L’Abbé Claude Paradis,(Québec) prêtre de la rue.Témoignage très émouvant…Un parcours inimaginable ! À l’émission La Victoire de l’Amour – Dimanche 31 mars 2019


PRÊTRE DE LA RUE…

L’ABBÉ CLAUDE PARADIS

UN DEALER D’ESPÉRANCE!

Durée : 29:48

barre feuille


La Victoire de l’Amour


 

MISE À JOUR:La transcription de la vidéo vient d’être faite*L’incroyable témoignage de foi de l’acteur Jim Caviezel qui a interprété Jésus dans La Passion du Christ*Vidéo(14:30) sous-titré en français!


passionjesus-christ

Jim Caviezel 3 janvier 2018

Témoignage de Jim Caviezel le 3 janvier 2018..

Aux jeunes étudiants universitaires catholiques à Chicago..

barre fleur(…) Voici la traduction correcte de son discours (vidéo ci-dessus) car les sous-titres comportent des erreurs :

« Le nom de Saul signifie « celui qui est grand » ; le nom de Paul signifie « celui qui est petit ». Tout en faisant ce film, j’ai appris qu’en changeant une petite, une toute petite lettre, nous pouvons devenir grands aux yeux de Dieu. Mais cela requière de nous d’être petits… si nous voulons être grands. C’est la voie qu’ont suivi les Saints ; c’est le chemin de la Sainteté. Et c’est de cette manière que Saul est devenu Saint Paul.

Les appels arrivent quand nous les attendons le moins. Je me souviens très clairement du mien. J’ai fait cette expérience. J’avais 19 ans et me trouvais assis dans une salle de Cinéma de ma ville natale Mount Vernon, Washington. Nous étions arrivés à la fin du film, il faisait noir dans la salle, et j’étais assis là avec pour seule compagnie mon ballon de basket sur le siège à côté de moi, et j’ai eu dans mon cœur le sentiment qu’il me fallait être acteur, que c’est ce pour quoi Dieu m’a créé, que c’est ce qu’Il voulait pour moi.

Oui, mon sens rationnel intervint : je ne savais rien du jeu d’acteur ; je n’avais pas d’agent, pas de manager, je n’étais pas capable de mémoriser quoi que ce soit. Pourtant j’avais la conviction qu’il s’agissait d’un appel.

Au printemps de l’an 2000, je me suis vu offrir le rôle d’Edmond Dantès dans le « Comte de Monte-Cristo ». C’était une nouvelle adaptation du classique d’Alexandre Dumas – une période très stressante ! C’était la première fois que je devais jouer dans un film dont je serais le principal acteur. Et me voilà à faire ce que j’avais toujours voulu faire ; mais je n’étais pas en paix.

Tout le tournage de ce film fut un combat. Mon personnage, Edmond Dantès, est injustement emprisonné ; aussi bien dans le livre que dans le film, il grave sur le mur de sa cellule les mots « Dieu me fera justice ». Alors que tout était contre lui, cet homme solitaire s’est engagé à se libérer et à vaincre le mal, y compris le mal en lui-même. Il y a une superbe scène entre Edmond et l’un de ses compagnons de cellule, un prêtre, interprété par le grand Richard Harris. Du fond de sa misère, dans un moment de profond désespoir, alors que ce prêtre est au sol en train de mourir, il se tourne vers Edmond et lui dit « votre dernière leçon : ne commettez pas le crime pour lequel vous êtes en train de purger votre peine. Souvenez-vous que Dieu a dit ‘C’est à moi de faire justice' » (Rm 12: 19) J’ai baissé les yeux vers lui et lui ai dit « Je ne crois pas en Dieu ! ». Il me répondit « Peu importe, Edmond ; Il croit en vous. »

Et c’est vrai ! Dieu aime chacun de nous personnellement, et Il est là pour nous y compris dans les plus profonds moments de désespoir.

Après le tournage de Monte-Cristo, j’ai reçu un appel improbable de Mel Gibson. Mon agent ne m’a pas appelé, mon manager ne m’a pas appelé, je ne connaissais pas Mel Gibson et ne recherchais pas de nouveau rôle parce que personne ne savait [que Meg Gibson avait un projet de film en cours]. Mel Gibson voulait que je joue Jésus Christ. Il veut le gars avec les initiales J.C. qui vient d’avoir 33 ans pour jouer Jésus Christ. Est-ce une coïncidence ? Je ne pense pas. Votre vie est-elle une coïncidence ? Ou est-ce en fait une chance ?

Certains parmi vous sont peut-être malheureux en ce moment, désorientés, incertains quant à l’avenir, blessés… Ce n’est pas le moment de reculer, d’abandonner.

PASSION CHRIST

Quand j’étais là-haut sur la croix, j’ai compris que dans sa souffrance se trouvait notre Rédemption

⇒⇒⇒LIRE LA SUITE ICI


https://www.pierre-et-les-loups.net/l-incroyable-temoignage-de-foi-de-l-acteur-qui-a-interprete-jesus-dans-la-passion-du-christ-89.html

Merci Philippe pour la transcription de cette vidéo


 LA PASSION DU CHRIST ?

ICI


LIBERTÉ CHÉRIE…NOTRE-DAME DES DERNIERS TEMPS… Par M. l’abbé Vaillant* Qui peut vouloir le bien des enfants mieux que Notre-Dame, la meilleure des mères ?


i pad

Certains enfants soupirent après la liberté dont ils pensent jouir après l’école. Leur regard n’est pas seulement tendu vers le bac, mais vers l’au-delà des barrières qui les compriment aujourd’hui. Encore un peu de temps, se disent-ils étourdiment, et je serai libre ! J’aurai mon téléphone, mon ordinateur, mon scooter, ma voiture, ma chambre, mes horaires, mon argent, mon avenir ; je serai maître et non plus soumis…

C’est à peu près ce que se disait l’enfant prodigue en recevant l’héritage de son père. C’est aussi ce que pensait la chèvre de monsieur Séguin en quittant son enclos. C’est également ce que croyait Ève en croquant la pomme.

enfants accro internet

Et c’est ainsi que rêvent les imprudents étourdis qui ne savent pas qu’il est périlleux d’être livré à soi-même. Chers élèves, c’est avec crainte que vous arriverez sur une autoroute dépourvue de hautes barrières.

Vos parents – qui en savent plus que vous sur bien des choses – tremblent en vous sachant bientôt exposés à des dangers que vous ne connaissez qu’à moitié, et si vous ne tremblez pas, ils tremblent de ce que vous ne tremblez pas. Profitez de vos belles années de jeunesse pour vous former à  la piété, à l’obéissance et aux autres vertus, de sorte que vous pourrez supporter vertueusement le poids de la liberté.

Abbé Guillaume d’Orsanne


 marie au pied de la croix avec Jean

Sur la Croix, Jésus nous donna sa propre Mère. Sa Mère est notre Mère ! Elle prend donc soin de ses enfants, elle en a même pitié. Voilà pourquoi, à plusieurs reprises, depuis plus d’un siècle, la Sainte Vierge nous est apparue pour nous avertir solennellement de la gravité de l’heure et de l’enjeu de la Rédemption.

 

 La Vierge Immaculée, présente parmi son peuple tout au long de son histoire, depuis son Fiat, plus encore son Stabat, s’est rendue encore plus présente en ces derniers temps. Elle s’est manifestée d’une manière très nouvelle, plus tendre, plus pathétique.

fleur petite1

Ses apparitions depuis la Révolution française ne se limitent plus à une âme, leurs portées sont mondiales. La Reine du Ciel et de la terre visite son peuple distrait, oublieux et ingrat, en butte plus que jamais aux fureurs et aux machinations de l’Ennemi. Que la foi nous rende attentifs à la peine et la sollicitude toujours plus pressante de la Vierge de la rue du Bac, de la Salette, de Lourdes et de Fatima. C’est toujours la même Vierge Immaculée et c’est toujours le grand drame du salut des hommes.

Mais le drame a revêtu une acuité redoutable : alors notre Mère et notre Reine est intervenue. À Lourdes, elle nous presse de nous convertir et de vivre en enfants de Dieu ; à Fatima, elle insiste sur les conséquences effrayantes du refus de conversion : pour les âmes, l’Enfer éternel, et pour les peuples, l’esclavage d’un communisme multiforme avec sa puissance inouïe de pervertir la société et de perdre les âmes.

Quoi qu’il en soit de ces périls effrayants, la Vierge Marie est toujours présente au milieu de son peuple, puissante et invincible ; elle nous garde dans sa prière et dans son Cœur Immaculé, notre refuge.

marie coeur immaculé

La prudence dans l’éducation

L’éducation est affaire d’équilibre.

 

Elle n’est rien d’autre qu’un savant mélange d’indulgence et de fermeté, d’austérité et de détente. Mgr Lefebvre met en garde contre un certain laisser-aller dans l’éducation, mais il invite également les éducateurs à faire preuve de miséricorde.

 

Donnons aux enfants une solide éducation ascétique qui les porte au respect et à la pratique des vertus chrétiennes fondamentales : charité fraternelle, humilité, docilité, obéissance, abnégation. Il faut donner aux enfants des habitudes énergiques et savoir maîtriser cette nature qui a toujours tendance à faire ce qu’il lui plaît et non pas ce qu’elle doit. C’est aux petits détails de la vie que l’on peut mesurer la possession et la maîtrise que l’on a de soi.

 

Et il faut les rechercher non pas dans le but que nos enfants deviennent des ascètes ou des Spartiates. Il ne s’agit pas non plus d’éduquer les enfants comme on dresserait des animaux. Il s’agit de faire en sorte de les aider à être totalement à Notre Seigneur, si bien que, le jour où Notre-Seigneur leur demande quelque chose qui leur coûte, habitués à être soumis à lui, ils lui disent oui. Malheureusement trop souvent notre éducation moderne est lamentable.

enfantquimord

L’égoïsme a été cultivé dans l’enfance parce que les parents se sont trop mis au service de leurs enfants et n’ont pas assez habitué leurs enfants au sacrifice, ne les ont pas assez encouragés à penser à leurs frères et sœurs, à penser aux autres. On a flatté les enfants, on a été à leur service, on leur a demandé ce qu’ils désiraient. L’enfant désirait manger, on lui a donné à manger.

Anges 2

Il désirait boire, on lui a donné à boire. Il désirait sortir, on l’a fait sortir. Les parents étaient tout le temps à son service. C’est absolument lamentable comme éducation. Les parents n’ont jamais eu l’idée de dire à leur enfant : Fais un sacrifice, voyons ; sache quand même te priver de quelque chose. Dès que l’enfant demandait quelque chose, tout de suite on le lui donnait.

 

Alors les enfants qui ont été éduqués comme cela ont beaucoup de peine à penser qu’il y a des gens autour d’eux. Ils ne pensent qu’à eux. Ils n’ont pas l’idée de s’occuper de leur voisin, de quelqu’un qui est malade, par exemple ; parce qu’on ne leur a pas appris à penser aux autres avant de penser à eux. C’est ce qui fait que la difficulté du sacrifice est très grande pour beaucoup de jeunes. On ne les a pas éduqués à la privation.

enfants gatés

C’est dès l’âge de deux, trois, quatre, cinq ans que les parents doivent tenir leurs enfants en main. En bons chrétiens, ils doivent savoir que leurs enfants sont blessés. Ils ont ces blessures laissées en tout homme après le péché originel, si bien que l’on voit tout de suite germer en eux les défauts, l’égoïsme, la faiblesse.

Par conséquent, les parents ne doivent pas flatter les défauts de leurs enfants. Ils ne doivent pas aimer leurs petits caprices, leur petit égoïsme, leur petit orgueil. Il ne faut pas par exemple dire à leur sujet : Oh ! Il est amusant, ce petit, regardez-moi cela, comme il est vif comme il est volontaire ! Ah ! Il est volontaire, parce qu’il est orgueilleux. Bientôt on dirait que c’est une qualité. Vous le flattez, vous flattez son vice, il sera encore plus orgueilleux après.

 

Ne dites pas de lui : Ah ! Mon petit, cela fera un gaillard plus tard, vous allez voir. Ah oui, un beau gaillard ! Il fera peut-être pleurer ses parents plus tard par ses mauvaises habitudes et ses mauvaises tendances. Il faut aimer dans les enfants ce qui vient de Dieu et non pas ce qui vient du diable, du péché et de toutes les mauvaises tendances.

enfants mal éduquer words-destroy-self-esteem

D’où la nécessité pour les parents de corriger tout de suite leurs enfants. Si les parents abandonnent leurs enfants à leurs désordres, leurs défauts ne feront que grandir, jusqu’au moment où ils risquent de faire des péchés graves parce qu’on ne les aura pas aidés à se corriger. C’est aux parents d’essayer de guérir ces blessures par la grâce, par la prière, par les sacrements, par les conseils, par l’exemple, etc. Les enfants élevés de cette manière se remettent bien dans l’ordre dans lequel ils doivent vivre et ils donnent après des consolations à leurs parents.

Mgr Marcel Lefebvre La vie Spirituelle, p. 396-397

 


Les enfants de Fatima, des modèles pour nos enfants!

 ange fatima-ange-paix-678x381

Les enfants sont tous très sensibles aux exemples des pastoureaux de Fatima. Pourtant, rares sont ceux qui suivent vraiment et durablement leurs traces. Le Ciel a bien suscité ces enfants pour que  leur exemple illumine les chrétiens et les encourage  sur la voie de la sainteté à laquelle ils sont appelés… étoilejaune

 

Première condition

 Les enfants ont besoin d’exemples. Par conséquent, la première condition pour qu’ils suivent la voie de François et de Jacinthe est que leurs propres parents et éducateurs répondent généreusement aux appels de Fatima.

Est-ce vraiment le cas ?


enfants esclaves internet

Deuxième condition

La deuxième condition est que les enfants puissent s’épanouir dans un contexte qui facilitera leur sanctification : le souci d’une bonne et solide éducation avec, entre autres, la prière en famille, un éloignement des plaisirs trompeurs de ce monde (musique rock et danses qui l’accompagnent, jeux informatiques, télévision, téléphone portable, etc.)…

L’esprit de pauvreté sans lequel les enfants seront gâtés et égoïstes, l’amour de la nature, une scolarité véritablement catholique, de bonnes compagnies, le mépris du « qu’en dira-t-on », en un mot : tout ce qu’ont vécu François et Jacinthe et qui a permis que la grâce ne travaillât pas en vain dans leurs âmes. Il faut écarter résolument de leur vie tout ce qui pourra constituer un obstacle à la grâce.

femme mondaine recamier-by-jacques-louis_david_016

 

Combien de parents se montrent inconscients des effets désastreux de leur souci d’être à la mode, de leur attitude critique sinon insultante à l’égard des prêtres, et de leur vie plus mondaine que chrétienne, qui se perd en bavardages et en frivolités ! Ils en cueilleront les fruits amers : une jeunesse désabusée, de mauvais mariages, des vocations perdues. On ne fait pas pousser des fleurs sur du béton, même avec du soleil et de l’eau !

barre roses

Jamais un enfant ne se sanctifiera, et encore moins sanctifiera son prochain s’il n’est pas élevé selon de bons principes et dans un contexte profondément chrétien, même si ses parents assistent chaque dimanche à la messe traditionnelle.


fatima Jacinta_marto_lucia_santos

Troisième condition

La troisième condition est que les parents et les éducateurs mettent en évidence ce qui a motivé la sanctification de François et Jacinthe et encouragent, patiemment, dans cette même direction, les enfants qui leur sont confiés. La sainteté ne peut être que le fruit d’un combat, avec et par la grâce de Dieu, bien sûr. En pratique, il faut leur expliquer, sans respect humain, les souffrances de Notre-Seigneur pendant sa Passion, la Bonté de la Sainte Vierge, de son Cœur douloureux, ce qu’est le Ciel, l’Enfer (sans en parler continuellement, évidemment), la tristesse du Bon Dieu…

 

Les parents, les catéchistes ont une grâce d’état pour cela. Les enfants, moins compliqués que les adultes, vont droit à l’essentiel, comprennent vite et sont facilement émus par ce qui a bouleversé François et Jacinthe. La Sainte Vierge le sait bien aussi, pourquoi ne pas suivre sa pédagogie, toute de bonté, mais aussi d’exigence ; n’a-telle pas montré l’Enfer aux enfants ? Qui peut vouloir le bien des enfants mieux que Notre-Dame, la meilleure des mères ? Il est important, également, que les enfants sachent faire de petits sacrifices, avec pureté d’intention et de bon cœur.

FATIMA

Les occasions ne manquent pas d’en offrir « pour l’amour de Jésus, la conversion des pauvres pécheurs et en réparation des offenses faites au Cœur Immaculé de Marie ». Il faut leur montrer la valeur du renoncement, qui leur procurera « une joie qui dure », comme disait la petite Anne de Guigné…

Enfin, guider les enfants sur les pas de François et de Jacinthe ne pourra que favoriser l’éclosion de belles vocations sacerdotales et religieuses.

 

chapeletfatima.

 

 

Extraits de « Fatima » de M. l’abbé Labouche

 


Stella Maris
Bulletin de liaison de l’École Sainte-Marie  n° 81 Toussaint 2017
École Sainte-Marie, Le Bois Martin
  35430 SAINT-PÈRE
  Tél. 02 99 58 89 07
http://laportelatine.org/district/ecoles/activitesecoles/stemar1/stemar1.php

 

Vidéo (8 min:28)*Musulmane, elle voit Jésus sur son tapis de prière !*Elle raconte en bref sa conversion*


Musulmane, elle voit Jésus sur son tapis de prière !

Merci ma soeur pour votre témoignage!

Alors qu’elle priait Allah sur son tapis de prière, Khadija Diakité lui demande de se révéler à elle.

Elle fait alors une expérience extraordinaire où elle se retrouve face à Jésus et elle reçoit énormément d’amour et de paix. Plus tard, elle fait un songe avec des démons et c’est alors le nom de Jésus qui parvient à la délivrer… Elle se repent et décide de se faire baptiser.


 

Vidéo-Témoignage (25 min)*Edouard Montier– De Microsoft à Lisieux*En quête d’amour vrai..Écoutez ce que Jésus a fait de lui !!


Édouard Montier :

De Microsoft à Lisieux!!

A 38 ans, il était directeur général des ventes aux entreprises de Microsoft à Seattle (États-Unis). Le succès. Mais le pouvoir et l´argent ne le comblaient pas et il démissionne. Sa vie bascule bientôt lors d´un voyage en Mauritanie où il attrape le choléra dans un bidonville. Il est pourtant heureux : il a découvert ce qui lui manquait depuis si longtemps. Il promet alors à Jésus et à Marie qu´il aidera les missionnaires et s´efforcera, comme eux, à vivre d´un amour gratuit, désintéressé, illimité pour tous ceux qui sont abandonnés. Il lui faudra quand même un coup de pouce de sainte Thérèse de Lisieux pour tout donner.


barre rose rouge


Vidéo (45 min) *Témoignage de Yannis Gautier, un témoignage bouleversant ! *Ici, je tiens à rappeler que le témoignage n’est pas catholique. Donc, il manque grandement les Sacrements de notre église !Mais Dieu n’est-il pas AMOUR ?


prisonier

Note Myriamir: Combien de nos frères et soeurs n’ont jamais connu  »l’amour » ? Beaucoup trop ont été..rejeter, traîner dans la boue, battu, emprisonner..parce qu’ils cherchait l’amour..!! Satan nous fait croire que nous ne sommes pas aimables, que nous sommes trop pécheurs pour que le Seigneur nous pardonnent..Il nous fait croire que personne ne voudra de nous, surtout pas Dieu ! Yannis nous raconte ce qu’il a vécu avec le feu de ses entrailles..Écoutez-le, car un jour peut-être aurons-nous sur notre chemin un autre Yannis qui criera ‘AU SECOURS » et nous saurons quoi lui dire et comment l’aimer !!

barre valentin

Matricule 52964 – Témoignage

de Yannis Gautier

barre valentin


Témoignage-Vidéo (5 min) d’une survivante des camps Nazi * Merci Madame Francine Christophe de nous redonner espoir en l’humanité *


fleur

 

Merci à Guillaume Adam de ce partage-vidéo !

* Une Merveilleuse conversion.‏ ..À cause d’un Scapulaire Vert *


malades02

Le 25 juin 1848, Mgr Affre, archevêque de Paris, fut mortellement blessé par un insurgé, alors qu’il venait pour réconcilier les parisiens qui s’entre-tuaient. Il mourut le 27 juin, après avoir pardonné à son assassin. L’enquête ouverte immédiatement ne put jamais aboutir. Aucun nom ou visage ne put être donné au meurtrier. Mais la grâce toute puissante de DIEU va nous le faire découvrir….

Un jour , (c’était en 1859 raconte soeur Dufès), nous sommes avertis, par un membre de la Conférence de Saint-Vincent-de-Paul-qu’il n’y a, sur la paroisse Saint-Paul-Saint-Louis, quai des Ormes, un homme dangereusement malade, qui ne passera sans doute pas la journée. Il ajoute: “Le malade est tellement aigri qu’aujourd’hui il m’a mis à la porte. Il ne veut pas entendre parler de prêtre, il veut mourir sans sacrements. Je suis désolé, et je viens vous supplier, ma soeur, d’envoyer une de vos soeurs visiter notre pauvre malade, espérant qu’elle réussira mieux que nous”

mendiantmalade


Je fais appeler la soeur du quartier, soeur Louise Puntis, et je le prie de se rendre immédiatement chez le malade, lui recommandant d’agir avec le plus de douceur possible, pour ne pas le froisser ni s’exposer ainsi à un nouveau refus.

La Soeur, docile à cette recommandation, ne précipite rien. Ayant trouvé le malade moins mal qu’on ne lui avait dit, elle croit sage de ne pas aborder encore la question de la confession. Le lendemain, elle s’empresse d’aller le revoir, elle le trouve très mal.

Après s’être informée de sa santé, elle lui dit:

“Vous me paraissez plus accablé qu’hier, vous souffrez davantage, n’est-ce pas? Allons mon cher monsieur, mettez en Dieu votre confiance, Il est si bon, c’est un bon Père. Si vous le priez, Il vous soulagera.Pour cela, mettez-vous en grâce avec lui par une bonne confession. Je vais vous donner une médaille de la Sainte Vierge. Dites avec moi la petite prière: “Ô Marie conçu sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous”

Le malade refuse la médaille et ne veut jamais prononcer l’invocation. Il se met à dire des injures, et tire de dessous son traversin une énorme canne, avec laquelle il défie la soeur et d’autres personnes de s’approcher de lui.

Nous sommes déconcertées, désespérant de pouvoir décider de ce pauvre moribond à recevoir le prêtre, lorsqu’il nous vînt la pensée de nous servir du scapulaire vert. Nous le plaçons dans son lit, sans qu’il le voie. Puis l’ayant abordé, nous lui demandons de ses nouvelles. Il nous répond qu’il va très mal parce qu’on le tourmente pour le faire confesser . Et il ajoute:esprtisaint

“-Si vous venez pour cela, vous pouvez vous retirer; je veux mourir tel que je suis, sans voir de prêtre.

– Sans doute, lui dis-je, vous êtes libre de recevoir un prêtre ou de ne pas le recevoir, comme aussi de vous sauver ou de vous damner. Vous savez qu’il y a un ciel pour les bons et un enfer pour les méchants. Choisissez, vous êtes le maître.

-Laisse-moi tranquille, je vous prie de vous en aller et de ne plus revenir, si vous n’avez que cela à me dire”

Nous sommes navrées de son obstination. Il se répand en blasphèmes contre Dieu, contre Marie, et nous le quittons, désolées de ce que nous venons d’entendre, mais nous laissons le scapulaire.

Marie, toute puissante, allait triompher de ce coeur.

scapulaire vert anne marie

A peine sommes-nous de retour à la maison qu’on vient nous chercher. Le malade nous réclame; il veut communiquer à la soeur une chose très importante. Elle s’y rend en toute hâte.

“ Je vais mourir, dit-il à la soeur, je le sens. Je ne puis paraître devant Dieu dans l’état où je suis. Je ne  sais ce qui se passe en moi. Je désire voir un prêtre, mais ma soeur, je ne pourrai pas recevoir les sacrements, je ne suis pas marié; puis ma femme est protestante. Il faut des dispenses et l’on n’aura pas le temps d’aller les chercher à l’Archevêché.”

Puis, il ajoute:

“je suis coupable!...Vous avez devant vous assassin! C’est moi qui ai tué Mgr Affre sur le barricade du faubourg M. Dumas, premier vicaire à Saint-Paul-Saint-Louis.  Saint-Antoine. Je n’oserai l’avouer qu’à un seul prêtre: Allez me le chercher ma soeur, et dites -lui que le malade qui le fait appeler est l’homme qu il lui donna la main pour l’aider à descendre de la barricade au moment où Mgr fut tué, et qui le reconduisit à son domicile, l’arme à la main. Faites-lui ma confession; il me reconnaîtra, j’en suis sûr”

Le voyant si surexcité, nous lui faisons faire une courte prière et l’invocation du scapulaire vert, qu’il baisa avec respect.

scapulaire vert anne marie

“Allez vite, ma soeur, je vais mourir, vous n’aurez pas le temps !”

Mais Marie, refuge des pécheurs, qui venait d’opérer un si grand miracle, pouvait bien en faire un nouveau.

M.l’abbé Dumas arrive de suite, s’approche du lit, parle au malade et le trouve dans les dispositions de se confesser ; ce qu’il fait aussitôt dans toute la sincérité de son âme, en témoignant le désir de faire la sainte communion.

Mais il fallait obtenir de l’Archevêché les dispenses pour le mariage. Vu le danger pressant, M. Dumas pensa d’abord qu’il pourrait les supposer, mais espérant en avoir le temps, il se rend promptement à l’Archevêché. Le malade paraît mieux. Il l’est effectivement, son âme étant tranquille, et goûte une paix qu’on ne comprends pas nous dit-il, une paix du Ciel.

Le prêtre n’est pas long à revenir, muni de toutes les dispenses, et notre cher malade peut recevoir le sacrement de mariage.

mariage_069

Alors, désirant voir son épouse entrer dans le sein de l’Église catholique, il lui dit:

“Il faut que tu me promettes “d’abjurer” ”

Sa femme le lui promit et tint parole. Quelques mois après, elle faisait son abjuration dans notre chapelle.

Quand à M. l’abbé Dumas arriva avec la Sainte Eucharistie, le malade se dressa sur son séant, l’adora profondément et fondit en larmes, demandant pardon à haute vois. Le prêtre l’engagea à mettre sa confiance en DIEU, et après une courte exhortation lui donna, suivant le rite parisien, d’abord l’extrême-onction, puis le saint Viatique, que le malade reçut avec foi et amour. Il ne cessait de pleurer répétant :

“C’est à Marie, refuge des pécheurs, que je dois ma conversion”

Une heure après, il rendait son âme à Dieu? Et nous, témoins de ce prodige, nous répétions après lui:

“Oui, vraiment, c’est à Marie, refuge des pécheurs, que nous devons cette conversion miraculeuse ; c’est à l’heureuse influence du scapulaire vert.

Gloire à Marie!”

fleurrougefiori


    Soeur Dufès, Fille de la Charité

source: http://carmel.scapulaire.free.fr/scapulaire%20vert/Scapulaire_vert/Une_Merveilleuse_conversion..html

✥ NDE – Surfeur MORT, il RESSUSCITÉ grâce à JÉSUS-CHRIST, Dieu qui nous aime (Témoignage chrétien) ✥


fleur mauve

Témoignage…Pendant huit ans, j’ai participé à l’assassinat des enfants non nés. Comment ai-je pu ne pas voir la vérité?


The_giver_baby_810_500_55_s_c1

Par Abby Johnson de LifeSiteNews – traduit par Campagne Québec-Vie

Il y a quelques mois, mon mari et moi sommes allés au cinéma pour regarder le film The Giver’ (Le Passeur). J’avais entendu dire qu’il contenait un message pro-vie; j’étais donc assez excitée de le voir.

Le film a été très intense. Au moins pour moi, cela a été le cas.

Si vous ne l’avez pas encore vu, vous devriez vraiment. C’est un film traitant d’un type de vie futuriste, où il n’y a pas d’émotion, pas d’amour, pas de haine, pas guerre, et pas de mort. Bien sûr, les gens meurent. Mais ils ne l’appellent pas ‘mort’…mourir, c’est ‘aller ailleurs’. C’est une société où seuls les ‘meilleurs’ sont conservés (en vie). Ceux qui sont incapables de contribuer sont ‘envoyés ailleurs’. Les personnes âgées sont ‘envoyées ailleurs’. Et oui, les bébés qui ne passent pas les évaluations infantiles spécifiques sont aussi ‘envoyés ailleurs’.
L’intrigue du film est trop compliquée pour la décrire en détail dans cet article, mais fondamentalement, à un jeune homme est donné le pouvoir de ‘voir’ l’émotion, d’avoir des émotions. Il est capable d’aimer. Et il est capable de voir la réalité derrière cette pratique ‘d’envoyer ailleurs’ les gens. Il se rend compte que sa société est en train de tuer des personnes. Une des meilleures lignes dans le film, c’est quand ce jeune homme dit : « Ils n’ont pas éliminé le meurtre…ils l’appellent simplement par un autre nom ». Hum ! Un peu comme notre société fait avec l’avortement.

Quoi qu’il en soit, ce jeune homme se rend compte que son père est une des personnes qui tuent ces bébés. Dans la scène de cette prise de conscience, il est furieux. Il crie des choses comme, « Comment peut-il faire cela? Il les tue! » Un vieil homme le regarde et lui dit : « Il ne le voit pas. Il ne voit pas ce qu’il fait ».

Cette scène m’a ébranlé profondément. Il y a cinq ans, c’était moi. Je tuais des bébés. Et moi non plus, je ne m’en rendais pas compte. J’ai regardé le reste du film, mais je ne pouvais pas sortir de ma tête ces mots. Je ne le voyais pas.
Lorsqu’on quitte l’industrie de l’avortement, les gens nous posent assez couramment certaines questions, telles que : Comment avez-vous pu ne pas voir qu’il s’agissait d’un bébé? Comment ne vous rendiez vous pas compte que vous tuiez des bébés? Pourquoi n’avez-vous pas tout abandonné après avoir vu ces bébés dans le laboratoire ‘POC’? (POC – Product of Conception – produit de la conception; laboratoire où l’on remet ensemble les parties du corps du bébé après un avortement). Comment avez-vous pu avoir un bébé et ne pas voir le problème dans ce que vous faisiez?

barrefeuille

Ma réponse…

Je ne sais pas. Je ne sais pas. Je ne sais pas. Cela n’a pas de sens. Je ne comprends pas. Je sais que je suis une personne intelligente, et pourtant, j’ai été dupée par l’industrie de l’avortement pendant huit ans. Pourquoi a-t-il fallu si longtemps pour je que je voie la vérité? Je ne le sais pas.

Que je n’aie pas des réponses à ces questions ne fait qu’affirmer le fait que nous menons une bataille spirituelle. Nous combattons le mal…un mal qui, littéralement, nous rend aveugles à la vérité. Le péché rend aveugle.

barrefeuille

Voyez-vous, en tant que travailleuse dans une clinique d’avortement, j’ai fait l’expérience du mal d’une manière telle que peu en ont fait (remercions le Seigneur). J’ai physiquement connu le mal. J’ai ‘touché’ le mal lorsque je remettais ensemble les parties de ces bébés. Je l’ai vu, lorsque je jetais leurs corps dans ces petits plats en verre. J’ai entendu le mal, alors que la machine à succion tirait violemment ces petits corps hors du ventre de leurs mères. Et oui, j’ai senti son odeur. L’avortement a une odeur très spécifique. Une odeur que l’on n’oublie jamais.

Lorsque le mal rentre dans votre vie de manière aussi réelle et tangible, il vous change. Et savez-vous quoi? Vous ne le voyez même pas. Vous ne vous rendez pas vraiment compte de ce que vous faites.

Et puis un jour, vous voyez clair. L’aveuglement est éliminé. Non pas par des mains humaines, mais grâce aux ‘mains’ de l’Esprit Saint.

Alors ma question, c’est : Comment pouvons-nous condamner ceux qui sont vraiment aveuglés par le mal? Nous ne le pouvons pas. Nous ne devrions pas. Comment pouvons-nous amener à la conversion ceux qui vivent dans la cécité? Grâce à l’amour. À travers la vérité dans la charité. En offrant le pardon. En offrant la miséricorde. Avec la prière.

J’ai entendu des personnes pro-vie crier aux travailleurs des cliniques d’avortement : « Repentez-vous ». Mais, qu’ils se repentent de quoi? Ils ne voient pas ce qu’ils font comme quelque chose de quoi ils devraient se repentir. Pourquoi? Parce qu’ils sont aveugles. Pensez-vous que leur crier enlèvera cette cécité? C’est peu probable.

barrefeuille

Ils ne s’en rendent pas compte. Ils ne savent pas ce qu’ils font. Cela semble familier, n’est-ce pas?

« Père, pardonne-leur. Ils ne savent pas ce qu’ils font ». Voyez-vous, le Christ a reconnu la cécité spirituelle chez les autres; toutefois, nous ne sommes pas en mesure de voir. Cela fait partie de notre propre aveuglement. Le Christ nous a donné le parfait exemple de comment nous devrions traiter ceux qui vraiment ne savent pas, ne voient pas. Nous prions pour eux. Nous leur pardonnons. Nous les aimons. Mais de toute façon, certains pensent qu’ils savent mieux que Christ. C’est aussi de la cécité.

feet-619534_640

Nous sommes tous affligés par notre propre aveuglement spirituel. C’est ce que le péché fait avec nous. Nous ferions mieux de regarder dans nos propres cœurs et faire face à notre propre péché, au lieu de condamner le péché des autres.

Est-ce-que cela veut dire que nous ne devons pas discerner entre le bien et le mal? Bien sûr que non. Je ne parle pas de prendre position concernant les absolus moraux. L’avortement est-il absolument mauvais? Oui. Les personnes qui travaillent dans ces cliniques sont-elles complètement mauvaises? Non. Pourquoi? Parce qu’elles ont la capacité de changer.

Elles peuvent recevoir l’amour et le pardon du Christ. L’avortement ne change pas. La réalité, c’est que l’avortement tuera toujours un être humain. Il viole toujours les droits d’un individu. Rien ne changera jamais à ce sujet. Les travailleurs d’avortoirs peuvent changer. Et ils changent. J’ai changé.

Nous avons, dans notre ministère (www.abortionworker.com),

132 travailleurs qui ont changé.
Ne doutons pas de la puissance de Dieu, qui peut changer tout cœur. Étendons l’amour à ceux que le Christ est en train de changer. Ne faisons rien qui puisse perturber Son travail acharné.

avortement-1-jesus

Ils sauront que nous sommes des chrétiens par notre amour.

La haine engendre la haine.

L’amour engendre l’amour.

Choisissons d’aimer, et d’aimer bien.

source: http://www.cqv.qc.ca/blog

Une petite fille de Qaraqosh, elle a 10 ans .. demeurant dans des camps de secours à cause des Djadistes…… nous parle de Dieu *Une petite sainte est en train de naître*


Myriam

La vidéo complète de la petite chrétienne d’Irak interviewée par un journaliste

Vidéo sous-titré en français sur ce lien en bas en rouge:

https://www.facebook.com/video.php?v=507302286074528&fref=nf

UN AUTRE LIEN ICI SUR GLORIA TV:

Témoignage d’enfant chrétienne en Irak

MERCI MON DIEU !!

Vidéo (8 min) *Entrevue avec Andréa Richard ..*Prions pour cette ancienne religieuse qui se dit maintenant agnostique.


Andréa Richard a été religieuse durant 22 ans, dont 5 ans passés dans un cloître. Elle a quitté les ordres religieux puisqu’elle était en désaccord avec les règles rigides du christianisme. Elle est depuis devenue conférencière et auteure. Femme après le cloître, son autobiographie parue en 1995.

C’est d’une infinie tristesse ! Pardon et Miséricorde Seigneur Jésus !

Nous ne jugerons pas notre soeur comme tu nous l’a si souvent recommandé mon Bon Jésus, nous te la confions..prends-la sur ton Coeur d’Amour !

barre-f13

Entrevue avec l’auteure de «Femme après le cloître», aux éditions de l’As.
http://ici.radio-canada.ca/emissions/medium_large/2014-2015/chronique.asp?idChronique=365285
 

 

Vidéo-Témoignage (1hr:30) *Cet homme était dans la mort clinique – Le Paradis et L’enfer Sont Vrais *


jésus sauve

J’ai écouter ce témoignage qui est saisissant …cet homme décrit tellement bien ce qu’il a vécu et vu que c’en est renversant…il y met même une touche d’humour..pour en avoir écouter plusieurs de ce genre de témoignage, je vous recommande joyeusement celui-ci qui est bien spécial..Ça vaut la peine de prendre 1 heure 30 de son temps pour l’entendre décrire ce qu’il a vécu…et Vu…ça nous enlève bien des peurs non fondées en ce qui regarde la mort!

Il témoigne en anglais mais le traducteur français est excellent!

Vidéo-Témoignage (11 min) *Le diable l’attaque, 2 prêtres lui rient au nez et la jettent dans les bras d’évangéliques* Sciences Occultes-Danger*


DIABLE

Quand des prêtres ne croient plus au Diable,

continuent-ils à croire en Dieu ?

spiritisme

VIDÉO ..CLIQUEZ SUR LE TITRE ICI-BAS

31065128fleche-rouge-bas-gif

Le diable l’attaque, 2 prêtres lui rient au nez et la jettent dans les bras d’évangéliques

Lorsque vous serez sur le site de Gloria TV…cliquez sur le titre

 

Vidéo- HONTEUX: Enfant turc persécuté après sa conversion au Christ (Témoignage chrétien d’Hussein)


Prions pour Hussein ! Christ vit en lui ! En Turquie (pays prétendûment laïque), les enfants sont battus par leurs camarades et leurs professeurs quand ils sont chrétiens, jusqu’à ce qu’ils récitent la Chahada, la Profession de foi musulmane.

Ils sont même forcés d’assister à des cours d’islamisation.

 

Prions pour que tous ces enfants, et leurs parents, aient la force de résister contre les attaques de Satan.

lorarius

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 239 autres abonnés

  • ❤️ UN CHANT POUR TOI MAMAN MARIE…..(Immaculée Conception)

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    décembre 2019
    L M M J V S D
    « Nov    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :