Vie dans la Divine Volonté. La Réparation est Possible! Enseignement simplifié par Françoise Breynaert (docteur en théologie) Durée de la Vidéo 6:16


Vie dans la Divine Volonté.

La réparation est possible !

 

luisa-piccarreta-250x202fleur petite



Françoise Breynaert


Lien de la Playlist des Vidéos sur La Divine Volonté: https://www.youtube.com/playlist?list=PLsIIgGqUVov8fPm2uVfYuTbNV6-8AhkQt


 

Publicités

Le 5ièm COMMANDEMENT*. De Jésus à Maria Valtorta «TU NE TUERAS PAS»


Qu’est-ce que l’homme ?

https://i1.wp.com/ekladata.com/EPFUVVWq137eYsRwiNWimuvaxDY/dreamstime-xs-31609148-genre2.jpg

*L’homme est la créature souveraine que Dieu a créée
pour être le roi de la création.
Il l’a créé à son image et à sa ressemblance,

en lui donnant la ressemblance pour l’esprit et
-en tirant son image de l’image parfaite de sa pensée parfaite.

L’homme sait courir et sauter, et dans le saut il est si agile qu’il rivalise avec l’oiseau.
Il sait nager, et il est si rapide à la nage qu’on dirait un poisson.
Il sait ramper, et paraît un reptile.
Il sait grimper, et semble un singe.
Il sait chanter, et paraît un oiseau.
Il sait engendrer et se reproduire.
Mais, en plus, il sait parler.

barre oiseau

L’homme, parce qu’il n’a
-pas seulement une luette et une langue,
-mais un ensemble complexe de nerfs dont le centre est au cerveau,
siège de l’intelligence
, sait

– saisir des sensations nouvelles,
– en faire l’objet de ses réflexions et
– leur donner un nom.

Au cours des siècles, voilà que les descendants d’Adam
créèrent toujours de nouveaux noms
-au fur et à mesure qu’ils “connurent” les oeuvres de Dieu dans les créatures ou
-à mesure qu’avec l’étincelle divine qui est en l’homme,
—ils n’engendrèrent pas seulement des enfants,
—mais créèrent aussi des objets utiles ou nuisibles à leurs enfants eux-mêmes,
selon qu’ils étaient avec Dieu ou contre Dieu.

—Ils sont avec Dieu ceux qui créent et produisent de bonnes choses.
—Ils sont contre Dieu ceux qui créent des choses mauvaises qui nuisent au prochain. Dieu venge ses enfants torturés par le mauvais génie humain.

bébéjésu

*L’homme est donc la créature bien-aimée de Dieu.
Même si maintenant il est coupable, c’est toujours la créature qui Lui est la plus chère.

Ce qui en témoigne, c’est qu’Il a envoyé son Verbe Lui-même,
-non pas un ange,
-non pas un archange,
-non pas un chérubin,
-ni un séraphin,
-mais son Verbe, en le revêtant de la chair humaine pour sauver l’homme.

Il n’a pas estimé indigne ce vêtement
pour rendre possible la souffrance expiatrice
Celui qui, étant comme Lui un Très Pur Esprit,
n’aurait pu, souffrir et expier la faute de l’homme.

Le Père m’a dit :

 “Tu seras homme: l’Homme.
J’en avais fait un, parfait comme tout ce que Je fais.
Je lui avais destiné
-une douce vie,
-une très douce dormition et
-un bienheureux réveil,
-un très heureux et éternel séjour dans mon céleste Paradis.

Mais, Tu le sais, en ce Paradis ne peut entrer ce qui est souillé.
Car en ce lieu, Moi-Nous, Dieu Un et Trine, nous avons notre trône.

Et en sa présence ne peut se trouver que sainteté.

Je suis Celui qui suis.
Ma divine nature, notre mystérieuse essence

ne peut être connue que par ceux qui sont sans tache.

Maintenant l’homme, en Adam et par Adam, est souillé.

adameve2

Va. Purifie-le. Je le veux.
Tu seras désormais: l’Homme. Le Premier-Né.
Car Tu entreras le premier ici,

-avec ta chair mortelle exempte du péché,
-avec l’âme exempte du péché d’origine.
Ceux qui t’ont précédé sur la terre et ceux qui te suivront,
auront la vie par ta mort de Rédempteur. » 

Il ne pouvait mourir que quelqu’un qui était né.
Moi je suis né et je mourrai.

L’homme est l’unique créature dans la création qui possède en commun avec le Créateur l’âme spirituelle,
marque indéniable de la paternité divine.

…..

En tuant, on viole le premier et le second groupe des commandements
parce que vous vous arrogez le droit de Dieu et
que vous foulez aux pieds le prochain.

En tuant un homme, n’offense-t-on que l’homme ? Non, Dieu aussi.
L’homme dans sa chair, Dieu dans son droit.
Car la vie et la mort,
c’est par Lui seulement qu’elles doivent être données et enlevées
.

-Tuer, c’est faire violence à Dieu et à l’homme.
-Tuer, c’est faire irruption dans le domaine de Dieu.
-Tuer, c’est manquer au précepte de l’amour.
Il n’aime pas Dieu, celui qui tue, car il fait périr son travail: un homme.
Le meurtrier n’aime pas le prochain, car il lui enlève ce qu’il veut pour lui-même : la vie

Le ventre qui engendre un nouvel homme selon le commandement de Dieu est sacré, et sacrée la petite vie qui mûrit en lui, et à laquelle Dieu a donné une âme.

…..

bébé

.. écoutez vous, femmes,
 C’est tuer aussi que d’arracher un fruit qui croît en votre sein
-parce qu’il est d’une provenance coupable ou
-qu’il n’était pas désiré n’étant qu’un poids inutile en vos flancs et indésirable pour votre richesse.

Il n’y a qu’une façon d’éviter ce poids: c’est de rester chastes.
N’unissez pas l’homicide à la luxure, à la violence et à la désobéissance,
Et ne croyez pas que Dieu ne voit pas ce que l’homme n’a pas vu.
Dieu voit tout et se souvient de tout. Souvenez-vous-en, vous aussi.

….

Agissez toujours avec droiture, et vous ne craindrez pas le regard ou la parole de quiconque.
Contentez-vous de ce que vous avez et vous ne convoiterez pas ce que possède autrui au point de devenir assassin pour posséder ce qui appartient au prochain.

On ne commet pas l’homicide uniquement avec l’arme et le poison,
mais aussi par la calomnie. Méditez.



 

%d blogueurs aiment cette page :