Père James Manjackal *COMMENT LAKSHMI FUT GUÉRIE D’UN CANCER EN PHASE TERMINALE *


jamesmanjackal2

FLEURBRUNE

 

Lakshmi est veuve et hindoue. Elle avait un grave cancer à la gorge, qui s’était répandu dans les poumons, le foie et l’estomac. Et le verdict des médecins était qu’elle n’avait plus très longtemps à vivre.

 

Ayant appris que de nombreuses guérisons et des Miracles avaient lieu pendant l’Eucharistie, elle décida un jour de se joindre à la Messe, que je célébrai pour la guérison des gens. Je l’ai vue s’approcher parmi ceux qui venaient communier.
Alors, poliment, je lui ai expliqué qu’étant hindoue, elle ne pouvait pas recevoir la sainte communion ; en colère, elle me dit : « Je crois que JÉSUS est présent dans ce pain et c’est pourquoi je veux Le manger pour être guérie, comme les Catholiques. »

FLEURBRUNE

J’eus beau lui dire que sa Foi seule n’était pas suffisante pour lui donner accès à la communion eucharistique, et qu’elle devait pour cela devenir Catholique en recevant le baptême, elle ne voulut pas sortir de la queue ! Finalement, on dut la faire enlever du rang.
Un mois plus tard, alors que les gens venaient témoigner, j’ai entendu Lakshmi donner son témoignage.
« Chers amis, ce Frère, James, connu pour son amour et son souci des gens, a été très brutal et pas gentil du tout avec moi, quand j’ai voulu recevoir le Corps de JÉSUS, ici, dans la sainte Messe, il y a un mois de cela. Il m’a forcée à partir de la queue. »

FLEURBRUNE

Les gens se mirent à rire de sa façon naïve de raconter. Elle continua impassible :

« Mais je me suis défendue et je suis allée me plaindre à plus haut ! Je voulais avoir un lien direct avec le « Bouton Central », qui distribue toute l’énergie ! Je me suis rendue dans une chapelle et j’ai vu la boîte [le tabernacle], où JÉSUS était assis, d’après ce que m’avait dit ma voisine Elizabeth. Alors, en Le regardant, je Lui ai dit mon mal au coeur :
« JÉSUS, dans mon village, on dit que le Frère James est très gentil et tout particulièrement avec les malades, mais avec moi, il a été très cruel. Il s’est mis en colère contre moi et il m’a chassé de la queue, lorsque j’ai voulu manger ton Corps et faire un avec Toi, pour recevoir une bénédiction de guérison.

FLEURBRUNE

Moi, je sais que tu es DIEU et que Tu ne fais pas de différence entre les hindous et les Chrétiens ; Tu es l’AMOUR et tu aimes tout le monde, alors s’il Te plaît, viens à moi et guéris-moi.

« Je sais que c’est Toi qui as fait de James un prêtre, et que c’est Toi qui fais les Miracles et les guérisons à travers lui, et que rien n’est impossible pour Toi. »

FLEURBRUNE

« Enfin, voilà ce que j’ai dit à JÉSUS dans la boîte. Et puis, j’ai entendu en moi une Voix qui dit :

« Viens à Moi, mon enfant, Je vais te guérir. Je vois que ta FOI est grande. »

« Alors, je suis allée près de la boîte, je me suis mise à genoux et j’ai adoré comme on fait dans nos temples. Et tout-à-coup, j’ai vu une Lumière très brillante tout autour de la boîte, et au milieu de cette Lumière, un pain blanc très lumineux, comme celui que mangeaient les gens de la queue.

Il était éblouissant, mais mes yeux n’étaient pas aveuglés. Il est venu se mettre devant ma bouche, alors j’ai ouvert la bouche et je l’ai avalé.

FLEURBRUNE

Je ne sais pas comment expliqué son goût, je n’ai jamais rien mangé de pareil avant, il avait le goût du miel, du beurre, de l’amande, de la noix de coco et du chocolat, etc. »
Rappelons-nous un instant le passage du « Livre de la Sagesse » (16:20-21) :

 

« C’est une nourriture d’ANGES que Tu as donnée à ton peuple, et c’est un pain tout préparé que, du Ciel, Tu leur as fourni inlassablement, un pain capable de procurer toutes les délices et de satisfaire tous les goûts.

Et la substance que Tu donnais manifestait ta douceur envers tes enfants, et, s’accommodant au goût de celui qui la prenait, elle se changeait en ce que chacun voulait. »

FLEURBRUNE

« Je ne sais pas comment dire, parce que quand j’étais en train de le manger, cela me brûlait dans toute la gorge et dans tout le corps. A ce moment-là, j’ai su que JÉSUS venait de me guérir.

 

Un mois après, les médecins m’ont examinée et ils ont été complètement ébahis de voir qu’il n’y avait plus de cancer dans mon corps ! Alors, ils ont cru qu’ils s’étaient trompés et ont recommencé l’examen, et puis ils ont fini par me donner ce certificat attestant que j’étais totalement guérie du cancer. »

FLEURBRUNE

Elle montra son papier aux gens, qui l’applaudirent tout en rendant grâce à DIEU. Je la connais très bien, elle continue de jouir d’une très bonne santé et elle est toujours occupée de ci, de là. Elle est restée hindoue, mais elle croit en JÉSUS et elle Le prie pour tous ses besoins, elle se rend à l’église régulièrement, dès qu’elle le peut.

FLEURBRUNE

En Inde, il y a un certain nombre de Chrétiens anonymes de ce genre, qui suivent JÉSUS et ses ENSEIGNEMENTS, mais ne sont pas baptisés dans l’eau baptismale de l’Église.
Source :(« Il m’a touché et m’a guéri », p. 70-72)

Extrait -L’Imitation de Jésus-Christ *Qu’il faut fuir l’orgueil et les vaines espérances *


jesusla_fem10

BAREMAUVE

 

Insensé celui qui met son espérance dans les hommes ou dans quelque créature que ce soit. N’ayez point de honte de servir les autres, et de paraître pauvre en ce monde pour l’amour de Jésus-Christ. Ne vous appuyez point sur vous-même, et ne vous reposez que sur Dieu seul. Faites ce qui est en vous, et Dieu secondera votre bonne volonté.

 

Ne vous confiez point en votre science, ni dans l’habileté d’aucune créature, mais plutôt dans la grâce de Dieu qui aide les humbles et qui humilie les présomptueux. Ne vous glorifiez point dans les richesses que vous pouvez avoir, ni dans la puissance de vos amis, mais en Dieu, qui donne tout, et qui, par-dessus tout, désire encore se donner lui-même.

BAREMAUVE

 

Ne vous élevez point à cause de la force ou de la beauté de votre corps, qu’une légère infirmité abat et flétrit.  N’ayez point de complaisance en vous-même à cause de votre esprit ou de votre habileté, de peur de déplaire à Dieu, de qui vient tout ce que vous avez reçu de bon de la nature. Ne vous estimez pas meilleur que les autres; peut-être êtes-vous pire aux yeux de Dieu, qui sait ce qu’il y a dans l’homme.

 

 

Ne vous enorgueillissez pas de vos bonnes oeuvres, car les jugements de Dieu sont autres que ceux des hommes, et ce qui plaît aux hommes, souvent lui déplaît. S’il y a quelque bien en vous, croyez qu’il y en a plus dans les autres, afin de conserver l’humilité. Vous ne hasardez rien à vous mettre au-dessous de tous, mais il vous serait très nuisible de vous préférer à un seul. L’homme humble jouit d’une paix inaltérable, la colère et l’envie troublent le coeur du superbe.

BAREMAUVE

Réflexion de Lamennais-Livre 1, chapitre 7

 

En considérant la faiblesse de l’homme, la fragilité de sa vie, les souffrances dont il est assailli de toutes parts, les ténèbres de sa raison, les incertitudes de sa volonté inclinée au mal dès l’enfance, on s’étonne qu’un seul mouvement d’orgueil puisse s’élever dans une créature si misérable, et cependant l’orgueil est le fond même de notre nature dégradée.

 

Selon la pensée d’un Père, « il nous sépare de la sagesse, il fait que nous voulons être nous-mêmes notre bien, comme Dieu lui-même est son bien » tant il y a de folie dans le crime!

BAREMAUVE

C’est alors que l’homme se recherche et s’admire dans tout ce qui le distingue des autres et l’agrandit à ses propres yeux, dans les avantages du corps, de l’esprit, de la naissance, de la fortune, de la grâce même, abusant ainsi à la fois des dons du Créateur et du Rédempteur.

 

Oh! que ce désordre est effrayant, et combien nous devons trembler lorsque nous découvrons en nous un sentiment de vaine complaisance, ou qu’il nous arrive de nous préférer à l’un de nos frères.

 

Rappelons-nous souvent le pharisien de l’Évangile, sa fausse piété si contente d’elle-même et si coupable devant Dieu, son mépris pour le publicain qui s’en alla justifié à cause de l’humble aveu de sa misère, et disons au fond du coeur avec celui-ci: Mon Dieu! ayez pitié de moi pauvre pécheur.

BAREMAUVE

source: Livre Imitation de Jésus-Christ

Extrait du Petit Journal de Soeur Faustine *Je ne laisserai pas mon coeur pousser un seul gémissement, une seule plainte de douleur.*


Ste Faustine5. Dieu et les âmes.
Soyez adorée, ô Très Sainte Trinité, maintenant et toujours. Soyez adorée dans toutes Vos oeuvres et toutes Vos créatures. O Dieu ! que la grandeur de Votre Miséricorde soit admirée et louée.

 
6. Je dois noter les rencontres de mon âme avec Vous, mon Dieu, dans les moments de Vos visites particulières. Je dois parler par écrit de Vous. Oh ! inconcevable Miséricorde envers moi, pauvre créature. Votre sainte volonté est la vie de mon âme.

 

Celui qui Vous remplace auprès de moi sur cette terre et m’explique Votre sainte Volonté, m’a donné cet ordre. Jésus, voyez comme il m’est difficile d’écrire, de noter clairement ce que mon âme éprouve .

FLEURBRUNE

O! mon Dieu , la plume peut-elle matérialiser ce qui parfois n’a pas de mot ? Mais Vous m’ordonnez d’écrire, O ! mon Dieu, et cela me suffit.

 

 
7. L’entrée au couvent.

Dès l’âge de sept ans, je perçus l’appel définitif du Seigneur, la grâce de la vocation à la vie religieuse. Pour la première fois, j’entendis en moi la voix de Dieu, c’est-à-dire l’invitation à une vie plus parfaite ; mais je n’ai pas toujours été obéissante à cette invitation de la grâce. Je n’ai rencontré personne qui aurait pu m’expliquer ces choses.

 
8. A dix-huit ans, j’ai prié très instamment mes parents de me permettre d’entrer au couvent ; ils repoussèrent catégoriquement ma demande. Après quoi je me suis adonnée aux vanités de la vie, ne faisant aucune attention aux signes de la grâce, bien que mon âme ne trouvât contentement en rien.

 

Cet appel constant était un grand tourment pour moi ; je tâchais pourtant de l’assourdir par des divertissements. J’évitais intérieurement Dieu et me tournais résolument vers les créatures.

 

Cependant la grâce de Dieu fut victorieuse.FLEURBRUNE

 
9. Un soir, j’étais au bal avec une de mes soeurs. Pendant que tout le monde s’amusait, j’éprouvais des tourments intérieurs.

 

Soudain, au moment où je commençais à danser, j’aperçu près de moi Jésus supplicié, dépouillé de ses vêtements, tout couvert de blessures, qui me dit ces mots : « jusqu’à quand vais-Je te supporter, et jusqu’à quand vas-tu Me décevoir ? » A ce moment la charmante musique cessa pour moi, la société où je me trouvais disparut à mes yeux, il ne restait que Jésus et moi.

 
Je m’assis auprès de ma soeur, simulant un mal de tête, pour cacher ce qui venait de se passer. Quelques instants plus tard, je quittai discrètement la société de ma soeur, et je me rendis à la cathédrale Saint Stanislas Kosta, l’heure commençait à prendre une teinte grise, il y avait peu de personnes dans la cathédrale ; ne faisant attention à rien de ce qui se passait autour de moi je me prosternai devant le Très Saint Sacrement et demandai au Seigneur qu’il daigne me faire connaître ce que je devais faire.

 
10. Tout à coup j’entendis ces paroles « pars tout de suite pour Varsovie; là tu entrera au couvent. »

 
Me redressant après cette prière, je rentrai à la maison où je rangeai mes affaires. De mon mieux j’appris à ma soeur ce qui s’était passé. Je l’invitait à dire adieu de ma part à mes parents et ainsi, avec une seule robe, sans bagages, j’arrivai à Varsovie.

FLEURBRUNE

 
11. En quittant le train et en voyant que chacun des passagers prenait sa route, je fus saisie de frayeur : que faire ? A qui m’adresser ? Je dis à la Sainte Vierge « Marie, conduisez moi, guidez-moi! » Aussitôt je perçu que je devais quitter la ville pour un village où je pourrais passer la nuit en sûreté. Je trouvais tout comme la Sainte Vierge me l’avais dit.

 
12. Le lendemain de très bonne heure, j’arrivai en ville. J’entrai dans la première église rencontrée, et me mis à prier pour connaître la volonté divine.

 

Les messes se succédaient. Pendant l’une d’elles j’entendis ces mots: Va trouver ce prêtre ! et dis-lui tout. Il t’expliquera ce que tu dois faire. » La messe finie, je suis allée à la sacristie. J’ai raconté au prêtre tout ce qui s’était passé et je lui ai
demandé de m’indiquer dans quel couvent je devais entrer.

 

 

13. Le prêtre s’étonna d’abord mais il me dit avoir grande confiance, que Dieu disposerait de mon avenir. « En attendant je t’enverrai chez une pieuse dame qui t’hébergera jusqu’au moment ou tu entreras au couvent. »

 

Pendant mon séjour chez cette dame qui me reçut avec beaucoup de bienveillance, je cherchais le couvent, mais à chaque porte où je frappai, on me refusait. La douleur serrais mon coeur et je dis au Seigneur Jésus: « Aidez moi, ne me laissez pas seule »

FLEURBRUNE

 

 
14. Enfin, je frappais à notre porte. La Mère Supérieure, l’actuelle Mère Générale Michèle, m’accueillit. Après une brève conversation, elle m’invita à aller chez le Maître de la maison demander s’Il me recevrait. Je compris tout de suite que je devais prier le Seigneur Jésus.

 

Avec grande joie, je suis allée à la chapelle et lui dit : « Maître de cette maison, est ce que vous me recevrez ? c’est ce qu’une soeur m’a ordonné de demander . » Et tout de suite j’entendis : « ,J’accepte tu es dans mon coeur . » Quand je sortis de la chapelle, la Mère Supérieure me demanda : »Eh bien, est ce que le Seigneur t’a reçue ? » « Oui », lui répondis-je. « Si le Seigneur t’a reçue, je te reçois aussi. »

 

 

15. Telle fut ma réception. Mais pour plusieurs raisons, je dus rester dans le monde chez cette dame pendant plus d’une année, mais je ne suis plus retournée à la maison.

 

Entre temps, je dus affronter de nombreuses difficultés, mais Dieu ne m’épargnera pas ses grâces. Une nostalgie de Dieu, toujours grandissante, s’empara de moi.

 

Mon hôtesse, bien que très pieuse, ne comprenait pas le bonheur de la vie religieuse et, très honnêtement, elle commença à élaborer d’autres projets pour ma vie ; malgré tout, je ressentais que mon coeur était si grand que rien ici bas ne pouvait le combler.

FLEURBRUNE

 

16. Alors je me tournai vers Dieu de toute mon âme languissante. C’était pendant l’octave de la Fête-Dieu. Dieu me remplit d’une lumière intérieure, d’une connaissance approfondie de Celui qui est le plus Grand Bien et la plus Grande Beauté. Je reconnus combien j’étais aimée de Dieu de toute éternité.

 

Pendant les vêpres, par des mots tout simples, je fis voeu de chasteté perpétuelle. Depuis ce moment je sentis une grande intimité avec Dieu, mon Époux, et fis une petite cellule dans mon coeur, où je demeurai toujours avec Jésus.

 
17. Enfin, vint le moment, où la porte du couvent s’ouvrit pour moi. C’était le premier août au soir, la veille de la fête de Notre-Dame des Anges. Je me sentais extrêmement heureuse, il me semblait que j’étais entrée au Paradis. Mon coeur n’était qu’action de grâce.

 

 

18. Mais après trois semaines, je m’aperçus que l’on consacrait peu de temps à l’oraison et, pour bien d’autres désirs de mon âme, je pensais que je devais entrer dans un couvent plus strict. Cette idée, ou plutôt cette tentation s’affermissait dans mon âme et devenait de plus en plus forte, bien qu’elle soit opposée à la volonté divine.

 

Un jour je me décidai à m’en expliquer avec la Mère Supérieure et a quitter immédiatement cette maison. Mais, Dieu dirigea les évènements de telle façon que je ne pus voir la Mère Supérieure.FLEURBRUNE

 

 

Avant d’aller me coucher, j’entrai en passant dans la petite chapelle et je demandai à Jésus de m’éclairer sur ce point, mais je ne fus pas, semble-t-il, exaucée: seule une inquiétude surprenante m’envahit. Malgré tout, je pris la résolution d’en parler à la Mère Supérieure et de lui faire part de ma décision, le lendemain après la messe.

 

 
19. C’est dans ces dispositions que j’entrai dans ma cellule, tourmentée et mécontente ; les soeurs étaient déjà couchées et la lumière éteinte. Je ne savais que faire de ma personne. Je me jetai à terre et commençai à prier intensément pour connaître la volonté de Dieu.

 

Le silence régnait partout comme dans un tabernacle. Toutes les soeurs, telles de blanches hosties, reposaient, enfermées dans le calice de Jésus ; et c’est de ma cellule seulement que montaient vers Dieu les gémissements d’une âme.

J’ignorais qu’il n’était pas permis. de prier dans sa cellule, sans autorisation, après neuf heures.

 
Après un moment, « Qui vous a fait une telle douleur ma cellule s’éclaira et sur le rideau j’aperçus le Visage très douloureux de Jésus. Il était couvert de plaies ouvertes, et de grosses larmes tombaient sur mon couvre-lit. J’ignorais tout ce que cela signifiait. Je demandai à Jésus : « Qui Vous a fait une telle douleur ? »

 

 

Jésus me dit : « C’est toi qui Me fera souffrir, si tu quitte ce couvent. C’est ici et non ailleurs que je t’ai appelée et je t’y ai préparé de nombreuses grâces.» Je demandai pardon à Notre Seigneur et tout de suite j’oubliai la résolution que j’avais prise.FLEURBRUNE

 

Le lendemain était jour de confession. Je racontai les faits de la nuit. Mon confesseur déclara que la volonté divine était évidente : je devais rester dans ce couvent, et il m’était même défendu de penser à un autre. Depuis ce moment je me suis toujour sentie heureuse et satisfaite.

 

 

20. Peu après je tombai malade. La chère Mère Supérieure m’envoya avec deux autres Soeurs en vacances à Scolimow non loin de Varsovie. C’est alors que j ‘ai demandé au Seigneur pour qui je devais encore prier. Je compris qu’il me le ferait connaître la nuit suivante.

 

Je vis mon ange gardien qui m’ordonna de le suivre. En un instant je me trouvai dans un endroit enfumé, rempli de flammes, où se trouvaient une multitude d’âmes souffrantes qui prient avec ferveur, mais sans efficacité pour elles-mêmes ; nous seuls pouvons les aider.

 

Les flammes qui les brûlaient ne me touchaient pas. Mon ange gardien ne me quittait pas un seul instant. Et je demandais à ces âmes, quelle était leur plus grande souffrance.

 

 

Elle me répondirent d’un commun accord que c’était la nostalgie de Dieu.J’ai vu la Sainte Vierge, visitant les âmes au Purgatoire. FLEURBRUNE

 

Elles l’appellent « Étoile de la mer ». Elle leur apporte du soulagement. Je voulais encore leur parler, mais mon ange gardien m’avait déjà donné le signal du départ. Nous sortions de cette prison de douleurs quand Dieu a dit : « Ma Miséricorde ne veut pas cela, mais la justice l’exige. » Depuis ce moment je suis en relations plus étroites avec les âmes souffrantes.

 
21. Fin du postulat. 29.04.1926. Mes Supérieures m’envoyèrent à Cracovie, au noviciat. Une joie inconcevable inondait mon âme. Lorsque nous arrivâmes au noviciat, Soeur ?.. était mourante. Quelques jours plus tard elle vint vers moi et me pria d’aller chez la Mère Maîtresse pour lui dire qu’elle demande à son confesseur l’Abbé Rospond de célébrer une messe et de prier trois ferventes oraisons à son intention.

 

 

Tout d’abord j’acceptai ; mais le lendemain après réflexion, je résolu de ne pas me rendre chez la Mère Maîtresse, car je me demandais si je n’avais pas rêvé.

 

Je me rendis donc immédiatement chez elle. Je n’y suis pas allée. La même chose se répéta plus distinctement la nuit suivante. Je n’avais plus aucun doute. Cependant, au matin, je résolu de n’en parler à la Maîtresse que lorsque je la verrais dans le courant de la journée. L’ayant rencontrée tout de suite, dans un couloir.

 

 

Elle me reprocha de n’être pas allée immédiatement la voir et une grande inquiétude remplit mon âme. Je me rendis donc chez elle et lui racontai tout ce qui m’était arrivé. La Mère promit de régler cette affaire. Trois jours après, elle vint me dire : « Que Dieu vous le rende ! »

FLEURBRUNE
22. Au moment de ma prise d’habit, Dieu me fit connaître combien je devrais souffrir. Je voyais clairement ce à quoi je m’engageais. Ce fut un moment de douleur. Mais de nouveau , le Seigneur inonda mon âme de grandes consolations.

 
23. Vers la fin de la première année de noviciat, mon âme commençait à s’assombrir. Je ne ressentais aucune consolation dans l’oraison et devait faire beaucoup d’efforts pour méditer.

 

La peur commençait à s’emparer de moi. Rentrant profondément en moi-même, je ne voyais qu’une grande misère. Je découvrais aussi clairement l’immense sainteté de Dieu. N’osant lever les yeux vers Lui, je me jetais à ses pieds, dans la poussière, pour implorer Sa Miséricorde.

 

 

Près d’une demi année s’écoula ainsi. sans grand changement. Notre chère Mère Maîtresse m’encourageait dans ces moments difficiles, et ma souffrance ne cessait de s’accroître. La seconde année de noviciat approchait et je me souviens qu’à l’idée de prononcer mes voeux un frisson me traversait l’âme. Je ne comprenais rien de ce que je lisais, je ne pouvais méditer. Il me semblait que mon oraison était désagréable à Dieu et que je l’offensais plus encore en m’approchant des Saints Sacrements.

 

FLEURBRUNE

 

Cependant mon confesseur ne me permit jamais d’omettre une seule Communion. Dieu agissait étrangement en moi. Je ne comprenais absolument rien des enseignements de mon confesseur. Les simples vérités de la foi devenaient incompréhensibles pour moi. Mon âme était tourmentée et ne trouvait de satisfaction nulle part.

 
A un certain moment, l’idée que j’étais rejetée de Dieu s’empara de moi. Cette pensée affreuse me poursuivit au point que je crus agoniser de douleur. Je voulais mourir et je ne le pouvais pas. La tentation me vint aussi : « A quoi bon acquérir des vertus ? A quoi bon se mortifier lorsque tout déplait à Dieu ? »

 

Quand j’ai parlé de cela à la chère Mère Maîtresse, elle me répondit : « Sachez ma Soeur, que Dieu vous prédestine à une grande sainteté. C’est un signe qu’Il veut vous avoir tout près de Lui au ciel. Ayez grande confiance en Notre Seigneur Jésus. »

 
Cette terrible idée d’être rejeté de Dieu, est le véritable supplice des damnés. Je recouru aux Plaies de Jésus. Je répétais des mots de confiance qui ne faisait qu’ajouter à mon supplice. Je suis allée devant le Saint Sacrement et j’ai commencé à parler à Jésus : « Seigneur, Vous qui avez dit qu’une mère oublierais son nourrisson plutôt que Dieu sa créature et « même si elle l’oubliait, Moi, Dieu, Je n’oublierai pas Ma créature ». . Jésus, entendez-vous mon âme? Daigniez entendre les cris de douleur et les plaintes de Votre enfant.

 

 

J’ai confiance en Vous mon Dieu, parce que le ciel et la terre passeront mais Votre parole durera éternellement ». Cependant je ne trouvais pas le moindre
soulagement.FLEURBRUNE

 
24. Un matin à mon réveil, en me mettant en présence de Dieu, le désespoir commença à me saisir.

Dans une obscurité extrême je luttai de mon mieux jusqu’à midi. Dans l’après midi, des frayeurs vraiment mortelles m’envahirent, mes forces physiques commencèrent à m’abandonner. Vite j’entrai dans ma cellule, me jetai à genoux devant le Crucifix pour implorer Sa Miséricorde. Mais Jésus semblait sourd à mes appels.

 

Complément épuisée, je tombai à terre, en proie au désespoir, j’endurai de véritables douleurs infernales absolument semblable à celles que l’on éprouve en enfer. Au bout de trois quarts d’heures, je voulus aller chez la Maîtresse, mais je n’en avais pas la force. Je voulus appeler, mais je n’avais pas de voix. Heureusement une Soeur entra dans ma cellule, elle en informa la Mère Maîtresse qui vint aussitôt.

 

Dès qu’elle entra dans ma cellule elle dit « Au nom de la sainte obéissance relevez-vous. » Aussitôt, une force me souleva de terre et me tins debout près de la chère Mère Maîtresse.

 
Elle me rassura affectueusement, me disant que cette épreuve venait de Dieu. : « Soyez très confiante. Dieu est toujours notre Père, même s’Il envoie des épreuves». Je revins à mes devoirs comme au sortir de la tombe, les sens pénétrés de ce que j’avais éprouvé.

FLEURBRUNE
Le soir au salut, mon âme commença à agoniser dans des ténèbres affreuses. J’avais la sensation d’être livrée au pouvoir du Dieu Juste et d’être l’objet de sa fureur. Dans ces moments redoutables, j’ai dit au Seigneur: « Jésus qui Vous comparez dans l’Évangile à la plus tendre des mères, j’ai confiance dans vos parole, parce que Vous êtes la Vérité et la Vie.

 

 

Jésus, malgré tout, j’ai confiance en Vous en dépit de ces sentiments intérieurs qui s’opposent à tout espoir. Faites ce que vous voudrez de moi. Je ne Vous quitterai jamais, car Vous êtes la source de ma vie. » Seul, celui qui a vécu de semblables moments, peu comprendre combien terrible est le tourment de l’âme.

 
25. Durant la nuit la Sainte Vierge me rendit visite, tenant Jésus dans ses bras. La joie remplit mon âme et j’ai dit : « Marie ma Mère, savez-vous quelles terribles souffrances j’endure ? » Et la Mère de Dieu me répondit : « Je sais combien tu souffres, mais n’aie pas peur, j’ai et j’aurai toujours compassion de toi. » Elle me sourit affectueusement et disparut. Aussitôt mon âme se trouva emplie de force et d’un grand courage. Mais cela n’a duré qu’un jour. C’était comme si l’enfer avait conspiré contre moi.

 

 

Une haine terrible fit irruption dans mon âme, la haine de tout ce qui est saint et divin. Il me semblait que ces tourments de l’âme seraient le partage constant de mon existence. Je me suis tournée vers le Saint Sacrement et j’ai dit : « Jésus, Époux de mon âme, ne voyez-Vous pas qu’elle agonise sans Vous?

FLEURBRUNE

 

Pourquoi Vous dérober devant un coeur qui Vous aime si sincèrement?
Pardonnez moi, Jésus, que Votre sainte Volonté se fasse en moi ! Je souffrirai tout en silence, comme une colombe, sans me plaindre. Je ne laisserai pas mon coeur pousser un seul gémissement, une seule plainte de douleur.»

 
Source: le Petit Journal de Soeur Faustine

Témoignage de conversion de Nathalie *Quand Marie écrase la tête du serpent *


FLEURROSEROUGE8

 

Je viens de lire comment beaucoup sont revenus à Dieu. Comme nous avons de choses en commun!

 

Pour moi tout a commencé en 1984 si je me souviens bien. J’étais en internat loin de ma mère et une tante m’a offert un chapelet. C’est un cadeau qui me touche encore. Pourquoi n’offrons nous pas plus souvent de tels cadeaux qui resteront dans le coeur du pêcheur?

 

Quand je suis venue rejoindre ma mère l’année du baccalauréat, j’ai découvert sa maison qui aurait pu être charmante. Mais dans cette maison, j’avais peur. Je voyais des choses. Des choses qui font peur. Alors j’ai commencé à faire du spiritisme. Et là j’ai vu la brutalité et la haine de Satan. Au cours d’une séance de spiritisme, il m’a dit qu’il ferait tout pour me pousser au suicide.

 

Et plusieurs fois il m’a tenté dans ce sens au point où je suis même passée à l’acte jusqu’à ce que le Saint-Esprit vienne toucher mon âme.. Il y a eu tant de choses dans cette maison que ma mère a décidé de déménager. Je voyais des griffes déchirer le papier peint, la lumière s allumait seule ainsi que la télévision. ça faisait rire mes frères mais moi je n’aimais pas ça. Je voyais les objets bouger seuls et je ne supportais pas de rester seule dans cette maison.

BAREFLEURSIMPLEL

Ma mère ne m’a pas emmené voir un psychiatre ou même un prêtre, non, elle m’a emmenée chez un voyant. Je ne sais pas ce qu’il lui a dit mais moi il m’a enfermée dans un placard dans le noir, peut-être pour voir si j’étais hystérique?

Quand nous sommes partis de cette maison, la propriétaire nous a dit que quelqu’un s’était pendu dans celle-ci. Son âme devait être prisonnière de l’endroit ,ou c’était le diable qui y avait fait son nid.

 

Mais il ne m’avait pas encore fait de grandes frayeurs. C’est bien plus tard que j’ai eu sa visite. Je dois vous dire que ma conversion a eu lieu en 96 ou 97, Une amie est venue me parler de Medjugorje. J’étais mourante, enfoncée dans la drogue, je me laissais périr. Mais j’ai cru immédiatement. Le Seigneur répondait enfin à mes pleurs et mes cris vers lui.

BAREFLEURSIMPLEL

Et j’y suis allée. Deux fois. J’ai écouté les cassettes du père Tardif sur les dons de l’esprit saint. Les charismes. Il faut dire que le canada était en pleine effusion de l’esprit saint à ce moment là.

 

Mais avant de connaitre Medjugorje, j’étais dans la caraïbe, haut lieu du vaudou, de la drogue et de toutes sortes de religions. Là-bas, il était courant de voir sur les routes des hôtels avec des viscères d’animaux comme je l’espère mais souvent je me posais la question s il s’agissait d animaux.

 

Il y avait des sorciers à chaque carrefours, et beaucoup leurs rendaient visite. J’ai trouvé une petite maison en bois très simple et très peu chère, mais c’était un fumeur de crack qui habitait là avant. Qu’avait il bien pu faire d’autre?!

BAREFLEURSIMPLEL

Une nuit que j’étais allongée sur le lit qui n’était pas normal, il ressemblait à un hôtel, était fait en pierre, avec un matelas dessus, j’ai senti que le diable en personne me rendait visite. Je ne le voyais pas mais je pouvais sentir sa présence si oppressante.

 

Je l’entendais me parler à l’intérieur de moi. me disait qu’il venait pour me prendre. Alors, terrifiée, je me suis mise à prier toute la nuit, ne pensant pas lui échapper. Si la nuit de trois jours où nous verrons nos péchés sera comme cette nuit que j’ai passé, alors je suis déjà passée par une telle nuit. Je n’ai jamais autant prié que cette nuit là.

 

Et il est parti avec le jour qui arrivait. Une autre fois il est venu me rendre visite à Paris, j’avais eu un chien berger allemand qui était mort mais le jour où le mauvais est venu, j’entendais mon chien qui était au pied de mon lit, il était venu du ciel pour me protéger ou me prévenir.

BAREFLEURSIMPLEL

Je n’ai pas entendu le mal parler cette fois mais il était là, je reconnaissais sa présence, où l’air est lourd, on a l’impression que tout c’est arrêté. Il est invisible mais pourtant on n’a aucun doute, il est là. Il se gonfle pour montrer sa puissance et nous montre que nous ne sommes rien. Mais ce jour là j’ai eu moins peur.

 

C’était peu avant que j’aille à Medjugorje. Depuis il n’est plus jamais venu en personne. Il a du user d’autres stratagèmes. Je dois vous dire aussi qu’à l’époque où je faisais du spiritisme, je prenais déjà des drogues car je me sentais mal dans ma peau comme tous les adolescents.

 

Je ne sais pas comment ni pourquoi, j’ai fini par signer un pacte de mon sang pour toutes les bêtises terrestres que les jeunes aspirent…l’amour, l’argent, le lendemain quand j’ai voulu retrouver ce papier, il n’était plus là et je ne l’ai jamais retrouvé.

BAREFLEURSIMPLEL

De l’amour j’en ai eu, plus que de nécessaire, car en vérité l’amour que je demandais n’était pas de l’amour mais de la chair. C’est sur le trottoir qu’il m’a donné cet amour demandé. Et l’argent j’en ai eu aussi. De l’argent sale, celui de la drogue parce que c’était plus facile à gagner qu’en allant travailler.

 

Comme il faut que Dieu nous aime pour venir nous chercher aussi bas. Là où tout le monde vous a abandonné, là où on vit l’enfer sur la terre et que l’on souhaite mourir; Malgré ma misère j’ai crié vers Dieu et il m’a entendue.

 

Comment pourra t’on dire ensuite que les messages de Medjugorje ne viennent pas du ciel? Comment le diable peut il vous demander de prier sans cesse et de retourner aux sacrements de l’église pour vous protéger et vous libérer de lui?

Il serait encore plus fou que nous.

BAREFLEURSIMPLEL

En arrivant aux portes de ce village sans prétention, mon âme rayonnait de bonheur. Je savais où j’étais….J’étais à la porte du paradis. J’étais en manque de drogue et je n’ai pas dormi pendant sept jours, et mon corps me torturait mais ce sont les jours les plus heureux de ma vie. Au point que partir de là-bas et vivre loin des priants de ce village était un déchirement.

 

Je décidais de consacrer ma vie à Dieu. Ma vie est devenue prières. Mais le mauvais est toujours là à guetter. J’ai commencé à peiner dans la prière. Je n’avais plus envie. Ma foi était toujours là et je crois qu’elle est inébranlable. (Que Dieu me préserve d’une telle épreuve). J’ai due aller demander l’aide d’un prêtre exorciste à Paris 20 ème à Notre Dame du Perpétuel Secours.

 

Et aujourd’hui le prêtre, à chaque sacrement de réconciliation dit une prière de délivrance pour moi.

BAREFLEURSIMPLEL

Je rêvais de retourner vivre à Medjugorje. Je voulais être aux milieux de gens qui prient, tous les jours, sans cesse pour sauver les pêcheurs comme moi et sauver le monde.

 

Le Seigneur m’a fait patienter en me guérissant d’un cancer de l’utérus.( Il était normal ce cancer je pensais , après tous les péchés de chair que j’avais commis, et je l’ai accepté comme une justice pour mon bien. N’est il pas dit que nous mourons à cause de nos péchés?)

 

Le Seigneur a été généreux encore. Pour me soutenir il m’a donné un amour d’homme. Un vrai amour qui s’est occupé de moi au point de s’oublier lui même et est mort d’un cancer. Que Dieu bénisse mille fois cet homme qui n’a été que tendresse et amour pour moi.

S’il n’était pas au ciel, j’en serais vraiment très affligée. Je veux bien subir toutes les tortures possibles pour qu’il soit au ciel. D’ailleurs je veux bien donner tout mon être pour nous tous, du moment que mon purgatoire soit sur cette terre et que j’aille directement au ciel.

BAREFLEURSIMPLEL

Je dois vous raconter aussi que j’ai demandé à mes parents de m’autoriser à entrer dans les ordres. Le Scandale! Mon beau-père étant médecin, j’ai failli me retrouver pour la vie derrière les fenêtres d’un hôpital psychiatrique.

 

Ils préféraient m’envoyer chez les fous plutôt que de me laisser faire. Si encore il y avait la messe dans ces hôpitaux. Mais non. Pas ceux où on m’a envoyée.

 

Mais aujourd’hui j’ai 47 ans, et ma patience semble être récompensée. J’ai dit à ma mère que je sentais que je n’allais pas vivre longtemps. C’est ce que je ressens dans la prière depuis un an environ. Je sens qu’il va se passer quelque chose pour moi et peut-être pour les autres aussi à Pâques de cette année.

BAREFLEURSIMPLEL

Bref j’ai dit à ma mère que je voulais aller à Medjugorje pour Pâques et plus longtemps encore; Le temps que le Seigneur voudra pour me purifier et me fortifier dans l’oraison, pour moi et mes frères et soeurs de la terre.

 

Je sais aujourd’hui que je n’y serai pas à Pâques, mais ma mère vient de me donner de l’argent pour que j’achète un camping-car d’occasion pour y aller car rester à l’hôtel là-bas serait bien trop cher et elle a compris que j’étais prête à y aller à pieds s’il le fallait et sans argent.

 

Et j’ai trouvé le camping-car de suite. Un vieux, très vieux mais pas cher et avec un contrôle technique de rêve. Il me reste à demander un visa ( Ce qui ne se fera qu’avec l’aide de Dieu car on ne vous laisse entrer que si vous avez 70 euros par jour et bien évidement je ne les ai pas, je vis avec beaucoup moins que ça en France, je suis sous 200 euros sous le seuil de pauvreté mais je ne me sens pas pauvre ).

BAREFLEURSIMPLEL

Il faut dire que j’ai confiance car j’ai déjà vécue plusieurs fois sans argent, absolument sans argent, totalement dépendante de notre Seigneur qui a bien pris soin de moi en me donnant même le superflu. Je peux me contenter d’un pain par jour et un pain,ce n’est pas le plus cher. Mes cigarettes me coûtent bien plus. Dépenses que je n’aurai plus à Medjugorje.

 

Donc je suis heureuse car enfin je vais pouvoir aller vivre là-bas si Dieu le permet. Je reçois mon camion le 3 Mai.

 

Évidemment ma mère vient de tomber malade et je ne sais pas comment ça va tourner.

Mais mon coeur est en fête. Et c’est Jésus qui me réjouit, quoi qu’il arrive.

J’avais envie de vous raconter un peu.

Nathalie

BAREFLEURSIMPLEL

Source : http://me-pardonneras-tu.blogspot.fr/2014/03/quand-marie-ecrase-la-tete-du-serpent.html

Message du Saint Amour (Holy Love)…reçu le 28 Mars 2014 * Le croyant & Le non-croyant *


st-thomasdaquin

barre-separation-celtique

 

Saint Thomas d’Aquin dit: « Loué soit Jésus. »

 

« Je suis venu pour vous indiquer succinctement les différences entre un croyant et non – croyant dans le Saint Amour. Celles-ci ont été exposées de diverses manières dans le passé mais méritent d’être répétées. »

barre-separation-celtique

« Le non – croyant a une opinion erronée basée sur des ouï-dire ou une certaine contre-vérité; il ne recherche pas ou n’accepte pas la Vérité tandis que le croyant accepte l’intervention du Ciel comme étant la Vérité. »

 

« Le non – croyant ne peut pas accepter le choix du Ciel de ses visionnaires ou messagers à cause de son envie spirituelle; il place aussi des limites sur qui ou où le Saint-Esprit pourra oeuvrer tandis que le croyant reconnaît totalement le droit du Ciel de choisir qui il veut sans restriction. »

barre-separation-celtique

« Le non – croyant n’intériorise pas les messages et n’est pas ouvert à la connaissance de lui-même tandis que le croyant applique chaque message pour lui-même et aspire constamment à la perfection dans la sainteté. »

 

« Le non – croyant cherche une raison négative de ne pas croire et n’appuie ses avis négatifs que sur des faits, tandis que le croyant voit le bon dans chaque message. »

barre-separation-celtique

« Le non – croyant est plein d’auto-suffisance, tandis que le croyant croit humblement que les autres sont plus saints que lui et affirme ses opinions — et il prie ensuite pour qu’elles soient acceptées. »

 

« Il existe des différences marquées dans les cœurs des croyants et non-croyants.

Ils sont aussi éloignés que l’orgueil l’est de l’humilité.

barre-separation-celtique

Priez pour que la barrière des cœurs fiers soit vaincue. »

barre-separation-celtique

source:http://www.holylove.org/

Message du Saint Amour ( Holy Love) reçu le 27 Mars 2014 *N’écoutez pas seulement les paroles, mais regardez les actions *


« Je suis votre Jésus, né Incarné. »jésusamour

« Encore une fois, Je vous invite à considérer que les étiquettes peuvent être très trompeuses. On peut donner un grand titre à une personne mais elle ne remplit pas, en Vérité, les devoirs de sa charge. Parfois, c’est tout le contraire.

BAREFLEURSIMPLEL

Par exemple, la Russie proclame que le communisme est mort mais elle agit selon les voies du communisme dans ses politiques. Ainsi, alors qu’elle renonce à une étiquette, c’est toujours le même gouvernement dans ses actions. »

 

BAREFLEURSIMPLEL

« C’est pourquoi la Sagesse doit vous aider à rechercher la Vérité. Ne regardez pas ce qui devrait être mais ce qui est. N’écoutez pas seulement les paroles, mais regardez les actions. Ne croyez pas dans le titre d’une personne, mais regardez à la façon dont il assume le titre. »

 

 

« Tout le monde est responsable devant Dieu de vivre dans la Vérité. »

BAREFLEURSIMPLEL

source:http://www.holylove.org/

Quelques pensées-citations de Padre Pio*


padre pio

FLEURBRUNE

 

« Que Marie fleurisse et parfume ton âme de Vertus toujours nouvelles, et qu’elle pose sa main maternelle sur ta tête ! »

 
« Être toujours et partout comme le Sourire et la Lumière de DIEU. »

 
« La Bonté et la Miséricorde de DIEU, non seulement ne rejettent pas les pécheurs repentis, mais vont toujours à la recherche des obstinés. »

 
« Le Cœur et les bras de DIEU s’ouvrent d’autant plus largement que nous nous faisons plus petits, par le moyen de la confiance et de l’abandon à sa Providence. »

FLEURBRUNE

« Accrochons-nous davantage à la Sagesse et au Saint-Esprit, parce qu’on y trouve la Vie bienheureuse et la plus merveilleuse, et aussi parce que le démon est blotti dans l’âme des stupides. »

 
« Tu dois, de préférence, louer DIEU, plutôt que de te décourager, s’Il te réserve les souffrances de son Messie et s’Il veut te faire éprouver ta faiblesse. »

 

 

« Tu dois élever vers Lui les chants de louange et de l’espérance, même et surtout quand tu es triste ou dépressif, ou que tu tombes par fragilité, et Le remercier chaleureusement des Biens dont Il te comble. »

FLEURBRUNE

« Il faut être forts pour devenir Saints et grands. Voilà notre devoir. La vie est une lutte permanente, que nous ne pouvons éviter. Il nous faut triompher dans tous ses combats. »

 
« Le blasphème attire la malédiction sur ta maison. »

 
« Prie et espère, aie bien confiance en JÉsus. Ne t’énerve pas. L’énervement ne sert a rien. DIEU est miséricordieux et toujours secourable. »

 
« Mettez toujours votre confiance dans la divine Providence, et soyez certains que le Seigneur vous protège. »

 
« Mon passé, ô Seigneur, à ta Miséricorde, mon présent à ton Amour, mon avenir à ta Providence. »

 

 FLEURBRUNE

Qu’est-ce que la « vaine gloire ». St Pio nous le dit :

« Notre Seigneur, toujours soucieux de notre Bien, pour nous préserver de ce grand ennemi qu’est la vaine gloire, nous en fait prendre conscience dans de nombreux passages des « Évangiles ».

 

« Ne nous dit-il pas, pour prier, de nous retirer dans notre chambre, de fermer la porte, de prier seul à seul avec DIEU, pour que les autres ne sachent pas que nous prions ?
En jeûnant, de nous laver le visage, pour que la saleté répugnante et la pâleur de notre visage n’apprennent pas aux autres que nous jeûnons ? En faisant l’aumône, que la main droite ignore ce que fait la main gauche ? »

FLEURBRUNE

La vaine gloire se soucie du jugement des autres, elle agit pour obtenir l’estime de nos semblables…Elle dénote donc un manque d’intelligence concernant les Réalités spirituelles.

FLEURBRUNE

 

 

« Qu’ils aient la prudence de ne jamais parler avec d’autres personnes des faveurs du Bon DIEU envers eux, sauf à leur directeur et à leur confesseur. Qu’ils ne dédient toutes leurs actions qu’à la Gloire de DIEU, comme le dit St Paul : « Quoi que vous fassiez, faites tout pour la Gloire de DIEU. »
(1re Épître aux Corinthiens, 10:31)

 

 

« Toute bonne action, tout mérite doivent être attribués à DIEU seul. »

FLEURBRUNE

« L’âme réussit un peu à s’exprimer sur les manifestations et les apparitions dont elle est l’objet [de JÉsus, de Marie et d’autres personnages célestes sous des formes humaines], mais elle préférerait se renfermer dans un parfait mutisme, car cela lui fait mal, quand elle s’exprime, de s’apercevoir de la grande distance qui existe entre ce qu’elle a vu et dont elle se souvient, et ce qu’elle peut en exprimer. Il lui semble que de si nobles sujets sont bien mal traités. »

 

 FLEURBRUNE

« Comme elles sont belles, les âmes dans lesquelles règne le céleste Époux ! Si une telle Beauté était montrée à tous et appréciée de tous à sa juste valeur, on ne verrait certainement pas tant de nos frères imbéciles courir là où DIEU n’est pas. »

 
« Nous devons supplier sans cesse notre très doux Seigneur pour deux choses : qu’il fasse croître en nous l’Amour et la Prudence, parce que celui-là nous fera voler dans les Voies du Seigneur, et celle-ci, regarder où nous mettons les pieds ; celui-là nous fera regarder les choses de ce monde pour ce qu’elles sont, et celle-ci nous préservera de toute négligence. »

 FLEURBRUNE

« Quand Charité et Prudence s’embrasseront, nous ne pourrons plus donner de l’importance aux choses d’ici-bas. Alors on ne connaîtra plus de disputes et de divisions, on ne connaîtra plus la jalousie. Notre seul désir sur Terre sera de contenter l’Être aimé. »

 
« Quand les conversations se prolongent comme passe-temps, et que je ne peux m’en éloigner – comme il arrive souvent -, je dois me faire de plus en plus violence pour rester, car elles me font beaucoup de peine. »

 
« JÉsus « s’est tellement emparé de mon cœur qu’Il me fait brûler tout entier de son Feu divin, de son Feu d’Amour. »

 FLEURBRUNE

« Je n’ai jamais eu de Chose surnaturelle qui n’ait pas produit un profit remarquable. Ces célestes faveurs ont produit en moi, outre les effets propres
à chaque faveur, trois effets principaux :

– une admirable Connaissance de DIEU et de son incompréhensible Grandeur ;

– une grande connaissance de moi-même et un profond sentiment d’humilité à me voir si prompt à offenser un Père si Saint ;

– un grand mépris pour toutes les choses de la Terre et un grand amour de DIEU et de la Vertu. »

 barre-separation-celtique

« Ce que je comprends vraiment et très clairement, c’est que mon cœur aime infiniment plus que ce que l’intelligence connaît. De cela seul je suis certain, et aucun doute sur cela ne s’est jamais insinué dans mon esprit ; et je ne crois pas mentir en assurant n’être jamais tenté à propos de cela. Je suis si assuré que ma volonté aime ce très tendre Époux, que, après la sainte Écriture, je ne suis aussi certain de rien d’autre. »

 FLEURBRUNE

Source: (St Pio, « Paroles de Lumière », p. 51-52, 127, 166, 167-168, 184-186, 187, 96-97)

 

Message du Saint Amour ..reçu le 26 Mars 2014 *Priez pour l’inspiration de l’Esprit de Vérité, le Saint-Esprit, et la protection des anges. Je prie avec vous *


HOLY_LOVE_VIRGIN_MARY_600x339

La Sainte Mère dit: « Loué soit Jésus.

 

barre-coeur-et-fleur

« Chers enfants, ce grand pays d’autrefois a été fondé sur la liberté religieuse. Si vous abandonnez ce droit donné par Dieu, vous vous abandonnez au mal. Aucun gouvernement ne devrait avoir le droit de dicter les questions de conscience. Personne ne devrait soutenir ces dirigeants. Vous ne devriez pas être mis dans la position de choisir entre Dieu et le pays, mais c’est le chemin que les événements suivent. »

 

« Je vous exhorte à tenir fermes en faveur de la sainteté. Priez pour obtenir la hardiesse de voir où vous pouvez faire une différence. Ce n’est pas le moment du silence ou de l’obéissance aveugle envers un leadership dévoyé. »

 

« Priez pour l’inspiration de l’Esprit de Vérité, le Saint-Esprit, et la protection des anges. Je prie avec vous. »

 

barre-coeur-et-fleur

Lisez Galates 3:2-5

3:2
Voici seulement ce que je veux apprendre de vous : Est-ce par les oeuvres de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou par la prédication de la foi ?

3:3
Êtes-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l’Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ?

3:4
Avez-vous tant souffert en vain ? si toutefois c’est en vain.

3:5
Celui qui vous accorde l’Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les oeuvres de la loi, ou par la prédication de la foi ?

source:   http://www.holylove.org/

*Article – LES PIONS SE PLACENT SUR L’ÉCHIQUIER MONDIAL*


LES-PIONS-SE-PLACENT-SUR-LÉCHIQUIER-MONDIAL

barre

La « présentation de cet article n’est ni pessimiste ni surréaliste mais tout à fait réaliste selon tous les médias qui rapportent les événements actuels;  le lecteur est invité à prier davantage car la prière peut atténuer de façon sensible les destinées mondiales qui y sont décrites.

Seule l’indifférence ou l’ignorance peuvent accentuer ce qui est décrit ici. »

 

Équipe Myriamir

barre

Des véhicules militaires turcs pénètrent en Syrie, des forces militaires russes sont massées le long des frontières avec l’Ukraine, la Pologne a rappelé ses réservistes, les pays de l’OTAN déclarent…

Être prêts à des mesures extrêmes, la Russie et la Chine menacent d’abandonner le dollar américain, Israël a fermé ses ambassades et ses consulats à travers le monde (sous un faux prétexte à mon avis) pour la première fois de son histoire,

 

 

Pour la 1ere fois de son histoire, Israël fait fermer ses 103 ambassades

 

 

Pour lire la suite cliquez ici

barre

Message du Saint Amour..reçu le 25 mars 2014 * J’ai abandonné Ma volonté à la Volonté du Père *


marieanociation

Fête de l’Annonciation

La Sainte Mère dit: « Loué soit Jésus. »

 

« Aujourd’hui, alors que vous célébrez mon « Oui » à l’Ange Gabriel, Je vous prie de comprendre que, de nos jours, le système juridique est impliqué dans un conflit avec les choix justes.

barreospettaforeverzu

Les gouvernements ont fait du péché une liberté en contournant la Vérité. Cela a mis en péril les consciences au point où les âmes ne recherchent pas la Vérité aux yeux de Dieu et ne reconnaissent pas ni même ne considèrent la Volonté de Dieu ».

 

« Un simple « Oui » était ce que l’Archange avait besoin à l’Annonciation.

 

J’ai abandonné Ma volonté à la Volonté du Père.

À ce moment, le Ciel a touché la terre et a tranquillement changé le cours de l’histoire humaine.

 

Aujourd’hui, les gouvernements ont imposé la formation de mal sur les consciences du monde afin que les décisions justes soient moquées voire même méprisées.

barreospettaforeverzu

Ne confondez pas, chers enfants, les fausses consciences que le gouvernement vous impose par la loi avec la Vérité de la Volonté de Dieu pour vous. Votre salut pèse dans la balance ».

Des foetus avortés brûlés pour chauffer des hôpitaux* Honte à la Grande-Bretagne (Royaume Uni) * Seigneur Jésus prends Pitié *


BÉBÉAMOUR

private-category-barre-separation-rose-img

Plus de 15.000 foetus avortés se sont retrouvés aux déchets hospitaliers et une partie d’entre eux ont été brûlés afin de chauffer des hôpitaux britanniques.

 

Une information qui fait scandale au Royaume-Uni.

 

C’est la chaîne de télévision britannique Channel 4 qui a révélé cette pratique scandaleuse dans un reportage sur le milieu hospitalier.

 

Vingt-sept hôpitaux britanniques auraient brûlé au moins 15.500 foetus issus d’avortements ou de fausse couche au cours de ces deux dernières années.

private-category-barre-separation-rose-img

Et au moins deux de ces établissements les auraient jetés dans un incinérateur qui transforme les déchets en énergie afin de chauffer leurs locaux.

 

Le reportage diffusé ce dimanche soir, et qui montrait également comment ces hôpitaux traitaient les parents en souffrance après la perte d’un bébé sans aucun égard, a fait grand bruit au Royaume-Uni.

 

Le ministère britannique de la Santé a réagi en affirmant que cette pratique était « totalement inacceptable » et en y mettant un terme immédiatement.

 

SEIGNEUR JÉSUS..PRENDS PITIÉ

DES PAUVRES PÉCHEURS QUE NOUS SOMMES…

source: 7sur7.be

 

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis. . reçu les 3 et 4 Septembre 1997 par Françoise * Je ferai des prodiges en dévoilant ouvertement l’infamie de ces francs-maçons *


images

Dividers and borders

 

Petite âme, avance sur Mon chemin, toi que J’ai choisie pour Me servir en ce monde.

Des loups t’attendent; ce sont les francs-maçons au sein de Mon Église. Ils t’attendent pour te mettre en pièces lorsque tu auras fait résonner Ma voix.

 

Mais tu sais que Je ne crains pas les loups, aussi féroces soient-ils, et que Je serai en toi. Donc les loups se cacheront en Me voyant et Je te défendrai contre tous.

BARE6

Me suivras-tu? Je te porterai comme un petit agneau, te soignerai, réparerai les plaies que tes ennemis te feront, te consolerai de tant d’outrages à Ma Gloire, et te ferai Mienne,toujours plus.

Je suis las de ce mal en ce monde, qui trône à la première place pour Me laisser de côté. Mais J’enverrai Mes petits pour dénoncer l’erreur et vaincre.

 

Combien de petits ai-Je déjà envoyés de par le monde… et tous M’ont servi jusqu’à la limite de leurs forces, attendrissant les coeurs et les ouvrant à Ma grâce.

De toi, Je ferai un petit combattant, pour défendre Mon Coeur empli de tendresse, ce Coeur que tant cherchent à massacrer.

BARE6

Ils ne croient pas que Je sois un Coeur. Ils ne veulent pas en entendre parler. Cela les remplirait de honte, s’ils acceptaient de Me regarder. Car ils verraient l’état de leurs âmes enténébrées par leur esprit rationnel et insipide. Ils sont à l’opposé de ce que Je Suis: des esprits noirs et impurs qui ne veulent pas la Lumière.

 

A présent, Je descendrai auprès de ceux qui se disent justes, et Je communiquerai à leurs âmes la clairvoyance sur ce qu’ils sont. Et ils obéiront alors, en allant se cacher loin de Moi, tant ils sont laids et difformes.

J’ai encore de la Miséricorde pour de telles âmes, et J’en «aurai» toujours, enfant, lorsqu’elles veulent bien se repentir et revenir à Moi; mais si peu le désirent…

BARE6

 

Maintenant, Je ferai des prodiges en dévoilant ouvertement l’infamie de ces francs-maçons.

Cela en fera revenir certains. Et les autres se cacheront, oui, vraiment.

 

La petitesse de Mes enfants, leur humilité, les déstabilisera et les éloignera de postes qu’ils n’auraient jamais dû occuper.

 

Va. C’est tout pour ce matin. Je te bénis.
Jésus-Christ

BARE6

 

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis, Mon enfant…reçu par Françoise le 4 septembre 1997

images

barre-separation-roug

Dis-Moi, qu’est-ce qui est plus important: Me servir ou te servir? «Me servir», c’est M’adorer en proclamant la vérité de l’Évangile.

«Te servir», ce serait te faire plaisir en recherchant les honneurs et la gloire, en M’oubliant.

 

Je te bénis. Tu vois, les francs-maçons se servent; ils ne rêvent que de gloire et de pouvoir, fût-ce en faisant alliance  avec le démon pour mieux arriver à leurs fins.

barre-separation-roug

Mes prêtres, Je les veux humbles et saints. Ce n’est pas en recherchant les honneurs qu’ils le seront; c’est en menant la vie que J’ai menée, discrète et toute de vérité malgré Ma vie publique.

 

Les honneurs sont pour Dieu, lorsque l’âme est petite et cachée; alors le ciel se réjouit et danse de joie.

 

Les honneurs humains sont un mal terrible lorsqu’ils ne sont pas accueillis simplement mais recherchés avant tout.

 

Ils corrompent l’âme et la détruisent, en la détournant de Moi.

barre-separation-roug

Sais-tu ce qu’est le mal? C’est le démon qui rabaisse les hommes au rang d’esclaves de choses vaines et futiles, que J’ai en horreur. Le mal pousse l’homme à se satisfaire d’un faux amour et d’une fausse joie — l’orgueil — que sont la gloire et la richesse humaines.

 

L’homme qui tombe ainsi est abaissé, promu au rang d’esclave servile de Satan. Il est trompé et ne peut plus avoir l’intelligence, la vraie, celle qui vient de Dieu.

Dénonce les imposteurs, enfant, ceux qui se montrent en public en n’ayant d’autre souci que celui d’être «important», au lieu d’avoir le désir de Me connaître et de M’aimer.

barre-separation-roug

Ce temps ne passera pas que Je n’aie mis fin à ces horribles machinations pour prendre Ma place sur le trône de Dieu, que Je Suis.

 

Enfant, ameute les foules et convaincs-les de ce qui se passe dans Mes Églises; dis-leur qu’elles n’écoutent pas ceux qui prétendent être quelqu’un et qui font de grands discours.

 

Dis-leur qu’elles écoutent avec leur coeur et que Je les guiderai vers ce qu’il convient d’écouter. Mais qu’elles n’adhèrent pas à de fausses doctrines érigées de main d’homme et qui conduisent à l’impureté et au désespoir.

barre-separation-roug

Dis-leur qu’elles Me reconnaîtront à la douceur et à la tendresse du regard. Oui, dis-leur cela.

 

Veille bien à Mes agneaux en leur enseignant tout ce que Je t’enseigne pour ne pas les laisser dans l’erreur.agneau-couronne

 

Va. Je te bénis.
Jésus-Christ

 

 

source: Jésus révèle aux siens ce qu’est la franc-maçonnerie

Message reçu par la Fille du Oui à Jésus..le 21 Mai 2010 *Un monde rempli de compréhension se fait connaître, un monde attentif aux besoins des plus démunis se fait connaître *


signe-de-croix-3

baren20

Jésus :

 

Ne regardez pas en arrière, mais regardez en dedans; ne regardez pas au côté, mais regardez en dedans; ne regardez pas ce qui est extérieur, mais regardez en dedans. Tout ce qu’il y a de plus beau est en vous, tout ce qu’il y a de vrai est en vous, car l’Esprit de Dieu vous fait entrer en vous.

Vous ne pouvez comprendre l’amour que si vous êtes avec moi.

 

Dieu parle par amour pour que les enfants sachent qu’il y a de l’amour. Un monde de délivrance est devant les enfants qui sont en eux. Un monde rempli de compréhension se fait connaître, un monde attentif aux besoins des plus démunis se fait connaître.

 

 

Un monde qui ne veut plus de l’esprit de ce monde prend naissance, car il y a la vie dans les cœurs, il y a des racines qui se laissent voir, elles sont dans une terre riche, dans une terre remplie d’amour. Cette terre se présente comme étant le berceau du monde. Cette terre est riche, est remplie de grâces.

baren20

Tout y pousse avec tellement de lumière que rien n’est caché, tout est devant ceux qui regardent.

 

Regardez-vous, enfants d’amour, et vous verrez cette terre. Entendez vos paroles et vous serez présents en vous. Je vous ai préparés, moi, à être présents. Je vous ai amenés là où, vous, vous n’étiez pas capables d’aller et je vous ai parlé afin que vous puissiez comprendre, comprendre qu’il n’y a que l’amour qui puisse vous ouvrir les yeux.

 

 

Ces temps sont des temps de grâces, mes enfants, ces temps sont des temps où le Ciel vous ouvre à sa lumière. Vous qui vous vous rassemblez pour entendre votre cœur, vous êtes témoins de l’agir de Dieu, vous êtes témoins que l’amour est en vous.

 

Vous ne pouvez témoigner de vous-mêmes, mais Dieu témoigne pour vous. Dieu fait pour vous ce qui est bon pour tous les enfants du monde.

Mes enfants d’amour, combien de fois je vous ai dit que je venais parler pour tous les enfants du monde? Combien de fois vous m’avez entendu dire que j’aime sans condition les enfants de mon Père?

baren20

 

J’entends la souffrance de mes enfants qui crient, j’entends la souffrance de ceux qui sont dans le silence, j’entends les enfants qui marchent en ayant les épaules courbées sous le poids des opinions de ce monde.

tristesse

baren20

L’esprit de ce monde n’a que faire de l’Esprit de Dieu, il ne veut que s’entendre. Il veut même être que ce que lui veut être : sans amour pour lui.

 

Vous, petits enfants d’amour, qui entendez leurs paroles, vous qui êtes témoins de leur infidélité envers la Parole, regardez les enfants qui sont aux prises avec l’esprit de ce monde, vous y verrez leurs conséquences.

Vous comprendrez que tout ce qui a pénétré en eux les fait vibrer d’indignation, car ce qu’ils ressentent, mes enfants, c’est ce qu’ils refusent d’être. Ce qu’ils veulent être, c’est être ce qu’ils sont dans leurs plaisirs.

 

Leur refus, mes enfants, vient qu’ils ne veulent pas quitter leurs plaisirs. Ce qu’ils ont connu, c’est l’aveuglement, la surdité, ce qui les a rendus incapables de voir et de comprendre.

baren20

Qui a apporté cela en leur vie? C’est l’esprit de ce monde. L’esprit de ce monde est la ténébreuse fonction de l’esprit de Satan, et ils sont aux prises avec cela.

 

Allez-vous condamner ces enfants? Allez-vous les juger en disant : ils sont contre nous? Je me suis donné sur la Croix par amour pour vous et par amour pour eux. Je suis le ‘je t’aime’ et je vous ai appelés ‘je t’aime’.

Christ en croix-2

baren20

Vous êtes le ‘je t’aime’ et vous avez consenti à venir sur la terre par amour pour Dieu. Tout enfant créé a été dans le ‘je t’aime’.

 

Tout enfant créé a prononcé ‘oui’, et Dieu, Dieu a envoyé ses enfants là où ils devaient être afin qu’ils s’accomplissent devant lui.

baren20

L’esprit du mal a contaminé leurs pensées; l’esprit du mal a fait d’eux des êtres incapables de regarder et d’entendre; l’esprit du mal a mis du poison dans leurs paroles et leurs actions sont devenues des actions impropres à leur cœur.

 

Ces enfants, ce sont vos frères et vos sœurs; ces enfants sont l’amour ignoré d’eux-mêmes. On tue des enfants avant qu’ils viennent au monde, parce qu’ils ne comprennent pas l’amour, parce qu’ils ne se comprennent pas.

 

Ils sont dans une grande vague et cette vague est continuellement en mouvement, et elle est dans le vent des ténèbres. Seul l’Esprit-Saint leur donnera un souffle de vie.

Je souffle sur ce monde. J’appelle ce monde à se redresser avant le premier jugement. J’appelle tous les enfants de Dieu à aimer, à connaître l’amour, à pénétrer l’amour.

baren20

Saisissez-vous, mes enfants, et redressez-vous! Ne faites pas manœuvre avec les plans de Satan.

 

Satan vous manœuvre et il vous maintient dans ses plans. Une seule pensée contre ceux qui accusent l’Église, vous êtes ceux qui sont assis et qui accusent ceux qui sont dans l’arène.

 

Qui a les yeux ouverts? Qui entend? Vous qui avez été instruits par la puissance de Dieu. Qui a refusé la puissance de Dieu, qui s’est maintenus aveugles et sourds? Ceux qui sont aux prises avec les ténèbres. Ce sont les ténèbres qui les manipulent.

Vous qui voyez, vous qui entendez, petits enfants, vous devez être attentifs aux grâces du Ciel. La Mère de Dieu le Fils vous a préparés à vivre ces temps.

baren20

Elle vous a dit que l’Église était pour souffrir, qu’on accuserait les prêtres, qu’on accuserait les consacrés, qu’eux-mêmes se conduiraient comme étant des enfants infidèles à ce qu’ils devraient être.

 

Les attaques de Satan ne cessent de proférer votre mort, car il se rit de vous. C’est eux qui disent les paroles que vous entendez lorsqu’elles sont contre mon Église. C’est eux qui durcissent les cœurs afin qu’ils puissent être projetés contre les enfants de Dieu, car la pierre, qui est lancée, est lancée comme un projectile contre les enfants de Dieu.

 

Petits enfants d’amour, il faut que vous ayez le cœur à la tendresse, il faut que vous ayez le cœur à la musique, le cœur à la danse. Les tout petits enfants sont ainsi. Demandez à un tout petit enfant d’un an, deux ans, cinq ans, six ans, sept ans, huit ans, dix ans, s’il s’occupe de ce qui se passe à la radio et à la télévision?

baren20

Ils ont faim et ils ont sommeil; c’est ce qui compte dans leur vie, et tout cela est enveloppé de l’amour. Vous, est-ce que vous vous êtes enveloppés de l’amour ces jours-ci?

Avez-vous dit à ces personnes qui parlent contre le Cardinal Ouellet que vous les portez dans votre cœur et que vous les bercez avec vos ‘je t’aime’?

 

Ne suis-je pas venu pour les plus malades? J’ai de la difficulté à savoir si c’est vous ou eux les plus malades.

 

Mes amours, je vous aime, vous êtes ceux que j’ai choisis pour évangéliser. Ne vous ai-je pas dit que lorsque le moment sera venu vous aurez les paroles de l’Esprit Saint? Rien ne viendra de vous.

baren20

Vous parlerez avec amour. Rien ne vous arrêtera, car vous aurez le cœur à l’amour. Satan sait cela, car il vous a vus. Il a vu les enfants qui ont accepté d’être marqués par le signe d’enfants de Dieu.

colombe3

Bien qu’il ait été incapable de vous approcher, il s’est mis à l’abri de la lumière et il a regardé. Et il vous connaît!

Petits enfants, soyez amoureux de qui vous êtes : enfants de la Divine Volonté. Vous portez tous les enfants passés, présents, futurs; vous portez toutes pensées, tous regards, écoutes, paroles, actions et sentiments passés, présents et futurs. Alors, je vais vous poser une question ou peut-être deux, trois… Est-ce que vous m’aimez? (R : Oui.) Êtes-vous sûrs de m’aimer? (R : Oui.)

baren20

Dites-le-moi avec votre cœur rempli d’amour pour tous les enfants de mon Père, même ceux qui sont en accord avec l’avortement. Êtes-vous prêts à les aimer sans condition? (R : Oui.) Êtes-vous prêts à aimer ceux qui vont voter pour l’euthanasie? Êtes-vous prêts à aimer ceux qui veulent vous imposer la puce?

Mes enfants, Pierre s’est donné pour eux. Les apôtres se sont donnés pour eux. Paul s’est donné pour eux. Les saints se sont donnés pour eux, car ils ont regardé mes plaies, ils ont aimé mes plaies, ils ont adoré leur Dieu, alors que j’acceptais tout.

pierre_p

baren20

J’acceptais de connaître leurs pensées, leurs regards, leurs écoutes, leurs paroles, leurs actions et leurs sentiments afin d’amener cela à la mort. N’ai-je pas vaincu la mort? N’ai-je pas amené à la mort toute souffrance? Ce sont des enfants qui souffrent, mes enfants, ce sont des enfants qui se noient, ce sont des enfants qui se laissent prendre aux pièges de Satan. Je n’approuve pas le mal, mais j’aime les enfants de mon Père créés par mon Père.

baren20

La trahison, mes enfants, je l’ai connue avant vous. Croyez-vous que je n’ai pas aimé Judas? Aimez comme moi j’aime. Présentez votre épaule, prenez-les dans vos bras afin qu’ils puissent ressentir votre ‘je t’aime’.

Êtes-vous certains, mes enfants, qu’ils vont dire non à Jésus? Je vais vous redemander encore : êtes-vous prêts à descendre dans l’arène par amour pour eux, vous laisser ridiculiser par amour pour moi? (R : Oui.) Alors, aimez-les. N’aimez pas le péché, mais aimez-les, ce sont vos frères et vos sœurs. Satan ne veut pas que vous les aimiez, Satan ne veut pas que vous ayez de la compassion pour eux. Satan veut vous maintenir les yeux fixés sur eux.

Une fois que vous avez les yeux fixés sur eux, il se sert de ce qu’il a déposé en vous pour nourrir la haine qu’ils ont contre les lois de Dieu.

Je vous ai dit, enfants d’amour, qu’il n’y a jamais eu une guerre aussi féroce que celle que vous vivez et qu’il n’y en aura plus jamais d’autre, car il a réussi à faire des enfants de Dieu des adversaires : enfants de Dieu contre enfants de Dieu. Soyez vigilants, mes enfants, et priez, priez, car la tentation est grande. Vous vivez votre passion.

baren20

M’aimez-vous, mes enfants? (R : Oui.) Ces paroles ont sorti de vous par la puissance du Saint-Esprit. Vous les avez entendues afin que vous puissiez guérir et être libérés, car cela était si lourd sur vous. Donnez tout cela à Dieu. Gardez votre paix. Marchons ensemble dans la paix, dans la joie et dans l’amour pour la plus grande Gloire de mon Père.

Pour lire message au complet :
http://lafilleduouiajesus.org/plantagenet_1soir21mai2010.htm

Message de la Gospa..Medjugorje du 25 mars 2014 confié à Marija *


marijaMedjugorje

« Chers enfants, je vous invite à nouveau : commencez la lutte contre le péché comme dans les premiers jours, allez à la confession et décidez-vous pour la sainteté.

L’amour de Dieu commencera à couler dans le monde par vous, la paix commencera à régner dans vos coeurs et la bénédiction de Dieu vous comblera. Je suis avec vous et j’intercède pour vous tous auprès de mon fils Jésus.

Merci d’avoir répondu à mon appel. »

 

source: http://www.enfantsdemedjugorje.fr/

Vidéo- L’Annonciation..ce jour 25 mars 2014.. *Comme Marie disons « OUI«  FIAT« 


L'Annonciation

Solennité de l’Annonciation du Seigneur. Elle rappelle le jour où à Nazareth la Vierge Marie accueillit la parole qui lui fut dite par l’Ange de la part du Seigneur:

”Tu concevras et tu enfanteras un fils

qui sera appelé Fils du Très-Haut”.

Ainsi quand fut venue la plénitude des temps, pour nous les hommes et pour notre salut, par l’Esprit Saint, le Fils unique de Dieu, qui était avant tous les siècles, a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme.

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 6 976 autres abonnés

  • ❤️

  • Traduire un Message du Ciel dans votre langue*

  • Ceci est un Menu Déroulant Clikez sur Sélectionner une *catégorie*

  • Articles récents

  • Radio Maria France

    Une radio de prière, d’enseignements et de témoignages. Un rendez-vous  d’amour ! ♥ ♥ ♥     

  • Articles que J’aime

  • Pour me joindre

  • Calendrier pour une recherche d’Articles

    mars 2014
    L M M J V S D
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archive de précédents Articles

  • Follow *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ……Myriamir(1) on WordPress.com
  • Suivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :