corps au monastère, et qu’il fût déposé dans le tombeau qu’il s’était préparé pour lui-même.

 

Il arriva ainsi que ceux dont l’âme avait toujours été unie en Dieu ne furent point séparés par la mort, leurs corps n’ayant eu qu’un même tombeau.

barre4

source: http://www.abbaye-saint-benoit.ch/gueranger/anneliturgique/septuagesime/040.htm

Mgr Philippe Barbarin, archevêque de Lyon…sera à la manifestation du 2 février 2014.. contre le mariage pour tous.*


Mgr-Philippe-Barbarin-archeveque-de-Lyon-Moi-Philippe-pretre-je-ne-peux-pas-passer-mon-chemin-!_article_main

FRED DUFOUR / AFP

Le cardinal Philippe Barbarin participera à la «manif pour tous», le 2 février, à Lyon.

 

fleurorang

Après une année de mobilisation, on entend ici ou là que le « mariage pour tous » aurait divisé les Français, et les catholiques en particulier. C’est vrai pour une part.

Mais ce qui frappe aussi, ce sont les nouvelles convergences qui sont nées, parfois inattendues.

Je n’oublierai pas, par exemple, le président du Conseil régional du culte musulman de Rhône-Alpes, répondant à la presse à mes côtés, le 13 janvier 2013: «Non, il ne faut pas cette loi pour la France!»

Intérieurement, j’entendais: «Que votre oui soit oui ; que votre non soit non!» Et je me disais: «Il sait dire non, lui, avec douceur et fermeté.»

 

(….) Remercier tous les veilleursth3

 

Faudra-t-il supporter une nouvelle fois l’injustice revêtue des habits de la loi ? Chacun d’entre nous peut, aujourd’hui, reconnaître son existence comme le fruit de l’union d’un homme et d’une femme, quels qu’aient été les frasques ou les accidents de la vie de nos ancêtres, de nos parents…

Qu’en sera-t-il demain ? Que dirons-nous aux enfants qui nous demanderont comment nous avons laissé faire cela ?

Heureusement, une parole traverse les siècles et les cultures, c’est celle de la conscience, inscrite dans le cœur et l’esprit des hommes.

La Parole de Dieu l’éclaire et la rappelle. Il faut remercier tous les veilleurs: ils ne s’endorment pas et nous aident à rester vigilants.

 

Pour les enfants sans naissance, sans parents, sans voix, pour les personnes sans âge, sans avenir, pour les sans-papiers, sans-pays, sans-domicile-fixe… et pour tous les «sans» qui sont nos prochains d’aujourd’hui…

lepreux

La parabole du Bon Samaritain m’interpelle: moi, Philippe, prêtre, je ne peux pas «passer mon chemin»!

 

Le 2 février, à Lyon, ce sera le sens de ma présence à la «manif pour tous».

 

 

Lire l’article au complet :http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Mgr-Philippe-Barbarin-archeveque-de-Lyon-Moi-Philippe-pretre-je-ne-peux-pas-passer-mon-chemin-!-2014-01-23-1095341

Mgr Barbarin, évêque de Lyon, Cardinal, Primat des Gaules, a demandé qu’on récite des PRIÈRES en France tout au long de cette journée 24 janvier 2014*


uniondepriere

 barre-raisin

+ JOUR DE PRIÈRE +

24 janvier 2014

Seigneur, prince de la Paix, Roi de l’univers,

 

Nous Te confions notre monde : suscite des artisans de paix pour que se développe dans tous les pays une authentique civilisation de l’amour ;

Nous Te confions notre pays, la France, fille aînée de l’Église : qu’elle soit fidèle aux promesses de son baptême et soit dans le monde un signe vivant de Ton amour ;

Nous Te confions tous ses habitants : qu’ils puissent trouver la source de la vraie joie et contribuer à construire une société plus fraternelle ;

Nous Te confions chacune des familles de France : qu’elles puissent être pour tous un lieu d’unité et de solidarité, berceau et foyer d’espérance ;

Nous Te confions nos dirigeants économiques et politiques : inspire-leur le désir du Bien commun et le sens de la justice ;

 

Nous Te confions particulièrement aujourd’hui François Hollande et sa rencontre avec notre Saint-Père le pape : qu’elle inaugure un plus fécond rapport entre l’Église et les institutions civiles ;

Nous Te confions le pape François, évêque de Rome et pasteur de l’Église universelle : qu’il puisse la guider pour qu’elle soit toujours plus fidèle à Ton Évangile ;

Nous Te confions tous nos frères chrétiens, particulièrement ceux qui sont persécutés en haine de la foi : donne-nous la grâce d’agir pour l’unité des chrétiens, telle que tu la veux, par les moyens que tu veux ;

 

Nous Te confions enfin notre propre mission de laïcs : qu’avec tous les hommes de bonne volonté et à la lumière de Ton évangile, nous sachions diffuser une culture de vie et de don ;

Seigneur, par l’intercession de Saint François de Salles, du Bienheureux Frédéric Ozanam et de Pauline Jaricot, soutiens le Pape François dans sa mission, et inspire à François Hollande de gouverner selon Tes voies.

 barbarin

%d blogueurs aiment cette page :