Le Sanctuaire Marie-Reine Des Coeurs (Chertsey-Québec) Nous invite à réfléchir sur le ‘PARDON & LA MISÉRICORDE’**Pardonner c’est exigeant !!!


MISÉRICORDE ET

TOURNANT MISSIONNAIRE

barre-coeur-et-fleur

jesus-compassion

Miséricorde : pardon accordé par pure bonté. (Petit Larousse).
Pardonner : renoncer à punir, à se venger. (Petit Larousse)
Mission : organisation visant à la propagation de la foi. (Petit Larousse)
Révélation : manifestation d’un mystère ou dévoilement d’une vérité par Dieu ou par un homme inspiré par Dieu. (Petit Larousse)

pardonner-720x380
Cette année, passer sous l’égide de la miséricorde nous a fait découvrir le véritable sens du mot pardonner. Qui d’autre que Dieu peut pardonner par pure bonté ? Souvent l’être humain pardonnera par intérêt. Surprise! eh oui, cela se peut. Qui peut être sûr que son pardon n’est pas le fruit d’une recherche de bien-être personnel ? Bien-être ressenti par la satisfaction que cela nous procure de pardonner. Mais, me direz-vous, ce bien-être n’est-il pas la preuve que nous faisons la volonté de Dieu, lui qui est la Miséricorde?
fleur
foetus
Quel beau paradoxe: je pardonne parce que Dieu m’y amène ou parce que cela me fait du bien? Qu’en est-il du pardon à donner et qui nous fait mal ? Pardonner au meurtrier de ses enfants, au violeur de sa fille, à l’abuseur de son fils, n’est-ce pas renier l’amour que l’on porte à ces êtres qui nous sont chers ?
Je pardonne par obligation quand je le fais par la crainte du châtiment. Je pardonne par mimétisme parce que j’ai peur du jugement des autres. Je pardonne par opportunisme parce que cela me sert personnellement. Je peux pardonner pour plusieurs raisons qui me réconfortent, mais pardonner ce n’est pas réconfortant. Pardonner c’est exigeant.
jeanne-darc-pantheon
C’est exigeant parce que cela demande de s’oublier pour faire place à l’autre. C’est exigeant parce que cela remet en question des certitudes ancrées profondément en nous, certitudes qui nous réconfortent dans notre quotidien: il y a les bons et les méchants… les bons c’est nous, et les méchants c’est les autres.
On ne se voit jamais dans le rôle du méchant, de celui qui offense ou de celui qui est agressant.
Nous nous voyons comme possédant la vérité et cela nous met dans une position de dominant. Dans un dialogue, il faut que les deux parties sentent qu’il y a de l’écoute et une volonté de compréhension de part et d’autre. Pour nous les chrétiens, le dogme de la Révélation nous place dans une position en porte-à-faux entre un véritable dialogue dans un but de synthèse et un dialogue dans un but de convaincre.
fleur
Quand le Seigneur nous dit (en Jean 14,6) « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi », nous sommes certains que, par la foi, cela est la vérité.
Comment entrer en dialogue respectueux, constructif et révélateur quand nous nous présentons en champion de la Révélation ? Ce sera par l’exemple, l’humilité et surtout la Miséricorde.
phare
Aimons-nous les uns les autres sans condition, sans contrainte et sans arrière-pensée. L’Amour seul peut réussir cet exploit. Quand les gens comprennent que la Miséricorde de Dieu s’adresse à tous indépendamment de la religion, de l’orientation sexuelle, de l’orientation politique ou de toutes ces différences qui caractérisent les êtres humains, ils ne peuvent qu’être émerveillés et prêts à croire.
Mais pour cela il faut passer par l’exigence du pardon. « Car Tu fus immolé. Rachetant pour Dieu, au prix de Ton sang, des hommes de toute tribu, langue, peuple et nation. » (Ap. 5, 9).croix jesus

SOURCE
http://www.smrdc-chertsey.com/la-lettre-de-marie.php

Méditer les Écritures-Sanctuaire Marie-Reine des Coeurs (Chertsey-Québec-Canada)*Fête de Saint Joseph..19 Mars 2016 *Joseph et le « big bang »


Marriage_of_Mary__Joseph__3

BARROUGEVERTEL

Évangile :

Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ (ou Messie). Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus avait été accordée en mariage à Joseph; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement; il décida de la répudier en secret.

Il avait formé ce projet, lorsque l’Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit-Saint; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : < Le-Seigneur-sauve>),car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’Ange du Seigneur lui avait prescrit.

BARROUGEVERTEL


Commentaires de Normand Décary :


Lorsque les couches tectoniques se déplacent et provoquent des séismes sur notre petite planète perdue dans l’univers infini, nous tremblons devant ces forces qui nous dépassent. Lorsque les petites particules atomiques qui ne sont même pas visibles à l’œil nu s’enfuient de la cage de béton, nous tremblons devant tant de puissance. Lorsque la science et toute sa technologie ne peuvent plus rien devant ces forces, comme un enfant devant un cyclone, nous tremblons. Lorsque s’organisent des nuages radioactifs au-dessus d’une centrale nucléaire dont le cœur est transpercé, nous tremblons.

Pourtant, ce déplacement de couches tectoniques à l’échelle de l’univers est une anecdote, une petite anecdote. Nous sommes loin de la mort d’une étoile plus grosse que notre soleil, de la formation d’un trou noir, de la danse de quelques galaxies dans la Voie lactée. Ne serait-ce pas comparable à un homme qui marche en forêt et par accident écrase une colonie de fourmis? Qui fera un drame de ce fait, il y a tellement d’autres colonies!

Toutefois, y a-t-il une fourmi qui puisse raconter ce drame de sa colonie? Y a-t-il une fourmi consciente de toutes les colonies de son espèce sur la planète qui subissent le même sort? Pourtant l’être humain est conscient de son petit vaisseau bleu qui flotte dans l’univers infini, telle une petite goutte d’eau dans un océan de gouttes. Avec son esprit imperceptible sous le microscope, il peut s’imaginer à la mesure de ses connaissances, ce qu’il est dans l’univers. L’être humain est plus grand que ce qui le contient par son esprit.

BARROUGEVERTEL

Il a une dignité tout à fait particulière qui le rend responsable de sa planète et en même temps vulnérable à aux humeurs de la matière. N’est-ce pas ainsi avec notre corps que nous débordons et en même temps avec qui ne faisons-nous qu’un? Y a-t-il un enfant qui est né pour la mort? Il veut vivre et malheureusement un microbe dans son corps peut briser cette unité et le faire trembler devant la souffrance. Il y a un cri en nous, un gémissement qui espère la vie en abondance, la vie aux dimensions de l’infini dont nous avons conscience.

Il y a comme un cri dans la matière qui nous supplie de reprendre notre place dans l’unité afin que la vie reprenne son droit. « En effet, la création aspire de toutes ses forces à voir cette révélation des fils de Dieu. Car la création a été livrée au pouvoir du néant, non parce qu’elle l’a voulu, mais à cause de celui qui l’a livrée à ce pouvoir. Pourtant, elle a gardé l’espérance d’être, elle aussi, libérée de l’esclavage, de la dégradation inévitable, pour connaître la liberté, la gloire des enfants de Dieu. » (Rm 8, 19-21)

Pourquoi une seule larme coulerait-elle de nos yeux si nous étions faits pour la mort? Un papa japonais racontait comment la vague du tsunami avait emporté son grand-père en retournant vers l’océan. Il disait n’avoir que des larmes devant ce vide causé par l’enlèvement de son grand-père. « Bienheureux vous qui pleurez, vous serez consolés » dit Jésus.

pleure enfant

Nous ne sommes pas faits pour les larmes sinon celles de joie. « J’essuierai toutes larmes de vos yeux » (Éz 36, 26), clamait Ézéchiel quelques siècles avant Jésus. « J’essuierai toute larme de nos yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur » (Ap. 21.4), proclamait Jean  comme suite à la mort et à la résurrection de Jésus.

BARROUGEVERTEL

Qui peut croire que l’esprit reprendra son droit sur la chair en conservant la même unité de notre corps et de notre esprit? Nous sommes tellement assujettis à l’emprise de la mort et du vêtement de deuil que nous réduisons notre vie à quelques plaisirs entre les deuils.

Pourtant l’Écriture annonçait bien la venue de celui qui viendrait essuyer toutes larmes de nos yeux, de celui qui nous élèverait à sa propre nature de vivant par son abaissement dans notre nature mortelle. Depuis si longtemps que cette naissance était attendue! « Abraham votre père a tressailli d’allégresse dans l’espoir de voir mon Jour. Il l’a vu, et il a été dans la joie. » (Jn 8, 58)

Deux mille ans après Abraham! C’est tellement long que plusieurs oublient. Un peu comme cet énorme tsunami. Il était annoncé depuis longtemps. Il pouvait arriver demain ou dans cent ans. Comme le « big one » qui est annoncé pour la Californie. Une faille qui devrait s’ouvrir et faire disparaître des villes entières dans l’océan. Il y a bien des tremblements quelquefois, mais rien du « big one ». Au Japon, il semble que ce soit bien celui-là.

-la-californie-sous-la-menace-du-big-one-un-seisme

Ainsi, dans une petite ville, Bethléem, la prophétie de la naissance de celui qui vient nous libérer de l’emprise de la mort et du mal s’accomplit, sans bruit, sans vague. « Mais toi (Bethléem) Ephrata, le moindre des clans de Juda, c’est de toi que me naîtra celui qui doit régner sur Israël; […] Il se dressera, il fera paître son troupeau par la puissance de Yahvé, par la majesté du nom de son Dieu. […] Lui-même, il sera paix! » (Michée, 5, 1-4a)

Cette prophétie rejoint celles d’Isaïe : « Voici : la jeune fille [la vierge, almah] est enceinte et va enfanter un fils qu’elle appellera Emmanuel » (Isaïe, 7, 14); « Un rejeton sort de la souche de Jessé, un surgeon pousse de ses racines » (11, I); « Ce jour-là, la racine de Jessé se dressera comme le signal des peuples. Elle sera recherchée par les nations et sa demeure sera glorieuse » (11,10).

BARROUGEVERTEL

Nous aurions bien voulu, une vague immense qui emporte tous nos doutes, nos peurs, nos attachements à l’Ancien Monde. Non, ce sera un fils de charpentier, un homme reconnu à son aspect comme un autre homme. Pourquoi tant de discrétion? Ce n’est pas seulement une génération qu’il vient sauver par la vie qu’il nous donne, mais toutes les générations jusqu’à l’épuisement de la vie. Nous ne serions pas là pour en parler si tout avait été accompli à ce moment.

La jeune fille qui porte ce grand bouleversement est seule à le savoir, elle risque même sa vie en l’annonçant. Loin d’elle, toute préoccupation de ce genre, elle vit le début de sa maternité dans la joie. Elle court même donner son aide à sa cousine enceinte de six mois.

BARROUGEVERTEL

Joseph, en apprenant la nouvelle de la maternité de Marie avant qu’ils aient habité ensemble, est bouleversé. Loin de lui l’idée d’être associé à la venue du Messie dont il connaît bien les prophéties pour être un homme juste et religieux. Il fallait à Marie, une pureté sans égale pour se donner entièrement à ce qu’elle vivait tellement l’événement était important pour toute l’humanité. Passer de résidente de cette modeste ville à Mère de Dieu en quelques instants, c’est suffisant pour ne pas croire à une erreur.

Son désir de voir les larmes cesser sur tous les visages, la vieillesse disparaître, la justice reprendre ses droits, l’amour vaincre toutes les haines la font s’exclamer : « Je suis la servante du Seigneur; qu’il m’advienne selon ta parole! » Lc 1,26-56.

Quelques instants et l’histoire du monde change de direction, c’est un nouveau « big bang » cette fois, une nouvelle création. N’est-ce pas en quelques instants que le Japon a basculé dans le drame? En quelques instants, l’humanité est chavirée dans la joie!

BARROUGEVERTEL

Joseph, qui connaît Marie, ne veut pas la répudier publiquement. Il voit bien la paix dans laquelle se trouve Marie, la joie qui l’illumine. Elle ne cherche en rien à lui fournir des arguments pour se défendre de cette situation. Elle est tout abandonnée. Joseph voudrait tellement outrepasser la loi, mais en homme juste, il s’en remet à Dieu.

N’est-ce pas ce dépassement de lui-même pour demeurer fidèle à Dieu qui lui rendra audible le message de l’ange sur l’identité de Jésus? Son corps endormi rendra son esprit tout disponible à recevoir ce que l’Esprit a à lui dire par l’esprit de l’ange que Dieu lui envoie. « Joseph, fils de David, ne craint pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit-Saint; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : < Le-Seigneur-sauve>), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Joseph semblait n’attendre que cela pour comprendre ce qu’il n’osait croire et pressentait devant la beauté de Marie. Tout comme Pierre après la résurrection que l’on veut empêcher d’annoncer la bonne nouvelle, il dira : « il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Ac 5, 29)
Il se réveilla, et fit ce que l’ange lui avait prescrit.

« Car Je vous le dis, beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu; entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. … » (Lc 10,24.)

Alors comme Joseph, n’hésitons pas à prendre chez nous Marie et son Fils Jésus, ce Fils qui vient essuyer toutes larmes présentes et à venir de nos yeux et à jamais.

marie jésus joseph

BARROUGEVERTEL


NDC

source: http://blog.smrdc.com/19-mars-mt-116-18-21-24a-joseph-et-le-big-bang/



Méditer les Écritures-Sanctuaire Marie-Reine des Coeurs (Chertsey-Québec-Canada) *Samedi 20 fév 2016*Aimez vos ennemis…*


jésus nous aide

Mt 5,43-48 : Aimez vos ennemis…

Évangile :


Vous avez appris qu’il a été dit : tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.
Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant?

Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

pere éternel-pardon-...

Commentaires de Normand Décary :

Je t’aime Seigneur, je t’aime et pourtant je t’aime si peu pour tout l’amour que tu me donnes. Je voudrais t’aimer toujours davantage à chaque instant, mais mon amour est si pauvre. Je dois puiser à ton amour pour t’aimer de l’amour dont tu m’aimes. Avant même que je sois ton ami, tu m’aimais. Avant même que je voie le jour, tu m’aimais. Alors, comment ne pas aimer mes ennemis avant même qu’ils ne m’aiment pour aimer comme tu m’aimes?

Je ne peux t’aimer de l’amour dont tu m’aimes si en mon cœur la moindre inimitié envers quelqu’un prend racine, la moindre animosité envers un ennemi s’infiltre. Je ne peux aimer de l’amour que tu déverses de ton cœur transpercé si je ne m’abreuve à cette source sans péché.

pardon sacrement

Qui, parmi ceux qui te crachaient au visage, n’ont pas trouvé un regard bienveillant à leur endroit. Le soldat qui te tendait au bout de sa lance du vinaigre pour répondre à ta demande de boire, a bien saisi que, malgré le breuvage indigne qu’il t’offrait, c’est de lui donner de ton amour dont tu avais soif.



« Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent. » Aimez et pour aucune raison ne vous laissez emporter par tout ce qui peut faire que vous me sortiez de vous en ne demeurant pas dans l’amour. Non pas cet amour sélectif, cet amour qui ne donne pas d’amour sans en recevoir en retour, cet amour qui cherche avant tout à être aimé avant d’aimer celui qui l’aime.



Contemplez le Fils de Dieu sur la croix, regardez bien où le mène son amour qui n’est qu’amour, cet amour qu’il a pour le Père et que le Père a pour lui dans le lien de l’Esprit d’amour. A-t-il levé la voix pour fuir sur le chemin de sa passion d’amour? Le Père a-t-il déchiré les cieux pour intervenir pour son Fils? L’Esprit a-t-il manifesté sa lumière dans les esprits pour pétrifier tous ceux qui s’en prenaient au Verbe fait chair par sa puissance?

jesus-croix



« Le Père fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. » Il est patient et doux afin que chacun puisse avoir le temps de se tourner vers lui et reconnaitre son amour dans son Fils qu’il livre pour nous. Il n’y a pas assez de joie sur la terre pour exprimer toute la joie qu’il nous prépare en se faisant si petit.





Il n’y a pas assez de larmes pour pleurer toute notre ingratitude, notre indifférence, alors le Fils de Dieu prend sur lui, librement, toutes nos aversions envers le Père, il prend un visage humain et des yeux comme les nôtres pour regarder le Père et s’offrir en sacrifice ultime pour nous.

pleure réfugié syrien



Rien qui n’est pas amour ne peut entrer dans cette offrande du Fils à son Père dans l’Esprit Saint, rien ne peut venir à l’autel de la croix qui ne soit intact de tout mépris, toute haine, toute condescendance, toute indifférence, toute cupidité.



Rien, pas une poussière de cupidité, de jalousie, de vengeance, de convoitise, car le feu pour se rendre au Père par le Fils dans l’Esprit Saint brule tout ce qui n’est pas amour. Un diamant pur ne tolère aucune fracture dans sa pierre, l’or pur aucun mélange, aucune scorie.

dieu pere éternel




Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux, et demeurez dans sa joie et sa paix.

barre brun
marie-vitrail-Jesus-Marie

Méditer les Écritures-Sanctuaire Marie-Reine des Coeurs (Chertsey-Québec-Canada) * Dimanche 14 Février 2016..*Jésus au désert y fait jaillir des sources de lumière*


Jésus-au-désert-300x246

Lc 4, 1-13, Jésus au désert y fait jaillir des sources de lumière

Évangile :

Après son baptême, Jésus, rempli de l’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain; il fut conduit par l’Esprit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut mis à l’épreuve par le démon. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim. Le démon lui dit alors : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre. »


Le démon l’emmena alors plus haut, et lui fit voir d’un seul regard tous les royaumes de la terre. Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m’appartient et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela » Jésus lui répondit : « Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c’est lui seul que tu adoreras. »


Puis le démon le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit : Il donnera pour toi à ses anges l’ordre de te garder; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. Jésus lui répondit : « Il est dit : Tu ne mettras à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Ayant ainsi achevé toutes les formes de tentation, le démon quitta Jésus jusqu’au moment fixé.

Jesus-Christ-536



Commentaires de Normand Décary :


Tout comme Marie accepte avec foi que le Fils de Dieu entre dans ses eaux matricielles pour se donner un corps afin de se livrer pour nous, ainsi Jean Baptiste accepte avec foi de baptiser celui en qui il reconnaît l’Agneau de Dieu, celui qui nous baptisera dans l’eau et le feu afin de nous faire renaître à la vie de Dieu par son don.

Marie tout comme Jean disent oui à participer avec les yeux de la foi au dessein de Dieu pour l’humanité. Jean Baptiste en voyant Jésus voit un homme semblable aux autres hommes, tout comme Marie reçoit un enfant semblable aux autres enfants.

Qui peut comprendre que l’Être infini puisse se recroqueviller dans le fini ? Qui peut comprendre que l’Éternel se glisse dans le temporel et se rende vulnérable ? Qui peut comprendre que l’Immuable entre dans le temps qui passe, qu’il versera des larmes, qu’il sera assujetti à l’attente, lui dont la Parole crée à l’instant ce qu’il dit ?

barre-20rose-20bleu

MARIE-mother-of-god



« Je suis venu jeter un feu sur la terre, et comme je voudrais que déjà il fût allumé! Je dois être baptisé d’un baptême, et quelle n’est pas mon angoisse jusqu’à ce qu’il soit consommé!» ( Lc 12, 49-50)

Qui peut comprendre que Dieu si puissant qui n’a nul besoin de personne pour être dans la plénitude puisse venir se faire serviteur de ceux qui sans lui ne peuvent rien faire ? Pourtant Marie croit à cette Parole qui lui dit que le Seigneur va prendre chair en elle, Jean Baptiste croit en voyant Jésus qu’il est celui qui vient donner sa vie de Fils de Dieu en rançon pour le salut de la multitude.

barre-20rose-20bleu




Jean Baptiste ne voit pas un monstre dans ce Père qui livre son Fils unique et bien-aimé, il entre dans cette lumière de la nouvelle création qui le dépasse et qui encore nous éblouit aujourd’hui. Marie aussi est entrée dans ce mystère incompréhensible, sans mot dire et sans jamais reculer. Tu seras la mère de Dieu et dès la conception de l’enfant, la condamnation à mort plane sur elle, dès la naissance de l’enfant, elle est poursuivie par une armée qui veut tuer cet enfant Dieu.



Les disciples comprendront mal que Jésus entre à Jérusalem et annonce que les autorités religieuses le rejetteront, le feront flageller, tuer et que le troisième jour, il ressuscitera. Les disciples n’entendent que la mort, ils ne voient en rien la victoire de la résurrection sur notre monde d’obscurité. Incompréhensible sagesse que la Sagesse de Dieu qui s’actualise dans la folie de la croix.

flagellation_gibson_3

barre-20rose-20bleu


Nous sommes tellement enlisés dans le fini et le temporel que nous voudrions voir l’infini. Le temps de notre vie ne suffirait pas pour le voir et comment voir ce qui n’a pas de commencement et de fin !


Après son baptême, Jésus rempli de l’Esprit est conduit au désert par l’Esprit pour être mis à l’épreuve par celui qui est prince de ce monde, ce monde qu’il a conquis par un mensonge afin de faire advenir un monde contraire à la vérité, un monde où la mort tend les bras à tous les enfants, un monde sans visage, sans être, un monde d’apparences et de mirages.

bapteme_jesus

barre-20rose-20bleu


Mieux vaut un monde de haine qu’un monde d’amour où je dois servir les plus petits pour qu’ils deviennent plus grands que moi.

Mieux vaut un monde de division où je règne qu’un monde d’unité où chacun est tout à tous.
Mieux vaut un monde d’esclaves qu’un monde d’enfants où chacun est prince et roi avec le Roi des Rois.


Jésus est au désert avec ce père du mensonge qui compte bien tromper Jésus avec les fruits de l’arbre qui passe, cette potence déguisée en corne d’abondance.



Il viendra à la rencontre de Jésus, à ce moment où son corps bien épuisé pourrait se montrer vulnérable à un morceau de pain ou une simple gorgée d’eau.

Que ne ferait l’homme affamé pour une bouchée de pain ?
Que ne ferait le riche pour augmenter sa fortune ?

L’homme est nu et pauvre, il n’a pas idée de la richesse de ce qu’il est, il réduit sa vie à couvrir sa nudité pour ne pas avoir froid ou à quelques parures pour briller aux yeux des autres.


Si tu es le Fils de Dieu, toi qui as le ventre creux, change cette pierre en pain et tu seras soulagé. Pourquoi te faire patient quand tu peux te donner ce que tu attends en droit ? Il a convaincu bien des forts de ce monde de prendre le pain sur la table des plus faibles pour se nourrir sans souci de leur mort.

jesus-a010a

barre-20rose-20bleu

Toi Jésus, si tu es le Fils de Dieu, tu es plus puissant que les forts de ce monde alors pourquoi jeûner ainsi et connaître la douleur que tu peux éviter ?

Pourquoi t’enfermer dans ce désert de solitude, d’obscurité, de froid et de chaleur insupportable ? Tu peux briller dans ce monde et te faire servir, toi à qui même les pierres obéissent pour te plaire.

Jésus de lui répondre que l’homme ne vit pas seulement de pain, que l’homme doit vivre, il vit de justice, de paix, d’unité, d’amour, de douceur, de bonté, de générosité. N’est-ce pas la volonté du Père qui est nourriture d’abord et le reste vient par surcroît ?


Troublé par cette sagesse, le père du mensonge l’emmena plus haut. Mais ce que le menteur ignore c’est qu’il tente d’amener plus haut celui qui vient d’en haut ? « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde.» (Jn 8, 23)

Jésus est en bas, mais il vient de Dieu, il est venu dans la chair, non d’une volonté charnelle, mais par la volonté de Dieu. Alors ce haut où le mène le Menteur, pour montrer à Jésus tous les royaumes de son monde sans êtres parce que fondé sur le mensonge, n’a rien pour impressionner celui qui est l’Être en qui tout subsiste.


Jésus pourtant ne sera en rien trompeur avec le vendeur d’illusions qui lui offre tout ce qui lui appartient pour une courte prosternation… Tout cela n’a que la valeur d’un genou qui plie devant toi, alors tout cela ne vaut rien, c’est celui qui plie devant toi qui a de la valeur et que tu veux t’approprier. Le mensonge des richesses de ce monde se déploie à la mesure des richesses que le menteur étale devant les yeux de Jésus.

jesus-obéi asonpere

barre-20rose-20bleu


Jésus fera éclater la vérité dans cette obscurité trompeuse, comme si des milliards de cloches aux dimensions de la planète carillonnaient à l’instant des paroles de Jésus. « Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c’est lui seul que tu adoreras. »


C’est bien ce que le menteur ne voulait pas entendre ! Cette vérité lumineuse est comme un lever de soleil qui se lève dans son esprit, une insupportable souffrance dans son monde de ténèbres. « Que nous veux-tu, Fils de Dieu? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps,» (Mt 8, 29 ) s’exclame le Menteur à son insu dans son intérieur ? Cette parole carillonne à ses oreilles avec les mots de Jésus qui ne cessent de se répéter.

Il veut le mener encore plus haut dans son monde d’en bas. Les épreuves que Jésus traverse sans y chuter deviennent un feu brûlant dans la bouche de celui qui a l’habitude de vaincre la nature de l’être humain. Insupportable que celui-ci puisse ainsi refuser autant de richesses et de pouvoir, insupportable que celui qui a autant de talents puisse refuser de s’en servir pour son intérêt, sans souci des autres.


Alors, le Menteur le mène encore plus haut dans son monde d’en bas comme pour lui montrer que son pouvoir est réalité et ainsi le contraindre à rivaliser de puissance avec lui s’il est ce qu’il dit.


Tu disais qu’il est écrit que seul devant Dieu tu te prosterneras, il est écrit aussi que si tu es le Fils de Dieu tu peux sans crainte te jeter en bas, ainsi tu sauras si tu es ce que tu dis. Écoute ce qui est écrit et prouve que tu es le Fils de Dieu: « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit : Il donnera pour toi à ses anges l’ordre de te garder; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.» Jésus répond par ce qui est dit dans l’Écriture à celui qui tente d’éprouver le Seigneur ton Dieu devant qui toi, tu devrais te prosterner : « Il est dit : Tu ne mettras à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »

jésus-au-désert3-273x213

barre-20rose-20bleu


La douleur du Menteur est à son comble, il ne peut supporter davantage de lumière et il quitte Jésus jusqu’au moment fixé.

barreetoile

Ce moment où Jésus entrera dans son monde de souffrance et de mort afin d’y faire entrer la lumière de la vérité et de l’amour.

Source: http://blog.smrdc.com/14-fev-lc-4-1-13-jesus-au-desert-y-fait-jaillir-des-sources-de-lumiere/



Méditer les Écritures *Sanctuaire Marie-Reine des Coeurs-Chertsey-Québec-Canada*Les bergers sous la neige*


berger beth

Les bergers sous la neige

1er janvier 2016,

Lc 2, 16-21 :

barre-8

Évangile :

Quand les bergers arrivèrent à Bethléem, ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né dans une mangeoire. Après l’avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tout le monde s’étonnait de ce que racontaient les bergers.

Marie cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.

Les bergers repartirent; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu selon ce qui leur avait été annoncé.

Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’Ange lui avait donné avant sa conception.

circoncision_flamande-f7e20

Commentaires de Normande Décary :

Il neige ce matin. Il neige et silencieusement le sol se débarbouille de toutes ses aspérités, la boue prend des airs du dimanche. Sur les chemins, les traces du passé s’effacent. Les bruits se font sourds. Les maisons se transforment en ermitage et les habitants en explorateur des espaces intérieurs.

Ce chœur céleste de cristaux qui chante sans bruit fait entendre l’inaudible. Chacun devant ce spectacle soupçonne le lieu secret du coeur où l’amour et la vérité habitent. Un doux murmure sourd des profondeurs et fait lever une lumière de vie dans le tumulte des instants qui basculent les uns après les autres dans le souvenir.

église d antan

barre-8

Le temps s’arrête et sur les lèvres se pose un goût d’éternité. Les inquiétudes du lendemain s’évanouissent et tout prête à s’abandonner à cette paix qui vient du ciel. Chaque flocon soigneusement brodé se livre au sol à une main mystérieuse qui les unit pour tisser une tunique sans couture pour revêtir la terre et la faire reposer.

neige1

L’édredon du ciel invite à reconnaître celui qui se dépouillera de sa tunique sans couture à la couleur de son sang pour nous recouvrir d’un vêtement blanc, clé d’entrée dans la grande salle des noces de l’Agneau qui ramène à l’unité avec le Père et toute l’humanité depuis ses origines.

« Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils et d’où viennent-ils? » Et moi de répondre : « Monseigneur, c’est toi qui le sais. » Il reprit : « Ce sont ceux qui viennent de la grande épreuve : ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. » (Ap 7, 13-14)

Le rouge et le blanc s’épousent, le feu de l’Esprit et l’eau du baptême se conjuguent, le temps des divisions s’efface, le Sauveur est né. Un déluge de pain de vie tombe sur la terre depuis la naissance de Jésus dans ce modeste abri de Bethléem.

1wkwh141covurqbxko1z2dsrsk79b9lr56c

barre-8

Telle une tempête de neige, il couvrira d’espérance tous les cimetières de la blancheur de son pain de vie qui vient du ciel. Il mettra fin à toutes les divisions, tous les désespoirs, toutes les solitudes des vieillards abandonnés, à la mort de tous les enfants assassinés, aux pleurs des mères éplorées, aux souffrances des prisonniers maltraités, des pauvres méprisés, des étrangers sans demeure, des malades sans aucun soin…

AsiaBibi.Prison.Ooberfuse-300x169

barre-8

pape avec enfant malade

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit a la vie éternelle. Je suis le pain de vie. Vos pères, dans le désert, ont mangé la manne et sont morts; ce pain est celui qui descend du ciel pour qu’on le mange et ne meure pas.Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais. Et même, le pain que je donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde. » (Jn 6, 47-51)

 

barre-8

hostie

Les bergers au champ ont entendu le chant silencieux de ce pain de vie qui descendait du ciel. Ils ont vu dans la campagne, mêlée aux étoiles, l’armée céleste glorifiant Dieu. Les pierres mêmes ne pouvaient se taire et chantaient, les brebis avaient des airs de fête. L’Éternel se fait temporel, Dieu qui est Esprit se fait chair, il se dépouille, s’anéantit, s’humilie pour relever l’humanité, la sauver de la mort et de tout ce qui la divise et l’éloigne de l’unité de l’amour.

barre-8

Croyez-vous que Dieu, la Sagesse éternelle, ignore que cette humanité le nie, le renie, le méprise, l’ignore, qu’elle le flagellera, le couronnera d’épines, le crucifiera? Non, il le sait et de ce mal, il fera du bien, de la mort, il fera jaillir la vie, du mensonge la vérité, du laid ce qu’il y a de plus beau, du méchant du bon.

 

Jesus_couronne_epines_2

Pour les crachats qu’il recevra, il ouvrira son cœur pour laisser couler une source de vie intarissable. Une grande clameur se fait entendre dans le ciel et elle est toujours là, elle ressemble au bruit de la neige qui tombe au sol, de la manne cachée qui se répand sur la terre depuis deux mille ans déjà. Il n’y a pas un endroit où le pain de vie de ce petit enfant n’a pas trouvé place et il poursuit son don avec toujours plus d’abondance.

barre-8

Anges02

Les anges dans le ciel voudraient mourir d’amour comme les hommes pour s’offrir avec lui et s’unir à cet amour sans mesure. Ils envient le pécheur de pouvoir se laver de ses fautes et pouvoir par lui mourir d’amour avec lui pour les autres.

« Soyons dans l’allégresse et dans la joie, rendons gloire à Dieu, car voici les noces de l’Agneau, et son épouse s’est faite belle : on lui a donné de se vêtir de lin d’une blancheur éclatante » — le lin, c’est en effet les bonnes actions des saints. » (Ap 19, 7-8)

Les bergers ne savent trop comment raconter l’émoi des anges à l’annonce qu’ils leur font que l’enfant Dieu est dans une mangeoire à Bethléem, que l’Éternel est dans les bras d’une maman de la terre et sous la garde d’un charpentier. Ils semblaient avoir de la difficulté à croire ce qu’ils n’avaient pas à croire puisqu’ils le voyaient en toute intelligence. Tant d’amour! Tant d’amour dans un si petit enfant!

barre-8

Angels-angels-7949172-800-600

Marie en écoutant les bergers raconter cette allégresse du ciel regardait toute cette joie qui brillait sur leurs visages, cette lumière qui sortait de leurs bouches. La mort semblait déjà terrassée, Abraham dansait dans sa tombe, David cherchait sa lyre, Samuel prophétisait, Noé voyait la colombe venir.

 

Marie laissait ces visages se graver de manière indélébile dans sa mémoire, elle gardait dans son cœur chaque moment avec toute la lumière des yeux de l’un, le silence de l’autre, et ce silence, cette pluie de grâce, ce feu dans la paille, le rire de l’enfant Jésus, l’humilité de Joseph, les anges partout en adoration.

barre-8

Anges02

Une neige de paix remplissait l’étable, une tempête d’amour s’abattait sur la terre, la terre se transformait en ermitage où chacun trouvait lieu pour s’agenouiller et adorer le Fils de Dieu qui venait nous donner « le pouvoir de devenir enfant de Dieu. » (Jn 1, 12)

« Aussi, suis donc mon conseil : achète chez moi de l’or purifié au feu pour t’enrichir; des habits blancs pour t’en revêtir et cacher la honte de ta nudité; un collyre enfin pour t’en oindre les yeux et recouvrer la vue. Ceux que j’aime, je les semonce et les corrige. Allons! Un peu d’ardeur, et repens-toi! Voici, je me tiens à la porte et je frappe; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui près de moi. » (Ap 3, 18-20)

 barre-8

NDC

site : http://blog.smrdc.com/1-janv-lc-2-16-21-les-bergers-sous-la-neige-2/

 

Méditer les Écritures (Mt 6, 1-6. 16-18)…commentaire Normand Décary * VIVRE  »COMME » MARIE *


veuve sans argent

barerouge

Évangile (Mt 6, 1-6. 16-18)


Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.

barerouge



“Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.



Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret; ton Père voit ce que tu fais en secret : il te le revaudra.
‘Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret; ton Père voit ce que tu fais en secret : il te le revaudra.



Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret; ton Père voit ce que tu fais en secret : il te le revaudra.’

barrjaune

Commentaires :


‘Si vous voulez vivre comme des justes’, dit Jésus! Le mot ‘comme’ est important dans ce que dit Jésus, car ce merveilleux ‘comme’ vient proposer un modèle différent de ce qui est en usage pour le juste. Si vous voulez vivre comme des justes, ne vivez pas comme ceux qui prétendent l’être de l’extérieur.



La justice est tout intérieure, elle ne peut venir que du seul Juste, car qui peut rendre justice à la maman qui perd son enfant aux mains d’un criminel? Il n’y a que Dieu qui peut rendre justice et pour rendre justice, Jésus le sait bien, il prendra sur lui toutes nos injustices, afin de rendre à la vie son droit, quel que soit le temps où la mort a retenu un enfant dans ses griffes. ‘Qu’as-tu à m’interroger sur ce qui est bon? 

barerouge


Dieu seul est le Bon.’ (Mt 19, 17) C’est difficile à entendre, à avaler : Dieu seul est Bon… Mais nos petites bontés envers le mendiant, nos générosités envers les proches, ne comptent-elles pour rien? Dieu seul est Bon et toute bonté doit être puisée à sa source. Tout se passe dans l’esprit pour vivre comme des justes. Cela n’a rien à voir avec l’extérieur, car la justice, comme la bonté, nous dépasse. Comment pourrions-nous vivre comme lorsque nous ne savions pas ce que c’est?

La justice ne s’enferme pas dans des airs pieux, ou dans la mesure d’un don et son clinquant.
‘Au-dehors vous offrez aux yeux des hommes l’apparence de justes, mais au-dedans vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité’ (Mt 23,28)

Si vous voulez vivre comme des justes, c’est au-dedans que cela doit se passer et non au-dehors, aux yeux des autres. Tout doit se vivre au-dedans, aux yeux de Dieu, dans la foi au Seul qui est Juste. Il n’y a que Lui qui peut reconnaître la valeur des deux piécettes de la veuve qui donne tout en comparaison avec le riche qui donne beaucoup de pièces, mais seulement de son superflu. L’une en donnant peu aux yeux du monde donne tout, et l’autre, en donnant beaucoup aux yeux du monde, donne peu.

barerouge




Qui peut juger, sinon le Juge qui se livre en entier pour nous libérer de tout jugement? ‘Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle. Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.’ (Jn 3, 16-17)

Si vous voulez vivre comme des justes, il faudra vivre à la lumière du Seul Juste, cette lumière que le monde des apparences ne veut pas voir parce qu’elle les empêche de se faire voir pour passer pour des justes.

‘Et tel est le jugement : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs oeuvres étaient mauvaises. Quiconque, en effet, commet le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient démontrées coupables, mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, afin que soit manifesté que ses oeuvres sont faites en Dieu.’ (Jn 3, 19-21)

Alors pour vivre comme des justes, il faut vivre du dedans comme cette femme qui vient au temple pour tout donner ce qui en apparence est peu et qui pourtant est tout ce qu’elle a pour vivre. Dieu voit dans le secret, il voit ce qu’il y a dans le fond du cœur, car Dieu est Esprit, il est aussi inapparent que l’acte de justice vécu dans le secret. Toutefois, Dieu voit dans le secret, il voit la vraie valeur de la prière, du jeûne et de l’aumône. Il est le seul qui peut voir ce qu’il y a dans notre cœur.

barerouge


Si vous voulez vivre comme des justes, vivez pour n’être vus que de Dieu dans ce que vous prétendez faire de juste. Il ne faut surtout pas se donner des airs de justes pour être vus, car comment se donner l’apparence de justes, des airs de sainteté quand nous ne savons même pas ce que c’est qu’être juste et encore moins un saint!


Il s’agit de nous rendre dociles à l’Esprit dans l‘esprit pour le laisser nous conduire et nous mettre au service de son grand dessein d’amour sur tous.


Qui mieux que Marie peut nous servir de modèle pour vivre comme des justes? À l’annonciation, l’Esprit Saint engendre le Fils de Dieu dans le sein de Marie et la voilà qui court sans discussion assister sa cousine enceinte de six mois. Elle ne s’inquiète en rien de son sort de fille-mère et ne pose aucun obstacle à la volonté de Dieu. Une docilité qui l’amène dans un agir imprévisible pour tous ceux qui la regardent vivre.

‘Je suis la servante du Seigneur; qu’il m’advienne selon ta parole! ’ (Lc 1, 38) Le Père voit dans le secret et il lui revaudra.


‘Oui, désormais toutes les générations me diront bienheureuse, car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est son nom, et sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.’ (Lc 1, 49-50)

Elle était bien, au fond de sa petite maison, lorsque l’ange est venu à sa rencontre au nom du Père. Elle était bien disponible, dans la prière, le jeûne et l’aumône. Elle était toute donnée à Dieu, pour ainsi vivre dans l’esprit et recevoir ce pur esprit qu’était l’ange pour engendrer le Fils de Dieu.


Si vous voulez être des justes, vivez comme Marie.!!

marievierge

barrjaune





NDC
source: http://blog.smrdc.com/18-juin-mt-6-1-6-16-18-vivre-comme-marie-2/

 

*Les bergers accourent vers le Bon Pasteur*…Méditer les Écritures..1er janv 2015. Lc 2, 16-21 …Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs *


berger beth

barrerouge

Évangile :

Quand les bergers arrivèrent à Bethléem, ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né dans une mangeoire. Après l’avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tout le monde s’étonnait de ce que racontaient les bergers.
Marie cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
Les bergers repartirent; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu selon ce qui leur avait été annoncé.
Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’Ange lui avait donné avant sa conception.

barrerouge
Commentaires de Normand Décary :

Je pleure de ne pas pleurer devant tant d’amour, je pleure mon indignité devant tant de miséricorde, je neige la froideur de mon cœur devant ce feu qui brille dans une mangeoire et qui étincèlera de toute sa gloire sur la croix.

Nicolas_Poussin._Adoration_of_the_Shepherds._1633._Oil_on_c

Tant de joies factices en ce monde pour faire oublier les chagrins inévitables qui viennent changer en larmes nos rires aux vapeurs anesthésiantes!

Je pleure d’épuisement avec les bergers qui dans la nuit portent encore le poids du quotidien, ne pouvant dormir pour mieux veiller à leur troupeau de crainte que le loup ne vienne trouver son bonheur dans le sang des brebis.

adoration_of_the_shepherds-large

barrerouge

Je pleure sans pleurer accroché à l’épave d’un plaisir qui me retient pour un temps de sombrer dans l’océan de larmes sans rivages où je tangue comme un enfant dans le sein de sa mère.

adoration-bergers-mantegna

barrerouge

Bergers fatigués, bergers épuisés qui courrez d’un pré à un autre pour garder en vie votre troupeau, bergers sans espoir de vous libérer de vos sabots, allez à la crèche, trouvez celui qui vient se faire votre berger afin de vous mener au lieu où vous pourrez trouver repos et espérance dans votre cœur. Oui, bergers, encore un peu de temps et vous pourrez passer votre bras sur vos yeux pour essuyer vos larmes et laisser votre bouche se remplir de joie, d’une joie que rien ne pourra enfin vous ravir.
Fini la peur du chagrin qui dévore toutes vos joies et vous laisse le cœur et l’âme vides au bord de l’abime. C’est le temps de la joie qui s’ouvre, une joie que nul chagrin ne pourra infester et qui sera sans fin.
Voyez-vous les bergers courir dans la montagne sans soucis pour leurs brebis! Les montagnes et les collines elles-mêmes voudraient les suivre vers ce lieu où est né celui qui apporte l’espérance dans ce monde où la mort brode un linceul à la suite de l’autre sur le visage de chacun.
O. mort! Où est ta victoire, voici l’enfant qui vient mourir d’amour pour dissiper ton ombre dans sa lumière de vie. Il n’est pas engendré par un mortel, mais de Dieu même par son Esprit et pourtant il vient dans la chair de la Vierge Immaculée pour sauver tous ceux qui gisent dans l’ombre de la mort.

bergers-412x372

barrerouge

O merveille indicible, o lumière imperceptible à la lumière du jour! Ce n’est que dans l’ardeur de l’esprit qui veille que s’aperçoit cette lumière de vie dans l’obscurité des lumières artificielles de ce monde.
Ils courent les bergers, laissant derrière leurs chagrins et oubliant leurs destins de naufragés. Ils courent et découvrent Marie et Joseph, avec le nouveau-né, ce nouveau-né qui vient nous faire renaitre dans sa mort afin qu’avec lui nous puissions entrer dans la grande noce de la vie de Dieu.

jesuscreche

Ce nouveau-né est pauvre comme eux dans sa mangeoire pourtant ils saisissent la splendeur de sa gloire dans cette vulnérabilité. Le quotidien si lourd s’allège à la vue de ce berger qui vient prendre sur lui le poids de l’absurdité des jours et y donner sens par son amour. Qu’importe la lourdeur du travail, l’essentiel est de demeurer dans la justice, la paix, l’amour, la vérité, là où tu es, que ce soit une mansarde ou un château.

barrerouge

saintefamille

barrerouge

Les bergers si laconiques à l’habitude n’ont de cesse de parler et d’annoncer la merveille qu’ils ont contemplée de leurs yeux. Les mots pour exprimer une si bonne nouvelle ne suffisent pas, tout comme nos cœurs sont trop pauvres devant tant d’amour de la part de Dieu.

Et si vous voyiez la mère de cet enfant, et son papa tout près! La mémoire en garde un souvenir impérissable, indélébile pour mieux nous garder patients dans la justice et l’amour dans l’attente du Royaume qui vient et qui est là en cet enfant.

fond-ecran-noel29-1024

Vraiment, il est terminé le temps de la victoire du chagrin sur toutes les joies, il est né l’enfant qui vient nous faire renaitre à la vie éternelle afin que nos étreintes durent à jamais.

barrerouge

NDC

source:http://www.smrdc-chertsey.com/

* Le cri de Jean-Baptiste * Méditer les Écritures..11 décembre 2014 ( Mt 11, 11-15)Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs *


Saint-Jean-Baptiste

barre-20rose-20bleu

Évangile :

Jésus déclarait aux foules : « Amen, je vous le dis : Parmi les hommes, il n’en a pas existé de plus grand que Jean Baptiste; et cependant, le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui.
« Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu’à présent, le Royaume des cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer. Tous les prophètes, ainsi que la Loi, ont parlé jusqu’à Jean. Et, si vous voulez bien comprendre, le prophète Élie qui doit venir, c’est lui.

« Celui qui a des oreilles, qu’il entende! »

barre-20rose-20bleu

Commentaires de Normand Décary :

Jean-Baptiste répondait à ceux qui lui demandaient son identité selon les prophéties bibliques : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » (Jn 1, 23 )

baptemejesus

barre-20rose-20bleu

Le cri de Jean Baptiste est une prière, un cri qui supplie d’aplanir le chemin pour laisser venir celui qui apporte la grâce. À quoi bon manger des sauterelles et se vêtir de poil de chameau pour devenir l’enfant de Dieu?

C’est bien le baptême de feu et d’Esprit qu’apporte celui qui vient après lui qui nous rend enfants de Dieu.

barre-20rose-20bleu

Jean-Baptiste est le plus grand parce qu’il sait qu’il n’est rien sans le Christ. Où sont tous les prophètes, David, Abraham, Moïse sans le Christ Jésus?
C’est lui qui ouvrira les portes de la mort vers la vie éternelle, c’est lui qui rendra possible l’impossible sainteté recherchée par tous ceux qui précèdent Jésus.
Vraiment, Jean-Baptiste parmi les hommes est le plus grand par cette conviction de son cœur.

Entendez son cri qui dit d’aplanir le chemin de Jésus, car c’est lui le Chemin, la Vérité, la Vie. Il n’y a pas de cris plus marquants que le cri de Jean, un cri qui reste au cœur, dans l’âme, tellement il est vrai.

barre-20rose-20bleu

Un policier doit annoncer à une mère de famille le décès de sa petite fille qui a été enlevée. Elle a été retrouvée dans un boisé, tout près du lieu de l’enlèvement.
Le policier raconte que le cri de la mère à la suite de cette annonce, il l’entend toujours dans sa tête et son cœur malgré les années.

Un cri qui demeure bien ancré dans l’oreille de ceux qui l’entendent, car c’est un cri de douleur vrai, sans compromis dans son expression, sans hésitation, sans gêne.

Il est tiré de la douleur profonde que cause cette nouvelle à la maman et le policier ne peut échapper à cette expression de la vérité de la douleur d’une mère qui perd son enfant. Le cri s’inscrit dans sa mémoire de manière indélébile.

barre-20rose-20bleu

Le cri de Jean Baptiste est de cette nature devant sa douleur de prévoir comment le Christ sera accueilli : « Voici l’agneau de Dieu, » criera-t-il. Toute la violence de ceux qui prétendent atteindre l’inaccessible sans Dieu se jettera sur lui comme un assassin sur un enfant et pourtant, c’est lui qui vaincra la violence et rendra à la mère son enfant assassiné et le pardon à l’assassin.

jesus-with-children-yes-jesus-loves-me

barre-20rose-20bleu

Le Royaume s’ouvre maintenant à tous les faibles et les pauvres, car il vient Celui qui est plus grand que Moïse, que le temple, que la Loi qui ne peuvent nous sauver.

jésus

barre-20rose-20bleu

source: http://blog.smrdc.com/11-dec-mt-11-11-15-le-cri-de-jean-baptiste/
 site : http://www.smrdc-chertsey.com/

L’Étoile radieuse du matin et la veille * Méditer les Écritures..Mc 13, 33-37 : 30 novembre 2014, ..Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs * Premier Dimanche de l’Avant.


jésussacre-coeur-gesu-a

barrrose

 

Évangile :

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. Il en est comme d’un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et recommandé au portier de veiller.
“Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l’improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : veillez!”

barrrose

Commentaires de Normand Décary :

Jésus parlait de sa venue, de ce moment où il établira son règne, un règne de la vie qui met fin à tout ce qui est mort et mortel, à tout ce qui est tristesse et malheur, à tout ce qui est guerre et injustice, à tout ce qui est haine et violence. Quand vous priez, enseignait Jésus, dites : “Notre Père que ton règne vienne”.

 

Il viendra le règne de Dieu, il viendra “le temps pour les morts d’être jugés; le temps de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints, et ceux qui craignent ton nom, petits et grands, et de perdre ceux qui perdent la terre. » (Ap 11, 18)

barrrose

Le temps de ceux qui perdent la terre prendra fin, comme la nuit prend fin, comme la mort prendra fin. Ce qui n’a pas de fin reprendra son droit, ce qui doit prendre fin, prendra fin. La haine, la vengeance, le mensonge, le meurtre, l’exploitation, la cupidité, l’avarice, l’injustice et tout ce qui ne mène pas à la vie éternelle où chacun reçoit l’étreinte et la paix du Père, tout cela disparaîtra dans un immense fracas.

 

Vous savez ce bruit que les armes font et ceux qui les possèdent, le son des bottes qui marchent au pas pour tenir en esclavage les peuples, il prendra fin et ce sera le silence de l’amour. Vous savez ce silence qui vient lorsque l’Esprit nous remplit de joie, d’une joie qui fait briller le visage et produit un large sourire sur les lèvres. Comment ne pas être silencieux quand notre visage crie de joie, les autres nous entendent.

ob_f99c30d18fce2c5012cb45013f0d2385_jugement-dernier

Il viendra le temps du jugement, du jugement à la mesure de notre jugement des autres, car Dieu n’est pas venu juger le monde, mais le sauver : ‘Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Qui croit en lui n’est pas jugé; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu. Et tel est le jugement : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs oeuvres étaient mauvaises.’ (Jn 3, 17-19)
Qui croit en lui s’en remettra à sa miséricorde et par lui, il sera sauvé. Une lumière qui viendra de son cœur transpercé sur la croix, de ses mains percées, une lumière qui dira le prix que Dieu a payé pour notre rançon à ce qui nous liait au mal et à la mort. Qui pourra supporter cet amour, ce feu d’amour, cette lumière d’amour? Qui pourra supporter d’être aimé à ce point sans avoir veillé à chercher son amour dans ce monde où tout semble sans amour?

barrrose

Les railleurs pourront-ils se retourner vers ce cœur ouvert pour les accueillir? ‘Sachez d’abord que dans les derniers jours viendront, avec leurs railleries, des railleurs menés par leurs passions impies, qui diront : ‘Où en est la promesse de sa venue? Car depuis que les pères sont morts, tout reste pareil depuis le début de la création.’ (2 Pi 3, 3-4)
Les détracteurs de la vie éternelle, de l’amour, de la paix, de la justice, de l’humilité de Dieu, de la folie de la croix, de la bonté de Dieu pour tous, se rétracteront-ils en silence, sans honte, ni trouble au visage? ‘Hélas, hélas! Immense cité, vêtue de lin, de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles, car une heure a suffi pour ruiner tout ce luxe! ’ (Ap 18, 16-17)

lumierede dieu

Le temps du règne de Dieu viendra, il est déjà là, les saints et les saintes de la terre en font sentir la bonne odeur, ils font voir sa lumière qui vient.

 

Prenez garde, dit Jésus, veillez. Il ne dit pas de prendre garde et d’avoir peur. Il ne dit pas de prendre garde et de ne plus vivre sa vie en ce monde pour annoncer la bonne nouvelle. Il dit de prendre garde et de veiller. Éviter de ne pas garder votre cœur léger de toute obscurité, demeurer dans l’amour du prochain, dans l’adoration de tout l’amour reçu de Dieu, dans la gratitude. Veiller de nuit et de jour sur votre cœur, veiller à ce qu’il demeure attentif à l’autre comme si c’était nous-mêmes.

barrrose

Nous savons prendre garde à ne pas manquer de nourriture pour survivre, sachons prendre garde à ne pas manquer de miséricorde, de justice, d’amour envers les autres. Veillez pour entendre le chant du coq comme Pierre et vous repentir au son de sa voix dans le soleil levant.

 

Prenez garde, veillez, car Dieu viendra établir son règne. L’homme parti en voyage reviendra. Il a confié de grands biens aux gens de sa maison. Pendant son absence, ceux qui habitent la maison n’en deviennent pas propriétaires, bien qu’ils puissent s’en donner l’air. Ils ont tout reçu et doivent veiller à demeurer dans la reconnaissance et à ne pas se prendre pour les maîtres de la maison.

 

Certains peuvent se faire croire que le maître est peut-être mort en voyage, ou qu’il est indifférent à cette maison pour se convaincre de s’emparer de ce qui ne leur appartient pas.

 

je_crois_a_la_communion_de_saints2

barrrose

Veillez donc, dit Jésus, le ciel s’ouvrira et celui qui nous voit sans que nous le voyions, se fera voir et il viendra établir son règne et faire que la volonté d’amour du Père soit faite.

 

‘Voici que mon retour est proche! Heureux celui qui garde les paroles prophétiques de ce livre. » (…) Il me dit encore : ‘Ne tiens pas secrètes les paroles prophétiques de ce livre, car le Temps est proche. Que le pécheur pèche encore, et que l’homme souillé se souille encore; que l’homme de bien vive encore dans le bien, et que le saint se sanctifie encore.

barrrose

Voici que mon retour est proche, et j’apporte avec moi le salaire que je vais payer à chacun, en proportion de son travail. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le Premier et le Dernier, le Principe et la Fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes; ils pourront disposer de l’arbre de Vie, et pénétrer dans la Cité, par les portes.’ (Ap 22, 7.10-14)

 

‘Alors s’ouvrit le temple de Dieu, dans le ciel et son arche d’alliance apparut, dans le temple; puis ce furent des éclairs et des voix et des tonnerres et un tremblement de terre, et la grêle tombait dru… » (Ap 11, 18-19)

 

« Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez! » Je le dis à tous, dit Jésus, les bons comme les méchants, ceux qui font le mal comme ceux qui font le bien, ceux qui s’enfoncent dans le mal comme ceux qui se sanctifient dans la grâce. Veillez!

barrrose

‘Le vainqueur, celui qui restera fidèle à mon service jusqu’à la fin, je lui donnerai pouvoir sur les nations : c’est avec un sceptre de fer qu’il les mènera comme on fracasse des vases d’argile! Ainsi moi-même j’ai reçu ce pouvoir de mon Père. Et je lui donnerai l’Étoile du matin. » (Ap 2, 26-28)

 

‘Je suis le rejeton de la race de David, l’Étoile radieuse du matin. L’Esprit et l’Épouse disent : ‘Viens! ’ Que celui qui entend dise : ‘Viens! ’ Et que l’homme assoiffé s’approche, que l’homme de désir reçoive l’eau de la vie, gratuitement. » (Ap 22, 16-17)

 

Veillez avec la lumière de cette Étoile dans le cœur, cette Étoile qui s’est levée dans notre monde et qui brille parmi nous dans l’Eucharistie, veillez à vous y nourrir pour garder la force de rester debout de jour et de nuit dans l’attente de son retour.

communionjésus32

barrrose

source: http://blog.smrdc.com/30-nov-mc-13-33-37-letoile-radieuse-du-matin-et-la-veille/

*Détruisez ce Temple, je le reconstruirai en trois jours!* (Lc 21, 5-11) ..Méditer les Écritures 25 novembre 2014 ..Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs


Jesus-Transfiguration1

barre-separation-celtique

 

Évangile :

Certains disciples de Jésus parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre; tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser? »
Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : , ou encore : Ne marchez pas derrière eux! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre, et ça et là des épidémies de peste et des famines; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel. »

signecielmaindieu

barrefeuille

Commentaires de Normand Décary :

Il y a dans le monde actuellement plus de souffrants que de bien-portant. Il n’y a qu’à compter le nombre de sous-alimentés, de déplacés par les séismes, sans oublier les chômeurs de nos pays favorisés, les exclus, les malades de la naissance à la vieillesse, les dépressifs et nous sommes bien vite au-dessus du nombre des bien-portant. Il ne faut pas oublier que la plupart des gens en santé basculeront tôt ou tard dans le monde des souffrants. La santé économique de plusieurs pays présentement est gravement atteinte et c’est le désarroi chez des milliers de personnes qui se considéraient à l’abri du malheur de ce côté.

 

Les plus fortunés n’échappent pas non plus à la vulnérabilité de la condition humaine. Ils ont assurément des richesses pour leur garantir la prospérité pour des milliers d’années, mais comme nous le savons, la vie est brève, elle ne s’étire pas sur des milliers de jours. Nous découvrons des pharaons ensevelis dans leurs trésors intacts tandis qu’eux ne sont que cendre.

barrose

La frénésie peut être grande sur la terre lors des grands festivals, la jeunesse semble briller et pourtant il y a beaucoup plus de monde sous terre que sur terre. Des milliers de Michel-Ange, de sages, de savants dorment dans l’attente du réveil.

 

Alors, il faut être bien aveugle pour ne pas voir avec Jésus que tout sera détruit, car déjà la mort couvre de son linceul l’ensemble de notre galaxie. Il y a comme un voile sur nos yeux qui nous empêche de voir notre fragilité et notre besoin d’être sauvés de cette terrible situation.

 

La fin du monde est déjà arrivée pour tous ceux qui gisent sous terre, la mort a fait son œuvre en silence. Tous ceux-là sont dans l’attente du grand moment de l’anéantissement complet, qui sera le temps du début du monde nouveau que Jésus vient inaugurer par sa mort avec nous, comme nous pour faire lever l’aube nouvelle. Le temps de l’accomplissement sera le moment de l’anéantissement complet.

barrose

Devant la beauté et la splendeur du monde qui nous entoure, nous n’arrivons pas à nous convaincre de notre fin et de la fin de cet univers de beauté dans le grand univers. Nous sommes éblouis par les splendeurs du monde, ces grandes constructions de pierres, ces immenses cathédrales, ces œuvres d’art gigantesques qui parsèment le monde et pourtant : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre; tout sera détruit. »

 

Nous ne parvenons pas à nous convaincre et pourtant nous savons bien que notre planète a une fin, que le soleil a une fin, nous savons bien que notre comportement avec la nature peut devancer le temps de la destruction de tout. Malgré cette connaissance de notre fin, nous voulons l’ignorer et nous embarquons dans la ronde sans nous poser de questions.

barrose

Un empire disparaît, en voilà un autre qui se lève pour prendre la relève et avec le nouveau, l’ancien qui disparaît s’efface des mémoires et c’est le nouveau qui devient vieux et un autre se lève, comme ces milliers de morts chaque jour et ces milliers de naissances qui font que la main-d’œuvre ne manque pas. Pourtant aujourd’hui des milliers de corbillards sillonnent la planète, des milliers de cris d’enfantement se font entendre sous le soleil.
Pendant ce temps, ceux qui ne sont ni dans le deuil, ni dans la joie de la naissance se croient toujours ignorés par la mort et le malheur. Les puissants continuent de faire sentir leur pouvoir et précipitent dans la mort ceux qui leur résistent.

 

Où est Pilate aujourd’hui avec son César qui se prenait pour un dieu? Où est Pilate qui prévenait Jésus de trafiquer avec lui un compromis pour épargner sa vie? « Tu ne me parles pas? Ne sais-tu pas que j’ai pouvoir de te relâcher et que j’ai pouvoir de te crucifier? » Jésus lui répondit : « Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi, si cela ne t’avait été donné d’en haut; c’est pourquoi celui qui m’a livré à toi a un plus grand péché. » (Jn 19, 10-11) Ma vie dit Jésus : « Personne ne me l’enlève; mais je la donne de moi-même. J’ai pouvoir de la donner et j’ai pouvoir de la reprendre; tel est le commandement que j’ai reçu de mon Père. » (Jn 10, 18)

barrose

Où est Pilate aujourd’hui, lui qui a fait flageller Jésus, couronner d’épines celui qui a tout pouvoir au ciel et sur la terre? Où est celui qui exerce le pouvoir avec cruauté et sans justice et où est Celui qui a tout pouvoir et qui se livre librement à la mort pour nous en libérer? « Le Prince de ce monde; sur moi il n’a aucun pouvoir, » (Jn 14, 30) Le monde qui va vers sa fin n’a aucun pouvoir sur celui qui n’a ni commencement, ni fin. « Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le Principe et la fin. » (Ap 22,13) Jésus sera le premier-né d’entre les morts, celui qui mettra fin à cette danse funèbre dont nous prenons le pas sans vouloir admettre que nous portons des vêtements de deuil dès notre naissance.

barrose

Le condamné, celui qui a tout pouvoir et qui s’est laissé condamner par les pouvoirs de ce monde sans pouvoir, le perdant aux yeux des autorités, le charpentier cloué sur le bois de sa propre création, mettra fin à cette destruction pour nous reconstruire de l’intérieur par sa grâce et dans l’Esprit.

Il faut sortir de la danse macabre et danser de joie avec les arbres des forêts, il faut sortir de la fête qui voile notre fin et entrer dans la fête du festin que Jésus prépare sur la table de la croix, s’enivrer de l’amour qui coule de son cœur transpercé et ne plus craindre tous ces malheurs inévitables de ce monde provisoire.
« Que votre cœur ne se trouble pas! vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. » (Jn 14:2) Croyez en celui qui s’en remet aux pouvoirs de ce monde pour les renverser et inaugurer le pouvoir du Père. « Comme le Père en effet a la vie en lui-même, de même a-t-il donné au Fils d’avoir aussi la vie en lui-même et il lui a donné pouvoir d’exercer le jugement parce qu’il est Fils d’homme. » (Jn 5, 26-27)

barrose

« Prenez garde de ne pas vous laisser égarer », Dieu est amour, il n’est qu’amour et c’est dans l’amour qu’il faut demeurer pour demeurer en Dieu et ne pas craindre la destruction et demeurer dans la paix et l’amour. « Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement, celui qui ne veut pas croire est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

 

Et le Jugement, le voici : quand la lumière est venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. » (Jn 3, 17-19)
Dieu a envoyé son Fils dans le monde non pour détruire le monde mais pour le relever de son tombeau inévitable, pour lui retirer le linceul qui le recouvre.

barrose

Prenez garde à ceux qui annoncent la destruction et qui ne montent pas sur la croix avec Jésus pour mourir avec lui pour les autres.

Prenez garde à ceux qui font peur et qui jugent plutôt que d’aimer jusqu’à mourir.

christ-croix-lourdes

barrose

« La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour.
 Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier. » (1 Jn 4, 18-19)

 

Ce n’est pas la destruction du monde qu’il faut craindre, il est déjà depuis sa chute dans cette voie. Ce qu’il faut craindre, c’est de ne pas demeurer dans l’amour, la joie, la paix, la lumière de celui qui est mort pour nous sur la croix dans ce monde.
Ceux qui ont détruit Jésus croyaient bien mettre fin à sa vie et se maintenir au pouvoir, pourtant c’est le monde qui était détruit et vaincu dans sa mort et l’amour reprenait ses droits sur la haine, la vie sur la mort, le bien sur le mal, la lumière sur les ténèbres.

barrose

Voilà tout ce qu’il faut entendre de la fin du monde : demeurer dans l’amour, car ainsi Dieu demeure en nous et c’est cette lumière que nous devons porter tel un feu dévorant dans ce monde de destruction.
« Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement. » (1 Jn 4, 16-17)

barrose

NDC

source : http://blog.smrdc.com/25-nov-lc-21-5-11-detruisez-ce-temple-je-le-reconstruirai-en-trois-jours/

* L’arbre et le talent * Méditer les Écritures 16 novembre 2014..Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs


paraboletalent

 

Évangile :

Jésus parlait à ses disciples de sa venue; il disait cette parabole : « Un homme qui partait en voyage appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il donna une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu cinq talents s’occupa de les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un creusa la terre et enfouit l’argent de son maître.

 

« Longtemps après, leur maître revient et il leur demande des comptes. Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança en apportant cinq autres talents; voilà, j’en ai gagné cinq autres. — Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.> Celui qui avait reçu deux talents s’avança ensuite et dit :

“Celui qui avait reçu un seul talent s’avança ensuite et dit :

‘Son maître lui répliqua; Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque; et à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent, et donnez-le à celui qui en a dix. Car celui qui a recevra encore, et il sera dans l’abondance. Mais celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres; là il y aura des pleurs et des grincements de dents!

(Mt 25, 14-30)

barremauv

Commentaires  Normand Décary

Nous savons bien que lorsque nous plantons une vigne et que nous lui donnons tout ce qu’il faut pour sa croissance, elle donnera son fruit en son temps. Au moment des fleurs et des fruits, nous n’y voyons rien d’extraordinaire. Il en est ainsi sans que nous ayons fait le moindre effort sinon de la planter au bon endroit et de lui assurer des soins dans la mesure de nos limites.
Il serait inconcevable qu’un arbre, avec les mêmes soins dans la même bonne terre, ne porte ni fleurs, ni fruits comme tous les autres.

‘Il en est du Royaume de Dieu comme d’un homme qui aurait jeté du grain en terre : qu’il dorme et qu’il se lève, nuit et jour, la semence germe et pousse, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, puis plein de blé dans l’épi. Et quand le fruit s’y prête, aussitôt il y met la faucille, parce que la moisson est à point.’

(Mc 4, 26-29)

arbre

Ainsi en est-il pour nous! Chacun reçoit de quoi porter du fruit pour nourrir les autres.
Le problème n’est pas de faire des efforts pour être en fleurs et en fruits, c’est tout simplement d’être celui que nous avons reçu d’être pour servir les autres. Un musicien a beau entendre les plus belles symphonies en lui, s’il ne les partage pas, il est comme un arbre sans fruits.

 
Bien que nous ayons tout reçu pour être ce que nous sommes pour aimer, il n’est pas aisé de trouver le bon endroit où s’arrêter pour s’enraciner et porter fruit. Où est la banque où je pourrais faire fructifier les biens que j’ai reçus pour servir dans l’amour? ‘Alors il fallait placer mon argent à la banque; et à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts,’ dit le maitre à son serviteur.

barremauv

C’est simple pour l’arbre de trouver la banque pour faire fructifier sa semence. Il s’agit pour lui d’être au bon endroit pour croitre et se réaliser. Il demande du soleil, de la bonne terre, des soins, une protection contre les prédateurs et le voilà qui grandit. Il ne peut être lui-même n’importe où, n’importe comment. L’arbre n’a pas le choix d’être là où il doit être pour devenir lui-même. Il ne peut choisir ce qu’il veut, il doit trouver l’endroit qui convient à sa nature. Un cactus ne pousse pas dans un bois du Québec. Son eau qu’il garde si précieusement pour abreuver un égaré du désert figerait au froid et le précipiterait dans la mort dans notre pays de neige. Heureux l’arbre qui tombe dans les mains d’un bon jardinier.

CACTUS

Avec l’être humain, le problème se complexifie. Sa nature vaut plus que tous les oiseaux du ciel que toutes les plantes de la terre. Il est à l’image de son Dieu, sans être dieu, il aspire pourtant à devenir son maitre. Peut-il devenir dieu, sans Dieu? A-t-il le choix de se réaliser avec ou sans Dieu? L’arbre peut-il devenir ce qu’il est sans tous les éléments qui l’entourent, soleil, pluie, terre? L’être humain peut-il devenir ce qu’il est sans Dieu en qui il est et en qui Dieu habite?

 

Quel enfant peut être ce qu’il est sans ses parents? Il voudrait s’en détacher pour atteindre son autonomie qu’il ne le pourrait pas. Ses parents, comme nous le savons aujourd’hui par la science, habitent chacun de ses gènes, ils font partie de lui, il est l’héritier d’un bien inscrit dans sa chair, dans son âme. Combien plus celui qui est à l’origine de tous, le Père de l’univers visible et invisible ne serait pas gravé en nous de manière indélébile. Il est présent en tout et en tous. Nous sommes héritiers de ses biens et c’est en lui, avec lui et par lui qu’ils peuvent fructifier.

barremauv

Nous avons le choix de refuser de faire grandir en lui ce que nous sommes pour aimer tous les autres, mais ce refus mène au vide, à la mort de soi avec tous les autres.
‘Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres; là il y aura des pleurs et des grincements de dents! ’ Un serviteur qui ne veut pas porter fruit pour nourrir tous les autres, n’est bon à rien, il est comme un arbre sans fruits, un arbre sec, bon à jeter au feu.

 
Lorsque Dieu le Père envoie son Fils unique sur la terre, ce Fils qu’il aime comme lui-même, ce Fils qui, lorsqu’on le voit, c’est lui-même qui est là! Lorsque Dieu le Père envoie son Fils verser son sang, ce sang précieux qui vient du sein de la vierge Marie, ce sang qui vient nous purifier pour nous donner de nous réaliser dans son dessein d’amour! Lorsque Dieu, notre Père envoie son Fils bien-aimé en qui il a mis son tout son amour, n’est-ce pas pour planter un arbre qui sera lumière dans les ténèbres, vie dans la mort, amour dans la haine?

cutcaster-photo-100614493-Jesus-is-laid-in-the-tomb-and-covered-in-incense

Jésus n’a pas refusé d’avancer librement dans ce chemin d’amour pour nous et c’est en cela qu’il a réalisé pleinement ce qu’il était en Dieu. La mort ne pouvait retenir tant d’amour, le mal ne pouvait que se dissiper sous cette lumière sans pareille sur la terre.
‘Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour, et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera.

’ (Lc 9, 23-24)

barremauv

Celui qui veut se réaliser, il n’a pas le choix de renoncer à lui-même et de suivre Jésus en prenant sa croix chaque jour. Une banque où l’on dépose son sang pour les autres, sa sueur à travailler pour les autres, son ardeur, ses pensées toujours pour et avec les autres.

Que de talents à faire grandir en nous en renonçant à soi pour suivre Jésus, que de talents, que de fleurs, que de fruits, que de racines profondes que les vents et la tempête ne peuvent arracher!

 

Il n’est pas question de peur à mourir d’amour, il est question de vie. Celui qui a peur se meurt en se gardant tout pour lui : ‘Car celui qui veut sauver sa vie la perdra; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera.

’ (Lc 9, 24)

talent

Celui qui veut sauver sa peau perdra même ce qu’il a, il perdra cette semence qui pouvait porter à 100 pour 1. Que lui reste-t-il? Une semence dans un écrin qui meurt sur une tablette dans le fond d’une armoire. ‘Là il y aura des pleurs et des grincements de dents! ’

Dieu est bon, il n’est pas ce que l’être peureux dit : ‘tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé enfouir ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.’

barremauv

Ignores-tu que Dieu pour toi a enfoui son Fils dans la terre afin que tu obtiennes la vie éternelle? Ignores-tu qu’il s’est fait homme pour que tu deviennes Dieu? Ignores-tu qu’il a versé son sang jusqu’à la dernière goutte pour te purifier? Ignores-tu que son âme a souffert tristesse et angoisse pour te sanctifier, te donner sa paix?

 

Soigne ton regard, toi qui vois la dureté, là où il n’y a que douceur infinie! ‘La lampe du corps, c’est l’oeil. Si donc ton oeil est sain, ton corps tout entier sera lumineux. Mais si ton oeil est malade, ton corps tout entier sera ténébreux. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, quelles ténèbres!

’ (Mt 6, 22-23)

barremauv

Notre mystère nous dépasse et nous devons librement invoquer le Seigneur jardinier de nous donner le courage de semer à la suite de Jésus, sur le chemin de la croix, la semence de notre vie.
C’est simple et compliqué à la fois, car le plus difficile c’est de renoncer à soi pour déposer nos talents dans le cœur de Dieu qui lui seul pourra les faire fructifier. C’est là que nous recevons la lumière, la chaleur, la nourriture, les soins, la protection pour croitre et devenir un arbre où les oiseaux viennent faire leurs nids, où les pauvres viennent s’abriter et se nourrir.

oiseaubranchs

Ceux qui veulent garder leurs talents au grenier et profiter de la vie pour eux en oubliant les autres vont droit vers l’arbre sans fruits. Les talents sont pour les autres comme les fruits de l’arbre et ses fleurs et son ombrage. À vouloir toujours son petit plaisir, nous finissons seuls, non de la solitude de l’ermite, mais de cette solitude sans amour au milieu de tous les autres mêmes avec nos proches.
Alors, dépêchons-nous de déposer dans le cœur de Dieu notre désir d’aimer pour voir les fleurs et les fruits apparaitre en leur temps!

barremauv

Source : http://blog.smrdc.com/

Inutile de se mesurer à tout l’amour que nous recevons…11 nov 2014* Méditer les Écritures.. Sanctuaire Marie Reine des Coeurs *


jean-baptiste-et-herode

 

Évangile Lc 17, 7-10 :

Jésus disait aux Apôtres : « Lequel d’entre vous, quand son serviteur vient de labourer ou de garder les bêtes, lui dira à son retour des champs : < Viens vite à table? Ne lui dira-t-il pas plutôt : Sera-t-il reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres? « De même vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous : »

 
Commentaire de Normand Décary :

 

Pensez-vous qu’Hérode quand il entre chez lui, dit à ses serviteurs que c’est à son tour à les servir…Est-il reconnaissant parce qu’ils ont exécuté ses ordres? Il n’est aucunement reconnaissant, au contraire il observera attentivement les travaux de ses serviteurs pour voir si tout a été fait selon son désir…

 

Si le serviteur a bien fait son travail, le roi de ce monde en demandera plus pour être sûr que son serviteur ne prend pas de temps pour lui « sur son bras ».

 

Et les serviteurs aiment bien les maîtres durs, exigeants ainsi ils n’ont pas idée de se plaindre en autant qu’ils leur donnent du pain et un peu de temps de distraction, ils se font dociles. Ils vont même jusqu’à aimer le patron plus qu’eux-mêmes, car sans lui comment pourraient-ils survivre. Ils n’attendent pas de reconnaissance, eux le sont reconnaissant, du moins et ils n’auraient pas l’idée de mordre la main qui leur donne du pain.

 

Dieu serait en droit d’être comme ces maîtres qui ne considèrent leurs serviteurs autrement que comme des serviteurs, puisque ce sont ses créatures. Ils pouvaient les assujettir aux lois de la nature, tout comme les animaux. Ils pourraient comme les maîtres de ce monde ne pas échanger avec eux, ne pas se préoccuper pas de ce qu’ils vivent, de ce qu’ils ressentent, souffrent, des injustices qu’ils subissent. Il pourrait fondre comme un aigle sur celui qui passerait la moindre remarque, les punir dès la moindre négligence.

 
Sur cette terre, le serviteur restera serviteur et le maître, le maître, le serviteur et le maître ne sont pas du même monde. Pendant que le maître se sentira dans son droit d’être servi, le serviteur acceptera les miettes qu’il reçoit et demeurera serviteur pour le reste de ses jours. Il vivra dans des palais qui ne seront jamais les siens.

 

Si Dieu faisait ainsi, il n’y aurait pas de guerres, la terre serait toujours propre et chacun tiendrait sa place sans dire un mot comme dans le monde des fourmis où tout est encore comme c’était au début de l’origine des fourmis.

 

Mais ce n’est pas ainsi, Dieu est amour et il ne s’est pas créé une armée de serviteurs pour lui faciliter la vie. Il n’a pas besoin de serviteurs, ce sont des créatures à son image qu’il veut pour les faire roi comme lui. Mais qui peut croire un tel amour, nous qui cherchons toujours à dominer les autres et à se faire servir.

dieu-et-terre.jpg

« Les ayant appelés près de lui, Jésus dit: « Vous savez que les chefs des nations dominent sur elles en maîtres et que les grands leur font sentir leur pouvoir. Il n’en doit pas être ainsi parmi vous: au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur, et celui qui voudra être le premier d’entre vous, sera votre esclave. » (Mt 20:25)

 

Alors, qui peut être plus grand que le plus grand que se fait le plus petit pour faire des créatures que nous sommes, ses enfants? Qui peut surpasser un tel amour, une telle bonté, générosité, gratuité?

 

« De même vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous : < Nous sommes des serviteurs quelconques : nous n’avons fait que notre devoir. »

 

Car devant tant d’amour, l’éternité ne suffira pas pour lui rendre son amour, le peu que nous faisons n’ajoutera rien à tout ce que nous recevons, si importantes ont été nos œuvres.

jesuszeffirelli4apotres

Source : http://blog.smrdc.com/11-nov-lc-17-7-10-inutile-de-se-mesurer-a-tout-lamour-que-nous-recevons/

*Le grand amour et les parfums du cœur*Évangile …18 sept, Lc 7, 36-50 ..Sanctuaire Marie Reine des Coeurs *


Marie-Madeleine

barrebleua9c

Évangile :

Un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table.Survint une femme de la ville, une pécheresse. Elle avait appris que Jésus mangeait chez le pharisien, et elle apportait un vase précieux plein de parfum. Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, à ses pieds, et ses larmes mouillaient les pieds de Jésus.

madeleineCHAMPAIGNE_430x430

barrebleua9c

Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et y versait du parfum. En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse. »

Jésus prit la parole : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. — Parle, Maître. » Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs; le premier lui devait cent pièces d’argent, l’autre cinquante. Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait le rembourser, il remit à tous deux leur dette.

Lequel des deux l’aimera davantage? »
Simon répondit : « C’est celui à qui il a remis davantage, il me semble. — Tu as raison, lui dit Jésus.

Il se tourna vers la femme, en disant à Simon : “Tu vois cette femme? Je suis entré chez toi, et tu ne m’as pas versé d’eau sur les pieds; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux. Tu ne m’as pas embrassé; elle, depuis son entrée, n’a pas cessé d’embrasser mes pieds. Tu ne m’as pas versé de parfum sur la tête; elle, elle m’a versé un parfum précieux sur les pieds.

barrebleua9c

Je te le dis : si ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, c’est à cause de son grand amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour.”

Puis il s’adressa à la femme : “Tes péchés sont pardonnés.” Les invités se dirent : “Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés?” Jésus dit alors à la femme : “Ta foi t’a sauvée. Va en paix!”

barrebleua9c

Commentaires :

jesustjeanbaptiste2copie_thumb

barrebleua9c

Que de maladresses, d’erreurs, faisons-nous dans une courte journée, que de blessures infligeons-nous aux autres par nos manques d’intelligence à discerner le bien à chaque instant qui passe et à le pratiquer! Que d’inconscience trop souvent entretenue dans ces comportements qui brusquent, bousculent, divisent, éloignent.

 

Nos rapports avec les autres devraient au contraire réconforter, apaiser, soulager, adoucir, consoler, encourager, soutenir, relancer, soigner, éclairer.

barrebleua9c

Alors, comment trouver remède à ces maux qui s’infiltrent en nous et qui nous rendent si maladroits dans notre désir d’aimer? Comment faire naitre en nous le souci d’un effort de lucidité constant pour accéder à la maitrise de soi, pour demeurer dans un amour qui se dépasse, pour rendre à l’autre le même amour que nous avons pour nous-mêmes?
Comment se dégager de cette inconscience et de sa boue paresseuse qui nous convainc que le seul moyen de trouver satisfaction est de demeurer attaché à son nombril et de tourner en orbite autour de son ego?

 

Cette femme qui vient se jeter aux pieds de Jésus nous enseigne cette sagesse qui vient du cœur. Elle qui a tellement erré d’un lit à l’autre à la quête d’un amour pouvant la sortir d’elle-même pour s’élever dans l’amour absolu. Elle qui a si souvent passé d’un corps à l’autre pour trouver l’âme capable de compléter ses manques et lui donner une plénitude de vie.

 

barrebleua9c

Seule, elle restait, malgré tous ces liens qui la conduisaient toujours nulle part, toujours aussi seule malgré la proximité du souffle des autres de sa bouche. Elle ne veut plus vivre dans la boue de ces marécages d’inconscience où se rassemblent pour festoyer ceux qui se servent les uns des autres pour tuer le temps en se touchant dans l’obscurité pour se donner l’impression d’être en vie.

 

Elle veut sortir de sa vitrine de poupées pour conquérir sa liberté et mettre au monde cette femme que seul l’amour véritable fait vivre.

 

Malgré toute la boue qui la couvrait de la tête aux pieds dans sa vitrine de poupées, elle a reconnu la lumière de la vie en Jésus. Elle a gouté sur son passage la saveur du souffle de la vie et elle a senti son corps se dépouiller de tous ces yeux collés sur elle, se libérer de toutes les odeurs de ces épidermes collés dans sa mémoire.

barrebleua9c

Au passage de Jésus, elle a reconnu

celui qui était l’amour qu’elle cherchait.

 

Il était sans éclat pourtant avec le cortège de pauvres, de malades, d’estropiés, de pécheurs comme elle qui le suivaient, mais à ses yeux ce Jésus brillait comme un soleil et elle avait sa place sous cet Astre venu d’en haut.

 

Quelle n’est pas sa joie en apprenant sa venue chez Simon le pharisien! À cette nouvelle, son cœur n’a de cesse de l’interpeler, de lui crier de courir se prosterner à ses pieds. Son cœur la pousse à passer outre ses peurs d’entrer là où elle n’a pas sa place et de se laisser guider par l’amour. À ses pieds, tu trouveras place lui dit son cœur, qu’importe si les regards des pharisiens te repoussent, tu trouveras abri sous ses ailes.

barrebleua9c

Un doux parfum envahit son âme à l’idée d’être quelques instants aux pieds de Jésus. Une subtile lumière éclaire son esprit. Elle saisit un vase précieux plein de parfum avant de foncer chez le pharisien. Son cœur la pousse, elle voudrait déjà être là à ses pieds. Elle n’a aucune crainte au ventre, c’est pour Jésus qu’elle traverse cette frontière interdite, pour lui rendre l’amour dont elle est aimée par l’amour qu’il répand sur son passage.

 

Personne ne fait obstacle à son entrée chez Simon le pharisien. Elle est passée comme un coup de vent, comme une brise dans le jardin et la voilà aux pieds de Jésus.

barrebleua9c

Sa joie est si grande qu’il n’y a que les larmes pour en rendre la mesure, car c’est une joie qui vient du cœur et le cœur n’a d’autre façon de rire que dans les éclats de larmes.

 

 

Des milliers de perles du cœur se déversent sur les pieds de Jésus, les milliers de cheveux de cette femme les entourent comme pour lui faire des sandales dignes de son amour.
Elle mêle à ses larmes et à ses cheveux les baisers de sa bouche pour crier son amour plus fort. L’odeur du parfum envahit la place et Simon, le pharisien a le cœur qui lui lève. Il regrette d’avoir invité cet ami des pauvres et des pécheurs à sa table.

 

Il est enlisé dans la boue des apparences et son esprit, refroidi par ses préceptes humains, ne voit pas plus loin que ses préjugés : “Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse.”
Jésus sait bien qui est cette femme à ses pieds et il entend bien le battement du cœur de cette femme, son repentir, son désir de sortir de son errance et d’accéder à la vie par l’amour dont Jésus l’aime.

barrebleua9c

Il sait aussi comment le cœur de glace du pharisien rend son esprit aveugle à ce feu que Jésus apporte pour faire fondre les divisions et nous unir tous dans le même Esprit par le don qu’il fait de lui-même.

 

Que de maladresses dans le cœur de ce pharisien pour reconnaitre celui qui lui apporte beaucoup plus qu’il ne pourrait jamais lui donner! Simon voit le péché dans l’œil de cette femme et il ne voit pas celui qu’il a dans son œil pour le rendre si aveugle à tant d’amour.

 

À ce calculateur, Jésus racontera une petite histoire de créancier pour ranimer son cœur avant de l’amener à la comparaison entre son comportement et celui de cette femme qu’il rejette de toutes ses forces.

barrebleua9c

“Tu vois cette femme? Je suis entré chez toi, et tu ne m’as pas versé d’eau sur les pieds. » Simon reste muet devant ces mots. Il regarde Jésus sans trouver à redire. Son cœur bat, son esprit voit poindre un jour nouveau. Est-ce que Simon préfèrera les ténèbres à la lumière? Le temps est arrêté. Jésus se retourne vers la femme, les yeux encore baignés dans ses larmes.

madeleineCHAMPAIGNE_430x430

barrebleua9c

 
Elle voudrait demeurer là, immobile, jusqu’à la fin de sa vie et cela lui serait suffisant pour vivre en plénitude, disent ses yeux et ses mains et son silence.

 

Puis Jésus dit tout haut à cette femme qu’il la libère de tout ce qui la retenait lier loin de l’amour qu’elle cherchait : ‘Tes péchés sont pardonnés.’

 
À ce déversement de lumière sur la femme pécheresse, un flot de ténèbres sort du gosier et de l’esprit des invités. ‘Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés?’ Dieu seul peut pardonner les péchés.
La pécheresse serait-elle dans la lumière et eux dans la boue? L’étonnement est à son comble dans la pièce. Jésus ajoute : ‘Ta foi t’a sauvée. Va en paix!’

barrebleua9c

‘Le Verbe était la lumière véritable, qui éclaire tout homme; il venait dans le monde. Il était dans le monde, et le monde fut par lui, et le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli.

jesustjeanbaptiste2copie_thumb

Mais à tous ceux qui l’ont accueilli, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom, lui qui ne fut engendré ni du sang, ni d’un vouloir de chair, ni d’un vouloir d’homme, mais de Dieu.’ (Jn 1, 9-13)

barrebleua9c

Source : http://blog.smrdc.com/18-sept-lc-7-36-50-le-grand-amour-et-les-parfums-du-coeur/
Site : http://www.smrdc.com/
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 242 autres abonnés

  • ❤️ UN CHANT POUR TOI MAMAN MARIE…..(Immaculée Conception)

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    décembre 2019
    L M M J V S D
    « Nov    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :