GARDEZ-VOUS EN ÉTAT DE GRÂCE », – Votre Maman MARIE* MESSAGE…Reçu par La Fille du Oui à Jésus*


retour de jésus

Vous, mes petits que je chéris, comme votre Maman est heureuse de vous annoncer que la venue de mon Fils est pour vous. Oui, vous, les enfants de ce monde, vous avez été choisis pour voir la gloire de Dieu le Fils car, tous, vous serez en présence de votre Dieu : vous le verrez en votre intérieur. Vous verrez sa gloire, vous qui êtes prêts à le recevoir avec votre âme pure. Par le sacrement de la repentance, gardez-vous précieusement ainsi, et grande sera votre joie.

vigne_4

Vous verrez la splendeur de la Lumière, l’Être de la lumière laissera passer sa grande puissance à travers lui. Moi, votre Maman, j’ai connu une immense joie le jour où je vis pour la première fois la splendeur de mon saint Fils : la Lumière. Le cristal le plus pur n’avait pas son égal.

Votre intérieur sera dans le ravissement devant cette clarté céleste. Seuls ceux qui seront purs seront dans une très grande extase lorsqu’ils seront dans cette luminosité, alors que tout autour d’eux ne sera que noirceur. Tous, vous serez en présence de cette lumière à l’intérieur de vous.

vigne_4

C’est que votre Maman veut vous préparer à cette grande joie : celle de voir votre unique Sauveur Jésus-Christ, mon Fils, votre Dieu.

Oui, que tout votre être se réjouisse d’un tel événement, car ce moment ultime de votre vie est arrivé ; oui, il en est de votre vie éternelle, car seul ceux qui diront oui à mon Fils connaîtront la vie éternelle. Il faut que vous soyez prêts, mes chers petits, je vous aime tant !

 

Je vous demande d’aller plus souvent à la confession, de recevoir mon Fils dans l’Eucharistie, d’assister à la messe le dimanche, de faire des jeûnes, pour ceux qui le peuvent, d’aimer votre prochain, de prier le rosaire – si vous ne le pouvez pas, dites des AVÉ  -, de porter le scapulaire brun tel que je vous l’ai demandé, et de faire pénitence.

prier-genoux

barre verte

Faire pénitence, mes enfants, c’est accorder à Dieu votre temps ; même si cela vous semble pénible, c’est si important de le faire. Ce temps, qui vous est accordé, est celui qui précède celui qui ne sera qu’amour : profitez de ce temps. Dieu attend de chacun de vous votre participation ; il voit bien que vous ne vous conduisez pas bien, alors faites des actes de pénitence, vous verrez que cela va vous aider à découvrir l’amour qui vous habite.

FATIMA 13 JUILLET 1917 SECRET-3-11139402_878771112189514_6518614518810299345_n

 Chacun a de l’amour en lui, mais vous vous êtes si négligés en ne faisant rien qui vous le prouverait. Allez, mes petits, faites bien vos devoirs d’enfants de Dieu, faites pénitence. Jacinthe, François et ma chère Lucie ont fait des sacrifices, ils ont écouté leur Maman du Ciel ; grande a été la récompense de Jacinthe et de François, et comme elle sera grande la récompense de ma petite Lucie lorsqu’elle sera en face de mon Fils, son adorable Jésus.



Par exemple, commencez à fermer votre écran de télévision lorsqu’il y a un de vos programmes préférés ; quand vous allez marcher, parlez de Dieu plutôt que de parler du repas qu’il faut que vous fassiez ; faites un sourire à celui qui vient de vous refuser un service ; organisez votre journée en vue de plaire aux autres plutôt que de plaire à vous-mêmes ;

Accordez votre temps à vos enfants qui s’ennuient plutôt que de vous affairer à votre ménage, attendez plutôt le moment où ils seront occupés à jouer seuls ; ne soyez pas avares de vos compliments et de vos je t’aime pour ceux qui ne font pas ce qui vous plaît, eux font de leur mieux ; gardez le silence si on vous fait une remarque désobligeante 

barre verte

Si vous faites tout avec amour, combien ces exemples de pénitence vont être agréables à Dieu ! À vous de penser à ce que vous pourriez faire pour plaire à Dieu, car votre monde a oublié que c’est Dieu qui l’a créé.

marie 9_flowers_mary_candle

Mes enfants, comme je vous aime ! Moi, votre Maman d’amour, je vous recommande d’être en moi, en mon Fils, dans la prière. Mon amour pour chacun de vous est si grand ! Que Jésus, mon Fils, soit loué !

 

Je vous bénis au nom de Dieu le Père, mon Père, au nom de Dieu le Fils, mon Fils, au nom de Dieu le Saint-Esprit, mon saint Époux. Amen.

barre verte


SOURCE : http://lafilleduouiajesus.org/volume4NEW.pdf
Volume-4 –page 131 # 290
Amour pour tous les miens, Jésus
Par La Fille du Oui à Jésus

 

 

 

Publicités

Questions et réponses avec l’agir de Dieu, Annecy-le-Vieux, France, Par son instrument, la Fille du Oui à Jésus…le 26 Avril 2016*♥«Le nombre d’enfants choisis bénis, lorsqu’il sera atteint, tout commencera.Nous entrerons à l’intérieur de nous♥


La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Dieu nous parle. Toute pensée, tout ce qui est à la chair, parce que nous avons une chair, on va le voir. Voilà pourquoi le Seigneur nous donne des grâces en ce moment.

Nous sommes en train d’emmagasiner des grâces. Et nous aurons assez de force pour soutenir les autres………………

Car Dieu a dit: «Si, mes enfants, je vous faisais entrer à l’intérieur de vous, plusieurs ne pourraient pas supporter leurs souffrances parce qu’ils n’ont pas profité des grâces de la purification.»

 

Nous, est-ce que nous avons profité des grâces de la purification? Un peu, parce que nous sommes ici. Mais nous avons à nous aimer, et plus nous allons nous aimer, plus on va accepter d’aimer notre mensonge purifié, parce qu’à chaque jour le Saint-Esprit va nous faire vivre des choses. Notre impatience, à la maison, quand on était adolescentes, ça va nous revenir:

« Hé! J’ai giflé ma sœur parce qu’elle avait fouillé dans mon tiroir, elle avait pris mes petits sous-vêtements. J’étais enragée. » Là: « Merci, mon Dieu, tu as purifié cela, merci. Maintenant, j’aime ma gifle qui ne lui fera plus mal parce qu’elle goûte à tes grâces maintenant. » Et voilà ce que nous allons vivre.


  1. À l’intérieur de nous, est-ce le temple que Saint Paul appelle le temple de Dieu?

 La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Quand nous appelons ce que Dieu met en nous, c’est tout notre intérieur: notre chair réellement qui est le temple de l’âme. Notre âme habite à l’intérieur de nous et nous serons en nous.

Et croyez-moi, vos intestins vont prendre leur place, notre cœur aussi. Il ne jettera pas ça à l’extérieur, parce que si notre intestin s’est emmagasiné de la nourriture, eh bien, ce sont des causes, choix et conséquences.

Alors, pouvez-vous vous imaginer ce qui arrivera à nous lorsque tout sera terminé? Une légèreté, car après ce jour de triple cadence, et dont les jours extérieurs vont reprendre leur cours, nous sortirons de cela en ayant profité des grâces de la purification


  1. Est-ce que Marie sera là pendant ces jours?

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Oui, elle sera là. Elle sera là et les anges, nos anges gardiens aussi.

Le Seigneur dit: «Lorsque nous serons à l’intérieur de nous, nous, les choisis bénis, c’est pour aider les autres, car nous, c’est là que ça se passe. Il faut se tenir en état de grâce, il faut apprendre à regarder notre propre poutre et non pas la paille du prochain. Nous regarderons qui nous sommes devenus sans les grâces de la purification de la chair.

Lorsque nous voyons une personne devant nous et nous découvrons qu’elle est menteuse, je découvre que j’ai des mensonges à l’intérieur de moi parce qu’elle sera notre barème. Notre prochain sera notre barème. C’est lui qui nous démontrera ce qu’il y a en nous et qui n’a pas profité des grâces de la purification.

Nous aurons besoin de notre prochain, pas pour le juger, pour nous juger avec les grâces de la purification: je m’aime.


  1. J’ai un grand regret dans ma vie, c’est de ne pas avoir connu le catéchisme sous cette forme.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Alors, « Je te donne ça, Seigneur. » Parce que ce n’était pas le temps.

  1. On n’enseigne pas le catéchisme pour nos petits-enfants, et c’est terrible quand on entend ceci.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Non! Il ne faut plus faire ça maintenant: « Maintenant, j’accepte ce que je vois autour de moi parce que toi, mon Jésus d’amour, tu l’as purifié ». Le gouvernement qui, aujourd’hui, se dit être athée, qui est franc-maçon, eh bien, « Seigneur, tu l’as purifié.

Tu as purifié chaque enfant qui s’est laissé prendre au piège. Maintenant, je vais les regarder à travers ton Sang et je vais te dire: Jésus, tu as purifié. Tu es le Gagnant et ce n’est pas Satan qui les manipule et qui fait accroire que la franc-maçonnerie a du pouvoir sur nous. Elle n’a aucun pouvoir, car c’est toi le Triomphant, c’est toi qui as gagné, c’est toi notre victoire. Ce n’est pas la franc-maçonnerie. »

 

La franc-maçonnerie n’est qu’un nom donné par Satan aux enfants qui entrent dans un pouvoir qui est contre eux et qui ne le savent pas. Alors, nous les aiderons, nous les aiderons tout comme nous aiderons ceux qui n’ont pas compris ce que nous on n’avait pas compris non plus, parce que ce n’était pas le temps de Dieu.

Maintenant, Dieu dit: «Le nombre d’enfants choisis bénis, lorsqu’il sera atteint, tout commencera. Nous entrerons à l’intérieur de nous seulement lorsque le nombre d’enfants bénis sera le nombre que Dieu seul, le Père, connaît. À nous de faire ce que nous avons à faire pour que le nombre soit atteint.

(…)

Extrait – pp 12, 13 (…)

Note:♥ Les choisis bénis, ce sont tous ceux qui se sentent appelés à aider les autres lorsque viendra le temps d’entrer en nous!!!


Il y a plusieurs nouvelles vidéos,

Simplement à  »Cliquer » sur le logo *YOU TUBE*


2015-04-14 – Ne Laissons pas Satan nous manipuler par la peur, partie #1

Durée : 1 hr:35


Site web officiel :
http://lafilleduouiajesus.org/

 

Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu, (Chertsey, Québec,Canada) par son instrument, la Fille du Oui à Jésus…le 13 Mai 2017*Maman du Ciel écoute ses enfants prier*Partie :4/4-Fin*’Je vous salue, Marie’♥ & *Les Sacrements de l’Église♥


Question. À la dernière rencontre, qu’est-ce qui s’était passé

à Plantagenet par rapport au Je vous salue, Marie’.

C’était sur les Sacrements.?


La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Le premier, c’est le baptême. Maman Marie est immaculée, elle n’a pas la tache originelle et elle nous soutient, Maman Marie, pour qu’on puisse toujours vivre notre baptême.

Vous savez qu’il est important le sacrement du Baptême – vous savez ce qui est arrivé l’année passée à Pâques: l’eau pascale qui s’est transformée en une eau jaune, huileuse, et on sait que le Père Paradis, au moment de la messe, il a vu l’huile qui se promenait sur l’eau bénite – le sacrement du Baptême, c’est vivant et c’est à tous les instants.

Lorsque nous sentons une attaque de Satan, c’est là qu’il faut vraiment croire au ‘Je vous salue, Marie’: à l’instant où on dit ‘Je vous salue, Marie’, notre sacrement du Baptême se renouvelle.

Et lorsque nous disons – pour le deuxième sacrement, c’est la Confirmation le Seigneur est avec vous’, Maman Marie qui, elle, a tout reçu de Dieu, alors qu’elle est comblée de toute grâce, nous lui donnons tout: causes, choix et conséquences.

Lorsque nous lui faisons confiance, elle qui a tout reçu de Dieu, elle prend, elle l’amène à son Fils qui l’amène à Dieu le Père et nous, nous recevons des grâces à profusion, pas seulement pour nous, mais pour les autres aussi. Nous sommes enfants de Dieu, nous sommes confirmés, nous revivons donc le baptême et la confirmation: nous en avons deux, là.

Et après, lorsque nous disons vous êtes bénie entre toutes les femmes,’ Maman Marie, elle est la Choisie, Maman Marie, elle est notre Mère, Maman Marie, elle est la seule qui a pris tous les enfants de Dieu et elle les a mis dans son Cœur, parce qu’elle les a mis dans son Cœur, elle a une force.

Cette puissance d’amour, elle l’a en elle, donc elle peut écraser la tête de Satan. En écrasant la tête de Satan, elle nous montrait que nous étions ses enfants, que nous étions pour être dans la promesse de Dieu: sauvée. Alors, nous sommes le talon de Marie.

 

Chaque fois que nous allons à la Confesse, nous renouvelons le sacrement de la Pénitence.

 

Nous faisons entièrement confiance en Marie, comme nous faisons confiance en Marie, cela renouvelle notre sacrement de la Confirmation. Et notre sacrement du Baptême: nous amenons avec nous, au moment de la Confession, notre baptême; nous avons foi en ce que nous avons donné à Dieu: « Je crois, je renonce à Satan et à ses pompes. »

Lorsque nous faisonsle sacrement de la Confirmation, nous recommençons exactement la même chose et nous donnons causes, choix et conséquences pour tout notre quotidien. À chaque fraction de seconde, tous les enfants de Dieu sont dans notre cœur, donc nous renouvelons pour tous les enfants de Dieu que nous amenons avec nous au moment de la Pénitence: Baptême, Confirmation, Pénitence se font.

 

Et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni’, c’est l’Eucharistie. Nous mangeons qui? Le Fils, et nous devenons la nourriture. Aussitôt que nous recevons Jésus, nous devenons le fruit, nous devenons le fruit pour tous nos frères et nos sœurs, donc un fruit repentant, un fruit confiant, puis un fruit de foi. Nous sommes la foi, l’espérance, la charité.

 

Nous sommes ce fruit, et nous, nous sommes baptisés. Avons-nous la foi et croyons-nous que nous sommes en le Cœur de Marie et que nous voulons entrer dans son Cœur et être le talon de Maman Marie? Aimer son prochain, nous devons, nous le vivons, et quand nous recevons Jésus, qui va recevoir Jésus?

Le pécheur repentant, le pécheur qui a la foi, il vit l’espérance, il vit l’amour: nous sommes un fruit et on nous mange. Oui, parce que celui qui prend Jésus, c’est celui qui mange le Corps de Jésus et boit le Sang de Jésus, à cet instant, est-ce que nous, nous sommes? Nous disparaissons, nous mourons, nous devenons l’eucharistie, nous devenons le pain, nous devenons le vin.

 Et Maman Marie, elle nous porte en son sein, et là, nous avançons, nous avançons vers Dieu, elle nous amène, elle nous unit: ♥♥le sacrement du Mariage. Ce sacrement est un sacrement d’unité, de rassemblement, ce grand rassemblement se fait, nous y croyons, c’est: ‘Sainte Marie, Mère de Dieu.’

‘Nous sommes à Cana, nous sommes toutes ces petites gouttes d’eau dans les urnes, et chaque fois que nous disons cette partie du ‘Je vous salue, Marie’, Jésus nous transforme. Il nous transforme: nous devenons pour nos frères et nos sœurs une puissance de vie, ‘une puissance de vie.’ Nous sommes en ce sacrement du Mariage qui est tellement important.

Cette puissance de vie, il faut la vivre: une Église, ‘une Église’. Cana, c’est l’Église, c’est l’Église qui se préparait pour les noces: alors, les noces, c’est le sacrement de l’Ordre. Nous étions présents lorsque les prêtres – bien, les prêtres – oui, les prêtres, les apôtres, à la dernière cène, ils étaient là, est-ce que nous étions là? (R: Oui.)

Nous étions là. Il n’en manquait aucun parce que lorsque le prêtre dit ces paroles: « Vous ferez ceci en mémoire de moi », eh bien, nous sommes où? En eux.

 

Par le sacrement du Baptême, de la Confirmation, de la Pénitence, de l’Eucharistie, du Mariage, nous sommes dans l’Ordre, nous sommes dans le sacrement de l’Ordre.

Hé, ‘priez pour nous’, nous ne pouvons pas ne pas prier pour les uns et pour les autres sans nous introduire à l’intérieur de cette prière.

Alors, ‘priez pour nous, pécheurs’: pécheurs repentants, pécheurs sauvés, pécheurs qui entrent dans la lumière et qui se laissent toucher par Maman Marie, Maman Marie. Encore Maman Marie qui est la Mère de l’Église, Maman Marie qui nous unit, Maman Marie qui nous rassemble: ‘le sacrement de l’Ordre’, elle nous amène dans ses grâces.

On ne peut pas aller au Fils sans passer par Marie, cela est impossible. Nous sommes en l’Église, nous sommes en Marie, nous sommes là où nous devons être ‘une nourriture’: Jésus guérit, Jésus libère.

 

Le triomphe des Cœurs de Marie et de Jésus, nous le vivons, c’est le sacrement de l’Ordre et l’Eucharistie, l’Extrême-Onction. L’Extrême-Onction qui réunit tous les sacrements et qui, sans cesse, se donne et se donne et se donne: mouvement perpétuel d’amour. ‘Maintenant et à l’heure de notre mort’: voulez-vous mourir en Dieu? (R: Oui, en Dieu.)

 

Alors, savez-vous ce qu’est mourir? Reconnaître que nous sommes créés et que Dieu est le Créateur. Fini de se prendre pour des petits dieux, fini d’être la ‘Ève’ qui voulait faire conversation avec Dieu. Maman Marie, c’est l’humble Marie, c’est la petite Marie, c’est Celle qui a tout reçu de Dieu et qui a fait confiance en Dieu, c’est notre Mère.

Elle prie toujours pour nous et elle nous amène toujours à prier constamment pour nos frères et nos sœurs. L’Extrême-Onction: Maman Marie, elle a été ointe parce qu’elle est divinisée, nous, nous sommes à le devenir; elle, elle est divinisée, mais elle nous entre en elle et elle nous fait vivre l’Extrême-Onction.

Les sept sacrements, c’est dans le ‘Je vous salue, Marie’. Alors, dire le: « Je vous salue, Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le Fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pécheurs maintenant et à l’heure de notre mort. Amen. » (L’instrument, en la puissance du Saint-Esprit, prononce vitement les mots de cette prière pour démontrer que la prière doit être dite avec le cœur; sans le cœur elle est quand même écoutée par Dieu.):

Jevoussalue,Marie,pleinedegrâces,leSeigneurestavecvous,

vousêtesbénieentretouteslesfemmes,

etJésus,leFruitdevosentraillesestbéni.

SainteMarie,MèredeDie,u,priezpournouspécheursmaintenantet

àl’heuredenotremort.Amen.Jevoussalue…


Oui, lancez une roche sur l’eau, elle fait des bonds, mais elle y touche encore quand même à l’eau jusqu’au moment, au bout, elle va plonger. On a volé à la surface de l’eau, nous, et aujourd’hui le Ciel vient nous parler des sept sacrements dans le ‘Je vous salue, Marie’.

Il est bon le Bon Dieu, hein? Il savait cela, lui, au début. Nous, on ne le savait pas, mais on était pour le savoir. Merci à tous ceux qui ont été avant nous et la première, c’est Marie, Celle qui a toujours su et qui n’a jamais passé avant Dieu.

 

Elle aurait pu, à Medjugorje, nous parler des sept sacrements, elle aurait pu parler des sept sacrements dans le ‘Je vous salue, Marie’ à Fatima, à Lourdes, à La Salette et à bien d’autres endroits, mais non, elle vient dire ça à des petits moins que rien: des petits Canadiens, des petites cervelles de moineau. Pitié, mon Dieu! (R: Des petits grains de moutarde.) Oui, des petits grains de moutarde. Un jour, ils vont devenir des arbres. En attendant, on va les arroser avec nos ‘Je vous salue, Marie’. Oui. Merci, mon Dieu, pour tout cela.

Alors, si nous avons reçu cela, c’est parce qu’il faut faire ce que Maman Marie nous demande: prier pour le Canada.

Il faut prier pour le Canada, et on va demander l’aide de tous nos frères et nos sœurs du monde entier en la Divine Volonté, oui, la Divine Volonté.

 


  1. Moi, j’ai fait des études avec les Frères Maristes, les Frères de Marie. Ils nous avaient expliqué, au début, quand on était trop fatigués après les sports: « Couche-toi avec trois ‘Je vous salue, Marie’. Le premier: « Merci, Marie pour avoir accepté ce que l’Ange t’a demandé. Merci, Marie, d’avoir présenté ton enfant à Siméon même qui t’a dit que tu étais pour avoir une dague dans le corps, et merci d’avoir accompagné Jésus jusqu’à la Croix. Ça va vous faire penser que c’est important le matin en te levant et le soir en te couchant. »

  1. J’avais un message aussi. La Vierge, elle a dit: «Mes chers enfants», c’est souvent le mot qu’on entend: «Mes chers enfants, vous priez, mais vous avez de la rancune envers les personnes à travers vos ‘Je vous salue, Marie’.»
  2. Elle a dit aussi: «Vous ne changerez personne.» C’est à une conférence que j’ai entendue. Vous ne pouvez pas changer personne. N’essayez pas de changer les autres, jamais. Changez vos cœurs et changez votre prière.’ C’est ce que j’ai reçu.

 

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Alors, si on se donnait la main, et on va prier. Tout le monde se tient la main?

 »Je vous salue Marie… »

♪♪           Ô Canada, terre de nos aïeux

              Ton front est ceint de fleurons glorieux

              Car ton bras sait porter l’épée, il sait porter la croix

              Ton histoire est une épopée des plus brillants exploits

              Et ta valeur de foi trempée protégera nos foyers et nos droits

   Protégera nos foyers et nos droits

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Merci, Maman Marie. Merci, Maman Marie.


♪♪           Merci, Marie, d’avoir dit oui…

              La joie de Dieu est avec nous

              Merci, Marie, d’avoir dit oui

              La paix de Dieu habite en nous

« Je vous salue, Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le Fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen. »

♪♪  Il est du sein de la Pologne et sa patrie est déchirée Mais de la paix porte-couronne pleure la mort et le péché.

Il va partout de par le monde comme son Dieu l’a demandé

 Portant la croix et la colombe sème l’amour en vérité.       

 

   Refrain:       

Il est comme un enfant, son cœur vêtu de blanc

              N’a rien d’un président, c’est l’apôtre des derniers temps

              Il prie pour les plus grands, il pleure pour les enfants

              Car sous ses cheveux blancs, on voit son cœur vêtu de blanc

 Pour que les gens sur cette terre n’aient de couleur que par la foi

Si tant d’enfants meurent de misère, pourrons-nous vivre dans la joie

Pour que la paix soit de ce monde, il nous faudra croire en sa voix.

 Avant que l’orage ne gronde, l’invité a dîné chez soi. 

 

Merci, Jean Paul II. Merci, saint Jean Paul II.


Ce message sera diffusé sur leur site aussitôt que possible!!


En cliquant sur l’image vous entrer directement

Sur sa chaîne You Tube

Il y a plusieurs vidéos à votre disposition …


http://lafilleduouiajesus.org/index.html

 

Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu, (Chertsey, Québec,Canada) par son instrument, la Fille du Oui à Jésus…le 13 Mai 2017*Maman du Ciel écoute ses enfants prier*Partie :3/4 (LA TÉLÉVISION ?)


Est-ce qu’il y en a qui veulent

poser des questions?

 

Question. Moi, j’en avais une. Moi aussi, j’essaie de diminuer la télévision. J’avais arrêté deux ans puis quand j’ai eu mon accident, là, j’étais ‘insécure’. Là, tu parles d’internet. Ils ont appelé chez nous pour l’internet et il voulait me connecter. Je les ai rappelés hier pour enlever l’internet parce que j’ai dit:

 

« Beaucoup ont laissé la télévision, mais ils ont l’internet, ils ont plein de films de toutes sortes. » Là, je me dis: « Ils lâchent la télévision, mais ils prennent une autre sorte de télévision. » Il y a un piège parce que moi j’aime bien les films. Si je mets l’internet, je vais m’en aller où il y a des films. (R: ‘Prends des films religieux.’) Oui, mais… Le Malin est là. Les films religieux, ça fait cinq ans que j’en écoute, mais il y a des fois, on est tenté.

Mais ce qui est fort, je vais vous le dire, j’appelle pour canceller mon internet, d’abord, je n’ai même pas d’internet dans ma maison. Le gars dit: ‘Ton prix va remonter. Prends l’internet puis on va baisser ton taux: téléphone, télévision, internet, ça va coûter tant.’ J’ai baissé de 20$. Et là, j’ai dit: « Non, je coupe tout.

 » Ils m’ont baissé jusqu’à 60$ pour les trois. Là, j’ai été tentée et j’ai gardé la télévision parce que j’en ai pour un an. Voyez-vous comment c’est fort? Là, aujourd’hui, je me posais la question: « Je n’en voulais plus de la télévision, je voulais la lâcher. » Mais c’était assez fort au-dedans de moi, j’ai dit: « Hé, je sauve un autre 20$! » Comment le Malin est fort!

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Alors, demande de l’aide auprès de tes frères et tes sœurs. (R: J’ai besoin d’aide.) Nous allons tous prier. Il faut être sincère quand on demande la grâce à l’Immaculée Conception. Elle va la donner cette grâce, mais il faut le faire: il faut faire cette demande et être sincère.

 

Quand on commence à vouloir se priver en demandant une grâce à Maman Marie, on commence par une petite chose, pas trop grosse. Parce que si tu la demandes très grosse et que tu viens à tomber, tu vas tomber bas, mais si tu commences à lui demander un tout petit peu, comme un tout petit enfant, et là, tu t’aperçois: « Oh! J’ai tenu ma promesse! » Hé, là, tu continues et tu continues. Tu dois faire ça, tu dois avoir la foi. (R: La force aussi.) La foi contient la force.

Dis-toi qu’à chaque fois que tu regardes la télévision, tu portes quelque chose sur tes épaules: la croix.


Est-ce que tu vas porter la croix en regardant ce qui est contre Dieu ou tu vas porter la croix en regardant ce qui est pour Dieu? Alors, mets quelque chose devant ta télévision, ‘ma croix’: donne-toi des petites choses.

Mais dis-toi: « Ma difficulté, c’est ma croix, Seigneur, je t’ai fait porter cette croix-là. Avant même que moi je sache que j’étais épris par la tentation de regarder des films, toi tu as porté ça, tu as ressenti ma douleur. Tu n’as pas goûté au péché, mais tu as ressenti ma douleur: tu as porté cette douleur, tu as ressenti ma tentation. Toi, tu l’as ressentie. Eh bien, pardon, mon Jésus. » Alors, ‘ma croix’, est-ce qu’elle va donner toute la douleur à Jésus encore? Non. C’est pour chacun de nous, c’est la même chose. Jésus a tout porté, même une gourmandise, un regard…

Lorsqu’on a crié à Jésus: « À mort! À mort! À mort! » Eh bien, c’est nous qui avons crié: « À mort! À mort! » Ce n’était pas seulement ceux qui étaient là et qui voulaient que Jésus se fasse crucifier et que nous autres, on n’était pas là: on était là.

 

On a eu des pensées de jugement contre notre prochain, on a eu de la moquerie, on a jugé un violeur, on a martyrisé, oui, on a martyrisé la voisine qui, elle, avait de belles jambes qu’elle montrait à son voisin: eh bien, chaque fois, nous, on la condamnait.

On a tous fait cela. Les impôts, dans ces temps-ci, il faut les faire nos impôts, hein? Eh bien, il faut être honnête jusqu’au bout. Tout ça, Jésus l’a porté, tout porté.

 

On a crié contre Jésus, on a crié contre lui parce que tous ceux qui n’ont pas été amour envers leur prochain ont crié: « À mort! Crucifiez-le! » Voyez-vous ce qu’on a fait? Oui, la télévision est très tentante: ‘ma croix’. Je dois apprendre à aimer ma croix.

Plus je vais apprendre à aimer ma croix et plus Jésus va dire: «Mon Père, je les regarde du haut de ma Croix et je sens un soulagement.» C’est ça qu’il faut faire: un petit pas à la fois, un tout petit pas à la fois. Dieu le sait, lui, qu’on est tenté par internet. Mais l’internet aussi on doit y faire attention parce que vous allez avoir les yeux pas mal maganés à écouter toujours internet. Ça, c’est pire qu’une télévision. Alors, il faut faire attention.


Question. J’aimerais mieux saisir ce que Maman Marie a voulu dire quand elle a parlé du grand rassemblement qu’on portait en nous, pas tout le monde, mais comme certaines personnes…

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Maman Marie, elle nous a appelés les bergers comme les enfants de Fatima, les enfants à La Salette. Vous souvenez-vous, au tout début dans le Volume 1, la vision de la petite brebis: la petite brebis qui se trouve être dans un enclos avec d’autres petites brebis?

 

Et la petite brebis, c’était qui j’étais et Maman Marie a dit: «Regarde, tu n’es pas seule»; alors, je vous ai tous vus. On était tous là; on avait hâte de sortir de cet enclos pour aller chercher les autres brebis qui n’étaient pas dans l’enclos.

Alors, la Vierge Marie nous dit: «Sortez Elle nous dit de sortir, ça veut dire: allez magasiner avec un sourire, allez voir la voisine avec un plat tout fait parce qu’elle est malade. Tout ce qu’on peut faire, hein!!! Vous savez tout ce que l’on peut faire pour notre prochain, il faut le faire. Sortons, puis allons vers les autres. Il faut que le rassemblement se fasse, et c’est par l’amour.

Les jeunes, dans les cours d’école, c’est par centaines, ils ont besoin de personnes qui croient en Dieu: ils ont besoin. On n’ira pas leur dire: « Vous devez croire en Dieu! » Mais non, mais ils ont besoin de sourires, ils ont besoin de personnes qui marchent dans la rue qui disent: « Bonjour! » Tout simplement.

Ils ont besoin d’amour, ils ont besoin de vivre ‘le cœur à cœur’. Croyez-vous que cela ne se ressent pas? Notre cœur est en communication avec tous les cœurs, donc avec les enfants que l’on rencontre sur le trottoir et qui ont dix ans, huit ans, quinze ans, seize ans. On est des enfants de cœur et ils communiquent avec nous. Il faut le réaliser.

Nous étions tous ensemble, ‘tous ensemble’, on voulait tous partir pour aller vers les autres, eh bien, il faut le vivre, il faut avoir cette foi. Puisque Jacinthe et François vont être, demain, canonisés par le Pape, ils ont vécu combien d’années après l’apparition?

 

(R: Deux ans.) Peut-être pas deux ans juste, juste, mais c’est deux. Qu’est-ce qu’ils ont fait? Ils ont évangélisé? (R: Ils ont prié.)


Ils ont prié, ils ont continué à faire des sacrifices, ils ont adoré, ils ont été obéissants envers leurs parents, ils ont été de bons enfants envers leur prochain, leur voisinage, ils ont témoigné de l’amour de Maman Marie. Eh bien, comment cela se fait-il? Est-ce qu’ils connaissaient la grande théologie? (R: Non.) Non, pas du tout, pas du tout.

Lorsque Maman Marie, elle leur est apparue, est-ce qu’ils avaient fait leur première Communion? (R: Non.) Que Lucie, pas les autres, pas François, ni Jacinthe, mais ils étaient pour…, ils voulaient faire leur première communion. Et qui a enseigné à Jacinthe et à François ce qu’ils devaient apprendre? (R: Marie.)

La Vierge, Maman Marie, elle-même a instruit Jacinthe et François. C’était quoi leur première leçon de catéchisme? (R: La prière.) Priez, sacrifices, pénitence. C’était ça le catéchisme.


À Suivre…..

Message de Jésus* ♥Je vous donne ma Vie♥ *Reçu par La Fille du Oui à Jésus le 3 Juillet 2017 & Un Rajout *Notre sagesse devant la Sagesse Éternelle


Je vous donne ma Vie

La Sagesse vous accompagne

Je vous donne ma Vie. Ma vie est en vous. Par la sainte messe, vous recevez ma Chair et mon Sang, voyez comme je vous aime.

Il y a très longtemps, une enfant a dit ‘oui’ à Dieu et cette enfant est la pure Immaculée. Tout en Elle est grâce, cette très grande puissance est pour vous qui êtes sur le point d’entrer en vous par la puissance du Saint-Esprit.

Ne cherchez pas à connaître le temps, le temps appartient à Celui qui l’a accompli.

 

Donnez-vous par amour. L’amour s’ouvre devant vous afin que vous le pénétriez.

Sachez reconnaître les événements qui vous ont été annoncés: guerres sur guerres, tremblements de terre, famines, inondations…

Il n’y a pas seulement les guerres avec les armes, les tremblements de terre et les famines causées par des désastres qui détruisent, il y a des guerres faites de paroles et de sentiments sans amour, des séismes faits par la négligence des humains, ce sont des armes terribles.

Il y a de plus en plus de maladies qui prolifèrent à un rythme effarant, il y a de plus en plus de pluies, de sècheresses et de feux qui s’alimentent au rythme des saisons, il y a de plus en plus de mouvements dans la terre qui augmentent.

Oui, il y en a déjà eu et cela était dû aux manquements d’amour des enfants de Dieu envers leur Créateur. Aujourd’hui, ces conséquences sont dues aux négligences des enfants de Dieu qui ne veulent plus entendre Dieu leur dire qu’il les aime.

Les enfants de ce monde ne veulent pas de cet amour venant d’un Homme qui a donné sa Vie par amour pour eux. 

Leur froideur est causée par le pouvoir du mal qui se fait connaître ouvertement à eux, et ce mal sévit ceux qui sont avec Dieu comme ceux qui sont contre Dieu.

Pourquoi cela? Parce que le temps où le Ciel a annoncé une grande apostasie est à son comble.

Les cœurs se sont ouverts à l’esprit du mal. On croit plus à ce que les hommes découvrent qu’à la Parole Vivante. Leurs découvertes ne sont que des appâts que Satan a mis sur leurs chemins.

Ô pauvres enfants, ne savez-vous pas que le Malin a pouvoir sur vous! Lorsque votre vie est entre ses griffes, il vous fait entrer dans sa noirceur et vous, vous ne voyez que ce que lui veut que vous voyiez.

Mes choisis bénis, ne prenez en vous que ce que moi j’ai purifié: leurs actes de vie purifiés. Oui, leurs actes de vie sont sous l’influence de l’ombre de leurs péchés. Ne vous laissez pas prendre au piège de Satan qui se sert d’eux pour vous atteindre.

Dieu les aime comme il vous aime. Je vous demande, mes enfants, de vous garder dans le Cœur de ma Mère, elle est Celle dont vous avez besoin pour avancer dans cette noirceur. Soyez tout amour, prenez place en son Cœur avec ce que votre cœur porte: tous les cœurs des enfants de mon Père.

Je vous veux humbles et actifs dans votre oui à l’Amour. Lorsque vous sentez que le danger rôde autour de vous, ne cherchez pas à l’apprivoiser par vos pensées, vos regards, vos paroles, vos gestes et vos sentiments, ce danger est sous les manœuvres de Satan, donnez tout à ma Mère.

Oui, mes enfants, priez avec le cœur, il est important de réciter (prier) le chapelet.

Ces moments d’abandon vous apportent des forces puisque la joie, la paix et l’amour sont à l’œuvre en votre cœur.

Jésus est là en vous. Accompagnez ceux qui sont hors de mon Évangile; par moi, là où ils se trouvent, vous êtes. Prenez tout ce qu’ils sont devenus pour vous-mêmes et tout ce qui est en eux, et qui est maintenant en vous, présentez-le à ma Mère, Elle vous comblera de grâces afin que vous puissiez tout me donner.

Mon Père vous bénit, mes enfants.

 

Soyez amour pour l’Église, elle a besoin de ses enfants fidèles.

 

 Jésus 


Notre sagesse devant la Sagesse Éternelle

Voici un petit rajout voulu par Dieu. Par ce rajout, Dieu nous montre qu’il ne néglige pas ses enfants, il leur donne des grâces pour que nous, nous puissions comprendre qu’il est important de nous aimer tels que nous sommes.

Et lorsque nous acceptons ce qui vient de lui, il nous montre de quelle façon, chaque jour, ses grâces agissent en nous. Dieu est la Lumière. Dieu seul sait ce qui est en ses enfants et il sait lesquels ont besoin d’être plongés dans ses grâces afin de mieux vivre leur vie éternelle au quotidien.

‘Aime-toi tel que tu es’, dit le Seigneur, afin de goûter à la joie, la paix et l’amour. Oui, l’amour nous habite, n’en doutons pas. Lorsqu’il y a autour de nous la noirceur qui veut nous envelopper, tournons-nous vers la pure Marie, sa main grande ouverte est toujours prête à accueillir notre main.

Comme Elle a été divinisée par la Trinité, sachons qu’elle accueille non seulement notre main, mais celles de tous ceux qui veulent sa protection. Chacun de nous, nous qui avons notre main dans la main de Marie, nous marchons ensemble pour aller chercher les autres.

Ne laissons pas de côté ceux qui nous font souffrir, ils ont tant besoin de la tendresse de leur Maman Marie. Offrons-leur un abri dans lequel, un jour, ils retrouveront leur place.

N’est-elle pas auprès de nous, nous qui sommes en Dieu?

Le jour éternel se bâtit devant nous, mais nous ne le voyons pas, nous cherchons des signes qui ne sont que pour nous satisfaire. Ne nous demandons pas ‘quand’, vivons notre quotidien, tout est devant nous. Remercions le Ciel, il est auprès de nous.

Comme disait mon guide spirituel Clément Provencher : ‘Je me réjouis de voir le plan de Dieu se développer devant nos yeux.’ Que la Main de Dieu soit à jamais sur nous.


Merci Seigneur pour ce rajout.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit


Extrait*Jésus nous prépare à entrer en nous, car nous vivrons dans peu de temps un jour de triple cadence*Avec l’agir de Dieu, Ars-sur-Formans, France, Par son instrument, la Fille du Oui à Jésus le 27 Avril 2016 *


adoration-bénédiction-salut-saint sacrement

(…) Un prêtre, c’est le représentant du Christ sur la terre. Nous devons regarder en le prêtre ce qu’il est à travers la pensée de Dieu, le regard de Dieu, l’écoute de Dieu, la parole de Dieu, l’agir de Dieu, le sentiment de Dieu; ainsi, nous pourrons voir le Christ, nous pourrons suivre le Christ lorsqu’il était sur la terre, pas l’homme.

barre feuille

 L’homme a besoin, lui aussi, de regarder le Christ comme nous qui marchons avec lui, car il y a l’homme et il y a le Christ. L’homme doit aller vers le Christ. Il doit se maintenir dans le Christ lorsqu’il est dans son ministère, mais lorsqu’il n’est pas dans son ministère, l’homme a besoin du Baptême, de la Confirmation, du sacrement de Pénitence, de l’Eucharistie, du Mariage, de son sacrement de l’Ordre. Et lorsque chacun de nous ne formons qu’un seul corps, Corps du Christ, là, nous sommes oints par Dieu: l’Extrême-Onction.

extreme onction

 ♥L’Extrême-Onction qui nous vient du Père. Nous entrons dans l’Esprit de Dieu, nous consentons à quitter la terre pour entrer dans le Royaume de Dieu: consentons. Parce que seul le Père peut nous accueillir comme ses enfants. Lui sait que nous avons besoin de sa force pour profiter des grâces de la Purification que son Fils nous a gagnées.

 Voilà pourquoi il nous oint. Nous sommes oints, car une seule chair qui est ointe, donc qui reçoit le sacrement de l’Extrême-Onction, toute chair reçoit, et cela, c’est à chaque instant. Et lorsque nous sommes en Dieu, voilà ce que nous vivons. Toujours nous vivons Baptême, Confirmation, Pénitence, Eucharistie, Mariage, Ordre et Onction, et encore: l’éternité sur la terre comme au Ciel. Le règne de Dieu sur la terre comme au Ciel: faire la Volonté de Dieu sur la terre comme au Ciel.

barre feuille

 Voilà pourquoi le Dieu Sauveur, Jésus, nous a institué les sept sacrements. Nous sommes l’Église, nous sommes vivants, nous ne sommes pas dans un tombeau, nous sommes en Jésus. Nous ne pouvons pas sortir de Celui qui nous a donné sa Chair Incréée, Immortelle, Immaculée, pour créer notre chair créée.

Nous devons toujours être en la présence de Jésus pour être dans notre présence, et cela ne peut se faire que par les sept sacrements. Les sept sacrements nous donnent cette force de vivre la foi, l’espérance et la charité, la présence en notre âme, la vie éternelle. Voilà ce que nous ne devons jamais perdre de vue, ne jamais perdre de vue.

illumination-conscience

 Jésus nous prépare à entrer en nous, car nous vivrons dans peu de temps un jour de triple cadence: un jour d’éternité en nous. Nous ne le vivrons pas à l’extérieur de nous, nous le vivrons en nous. Par la puissance du Saint-Esprit, nous entrerons chez nous en notre présence, et notre présence, c’est en Dieu, et tout ce que nous sommes sera présent. Il n’y a qu’une chair, donc allons-nous être en présence de toutes les pensées que la chair a eues depuis Adam? Il n’y a qu’une chair. Oui, nous serons en présence de la pensée qui est celle de Dieu, mais qui ne s’est pas conservée en Dieu: nous verrons cela.

 

 Toutes les pensées qui n’ont pas été en Dieu, nous les verrons. Nous serons en présence de toutes nos pensées, regards. Tous nos regards, nous les verrons, nous verrons nos regards que la chair a en elle. Et il n’y a qu’une seule chair depuis Caïn jusqu’au dernier qui sera présent et qui entrera en lui verra cela: regards, écoutes, paroles, actions et sentiments. Rien ne sera oublié, rien, pas le moindre petit sentiment ne sera hors de nous. Ce sera en notre présence, pourquoi? Parce que nous serons en la présence de Dieu.

cainabel06a En ce moment même, nous sommes en train d’emmagasiner des grâces pour ce moment, et c’est l’âme qui, en ce moment, emmagasine, emmagasine et emmagasine. Il nous en faudra des grâces, car combien d’enfants depuis Caïn jusqu’au dernier seront présents en nous? Pouvez-vous le compter? Vous ne pouvez pas le compter. Combien d’entre eux n’ont pas emmagasiné les grâces pour vivre ce moment sur la terre? Il y en a beaucoup, beaucoup et beaucoup.

 

Voilà pourquoi le Seigneur nous appelle les choisis bénis, pour que nous puissions emmagasiner des grâces afin de soutenir ceux qui n’auront pas assez de grâces pour vivre ce jour d’éternité devant toutes les pensées, devant tous les regards, devant toutes les écoutes, devant toutes les paroles, devant toutes les actions et devant tous les sentiments. S’ils n’avaient pas notre soutien, que Dieu est en ce moment même de nous faire comprendre, ils ne diraient pas oui à Dieu.

 

Voilà ce que le Seigneur veut pour nous. Il veut que nous soyons la force dont ils auront besoin. Et où trouvons-nous la force? Dans l’amour. Il va falloir qu’on s’aime.

coeurs 4

Ce temps est un temps de préparation pour

qu’on apprenne à s’aimer tels que nous sommes.

barre feuille

 Plus nous allons apprendre à nous aimer tels que nous sommes, plus nous emmagasinerons des grâces. Il en faut des grâces, car notre âme, elle, elle veut voir son Dieu d’amour, elle veut voir sa lumière avec la chair.

 

 ♥ Cela fait combien d’années que notre âme voit Jésus à toutes les communions, mais que notre chair n’y participe pas? Nous sommes créés pour voir Dieu, mais nous ne voyons pas notre Dieu. L’âme, oui, mais pas notre chair; alors, l’âme, elle veut faire participer notre chair à ce moment d’amour. Nous aurons les grâces par notre âme qui est en train d’emmagasiner, par la puissance de Dieu, la force, la joie d’être devant la lumière.

communion

Sans les grâces de Dieu, on ne pourrait pas supporter cette lumière, car si, à cet instant, notre chair, notre chair voyait la lumière, pouf ! Souvenez-vous lorsque le doigt de Dieu a touché mon cœur, j’ai explosé, et j’ai eu tellement mal. Et c’était seulement qu’un…, je n’ai pas pénétré la lumière, et pourtant, je n’ai vu que la lumière et j’ai passé une journée à avoir mal à ma poitrine, oui, j’avais mal. Ce n’est seulement qu’à la communion que ma douleur est partie.

 

Si à cet instant, nous, on était devant la lumière, eh bien, on exploserait, pas seulement notre cœur, tout notre être exploserait.

On aurait tellement mal qu’on dirait: « Non, non, on ne veut pas, on ne veut pas. » Mais notre âme est en train d’emmagasiner et nous vivrons ce moment d’amour. Comment nous le vivrons? Nous le vivrons comme des enfants simples, avec les grâces pour regarder. Nous, avec notre chair tout entière, ressentirons. Vos pensées ne seront pas autres que ce que vous êtes.

 En ce moment, êtes-vous capables, avec votre pensée, d’imaginer ce qui va se passer à l’intérieur de nous dans ce jour éternel? On essaie, on essaie, on essaie. Non. Mais lorsque nous serons en nous, nous aurons ce pouvoir par les grâces.

  1. Les autres?

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Les autres le feront aussi. Tous les autres le feront avec quoi? Notre soutien. Ils auront ce qu’ils sont capables de ressentir. Nous, nous avons consenti à donner notre oui à l’Amour. Nous l’avons consenti.

croix d amour Guad2

 Nous, pour la plupart, vous connaissez la Croix d’amour? Est-ce que vous connaissez la Croix d’amour que Dieu nous a parlé par Madeleine Aumont? Eh bien, la Croix glorieuse, êtes-vous capables de la vivre, car elle est vivante! Ce n’est pas un morceau de bois, elle est brillante, elle est vraie, parce que la Croix d’amour, elle est devant vous, ici. Elle a été victorieuse sur les attaques de Satan, car c’est Jésus qui était attaché à cette Croix, c’est Jésus qui a ressenti tout ce que nous étions incapables d’accepter de vivre: la miséricorde de Dieu. On était, nous, incapables, mais Jésus nous a donné ce droit.

 

 ♥Eh bien, nous serons ce que Jésus a été avec les grâces. Nous prendrons en nous l’ombre des péchés de nos frères et de nos sœurs qui ne seront pas capables d’en supporter la souffrance, nous supporterons cela.

barre feuille

Cette Croix, nous la serons avec les grâces. Ce sont les grâces qui feront de nous des êtres de lumière, ce sont des grâces qui, par Marie, nous feront passer à travers ce que nous devrons connaître. Ce sont les saints du Ciel qui nous aideront, les âmes du purgatoire.

purgatoire Saintes-juillet-078

Mais les âmes du purgatoire, nous l’avons entendu, seront pour un court temps, car elles entreront dans le Royaume de Dieu, vous savez pourquoi? Parce qu’elles goûteront aux grâces de la purification de la chair.

(…)

Alors, sur la terre, lorsque nous voyons que nous venons de mentir, levons-nous debout. « Par mon Baptême: « Je refuse Satan et ses pompes. » Par ma Confirmation: « Je te donne causes, choix et conséquences. » Par ma Pénitence: « Merci, Jésus, d’envoyer les esprits impurs qui viennent me tenter pour que la peur me fasse ressentir l’ombre de mon péché.

barre feuille

 ♥Merci, Jésus, tu me redonnes ma place parce que l’Eucharistie me donne ma place auprès de Dieu dans le mouvement de la vie. » Mon sacrement du Mariage. Le sacrement du Mariage, est-il seulement pour l’homme et la femme ou pour tous les enfants de Dieu qui veulent s’unir pour ne former qu’une chair? Nous avons été divisés depuis Caïn, division sur division, guerre sur guerre. Nous croyons au sacrement du Mariage.

mariage

 Oui, nous sommes ensemble. Maman Marie unit tous nos actes de vie purifiés et elle nous amène à son Fils. Le sacrement de l’Ordre, il guérit, il libère, telle est la Volonté de Dieu. Nous sommes oints par Dieu: l’Extrême-Onction. Oui, nous sommes vivants. Voilà qu’on se relève. « J’aime, maintenant, mon mensonge purifié, car Dieu le Père m’a aimée avant que je me dise je suis sauvé. Aimer tel que je suis.

 Voilà ce que nous allons voir. Est-ce que nos frères et nos sœurs vont être prêts? Nous, sommes-nous en train de nous préparer à ça? Oui.

barre feuille

Alors, Dieu dit:

«Lorsque le nombre d’enfants choisis bénis

sera complet,

tout commencera »

Nous entrerons en nous

et Dieu seul connaît le nombre.

 

Le Père, le seul qui connaît le nombre d’enfants choisis bénis afin que lorsque nous entrerons en nous, on puisse prendre ce que les autres ne seront pas capables de prendre. Voilà ce qui se prépare.

 

♥ En ce qui concerne les trois jours de noirceur, c’est pour l’extérieur: l’extérieur, car rien ne bougera. Le soleil, la lune s’obscurciront, les nuages s’unifieront. Tout ce qui est dans l’univers ne bougera plus. Tout ce qu’il y a sur la terre ne bougera plus: insectes, animaux sur terre, les oiseaux dans les airs, même les ruisseaux, la mer, tout ne bougera plus: obéissance à Dieu. Seuls les enfants de Dieu qui ont une âme seront en eux, en eux ce jour-là de triple cadence.

♥ Mais pour l’extérieur, cela se passera en trois jours de noirceur de vingt-quatre heures où tout ne sera que noirceur. Pas en nous. En nous, il n’y aura que de la lumière et nous vivrons notre vie. C’est ce que le Seigneur nous dévoile: un jour de triple cadence: un jour d’éternité.

 jours ténebres

 Parce qu’à l’extérieur, cela se fera en trois jours, mais pas en nous. Et il y a quelque chose qui ne sera pas en nous: la volonté humaine. Elle n’entrera pas en nous. Tout ce qui nous a manipulés, la connaissance du mal, sera à l’extérieur. Il n’y aura seulement que la Volonté de Dieu. Et comme notre volonté humaine contient la connaissance du bien et la connaissance du mal, cela demeurera à l’extérieur de nous, pourquoi?

 

 ♥Parce que la volonté humaine ne voudra pas nous quitter. Elle nous a maintenus esclaves de tout ce qu’elle avait goûté. Nous entrerons en nous par la puissance du Saint-Esprit et nous nous accomplirons avec amour pour tous nos frères et nos sœurs du monde entier.

oiseaux

  1. Qu’est-ce qu’on peut faire, maintenant, de concret pour aider notre âme à se préparer à vivre cette journée?

fille du ouifleur

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Qu’est-ce qu’il faut faire de concret? S’aimer. C’est la chose la plus importante: s’aimer soi-même.♥


Note Myriamir: Leur site ayant des problèmes en ce moment, je vous diffuse quelques extraits, car nous n’avons pas de temps à perdre et le malin le sait. Aidons-nous!!!

barre feuille


 

Suite de L’Extrait du Message du 26 Avril 2016…à Annecy-le-Vieux, France…lors d’une Rencontre avec La Fille du Oui à Jésus-Maman Marie nous parle de la *Préparation au Jour D’Éternité*


Maman Marie:♥

«Mes enfants, pénitence, pénitence, sacrifices, mes enfants. Soyez prêts. Un monde d’amour se prépare. Venez à moi, petits enfants d’amour. Je suis la Mère du Sauveur, je suis la Reine de la Paix, je suis la lumière dont vous avez besoin pour comprendre que mon Fils est la Lumière, je suis la Dispensatrice de toute grâce, je suis la Mère des affligés, je suis Celle qui vous tend les mains.

Venez à moi, petits enfants d’amour. Vous êtes appelés à vivre un grand événement et cet événement vous prépare à être ce que vous devez être. Petits enfants, il y a tant à faire encore. Chacun de vous a été choisi avant même que vous veniez sur la terre. Chacun de vous est en présence d’autres enfants choisis comme vous.

«De par le monde j’ai apparu, de par le monde j’apparais afin d’ouvrir votre cœur à l’appel de Dieu. Il y a des enfants qui ont été incapables de se maintenir dans l’appel de Dieu. Ils ont entendu, ils se sont approchés, mais ils n’ont pas compris.

D’autres ont entendu, ont accepté, mais ils ont quitté parce que les sacrifices étaient trop exigeants pour eux. Mes enfants, moi, votre Maman, par cet instrument, je vous demande: «Voulez-vous, mes enfants, souffrir avec les grâces du Ciel pour tous les enfants de la terre? Voulez-vous, mes enfants, être des tout petits instruments entre les mains de Dieu?» Des grâces vous sont accordées.

«Tous ceux qui répondent oui à cet appel, vous laissez votre âme se gonfler d’amour pour son Seigneur, pour son Maître. Des grâces lui sont accordées et d’autres grâces encore lui seront accordées. Ces grâces se multiplieront par elles-mêmes, mes enfants, et d’autres grâces viendront. Celles que vous recevrez comme aujourd’hui nourriront votre chair, car il n’y a qu’une seule chair.

Bien que les enfants, dont l’esprit de ce monde les a manipulés, ces enfants, Dieu les a aussi choisis, mais ils ne répondent pas à ce grand événement que Dieu seul connaît et dont vous serez bientôt prêts à le vivre.

Vous, petits enfants d’amour, vous devez vous donner, vous devez être ouverts à tout ce qui se présentera devant vous. Voilà pourquoi je vous donne des grâces.

♥«Mes enfants, ne vous inquiétez pas si vous, vous vous dites ne pas être prêts. C’est le Ciel qui vous prépare, ce n’est pas vous. C’est mon Fils qui vous présente son monde d’amour et c’est lui qui fait tout. Votre volonté humaine ne peut participer à cela. Voilà pourquoi, mes enfants, il est essentiel de réécouter pour comprendre, de regarder pour voir ce que vous devez comprendre et voir.

À Dieu d’ouvrir votre intérieur, et à vous de consentir à fermer ce qui ne participera pas à ce que vous allez vivre: c’est votre volonté humaine. Oui, mes enfants, votre volonté humaine demeurera à l’extérieur. C’est vous qui devrez entrer dans la Volonté de Dieu, et vous n’avez seulement qu’à prononcer votre oui à l’Amour.

♥«Combien d’entre vous ont commencé à vivre l’illumination des consciences? Combien perçoivent leur regard, leur écoute, leur parole, leur action et leur sentiment comme étant un bon repas d’amour dans lequel ils voient ce qui n’a pas été encore sous les grâces de la purification? Il faut manger, mes enfants, les grâces de la purification de mon Fils, elles sont chaque jour devant vous.

Lorsque vous voyez que vous êtes dans un acte bon, vous goûtez aux grâces de la purification. Lorsque vous entrez dans vos difficultés avec les grâces de la purification et que vous gardez votre paix, une grande joie vous envahit. Vous goûtez, oui, mes enfants, vous goûtez à la vraie liberté, celle de dire: « Pour ta plus grande Gloire, Dieu. »

«N’ayez pas peur, mes enfants, la peur n’est pas en Dieu. La peur n’est pas pour vous, la peur vient de Satan et la peur n’écoute que ce maître. Soyez bons envers vous-mêmes. Vous devez vous aimer, vous devez apprendre à passer à travers, oui, mes enfants, à travers votre propre tristesse, à travers vos angoisses, vos ennuis, à travers vos mauvaises manies et les accepter avec les grâces, en sachant que je suis là avec vous, que je vous donne des forces, et cela se fera tranquillement.

Vous allez apprendre à vous apprécier, vous allez apprendre à aimer vos actes de vie purifiés. Ils ne sont plus morts, mes enfants, vos actes de vie purifiés, ils sont vivants. Jadis, vous les appeliez ‘péchés’. Aujourd’hui, mes enfants, je vous demande de les appeler ‘péchés purifiés’.

«Aimez ce que mon Fils a fait de votre langage qui était un langage contre vous-mêmes et qui démontrait à Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit que vous n’acceptiez pas la purification de la chair. Cela était une ruse de Satan. Mes enfants d’amour, il y a tant d’offenses sur la terre, tant d’offenses à Dieu!

Vous vivez avec l’ombre de vos péchés et vous ne croyez pas en ce que mon Fils adorable a fait pour vous. Je me suis maintenue debout au pied de la Croix. Je vous appelle tous, mes enfants à vous rassembler et à venir à moi. Vous serez avec votre Maman, prêts pour aider les autres qui n’entendent pas, qui n’acceptent pas, qui refusent de faire des efforts pour vivre la purification de la chair.

«Vous avez compris, mes enfants, que l’âme, lorsqu’elle ressent une offense à Dieu, elle souffre, mais ce que vous n’avez pas compris, c’est qu’elle ne souffre plus à cause des péchés, car le mal ne peut plus faire souffrir votre âme. C’est l’ombre en quoi vous croyez qui vous fait ressentir vos péchés, et lorsque vous tombez dans les pièges de la peur, vous ne croyez pas en ce que mon Fils a fait.

Regardez la Croix, mes enfants, regardez mon Fils sur la Croix, n’a-t-il pas déversé son Sang par amour pour vous? N’a-t-il pas arraché le mal de vos actes de vie impurs? Vous êtes sauvés, mes petits enfants, vous êtes purifiés. Vous devez vous maintenir maintenant comme de bons petits enfants à l’exemple de ceux qui ont cru, et ceux qui ont cru sont devenus des saints.

«Tous ceux qui étaient avant vous et qui ont vécu la purification de la chair vont vous aider à vivre ce que vous devrez vivre: regarder votre vie et l’aimer, regarder votre vie et l’accepter telle qu’elle est, car elle a l’odeur du Précieux Sang de mon Fils. Soyez amour envers vous-mêmes, ainsi vous pourrez être amour envers vos frères, vos sœurs qui sont mes enfants.

Je les aime tous bien que plusieurs me refusent dans leur vie. Bien qu’il y en a qui m’ont quittée pour une autre religion, je demeure toujours leur Maman et je les aime. Aimez-les comme moi je les aime.

«Je vais vous apprendre, tranquillement, à accepter les grâces du Ciel pour que vous puissiez vivre vos sept sacrements qui vont vous être nécessaires pour vivre la Loi. Et la Loi de Dieu, c’est l’amour.

L’Amour s’est donné, l’Amour s’est ouvert, l’Amour vous a parlé, l’Amour s’est gravé sur votre cœur: ce sont les dix commandements de Dieu. Il faut beaucoup d’amour, mes enfants, pour renoncer à l’esprit de ce monde, car vous n’appartenez plus à l’esprit de ce monde, vous appartenez à Dieu.

«Entrez en l’Esprit de Dieu, vivez comme des enfants de la Lumière. Oui, vivez en enfants de miséricorde envers vous-mêmes et envers ceux qui ont été créés au même instant que vous. Puisque vous avez la même chair, vous devez vous respecter, et pour respecter la chair, il faut apprendre à vous respecter.

Respectez vos pensées, respectez vos regards, vos écoutes, vos paroles, vos actions mes enfants, et vos sentiments. Cela est si important. Ce que le Ciel vous demande, c’est être à l’image du Fils de Dieu qui a passé par la Croix.

«Voulez-vous, mes enfants, avec mes grâces que je reçois du Ciel, avec ma protection, avec la protection de Saint Michel et de son armée, avec vos anges, avec les saints et les saintes du Ciel et les âmes du purgatoire, vivre la Passion? Êtes-vous prêts à cela, mes enfants? Je ne vous entends pas, mes enfants. (R: Oui.) Il est petit votre oui. (R: Oui, oui.)

Je vous aime  et je vous aime tels que vous êtes: si petits, mais si grands, parce que je vous connais mieux que vous-mêmes. Ne doutez pas de votre force, ne doutez pas du choix de Dieu, car c’est Dieu qui vous a choisis. Maintenant, mes petits enfants, prenez un temps de repos. Amen, mes enfants.»


Extrait : pp. 9 à 11   – Préparation au jour d’éternité
Cet extrait n’est pas encore disponible sur leur site: http://lafilleduouiajesus.org/index.html

L’Extrait du message du 26 Avril 2016 à Annecy-le-Vieux,en France*Souffrances de Jésus à l’Agonie*

Petit Extrait d’une Rencontre avec La Fille du Oui à Jésus…le 26 Avril 2016 à Annecy-le-Vieux,en France*Souffrances de Jésus à l’Agonie*


Souffrances de Jésus à l’Agonie…

(…) (Une musique se fait entendre dans la salle sur l’air de l’Ave Maria) Alors, Maman Marie nous dit: «Je suis là! Ne vous inquiétez pas.» Tout ce que nous avons en nous doit faire un combat continuellement, et Maman Marie, elle est la seule qui peut nous aider à comprendre ce que nous avons fait depuis que nous avons fait un acte de vie sans amour. Elle, elle nous donne des grâces, elle, elle nous amène sur le chemin de son Fils.

Voilà que, depuis 2015, au même temps que mon anomalie, Dieu instruisit l’instrument que je suis pour nous amener tous à comprendre pourquoi le mal nous domine, pourquoi nous ne sommes pas capables de faire le bien qu’on voudrait faire, pourquoi on fait le mal qu’on ne voudrait pas faire.

En ces temps, nous vivons le plus grand des combats sur la terre: les enfants de la Lumière contre les êtres des ténèbres, les enfants du oui contre les êtres du non. C’est continuellement un combat. Les enfants du oui, ce sont tous ceux qui ont été créés avec une âme.

Tous ceux qui ont été créés avec une âme!

Jésus est venu sur la terre pour arracher le mal de leurs actes de vie, arracher le mal de leurs actes de vie. Il a purifié tous nos péchés. Tous nos péchés ne contiennent plus le mal. Comme le bon prêtre, il a dit dimanche, non pas dimanche, samedi: « Jésus, il a mis une seringue – pour bien nous expliquer – il a retiré le mal de notre acte de vie impur: le péché, et il a jeté ce mal là où il ne pourra plus jamais revenir, ‘plus jamais revenir’, là, où sa Croix nous a valu un acte de vie d’amour, un acte de vie de miséricorde. »

Il n’y aura plus jamais un acte comme celui que notre Jésus d’Amour a vécu, plus jamais. Car son Acte de Vie, pas son acte de mort, son Acte de Vie est un Acte parfait. C’est un Acte dont tous les enfants de Dieu ont bénéficié. Il a arraché le mal de tous nos actes de vie impurs, parce que Jésus, il s’est montré comme étant ‘le’ pécheur, le pire des scélérats. Il a tout pris.

Au moment de l’Agonie à Gethsémani, Satan était là et les démons étaient là, tous les démons étaient là. Ils ont attaqué Jésus. Toutes nos pensées impures étaient en Jésus, et les démons le savaient puisque ce sont eux qui ont réussi à nous faire dire oui à la tentation. Et chacun de nous avons consenti, avec notre vie, à dire oui, et le venin a pénétré.

Et notre Jésus d’Amour connaissait toutes nos pensées impures et il les a prises. Alors, ils attaquaient, les démons attaquaient. Pouvons-nous compter le nombre de fois que les démons ont atteint notre Jésus d’Amour?

Cela était tellement souffrant qu’il en a transpiré du sang. Il n’a pas goûté au mal, mais il a consenti à ressentir tout ce que notre acte impur, pour ‘un’ péché, pour ‘un’ mensonge, avait fait à notre âme et à notre chair pour un seul acte de vie: mensonge.

Combien d’entre nous, depuis Caïn, avons menti? Pouvons-nous calculer cela? Cela n’est pas calculable. Et Dieu le Fils a tout pris pour lui, toute pensée, tous les regards impurs que nous avons faits. Aujourd’hui même, avons-nous eu un regard d’impatience? Avons-nous eu, nous, un regard d’admiration autre que notre Dieu? Cela, nous le faisons continuellement.

Nous marchons sur la terre, nous pensons sur la terre, nous écoutons, nous regardons, nous disons et nous ressentons sans réaliser que nous mettons de côté la Volonté de Dieu et que nous faisons notre volonté. Nous ne réalisons pas cela, et pourtant Dieu a tout connu cela. Il l’a fait parce qu’il nous aime.

Si, aujourd’hui, on prenait tout ce que nous sommes, seulement que moi, et je regardais, je regardais toutes mes pensées, mes paroles, mes actions, mes sentiments, mes écoutes et mes paroles, et je les regardais, je les ressentais tel que Jésus a ressenti mes actes de vie, je m’effondrerais par terre tant la souffrance serait grande devant moi.

Je voudrais arrêter de vivre tant que cela me ferait souffrir: « Assez, assez, je n’en peux plus. » Et Jésus a dit: «Que ce calice, Père, s’éloigne de moi.» Et là, il a compris.

C’est nous qui étions faibles, c’est nous qui ne pouvions pas comprendre que Dieu attend de nous qu’on vive ce qu’il a vécu. Il a, Jésus, pris toute la place: «Ta Volonté, pas ma volonté.» À cet instant, il nous a donné le courage de lui donner notre volonté et de prendre la Volonté de son Père et de l’accepter.

C’est à cet instant que cela fut pour nous une grâce, une loi d’amour. Nous avons cela dans notre chair parce que Jésus avait notre chair. Lui, il a voulu ressentir cela avant nous pour nous donner du courage, pour nous dire: «Ta Volonté, Père, non ma volonté», car, bientôt, nous devrons prononcer ces paroles lors du jour de triple cadence. Nous en reparlerons.

 

Alors, l’Immaculée Conception, elle nous donne des grâces en ce moment. On accumule des grâces pour qu’on puisse comprendre notre volonté. Il nous en faut des grâces pour comprendre ce à quoi nous devrons renoncer: renoncer à notre volonté humaine. Nous l’aimons notre volonté humaine.

Nous voulons prendre la décision de nous lever quand quelqu’un, lui, veut bien prendre notre place alors que nous savons que notre place n’est pas toujours la meilleure. Mais nous disons: « Bien, à son tour, maintenant, j’en ai assez fait. Qu’il prenne ma place. » Voilà notre volonté. Nous savons que cela n’est pas bon pour lui, pour cet enfant de Dieu, et là, nous lui disons: « Ouf! Tu la veux ma place? Prends-la », en sachant que cela n’est pas bon pour lui. C’est notre volonté humaine.

Alors, Dieu dit: «Mes enfants, vous allez apprendre à vous aimer. Et apprendre à vous aimer, c’est apprendre à reconnaître que vous êtes vous-mêmes une nourriture pour vous-mêmes.» Car lorsqu’on se lève et qu’on laisse la place à un enfant de Dieu, en sachant que cette place n’est pas bonne pour lui, nous venons de nous nourrir avec notre pensée et cette pensée qui n’est pas amour devient notre propre nourriture.

Où cela a-t-il commencé? Cela a commencé lorsque nous – on va dire ‘nous’ avec la chair – avons été en présence d’une souffrance. L’enfant de Dieu, Caïn, sa chair, elle était belle, elle était pure encore, mais il y avait une tache et cette tache elle était en son âme: la tache originelle.

Il n’avait pas goûté au mal, à la connaissance du mal, pas encore. Tous les enfants d’Adam et Ève, avant que Caïn lève la main sur son frère, n’avaient jamais goûté à la connaissance du mal, mais ils avaient voulu. Donc, la tache originelle avait fait connaître à l’âme une honte, une grande honte, car l’âme a la vie éternelle en elle.

Elle est là notre vie éternelle, elle n’est pas au bout de mon doigt, elle n’est pas au bout de mon cil, ni au bout de mon cheveu, non – parce qu’ils tombent mes cheveux – elle est en l’âme.

Lorsqu’un de nos frères et de nos sœurs quitte la terre, où va sa chair? Au repos, au cimetière ou, s’il y a eu un bateau qui a coulé, dans la mer. La chair va au repos, mais où va son âme? Elle va là où elle doit vivre son jugement. L’âme ne va pas seule. Bien que la chair soit dans un repos, cela se fait à l’instant où la chair quitte: un temps d’éternité se présente.

Donc, la chair au repos est toujours en présence de l’âme, comme l’électricité dans un fils électrique: bien qu’on ferme l’interrupteur, il y a toujours ce courant qui doit quitter, mais encore, cela ne se fait pas instantanément.

Tout comme la chair au repos, elle, elle est encore en contact avec l’âme: l’âme, la chair et l’esprit, l’esprit que nous avons; et là, c’est l’enfant tout entier qui prend la décision, tout entier qui prend la décision entre la vie éternelle et la mort éternelle.

 

Si l’enfant tout entier choisit la vie éternelle, l’âme, elle est toujours en présence de sa vie éternelle; mais si l’enfant ne choisit pas Dieu, elle n’est plus en présence de la vie éternelle. La vie éternelle se retire et la mort éternelle l’enveloppe et l’amène en enfer. Elle ne pénètre pas l’âme, mais elle l’enveloppe et elle l’amène là, en enfer.

Parce que l’âme n’est pas à la mort éternelle, elle ne lui appartient pas, elle appartient à Dieu pour l’éternité, et l’âme en enfer ne disparaîtra jamais. Là, ici, nous voyons notre frère qui a la tache originelle et sa vie éternelle, et il a de l’amour, il a beaucoup d’amour en lui. Sa mesure: son amour pour sa pensée, pour son regard, pour son écoute, pour sa parole, pour son action et pour son sentiment, a une mesure, un amour conditionnel, puisque notre vouloir nous a valu un amour conditionnel. Nous avons quitté l’amour inconditionnel et notre vouloir nous a valu cet amour conditionnel.


Extrait des pages: 6 et 7   
Ce extrait n’est pas encore disponible sur leur site: http://lafilleduouiajesus.org/index.html

 

Belle explication du Jour d’éternité et ce qu’on vivra bientôt* Rencontre avec La Fille du Oui à Jésus à Kientzheim, Alsace, France. Le 24 Avril 2016.


coeur2coeur2coeur2

Note Myriamir : Ce message est un peu long à lire alors… Voici le fichier Word pour pouvoir le lire plus tard. Kientzheim Alsace 2016-04-24 pm explication du jour d’Eternite fille du oui


jésus brebis et aigle

Belle explication du jour d’éternité et ce qu’on vivra

 Questions et réponses…

 Jésus: Je me suis donné pour vous. J’ai fait la Volonté de mon Père. En moi, tout n’était qu’amour, car je suis l’Amour. Je suis Celui Qui Est. Mes mains se sont présentées, mes pieds, je les ai moi-même présentés. J’ai laissé ma Chair entre les mains de la chair et la chair créée a percé ma Chair Incréée, car c’est moi qui l’ai voulu, c’est moi qui ai tout accepté.

Enfants d’amour, lorsque vous savez que vos pensées impures m’ont fait souffrir, demeurez dans la joie, car vos pensées ont fait de moi ce que vous, vous étiez. Vos regards, je les ai acceptés. Demeurez dans votre paix, car vos regards que j’ai goûtés ont regardé qui vous étiez: des enfants perdus dans un monde qui n’était pas pour vous.

Je vous ai tant aimés. Je vous aime tant, mes enfants. Je vous demande d’être vrais avec vous-mêmes.

C’est vous, petits enfants d’amour, qui avez été choisis. D’autres ont été choisis pour aider les autres. Dieu, mon Père, est le seul qui vous donne les grâces. Il me demande à moi, son Fils, d’être pour vous la grâce dont vous avez besoin. C’est mon Père qui donne ma Chair, c’est mon Père qui donne mon Sang, afin que vous puissiez manger ma Chair Incréée, boire mon Sang Parfait, Immaculé, Immortel. Je purifie tout ce qui est impur. Je donne la saveur à ce que vous êtes.

 

Enfants d’amour, c’est à chaque instant que je vous donne mes grâces de la purification de la chair, vous qui n’en avez pas profité avec votre pleine mesure. Ces grâces vous amènent à vous dépasser, ces grâces vous amènent là où, au plus profond de votre vie, vous n’êtes pas capables d’aller. Moi seul je peux vous y amener, moi seul je peux faire de vous des croix d’amour, moi seul j’ouvre ce que vous aviez fermé, car vous avez en vous la clé de votre cœur d’amour. Je suis avec vous.

8LA CROIX DU SALUT

Aimez-vous, ne vous jugez pas et vous ne jugerez pas votre prochain. Aimez-vous et soyez patients avec vous-mêmes, ainsi vous serez patients envers ceux qui ne sont pas prêts à écouter ce que vous écoutez, à comprendre ce que vous comprenez puisque rien ne vient de vous. Tout vient de moi.

Ce moment est un moment d’amour. Je viens dans vos cœurs, dans votre vie, et vous savez que je suis là, mais peu savent que je suis dans leur vie.

Il vient, oui, mes enfants, il vient pour eux ce temps où ils sauront que je vous ai choisis pour les aider à accepter leur oui à Dieu, leur oui à mon Père, le oui si nécessaire pour être aimés de soi-même. Ils vont apprendre à s’aimer, ils vont apprendre, à leur tour, à être patients envers d’autres qui, eux aussi, auront besoin d’eux et de vous-mêmes.

 

Je vous demande, mes enfants, de continuer à prier ma Mère. Je vous demande, mes enfants, à aimer la croix, une croix d’amour. Aimer la souffrance avec mes grâces, c’est aimer la croix, c’est être lumière pour ceux qui manquent de foi, c’est être tout ouverts à la lumière de Dieu, celle qui repousse les ténèbres. Vous êtes à mon Père. Acceptez ce que vous recevez: ma Chair et mon Sang.

Laissez votre âme se nourrir de grâces, emmagasinez, mes enfants, emmagasinez toute grâce, et lorsque le moment sera venu, vous serez comme votre Mère du Ciel: dispensateurs et dispensatrices des grâces qui seront en vous.

 croix saintes plaies

 Vous distribuerez tout cela, car plusieurs auront besoin des grâces que vous recevez. Dieu seul connaît le nombre de ceux qui ont été choisis comme vous. Certains sont en attente, ils veulent savoir ce que vous connaissez.

Voilà pourquoi, mes enfants, je me sers de vous, voilà pourquoi ces paroles se feront encore entendre. Je me sers d’appareils, inventions de ce monde, pour que vous puissiez être au service des enfants de Dieu. Tout est de Dieu.

Vous, vous savez que cela est de moi; vous, vous savez que Dieu appelle tous les enfants; vous, vous savez qu’un monde d’amour est déjà commencé; vous, vous savez, mes enfants, que l’illumination des consciences, c’est vous devant toute pensée, tout regard, toute écoute, toute parole, toute action et tout sentiment, car seul Dieu peut vous montrer ce que vous devez regarder et accepter comme étant purifié, aimé par vous.

Tout, mes enfants, c’est ce qu’il y a de beau en vous et aussi ce qu’il y a de mauvais en vous. Dieu vous donne cette grâce en ces temps.

Utilisez, enfants d’amour, vos droits d’enfants de Dieu. Ces droits sont si importants. Beaucoup de démons se retrouvent au pied de ma Croix.

Il faut que cela soit, car le nombre d’enfants appelés à aider les autres approche. Oui, il approche ce jour où il sera complet. Ce nombre, seul mon Père le connaît.

Soyez prêts pour ce jour, car vous aurez à vous donner, vous aurez à vous oublier, vous aurez à vous ouvrir, vous aurez à vous accueillir pour être vous-mêmes, et vous accueillerez, vous consolerez, vous serez une force, vous serez tout ce que les autres qui n’ont pas accepté de vivre comme des choisis bénis pour aider les autres, car leur force n’est pas votre force.

a2731-charit25c325a92bd

 Il faut que cela se fasse, enfants d’amour. Soyez ce que vos frères et vos sœurs n’ont pas su être. Je ne vous dis pas, mes enfants, que cela se passera avec facilité, non, je ne vous dis pas cela, car vous ressentirez mes clous que j’ai acceptés, vous les ressentirez;

Vous ressentirez ces feux qui ont meurtri ma Chair; vous ressentirez les douleurs comme des lames de rasoir qui vous déchirent; vous ressentirez la noirceur totale; vous ressentirez le poison qui a pénétré en la chair; vous ressentirez la solitude; vous ressentirez, mes enfants, le désespoir, la honte.

*******************

Mais tout cela se fera avec mes grâces, car ma Mère sera avec vous. Votre âme vous donnera ce dont vous avez besoin. Les saints seront présents avec vous et avec vos frères et vos sœurs. Tout se fera avec amour, car vous avez reçu beaucoup, vous recevez beaucoup et vous recevrez encore beaucoup.

esprit du monde

Dieu est avec vous, petits enfants d’amour, et je suis avec tous mes enfants. Commencez à quitter l’esprit de ce monde. Regardez ce monde, il ne sera que poussière, il ne sera qu’une poussière que le vent soulève. Ce monde sera en fumée bientôt. Vous marchez, oui, marchez ensemble. Poursuivez le chemin que Dieu, mon Père, vous a présenté.

Moi, son Fils, j’ai tout préparé pour vous. Dieu vous instruit, car Dieu n’est pas un violeur, n’est pas un hypocrite. Dieu est la Lumière et la Lumière est devant vous, elle vous montre ce que vous devez être, et ce que vous devez faire pour être demain et après-demain et après-demain et après-demain ce que vous devez être. Ainsi, sera dans la Volonté de mon Père tout ce que vous ferez. Rien ne viendra de vous.

 

La volonté humaine ne peut participer à cela. Ainsi, votre volonté ne peut pas participer à cela. Voilà pourquoi je vous donne des grâces d’abandon, voilà pourquoi je vous donne des grâces de foi, voilà pourquoi je vous donne des grâces de lumière. L’amour, mes enfants, l’amour a vaincu l’esprit de ce monde et l’amour vaincra ce monde, car il ne restera plus bientôt ce mal qui a fait souffrir les enfants de mon Père.

Mais avant que cela soit, vous devrez, vous-mêmes, être bons envers vous, être amour envers vous, être paix envers vous, être joie envers vous-mêmes. C’est vous en premier.

 Soyez amour, soyez la vérité en ma Vérité. Rien ne vient de la volonté humaine et rien ne se fera avec la volonté humaine. Alors, ayez confiance. Ne vous inquiétez pas. Soyez doux et humbles de cœur.

C’est en étant enfants de Dieu que vous passerez, pas en étant enfants d’homme, car rien ne passe si ce n’est l’orgueil. Je vous aime, mes enfants. Soyez tout amour pour moi, votre Dieu.

 pretre église

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Le Seigneur envoie, de par le monde, des mystiques, des instruments. Vous êtes des mystiques comme je suis une mystique, et ce n’est pas facile pour l’Église, vous savez, car l’Église a à rencontrer des mystiques.

Le sont-ils vraiment ou sont-ils des prophètes, de faux prophètes? Il n’y a que des mystiques qui peuvent se présenter devant vous, car votre intérieur le ressent.

 Un prophète, il y en a eu, il n’y en aura plus. Ceux qui se présenteront seront de faux prophètes…

Mais les mystiques n’ont pas à sortir une seule parole d’eux-mêmes, mais à vivre la Parole, vivre la Parole qui est celle de Dieu et nous le reconnaissons. Nous reconnaissons, lorsque c’est une mystique, lorsqu’il n’y a que de l’amour, car c’est l’amour qui a vaincu le monde, ce monde, le monde.

 Jésus, il a dit: «Je ne suis pas de ce monde.» Le monde d’amour, c’est celui du Christ, c’est celui du Père et du Saint-Esprit, et nous le reconnaissons.

Jésus, il a dit: «Vous allez vous reconnaître entre vous.» Et lorsque ce sera de l’Autre, nous le reconnaîtrons, car nous saurons qu’il y a un manque d’amour.

Mais Dieu dit: «Vous ne jugerez pas, vous donnerez, vous prierez.» Car Satan a réussi à tricher les enfants de ce monde comme il nous a trichés. Nous aussi, nous avons eu des pensées, des regards, des écoutes, des paroles, des actions et des sentiments qui n’étaient pas à la hauteur de Dieu, et encore, combien de fois nous offensons notre Dieu.

Sachons qu’il n’y a plus de péchés impurs en nous, mais des péchés purifiés en nous. Cessons d’offenser Dieu, car lorsque nous croyons que nos péchés ne sont pas purifiés, nous offensons Dieu le Père qui nous a envoyé son Fils pour purifier tous nos péchés et cela est accompli.

Alors, prions, prions pour ceux qui n’ont pas entendu. Combien de prêtres n’ont pas entendu? Combien d’évêques n’ont pas entendu? Mais sachez qu’ils prient, ils prient pour la vérité, ils prient pour chacun de nous.

 C’est cela qui est important. Et lorsque Dieu voudra leur dire ce qu’il nous révèle, à nous les petits et petits, il le fera, mais soyons convaincus que notre nourriture les nourrit puisqu’ils sont prêtres.

pretres-mont-st-michel-avril-2009-montee-620x349

Même si nous savons, oui, nous disons: « C’est un prêtre franc-maçon. » Il va falloir changer notre parole. C’est un enfant dans la franc-maçonnerie qui croit manipuler le prêtre, car on ne manipule pas Dieu. Est-ce que c’est Dieu qui est plus puissant que l’enfant, l’homme, qui est dans la franc-maçonnerie? Qui est le plus puissant? C’est Dieu. Qui a oint l’homme qui se présente pour être prêtre? Les francs-maçons ou Dieu? C’est Dieu.

Lorsqu’un prêtre prononce les paroles de la Consécration, d’où viennent ces paroles? De la franc-maçonnerie ou de Jésus lorsqu’il a institué le sacrement de l’Eucharistie? C’est Jésus. Bien qu’il soit, par mauvaise intention, entré dans ce sacerdoce, est-ce que Dieu le savait ou Dieu ignorait que cet homme avait un but de nous tromper? Est-ce que Dieu l’ignorait? Dieu sait tout, Dieu voit tout. Est-ce que Dieu aurait donné son Fils pour purifier cet enfant qui est dans la franc-maçonnerie? Il a droit lui aussi, parce qu’il a une âme, à goûter aux grâces de la purification de la chair.

souffranceVincent_van_Gogh_-_Old_Man_in_Sorrow_(On_the_Threshold_of_Eternity)

Lorsque nous avons une parole contre eux, une pensée contre eux, un doute face aux paroles de Jésus lorsqu’il les prononce, nous faisons le plan de Satan.

La franc-maçonnerie, qui est à la tête? Satan. Et qui a triché les enfants de Dieu pour qu’il puisse former ce cercle contre Dieu? Satan.

Et qui a-t-il pris? Des enfants de Dieu. Pourquoi a-t-il pris des enfants de Dieu, Satan? Parce que ces enfants ont une âme. Pourquoi a-t-il pris des enfants qui ont une âme? Pour atteindre notre âme.

Pourquoi veut-il atteindre notre âme? Pour nous empêcher de goûter aux grâces de la purification de la chair. C’est son plan.

Lorsque nous, nous avons une crainte, une petite crainte, que, peut-être, c’est un franc-maçon, il vient de gagner, l’Autre: nous venons de ne pas croire au sacrement de l’Ordre. Nous venons de douter de Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit, nous venons d’entrer dans les pièges de Satan, faisant de nous le piège. Nous devenons le piège pour attraper d’autres enfants, car en prononçant une parole, nous sommes le piège.

Voilà ce que Satan fait, et il attaque, pas ceux qui ne vont pas à la messe, pas ceux qui utilisent leurs sacrements, pas ceux qui ne croient pas aux dix commandements de Dieu, nous sommes visés, nous, ceux qui vont à la messe, ceux qui suivent les sacrements, ceux qui pratiquent leur loi, la loi d’amour, et qu’ils en font leur loi d’amour quotidien, les dix commandements de Dieu, ce sont eux qui sont attaqués: les catholiques. Il n’a pas besoin de franc-maçonnerie pour ceux qui sont des athées, mais contre nous.

commandementdieu

Il fait souffrir les enfants de Dieu et même ceux qui sont dans la franc-maçonnerie souffrent, souffrent et souffrent. Ils sentent qu’ils vont perdre un emploi s’ils ne sont pas dans la franc-maçonnerie, ils sentent que leurs enfants vont leur échapper parce qu’ils ne sont pas dans la franc-maçonnerie, ils se grugent et ils se grugent et ils se grugent, et c’est Satan qui fait cela. Alors, prions pour eux, prions pour eux. Lorsque nous allons à la messe, nous sommes devant le Christ.

 Il y eut des saints qui doutaient que lorsqu’ils faisaient les paroles, que Jésus n’était pas présent: des saints, car ils étaient attaqués. Alors, il y eut un saint qui écrivait une lettre: « Je vais demander plus de souffrances lorsque je douterai. Je vais faire plus de pénitences lorsque je douterai. »

Alors, lorsqu’il était dans son ministère pour offrir le Corps et le Sang de Jésus à Dieu, et qu’il y avait ce doute, il mettait sa main, là, pour qu’il sente le papier là où il avait écrit cela. On le connaît, n’est-ce pas? C’est un saint! Ce sont des saints, des saints! Ils sont attaqués. Ce sont eux qui sont attaqués le plus; alors, prions et prions.

Car il y a un homme dans le prêtre qui a renoncé au mariage avec une femme. Il est devenu un père pour nous, un père. Nous sommes ses enfants puisqu’il est le berger et nous sommes les brebis, ses brebis. Il est notre père et nous sommes ses enfants, alors nous devons prier pour notre père. Il représente notre Père, il représente notre Sauveur, il représente la Lumière: le Saint-Esprit.

 ordination

Alors, Jésus a dit: «Mes enfants, s’il y a des prêtres qui vont vers la boisson, s’il y a des prêtres qui vont vers la drogue, vers les petites filles, vers les petits garçons, vers les femmes, c’est que vous n’avez pas assez prié pour l’homme qu’il est. Le prêtre, lui, n’y va pas.»

Mais il dit: «Vous, vous y allez, car lorsque la chair va vers le mal, toutes les chairs suivent.» Voilà, nous devons comprendre cela. Il est important de prier pour l’homme, il a la même chair que nous: une seule chair qui s’est multipliée. Alors, s’il y a insatisfaction face à ce que notre chair voit la chair en le prêtre, c’est qu’on le mérite: nous vivons nos conséquences. Prions.

Il est facile de faire pénitence le mercredi: jeûne. Cela ne veut pas dire: « Je ne mange pas de la journée. » Lorsque j’ai été à Medjugorje – je n’ai pas une grosse santé, l’hypoglycémie, il faut que je mange. C’est comme le diabète, il faut manger- là, l’Immaculée, la Vierge elle-même, parce que je l’entendais, elle a dit: «Silence.» Voici mon jeûne: je n’ai pas parlé de la journée, pas du tout.

 Et savez-vous? Les autres ont vu ça, et eux autres aussi ont fait la même chose parce que je ne pouvais pas parler. Nous devons faire pénitence selon ce que nous sommes capables de faire. Mais si vous avez un choix à faire: je me prive de mon café ou je me prive d’un gâteau: je vais prendre le gâteau. Au plus profond, je suis contente, je n’aurais pas aimé me priver de mon café. Non, c’est le café, c’est ce qui est important pour nous. Cela, c’est ça faire jeûne.

jeune

 

Offrons cela à notre Maman d’amour, elle va transformer cela en grâces pour ses prêtres de bénédiction. Elle va protéger l’homme en le prêtre. Elle va demander à son prêtre d’être fort pour l’homme qui est celui que Dieu a choisi pour être prêtre.

Croyez-vous que Maman Marie n’a pas de pouvoir? Pas sur les prêtres, mais sur l’amour que le prêtre a pour Dieu? Le prêtre, et non pas l’homme, mais le prêtre. L’homme suivra avec les grâces de Maman Marie. Nous les aiderons et nous devons faire la même chose aussi pour les religieuses et les religieux, ils sont très attaqués.

 

 Vous me dites: « Les couvents sont vides. » Mais avant, que faisaient les mamans? Elles demeuraient à la maison et elles priaient. Un enfant, deux enfants, trois enfants, quatre enfants, cinq enfants, prière, prière, on change les couches, on lave, on frotte, prière, prière: elles le faisaient par amour.

 C’était de la prière. Aujourd’hui, c’est carrière, carrière, carrière, salaire, salaire. Ce n’est pas prière. Alors, il faut prier. Prions pour nos enfants et remercions le Bon Dieu pour ce que nous venons d’entendre, et lorsqu’il y a un pèlerinage qui se présente, eh bien, savez-vous qu’on va se reposer lors d’un pèlerinage? Beaucoup. Profitez de ce moment. C’est si bon de suivre l’appel de Maman Marie. C’est elle qui invite, et lorsque nous répondons à cela, elle berce notre cœur, et nous on se repose et on va prier. Merci, merci, Seigneur.

 Medjugo4

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Je vais répéter. Un jour, j’ai été dans une église. Il y avait une revue et dans cette revue, il y avait un article qui parlait de la franc-maçonnerie, ils parlaient de notre gouvernement. Est-ce que c’est bien?

Il faut toujours ajouter, il faut toujours ajouter d’avoir la foi en Dieu et de ne pas porter attention à ce qui est contre Dieu, car nous nous laissons nourrir. C’est comme une personne qui a acheté des produits homéopathiques: « Hé! Tu as acheté des produits homéopathiques? Mais il y a des incantations, tu pourrais tomber malade! »

Et Dieu dit: «Enfants d’amour, il ne peut y avoir de produits homéopathiques sans mes plantes, sans mon vouloir de créer. En quoi, mes enfants, vous croyez lorsqu’il y a entre vos mains des produits homéopathiques? Croyez-vous en moi ou vous croyez aux incantations? Si vous croyez qu’il y a du mal qui pourrait vous atteindre à cause des incantations, eh bien, vous allez tomber malade et non pas à cause des incantations, mais à cause de votre manque de foi envers moi.

 

C’est moi qui suis Dieu, c’est moi qui suis la Puissance. Croyez plus en moi qu’en la franc-maçonnerie, mais priez pour les enfants. N’ayez aucune mauvaise pensée contre un seul enfant de Dieu, mais priez, priez et priez, car votre prière va faire tomber ce gouvernement. Croyez en cela. Croyez en vos prières. Si toute l’Église avait la foi grosse comme un petit grain de moutarde, tous les gouvernements seraient chrétiens.

Il faut croire en cela. C’est Dieu qui est victorieux sur la mort. Son Acte est accompli, car cela était la mission du Fils de Dieu sur la terre. Oui, nous avons des gouvernements. Pouvons-nous compter le nombre de gouvernements qui sont pour les enfants de Dieu? Qui prennent leur budget et qui distribuent leur budget pour ceux qui ont faim, pour ceux qui sont malades de par le monde?

croix jésus

  Et voilà. On a la réponse. Nous avons à prier, nous avons à faire jeûne, nous avons à aimer, à garder notre foi, notre paix et notre joie.

Tout s’accomplit.


 Extrait – pp. 4, 5 –
L’extrait de ce message n’est pas encore disponible sur leur site :
http://lafilleduouiajesus.org/fr_accueil.html

 

Extrait d’un Message de la Vierge Marie, reçu par La Fille du Oui à Jésus..lors d’une rencontre à Annecy-le-Vieux, France…le 26 Avril 2016*Préparation au Jour D’Éternité*


barbleu

Préparation au jour d’éternité

marie des affligés

Maman Marie: «Mes enfants, pénitence, pénitence, sacrifices, mes enfants. Soyez prêts. Un monde d’amour se prépare. Venez à moi, petits enfants d’amour. Je suis la Mère du Sauveur, je suis la Reine de la Paix, je suis la lumière dont vous avez besoin pour comprendre que mon Fils est la Lumière, je suis la Dispensatrice de toute grâce, je suis la Mère des affligés, je suis Celle qui vous tend les mains.

Venez à moi, petits enfants d’amour. Vous êtes appelés à vivre un grand événement et cet événement vous prépare à être ce que vous devez être. Petits enfants, il y a tant à faire encore. Chacun de vous avez été choisi avant même que vous veniez sur la terre. Chacun de vous êtes en présence d’autres enfants choisis comme vous.

«De par le monde j’ai apparu, de par le monde j’apparais afin d’ouvrir votre cœur à l’appel de Dieu. Il y a des enfants qui ont été incapables de se maintenir dans l’appel de Dieu. Ils ont entendu, ils se sont approchés, mais ils n’ont pas compris. D’autres ont entendu, ont accepté, mais ils ont quitté parce que les sacrifices étaient trop exigeants pour eux.

Mes enfants, moi, votre Maman, par cet instrument, je vous demande: «Voulez-vous, mes enfants, souffrir avec les grâces du Ciel pour tous les enfants de la terre? Voulez-vous, mes enfants, être des tout petits instruments entre les mains de Dieu?» Des grâces vous sont accordées.

marie écrase satan

«Tous ceux qui répondent oui à cet appel, vous laissez votre âme se gonfler d’amour pour son Seigneur, pour son Maître. Des grâces lui sont accordées et d’autres grâces encore lui seront accordées. Ces grâces se multiplieront par elles-mêmes, mes enfants, et d’autres grâces viendront.

Celles que vous recevrez comme aujourd’hui nourriront votre chair, car il n’y a qu’une seule chair. Bien que les enfants, dont l’esprit de ce monde les a manipulés, ces enfants, Dieu les a aussi choisis, mais ils ne répondent pas à ce grand événement que Dieu seul connaît et dont vous serez bientôt prêts à le vivre. Vous, petits enfants d’amour, vous devez vous donner, vous devez être ouverts à tout ce qui se présentera devant vous. Voilà pourquoi je vous donne des grâces.

 

barbleu

«Mes enfants, ne vous inquiétez pas si vous, vous vous dites ne pas être prêts. C’est le Ciel qui vous prépare, ce n’est pas vous. C’est mon Fils qui vous présente son monde d’amour et c’est lui qui fait tout. Votre volonté humaine ne peut participer à cela. Voilà pourquoi, mes enfants, il est essentiel de réécouter pour comprendre, de regarder pour voir ce que vous devez comprendre et voir.

À Dieu d’ouvrir votre intérieur, et à vous de consentir à fermer ce qui ne participera pas à ce que vous allez vivre: c’est votre volonté humaine. Oui, mes enfants, votre volonté humaine demeurera à l’extérieur. C’est vous qui devrez entrer dans la Volonté de Dieu, et vous n’avez seulement qu’à prononcer votre oui à l’Amour.

«Combien d’entre vous ont commencé à vivre l’illumination des consciences? Combien perçoivent leur regard, leur écoute, leur parole, leur action et leur sentiment comme étant un bon repas d’amour dans lequel ils voient ce qui n’a pas été encore sous les grâces de la purification? Il faut manger, mes enfants, les grâces de la purification de mon Fils, elles sont chaque jour devant vous.

barbleu

Lorsque vous voyez que vous êtes dans un acte bon, vous goûtez aux grâces de la purification. Lorsque vous entrez dans vos difficultés avec les grâces de la purification et que vous gardez votre paix, une grande joie vous envahit. Vous goûtez, oui, mes enfants, vous goûtez à la vraie liberté, celle de dire: « Pour ta plus grande Gloire, Dieu. »

 

«N’ayez pas peur, mes enfants, la peur n’est pas en Dieu. La peur n’est pas pour vous, la peur vient de Satan et la peur n’écoute que ce maître. Soyez bons envers vous-mêmes. Vous devez vous aimer, vous devez apprendre à passer à travers, oui, mes enfants, à travers votre propre tristesse, à travers vos angoisses, vos ennuis, à travers vos mauvaises manies et les accepter avec les grâces, en sachant que je suis là avec vous, que je vous donne des forces, et cela se fera tranquillement.

Vous allez apprendre à vous apprécier, vous allez apprendre à aimer vos actes de vie purifiés. Ils ne sont plus morts, mes enfants, vos actes de vie purifiés, ils sont vivants. Jadis, vous les appeliez ‘péchés’. Aujourd’hui, mes enfants, je vous demande de les appeler ‘péchés purifiés’.

marie au pied de la croix

«Aimez ce que mon Fils a fait de votre langage qui était un langage contre vous-mêmes et qui démontrait à Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit que vous n’acceptiez pas la purification de la chair. Cela était une ruse de Satan.

Mes enfants d’amour, il y a tant d’offenses sur la terre, tant d’offenses à Dieu! Vous vivez avec l’ombre de vos péchés et vous ne croyez pas en ce que mon Fils adorable a fait pour vous. Je me suis maintenue debout au pied de la Croix.

barbleu

Je vous appelle tous, mes enfants à vous rassembler et à venir à moi. Vous serez avec votre Maman, prêts pour aider les autres qui n’entendent pas, qui n’acceptent pas, qui refusent de faire des efforts pour vivre la purification de la chair.

«Vous avez compris, mes enfants, que l’âme, lorsqu’elle ressent une offense à Dieu, elle souffre, mais ce que vous n’avez pas compris, c’est qu’elle ne souffre plus à cause des péchés, car le mal ne peut plus faire souffrir votre âme. C’est l’ombre en quoi vous croyez qui vous fait ressentir vos péchés, et lorsque vous tombez dans les pièges de la peur, vous ne croyez pas en ce que mon Fils a fait.

Christ-en-croix

Regardez la Croix, mes enfants, regardez mon Fils sur la Croix, n’a-t-il pas déversé son Sang par amour pour vous? N’a-t-il pas arraché le mal de vos actes de vie impurs? Vous êtes sauvés, mes petits enfants, vous êtes purifiés. Vous devez vous maintenir maintenant comme de bons petits enfants à l’exemple de ceux qui ont cru, et ceux qui ont cru sont devenus des saints.

 

«Tous ceux qui étaient avant vous et qui ont vécu la purification de la chair vont vous aider à vivre ce que vous devrez vivre: regarder votre vie et l’aimer, regarder votre vie et l’accepter telle qu’elle est, car elle a l’odeur du Précieux Sang de mon Fils. Soyez amour envers vous-mêmes, ainsi vous pourrez être amour envers vos frères, vos sœurs qui sont mes enfants.

Je les aime tous bien que plusieurs me refusent dans leur vie. Bien qu’il y en a qui m’ont quittée pour une autre religion, je demeure toujours leur Maman et je les aime. Aimez-les comme moi je les aime.

«Je vais vous apprendre, tranquillement, à accepter les grâces du Ciel pour que vous puissiez vivre vos sept sacrements qui vont vous être nécessaires pour vivre la Loi. Et la Loi de Dieu, c’est l’amour.

L’Amour s’est donné, l’Amour s’est ouvert, l’Amour vous a parlé, l’Amour s’est gravé sur votre cœur: ce sont les dix commandements de Dieu.

 Il faut beaucoup d’amour, mes enfants, pour renoncer à l’esprit de ce monde, car vous n’appartenez plus à l’esprit de ce monde, vous appartenez à Dieu.

purgatoire3

«Entrez en l’Esprit de Dieu, vivez comme des enfants de la Lumière. Oui, vivez en enfants de miséricorde envers vous-mêmes et envers ceux qui ont été créés au même instant que vous. Puisque vous avez la même chair, vous devez vous respecter, et pour respecter la chair, il faut apprendre à vous respecter.

Respectez vos pensées, respectez vos regards, vos écoutes, vos paroles, vos actions mes enfants, et vos sentiments. Cela est si important. Ce que le Ciel vous demande, c’est être à l’image du Fils de Dieu qui a passé par la Croix.

croix veneration-de-la-croix

«Voulez-vous, mes enfants, avec mes grâces que je reçois du Ciel, avec ma protection, avec la protection de Saint Michel et de son armée, avec vos anges, avec les saints et les saintes du Ciel et les âmes du purgatoire, Vivre la Passion ?

Êtes-vous prêts à cela, mes enfants? Je ne vous entends pas, mes enfants. (R: Oui.) Il est petit votre oui. (R: Oui, oui.) Je vous aime et je vous aime tels que vous êtes: si petits, mais si grands, parce que je vous connais mieux que vous-mêmes.

Ne doutez pas de votre force, ne doutez pas du choix de Dieu, car c’est Dieu qui vous a choisis. Maintenant, mes petits enfants, prenez un temps de repos. Amen, mes enfants.»


fille du ouifleurrosebukiet-róż
Extrait : pp. 9 à 11 – Préparation au jour d’éternité
Ce message n’est pas encore sur le site de La Fille du Oui à Jésus, mais vu son importance, je diffuse un extrait!!!

 

IMPORTANT**Message du Ciel lors d’une Rencontre d’amour le 14 Janvier 2017 avec La Fille du Oui à Jésus à Chertsey (Québec-Canada)… *2017 Vous Appelle à L’Amour*Dieu nous prépare‘ à un jour d’éternité au niveau de la planète !!!


jésus beau

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Dieu créa sa beauté, car nous sommes créés beauté, et la beauté de Dieu fait que nous pouvons nous alimenter de ce que nous sommes: nous sommes créés et Dieu est incréé. Tout ce qu’il y a autour de nous devra être, pour nous, en cette année nouvelle, de la nourriture. Cette année 2017 nous apportera de la connaissance et cette connaissance nous aidera à ne pas tomber dans les pièges de l’esprit de ce monde. L’esprit de ce monde a créé l’esprit de la déchéance. Le Seigneur dit: «Maintenant, ferme les yeux

 

Jésus: Je vous ai donné un temps de paix, je vous ai accordé un temps de lumière, je vous ai montré votre terre et je vous ai parlé de mon Ciel. Cette année, mes enfants, vous devrez trouver à l’intérieur de vous la force que vous aurez besoin pour accepter les difficultés de ce monde.

 Ce monde est en train de s’autodétruire et cela continue, et cela n’arrêtera pas cette année. L’année 2017 est une année ouverte à tous ceux qui veulent bien se conduire. Êtes-vous de ces enfants qui veulent, mais qui n’agissent pas? Faites-vous partie des enfants qui font la guerre à cet esprit de ce monde?

 

Enfants d’amour, laissez à l’esprit de ce monde ce qui est à l’esprit de ce monde, car si vous faites la guerre à l’esprit de ce monde, vous la ferez avec ce que vous êtes. L’imprudence, mes enfants, ne vous amènera pas dans la paix.

Vague

Cette année, mes enfants, il y aura une grande tempête. Cette tempête fera monter l’eau, il y aura de grandes vagues et ces vagues inonderont la terre. Regardez, enfants d’amour, les années passées.

 

Les années passées, on vivait aussi des inondations.

 

 Les enfants sur la terre regardaient ces inondations et ils se mettaient ensemble pour aider ceux qui étaient dans l’infortune de se voir dans un confort, car ils avaient perdu maisons.

 téléphone-i phone teens-using-mobile

 

L’indifférence aujourd’hui est plus grande: la télévision, les médias font en sorte de durcir les enfants de ce monde. L’esprit troublé aveugle, l’écoute troublée paralyse. Soyez prudents, mes enfants, ne vous laissez pas prendre au piège.

Nation contre nation, c’est ce que vous allez connaître. Soyez dans votre refuge intérieur, ne vous débattez pas seuls, demeurez avec ma Mère, l’Immaculée Conception. Soyez des petits enfants. Les maladies vont proliférer. De vos familles, enfants d’amour, vous connaîtrez cela. La maladie est à votre porte. Je dis ces paroles, mes enfants, parce qu’on a contaminé tout ce que vous prenez à l’intérieur de vous.

Ce que vous prenez à l’intérieur de vous vous fait la guerre; cela déclenche de mauvaises pensées, et de mauvaises pensées font sortir de vous de mauvaises paroles.

 

L’année 2017, enfants d’amour, sera une année de confusion. On croira bien faire, mais le résultat sera autrement. Tout ce qui sera fait pour l’argent, tout ce qui sera pour le pouvoir, vous amènera au pied du mur, et ces murs ont été bâtis par l’esprit de ce monde, ce monde qui n’écoute que la modernisation, cette modernisation qui n’a qu’un but: le pouvoir. Gardez-vous dans la paix, soyez vigilants, soyez prêts à ouvrir votre cœur. Vous avez été enseignés: ces enseignements vont vous servir, ces enseignements vont vous apparaître de plus en plus faciles.

 dyn007_original_235_343_gif_2568700_f421972566caa35b27b4f1c7d7c521f4marie écrase satan

Il y aura le Guetteur, celui qui veut vous tromper. Il ne pourra tromper ma Mère. Il est enragé et il veut vous détruire. Voilà pourquoi il y aura parmi les gouvernements des lois qui ne seront pas amour. On ne se préoccupera pas des enfants de mon Père, mais de la performance que vos propres enfants peuvent donner à leurs projets.

L’année 2017, enfants d’amour, doit être une année, pour les enfants de mon Père, une année d’abondance. Tout ce qui vient de vos mains devra être remis entre les mains de ceux qui sont dans le besoin. Plus vous avancerez dans l’Esprit de Dieu, plus les lois contre les enfants de mon Père vous paraîtront moins sinistres, car vous saurez que Dieu est plus puissant. Vous n’entrerez pas dans le jeu de Satan qui, lui, provoque parmi les gens de certains gouvernements de voter des lois contre les enfants de mon Père, afin que vous puissiez être dans l’amertume.

fleur bleu vert petite

Maintenant, enfants d’amour, écoutez cette histoire.

 ‘Un jour, il y eut dans le ciel une écriture: « Je suis prêt. » Ces mots étaient écrits par un ange et cet ange allait du nord au sud, du sud à l’est, de l’est à l’ouest pour revenir vers le nord. Il avait parcouru la terre entière afin de regarder tous ceux qui étaient prêts à se donner. Ce qu’il voyait à l’intérieur de certains enfants était de l’abondance, en d’autres, ce qu’il voyait était de la retenue, en d’autres de la pauvreté intellectuelle, en d’autres de l’absence de foi, en d’autres de la moquerie. L’ange écrivait tout cela et il apportait à l’Être Suprême ce qu’il avait écrit.

‘Lorsque Dieu lut ce que l’ange avait écrit, il y eut un grand tremblement de terre. La terre était agitée par les vents du nord, par les ouragans du sud, par les marées de l’est et par la sécheresse de l’ouest. Dieu dit: «Parce que vous n’avez pas été dans mes lois d’amour, je fais goûter à ceux qui ont fait des lois sans amour ce qu’ils ont semé.»

ange trompette

Messager: Et l’ange dit: « Enfants, vous avez compris que chaque enfant qui sème l’indépendance, chaque enfant qui vit le manque de foi, chaque enfant qui vit sa pauvreté, chaque enfant qui vit le surplus, encouragent les mauvaises lois, et chacun reçoit.

Tel il en sera pour cette année. Regardez à l’intérieur de vous ce qui a fait qui vous êtes, et reconnaissez que Dieu vous a accordé une année de miséricorde. Cette miséricorde vous était nécessaire pour aider tous les enfants ayant une âme.

Par la foi de l’amour, par la puissance de la miséricorde, par la paix du cœur, recevez des grâces d’amour. Que la terre entière, du nord au sud, de l’est à l’ouest, reçoive ce qui appartient à Dieu. Et ce qui appartient à Dieu dans les cœurs poussera, et ce qui sortira des cœurs enjolivera votre âme. Soyez une force en l’année 2017, car l’année qui suivra vous apportera votre dû.’

 

Saint-Esprit: Enfants d’amour, Dieu est JE SUIS. Vous, soyez prêts, car ce jour d’éternité est à vos portes. Ce que vous allez vivre sera pour vous ce que vous allez ressentir. Je mettrai dans votre tête mon Esprit et mon Esprit vous montrera ce que vous aurez besoin de connaître pour vivre ce jour d’éternité.

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit: Maintenant, il dit: «Ouvre les yeux». Le Seigneur ne nous instruit pas pour qu’on puisse nourrir notre curiosité. Ce n’était pas notre but, n’est-ce pas? (R: Non.) En l’année 2017, nous aurons encore plus connaissance de la pauvreté des cœurs de nos propres enfants. De par le monde, les enfants se laissent instruire par les machines; de par le monde, les enfants se laissent imbiber de ce qui n’a pas de vie, et ce qui n’a pas de vie est en train d’amener nos enfants à ne pas s’aimer tels qu’ils sont. Mais Dieu nous demande d’être dans la paix et de regarder sa Croix et d’avoir la foi que Jésus est le Victorieux.

CrucifiXION

Si, aujourd’hui, nous sommes rassemblés pour entendre ce que Dieu veut qu’on sache, c’est pour aider ses enfants. Ce sont tous nos enfants, ils ont tous la même chair, car nous n’avons qu’une seule chair. Ceux qui se font exploser et qui ont une âme, ce sont nos enfants parce qu’ils sont plus jeunes que nous. Lorsqu’ils seront devant leur jugement, ils auront le même âge que nous. C’est aujourd’hui qu’il faut les aider, c’est aujourd’hui qu’il faut les aimer tels qu’ils sont, c’est aujourd’hui qu’il faut faire de notre intérieur un vrai refuge.

fleur bleu vert petite

Ne nous préoccupons pas des médias. C’est l’une des plus grandes machines entre les griffes de Satan. Mais Dieu nous donne, parmi nos frères et nos sœurs, des personnes qui vont nous donner de leur connaissance pour qu’on puisse avancer ensemble, et Dieu, il a dit: «Vous vous reconnaîtrez entre vous.» Comment on peut reconnaître que quelqu’un est amour, enfant de Dieu? Lorsqu’il fait du bien autour de lui. Qu’il soit dans le Nouvel Âge, qu’il pratique le Tai Chi, le yoga, mais s’il aime son prochain, s’il m’ouvre la porte, bien, il profitera de mes ‘Je vous salue Marie’. Nous échangerons notre amour. C’est ce que Dieu nous demande.

 jésus mange chez lévis veronese..le.repas.chez.levi-

 Qu’avons-nous entendu aujourd’hui? Jésus a dit à Lévi: «Je vais aller manger chez toi.» Croyez-vous qu’il n’y avait que des Juifs de la tribu de Judas? Il y en avait de toutes les sortes et Dieu a mangé avec eux. Et qui s’est insulté? Ceux qui étaient Juifs de la race de Judas. Alors nous, il ne faut pas faire cela: « Je suis catholique, je n’irai certainement pas m’assoir avec elle qui, elle, parle à une boule.

 » Eh bien, si cette personne me dit qu’il faut mastiquer vingt fois avant d’avaler, bien, j’irai m’assoir à côté, puis je dirai ‘merci’. Moi, je lui parlerai que les premiers chrétiens s’identifiaient comme étant du Christ par un poisson. Sa boule vaut bien mon poisson, mon poisson vaut bien sa boule!

Nous devons être forts en cette année tout comme nous l’avons été l’année d’avant, et tout comme nous l’avons été aussi les autres années: nous avons rencontré des difficultés. Qui ne connaît pas dans notre famille quelqu’un qui n’a pas perdu un bébé ou a un cancer? Qui n’a pas connu une perte d’emploi? Eh bien, on est encore ici avec un sourire.

 

Nous allons continuer à garder notre sourire parce que nos enfants ont besoin de nos sourires et pas de notre sourire; notre sourire, on peut le faire un dimanche, puis le lundi, on peut avoir une tête… (L’instrument fait une mimique inquiétante.) Ne calculons pas nos bons gestes d’amour, mais mettons dans nos tiroirs nos mauvais gestes; à un moment donné, on va les oublier. Le Seigneur nous demande de faire notre possible.

fleur bleu vert petite

Oui, il y aura encore le coût de la vie qui va augmenter en 2017. Ça fera souffrir nos portefeuilles, mais si on n’est pas attachés à nos portefeuilles, eh bien, on pourra toujours se servir du petit portefeuille à côté qu’il nous reste. Cela fait combien d’années que le Seigneur nous parle d’économiser sur l’électricité? Le Seigneur nous demande, par sa Mère, de ne pas magasiner inutilement.

Nous avons arrêté dans une station d’essence vendredi pour ne pas redescendre et être obligés de nous arrêter dimanche. Juste des petits gestes comme ça, ça nous nourrit et on peut nourrir nos enfants, nos petits-enfants, et pas seulement nos enfants et nos petits-enfants, mais tous les autres de par le monde.

épicerie panier dimanche

L’ange que nous avons entendu dans cette histoire, on dit histoire, cela est vrai. Nous ne vivons pas du fictif, bien que de plus en plus les gens s’attachent à tout ce qui est irréel, et cela va continuer pour 2017, et cela plus grand pour les mois qui vont suivre. Alors, gardons notre paix. Aidons-les, soyons patients, patients et patients. Dieu seul connaît le moment où ils vont revenir dans leur refuge intérieur. Là, en ce moment, ils sont sortis de leur refuge intérieur, ils sont dans l’esprit du monde.

 MARIE LA SALETTE-1660902_222880087907539_879126799_n

Nous savons que Maman Marie, à La Salette, a annoncé à tous ceux qui travaillaient le dimanche, à tous ceux qui ne priaient pas, à tous ceux qui blasphémaient, à tous ceux qui délaissaient son Fils, qu’il y aurait des maladies.

 

Alors, ce qui s’est passé à La Salette après ce message, et que les gens ont vu leurs enfants tomber malades, que les récoltes n’étaient plus de belles récoltes, cela a amené des personnes à prier. Nous avons compris que la prière était très importante. Nous ne devons pas nous arrêter sur notre Église qui a de la difficulté à se regarder.

 

Jésus est venu sur la terre pour nous parler d’amour. Plusieurs milliers d’années avant que Jésus vienne sur la terre, les gens s’entretuaient, mais il y avait parmi eux des personnes qui s’aimaient et qui voulaient vivre sur une terre d’amour. Lorsque Jésus est venu parler, ils ont reconnu ce qu’il y avait dans leur cœur. Comment se fait-il qu’ils ont reconnu ce qu’il y avait dans leur cœur puisque ça datait de milliers d’années avant la naissance de Jésus? Parce qu’il n’y a qu’une seule chair, alors ils avaient amené avec eux l’espérance malgré la tuerie, malgré les injustices.

 

Alors Jésus, il a dit: «Est venu un Homme sur la terre. Il était grand, mince, il avait une peau de pêche, il avait les yeux bleus pleins de douceur, il avait les cheveux bruns très, très pâle, et lorsqu’il parlait, tous ceux qui l’entendaient découvraient qu’il parlait différemment de tous ceux qu’ils avaient entendus.

jésus tres beau

Tous ceux qui l’écoutaient s’arrêtaient sur ses paroles et ils s’apercevaient que l’espérance grandissait en eux. Ils ne comprenaient pas ses paroles, mais ils savaient que cela était bon. Ils voulaient placer au bon endroit tout ce qu’il disait à l’intérieur d’eux, mais ils n’y arrivaient pas parce qu’ils gardaient une indépendance face à ce qu’ils étaient.

Alors, cet Homme fonda l’Église. Il la fit une, sainte, catholique et apostolique, afin d’aider tous ceux qui l’écoutaient à comprendre et à mettre au bon endroit ses paroles. Tous devaient être bons, tous devaient aimer Dieu de toute leur âme, de toutes leurs forces, leur esprit et leur cœur parce que Dieu les voulait saints. Dieu voulait qu’ils s’identifient à qui ils étaient: ils étaient les enfants de Dieu, ils étaient à Celui qui se disait être le Fils de Dieu le Père.

 Tous devaient reconnaître qu’ils étaient des catholiques, des enfants du Christ, sauvés par le Christ, pour la plus haute Gloire de Dieu. Tous ceux qui l’écoutaient devaient parler de Dieu, parler d’amour, parler avec un langage qui se reconnaissait entre eux. Tout ce qu’ils disaient devait témoigner de leur appartenance à Dieu, car hommes, femmes, enfants étaient sur la terre pour être à l’image du Christ, et le Christ était venu sur la terre pour servir. Telle était la présence même de l’Église au sein même de leur vie quotidienne.

 

Servir son prochain, c’est être l’Église, aimer son prochain, c’est être au service de tous les enfants de Dieu. Telle est l’Église fondée par le Christ. Mais est-elle ainsi? Est-elle une: une force? Une unité où toutes les langues, toutes les religions ne font qu’un, où tous les cœurs ne battent comme si c’était le Cœur du Christ?

église village

Nous sommes comme ceux qui, avant, faisaient la guerre, mais qui aimaient. Deux mil ans après que Jésus ait fondé son Église, nous ne vivons pas l’unité. Et Jésus a dit: «Une, sainte, catholique et apostolique, par le Saint-Esprit.» Nous ne devons pas, comme l’abbé Benjamin a dit ce matin, parler contre l’Église. Nous n’avons pas à énumérer. Quand on dit, on parle contre l’Église: on parle contre Jésus, on parle contre les enfants qui ont une âme. Notre opinion doit être mise dans notre tiroir à clef, puis jeter la clef au milieu de l’océan.

 

C’est ce qui est demandé pour 2017 afin que nos enfants guérissent, car ce que Maman Marie, elle a dit à La Salette, est-ce que nous le vivons, nous, aujourd’hui? (R: Oui.) Oui, nous vivons les maladies, nous vivons dans une Église divisée. Maman Marie, elle a dit que de ses prêtres, il y en aurait qui seraient comme des cloportes.

fleur bleu vert petite

Savez-vous ce que c’est? Ce sont des petits insectes qui se tiennent dans la noirceur, dans l’humidité. Alors, il faut qu’ils déploient leurs ailes, il faut qu’ils soient dans la lumière de Dieu; ils le seront si, nous, nous le sommes. Au lieu de parler contre l’Église, nous devons parler pour l’Église, nous devons vivre l’apostolat.

 

Que ce soit notre Pape François, que ce soit le dernier qui vient d’être consacré prêtre, ce sont les membres actifs de l’Église. Que ce soit les consacrés, du diacre à aller jusqu’à un frère, une religieuse, nous devons les regarder comme étant l’Église: nous-mêmes.

fleur bleu vert petite

Est-ce que la terre et le Ciel sont à tout le monde? (R: Oui.) Nous devons nous maintenir ensemble. Chacun a sa place. La matière à sa place et l’eau à sa place. Eux sont en avant pour célébrer une messe, nous, nous sommes en avant d’eux pour écouter la messe. Nous devons vivre l’Église, nous devons être sereins, nous devons être heureux le jour pour connaître un repos divin par la grâce. Nous devons être qui nous sommes et les accepter tels qu’ils sont. Nous ne devons pas dire: « Les évangélistes sont comme ci, les pasteurs sont comme ça. » Non! Nous sommes l’Église!

Au stade olympique, s’il y a trois mille, quatre mille, six mille personnes à dire: « Louez Dieu, louez Dieu » les yeux fermés, et qu’il y a, en avant, un pasteur au lieu d’un prêtre; alléluia! Ils sont devant Dieu! Soyons fiers d’être catholiques, soyons fiers d’être baptisés.

Nous sommes l’Église. Jésus a mangé avec tous les enfants de Dieu, parce que ceux qui étaient au repas de Mathieu, le collecteur d’impôt, Jésus a souri à tout le monde. Ils ont mangé le même repas et tout le monde a partagé leur joie de manger ensemble, de faire un festin.

Dieu a créé des enfants. Nous ne sommes pas des pierres, nous ne sommes pas un vent, nous sommes vivants, nous sommes réels, et on peut se toucher comme on peut les toucher avec des paroles d’amour.

C’est ce que 2017 doit être pour nous. Il faut être convaincu que nous vivons cela parce que, nous, si on n’est pas convaincus que l’on vit cela, le jour d’éternité, est-ce que nous allons vivre cela? Parce que Dieu a dit: «Ce que vous avez vécu et ce que vous deviez vivre, vous allez le ressentir, vous allez le savoir, et non seulement le savoir, mais le vivre tant cela va être présent.»

fleur rouge

Alors, c’est débuté. Il ne faut pas lâcher, 2017 est pour nous. Ce n’est pas une année contre nous, malgré qu’il va y avoir de grands affrontements.

 Retournons avant 1939, retournons avant la Deuxième Guerre mondiale, quelques mois avant: ‘Voici que tous les Juifs, les Polonais, tous les Suisses, toutes les Français, tous les Américains, les Canadiens, tous les enfants de Dieu sont en train d’écouter ce qu’ils vont vivre durant la guerre qui s’en vient. (En l’esprit de Dieu, l’instrument parle au temps présent de la souffrance que les enfants de Dieu vivaient avant la guerre.)

 On vous parle d’augmentations, de privations. (L’Esprit Saint montre qu’autrefois comme aujourd’hui les enfants de Dieu vivaient la même souffrance.) On leur parle de camps de concentration, des chambres à gaz. (Dieu Esprit montre le pouvoir du mal qui nourrit la souffrance par la souffrance.) On vous parle des séparations des familles. (L’Esprit d’Amour montre que l’esprit de ce monde se sert de la souffrance d’autrefois pour augmenter les souffrances d’aujourd’hui.) Comment eux, qui ne savaient rien, ont-ils vécu cela?

 

Croyez-vous qu’ils ont eu peur lorsque les soldats sont entrés et ont dit: ‘Tu sors d’ici?’ Est-ce qu’ils ont eu peur lorsqu’on les a entassés dans les trains? Oui, et encore et encore. Si on allait voir tout ce qu’ils ont ressenti, on y verrait la peur, on la sentirait à leur place, parce qu’elle serait communicante.

(L’instrument déverse son amour pour Dieu sur les personnes présentes. La souffrance sans les grâces de Dieu maintient les enfants de Dieu en état d’alerte, ils sont trop préoccupés à chercher ce qui les aiderait à passer à travers leur misère. Ceux qui demandent peu ont peu, mais ceux qui demandent beaucoup ont beaucoup, Dieu donne des grâces, et c’est à ses enfants d’aller vers le Père.

 Dieu a ouvert les portes du Ciel afin que les grâces pleuvent sur les bons comme sur les mauvais. Chaque jour est un jour de grâces qui nourrit la vie des enfants de Dieu. Jadis ce qu’ils vivaient avant la naissance du Christ et maintenant ce qu’ils vivent après la mort et la résurrection du Christ, c’est toujours la conséquence de la foi ou du manque de foi. La foi nourrit la paix, le manque de foi nourrit la peur.)

 jesus-retour

Mais Dieu, lui, ‘il nous prépare‘ à un jour d’éternité au niveau de la planète qui sera encore plus grand que toutes les bombes atomiques, qui sera plus grand que toutes les lois humaines, qui sera plus grand que tout ce qu’on peut imaginer, afin qu’on garde notre paix.

 

Tout ce que nous entendons, c’est pour garder notre paix et ce n’est pas pour nourrir la peur. On nourrit la peur lorsqu’il y a de l’ignorance, mais lorsque Dieu met de la lumière sur la terre…

 

Lorsqu’il (Dieu) nous montre qui nous sommes, lorsqu’il nous prévient de ce que nous devons accepter, là, nous devenons des hommes, des femmes, des enfants prêts à vivre pour la plus haute Gloire de Dieu.

 

 

Tout est pour nous, mais nous avons entendu qu’il faut être vigilant. On va entendre parler à gauche et à droite de ce qui se passe dans certains pays et qui touche aussi à notre pays. Dans la paix, nous vivrons cela et nous pourrons aider. C’est cela que Dieu veut qu’on fasse: aider notre prochain. Voilà ce que le Seigneur nous demande.

fleur rouge

Aidons-nous en frères et en sœurs. Soyons une Église, sainte Église, apostolique Église, et nous vivrons notre Évangile, car elle sera belle. C’est à nous de savoir si on veut faire de l’année 2017 une belle année à travers les maladies que nous allons voir ou peut-être connaître. On peut toucher à la mort avec la paix, mais aussi on peut toucher à la mort avec la peur. Tout dépend de ce que nous vivons dans notre refuge intérieur.

 

Alors, il dit: «Amen, mes enfants.» Amen. Merci, mon Dieu, merci.

 

filleouijesus


Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu, Chertsey, Québec

Par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 2017-01-14


 Ce Message n’est pas encore disponible sur son site : http://lafilleduouiajesus.org/index.html

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :