Le Seigneur a dit à Sainte Rose de Lima* » À part la Croix, il n’y a pas d’autre échelle pour atteindre le Paradis.*


croix jésus

  • « Le Seigneur a dit d’une voix forte : que tous les hommes sachent que la grâce arrive après la peine, qu’ils sachent que sans avoir porté le fardeau des afflictions, ils ne peuvent atteindre les hauteurs de la Grâce, qu’ils apprennent que les dons de la Grâce augmentent au fur et à mesure que le fardeau s’alourdit, que les hommes ne se trompent pas, il n’y a qu’une voie pour rejoindre le Paradis, et la Croixcroix jesus est la seule route pour y accéder« .

barre petite rose

  • « Nous n’obtiendrons pas la Grâce si nous ne souffrons pas. Nous devons supporter peine après peine pour rejoindre la nature divine, la gloire promise aux enfants de Dieu, et le parfait bonheur de l’âme« .

rose de lima

  • « Si l’homme savait combien est suave la possession de la Grâce divine, combien précieuse elle est, combien de joies et d’exaltation elle procure, personne ne pourrait se plaindre de la croix qu’il faut porter« .

barre petite rose

 » À part la Croix,croix jesus il n’y a pas d’autre échelle pour atteindre le Paradis.




https://fr.wikipedia.org/wiki/Rose_de_Lima


Saint Bernard *Le Fils de l’homme viendra nous prendre avec lui..*


jésusgif

« Ce Jésus qui, en se séparant de vous, s’est élevé dans les cieux en reviendra un jour de la même manière que vous l’y avez vu monter » (Ac 1,11). Il viendra, disent ces anges, de la même manière.

Viendra-t-il donc nous chercher dans ce cortège unique et universel, descendra-t-il précédé de tous les anges et suivi de tous les hommes pour juger les vivants et les morts ? Oui, il est bien certain qu’il viendra, mais il viendra de la même manière qu’il est monté aux cieux, non pas comme il en est descendu la première fois. En effet, lorsqu’il est venu autrefois pour sauver nos âmes, c’était dans l’humilité.

ange trompette

Mais quand il viendra pour tirer ce cadavre de son sommeil de mort, pour « le rendre semblable à son corps glorieux » (Ph 3,21) et remplir d’honneur ce vase si faible aujourd’hui, il se montrera dans toute sa splendeur. Alors nous verrons dans toute sa puissance et dans sa majesté celui qui jadis s’était caché sous la faiblesse de notre chair…

Étant Dieu, le Christ ne pouvait pas grandir, car il n’y a rien au-delà de Dieu. Et pourtant il a trouvé le moyen de croître -– c’était en descendant, en venant s’incarner, souffrir, mourir pour nous arracher à la mort éternelle. « C’est pourquoi Dieu l’a exalté » (Ph 2,9). Il l’a ressuscité, il s’est assis à la droite de Dieu. Toi aussi, va et fais de même : tu ne pourras pas monter sans commencer par descendre. « Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé » (Lc 14,11).

ange trompette

notre-dame_20de_20fatimabarreroe3

Heureux, Seigneur Jésus, sera celui qui n’a que toi pour guide ! Puissions-nous te suivre, nous « ton peuple et les brebis de ton bercail » (Ps 78,13), puissions-nous aller par toi vers toi, parce que tu es « la voie, la vérité, la vie » (Jn 14,6).

La voie par l’exemple, la vérité par tes promesses, la vie parce que c’est toi notre récompense. « Tu as les paroles de la vie éternelle, et nous savons et nous croyons que tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Jn 6,69 ;Mt 16,16) et Dieu lui-même, plus haut que toutes choses, béni à jamais.

St. Bernard_Florence,Vision Church of the Badia_1486

barreroe3

Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l’Église
2ème sermon pour l’Ascension

 

Texte mystique : « Va te montrer à un prêtre ».‏


 

Benedikt_von_Nursia_20020817

barrerouge

SERMON D’ISAAC DE L’ÉTOILE

C’est dans l’Église que le Christ pardonne.

Il y a deux choses qui reviennent à Dieu seul : l’honneur de recevoir la confession et le pouvoir de pardonner. Nous devons lui faire notre confession et attendre de lui le pardon. À Dieu seul il appartient, en effet, de pardonner les péchés ; c’est donc à lui seul qu’il faut les confesser. Mais le Tout-Puissant, le Très-Haut, ayant pris une épouse faible et insignifiante, fit de cette servante une reine.

barrerouge

 

Celle qui était en retrait à ses pieds, il l’a placée à côté de lui ; car c’est de son côté qu’elle est sortie et c’est par là qu’il se l’est fiancée. Et de même que tout ce qui est au Père est au Fils et tout ce qui est au Fils est au Père de par leur unité de nature, de même l’Époux a donné tous ses biens à l’épouse et il a pris en charge tout ce qui appartient à l’épouse qu’il a unie à lui-même et aussi à son Père.

 

Dans sa prière pour l’épouse, le Fils dit au Père : Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi.

barrerouge

Aussi l’Époux, qui est un avec le Père et un avec l’épouse, a enlevé en celle-ci tout ce qu’il a trouvé chez elle d’étranger, le fixant à la croix où il a porté ses péchés sur le bois et les a détruits par le bois. Ce qui est naturel et propre à l’épouse, il l’a assumé et revêtu; ce qui lui est propre et divin, il l’a donné à l’épouse. Il a en effet supprimé le diabolique, assumé l’humain, donné le divin, si bien que tout est commun à l’épouse et à l’Époux.

 
C’est pourquoi celui qui n’a pas commis le péché et dont la bouche était sans fourberie peut bien dire : Pitié pour moi, Seigneur, je suis sans force ; guéris mon âme, car j’ai péché contre toi. Il partage ainsi la faiblesse de l’épouse ainsi que son gémissement, et tout est commun à l’Époux et à l’épouse : l’honneur de recevoir la confession et le pouvoir de pardonner.

barrerouge

C’est la raison de cette parole :

Va te montrer au prêtre. ~

 
L’Église ne peut donc rien pardonner sans le Christ; et le Christ ne veut rien pardonner sans l’Église. L’Église ne peut rien pardonner sinon à celui qui se convertit, c’est-à-dire à celui que le Christ a d’abord touché. Le Christ ne veut pas accorder son pardon à celui qui méprise l’Église.~ Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare donc pas. Ce mystère est grand, je veux dire qu’il s’applique au Christ et à l’Église.~

barrerouge

Garde-toi bien de séparer la tête du corps ; n’empêche pas le Christ d’exister tout entier ; car le Christ n’existe nulle part tout entier sans l’Église, ni l’Église sans le Christ. Le Christ total, intégral, c’est la tête et le corps. C’est lui qui dit : Personne ne monte au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est au ciel. C’est seulement cet homme-là qui pardonne les péchés.

 

Source : http://www.aelf.org/office-lectures

barrerouge

 

 

Commentaire de l’équipe Myriamir :
Jésus disait cette phrase aux lépreux qu’Il avait guéris : « Va te montrer au prêtre ». Jésus était donc très respectueux de l’église juive de son époque : malgré la guérison effectuée par Jésus, le lépreux n’était pas complètement guéri sans la bénédiction du prêtre de l’époque.
La confession aujourd’hui, ce miracle qui efface nos fautes, doit aussi passer par le prêtre même si c’est Dieu qui pardonne.
Ce texte très mystique traite de ce sujet en commençant par démontrer que l’Église, l’Épouse du Christ, lui est unie parfaitement.
De fait, c’est bien habilement que la démonstration de se confesser à un prêtre est amenée. Nos cousins de confessions chrétiennes différentes qui se confessent directement à Dieu auront ici l’occasion de réfléchir sur la valeur de la confession sacramentelle.

Déjà l’Archevêque de Canterburry, Angleterre (protestant) reconnaît la valeur de la confession pour l’âme.

fleurros

Fête de la Présentation de Marie… ce 21 novembre * Très belle prière de Saint Alphonse-Marie de Ligori*


21110718

 barre-8

« O Marie, enfant chérie de Dieu, que ne puis-je vous offrir et vous consacrer les premières années de ma vie, comme vous vous êtes offerte et consacrée au Seigneur dans le Temple ! mais, hélas ! ces premières années sont déjà bien loin de moi !

J’ai employé un temps si précieux à servir le monde et vous ai oubliée en écoutant la voix de mes passions. Toutefois il vaut mieux commencer tard à vous servir que de rester toujours rebelle.

Je viens donc aujourd’hui m’offrir tout entier à votre service, et consacrer à mon Créateur, par votre entremise bénie, le peu de jours qu’il me reste encore à passer sur la terre.

Je vous donne mon esprit, pour qu’il s’occupe de vous sans cesse, et mon coeur, pour vous aimer à jamais.

 

Accueillez, ô Vierge Sainte, l’offrande d’un pauvre pécheur ; je vous en conjure par le souvenir des ineffables consolations que vous avez ressenties en vous offrant à Dieu dans le Temple.

 

Soutenez ma faiblesse, et par votre intercession puissante obtenez-moi de Jésus la grâce de lui être fidèle ainsi qu’à vous, jusqu’à la mort, afin qu’après vous avoir servie de tout mon coeur pendant la vie, je participe à la gloire et au bonheur éternel des élus.

Amen ! »arton112-b2604

Source : www.mariereine.com

Révélation de Sainte Brigitte d’une jeune fille *Expiant au purgatoire ses immodesties*


stebrigitte

cafe.rapidus.net

 fleur

Mais combien de jeunes filles ou de femmes tombent en enfer à cause des modes impures et n’ont pas la chance de faire une bonne confession avant de mourir.

 

Dans une extase, pendant laquelle sainte Brigitte fut transportée dans le purgatoire, elle aperçut une jeune demoiselle de haute condition, qui lui fit connaître combien elle souffrait pour expier ses péchés de vanité.

 

Maintenant, lui dit-elle, en gémissant, cette tête qui se plaisait aux parures, et qui cherchait à attirer les regards est dévorée de flammes à l’intérieur et à l’extérieur.

Ces flammes sont si cuisantes, qu’il me semble que je suis sur le point de mire de toutes les flèches décochées par la colère de Dieu.

 492270BrigittedeSude

lachapelledupurgatoire.ekla…

fleur

Ces épaules, ces bras, que j’aimais à découvrir, sont cruellement étreint dans des chaînes de fer. Ces pieds, si légers à la danse, sont entourés de vipères qui les mordent et les souillent de leur bave immonde.

Tous ses membres que le chargeais de colliers, de bracelets, de joyaux sont livrés à des tortures épouvantables qui leur font éprouver à la fois la consomption du feu, et les rigueurs de la glace.

 

Ah ! ma mère, ajoutait l’âme souffrante, ma mère que vous avez été coupable à mon endroit !

Votre indulgence, pire que la haine, en m’abandonnant à mes goûts de parure et de vaines dépenses m’a été bien fatale.

C‘était vous qui me conduisiez aux spectacles, aux festins, aux bals, à ces réunions mondaines, qui sont la ruine de tant d’âmes…

 

Il est vrai, dit l’infortunée à la sainte, que ma mère me conseillait, de temps en temps quelques actes de vertu et plusieurs dévotions utiles; mais comme d’autres part, elle consentait à mes égarements, ce bien se trouvait comme perdu dans le mal qu’elle me permettait.

 fleur

 

Révélation de sainte Brigitte livre V chap. LIII

Le Purgatoire d’après les révélations des saints, par Louvet p.81

Merci à Marie-Laurence02 -Gloria TV pour cet article

 

Extrait de l’Apocalypse… suite-(4-fin) révélée à Don Gobbi…le 17 Juin 1989… par la Très Sainte Vierge Marie *Le Chiffre de la Bête : 666 *


666-sketch4-FINAL

Milan, 17 Juin 1989
144000_666

images

Combattez  avec  Moi,  petits  enfants,  contre  la  Bête  semblable  à  un agneau,  la  franc-­maçonnerie  qui  s’est  infiltrée  à  l’intérieur  de  la  vie ecclésiale pour détruire le Christ et l’Église.
600px-666.svg-735613

images

Et pour atteindre ce but, elle veut construire une nouvelle idole, c’est­ à­-dire un faux Christ et une fausse Église.

–  La  franc-­maçonnerie  ecclésiastique, reçoit  ordres  et  pouvoir  des diverses  loges  maçonniques  et  travaille  à  amener  secrètement  tout  le monde à faire partie de ces sectes secrètes.
Elle  sollicite  ainsi  les  ambitieux  par  les  perspectives  de  carrières faciles ;  elle  comble  de  biens  les  affamés  d’argent ;  elle  aide  ses membres à briguer et à occuper les postes les plus importants, tandis qu’elle  marginalise  de  manière  sournoise  mais  décidée  tous  ceux  qui refusent de participer à son dessein.
images
En  effet  la  Bête  semblable  à  un  agneau  exerce  tout  le  pouvoir  de  la première  Bête,  en  sa  présence ;  elle  contraint  la  terre  et  tous  ses habitants à adorer la première Bête.

clip_image002

images
La  franc­-maçonnerie  ecclésiastique  a  réussi  même  à  construire  une statue en l’honneur de la Bête et contraint tout le monde à adorer cette statue.
Mais,  selon  le  premier  commandement  de  la  sainte  Loi  du  Seigneur, c’est Dieu seul qu’il faut adorer ; à lui seul est due toute forme de culte.

Alors, on remplace DIEU par une IDOLE puissante, forte, dominatrice.

images

Une  idole  puissante  au  point  de  faire  mettre  à  mort  tous  ceux  qui  n’adorent  pas  la  statue  de  la  Bête. Une  idole  forte  et  dominatrice  au point  de  faire  en  sorte  que  tous,  petits  et  grands,  riches  et  pauvres, hommes libres et esclaves, reçoivent une marque sur la main droite et sur le front, et que personne ne peut acheter ou vendre sans avoir cette marque, c’est­-à­-dire le nom de la Bête et le nombre de son nom.
Comme  Je  vous  l’ai  déjà  révélé  dans  le  message  précédent,  cette grande idole, construite pour être adorée et servie par tous, est un faux Christ et une fausse Église.

images

Mais quel est son nom ?

Au chapitre 13 de l’Apocalypse, il est écrit : « Ici réside la sagesse.

Celui  qui  a  de  l’intelligence,  qu’il  calcule  le  nombre  de  la  Bête :  il représente un nom d’homme. Et ce chiffre est 666. »
600px-666.svg-735613

images

Par  l’intelligence,  illuminée  par  la  lumière  de  la  divine  Sagesse,  on réussit  à  déchiffrer  du  nombre  666  le  nom  d’un  homme ;  et  ce  nom, indiqué par ce chiffre, est celui de L’ANTÉCHRIST.

Lucifer, l’antique serpent, le diable ou Satan, le Dragon rouge, devient en ces derniers temps l’antéchrist.

L’Apôtre  Jean  affirmait  déjà  que  celui  qui  nie  que  Jésus  Christ  est Dieu, est l’antéchrist. La statue ou l’idole, construite en l’honneur de la Bête pour être adorée par tous les hommes est l’antéchrist.
Calculez  maintenant  son  nombre  666  pour  comprendre  comment  il indique le nom d’un homme.
600px-666.svg-735613
images
Le nombre 333 indique la divinité. Lucifer se rebelle contre Dieu par orgueil parce qu’il veut se mettre au-­dessus de Dieu. 333 est le nombre qui indique le mystère de Dieu. Celui qui veut se mettre au­-dessus de Dieu  porte  le  signe  de  666 ;  donc,  ce  nombre  indique  le  nom  de Lucifer, de Satan, c’est-­à­-dire de celui qui se dresse contre le Christ : c’est le nom de l’antéchrist.
Le  333  indiqué  une  fois,  c’est-­à-­dire  par  un,  exprime  le  mystère  de l’Unité de Dieu.
Le  333  indiqué  deux  fois,  c’est-­à-­dire  par  deux,  indique  les  deux natures, la nature divine et la nature humaine, unies dans la Personne divine de Jésus Christ.
Le 333 indiqué trois fois, c’est-­à­-dire par trois, indique le mystère des trois  Personnes  divines ;  c’est-­à-­dire  qu’il  exprime  le  mystère  de  la Très Sainte Trinité.

images

Alors,  le  nombre  333,  exprimé  une,  deux  et  trois  fois,  exprime  les principaux  mystères  de  la  foi  catholique,  qui sont :
1)  ­ L’Unité  et  la Trinité de Dieu.
2) ­ L’Incarnation, la passion, la mort et la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ.
Si le nombre 333 est le nombre qui indique la Divinité, celui qui veut se mettre au-­dessus de Dieu même est indiqué par le nombre 666.
Le nombre 666, indiqué une fois, c’est-­à-­dire par un, exprime l’année 666.
images
En  cette  période  historique,  l’Antéchrist  se  manifeste  à  travers  le phénomène  de  l’Islam,  qui  nie  directement  le  mystère  de  la  Divine Trinité et la Divinité de Notre Seigneur Jésus Christ.

L’islamisme,  avec  sa  force  militaire,  se  déchaîne  partout,  détruisant toutes les anciennes communautés chrétiennes ;

il envahit l’Europe et ce n’est que par ma maternelle et extraordinaire intervention, sollicitée fortement  par  le  Saint ­Père,  qu’il  ne  réussit  pas  à  détruire complètement la chrétienté.
Le 666 indiqué deux fois, c’est-­à­-dire par 2, exprime l’année 1332. En cette période historique, l’Antéchrist se manifeste par une attaque radicale contre la foi en la Parole de Dieu.

images

À  travers  les  philosophes,  qui  commencent  à  donner  une  valeur exclusive  à  la  science,  puis  à  la  raison,  on  tend  graduellement  à constituer  comme  critère  unique  de  vérité  la  seule  intelligence humaine. Naissent  alors  les  grandes  erreurs  philosophiques,  qui  se prolongent à travers les siècles jusqu’à nos jours.
L’importance  exagérée  donnée  à  la  raison,  comme  critère  exclusif  de vérité, conduit nécessairement à la destruction de la foi en la Parole de Dieu.
De fait, avec la réforme protestante, on refuse la Tradition comme source de la divine Révélation ; et l’on n’accepte plus que la Sainte Écriture.
images
Mais  celle-­ci  doit  aussi  être  interprétée  par  la  raison,  et  l’on  refuse obstinément le Magistère authentique de l’Église hiérarchique, à qui le Christ a confié la tâche de garder le dépôt de la Foi. Chacun est libre de lire  et  de  comprendre  la  Sainte  Écriture  selon  son  interprétation personnelle. De cette manière, la foi dans la Parole de Dieu est détruite.

144000_666

images
L’œuvre  de  l’Antéchrist  en  cette  période  historique  est  la  division  de l’Église,  la  formation,  par  conséquent,  de  nouvelles  et  nombreuses confessions  chrétiennes,  qui  sont  poussées  graduellement  à  une  perte de plus en plus étendue de la vraie foi en la Parole de Dieu.

Le Notre Père… expliqué par Saint Augustin ‏*La prière du Seigneur contient et achève toute prière *


st-augustin

 

Celui qui dit, par exemple :

 

 

Sois glorifié dans toutes les nations comme tu as été glorifié en nous, et : Que tes prophètes soient trouvés fidèles, ne dit-il pas ainsi :Que ton nom soit sanctifié ?

 

 

Celui qui dit : Seigneur de l’univers, fais-nous revenir, fais briller ta face et nous serons sauvés, ne dit-il pas : Que ton règne vienne ? 

 

 

Celui qui dit : Dirige mes pas selon ta promesse, et que le mal ne l’emporte pas sur moi, ne dit-il pas : Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ?

 

 

Celui qui dit : Ne me donne ni la pauvreté ni la richesse, ne dit-il pas : Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ?

 

 

 

Celui qui dit : Souviens-toi, Seigneur, de David et de toute sa douceur, ou bien :Seigneur, si j’ai fait cela, si le mal est sur mes mains, si j’ai rendu le mal à mes bienfaiteurs ~ , ne dit-il pas : Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ?

 

 

 

 

Celui qui dit : Délivre-moi de mes ennemis, mon Dieu, de agresseurs délivre-moi , dit-il autre chose que : Délivre-nous du Mal ? ~

 

 

 

03711147494793416722

 

 

Et si tu parcours toutes les formules des prières sacrées, tu ne trouveras rien, je crois, qui ne soit contenu dans cette prière du Seigneur et n’y trouve sa conclusion. On est donc libre, lorsque l’on prie, de dire les mêmes choses avec des paroles diverses, mais on n’est pas libre de dire autre chose.

 

 

Voilà ce qu’il faut demander dans la prière, pour nous, pour les nôtres, pour les étrangers et même pour nos ennemis, sans la moindre hésitation. Cependant, une intention différente peut s’élever et même prédominer dans le cœur de celui qui prie, pour celui-ci, ou pour celui-là, lorsque nous sommes avec lui dans une relation plus proche ou plus lointaine. ~

 

 

03711147494793416722

 

 

Tu sais, à mon avis, non seulement ce que tu dois être pour prier, mais encore quel doit être l’objet de la prière. Ce n’est pas moi qui l’enseigne, mais Celui qui a bien voulu nous instruire tous.
Il faut rechercher la vie bienheureuse, c’est elle qu’il faut demander au Seigneur Dieu. En quoi consiste la béatitude, beaucoup ont écrit et ont discuté, dans des sens différents. Mais nous, pourquoi irions-nous vers tous ces gens et dans tous ces sens ?

 

 

03711147494793416722

 

 

La parole de Dieu nous l’a dit brièvement et avec sérénité : Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu ! Pour faire partie de ce peuple, et pour que nous puissions parvenir à contempler Dieu et à vivre avec lui pour toujours, le but du précepte, c’est l’amour qui vient d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sincère.
Dans cette triple énumération, c’est l’espérance qui correspond à la bonne conscience. Donc la foi, l’espérance et l’amour conduisent à Dieu l’homme qui prie, c’est-à-dire qui croit, qui espère, qui désire et qui découvre dans la prière du Seigneur ce qu’il doit demander au Seigneur.

 

03711147494793416722

 

Miracle de Saint Antoine *Le pied rattaché*


st_ant10

 

croix-bapteme
Un grand miracle incroyable fut réalisé grâce à une confession. Un homme de Padoue, nommé Leonardo, rapporta un jour à l’homme de Dieu, parmi les péchés dont il s’était accusé, d’avoir donné à sa propre mère un coup de pied d’une telle violence qu’elle était mal tombée par terre.
croix-bapteme
Le béat père Antoine, qui détestait terriblement toute méchanceté, en ferveur d’esprit et de déploration, commenta :
croix-bapteme
« Le pied qui frappe la mère ou le père
mériterait d’être coupé à l’instant ».
N’ayant pas compris le sens d’une telle phrase, et plein de remords pour la faute commise et pour les dures paroles du Saint, ce simplet retourna rapidement chez lui et se trancha aussitôt le pied.
croix-bapteme
La nouvelle d’une punition aussi cruelle se diffusa en un clin d’œil dans toute la ville et fut rapportée au serviteur de Dieu.
Lequel se rendit tout de suite chez lui et, après une oraison dévote angoissée, réunit le pied coupé et la jambe en y faisant le signe de la croix.
croix-bapteme
Chose admirable! Dès que le Saint eut approché le pied de la jambe en y traçant le signe du Crucifix, passant doucement ses mains sacrées dessus pendant un petit moment, le pied de l’homme se rattacha à la jambe tellement rapidement que celui-ci se leva aussitôt, joyeux et indemne, et se mit a marcher et à sauter, louant et glorifiant Dieu et rendant des grâces infinies au béat Antoine qui l’avait guéri de façon aussi admirable

 

jub___descente_de_la_croix
(Benignitas 17,36-40).

Extrait du Petit Journal » Sœur Faustine, l’apôtre de la Miséricorde Divine dont c’est la Fête aujourd’hui le 5 Octobre * Les jugements de Dieu sont surprenants*


I-Grande-12579-la-misericorde-de-dieu-dans-mon-ame-petit-journal-de-soeur-faustine--relie.net

 

 

Une nuit, je reçus la visite d’une Sœur, morte depuis deux mois. C’était une Soeur du premier chœur. Je la vis dans une condition effrayante: toute en flammes, le visage tordu par la douleur. Cela dura quelques instants puis elle disparut. Un frisson me saisit l’âme, car j’ignorais si elle souffrait au Purgatoire ou en Enfer.8f24da0c

Malgré cela, j’intensifiais mes prières à son intention. Elle revint la nuit suivante, dans un état encore plus effrayant, assaillie de flammes plus intenses, le désespoir peint sur ses traits.

 

Je m’étonnai, après les prières que j’avais offertes pour elle, de voir que son état avait empiré, et je lui demandai : « est ce que mes prières ne vous ont pas aidée ? » 8f24da0c

 

Et elle me répondit que ma prière n’avait été et ne lui serait d’aucun secours. Je lui demandai : « Et les prières que toute la communauté a offertes pour vous ne vous ont-elles apporté aucune aide ? » Elle me répondit de même; ces prières avaient profité à d’autres âmes. 8f24da0c

Je lui répliquai : Si mes prières ne vous son d’aucun secours, veuillez cesser de venir me voir. » Elle disparut aussitôt. Malgré cela, je ne cessais de prier pour elle. Au bout d’un certain temps, elle m’apparut à nouveau, de nuit mais déjà dans un autre état.8f24da0c

Elle n’était plus environnée de flammes comme auparavant, le visage rayonnant et les yeux brillants de joie, elle me dit que j’avais un véritable amour du prochain, que beaucoup d’autres âmes avaient profité de mes prières ; elle m’encouragea à persévérer dans mes prières pour les âmes du Purgatoire, et me dit qu’elle n’y resterais plus longtemps.

barra 2 rosas y piedras brillando

Les jugements de Dieu sont surprenants !

Fête de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus…ce 1 octobre *LETTRE DE STE THÉRÈSE À SŒUR MARIE DU SACRÉ-CŒUR (8 SEPTEMBRE 1896)*


line-roses1

8c451fe7

line-roses1

À l’oraison, mes désirs me faisant souffrir un véritable martyre, j’ouvris les épîtres de S. Paul afin de chercher quelque réponse. Les chapitres XII et XIII de la première épître aux Corinthiens me tombèrent sous les yeux… J’y lus, dans le premier, que tous ne peuvent être apôtres, prophètes, docteurs… que l’Église est composée de différents membres et que l’ œil ne saurait être en même temps la main… La réponse était claire mais ne comblait pas mes désirs, elle ne me donnait pas la paix…

rose

Sans me décourager je continuai ma lecture et cette phrase me soulagea : «Recherchez avec ardeur les dons les plus parfaits, mais je vais encore vous montrer une voie plus excellente » . Et l’Apôtre explique comment tous les dons les plus parfaits ne sont rien sans l’Amour… Que la Charité est la voie excellente qui conduit sûrement à Dieu. Enfin j’avais trouvé le repos…

rose



Considérant le corps mystique de l’Église, je ne m’étais reconnue dans aucun des membres décrits par S. Paul, ou plutôt je voulais me reconnaître en tous… La charité me donna la clé de ma vocation. Je compris que si l’Église avait un corps, composé de différents membres, le plus nécessaire, le plus noble de tous ne lui manquait pas ; je compris que l’Église avait un Cœur, et que ce Cœur était brûlant d’amour.

rose

Je compris que l’Amour seul faisait agir les membres de l’Église, que si l’Amour venait à s’éteindre, les Apôtres n’annonceraient plus l’Évangile, les Martyrs refuseraient de verser leur sang… Je compris que l’amour renfermait toutes les vocations, que l’amour était tout, qu’il embrassait tous les temps et tous les lieux… ; en un mot, qu’il est éternel !…

rose



Alors, dans l’excès de ma joie délirante, je me suis écriée : O Jésus, mon Amour… ma vocation, enfin je l’ai trouvée, ma vocation, c’est l’amour !…

Oui, j’ai trouvé ma place dans l’Église et cette place, ô mon Dieu, c’est vous qui me l’avez donnée… dans le Cœur de l’Église, ma Mère, je serait l’Amour... ainsi, je serai tout… ainsi mon rêve sera réalisé !!!…

rose

Petit entretien entre Saint François D’Assise et Frère Léon *La Pureté du Coeur *


2Hearts_bar

francois_mourrant

2Hearts_bar

– Sais-tu frère Léon, ce qu’est la pureté du cœur,demanda François ? – C’est de ne pas avoir de faute à se reprocher, répondit Léon sans hésiter. – Alors, je comprends ta tristesse, dit François. Car on a toujours quelque chose à se reprocher.

 

– Oui, dit Léon, et cela précisément me fait désespérer d’arriver un jour à la pureté du cœur.

 

– Ah ! frère Léon, crois-moi, répartit François, ne te préoccupe pas tant de la pureté de ton âme. Tourne ton regard vers Dieu. Admire-le. Réjouis-toi de ce qu’Il est, Lui, toute sainteté. Rends-Lui grâce à cause de Lui-même.

 

C’est cela même petit frère, avoir un cœur pur. Et quand tu es ainsi tourné vers Dieu, ne fais surtout aucun retour sur toi-même. Ne te demande pas où tu en es avec Dieu.

 

La tristesse de ne pas être parfait et de se découvrir pécheur, est encore un sentiment trop humain. Il faut élever ton regard plus haut, beaucoup plus haut. Il y a Dieu, l’immensité de Dieu et son inaltérable Splendeur.
Le cœur pur est celui qui ne cesse d’adorer le Seigneur vivant et vrai.

 

– Dieu, cependant, réclame nos efforts et notre fidélité, fit observer Léon.

 

– Oui, sans doute, répondit François. Mais la sainteté n’est pas un accomplissement de soi, ni une plénitude que l’on donne. Elle est d’abord un vide que l’on se découvre et que l’on accepte et que Dieu vient remplir dans la mesure où l’on s’ouvre à Sa plénitude. Notre néant, vois-tu, s’il est accepté, devient l’espace libre où Dieu peut encore créer.

 

– Comment faire ? demanda Léon.

– Il faut simplement ne rien garder en soi-même. Tout balayer. Accepter d’être pauvre. Renoncer à ce qui est pesant, même le poids de nos fautes. Ne plus voir que la Gloire de Dieu et s’en laisser irradier. Dieu est, cela suffit !
Le cœur devient alors léger. Il a abandonné tout souci, toute inquiétude. Son désir de perfection s’est changé en un simple et pur vouloir de Dieu…

 

Extrait de «Sagesse d’un pauvre», Éloi Leclerc.
– Tiré de la revue La Bonne Nouvelle « L’UNION A DIEU »

Source: http://www.labonnenouvelle.fr/

*Saintes Paroles de Padre Pio*


PadrePio6

sacred-heartflws2

« L’humilité est vérité, et la vérité, c’est que je ne suis que néant. Par conséquent, tout ce qui est bon en moi vient de Dieu.

messaje_web018002

Or, il arrive souvent que nous gaspillons ce que Dieu a mis de bon en nous.

Quand je vois les gens me demander quelque chose, je ne pense pas à ce que je pourrais leur donner, mais à ce que je ne suis pas capable de donner ; de la sorte, bien des âmes restent sur leur soif parce que je n’ai pas su leur transmettre le don de Dieu.

messaje_web018002

L’idée que, chaque jour, le Seigneur vient chez nous et nous donne tout, cela devrait nous rendre humbles. Or c’est le contraire qui se passe, car le démon fait sourdre en nous des bouffées d’orgueil.

messaje_web018002

Quand nous n’en pouvons plus, arrêtons-nous un instant,, faisons un acte d’humilité ; alors Dieu, qui aime les cœurs humbles, viendra à notre rencontre.

messaje_web018002

padrepio

sacred-heartflws2

C’est au Seigneur que tu dois recourir face aux assauts du démon, c’est en lui que tu dois espérer et de lui qu’il te faut tout attendre.

barre

Ne t’arrête pas sur ce que le démon te présente. Souviens-toi que le vainqueur est souvent celui qui sait fuir à temps.

Et dès que tu ressens les tout premiers mouvements d’aversion envers les personnes dont tu me parles, tâche de penser à autre chose et demande de l’aide au Seigneur.

barre

Plie le genou devant lui et, en toute humilité, répète cette courte prière : « Aie pitié de moi, car je suis si faible ! »

Puis relève-toi et reprends avec une sainte indifférence ce que tu étais en train de faire.

barre

nnn (20)

sacred-heartflws2

« Si tu acceptes la volonté de Dieu en souffrant avec résignation, tu ne l’offenses pas, loin de là, mais tu fais au contraire un acte d’amour.

À l’heure de la douleur, le Christ souffre en toi et par toi.

barre

Jésus ne t’a pas abandonné lorsque tu fuyais loin de lui, alors pourquoi t’abandonnerait-il maintenant que tu lui prouves ton amour par le martyre que subit ton âme ? »

barre

Padre Pio

sacred-heartflws2

Saint Padre Pio – Une pensée par jour ed. Mediaspaul

Source : http://www.ebpio.com/8-aout-une-pensee-de-padre-pio/

Saint André de Crète a dit : *C’est une chose précieuse, que la Croix soit à la fois la souffrance et le trophée de Dieu*


La Croix GLORIEUSE – Exaltation de la Sainte Croix

croix_dozule

e3e4d950

18404263jesus-sur-la-croix-sans-fond-gif

Nous célébrons la fête de la Croix, de cette Croix
qui a chassé les ténèbres et ramené la lumière.

cinco

Nous célébrons la fête de la Croix et, avec le Crucifié, nous sommes portés vers les hauteurs, nous laissons sous nos pieds la terre et le péché pour obtenir les biens du ciel. (…)

cinco

Quelle grande chose que de posséder la Croix : celui qui la possède, possède un trésor. (…)

cinco

Je viens d’employer le mot de trésor pour désigner ce qu’on appelle et qui est réellement le meilleur et le plus magnifique de tous les biens; car c’est en lui, par lui et pour lui que tout l’essentiel de notre salut consiste et a été restauré pour nous.

cinco

En effet, s’il n’y avait pas eu la Croix, le Christ n’aurait pas été crucifié, la vie n’aurait pas été clouée au gibet et lessources de l’immortalité, le sang et l’eau qui purifient le monde, n’auraient pas jailli de son côté, le document reconnaissant le péché n’aurait pas été déchiré, nous n’aurions pas reçu la liberté, nous n’aurions pas profité de l’arbre de vie, le paradis ne se serait pas ouvert. (…)cinco

S’il n’y avait pas eu la Croix, la mort n’aurait pas été terrassée, l’enfer n’aurait pas été dépouillé de ses armes. (…)cinco

La Croix est donc une chose grande et précieuse.

Grande, parce qu’elle a produit de nombreux biens, et d’autant plus nombreux que les miracles et les souffrances du Christ ont triomphé davantage.

cinco

C’est une chose précieuse, que la Croix soit à la fois la souffrance et le trophée de Dieu. Elle est sa souffrance, parce que c’est sur elle qu’il est mort volontairement ; elle est son trophée, parce le diable y a été blessé et vaincu, et que la mort y a été vaincue avec lui; les verrous de l’enfer y ont été brisés, et la Croix est devenue le salut du monde entier. (…)

La Croix est appelée la gloire du Christ, et son exaltation. On voit en elle la coupe désirée, la récapitulation de tous les supplices que le Christ a endurés pour nous. 18404263jesus-sur-la-croix-sans-fond-gif

Que la Croix soit la gloire du Christ, écoute‑le nous le dire lui‑même : Maintenant le Fils de l’homme a été glorifié, et Dieu a été glorifié en lui. Si Dieu a été glorifié en lui, Dieu en retour lui donnera sa propre gloire.

cinco

Et encore : Toi, Père, glorifie-moi de la gloire que j’avais auprès de toi avant le commencement du monde.

Et encore : Père, glorifie ton nom. Alors, du ciel vint une voix qui disait : Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. Cela désignait la gloire qu’il devait obtenir sur la Croix. (…)

 cinco

Que la Croix soit aussi l’exaltation du Christ, tu l’apprends lorsqu’il dit lui‑même : Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à Moi tous les hommes. Tu vois : la Croix est la gloire et l’exaltation du Christ.

cinco

Homélie du Pape Saint Grégoire.. sur ÉZÉCHIEL * C’est pour notre temps ça !


Saint_Gregory_the_Great

2d15b4ab

Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël . Il faut noter que le Seigneur désigne comme un « guetteur » celui qu’il envoie prêcher. Le guetteur se tient toujours sur la hauteur pour voir de loin tout ce qui va venir. Et tout homme qui reçoit le poste de guetteur doit se tenir sur la hauteur par sa vie, afin de pouvoir rendre service par sa vigilance.

Combien il m’est cruel de dire ces paroles ! Car en parlant, je me frappe moi-même : je ne pratique pas la prédication comme je le devrais ; et lorsque cette prédication est suffisante, ma vie ne concorde pas avec ma parole.

Je ne nie pas ma culpabilité, je vois ma torpeur et ma négligence. Peut-être que de reconnaître ma faute m’obtiendra le pardon auprès du juge miséricordieux ?

2d15b4ab

Sans doute, quand j’étais au monastère, j’étais capable de retenir ma langue des paroles inutiles et de garder presque continuellement mon esprit attentif à la prière. Mais, après avoir endossé le fardeau de la charge pastorale, mon esprit ne peut plus se recueillir assidûment, parce qu’il est divisé par quantité de soucis.

En effet, je suis obligé d’examiner les affaires tantôt des Églises, tantôt des monastères, et souvent de juger la vie et les actes des personnes privées ; tantôt de m’occuper longuement de certains problèmes civiques, tantôt de gémir devant l’assaut meurtrier des barbares et de redouter les loups qui menacent le troupeau que Dieu m’a confié.

Tantôt je suis contraint de prendre des mesures pour que les secours ne manquent pas à ceux-là mêmes qui sont tenus par la règle monastique ; tantôt je dois supporter avec patience certains pillards, et tantôt m’opposer à eux pour sauvegarder la charité.

2d15b4ab

Lorsque l’esprit est amené à se disperser et à se déchirer par le souci d’affaires si nombreuses et si importantes, comment peut-il rentrer en lui-même afin de se recueillir entièrement pour la prédication, et ne pas renoncer au ministère de la parole ?

Mais, parce que les obligations de ma charge m’obligent souvent à rencontrer des hommes du monde, il m’arrive de relâcher la discipline de ma langue. Car, si je maintiens constamment une sévérité rigoureuse, je sais que je mets en fuite les plus faibles, et je  ne  les  attirerai  jamais comme  je  le  voudrais. 

C’est pourquoi il m’arrive souvent d’écouter leurs paroles inutiles. Mais parce que je suis faible, moi aussi, je me laisse quelque peu entraîner aux discours inutiles, et je me mets à parler volontiers sur des sujets que j’avais d’abord écoutés de mauvais gré : et là où cela m’ennuyait de manquer au silence, je trouve plaisir à m’étendre.

2d15b4ab

Quel « guetteur » suis-je donc, qui ne me tiens pas posté sur la montagne de l’efficacité, mais plutôt gisant dans la vallée de la faiblesse ?

Mais le créateur et rédempteur du genre humain est assez puissant pour me donner, malgré mon indignité, et la noblesse de la vie et l’efficacité de la prédication, car c’est pour son amour que je me consacre totalement à sa parole.

Un des nombreux miracles de Saint Antoine *La bête de somme (la mule)*


 

Saint-Antoine-46

Dans la région de Toulouse, le béat Antoine ayant discuté avec véhémence du sacrement salvateur de l’Eucharistie avec un hérétique endurci, et l’avait presque convaincu et attiré à la foi catholique, si ce n’est que ce dernier, après de nombreux arguments pour s’efforcer de se soustraire, ajouta ces mots :
« Laissons les bavardages et venons-en aux faits.1237294888__622-

 

 

Si toi, Antoine, tu réussis à prouver à l’aide d’un miracle que dans la Communion des croyants se trouve, pour autant qu’il soit voilé, le vrai corps du Christ, toute hérésie étant absolument abjurée, je soumettrai sans hésitation ma tête à la foi catholique ».

 

 

D’une grande foi, le serviteur du Seigneur lui répondit : « Je confie en mon sauveur Jésus-Christ que, pour ta conversion et celle des autres, j’obtiendrai de sa miséricorde ce que tu demandes ».

1237294888__622-

Puis l’hérétique se leva et, invitant de la main à faire silence, il parla : « Je garderai enfermé ma bête de somme pendant trois jours et je lui ferai éprouver les tourments de la faim.

 

Les trois jours passés, je le sortirai en présence des gens et je lui montrerai l’avoine prête. Pendant ce temps, tu resteras face à lui avec ce que tu affirmes être le corps du Christ.

 

Si l’animal aussi affamé, et négligeant l’avoine, se dépêchera d’adorer son Dieu, je croirai sincèrement en la foi de l’Église ». Le saint père donna aussitôt son approbation. Alors l’hérétique s’exclama : « Écoutez bien, tous les peuples ».
Pourquoi s’attarder en de nombreuses paroles?1237294888__622-

 

 

Arrive le jour établi pour le défi. Les gens accourent de toutes parts et envahissent la grande place. Antoine, le serviteur du Christ, est présent et entouré d’une dense foule de fidèles. Se trouve également l’hérétique avec le tas de complices.

 

Revêtu des ornements sacrés, le serviteur de Dieu entra dans une chapelle voisine avec une grande dévotion pour célébrer le rite de la Messe. Une fois terminé, il sortit vers le peuple qui attendait, en amenant d’une grande révérence le corps du Seigneur.

 

La mule affamée est amenée hors de l’étable et on lui montre des aliments très appétissants.1237294888__622-

 

A la fin, en imposant le silence, l’homme de Dieu, avec une grande foi, ordonna à l’animal:

 

« En vertu et au nom du Créateur que moi, pour autant que j’en sois indigne, je tiens vraiment entre les mains, je te dis, ô animal, et je t’ordonne de t’approcher prestement avec humilité et de lui prêter la vénération due, afin que les mauvais hérétiques apprennent clairement de ce geste que chaque créature est sujette de son Créateur, tenu entre les mains de la dignité sacerdotale sur l’autel ».

 

Le serviteur de Dieu eut à peine fini de prononcer ces mots que la bête, négligeant le fourrage, s’inclinant et abaissant la tête jusqu’aux jarrets, s’approcha en s’agenouillant, devant le sacrement vivifiant, du corps du Christ.

mule11237294888__622-

Une joie immense envahit les fidèles et les catholiques, alors que les hérétiques et les mécréants éprouvèrent tristesse et avilissement. Dieu est loué et béni, la foi catholique exaltée et honorée ; la méchanceté hérétique est impudente et condamnée avec déshonneur sempiternel.

 

Le sujet hérétique, ayant abjuré la vieille doctrine en présence de tous, prêta depuis une obéissance loyale aux préceptes de la sainte Église (Benignitas 16,6-17)

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 477 autres abonnés

  • ❤️Tous avec Marie contre le Coronavirus !

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    mars 2020
    L M M J V S D
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :